:: En dehors des murs :: Quartiers résidentiels Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

:: Chez Arthur Ryans :: Petite visite ... petite récompense

avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2103
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Sep - 21:35
27 juillet 2000

Julianne la Grande avait passé une excellente journée. Elle avait gagné la bataille contre l'autre. L'autre qui lui mettait des bâtons dans les roues depuis des années. L'autre qui se croyait assez forte pour la réduire au silence. L'autre qui avait tenté de changer le cours du temps pour la vaincre. L'autre ... l'autre n'était plus qu'un mauvais souvenir. Julianne la Grande avait remporté la bataille en utilisant la plus grande arme du monde : l'amour. L'amour le plus pur et le plus fou. L'amour à sens unique, l'amour impossible. Oui, Arthur Ryans avait parfaitement fait l'affaire. Son amour aveugle pour l'autre avait été la pierre angulaire de la victoire de Julianne la Grande. En s'agenouillant devant elle, en lui donnant son allégeance, en devenant son premier dévôt ... il avait tué l'autre. Oui, l'autre n'était plus. Disparue. Disparue dans les méandres de l'esprit maléfique de Julianne la Grande. Morte. Silencieuse et menottée. Maintenant, l'autre n'avait plus de prise. L'autre ne pouvait plus rien.

La sombre Sorcière avait promis une petite récompense à Ryans. Une récompense pour sa dévotion. Une récompense pour l'avoir aidé à remporter la bataille contre l'autre. Mais, avant d'offrir ce cadeau à son premier dévôt, la femme était passé dans la forêt de Narws. Silencieuse, elle avait regardé autour d'elle. L'endroit était sombre et froid. Un bel endroit. Il faudrait qu'elle y revienne pour trouver l'antre. Elle en ferait son endroit de tortures. Elle en ferait son Enfer. Pour le moment ... elle avait eu d'autres choses à faire. Souriant, Julianne la Grande avait transplané pour se retrouver à Westmacott. Elle voulait ... s'amuser. Lentement, elle s'était dirigé vers le somptueux château de l'autre. Elle en prenait maintenant possession. Pas seulement ça. Elle avait été prendre possession de l'époux de l'autre. Il s'était questionné sur la couleur de ses yeux ... elle lui avait dit qu'elle était née comme ça, pourtant; ce qui était vrai; et que probablement que la génétique reprenait ses droits. Julianne la Grande avait parfaitement joué le jeu, imitant les paroles, le ton de voix, les airs de l'autre ... ses paroles, ses manies ... elle était l'autre et l'autre était elle. Julianne la Grande avait goûté à l'époux de l'autre et elle avait adoré l'expérience. Elle y avait déjà sommairement goûté quand l'autre était encore là ... mais maintenant, elle avait possédé le Prince VanHolsen entièrement. Elle allait tout possédé.

Maintenant, elle se trouvais dans la rue de Arthur Ryans. Il faisait noir. Une capuche sombre camouflait ses traits. Julianne la Grande regarda autour d'elle et traversa la rue, se dirigeant vers l'immeuble de Ryans. Ses pas étaient si silencieux qu'on aurait dit qu'elle flottais dans l'air. La Sorcière parvint à la porte de l'appartement de Arthur, leva la main et frappa, attendant une réponse. Un sourire sur les lèvres, elle demeura immobile. Son dévôt viendrait lui répondre. Elle le savait.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 26 Sep - 12:45
Invité
[HJ : Je viens juste de voir le MP que tu m'avais envoyé il y a une vingtaine de jour...]

Arthur avait quitté le ministère de la magie juste après sa rencontre avec Julianne. Une rage douloureuse coulait dans ses veines... Il se haissait, il avait tué la femme qu'il aimait et avait ainsi laissé une entité maléfique prendre possession de sa bien-aimée. Le jeune homme avait passé l'après-midi dans son appartement... où il s'était acharné sur une table. Après le massacre de la table, le Vampire avait passé le reste de son temps dans la salle qui lui servait d'atelier.

Dès qu'Art' eut fini de massacré la pauvre table, il s'était changé, revenant ainsi à son style habituel quand il était chez lui. Vêtu d'un vieux baggy et d'un T-shirt à manches courtes, le jeune homme s'était installé devant son chevalet dans son atelier. Il laissa la rage se déverser au travers de son pinceau. Le jeune homme ne parvint pas à exprimer toute la rage et la haine qui le rongeait durant son après-midi. Cependant il s'arrêta alors que son âme n'était pas encore en paix. Il alluma sa chaîne-hifi où il mit un CD d'un groupe de Hard-rock avec le volume au maximum... Peu importe ce que diraient les voisins... Arthur s'affala sur le canapé dans son salon. Il resta ainsi sans bouger jusqu'à ce que le disque s'arrête. Ce fut à ce moment même que l'on frappa à la porte. Il n'avait aucune envie de se lever mais il le fit quand même.

Art' ouvrit la porte et vit Julianne, encapuchonnée, avec un sourire greffé aux lèvres. En temps normal, le Vampire aurait sourie de la voir avec ce sourire mais il ne montra aucune émotion et sans dire un mot se décala de l'embrasure de la porte, invitant ainsi Jul à entrer.

-Finalement tu es venue... Je ne penserai pas que tu tiendrais parole... Et de toutes façons je ne t'attendais pas..., murmura-t-il à l'adresse de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2103
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 26 Sep - 15:39
Julianne la Grande entendit des pas derrière la porte. Son sourire se fit plus doux, imitant à la perfection celui de "l'autre". Après tout, elle possédait son corps. Il lui était donc facile de reprendre les expressions de "l'autre". Lorsque la porte s'ouvrit, la femme regarda son dévôt d'un air quelque peu amusé. Il avait l'air défait. Cela lui plaisait. Il se poussa pour la laisser passer et, avec un sourire, elle pénétra dans l'appartement. Comme ça, il ne l'attendais pas. Mais oui ! Julianne la Grande retira sa cape et la tendit à Arthur en souriant. Ce fut avec la voix de "l'autre", sans trace de malice ou de froideur, qu'elle dit :

" Je t'ai pourtant dit que j'allais passer. Je tiens mes promesses, tu le sait ... ça me déçois que tu l'ai oublié "

La jeune femme s'avança dans l'appartement, regardant autour d'elle comme si elle y mettais les pieds pour la première fois. C'était, en principe, le cas. Julianne la Grande voyait au travers les yeux de "l'autre", elle partageait ses souvenirs, mais elle n'était pas "elle". Loin de là. Elle s'arrêta dans la cuisine, regardant la table en arquant un sourcil. Mince. Julianne la Grande regarda son dévôt et lui dit d'un ton étonné :

" Il y a eu un ouragan ou quoi ? Qu'est-ce qui t'a prit de tout briser ? "

Haussant les épaules, Julianne la Grande pointa sa baguette sur la table maudite et agita son outil magique. Les morceaux brisés lévitèrent et la table se répara. Voilà qui était mieux. Rha là là ! Arthur pouvait se mettre dans tout ses états pour des riens ! Il était si sensible ! Julianne la Grande se tourna vers Arthur en souriant et rangea sa baguette dans sa poche arrière. Lentement, elle s'approcha du jeune homme et passa les bras autour de son cou.

" Je t'ai manqué, n'est-ce pas ? "

Allez qu'il avoue qu'on en finisse ! Julianne la Grande posa ses lèvres sur celles de Arthur et l'embrassa tendrement. Elle était venue pour lui donner sa petite récompense et il l'aurait. La sorcière l'avait dit ... elle tenait toujours ses promesses.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 28 Sep - 16:30
Invité
Julianne rappela à Arthur qu'elle tenait ses promesses... Oui, la Vraie Julianne, celle qu'il aimait! Pas celle qui se présentait à lui, ce démon...

-Il y a eu un ouragan ou quoi? Qu'est-ce qui t'a prit de tout briser?, demanda Julianne
-Effectivement mais pas l'ouragan auquel tu t'attends... Un ouragan de haine et de rage envers moi et envers le démon qui a pris possession du corps de celle que j'aime!, déclara Arthur.

Art' regarda Jul rassembler les morceaux de table grâce à sa baguette. Elle rangea sa baguette avant de passer ses bras autour du cou du jeune homme puis elle lui demanda sans attendre de réponse si elle lui avait manqué. La sorcière posa tendrement ensuite ses lèvres sur celles de l'auror. Ne pas craquer, ne pas craquer, se disait le Vampire. Il attrappa la baguette de la jeune femme puis la posa contre la gorge de cette dernière.

-Ne tente pas une nouvelle fois de m'ensorceler... Tu n'es pas Julianne... Tu n'es pas la vraie Julianne et c'est pour cela que tu ne m'a pas manqué! C'est elle que j'aime pas le démon qui contrôle son corps!

Arthur se détacha de Julianne... Il devait faire attention, elle était dangereuse et il l'avait bien compris... Cependant il céderait et vendrait son âme au diable si elle tenterait de le tuer... Pas que le jeune auror aurait aimé avoir l'immortalité mais il tenait à sa vie même s'il tenait plus à celle de Julianne.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2103
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 30 Sep - 22:43
La Sorcière afficha un sourire des plus condescendant, pendant que le pauvre Arthur lui affirmait qu'il avait tout brisé à cause qu'il avait perdu la femme qu'il aimait. Et, en plus de ça, il la traitait de Démon ! Elle ! C'était n'importe quoi. Julianne la Grande n'avait rien d'un Démon. Julianne la Grande était plus que ça. Beaucoup plus. La femme laissa échapper un rire quelque moqueur et allait lancer une réplique coquine au jeune homme, quand ce dernier parvint à lui voler sa baguette pour la poser contre sa gorge. Visiblement, il était plus idiot qu'il n'en avait l'air. Sur ce point, elle comprenait l'autre de ne pas l'avoir choisit ! Julianne la Grande plongea ses yeux mauves et glacials dans ceux de Arthur, le laissant dire son baratin. Il se prenait pour qui ? Merlin ? Il en était pathétique. La Sorcière noire sentie la rage l'envahir. Une rage folle et meurtrière. Personne ne pouvait agir ainsi avec elle. Personne. Ryans lui avait donner son allégeance et voilà comment il la remerciait pour l'avoir délivré de son tourment. Avait-elle besoin d'un dévot aussi peu obéissant ? Certainement pas. Ryans avait besoin d'apprendre à qui il avait affaire.

Plissant légèrement les yeux, Julianne la Grande ne pipa mot. Arthur s'éloigna ensuite, ce qui fit naître un sourire sur les lèvres de la femme machiavélique. Elle leva lentement la main, enroula une mèche de ses cheveux avec son index et murmura :


" Je veux que Arthur Ryans meure "

Mollement, Arthur tomba au sol. Mort. Le don de souhaits était infaillible. Tout les souhaits qu'elle pouvait faire se réalisait. Tous. Julianne la Grande était omnipotente. Elle était ... la Reine de l'Univers. La Sorcière baissa les yeux sur le corps inerte de son premier dévot et sourit. Lentement, elle avança vers le cadavre, se pencha et reprit possession de sa baguette, qu'elle rangea dans sa cape. Elle n'avait pas besoin de cette chose pour agir ... mais elle devait la garder pour faire semblant que l'autre était encore en pleine possession de ses moyens. La Reine de l'Univers se redressa, tira une chaise à elle et s'assied. À ses pieds gisait Arthur. Son sourire machiavélique marquait toujours ses traits, qui avaient prit une froideur et une méchanceté qui aurait fait frémir les pires démons des Enfers. On ne se jouait pas d'elle. Personne ne pouvait le faire. Julianne la Grande poussa légèrement le corps de Ryans du pied et lui dit :

" Tu crois avoir perdu la femme que tu aimes ? Comment peut tu avoir perdu ce que tu n'as jamais possédé ? Elle ne t'a jamais aimé ... jamais. Qui pourrait aimer un homme comme toi ? Pathétique "

La Sorcière rit froidement. Ryans ne pouvait plus l'entendre, mais cela n'avait aucune importance. Tant qu'elle pouvait contempler son propre pouvoir. La femme demeura assise, le regard rivé sur Ryans. Elle demeura ainsi une heure ... puis deux ... avant de faire une légère moue et de penser :

* Je veux que Arthur Ryans soit totalement paralysé. Je veux que seul son esprit soit conscient *

Première étape. Maintenant, la deuxième.

* Je veux que Arthur Ryans revienne à la vie *

Bien sûr. Vous pensiez qu'elle allait en finir avec cet idiot avant de l'avoir pleinement torturé ? C'était bien mal connaître Julianne la Grande. Bien mal. Une fois sa victime totalement à sa merci et revenu à la vie, la femme se leva et s'agenouilla près de lui. Lentement, elle se pencha vers l'oreille du jeune homme et lui susurra :

" Bonjour ... bienvenue parmi les vivants. Alors, très cher ... encore envie de badiner avec Julianne la Grande ? Hum ? Tu as été très méchant et tu as besoin d'une fessée ... question que tu saches à qui tu t'adresse "

Julianne la Grande lécha l'oreille de Ryans. Son esprit dangereux était enflammé par le désir d'asséner une souffrance sans nom à sa victime. Oui, elle allait bien s'amuser. Ils allaient avoir du bon temps ! Dommage pour Ryans, sa petite récompense n'en serait pas une. À qui la faute ? Pas celle de Julianne la Grande ! Non, elle aurait donné le corps de l'autre à Ryans sans problème. C'était lui qui avait joué aux imbéciles. Il fallait assumer les conséquences de nos actes, n'est-ce pas ? Hum ? La femme se redressa et dit doucement, comme si elle racontais une histoire aux mioches de l'autre :

" Je veux que le sang de Ryans boue dans ses veines "

Mouahhahhaaaa ! La douleur serait atroce. Oui, il était à sa merci. Il allait comprendre les bonnes manières. Dans le cas contraire, elle allait le tuer à nouveau. Cela ne lui ferait même pas verser une larme. Aucune.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 1 Oct - 16:49
Invité
-Je veux que Arthur Ryans meure.

Ces mots furent les derniers qu'Arthur entendit avant de s'écrouler mollement sur le sol. Maintenant il savait que la grande lumière au bout du tunnel c'était que de la connerie : il était entouré par les ténébres, il n'y avait pas de lumière perçant cette obscurité.

-Tu crois avoir perdu la femme que tu aimes ? Comment peut tu avoir perdu ce que tu n'as jamais possédé ? Elle ne t'a jamais aimé ... jamais. Qui pourrait aimer un homme comme toi ? Pathétique, dit Julianne cependant Art' étant mort il n'entendit pas ces paroles.

Pendant deux heures, le jeune auror était officiellement mort puis Jul émit un autre souhait mais il était silencieux cette fois. Dorénavant il était paralysé mais son esprit était conscient. Peu après il revint à la vie. La jeune femme s'agenouilla près du jeune homme, qui pouvait se vanter d'être la seule personne à être mort pendant deux heures et être revenu à la vie.

-Bonjour ... bienvenue parmi les vivants. Alors, très cher ... encore envie de badiner avec Julianne la Grande ? Hum ? Tu as été très méchant et tu as besoin d'une fessée ... question que tu saches à qui tu t'adresse, susurra la démoniaque Julianne.

La Damphyr lèche l'oreille du Vampire qui ne dit plus rien... Sa vie était en jeu et il savait qu'il devait arrêter les vaines actions de rébellion. Il s'agenouilla tant bien que mal avant que Jul ne fasse un autre souhait :

-Je veux que le sang de Ryans boue dans ses veines.

Arthur eu envie de hurler tant la douleur était forte. Comment supporter ce supplice? Julianne était vraiment devenue folle.

-Arrête... C'est bon j'arrête les conneries!

La douleur était de plus en plus intense si bien qu'il se retrouva de nouveau allongé par terre. Mais ses mâchoires restaient crispées sous la douleur et l'envie de ne pas hurler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2103
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Oct - 13:31
(Je n'ai pas souhaité que tu ne sois plus paralysé ... tu ne peux pas t'agenouiller mouhhahhaaaa)

Julianne la Grande observait son dévot d'un air qui aurait put passer pour "maternel". Elle le couvais effectivement d'un regard empreint de tendresse, alors qu'il hurlait, parfaitement immobile, au sol. L'observateur avisé pouvait, cependant, apercevoir une lueur malsaine au fond des prunelles mauves de la jeune femme. Oui, sa tendresse était une tendresse froide et machiavélique. Le genre de tendresse que le Diable pouvait avoir en regardant les âmes se tordre de douleur dans les flammes éternelles. Vous voyez le genre ? La femme afficha un sourire froid quand Ryans lui hurla d'arrêter ... qu'il allait arrêter ses conneries. Bien entendu qu'il allait arrêter. Croyez-moi.

* Je veux que le sang de Arthur Ryans cesse de bouillir *

Elle ne voulait pas le tuer. Pas encore. Il avait besoin d'une leçon digne de ce nom. Rien de plus. La Sorcière des ténèbres demeura immobile, un petit sourire marquant sa bouche pulpeuse. Elle observait Arthur, tout simplement. Elle lui laissait l'espoir que la torture dont il était la victime impuissante soit terminée. Mais, il n'en était rien. Cela n'allait se terminer que lorsqu'elle allait le décider. Pas avant. Levant la main, Julianne la Grande coupa l'arrivé d'oxygène dans les poumons de Ryans. Elle le fit suffoquer ... abaissa la main pour le laisser respirer ... la releva pour le faire suffoquer ... la rabaissa ... et ainsi de suite pendant cinq minutes. Amusant. Très amusant. La femme finit par passer la main dans ses cheveux et dit :

" Je veux que le corps de Arthur Ryans ne soit plus que plaies "

Lentement, des failles se créa sur le corps du jeune homme, comme si un fouet invisible le marquait sauvagement. Une plaie, deux plaies, trois plaies ... Bientôt, la peau de Ryans ne fut plus que plaies. Du sang recouvrait le sol, rendant les lieux digne du plus horrible film d'horreur. Comme l'air sur la peau brisée devait être affreusement douloureuse ! Julianne la Grande se pencha vers son dévot et lui murmura :

" Plus jamais je n'accepterai une attitude semblable Ryans. Jamais. Si tu recommences ... je te replonge dans les ténèbres froides de la mort. Est-ce bien clair ? "

La femme passa délicatement la main dans les cheveux du jeune homme avant de déposer un baisé sur sa joue marbrée de sang. La Sorcière ajouta ensuite, dans un souffle :

" Si tu est mort, très cher ... qui sauvera ta belle ? Hum ? Elle demeurera dans les ténèbres ... comme tu le seras "

Julianne la Grande se releva. Finit de jouer. Pour le moment. Elle essuya ses mains sur sa taille en soupirant. Puis, elle baissa les yeux sur Ryans et souhaita que les plaies qui le parsemaient disparaissent ... sauf une. Il devait garder un souvenir de son crime, afin de ne plus le répéter. Machinalement, la noire femme ajouta :

" Je veux que Arthur Ryans ne soit plus paralysé "

Sans un mot de plus, la jeune femme repoussa la chaise contre la table et se rassied. Elle posa le coude sur le bois dur et installa sa main dans le creux de son menton. Elle affichait maintenant l'air aimable de l'autre. Elle sourit à Arthur et lui dit simplement :

" Tu veux ta récompense ou pas, trésor ? "


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mer 6 Oct - 13:45
Invité
Si Arthur avait vu le regard que Julianne avait il en aurait des suées froides dans le dos. Son sang cessa de bouillir mais le jeune homme était incapable de respirer. Il comprit ensuite que c'était Jul qui le faisait suffoquer. Le Vampire pensait que la jeune femme allait enfin cesser de le torturer, il pensait même qu'elle ne pourrait pas faire pire mais il avait tort.

-Je veux que le corps de Arthur Ryans ne soit plus que plaies.

Les yeux de l'auror s'écarquillèrent de surprise : depuis quand était-elle aussi sadique? Les plaies se créèrent lentement. Les premières étaient supportable puis elles devinrent de plus en plus douloureuses. L'air sur ses plaies le brûlait... C'était ce qu'elle lui avait vivre de pire. De plus il baignait dans son sang.

-Plus jamais je n'accepterai une attitude semblable Ryans. Jamais. Si tu recommences ... je te replonge dans les ténèbres froides de la mort. Est-ce bien clair?

Art' sentit la main de la sorcière caresser délicatement ses cheveux, puis les lèvres de la jeune femme se posèrent la joue ensanglantée du jeune homme.

-Oui c'est très clair, répondit-il, un peu effrayé
-Si tu est mort, très cher ... qui sauvera ta belle ? Hum ? Elle demeurera dans les ténèbres ... comme tu le seras.

Cette phrase fit briller une lueur d'espoir dans les yeux d'Arthur : la vraie Julianne n'était pas morte, elle était toujours dans ce corps! Les plaies parsemant le corps entier d'Arthur disparurent toutes sauf une sur avant-bras.

-Je veux que Arthur Ryans ne soit plus paralysé. Tu veux ta récompense ou pas, trésor ?

Arthur ne se releva pas tout de suite. Quelques minutes passèrent avant qu'il s'agenouille, il tourna son regard vers Julianne et lui répondit :

-Bien sûr que je veux ma récompense

Un excès d'héroïsme aurait été très mal pris par Julianne et il le savait. Il ne ferait plus de conneries dorénavant, il avait vu jusqu'où pouvait aller le sadisme de la jeune femme. L'auror se leva et s'approcha de Jul. Avait-il le droit de la prendre dans ses bras? Il n'en savait rien, il préféra donc attendre, debout, en face de la sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2103
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Oct - 11:30
Le temps s'écoula lentement mais Julianne la Grande n'était pas pressée. Elle avait même tout son temps. L'ascension de son règne allait se faire sur des années, de longues années où, d'abord, une angoisse sourde allait vibrer dans l'âme des mortels. Elle voulait qu'ils craignent, avant tout, l'inconnu. Étaient-ils vraiment en danger ? Y avait-il vraiment des prédateurs qui tentaient de les asservir ? Où s'agissait-il d'une sombre impression morbide ? Lentement, ses dévots allaient paralyser la population, comme une peste sourde. Lentement, ils allaient sortir des ombres. Lentement, la population allait réaliser qu'elle était sous l'emprise du mal. L'emprise des Deux Grands. L'emprise de Julianne la Grande. Peu à peu, les plus puissants de ce monde allaient trembler en réalisant qu'ils n'étaient rien. Bientôt, les plus puissants de ce monde allaient aussi se soumettre à elle et, ce jour là, elle allait fondre son pouvoir sur l'humanité. Mais, chaque chose en son temps. Qui pouvait l'arrêter ? Honnêtement ?

La sorcière des ténèbres demeura donc calmement assise. Elle regardait Arthur Ryans de haut, attendant qu'il se décide à répondre ou à bouger. Quelle petite nature ! Elle ne lui avait pas fait subir grand chose ! Mouhahhaaaa ! Julianne la Grande eu un petit sourire quand, enfin, le jeune homme se redressa à genoux. Elle adorait quand on s'agenouillait devant elle. Ainsi, elle se sentais encore plus toute puissante. La femme plongea ses iris mauves dans ceux de Ryans, souriant en coin en entendant qu'il voulait sa récompense. Bien évidemment qu'il la voulait. Il allait vouloir tout ce qu'elle allait affirmer. Lentement, la femme releva les yeux à mesure que son dévot se relevais. Qu'allais t-il oser faire ? Rien. C'était parfait.

Julianne la Grande afficha un sourire sensuel et se leva afin de passer délicatement ses mains le long du torse musclé de Arthur. Lentement, elle détacha chaque bouton de la chemise du jeune homme, regardant ce dernier dans les yeux avec un petit air salace. Il aurait un petit avant goût du Paradis. Une part insignifiante de la saveur du corps de "l'autre". Juste assez pour le rendre encore plus dingue, le rendre plus obéissant. S'il voulait que "l'autre" revienne, il devrait survivre et pour ce faire ... il devait obéir. Lui en donner un peu plus, toujours un peu plus, sans aller trop loin allait permettre une loyauté des plus totales. Julianne la Grande termina de déboutonner la chemise du jeune homme et, tendrement, elle caressa la peau du beau brun. Pas si mal. Elle allait en profiter quand même ! Hey ho, ce n'était pas parce que nous étions une femme sanguinaire et cruelle que nous n'apprécions pas les plaisirs de la vie. N'est-ce pas ? La bouche de la sorcière se rapprochèrent du torse de Ryans, qu'elle embrassa avec délicatesse et subtilité, pendant que ses mains descendaient en direction de la ceinture de son dévot. N'allez pas vous imaginer que cette scène sera dévoilée. Parce qu'il n'en sera rien. Néanmoins, la récompense fut digne de la torture précédemment infligée.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 31 Déc - 23:26
Invité
[HJ : J'avais complètement oublié ce RP --']

Arthur regarda Julianne se lever avant qu'elle ne laisse glisser ses mains sur son torse. Il ne bougeait de peur qu'elle ne le torture à nouveau pour une raison des plus obscures. Lentement... Pourquoi fallait-il que ce genre de geste soit toujours fait lentement? C'était dans les "traditions"... Alors la sorcière déboutonna lentement la chemise de son dévôt qui se demandait toujours quelle folie l'avait poussé à accepter sa présence ici, ses gestes et envies si imprévisibles mais il connaissait la réponse depuis longtemps : c'était l'amour... La prochaine fois il s'en méfierait de l'amour : une belle merde qui ne vous lâche pas! Le jeune homme fut tiré de ses pensées par la sensation des lèvres de la Damphyr sur son torse. Un frisson lui parcourut l'échine puis une chaleur cuisante se fit ressentir au niveau de son bas-ventre à mesure que les mains de sa bien-aimée se rapprochaient de sa ceinture.

Puis le matin arriva et avec lui le réveil. Arthur fut réveillé avant Jul qu'il tenait dans ses bras. Ils avaient couchés ensemble la nuit d'avant... C'était à la fois si bon et si douloureux... Le Vampire avait adoré lui faire l'amour mais il aurait tant aimé la garder pour lui. Mais la belle brune était mariée et il ne pouvait s'approprier cette femme qu'il aimait tant et depuis si longtemps. Savoir ceci le faisait tant souffrir qu'il se demandait si la mort n'était pas un choix plus favorable. Cependant savoir qu'il pourrait de nouveau goûter à Julianne lui donnait cette rage de survivre. Art' la serra un plus fort contre lui, en lui caressant les cheveux avant de lui donner un baiser sur le sommet de la tête. Il aurait voulu se lever et aller prendre une douche mais il avait encore plus envie de rester afin d'être sûr qu'elle ne disparaisse pas comme par enchantement et qu'un beau jour, quand elle aurait envie de lui la jeune femme vienne le revoir. Le beau brun connaissait suffisamment bien Jul pour savoir qu'elle en serait capable... Enfin pas Julianne, plutôt l'entité qui prenait possession du corps de Julianne, cette entité qu'il avait lui-même libéré!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2103
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Jan - 22:55
OoO

" Aidez moi à comprendre pourquoi je suis coincée au milieu
À essayer de comprendre pourquoi je ne peux pas
Pourquoi vous êtes comme une énigme
Mes yeux sont croisés
Je pense si fort et je sais qu'il me manque un élément
Pouvez-vous m'aider à trier
Toutes ces informations
Mon cerveau est en bouilli
À force d'attention
Mais, je suis toujours perdue
Et à tout prix
Je dois savoir ...

Aidez moi
À faire la différence
Entre le bien et le mal
Entre les faibles et les forts
Entre le jour et la nuit
Lorsque je suis partie ...
Aidez moi à prendre les bonnes décisions
À savoir à quels saints me vouer
Quelles leçons tirer
Savoir quel est mon but en ce monde

Aidez moi ... "

Oui, aidez moi. Le monde ici est si sombre. Si froid. Si isolé de toute lumière, de toute vie. Je suis seule. Perdue. Prisonnière de mon être. Prisonnière de mon âme. Je suis ici ! Ne me voyez vous pas ? Ne m'entendez vous pas ? Vous, ma famille. Vous, mes amis. Vous, mon univers ? Je suis ici ! Je suis encore ici. Vivante. Vivante, mais muette. vivante, mais aveugle. Vivante, mais sourde. Je suis ici. Je suis ici. Aidez moi. Ici, je ne suis plus que l'ombre de moi-même. Ne m'en veuillez pas. Ho, j'ai si peur que vous m'en vouliez ! Je vous ferai du mal ... je vous causerai bien des tourments. Mais, je ne serai plus maître de mon être. Tout ce mal ... tout ce mal qui gronde en moi. Aidez moi ! Sortez moi d'ici ! Avant qu'il ne soit trop tard. Avant l'arrivée de la nuit.

" C'est comme si je n'avais que des messages codés
Des messages que je n'arrive pas à décoder
Je suis à moitié endormie, jamais éveillée
Et je suis en totale surcharge
J'ai tellement d'informations ici
Et rien que je ne puisse réellement saisir
Je sais la vérité
Mais j'ai trop peur ... aidez moi "

OoO

Julianne la Grande ouvrit les yeux. Dans un coin sombre de son esprit, elle sentais "l'autre". Mais "l'autre" était morte. Ensevelie à jamais par Arthur Ryans. Disparue à jamais dans la noirceur. Cela ne devait qu'être un vulgaire rêve. Un rêve qui serait bientôt oublié. La sorcière tourna la tête en direction du jeune homme, qui la tenais serré contre lui. Elle plongea ses yeux mauves dans ceux de son amant, le regardant durant de longues secondes silencieuses. Puis, un petit sourire vint naître sur ses lèvres avant qu'elle ne murmure :

" Laisses moi. J'ai à faire, Ryans. Et toi aussi. Fait ce que je t'ai demandé au plus tôt "

Les affaires étaient les affaires. Voyez-vous, le temps était des Gallions, non ?


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Une petite visite chez le médecin [PV Archange et Jessie]
» Mafuyu Shiina, la petite collègienne adorable
» Une petite visite (feat. Iris Shepard)
» Petite Légende | Un grand avenir ce dessine devant toi...
» La visite de la forêt de Petite Plaine (Petite Plaine et Plume Tachetée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: