:: Entre les murs :: Les Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rentrée qui commence bien.

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Jan - 10:18
Maryna trainait dans les couloirs. Elle venait tout juste de rentrer de ses vacances d'hiver. Elle étouffa un baillement. Elle était encore plus fatigué qu'avant les vacances, cherchez l'erreur ! Elle avait fini de redéfaire sa valise et de tout ranger. Maintenant, elle se promenait dans les couloirs en cherchant Guenièvre, elle voulait lui raconter ses vacances, lui demander ce qu'elle avait fait des siennes et lui souhaiter une bonne année. Ou Quentin s'ailleurs, ou même juste une première année. Cela faisait un petit moment qu'elle tournait ainsi dans le château sans croiser personne.

Elle remarqua qu'elle se trouvait dans une partie du château où elle n'allait pas souvent. Elle envisageait de faire demi tour quand, tout à coup, elle vit un flash blanc lui passer devant les yeux et cligna, surprise. Qu'est ce qui s'était passé ? C'est à ce moment là qu'elle se rendit compte de la scène qu'elle avait devant les yeux. Elle se trouvait toujours à Poudlard mais sa perception de ce qu'il l'entourait avait changé. Elle avait une impression de familiarité, de déjà vu, pourtant elle ne reconnaissait rien. C'était vraiment bizarre. Tout était un peu flou. Quelque chose l'attirait dans la direction du haut. Elle avisa un escalier un peu plus loin, elle savait qu'elle devait y aller mais elle en était incapable. Nouveau flash et elle se retrouva de nouveau dans un lieu connu.

Elle était de nouveau elle même, elle tremblait de tout ses membres elle s'appuya contre le mur et se laissa glisser à terre. Que s'était il passé ? Elle ne se sentait vraiment pas bien, pas bien du tout, toute faible et nauséeuse. Des images bizzares apparaissaient devans ses yeux, des images qu'elle n'avait jamais vu. Cela la terrifiait, que lui arrivait il ? Quelqu'un lui avait il jeté un sort ? Elle ferma les yeux pour tenter de chasser l'image de la scène qui revenait la hanter. Elle se forca à repirer. Elle était vraiment paniquée et le ressentait. Elle avait du mal à respirer. C'est alors qu'elle entendit des pas dans le couloir mais elle n'avait ni la force, ni le courage d'ouvrir les yeux, sa peur la paralisait.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Jan - 19:20
Les vacances des fêtes venaient de se terminer. Cette année, plusieurs belles surprises avaient été au rendez-vous. Le retour de David, Sarah et Ana de l'Indonésie, entre autre. Le retour de Patmol nous avait aussi tous réjouis. Les fêtes avaient donc été joyeuses et je ne vous dit pas les heures impossibles auxquelles nous nous étions couchés ! Ma louve avait du temps et, surtout, des paroles à rattraper ! J'étais, de ce fait, légèrement plus fatigué qu'au départ mais, vous allez dire qu'il s'agissait d'une situation parfaitement normale. Qui pouvait prétendre se reposer en vacances ? Honnêtement. Presque personne.

Le retour à Poudlard était donc tout aussi heureux qu'épuisant ! Par chance, les cours ne reprenaient que demain matin, sinon j'aurais eu l'air particulièrement idiot à tenter de garder les yeux ouverts ! Quoiqu'il en soit, je sortais de la salle des Maraudeurs où Sirius, James et David avaient insisté pour se rendre. Nous étions réunis, alors aussi bien reprendre possession de notre salle, que les gars s'étaient dit. Surtout, avaient-ils ajoutés, que Pupuce avait dut mettre des bibelots de fraisinette un peu partout. Ce n'était pas tout à fait le cas; elle avait simplement ajouté quelques rideaux et des coussins; mais les gars étaient catégoriques : il fallait retirer les bibelots d'anges fraises. Bon. J'avais décidé de les laisser faire "le ménage" et était ressortie par le passage secret. Disons que je commençais à "perdre patience" à force de leur dire que Amélia n'avait rien caché dans les coutures du divan. S'ils voulaient s'amuser à le découdre et à le recoudre après, ils allaient le faire seuls !

Debout dans le couloir, je soupirai avant de faire un sourire amusé. Ils ne changeraient jamais. Honnêtement, je n'allais pas m'en plaindre, même s'ils me causaient bien des migraines ! Je me mit à marcher, mains dans les poches, lorsque j'apperçu au détour du couloir, la jeune Maryna Parker. Elle avait les yeux fermés et elle tremblait visiblement. Hoho. Que ce passait-il ? M'approchant de l'étudiante, je lui dit calmement :


" Miss Parker ? Est-ce que ça va ? "

Il s'agissait probablement encore de Peeves. Cet esprit frappeur était vraiment irrécupérable !

" C'est Peeves qui vous cause des ennuis ? "




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Jan - 23:56
Quentin était dans sa chambre en train de vider ses valises tout en essuyant les larmes qui lui coulait encore sur les joues... oui Quentin avait passé le temps des fêtes dans sa famille et il avait apprécié comme jamais ces moments intences. Le jeune Griffondor ne serait pas revenu à Poudlard... il serait rester chez ses parents et avec ses amis moldus. Il n'avait pas adressé la parole à personne depuis son retour à Poudlard... même ses collègues de chambre... en fait il n'était pas capable du fait qu'il pleurait... Pourquoi devait-il étudier la magie pour devenir cuisinier... Sa mère pourrait lui donner des cours tout simplement.

Il était donc en train de défaire ses valises quand soudainement... quelque chose se passa... on aurait dit que l'une de ses plus grande amie avait quelque chose... Il fallait qu'il laisse tout tomber ce qu'il était en train de faire... et sorti de sa chambre et de la salle commune des Griffondor... Il se mit donc à courrir... à courrir où il en avait pas la moindre idée... c'était juste plus fort que lui... il fallait qu'il se rende "là" où?.... là

Il se retrouva donc à courrir à travers les corridors et soudainement il tourna un coin et il savait qu'il était rendu... Le professeur Lupin était là face à lui, il était penché sur quelqu'un... sur euhhhh Maryna.

-Qu'est ce qui se passe est ce que Maryna va bien... pourquoi elle est au sol?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Jan - 15:42
Les vacances étaient enfin terminées ! Pour Guenièvre, c'était une véritable libération. Bien sûr, retrouver sa famille était agréable, ils lui avaient manqués, surtout son père mais… Devoir cacher ses pouvoirs grandissants lorsqu'elle était chez sa mère était immensément frustrant. Chez elle, chez son père, elle aurait voulu se sentir pleinement à la maison mais il semblait que la distance lui avait fait idéaliser les choses. Peut être rendu timide par cette première longue séparation, son père s'était montré trop froid à son goût. La maison, seulement remplie d'eux, paraissait vide. La jeune Serdaigle était heureuse de retrouver Poudlard, son tourbillon de vie, tous les gens, l'emploi du temps bien rempli, ses amis. C'était un peu comme pouvoir se retrouver elle-même. Elle avait envie de danser, de crier, de faire du bruit. Ces quinze derniers jours avaient été trop silencieux.

Elle était en train de défaire sa valise, mais sa joie débordait tellement qu'elle ne pouvait s'empêcher de descendre en riant dans sa salle commune, lancer une remarque sur ses vacances, les fêtes ou la météo à ses camarades avant de remonter quatre à quatre continuer sa besogne. Elle venait ainsi de ranger les deux tiers de sa valise et en était à ranger ses livres de cours dans son sac lorsque son cœur se serra. Toute envie de rire disparue, elle lâcha L'Histoire de Poudlard sur son matelas et quitta une fois de plus le dortoir des filles. Ses camarades la regardèrent passer, médusés, mais elle s'en fichait. Elle n'avait aucune idée de ce qui lui arrivait mais ses pieds la portaient. Elle avait l'impression de voler à travers les couloirs, sans rien voir des endroits où elle passait. Quelque chose l'oppressait.

Finalement, ses pieds s'arrêtèrent tout seuls alors qu'elle débouchait à un tournant et surprise, elle dérapa en avant. Peu préoccupée par ses fesses un peu meurtries, elle se releva aussitôt et regarda autour d'elle. Juste en face arrivait Quentin avec une expression bizarre sur le visage, sans doute la même que celle qu'elle devait porter elle-même. Entre eux deux, affalée contre le mur, Maryna, l'air mal en point, et le professeur Lupin. Guenièvre dévisagea Quentin avant de reporter son attention sur Maryna. Qu'est-ce qui venait de se passer ?


"Maryna ?"

La jeune fille regarda ses pieds comme s'ils ne lui appartenaient pas. Mais qu'est-ce qu'ils fichaient tous ici ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Jan - 11:43
Maryna était appuyé contre le mur, essouflée. Elle respirait par à coups. Elle entendit des pas et le professeur Lupin s'adressa à elle. Elle n'eu pas le temps de lui répondre que Quentin et Guenièvre arrivaient. Elle ne savait pas pourquoi mais leur présence lui faisait du bien. Elle ouvrit les yeux et tenta de se redresser.

"-Ne vous inquiètez pas professeur...ça va aller murmura-t-elle.Je ne sais pas trop ce qui m'est arrivé, mentit elle . J'ai... je... j'ai du mal à respirer,...j'ai cru voir... quelque chose dans le couloir et...j'ai paniqué."

Elle mentait, à un professeur, elle n'en revenait pas. Ce n'était pas tout à fait un mensonge, se persuada t elle. Elle avait du mal à respirer et ne savait pas trop ce qui venait de se passer. Elle ne voulait pas en parler à un professeur, on allait la prendre pour une folle. A moins qu'il arrive à lui expliquer ce qui venait de se passer mais...là, on la prendrait pour une trouillarde. C'était un demi mensonge en fait. Elle s'appuya contre le mur et se redressa à demi.
Elle ne savait pas trop quoi fire. Pouvait elle raconter ce qui venait de lui arriver ? Et si oui, à qui ? Le professeur, peut être pourrait il lui expliquer ? Ou à ses amis ? Elle se sentait très proche d'eux, et leurs présences ici le prouvait. Peut-être passaient ils par hasard mais elle en doutait. Elle leur sourit faiblement. Comment leur parler, leur expliquer.
Pour cela, il fallait que le professeur Lupin s'en aille. Il était très gentil mais, elle n'oserait jamais lui dire la vérité, elle préférait en parler à ses amis d'abord. Peut être à lui après, s'ils ne parvenaient pas à expliquer ce phénomène. Mais pour cela qu'il parte, il fallait qu'elle aille mieux. Il allait falloir qu'elle se montre convainquante.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Jan - 18:25
Je regardais mon étudiante, accroupie devant elle. Elle avait vraiment l'air de ne pas aller. C'était même inquiétant. Je devais l'amener à l'infirmerie, Mme Pomfresh allait prendre les choses en main. Je fit un sourire rassurant et plongeai la main dans ma poche. Je devais bien avoir un peu de chocolat quelque part. Ça allait, du moins, aider à donner de l'énergie à la fillette. Faute de mieux il s'agissait du meilleur "remède" que je pouvais trouver. J'étais loin d'être un as en infirmerie ! Ce n'étais pas mon domaine. J'entendis bientôt des pas précipités et je tournai la tête dans la direction indiquée, me redressant à demi, prêt à me relever s'il s'agissait d'une menace. Les attaques de morts-vivants à Poudlard étaient encore fraîches à mon esprit. S'il s'agissait d'un "retour dans le passé", je serai prêt. Mais, il ne s'agissait que du jeune Quentin Waldon, qui arrivait vers nous comme si la fin du monde était arrivé. Je le regardai calmement et lui sourit avant de lui dire :

" Ce n'est probablement rien de grave, Monsieur Waldon "

Je reportai mon attention sur Miss Parker quand Miss Lakers arriva à son tour. Je sortie un bout de chocolat et le tendit à Miss Parker en souriant. Elle disait aller mieux, même si elle avait du mal à respirer. Visiblement, quelque chose aperçu dans le couloir lui avait fait peur. Hum. Je ne voyais pas ce qui avait put lui causer une telle frousse, sauf peut-être un coup de Peeves ... et encore. Je donnai le bout de chocolat à mon élève et regardai autour de moi.

" Mangez ça, ça vous donnera un peu d'énergie "

Je me relevai, regardant toujours autour. Je ne voyais rien qui pouvait effrayer qui que ce soit. Étrange. Peeves serait resté dans le coin afin de voir les résultats sur sa victime. C'était ce qui le faisait se marrer. Inutile de faire un mauvais coup si nous ne pouvions pas en voir le résultat. J'avais apprit ça avec les Maraudeurs, notamment ! Je reportai mon regard sur Miss Parker et lui dit en souriant :

" Vous vous sentez mieux ? Je vais vous amener à l'infirmerie, question de s'assurer que votre respiration prendra du mieux "

J'allais ensuite faire un tour dans le coin. Peut-être qu'une créature avait réussit à entrer dans le château. Après tout, nous avions bien eu la visite d'un Troll, d'un Basilic, de morts-vivants ... aucune chance à prendre. J'irais chercher les gars et nous ferions une petite ronde.




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Jan - 12:14
Quentin était koi sur le coup, mais il ne pouvait pas rester là à rien faire. Il avança tranquillement vers Maryna mais le professeur lui dit aussi vite que Maryna allait bien, que ce n'était pas bien grave. Bon Quentin ne pouvait pas dire le contraire du professeur.... mais il allait dire quelque chose quand Guenièvre arriva... Mais qu'est-ce qu'elle faisait là?... pourquoi ils se retrouvaient encore les trois ensembles... Au même moment que Guenièvre le dévisagea, Quentin avait dû la défigurer lui aussi.

Le professeur donna du Chocolat à Maryna qui allait lui redonner de l'énergie semble-t-il à son amie et il lui proposa de l'amener à l'infirmerie afin de s'assurer que sa respiration aille mieux... Quentin réagit assez rapidement

-Professeur, moi et Guenièvre on pourrait accompagné Maryna à l'infirmerie... si Guenièvre veut bien sûr...

C'est à ce moment que Quentin sentit quelque chose... comme une présence dans le corridor juste à côté, il se sentait observer, il détourna son regard vers le fameux corridor, et reconnu l'ombre de Donovan qui sembla s'en aller maintenant.

Pourquoi Donovan était-il venu ici lui aussi... il devait sûrement vouloir rire de Maryna.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Jan - 17:29
Le jeune Donovan avait passé des vacances splendides. Ses parents l'avaient amené faire du ski dans les montagnes et lui avaient offert de somptueux cadeaux tous plus chers les uns que les autres. Oui, les Lasher étaient fortunés. Il n'y avait aucun mal à ça. Était-ce de leur faute s'ils avaient réussit et que les autres se plaisaient dans leur décrépitude ? Certainement pas. Nous étions tous responsables de notre destin. C'était ce que son père lui répétais constamment : "Mon fils, nous sommes responsables de notre destin. Les Lasher ont prit le leur en main, s'élevant au dessus de la masse. Tout ces gueux n'ont ce qu'ils méritent. Après tout, ils se complaisent dans leur malheur, mon fils. Ne te préoccupes pas d'eux !" Et, son père avait raison. En tout les cas, Donovan le croyait. Pour le moment. Les choses seraient peut-être différentes dans quelques années, mais pour le moment l'héritier Lasher était parfaitement d'accord avec les préceptes paternels.

Le Poufsouffle se trouvais dans son dortoir, occupé à admirer la merveilleuse chaine en or que lui avait offert ses parents. Elle était sertie de rubis et valait certainement des tonnes de Gallions. Plus que vous en auriez jamais. Donovan sourit devant tant de richesse et ... il se stupéfia. Il devait partir d'ici et vite. Quelque chose au fond de lui, lui commandait de courir ... de se rendre quelque part. Où ? Il ne le savait pas. Une urgence le poussait à partir, une sorte de terreur. Le jeune garçon lâcha sa chaine en or, qui tomba sur le sol, se prenant entre deux lattes du plancher. Immédiatement, la réincarnation de Serpentard se mit à courir, sortant de son dortoir en bousculant quelques compagnons de maison au passage. Son familier le regarda même de travers, peu habitué à tant de précipitation. Quelqu'un qu'il affectionnait avec un ennui. Il le sentais. Il devait lui venir en aide. Il le sentais. Mais, en même temps il sentais qu'il ne devait pas y aller ... qu'il ne serait pas le bienvenue, qu'il avait fait quelque chose de mal ... une trahison ... mais il devait se rendre à cet endroit. Il devait réparer des choses. Il ne savait pas quoi, mais il devait aller aider.

Donovan sortie de sa salle commune et couru comme un dingue, parcourant les nombreux couloirs aveuglément. On aurait dit qu'il était sur le pilote automatique. Il serrait fort fort sa baguette dans sa main, comme si sa vie en dépendait. Il se sentais ... différent. Différent et le même à la fois. Pourquoi la voix qui le poussait à avancer lui répétais sans cesse les mêmes mots ? La voix disait "ils seront rancuniers, Sal ... mais tu dois faire quelque chose, tu le dois, Sal ... courre !" Sal ??? Qu'est-ce qui était sale ? Où qui était Sal ? Il ne le savait pas. À plusieurs reprises cette voix inconnue mais non étrangère lui parlait. Lasher se pensait même un peu sur le point de devenir dingue. Il avait de drôles de souvenirs, surtout depuis la répartition. Des images lui venaient parfois ... des odeurs ... des voix ... au détour de quelques couloirs ... parfois, il avait des impressions de déjà-vue, des idées du genre "tiens, ici il y a un passage secret ... mais il a été condamné ?" Comment il aurait put savoir qu'il y avait un passage ici ? Son père lui en avait sûrement parlé. C'était sûrement ça. Parfois, des idées lui traversaient l'esprit ... comme des rêves rapidement envolés.

Celui qui fut jadis Salazar Serpentard arriva dans le couloir et ... cessa subitement sa course. Devant lui se trouvais le Professeur Lupin en compagnie de Parker, Lakers et Waldon. Parker était au sol et semblait passablement sonnée. Donovan sentais une force en lui le pousser à se précipiter sur Parker pour savoir si elle allait bien. La voix en lui parla ...


* Merde, Row ! *

Row ? Il se prenait pour un chat, maintenant ! Donovan reprit lentement ses esprits et tourna les talons. Il était fou. C'était la réponse. Il s'était précipité comme un débile parce qu'il avait sentie que Parker allait tomber dans les pommes ! N'importe quoi ! Et, pourquoi les deux autres idiots étaient aussi présents ? À croire qu'ils devaient toujours se trouver ensembles en tout lieux. À croire que ... La voix lui parla à nouveau ... cette voix étrangère et à la fois si familière ...

* Arrêtes de faire l'imbécile ! Tu dois arranger tes actions, Sal *

Merde !!! Qu'est-ce qui se passait ? Donovan arrêta de marcher et demeura immobile dans le couloir, incertain. Quelles actions ? Sal ... mais pourquoi ? Il n'avait qu'une envie : aller se cacher dans un coin. Mais ... en même temps ..

Le jeune garçon marmonna entre ses dents quelques jurons "bourgeois" avant de tourner à nouveau les talons pour se diriger vers l'attroupement. Il était idiot. Il était en train de faire exactement ce que la voix lui disait de cesser de faire : il agissait comme un imbécile ! Lasher arriva près des trois autres, regarda Parker toujours affalée au sol et lui dit :


" Tu as probablement trop mangé de cakes durant les vacances, Parker "

Un peu plus et il disait "Row". Ça avait presque fourché sa langue. Merde, il n'allait pas bien ! Donovan afficha un petit air boudeur et attendit en croisant les bras. Il ne comprenait plus. Plus rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Jan - 7:39
Chacun à un bout du couloir, Guenièvre et Quentin se regardaient avec intensité, les yeux remplis de questions qui semblaient voler silencieusement dans le couloir. Lorsque le garçon s'avança vers Maryna, Guenièvre en fit autant, son cerveau tournant à plein régime. Elle ne connaissait pas cet endroit de Poudlard. Elle ne savait pas que Maryna était malade. Elle ne savait pas où était Maryna. Donc, comment avait-elle pu se retrouver ici ? De toute évidence, Quentin venait de vivre la même chose. Était-il possible qu'ils aient sentis que leur amie allait mal ?

Maryna prit la parole d'une voix assez pitoyable que serra le cœur de la Serdaigle. Ce qu'elle disait n'avait pas plus de sens que sa propre course folle dans le château. A l'entendre, seule la peur l'avait mise dans cet état. Il n'y avait absolument rien d'effrayant dans ce couloir un peu sombre. Guenièvre dévisagea son amie, ses traits angoissés, sa respiration saccadée… ses yeux fuyants. Elle mentait, au moins par omission. Arquant les sourcils pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas dupe, elle se recula légèrement pour laisser faire le professeur. Aller à l'infirmerie dans son état était sans doute recommander mais lorsque Quentin se proposa l'emmener lui-même, elle approuva vigoureusement. Sans le professeur Lupin, Maryna leur dirait peut-être ce qu'elle avait vu. C'était important, la jeune fille en était persuadée.

"Evidemment ! Tu vas pouvoir marcher ?"

Elle était occupée à jauger l'état de son amie et ne vit pas Quentin se retourner. Mouais, elle allait pouvoir marcher lentement s'ils la soutenait, et ils feraient des poses si besoin. Peut-être même que marcher lui ferait du bien. Elle avait besoin de retrouver des couleurs. Merwin Lakers était Laboromage à Ste-Mangouste mais il n'avait jamais élevé sa fille dans un cocon douillet et celle-ci était habituée à se prendre en charge, même lorsque ça n'allait pas trop fort. Elle allait donc en faire de même pour Maryna.
"Il était inutile de venir si c'était pour dire des inepties Lasher ! Tu peux aussi bien te tai…"

La voix traînante et désagréable de Lasher l'avait fait réagir instinctivement. Ce que ce garçon pouvait être ennuyant ! Toutefois, elle ne réalisa sa présence qu'au fur et à mesure qu'elle parlait et la surprise lui coupa alors la parole. Elle se retourna, choquée, et fixa le Poufsouffle. Il n'était pas ami avec Maryna et dans ce cas, comment expliquer qu'il était aussi arrivé jusqu'ici ? Les paroles d'Ariane et de Miles lui revinrent en mémoire et les passages de l'Histoire de Poudlard qu'elle avait étudié pendant les vacances se mirent à tourner dans sa tête. Le doute n'était plus permis : quelque chose les reliait et pour l'instant, découvrir ce lien était une perspective plus angoissante qu'enthousiasmante. Elle marcha rapidement vers le garçon, l'agrippa et lui demanda d'une voix blanche :

"Qu'est-ce que tu fais là ? Comment tu as su ?"

Aurait-il une autre réponse que la sienne ? Car elle-même n'en avait pas. Tenant toujours Donovan sans s'en rendre compte, elle jeta un regard d'appel à l'aide à Quentin, parlant pour elle-même avant de se retourner vers Maryna avec violence, lâchant le Poufsouffle.

"C'est pas possible… C'est pas possible... Mais qu'est-ce que tu as vu ?"


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Jan - 16:32
Le jeune Lasher regardait Parker sans mot dire, lorsque l'énervée de Lakers l'envoya pratiquement promener. Lui, dire des inepties ? Mais, ce n'était pas de sa classe ! Puis, il avait dit cela simplement, comme pour détendre l'atmosphère et, surtout, parce qu'il ne savait pas trop comment expliquer ce qui venait de se produire. Donovan regarda donc Guenièvre Lakers d'un air quelque peu hautain et insulté. Elle n'allait pas lui dire de se taire ! Pour qui elle se prenait ? Pour le centre de l'univers ? Pour la meilleure qui soit ? Pourquoi avait-il l'impression que ...

Il n'eut pas le loisir de terminer son interrogation intérieure. Lakers venait de se ruer sur lui et de l'agripper par le collet, le foudroyant du regard. À l'intérieur de Donovan, plusieurs choses se produisit. Premièrement, il eu envie de lui foutre un coup de poing en plein visage. Une rage et une bataille à finir rugissait en lui. C'était comme si une espèce de compétition existait entre eux. Une compétition du genre "je suis meilleur que toi, mon père est plus fort que le tien et, en plus de ça, c'est pas de ma faute si ta soeur m'a épousé et si elle est morte". Bref, n'importe quoi. Un genre de rivalité puissante, une rivalité née d'une puissante amitié ... une amitié brisée par quelque chose qu'il ne pouvait même pas déterminer. Qu'il n'avait jamais put déterminer. Deuxièmement, Donovan ne pouvait pas frapper Lakers ... c'était une fille. Mais, il était certain du contraire ... il ne savait plus. Le jeune garçon se contenta de pousser Guenièvre et de lui dire sèchement :


" Me touches pas avec tes mains sales, Go ...Gorgone ! "

Il allait dire Godric ! Mince, ce qu'il était débile ! Oui, il était en train de devenir complètement cinglé. Donovan porta son attention sur son uniforme de Poudlard, qu'il replaça avec un soin exagéré. Il était perturbé. Vraiment perturbé. Lasher lissa ensuite ses cheveux en marmonnant :

" Comment j'ai sut, comment j'ai sut ... je marchais, c'est tout. Plus le droit de marcher, maintenant ? Parce que mademoiselle Lakers le décrète ... espèce de petite ... "

Donovan cessa son élocution boudeuse et releva la tête vers Lakers. Elle questionnait Parker sur ce qu'elle avait vu. Elle avait vu quelque chose ? Oo Que ... quoi ? Comment ça, quelque chose ? Il ... il y avait une espèce de monstre dans les couloirs ? Comme ... comme ce qu'ils voyaient en cours de Défenses contre les Forces du Mal ? Au secours ! Immédiatement, Donovan se rapprocha de Guenièvre, l'agrippant presque par le derrière de sa chemise. Il avait l'air d'un idiot ... mais ... quelque chose au fond de lui, lui disant que .. que ...

* Godric ... reste près de God ! *

Haaaaaaa ! Donovan se recula un peu, tentant d'avoir l'air parfaitement calme et sous contrôle. Il ne fallait pas montrer qu'il se comportais comme ... mais attendez ! Il était à Poufsouffle, non ? Il avait le droit d'être peureux ! Il avait le droit, il ... il était un minable petit sorcier, oui !

" Pro ... Professeur ! Il n'y a pas une bête dans les couloirs, toujours ? "

Bha oui, il se "servait" de son statut de Poufsouffle. Rusé et manipulateur ? Et après ? Il était Salaz ... haaaaaa ! N'importe quoi. Il était Donovan Lasher. Point. Les trois imbéciles allaient le rendre dingue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Jan - 23:44
C'était Donovan, oui il l'avait remarqué... il était ici lui aussi... et était encore désagréable... c'était sûrement à cause qu'il n'avait pas d'ami...et qu'il ne s'acceptait pas... pourtant il avait l'air intelligent et fier. Il l'était peut-être juste un peu trop... fier...

Quentin avait aider Maryna à se mettre debout, le professeur était resté là sans rien dire, donc il avait présumé que c'était ok qu'il allait pouvoir amener la jeune serpentar à l'infirmerie. Quand soudainement Guenièvre sauta presque à la gorge de Donovan... Et celle-ci semblait lui demander son aide... Helga allait devaoir encore se mêlé des différent des deux coq de la basse court encore une fois...

-quoi... hein... comment

Quentin s'était exclamer fort sans vraiment le vouloir... Helga... qui était cette fille... il avait eu l'air de penser à lui en disant cela ... pourtant il ne connaissait pas de Helga dans sa famille ou près de lui...

-Donovan, Guenièvre... je crois que ce n'est pas le moment de vous chicaner... Je crois que si vous voulez règler vos différent ce n'est pas exactement à cela qu'on devrait penser...Ce n'est pas que je ne trouve pas vos conflits sans intéret, mais je crois que Maryna a présentement besoin d'aide et non de mot et de phrases violente... Merci à vous deux.

Bon voilà que Donovan parlait maintenant de monstre.... Quentin eu un serrement de coeur... quoi un monstre comment cela qu'il avait des monstres dans Poudlard.... Donovan alla même se cacher derrière Guenièvre... Quentin en aurait fait de même s'il ne tenait pas Maryna.... Il regarda le professeur son regard en disait assez long que le Griffondor n'était vraiment pas à l'aise qu'il demandait des explications au professeur... il voulait être rassurer qu'il n'y avait pas de possibilité d'avoir des bêtes sauvage entre les murs de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Jan - 2:34
Effrayée par les enchaînements que son esprit faisait presque sans sa volonté, Guenièvre fixait Donovan, à la fois choquée et déterminée. Si la première exclamation du garçon l'énerva au plus au point, il l'avait traitée de gorgone, elle l'interpela aussi. Parce que le début du Gorgone, mot sur lequel il avait buté, lui semblait familier, comme si c'était son prénom. Elle ne s'appelait pas Gorgone, quand même ? Elle fit une moue déçue à sa réponse. Ben voyons, il marchait par hasard, il était arrivé dans ce couloir par hasard, et ils n'arrêtaient pas de se retrouver tous les quatre… par hasard ! Un pur hasard ! Pourquoi s'obstinaient-ils tous à avoir des œillères ? Bien qu'elle ignora quoi, quelque chose entre eux n'était pas normal, ça crevait les yeux !

Le discours de Quentin la peina, il n'avait pas compris. La prenait-il vraiment pour une fille sans cœur juste bonne à se disputer alors que sa meilleure amie peinait à se tenir debout ? Est-ce qu'il croyait vraiment que ça n'était qu'une histoire d'égo ? D'accord, Donovan lui inspirait des sentiments assez forts, peut-être même trop, mais c'était au-delà de ça. Elle avait espéré qu'il aurait compris sa détresse. Pourquoi devait elle toujours être seule ?

Elle s'efforça de respirer calmement. Réfléchir vite et bien. Analyser la situation et agir. Toutefois, les jours qui se faisaient dans ses idées n'aidaient pas à garder son calme. Maryna n'avait pas besoin de mots violents aujourd'hui ? Désolée pour elle !

"Tu ne comprends pas ! Pourquoi est-ce que vous ne voulez pas le voir ? Comment puis-je comprendre toute seule ?"

Elle avait totalement oublié le professeur, et la peur, l'impression qu'elle allait dire quelque chose d'essentiel, la faisait presque crier. Son ton allait crescendo.

"Ca n'était pas un monstre n'est-ce pas ? Il y a eu les baguettes, quatre baguettes rares en bois d'if, vendu le même jour, la même heure ! Le Choixpeau, qui s'est arrêté sur chacun d'entre nous ! Il y a trop de choses qu'on ne comprend pas, on est toujours ensemble alors qu'on est même pas dans les mêmes maisons. Aujourd'hui, Maryna ne s'est pas sentie bien et je me suis mise à courir sans même savoir où jusqu'à ce que je la retrouve. Ca n'était pas la même chose pour vous ? Et puis, je fais toujours le même rêve bizarre, parfois… je ne me sens pas vraiment moi-même. Je vous observe tous depuis novembre. Ne niez pas, ça vous arrive aussi. On a… des pouvoirs qu'on ne devrait pas avoir. Pourquoi, pourquoi faut-il que vous vous obstiniez à ne pas voir ? A ne pas vous poser de questions ? Je veux comprendre ! "

Elle se fichait que Donovan lui agrippe le dos comme un pleutre rien qu'à parler d'une bête, que Maryna ne soit pas en état d'entendre et que Quentin trouve que ça n'était pas le moment. Elle s'était efforcée de ne pas trop cogiter sur le sujet pendant toutes les vacances de Noël et elle était à peine rentrée que tout recommençait. Il fallait que ça sorte. Sans qu'elle le veuille, des larmes lui étaient montées aux yeux. Est-ce qu'ils ne ressentait pas aussi le besoin vital de savoir ce qui se passait ? De comprendre pourquoi, qui ils étaient ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Jan - 11:05
Ma jeune élève semblait vraiment dans un état lamentable. Je ne savais pas ce qui l'avait effrayée mais, s'il y avait eu une chose ici, c'était partie. Avec un sourire rassurant, je reportai mon attention sur Monsieur Waldon, qui me disait qu'ils pouvaient amener leur amie à l'infirmerie eux-mêmes. C'était un bien beau geste. J'allais accepter quand Monsieur Lasher arriva. Cette arrivée eu l'air de surprendre légèrement avant que Miss Lakers décide de s'en prendre physiquement à Monsieur Lasher. Je sortie une de mes mains de mes poches et la levai en direction des élèves, marchant vers eux. Ils n'allaient pas se battre ?

" Miss Lak ... "

Elle venait de lâcher Monsieur Lasher, se posant visiblement des questions existentielles. Elle désirait savoir ce que Miss Parker avait vu. Ce détail fit presque aussitôt paniquer Monsieur Lasher, qui se questionnait sur la possibilité de la présence d'une créature entre les murs de Poudlard. Merlin, la situation dégénérait ! Je regardai mes élèves d'un air rassurant tout en replongeant ma main dans ma poche et leur dit :

" Allons, allons ! Il n'y a aucune créature dangereuse à Poudlard. L'école à été protégée par des sorts lancés par les fondateurs, de même que plusieurs sorts plus récents faits l'an dernier. Vous êtes parfaitement en sécurité et je vous assure que rien de néfaste ne peut vous arriver ici. Miss Parker à simplement eu un malaise. Maintenant, amenez-là à l'infirmerie ... et, Miss Lakers ... "

Je posai mon regard sur l'étudiante de Serdaigle et ajouta :

" ... soyez sage "

Je fit un sourire à mes étudiants et tournai les talons avec l'intention de retourner dans la salle des Maraudeurs. J'allais quand même demander aux autres de faire une tournée avec moi. Après tout, je ne pensais vraiment pas qu'il y avait un danger imminent, mais il était plus prudent de s'en assurer. De plus, les gars seraient trop contents de faire comme si "on était encore ici en train de faire les quatre cent coups". Ça pourrait être amusant ! Laissant les enfants amener Miss Parker à l'infirmerie, je tournai à gauche du couloir afin de me diriger vers la statue de la sorcière à un seul bras.




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Jan - 11:41
Maryna avait profité des derniers évènements pour reprendre des forces. Elle avait vu que Guenièvre avait compris ce qui se passait, que ils étaient liés d'une manière ou d'une autre, qu'ils étaient tous secoués, une sorte de puzzle se mettait en place dans leurs esprits, un puzzle où il manquait encore des pièces, peut être même beaucoup, mais pas suffisament pour que l'on commence à deviner ce qu'il représentait. Elle regarda le professeur s'éloigner, son chocolat lui avait redonner des forces et il avait été le premier à arriver mais, il fallait qu'il parte, il le devait.

"-Venez, il faut qu'on discute,.... tout les 4, ajouta-t-elle à l'attention de Guenièvre et Donovan. Et ailleurs qu'ici, on pourrait nous entendre et il faut que je vous raconte ce qui m'est arrivé."

Elle se redressa mais avait présumé de ses forces. Elle s'écroula à moitié et s'appuya sur Quentin pour ne pas finir par terre. Il fallait qu'elle reprenne des forces, et pas question qu'elle aille à l'infirmerie, hors de question, ils devaient tirer certaines choses au clair, et maintenant. Pendant qu'ils étaient tout les quatre. Elle se tourna presque instinctivement vers Guenièvre. Elle attendait comme un signe de sa part. Un aquiesement qui lui dirait qu'elle partageait son avis, presque son approbation. Mais en même temps elle se tourna vers Donovan. Peut être aurait il une bonne idée de lieu, rusé comme il était. Elle n'avait pas cru une seconde qu'il était mort de peur, cela sonnait faux, tout dans son attitude sonnait faux, il n'avait pas peur, il rusait, c'est tout. Elle regarda Quentin, elle était sûr qu'il suivrait, qu'il viendrait avec eux.

"-Est ce que quelqu'un à une idée pour un endroit sûr, discret et où on pourra parler sans être entendus ? Il ya des choses dont on doit absolument parler. Je suis sûr qu'en mettant en commun toutes les choses bizarres qui nous sont arrivés depuis le début de l'année scolaire nous éclaicirons certaines choses. Ce que tu as dit Guenièvre n'est pas faut au contraire, et je pense qu'on s'en est tous rendu compte mais,..."

Maryna se tu, à bout de souffle, cherchant sa respiration. Elle devait leur dire, elle devait aller au bout de sa pensée, quelque chose lui échappait, quelque chose d'essentiel mais elle ne savait pas quoi, et cela la faisait rager. Elle était tout à fait d'accord avec Guenièvre, elle voulait comprendre. C'était important, très important, elle le sentait.

"-Allons ailleurs, quelque part..."


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Jan - 16:52
Le jeune garçon se trouva foncièrement soulagé en apprenant que les fondateurs avaient mit des sorts de protection sur l'école. Puis, il le savait déjà. Au fond de lui. Il le savait. Il se sentais même supérieur et imbu de lui-même (rien de nouveau, en fait), à l'évocation de ses enchantements. Comme s'il en était l'instigateur. Drôle de sensation. Encore une fois. Donovan se déplaça légèrement de Lakers, affichant un air surfait. Non, non, il ne s'était pas caché derrière une fille ! Mais voyons ! Rolling Eyes Le Poufsouffle regarda le Professeur Lupin s'éloigner et allait faire de même ... mais quelque chose le retint. Quoi ? Il ne le savait pas trop. Peut-être était-ce la tension électrique dans l'air ? Ou la manière qu'avait eu Waldon de les "remettre à l'ordre" Lakers et lui. Ou encore cette inquiétude sourde qu'il ressentais sans l'avouer pour l'état de Parker. Ou bien ... la curiosité, tout simplement. Quoiqu'il en soit, Donovan demeura immobile, regardant Parker qui se relevait, le souffle court.

Allez savoir pourquoi ... mais Donovan sentais qu'il devait écouter religieusement ce que disait Parker. Comme si elle avait "la science infuse", comme si ce qu'elle disait était toujours juste. Bref, quelque chose; probablement la fameuse voix de son esprit; lui disant d'être attentif, de hocher la tête et de tout faire de ce que dirait Maryna. Ça et ... contester ce que dirait Lakers ! Ça, par exemple, il n'avait aucun doute là-dessus : il n'aimait pas Lakers. Bien oui, mais ... il ressentais toujours cette sorte de compétition, de rivalité ... qui se montra aisément quand Parker les regarda tout les deux. Donovan se redressa en bombant le torse, prenant un air fier et assuré. Il était le gars ! Il était le plus fort et le plus rusé, ouais. C'était pas une fille qui allait le doubler ! Grif ... heu ... elle allait voir ce qu'elle allait voir ! Foi de Sal ... heu ... de Donovan, cette fille allait se soumettre. Bon ! En tout les cas, elle allait lui demander pardon. Pourquoi était-ce si important ? Aucune idée. Mais, Lasher avait soif de justice ... il sentais que ... il ne savait pas.

Un endroit calme et discret ? L'héritier Lasher haussa les épaules. Il connaissait peut-être un endroit. Il savait. Il savait qu'il y avait un endroit certain pour ce genre de "secret". Ne lui demander pas comment il savait ça, il le savait. Point. Le jeune garçon dit donc d'un ton détaché; comme s'il se foutais pas mal de leur histoire à dormir debout :


" Il y a deux endroits. Il y a une salle sous le château et un alcôve dans les cachots, caché derrière ... la statue de Serpentard "

Il allait dire "caché derrière ma statue". N'importe quoi ! Comme le fait qu'il savait comment entrer dans ces deux endroits. L'alcôve avait d'ailleurs été le premier endroit dans lequel il s'était rendu. En tout cas, le premier endroit l'ayant "appelé". Il s'était aussi rendu dans la salle sous le château, comme attiré par un aimant ... mais il y avait eu un éboulement et il n'avait pas put aller bien loin. C'était malheureux. Il se souvient qu'il avait été enragé en voyant le désastre, comme si quelqu'un avait démoli son oeuvre. Encore une fois, n'importe quoi !

" La salle n'est plus trop utilisable. Vaux mieux aller dans l'alcôve "

Pourquoi est-ce que cette idée le rendait dingue ? Comme si l'alcôve était son "endroit secret", encore plus que la fameuse salle sous le château ? Comme si ... l'alcôve était son "bureau privé". Peut-être parce que c'était lui qui l'avait découvert ? Donovan haussa les épaules et ajouta :

" Pas que je crois à vos âneries ... "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Jan - 22:48
Quentin le doux... trouvait les situations qui se présentait à lui un peu beaucoup surprenante et vraiment très bizarre. Il voulait comprendre, il voulait que tout soit fait justement... Mais là les évènements le dépassait... oui se que Guenièvre explicait ou plûtot elle semblait plus paniquer qu'autre chose semblait vrai, mais ou plutôt semblait vrai... cependant il ne comprenait pas nécessairement le lien avec lui... Il ne pouvait pas être si spéciale que cela ... Le Griffondor prit la parole avec une voix douce et très calme.

-Guenièvre, nous ne nions pas du moins, moi je ne le nie pas qu'il y a quelque chose de spécial... mais je dois dire que je ne sais pas comment réagir à ces moments spéciaux... je ne crois pas être spéciale ou du moins pas plus que tout le monde... on est dans le monde des sorciers, donc je me dis que c'est un peu normal qu'il y ait des choses que je ne comprenne pas encore. Cependant je crois que certaine chose nous quatre avons peut-être vécu plus de choses que d'autre. cependant, si vous vous souvenez bien Harry Potter a vécu plus de chose que plusieurs autres... oui il était un jeune homme tout à fait normal, mais il a vécu plus de chose que la plupart des gens.... Maryna, je suis daccord avec toi je suis en accord avec ce que tu dis et on pourrait aller ailleur pour jaser de ce que nous avons vécus.... cependant je ne sais pas trop où aller sauf à la volière....

Donovan proposa un endroit que Quentin ne connaissait pas

-Donovan, c'est où ton endroit déjà... comment tu as fait pour trouver l'endroit que tu nous parle... je ne oonnait pas du tout. Mais bon c'est un autre endroit où on pourrait aller sans se faire déranger.

Quentin se disait que Donovan ne pouvait pas être si mauvais que cela... valait mieux lui laisser une chance. Il aida Maryna à marcher et se dirigea tranquillement avec Donovan pour l'endroit...

-Allez Guenièvre Vient en.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Jan - 2:36
Sa main levée rappela brutalement à Guenièvre la présence du professeur Lupin. Merlin, pour quoi allait-elle passer ? Pas que ça la préoccupe vraiment mais… Elle n'était pas une brute et elle était désolée si sa réaction passait pour telle. Elle avait juste une méchante tendance… à s'emporter, voilà, et puis, Donovan n'avait qu'à pas se moquer de son amie alors qu'elle était malade. C'était super déloyal comme attitude ! Puis, voilà, il y avait des trucs… des trucs pas normaux et chacun réagissait comme il pouvait. Elle baissa la tête à l'apostrophe du professeur. "Soyez sage" : elle n'avait plus quatre ans ! Elle était trop intelligente cependant pour ne pas se rendre compte que protester n'aurait servit qu'à le retenir, quand Maryna mourrait d'envie qu'il s'en aille pour pouvoir parler.

Dès que le professeur eut disparu au bout du couloir, elle se précipita vers Maryna. Celle-ci venait de se lever et de s'écrouler presque aussitôt sur Quentin, un deuxième soutien ne serait pas de trop. Maryna était son amie, elle lui faisait confiance et c'était une certitude apaisante au milieu du tourbillon de pensées qu'elle avait. Trouver un endroit où discuter était une excellente idée. Au calme, elle aurait les idées plus clairs. Tout en soutenant son amie, elle s'efforça de respirer calmement. Son appel avait été entendu, maintenant, elle devait se calmer pour être efficace et réfléchir. Un endroit…

Donovan la surprit en proposant lui-même le lieux. Elle savait qu'il était aussi lié à elle que Quentin ou Maryna, mais ça n'en faisait pas une perspective agréable. Dès le premier jour, chez Ollivander, il ne lui avait presque pas adressé la parole, préférant les deux autres. Elle n'avait rien fait contre lui ce jour là, même si leurs attitudes étaient déjà fondamentalement opposées. Yirk, cette manière d'être à tout prix fier de ses ancêtres, comme s'ils lui donnaient un sentiment de supériorité… De son avis à elle, il aurait mieux fait de se rendre fier de lui-même pour ce qu'il était. Quand on était indépendant comme la jeune Serdaigle, on avait besoin d'exister par soi-même, et il était difficile de dépendre de parents, bien qu'on les aimât, ce qui ne simplifiait encore pas les choses.

Bref, les cachots… Beurk, elle n'allait pas aller là-bas quand même ? Sombre, humide et… ridicule ! Pourquoi avoir un château entier si magnifique pour finir par se terrer dans les sous-sols ? Néanmoins, elle n'avait pas de meilleure idée (ce qu'elle n'avouerait jamais).

"Hum… On sera près de la salle commune de Serpentard, et comme on va avoir besoin de certains trucs que j'ai laissé en haut… Va falloir tout noter, tout ce qu'on a de pas normal.

Elle se tourna vers Quentin. Son bon sens était calmant et la panique l'avait quittée. En fait, elle avait probablement eu plus peur qu'ils ne l'écoutent pas que du reste. Avec eux, elle allait trouver, ils allaient apporter d'autres lumières à ses maigres recherches des vacances et ils allaient trouver.

"Harry Potter savait pourquoi il était spécial, même s'il ne l'a découvert qu'à Poudlard. Survivre face à Voldemort, c'est exceptionnel non ? Moi, je vois pas ce qui dans ma vie aurait pu me changer. C'est ça la différence, lui savait, nous pas. Et vu le nombre de problèmes que ça lui a rapporter, si c'est la même chose pour nous, on ferait bien de savoir ce qui se passe."

Les faits parlaient d'eux-mêmes non ? Alors pourquoi Donovan devait-il se sentir obligé de se démarquer du groupe ? Elle soupira, et lui dit sur un ton mi-patient mi-exaspéré, sans violence cependant

"Ca n'est pas des âneries, et tu y crois autant que moi, inutile de dire le contraire. On tous dans le même bateau. Montre-nous, tu veux ?"

Ca n'amusait pas Guenièvre de devoir être dans le même bateau que Donovan, et elle était certaine que le sentiment était réciproque. Toutefois, ça n'était pas une excuse. Par les mânes des Fondateurs, elle allait devoir le supporter !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Jan - 16:50
Donovan attendait en regardant le haut plafond de Poudlard. Waldon parlait et parlait, d'une voix calme, posée et douce. Presque sereine. Et, devinez quoi ? Ça énervait Donovan. Merlin, comme si les choses étaient normales et qu'il n'y avait pas lieu de s'énerver ! Il gageait que s'ils se retrouvaient devant une des créatures du cours de Défenses contre les Forces du Mal, Waldon allait demeurer calme en leur disant " allons, si nous restons calme, tout ira bien. Prenons notre baguette et faisons ce que Lupin nous a dit, hein ... tout vas biiieeeennnn" Rolling Eyes Un peu plus et pourrait voir de petits angelots tourner autour de sa tête ! Des angelots qui lançaient des pâquerettes ! Donovan eu un sourire d'un amusement presque mesquin avant de reporter son attention sur Waldon. En même temps, l'entendre parler ainsi avait quelque chose de ... rassurant. Énervant et rassurant. Drôle de type. Comment il avait découvert l'endroit ? Le jeune garçon haussa les épaules.

" Je me promenais "

Oui, dans les cachots. Comme ça, sans raison. Il avait été attiré dans les cachots par une force immense qui l'avait poussé à s'arrêter devant la statue de Serpentard. Il avait regardé cette statue de longues minutes, seul dans le noir, comme fasciné. Puis, il avait murmuré quelque chose et ... il avait trouvé la petite pièce. Rien de bien mystérieux ! On n'allait quand même pas en faire tout un drame, toujours !

Donovan tourna les yeux vers Lakers et il se retint pour ne pas lui dire de cesser de prendre cet air ... "j'ai raison et pas toi". Merlin, ce qu'il pouvait se trouver dans tout ces états quand il voyais cette fille ! Il se sentais sous pression. Constamment. Toujours sous l'impression qu'il devait faire ses preuves et que, même s'il les faisait, il allait toujours se faire dire "oui, mais ...". Énervant. Ce n'est pas des âneries, qu'elle disait ... tu y crois autant que nous ...


" Arrêtes de toujours me dire ce que je dois croire ou pas ! Suis pas obligé de penser comme vous, à ce que je saches !"

Au fond de Donovan, une rage sourde. Une ancienne rage à laquelle il s'approprie sans trop savoir pourquoi. Ils l'obligent à penser comme eux, à faire comme eux, à croire comme eux ... sans considération réelle pour ses idées. "Tu ne peux pas penser ça, Sal ... Donovan !" "Voyons, c'est insensé !" "Tu n'y penses pas réellement, S ... Donovan " et toutes sortes d'arguments sans sens. Des arguments qu'ils ne lui avaient jamais dit ... mais ... qui faisait résonance en lui. Le pire c'était "C'est de ta faute si elle est morte, tu n'avais qu'à pas ..." Mais oui ! Qui était morte ? Il ne le savait pas. Mais, merde ! Ses opinions et idées valaient les leur, non ? Puis, il n'était responsable de la mort de personne et ...

" Tu peux bien parler, Lakers "

Ouais ! Elle n'était pas mieux. Il n'était pas mieux. En tout les cas.

Sans un mot de plus, Donovan se mit à marcher. Morose, il traversa les couloirs sans dire un mot, songeant à tout ce qui arrivait. Il était perturbé mais ne voulait pas le montrer. Il savait que c'était étrange. Il sentais des choses qui n'étaient pas les siennes. Oui, mais ... pas vraiment les siennes. Il savait des choses impossibles à savoir sans les avoir vécu. Il avait des souvenirs étranges ... il ... il se sentais trop chez lui aussi. Puis, il y avait sa répartition ... trop ... trop différente. Il ne savait plus qui ou quoi croire. Et, en même temps, il était content d'être avec les trois autres. Vraiment content. Comme s'il reprenait enfin sa place. Bref, le pauvre gamin était bien mélangé !

Chemin faisant, les réincarnations des fondateurs de Poudlard se retrouvèrent dans les cachots. Il faisait sombre, froid et humide mais Donovan s'y sentais très bien. Il était heureux ici, à l'aise. Le Poufsouffle marcha droit en direction de la statue de Serpentard, la regarda à peine -- il l'avait observé sous toutes ses coutures -- et il dit simplement


" Asssooossss ssrriiiisss sssspppoiiisss " *traduction du fourchelang : je suis ici, ouvres-moi

Évidemment, Donovan avait parlé normalement. En tout les cas, à ses oreilles à lui. Pas de quoi en faire un drame.

La statue s'ouvrit par son centre. Le torse de Salazar Serpentard s'ouvrit donc, dévoilant un sombre escalier. Donovan y entra, descendit l'escalier et, une fois en bas, il parvint à une petite pièce meublé d'un bureau poussiéreux à l'extrême et un vieux fauteuil mangé par les mites. Dans la poussière se trouvant sur le bureau, on pouvait voir de longues traînées de doigts, comme si quelqu'un avait récemment touché le bureau -- Donovan en l'occurence -- ainsi qu'un endroit plus pâle ... un endroit rectangulaire ... l'emplacement possible d'une photo. En fait, il y avait une photo, mais quand Donovan l'avait vu il avait été prit de vertiges ... de puissants vertiges et d'une tristesse immense et profonde. Il avait prit la photo et l'avait caché dans un des tiroirs du bureau .. après avoir pleuré tout seul dans le noir sans savoir pourquoi l'image de cette femme le rendait si ... si malheureux. Suspect Mais ça ... il n'allait pas le dire aux autres ! Voir s'il allait leur dire qu'il avait braillé comme un bébé !

Le garçon se tourna vers les trois autres et leur demanda :


" Quoi ? Pourquoi vous me regardez de même ? "

Ils avaient tous des airs de Scroutts cuits. En tout cas. Donovan regarda Parker et lui dit d'un ton presque las :

" Qu'est-ce qu'il y a ? "

Oui, qu'est-ce qu'il y avait encore ? Encore ?! Pourquoi avait-il l'impression que Parker avait toujours quelque chose à dire, à exprimer, à expliquer ... qu'elle cherchait toujours des noises à gauche et à droite à effeuiller ? Et pourquoi avait-il l'impression que Lakers allait croire à tout prix ce que Parker dirait, comme si sa vie en dépendait ... comme si elle buvait ses moindres paroles, ses moindres actes ... comme une amoureuse transie -- tiens c'était marrant, ça, il devait s'en souvenir. Pourquoi avait-il l'impression que Waldon allait tempérer le tout et leur faire voir toutes les options possibles ? Et pourquoi avait-il l'impression qu'il allait s'insulter parce que les autres allaient le prendre pour un navet avec ses idées ? Hum ? Que Lakers allait le confronter à Merlin savait quoi ? Que Parker allait soupirer en roulant les yeux devant leur attitude ? Que Waldon allait leur dire de se calmer, qu'ils étaient amis et qu'ils devaient collaborer ? Pourquoi avait-il cette impression de déjà vu ?

Donovan marmonna quelque chose et tira le fauteuil qui grinça par manque de lubrification. Il s'assied ensuite dans le fauteuil, comme s'il était ici chez lui -- c'était pas mal le cas, c'était lui qui avait découvert cet endroit, non ? --. Il porta quelques secondes à peine le regard en direction du tiroir contenant la photo de la femme, puis regarda les filles comme si elles allaient lui raconter une sornette quelconque. Il ne voulait croire en rien. En tout les cas, pas à ce que Lakers allait croire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Jan - 23:24
Quentin aider par Guenièvre aida Maryna à suivre Donovan dans les dédalles de Poudlard. Guenière et Donovan était vraiment à couteau tirer ensemble et Quentin ne savait pas pourquoi, mais il se sentait toujours tiraillé entre les deux... Guenièvre était son ami tout comme Maryna, et Donovan quant à lui, il aimerait bien être son ami aussi spécial que cela pouvait être.

Le jeune Griffondor avança tranquillement, sans parler... l'endroit où il se trouvait n'était réellement pas une place qu'il appréciait... les cachots était plutôt lugubre et non accueillant. Puis ils se ramassèrent devant la statue de Salazar Serpentar... Oufffff! c'était tout un personnage serpentar ... Quentin ne se sentait pas nécessairement à l'aise ... il y avait un certain malaise devant cette statue. puis..... Donovan parla ou plutôt siffla de façon spécial.... Quentin reconnu tout suite cette méthode de dialoguer... c'était du serpent... Quentin ne se rappelait pas du nom exacte, mais il savait que Salazar Serpentar le parlait tout comme Harry Potter.

La statue bougea, le torse s'ouvra laissa une ouverture se découvrir.... Quentin resta koi pendant quelque seconde... Il en revenait pas que Donovan était capable de parler le serpent. Il y avait très peu de gens qui parlait cette langue... et encore moins un Poufsouffle...

Lasher entra dans la cachette secrète comme si rien n'était... et Quentin aida Maryna à passer dans la porte. Ils étaient maintenant dans le local ou il y avait un bureau.... Et le jeune Griffondor regardait le jeune poufsouffle. Il était mieux de ne pas laisser paraître que le jeune homme trouvait bizarre que Donovan parlait le serpent. mais en même temps Hel... Quentin le savait déjà il ne savait pas pourquoi, mais il le savait. Pour changer les idées de tous ... et surtout des filles qui semblait elle aussi sous le choc et Donovan que se sentait semble-t-il encore persécuté... il se permis de suggérer quelque chose.

-Il y a rien.... il y a rien..... bon assoyons nous et parlons de ce qui nous a amener ici et essayons cette fois si SVP de ne pas nous sauter à la gorge.

En disant cela, il regarda Donovan et Guenièvre principalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Jan - 8:23
Maryna aidée par Quentin et Guenièvre suivit Donovan, elle lui faisait confiance, il ne les emmènerait pas n'importe où. Elle écouta Donovan et Guenièvre se contredire à qui mieux mieux. Elle soupira, ça n'allait pas être facile. Elle fit à peine attention an décor qui l'entourait, elle pensait à des choses plus importante. Comme le fait que Donovan parle Fourchelang, par exemple. Elle n'en avait jamais entendue parler mais elle savait, tout simplement. Elle ne se posa pas de question. Elle décida de couper court aux chamailleries et de raconter ce qui lui était arrivé. Elle allait mieux maintenant, elle avait accepté ce qui lui était arrivé et avait même une petite idée de ce que cela pouvait être. Elle s'écarta avec regret de Quentin pour aller s'appuyer contre un mur tout en sachant qu'elle allait ressortir d'ici pleine de poussière. Dans les prochaines minutes elle allait avoir besoin de toutes ses forces et la tranquille quiétude de Quentin lui faisait du bien. Mais elle ne voulait pas le déranger. Il dégageait une impression de tranquillité et de bonne humeur réconfortante. Elle s'assit donc le mieux possible tout en croisant les jambes.

"- Ce n'est rien Donovan, tu as parlé Fourchelang, c'est tout, c'est rare de le parler mais pas extraordinaire mais tu avais raison, cet endroit est parfais, au moins, on ne risque pas de nous entendre, ni de nous déranger."

Maryna avait décidé de minimiser la chose.

"-Ne t'inquiètes pas Guenièvre, j'ai ce qu'il faut pour noter."

Oui, cela pouvait paraître bizarre voir étrange mais Maryna avait toujours de quoi écrire dans son sac, quoi qu'elle s'en servait plus pour dessiner. Elle les regarda tous, les uns après les autres, dans l'ordre dans lequel ils étaient placés. Elle était diplomate, comme ça pas de jaloux. Ce n'était vraiment pas le moment. Ils dégageaient tous une espèce d'aura différente. Guenièvre de force, d'interrogation, de confiance, de courage et de meneuse. Donovan de ruse, de confiance en soi, de fierté, de colère mais aussi de tristesse et de regret? Ces dernières impressions lui paraissaient bizarre. Et enfin Quentin, elle l'avait déjà dis, une impression de confort de tranquillité, de calme, de non violence et de paix mais elle était sûr qu'avec un peu plus de confiance en soi et pour défendre ceux qu'il aime, il pourrait se transformer en lion. Ils étaient tous un peu perplexe, elle le sentait mais, qui ne le serait pas, surtout avec tout ce qu'elle avait à leur dire.

"- Je vous conseille de vous asseoir, lança-t-elle à l'intention de Quentin et Guenièvre. Mon histoire n'est pas très longue mais la conversation que nous devons avoir elle, risque de durer.
J'étais en train de me promener dans les couloirs
, commença-t-elle. Et elle leur raconta ce qui c'était réellement passé."

"-Vous comprenez ? Je ne savais pas trop ce qui m'arrivait et je n'ai pas pris le temps de bien regardé autour de moi car j'avais trop peur mais... je savais que je devais aller en haut de cet escalier, c'était vital, il se passait quelque chose, je pouvais encore aider, on avait besoin de moi. C'était instinctif. Quelque chose m'appelait. Mais c'est à ce moment là que je me suis retrouvé de nouveau ici, moi même, paniquée et avec des tonnes d'image qui défilaient devant mes yeux."

Elle s'arrêta un instant afin de respirer et de chasser les images qui revenaient. Ce n'était pas le moment ! Elle sentait poindre le mal de tête, elle n'allait pas pouvoir les retenir bien longtemps.

"Maintenant je regrette d'avoir paniquer, j'aurais pu apprendre et surtout comprendre plus de choses. Parce que là, je pense avoir compris certaines choses mais il y en a encore pleins qui m'échappe.
Arrêtez moi si je me trompe mais, il me semble que tous nous avons vu des choses..., des souvenirs... qui ne nous appartiennent pas, que nous n'avons jamais vu, ni vécu. Ou encore, des choses, des pouvoirs étranges et magiques qui nous sont arrivés très jeunes et dont on ne souvient plus vraiment. Je ne sais pas pourquoi, ni comment c'est possible mais les faits sont là! Ils parlent d'eux mêmes !"


Elle se releva et se mit à tourner en rond, il fallait qu'elle réfléchisse et analyse tout cela.

"- Tu dis Quentin que tu ne penses pas être quelqu'un d'extraordinaire, au départ non! Au départ, nous sommes juste 4 ados tout à fait normaux,...à qui il est arrivé quelque chose de bizarre.
Sinon, comment Donovan aurait il su où se trouvait cette pièce et comment l'ouvrir ?
Et tous, que je n'allais pas bien et où je me trouvais ?
Pourquoi avons nous eu nos baguettes le même jour, au même moment et dans le même bois ? Avec tous un élément rare et précieux ?
Nous sommes liés c'est certains, et de plusieurs manières différentes. Je pense qu'il faut qu'on découvre comment."


Elle se tu, il fallait leur laisser le temps d'assimiler tout cela. Elle même avait du mal mais avait accepté qu'ils soient différents des autres, mais seulement parce qu'ils étaient là, avec elle. Elle attendit une réaction de leur part, réaction qui, elle le sentait, n'allait pas tarder et promettait d'être longue et riches en émotions. Elle se rassit et sortit de son sac de quoi noter, en se concentrant pour ne pas se laisser submerger par les images ou souvenirs qui lui étaient envoyés. Elle se demandait qui serrai le ou la plus rapide à réagir, Donovan ou Guenièvre ? En tout cas, ça allait fuser dans tout les sens.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Jan - 15:27
Guenièvre regardais Donovan en essayant de se contenir. Quentin avait peut-être raison, elle avait tendance à rajouter de l'huile sur le feu. Il fallait dire que Lasher lui était particulièrement antipathique. Toujours à dire le contraire ce qu'elle pensait. Même son attitude était sournoise. Elle au moins, quand elle pensait quelque chose, le disait tout haut. Pfff. Il avait soi-disant trouvé son "alcôve" par hasard. Et elle était la reine d'Angleterre ! Était-il aveugle au point de croire à ce qu'il racontait ? Que tout était le fruit du hasard, qu'il n'y avait vraiment rien de spécial ? Comme aurait dit son père, il n'y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Un regard de Quentin la dissuada toutefois d'exprimer cette dernière pensée toute haute. Comment Quentin pouvait-il être aussi impartial quand Donovan était aussi borné ? Son calme tenait du miracle ! La dernière remarque de Donovan par exemple, était particulièrement amusante. Comment aurait-elle pu le forcer à croire quoi que ce soit ? Il était encore maître dans sa propre tête, non ? Mais elle n'était pas d'accord et entendait bien lui faire comprendre.

"Comment pourrais-je te forcer à penser comme nous ? Mais de toute manière, ce que nous croyons ne change rien aux faits. Tu peux penser que c'est faux, mais ça ne change rien au fait que nous sommes liés."

A force de lui répéter, il allait peut-être imprimer ? Elle le suivi, ne sachant pas trop que penser, partagée entre excitation, angoisse, irritation et une formidable curiosité. Heureusement, ses amis étaient là, et leur présence était bienvenue. Quentin et Maryna, plus que liés à elle par un quelconque elle ne savait quoi, étaient ses amis, par choix. C'était bon d'avoir le contrôle sur ce genre de choses.

Ils avaient descendu les escaliers, et se retrouvaient maintenant dans les cachots. S'enterrer pour vivre là… C'était vraiment un endroit détestable. L'humidité corrompait les pierres, et la lumière du soleil manquait. C'était mal éclairé. Au détour d'un couloir, ils tombèrent sur la statue de Salazar Serpentard et Guenièvre contrôla un mouvement de répulsion. Ce visage de pierre lui inspirait des émotions qu'elle ignorait jusque là. Un sentiment de trahison, intense, mêlant déception et rage. Elle dut se faire violence pour suivre ses camarades. Elle était tellement prise dans le maelstrom de ses émotions qu'elle avait à peine entendu Donovan parler le Fourchelang. Lorsque Maryna décida de le mentionner comme si de rien n'était, elle se contenta de regarder ses pieds. Parler Fourchelang, à ses yeux, était fondamentalement mauvais.

Elle adressa un sourire à la jeune Serpentard lorsque celle-ci mentionna son matériel. Maryna était appuyée contre l'un des murs, son visage disparaissant dans la pénombre, mais sa voix était plus ferme et elle semblait avoir surmonté ses soucis de respiration.


"On n'y voit rien. Il n'y a pas de torche ? "

C'était plus une constatation qu'une critique. La lumière déjà faible des cachots filtrait à peine. La réincarnation de Griffondor claqua des doigts, faisant jaillir devant elle une multitude de flammèches qui se consumaient dans le vide et se mirent à flotter dans la pièce telles les flammes de bougies invisibles, minuscules mais nombreuses, efficaces. La jeune fille s'assit à même le sol, en face de Maryna, se fichant royalement de la poussière, et dirigea d'un geste nonchalant quelques "chandelles" vers son amie.

"Tu vois assez pour écrire ? Tu devrais faire un tableau à quatre colonnes, une pour chacun d'entre nous."

Ils devaient tout noter. Des choses allaient ressortir, elle en était sûre. Le récit de Maryna la laissa songeuse. Cette impression d'impératif présidait également dans ses rêves et chaque fois, elle échouait.

"L'instinct… semble beaucoup nous diriger. Sinon nous ne serions pas réunis. Quelles images as-tu vu exactement ? C'est important."

Elle réfléchissait. Qu'est-ce qui, factuellement, la différenciait véritablement des gens "ordinaires" ? N'était-t-elle différente que par son lien avec les trois autres ? Non. L'allusion de son amie sur les baguettes lui apparu capitale.

"Tu devrais commencer par noter les éléments que contiennent nos baguettes, et ce qu'on a fait apparaître quand elles nous ont choisit. Et après… tout ce qui n'était pas normal à la répartition, et puis tout le reste, le Fourchelang, tes visions, mes rêves… Comme on le sait, ma baguette est en bois d'if. Elle contient un poil de Lion de Némée et ce qui semble plutôt approprié, elle a rugit. Vous ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Jan - 0:20
Quentin disait qu'il n'y avait rien, parlant d'une voix douce pour alléger l'atmosphère. Comme toujours. Il y avait toujours rien pour Hel ... Waldon. Donovan s'était contenté de hausser les épaules avant d'écouter les propos de Maryna. Hein ? Il avait parlé fourchelang ? Lui ?! Première nouvelle ! Bha oui, Donovan pensait vraiment qu'il parlait toujours normalement ... il n'avais pas remarqué que, parfois, il parlait d'une manière incompréhensible pour tous; hormis pour les serpents. Ce détail le rendit fier mais aussi mal-à-l'aise, comme s'il ... s'il était encore plus quelqu'un d'autre maintenant qu'il était conscient de sa particularité. Merde ! Il commençait à croire que la situation était plus sérieuse qu'il aurait bien aimé l'ignorer ! Le jeune garçon se perdit ensuite dans ses pensées ... ou plutôt dans celles de celui qu'il avait été jadis. Le récit de Parker sonnait dans son esprit ... elle devait aller aider ... comme il avait instinctivement sut qu'il devait se précipiter pour aller aider les autres. Pourquoi ? Comment ? C'était énervant de ne pas savoir ! Oui, Donovan voulait savoir. Les Serpentards avaient tout aussi soif de connaissances que les Serdaigles. La seule différence était dans la manière de parvenir à la connaissance. Peu à peu, le regard de Lasher se fit distant, brumeux ... il se souvenait ... il voyais quelque chose comme dans un film ... il ...

// Souvenir de Salazar Serpentard \\

Ils étaient là, debout dans le parc de Poudlard. Helga, Rowena, Godric et lui. Ils regardaient l'armée du Roi Malcolm II qui avançait dans leur direction, prêt à détruire Poudlard et à les envoyer sur le bûcher. Tout ça pourquoi ? Premièrement, parce que les Moldus étaient des imbéciles. Deuxièmement, parce que le Roi Malcolm II était encore plus imbécile que les autres. Troisièmement, parce que son fils Ethan avait couché avec la fille du Roi Malcolm II avant de la plaquer; enceinte de surcroit. Des conneries, quoi ! Qui avait à foutre de cette princesse à deux noises ? Ethan avait eu du bon temps ? Grand bien lui fasse ! Gagez que la miss princesse s'était aussi bien amusée ! Maintenant, elle pleurait comme une conne ! C'était pas une raison pour vouloir les éliminer et Salazar n'allait pas laisser des Moldus détruire son oeuvre. Oui, SON oeuvre.

Debout près de Godric, Salazar avait peine à se retenir. Il voulait les anéantir, les tuer, les massacrer, les ... Le directeur de Serpentard avait plissé les yeux et levé la main, paume en l'air. Immédiatement, un jet d'eau était apparu. Il allait leur envoyer un Tsunami dessus ... les noyer, les réduire en poussière. Ho oui, ho oui ! Il ne pouvait plus se retenir et il tendit la main vers la bande de pauvre nase. Unn gigantesque geiser d'eau se dirigea droit sur eux, déracinant des arbres innocents. Poufsouffle allait rechigner, mais il n'en a rien à cirer. Évidemment, Helga l'avait regardé d'un air morose et avait ouvert une faille dans la terre, afin que l'eau y plonge, sauvant ainsi les arbres restants. Peuh ! Salazar avait jeté un regard vers Poufsouffle et lui avait dit ironiquement :

" Hooouuuu ... Helga la sauveuse des ti arbres innocents "

Un sourire mesquin était apparu sur ses lèvres et il avait ajouté :

" C'est juste des végétaux, Poufsouffle ... tu les feras repousser, pas la peine de faire ton offensée "

Serpentard reporta son attention sur les trucs Moldus, qui revolaient dans les airs à cause du geiser et il dit :

" Ils vont s'enfuir maintenant ... les pauvres pauvres petits déficients "

Puis, tout alla rapidement. L'armée Moldue fut encerclée par des stalagmites crées par Helga et des tornades produites par Serdaigle. Le comble de l'ironie vint après. Helga voulait aller parlementer avec les Moldus ! Parlementer !!! Elle était folle ! Salazar s'était outré, avait dit à Godric qu'il fallait toujours que ses étudiants viennent mettre leur nez dans leurs affaires -- ouais, Edward Prince, le conseillé du Roi Malcolm II était un ancien Griffondor -- et là, Rowena lui avait dit qu'il n'avait qu'à ne pas ouvrir la bouche, et Godric avait fait son ti chef courageux en se dirigeant le premier vers les Moldus. Bha là ! Salazar n'allait pas demeurer en arrière, hein ! Il s'était donc hâté de rejoindre Griffondor et l'avait même dépassé question d'arriver le premier, mais Godric l'avait "poussé" pour reprendre les devants. Oui, oui, poussé ! Le rustre ! Bon, en réalité, il l'avait "accroché", mais ... en tout les cas.

Toujours est-il qu'il se trouvais devant le Roi Malcolm II qui était offensé parce qu'un Sorcier avait culbuté sa fifille.

" Elle n'avais qu'à se fermer les jambes et ça ne serait pas arrivé. Que la ... Princesse ( ton ironique ici ) soit moins une fille de joie, ça règlerais le problème "

Et là ... Godric réagit, évidemment !

Godric : * Est avec ses amis *
* Comprend que le Roi soit énervé ... mais à ce points ! *
* Regarde Salazar d'un air perçant *

Ça suffit, Salazar

* On déjà assez la colère des Moldus comme ça ! *
* Regarde le roi *
* Incline un peu la tête, signe de politesse *

Veuillez excuser mon ami ... on est un peu tendu à cause de ce ... affrontement

* Le regarde calmement *

J'en suis navrée pour votre fille ... je suis moi aussi père de deux filles, et je vous comprend. Mais ce n'est pas une raison à vous prendre à notre école

* Regarde un peu Edward, mais ne s'aventure pas à le parler *
* Il ne faut pas eveiller des supçons *

On n'apprend pas aux jeunes des briser des coeurs ici

Salazar :

Bla bla bla ! Non, mais ...

// Fin du souvenir tiré de l'ancien forum des fondateurs http://autempsdesfondateurs.aceboard.fr/269219-1104-1208-1-Defense-Poudlard.htm \\

Donovan sursauta légèrement. Il se sentais ... drogué. Il cligna une ou deux fois des yeux avant de porter son attention sur les trois autres. Les filles étaient assises au sol, Quentin semblait un peu hésiter à faire de même. Il y avait des flammes qui éclairaient un peu partout. Il n'avait même pas eu conscience de qui les avaient allumé. Probablement Go ... L'héritier Lasher toussota. Tout ça était ... merdique. Évidemment, il n'avait aucune idée de qui étaient les personnes qu'il avait "vu" dans sa tête. Il ne se souvenait déjà plus des prénoms qu'il avait entendu, des choses qu'il avait vu, des sensations qu'il avait vécues ... c'était comme diffus. Il n'avait pas plus idée que la personne qui était à l'origine de cette "vision" était lui-même. Tout ce qu'il savait, c'était qu'il se passait quelque chose de bizarre. Hein ? Que disait Lakers ? Sa baguette ?

" Écaille de Basilic. Elle s'est mise à briller d'une couleur verte et à lancé des étincelles de la même couleur. Évidemment, c'est de l'If, comme les vôtres "

Donovan haussa les épaules, jeta un léger regard en direction du tiroir où était caché la photo de la femme et ajouta :

" Je ne vois pas ce que ça prouve. Je suis même pas à Serpentard ... et Lakers, tu n'est pas une lionne, alors ton histoire ne tiens pas debout "

Non, ça ne tenait pas debout, d'accord ? Rien de ce qu'allait dire Gr ... Lakers allait tenir. Point barre ! Le jeune garçon soupira avant de se remettre à fixer le vide. Devait-il leur dire ? Il allait le prendre pour un idiot. Puis ... c'était certain qu'on allait lui dire de se contenir, de cesser de faire Merlin savait quoi ou ... le prendre pour un attardé. Ils l'avaient toujours prit pour un attardé. Pourquoi il pensait ça ? Surtout que ce n'était probablement pas vrai. Enfin ...

" J'ai vu ... des gens. Deux filles, une blonde et une brune. Un gars. Un pauvre type barbu qui avait l'air de sortir tout droit d'une ruelle. Pas lavé, probablement ! Plus moi ... enfin, je voyais par les yeux de quelqu'un, je parlais mais c'était pas ma voix "

Lasher haussa les épaules et ajouta :

" Si ça peut aider "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Jan - 11:31
Maryna écouta attentivement, il est vrai que la lumière générée par Guenièvre était la bienvenue. Elle lui sourit et la remercia d'un signe de tête. Un tableau à quatre colonnes, pourquoi pas.Elle traça rapidement ses quatres colonnes et les remplie avec ce que les autres disaient.

"-Tout ce à quoi on pense ou vois peut être utile Donovan, lui sourit elle gentiment. Il suffit juste de faire le lien.Moi ma baguette contient une plume de Harpie. Dans la boutique elle a émis une lumière bleue et un papillon est apparus. Mais l'image qu'elle à émise n'est pas importante. Elle renvoie juste à mon enfance.Il faut voir à quoi cela peut renvoyer et quels peuvent être le lien entre ces éléments : le lion de Némée, le basilic, la harpie et quel est ton animal Quentin? Il existe sûrement un lien, c'est obligé."

Maryna se prit la tête à deux mains. Guenièvre avait raison, tout ce qu'elle avait vu était important et elle sentait que si elle se laissait envahir par les souvenirs que lui envoyait son cervau elle en apprendrait plus mais, elle avait peur. Oui, et elle avait honte de se l'avouer, mais ces images la terrifiaient. Peut être parce qu'ils ne lui appartenaient pas et que pourtant, ils étaient présent dans sa tête.

"-J'ai vu ce que je t'ai déjà dit, je me trouvais dans une partie de Poudlard, dans un couloir. Au bout de ce couloir il y avait un escalier qui montait à une tour. Je savais que je devais monter mais... j'avais trop peur pour bouger. Ce sont sûrement des souvenirs car les images, si on peut appeler ça comme ça, m'apparaissaient légérement floues sur les bords et plus dans des tons un peu... décolorés, genre vieux parchemins. Mais, si ce sont des souvenirs,... à qui appartiennent ils? Et si tes rêves étaient des messages, de qui propviennent ils? Et si Donovan connaissait cette pièce, de qui lui vient cette connaissance? Et surtout, pourquoi nous envoyer ces souvenirs et ces connaissances? Dans quel but?"

Là, Maryna sentait qu'elle avait mis le doigt sur quelque chose d'important. De sûrement très important même car une espèce de pensée lui vient,
*C'est bien jeune fille, très bien...*
Une espèce de voix, qui avait l'air de venir de très loin, comme portée par le vent, une voix familière et pourtant étrangère, une voix de femme.
*Qui êtes vous?* demanda-t-elle dans sa tête. Mais elle ne reçut pas de réponses. La voix c'était tu.
Fallait elle qu'elle en fasse part à ses amis? Ne risquaient ils pas de la prendre pour une folle?


"-Est ce que... est ce que vous entendez des voix?"

Mieux vallait passer pour une folle que de louper quelque chose d'important.




    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Jan - 15:26
Maryna les avaient invité à s'assoir... euhhhh.... c'était plein de poussière. Cela ne dérangea clairement pas Guenièvre, mais Quentin ne pouvait pas... Helga avait souvent dit à Salazar qu'il devrait faire plus souvent du ménage.... Non cette poussière ne plaisait pas du tout au jeune Griffondor. Guenièvre alluma l'entre avec des petite flame et des toiles d'araigné et de la saleté un peu partout... Les autres avait commencé à discuté. Cependant Quentin ne regardait que cela... Alors quand Maryna lui demanda c'était quoi sa baguette... Quentin la leva justement comme un Zombie... et l'agita... il se devait.... elle lui avait dit et encore c'était elle il allait devoir le faire. Quentin agita donc sa baguette en faisant un mouvement hyper complexe et il ne dit aucune formule... une aura blanche très puissante et aveuglante envahi soudainement toute la crypte pendant un très bref instant, puis plus rien... plus aucune saleté, poussière et autre chose ne resta dans l'endroit tout était propre et net. Quentin répondit finalement à la question de Maryna comme si rien ne s'était passé... en fait le jeune Waldon ne s'était pas rendu compte de ce qu'il venait de faire...

- Ma baguette est en bois d'iff... oui et il y a du poils de Carcajou à l'intérieur... si je me souvien bien, une lumière blanche, pure et calmante était sortie directement de la baguette. En passant, euh... je m'étais pas rendu compte que c'était très propre... c'est surprenant... Donovan quand as tu fais ça?

Maryna, demanda s'ils endendaient des voix présentement...

-Non je n'entend pas de....

"Quentin il ne faut pas nier...il faut faire confiance"

Quentin se figea...

-En fait... oui je viens d'entendre une voix de femme et ce n'est pas la première fois.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Jan - 15:59
Dans la pièce, le temps semblait s'être suspendu. Les yeux dans le vague, Maryna semblait revivre sa vision, tandis que Donovan semblait encore plus perdu. Guenièvre essayait de ne pas se laisser distraire, même si ça n'était pas facile. Son cerveau aussi avait envie de dériver. Pas elle. Elle devait trouver les éléments communs, elle allait trouver le rapport. Les gens parurent se réveiller, et les paroles de Donovan attirèrent particulièrement son attention. Bien sûr, il était désagréable, ce qui n'était pas nouveau, mais sans s'en rendre compte, il ouvrait des pistes.

"Je crois qu'au contraire, ça a tout à voir avec ce lion. Je fais le même rêve depuis des mois. Ca a commencé le soir du cours sur l'astronomie solaire."

Ca n'était pas des bons souvenirs. Elle plissa les yeux devant le souvenir de la lumière aveuglante du soleil miniature, et se frotta le doigt là où une goutte particulièrement brûlante lui avait laissée une petite cloque ayant cicatrisé en laissant une marque. Elle venait d'exiger qu'ils racontent leurs visions, non ? A son tour !

"C'est toujours la même chose. Je suis dans le parc de Poudlard et il y a ce lion sur la pelouse. Il n'a rien à faire là mais il est présent. En fait, il ne se passe rien. Il reste assis d'un air calme, sans bouger et parfois se lève et me tourne autour, mais ç a n'est pas vraiment effrayant. J'ai toujours l'impression qui veut parler et je me concentre pour entendre car je sens que c'est capital mais au final, il ne se passe rien. Ca m'épuise."

Elle écouta en silence ce que les autres racontaient. Donovan avait dit qu'il n'était pas à Serpentard. Il était pourtant évident qu'il en avait toutes les caractéristiques. Alors pourquoi le Choixpeau ne l'avait-il pas envoyé là ?

"Tu as fais ça tout seul, Quentin, aussi sûrement que j'ai allumé les flammes. Donovan, pourquoi est-ce que le Choixpeau ne t'a pas envoyé à Serpentard, justement ? Vous ne l'avez pas trouvé étrange ? Quand je le portais, j'ai eu le même genre de vision Maryna : couleurs affadies et image décalée comme si j'étais beaucoup plus grande. Il m'a dit : Mon amie, est-ce toi ... c'est toi et ce n'est pas toi ... le monde prend un autre visage … Je dois avouer que je n'ai compris.

L'ombre tenue que formait l'une de ses petites flammes sur le mur prit la forme d'un lion. Du lion. C'était un signe. Quels éléments de ce qu'ils venaient de dire, elle devait trouver le lien entre eux.

"Maryna, est-ce que tu aurais ton Histoire de Poudlard ? J'ai comencé à m'intéresser aux fondateurs pendant les vacances. Donovan a vu deux femmes, un homme, et il était peut-être le deuxième. Nous sommes dans quatre maisons différentes et certaines choses nous relient pourtant à une autre. Le Choixpeau date des fondateurs.. Et avant lui, je n'avais jamais eu d'impulsions étranges."

Le mieux aurait été d'aller interroger le Choixpeau eux-mêmes. C'était une idée totalement folle, puisqu'il était dans le bureau du directeur Rogue, qui ne les laisserait jamais discuter avec la relique. Mais, en se débrouillant bien ...


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Un costume bien taillé pour la rentrée
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Couloirs-
Sauter vers: