:: Entre les murs :: Les Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rentrée qui commence bien.

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Jan - 10:46
Maryna écrivait à toute vitesse. Le moindre détail pouvait être interressant. Elle notai tout scrupuleusement. Les Fondateurs, quel piste interressante !!!! Et dire qu'elle n'y avait pas pensé. Quelle idiote. Maryna sentait des tas d'idées, de pistes, de souvenirs, les voix, qui soudain apparaissaient, oui, tout cela correspondait. C'était un signe, encore un, qu'ils étaient sur la bonne piste. Il lui manquait juste une pièce du puzzle, pas grand chose, à eux quatre ils avaient presque tout réuni. Là, il fallait qu'elle mette le doigt dessus, ne pas laisser l'idée lui échapper. Tout concordait !!! Ou presque. Une soudaine énergie l'envahit.

"-Attendez, attendez... est ce que vous avez dévelloppé des... pouvoirs magiques très puissants ? Je sais par exemple que je suis animagus corbeau. Je l'ai découvert qu'en j'étais petite. Et je possède une grande maîtrise sur le vent. Quentin, tu m'as l'air d'aimer la propreté, en tout cas tu possède un fort pouvoir magique quand il s'agit de la faire, est ce que tu sais faire autre chose de "puissant"? Ne te sous estime pas. Gueniève toi, tu maîtrise le feu, sans aucun doute. Autre chose? Ce lion, ça te dit quelque chose? Moi, à part Narnia je vois pas. Et Donovan... Et bien toi, tu parles Fourchelang, tout de même. Autre chose?"

En même temps qu'elle évoquait leurs différents pouvoirs il lui semblait voir une aura de couleur autour d'eux s'illuminer quand on les évoquaient ainsi que des images qui apparaissaient dans sa tête. C'était flou et très rapide mais elle était sûr que c'était important, lié à leurs pouvoirs, aux voix et aux flash. Il fallait qu'elle s'isole un instant afin de prendre du recul et comprendre. Il ne manquait pas grand chose... Vraiment... C'en était frustant, rageant, énervant... Elle détestait ne pas comprendre...Elle pesta.
Gueniève lui fournit alors le prétexte qui lui manquait pour s'éloigner un moment.


"- Non je ne l'ai pas Gueniève mais je vais aller le chercher. Attendez moi, je toquerais pour revenir, tu viendras m'ouvrir Donovan? Parce que je ne crois pas pouvoir rentrer sans aide"

Elle lui fit un sourire. Elle le sentait plus éloigné, moins intégré. Il est vrai que Quentin, Gueniève et elle s'étaient souvent retrouvés, que ce soit en cours ou simplement pour discuter alors que Donovan moins. Ils'était tenu à l'écart pour x ou y raisons. Et ça ne lui plaisait pas. Il fallait qu'ils soient tout les quatre pour comprendre. Ensemble, ce mot lui semblait important.
Elle se leva et déposa ses notes dans les mains de Gueniève, vite, elle n'allait plus tenir longtemps, les images se faisaient plus pressantes, urgentes. Et elle sentait qu'il fallait qu'elle soit seule pour les recevoir et les comprendre. Bien entendu elle leur raconterait tout après mais là, elle n'avait pas le temps.


"- Je reviens, juste le temps de faire l'aller retour. Profitez en donc pour noter vos différents pouvoirs et rajouter ce que j'ai peut être oublier."

Elle jeta un coup d'oeil suppliant à Quentin... Elle comptait sur lui pour calmer les deux autres. Il ne fallait pas que quelqu'un parte. Et après un dernier regard d'avertissement à Gueniève et Donovan elle remonta les escaliers à toute vitesse, quatre par quatre. Se précipita vers la porte, l'ouvrit et couru en direction de son dortoir. Sans s'arrêter. Elle ouvrit la porte et couru jusqu'à son lit... et s'y effondra.
*Ne crains rien jeune fille, fais moi confiance, laisse toi aller...*
Encore cette voix, plus forte cette fois ci, plus nette...Elle suivit son instinct qui lui disait d'écouter la voix si familière.Elle se laissa aller avec confiance.
Au moins, pensa-t-elle en s'enfonçant dans les souvenirs, j'ai réussi à venir jusqu'à mon lit.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Jan - 13:14
Donovan était songeur, perdu dans ses pensées et légèrement perturbé. Il savait que les autres avaient raison, qu'ils devaient trouver le lien qui les unissaient mais, en même temps, il se sentais rejeté. Rejeté et complètement à l'écart à cause ... à cause d'une trahison. Il en avait une impression fugace et il avait aussi le sentiment que la trahison était diffuse. Qui avait trahie qui ? Cela dépendait de la vision que nous avions de la chose. Du ressentiment, de la culpabilité, une mésentente ... et une mise en retrait, un départ quelque peu vengeur. Pourquoi ? Pourquoi avait-il le sentiment qu'il devait revenir pour réparer des fautes. Qu'ils devaient tous le faire. Réparer des fautes, s'unir et ... faire front ensemble. Faire front à quoi ? Pourquoi est-ce qu'il se sentais si seul ? Le garçon laissa échapper un soupir, haussant les épaules devant le sujet de leur répartition. À quoi bon ? Le Choixpeau n'était qu'un vieux bout de tissu complètement débile. C'était pas un phénomène mystérieux ! Le Choixpeau était bon pour les ordures, voilà tout ! Donovan dit :

" Je sais pas, parce qu'il est un peu barjot, c'est tout ! Bon à jeter aux ordures ... "

Il haussa les épaules, comme si le sujet était clos; ce qu'il ne croyait pas du tout; et ajouta :

" Il m'a rien dit, à moi. Rien du tout "

C'était vrai. Le chiffon ne lui avait rien dit et il n'avait pas eu d'impressions ou de visions particulière. Ils voyaient bien que ça n'avait aucun sens ! Donovan redevint silencieux, son regard un peu nostalgique. Les autres continuaient à parler et il les entendaient à peine. Tout ce que le Poufsouffle voulait, c'était un peu de paix. Qu'il puisse méditer tout seul dans son coin et montrer qu'il pouvait se débrouiller sans eux. Leur prouver que, lui aussi, avait de la valeur. Ouais.

La réincarnation de Serpentard tourna légèrement les yeux vers Parker, qui lui demandait s'il allait lui ouvrir. Hum ? Tout ce que le garçon fit comme réponse fut un petit haussement d'épaules. Ouais, il allait lui ouvrir. Lasher reporta ensuite son attention sur le tiroir du bureau, pensif. Devait-il leur en parler ?


" Je fait pas juste parler Fourchelang ... je suis animagus serpent aussi. Ma mère en a fait toute une crise quand elle m'a vu en serpent dans mon lit. Elle a pensé que je m'étais fait dévorer "

Un petit rire s'échappa des lèvres de Donovan, qui ajouta :

" Et, je contrôle l'eau ... enfin, j'essaie "

Il n'avait pas le plein contrôle, quand même. Il faisait encore plein d'erreurs assez intenses.

Lentement, Donovan tendit la main vers le tiroir et l'ouvrit. Tant qu'à parler ... il allait le faire. Après, il aurait la paix. Le garçon sortie la photo de la femme et la posa sur le bureau, de manière à ce que Lakers et Waldon la voit.

Spoiler:

Donovan demeura silencieux deux ou trois secondes et il murmura :


" Je la connais ... je sais que je la connais "

Il ne leur dira pas qu'il avait pleurer des heures en serrant la photo contre lui. Il ne leur dirait pas qu'il était plongé dans une tristesse depuis. Il ne leur dirait rien de plus.

La photo de Isabella Griffondor demeura sur le bureau, entourée de silence et de mystère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Jan - 15:43
Parler du rêve l'avait ravivé. C'était presque comme si le lion s'apprêtait à surgir de la muraille, secouant sa crinière d'un geste fier avant de s'asseoir dans la pièce et de les contempler d'un air majestueux. Pourquoi est-ce que tout semblait la relier, encore et toujours, au lion ? Le rugissement et le contenu de sa baguette, le rêve… Tout comme Donovan semblait lié au serpent, parlant Fourchelang et étant Animagus, avait trouvé leur cachette derrière une statue spéciale. Maryna , Animagus corbeau, élémentaliste de l'air. Non, tous ces pouvoirs n'étaient pas le fruit du hasard. Elle laissa la jeune fille parler et le Poufsouffle compléter. Maryna lui demandait ce que pouvait signifier le lion. Au vu de ce qu'ils venaient de dire, la solution apparaissait pourtant clairement !

"Je suis reliée au lion, Donovan au serpent. Toi, corbeau et vent, Quentin, si attiré par la propreté… Ca ne vous rappelle rien ? Quatre Fondateurs, avec chacun son animal emblème. Le Lion pour Gryffondor, le Serpent pour Serpentard, l'Aigle pour Serdaigle, mais elle était quand même Animagus corbeau juste comme toi d'ailleurs, le Blaireau pour Poufsouffle. J'y pense, Serpentard aussi était Animagus. En fait, ils l'étaient tous. On est quatre aussi, et on semble correspondre. Ca ne peut pas être du hasard. Mais… on n'est pas dans les bonnes maisons."

Que faisait-elle à Serdaigle ? Etudier n'était pas ce qu'elle préférait, elle détestait bûcher à outrance, toujours trop active pour rester penchée sur un livre. Maryna n'était pas assez sournoise ou hautaine pour Serpentard, Quentin trop timide pour Gryffondor, Donovan bien trop peu "patient, généreux et aimable". Le Choixpeau avait du se gourer. Ou alors, c'était intentionnel. Contrairement à la réincarnation de Serpentard, elle était loin de penser que le vieil objet était fou ou gâteux. Un peu rouillé après les grandes vacances, pourquoi pas. Mais Quentin était passé le dernier, il aurait eu largement le temps de se réveiller.

"Ne dis pas des choses pareilles. Le Choixpeau semble avoir fait des choix particuliers concernant notre répartition et je ne veux pas croire que ça soit le hasard. On va arrêter de parler de hasard ou de coïncidences. Je sais ce que j'ai ressenti lorsqu'il m'a réparti."

Elle se leva et commença à faire les cent pas autour de ses camarades. Rester immobile trop longtemps empêchait les idées de venir et elle les sentait venir. Les connexions lui apparaissaient unes à unes, presque sans effort, et si elle n'en voyait pas la finalité, elle se sentait sur la bonne voie. Elle reprit excitée :

"Si nous sommes liés aux fondateurs, le Choixpeau aussi. Je me suis documentée pendant les vacances. Il a été crée par Godric Gryffondor, qui a ensorcelé son couvre-chef personnel. Si je suis liée à Gryffondor, voilà pourquoi il a été particulièrement sensible à moi. Reviens vite Maryna ! "

Cessant sa déambulation, elle dirigea vers le coin auparavant occupé par son amie et repris ses notes. Avec les quatre colonnes, le fait qu'ils soient reliés chacun à un fondateur explosait. Ca crevait les yeux ! Restait à savoir pourquoi. On avait dit, enfin, elle avait décrété qu'on ne parlait plus de hasard. Il y avait forcément une raison. Quatre personnes ne se retrouvaient pas d'un seul coup héritiers de pouvoirs fantastiques et de souvenirs qui ne leurs appartenaient pas. Mais pourquoi ? Le Choixpeau avait la réponse, elle venait d'en acquérir la certitude. Il allait falloir lui parler, d'une manière ou d'une autre, même si pour pénétrer dans le bureau du Directeur Rogue, elle devait violer tous les règlements de l'école.

Un plan s'échafaudait déjà dans son cerveau en ébullition quand Donovan sortit la photo d'une jeune femme, stoppant net toutes ses pensées. Elle accouru au bureau et se pencha sur la photographie, livide. Lui revint en mémoire cette vision furtive qu'elle avait eue évanouie, lors du cours d'astronomie et qu'elle avait oubliée depuis. Deux tombes dans la lande. Cette femme était morte, elle était dans l'une des tombes, et c'était atroce, parce qu'elle savait qu'elle l'avait aimée.


"Moi aussi je… "

Elle ne se rendit pas compte de l'absurdité des pensées que lui inspiraient ce portrait, noyée dans une tristesse sans fin. Comment pouvait-elle ressentir une émotion aussi violente devant le portrait d'une femme inconnue ? C'était simple, la femme n'était pas une étrangère. Quelque chose les reliait, bien qu'elle ignora quoi, et la faisait soudain souffrir. Ses yeux se mirent à briller légèrement et elle se fit violence pour ne pas laisser échapper une seule larme, tentant d'écraser la douleur et l'étrange haine qui envahissaient son cœur.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Jan - 11:38
[Comme je n'ai pas tout trouvé à propos de Rowena Serdaigle, j'invente un peu.Very Happy ]

Maryna se sentit s'enfoncer dans des souvenirs qui ne lui appartenaient pas. Des images, des sons, des couleurs, des photos... C'était tellement bizarre, elle se sentait flotter. Elle se trouvait dans une espèce de pièce sans murs noirs. tout résonnait, il n'y avait personne, elle était seule quand tout à coup elle entendit la voix...qui l'appelait, d'un petit rond bleu, la voix sortait de là. Elle se pencha et se sentit aspirer. Elle commença à raconter une histoire, son histoire.
*Je m'appelle Rowena Serdaigle....* commença-t-elle.
Et c'est ainsi qu'en l'espace de quelques minutes Maryna Parker reçu en don merveilleux tout ce qui composait la mémoire de cette grande dame du Moyen Age, une de celle qui avait fondé Poudlard, l'avait défendu, avait lutté pour, Rowena Serdaigle.
En se réveillant les yeux encore pleins d'images, de sons et d'odeurs la jeune fille ne comprenait pas encore très bien la portée de tout ça mais emplie de connaissances elle se promit que, quoi qu'il lui arrive, un jour, elle comprendrait le pourquoi du comment et affronterait l'avenir avec sérénité et courage.
Elle ne le savait pas encore mais en acceptant ainsi les souvenirs elle venait en quelque sorte de fusionner avec Rowena Serdaigle. Elle n'était plus vraiment Maryna Parker mais aussi Rowena Serdaigle, mais un mélange des deux.
Emue et un peu effrayée aussi Maryna se relevat, pris son livre de l'Histoire de Poudlard, quitta le dortoir et se dirigea à pas lent en direction de la statue de Serpentard. Elle était encore un peu sous le choc de ce qui venait de se passer, elle avait l'impression qu'en l'espace de quelques jours tout s'étaient accéléré. Elle se demandait comment raconté ça à ses amis.
Elle toqua à la statue, elle se sentait un peu débile comme ça mais elle n'avait pas le choix, il fallait qu'on vienne lui ouvrir, elle ne pouvait pas rentrer seule. Pourvu que Donovan l'entende et se dépeche. Elle allait attirer l'attention si elle restait là dans le couloir. Elle sentait bien qu'il pouvait y avoir un autre moyen mais pour l'instant elle préférait attendre.
Elle appela :


"-Donovan,... ouhou,... tu m'entends?...Donovan..."

Pourvu qu'il l'entende...


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Jan - 1:33
Quentin écoutait... écoutait et écoutait... Donovan, Guenièvre et Maryna commençait à comprendre ce qui se passait... oui Quentin aussi commençait à comprendre et ce qu'il commençait à comprendre ne lui plaisait pas beaucoup... Si Guenièvre était relié à Godric Griffondor, Maryna à Rowena Serdaigle, Donovan à Salazar Serpentar... ce qui voulait dire que s'il avait un lien avec un ou une fondateur, il devait être relié à Helga Poufsouffle. Oui ça l'avait du bon sens puisque Quentin était un animagus Blaireau et il était capable de le contrôler... oui il était capable de se transformer à sa volonté... De plus il avait remarqué qu'il était capable de contrôler la terre. Cependant, être relié à un fondateur impliquait qu'il devait être puissant, être puissant, être courageux... non Quentin était loin d'avoir une de ses qualités. Maryna quitta la salle, elle voulait aller chercher le choipeau... Quentin n'était pas très chaud à l'idée... mais il ne dit rien... jusqu'à ce que Guenièvre explique certaine chose. Il regarda donc Donovan et Guenièvre et dédida de leur expliquer ce qu'il pensait... et même s'il n'apprécie guerre ce que je dis.

-Ok je suis d'accord vous semblez être relié à un ou une fondateur de l'école... cependant moi je ne veux pas être relié à un fondateur, je ne suis pas spécial, je ne veux pas être spécial, Je ne veux pas être reconnu partout ou je vais... J'ai toujours dit que je n'aurais jamais dû aller à Griffondor, je ne suis vraiment pas assez courageux, je ne suis pas volontaire, je ne veux pas combatre les forces du mal, je ne veux pas prendre la responsabilité d'être lié à qui que se soit que se soit Poufouffle, Serdaigle, Serpentar ou Griffondor... Je sais ce que tu vas dire Guenièvre, c'est que je nie l'évidence... Non je ne le nie pas, je dis juste que je ne veux pas... que ce n'est pas fait pour moi.... Oui je suis animagus, je peux me transformer en blaireau à mon aise, oui je contrôle la terre comme Poufsouffle, mais je viens de prendre la décision que je ne ferai rien qui est lié de près ou de loin.

Sur ça, il se leva regarda la photo brièvement sur le bureau de Donovan. La photo lui disait quelque chose... mais il ne voulait pas chercher à comprendre. Puis il se dirigea vers la sortie et tomba nez à nez avec Maryna qui voulait maintenant entrer.

-Moi je vais faire un bout. bye
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Jan - 17:55
Donovan était immobile, assis sur sa chaise et perdu dans ses pensées. Il en fut tiré par le discours de Lakers, qui insinuait quoi ? Qu'ils étaient liés aux fondateurs de Poudlard ? Bien entendu, la réaction du garçon fut immédiate. Il se mit à rire. Un rire moqueur, froid et légèrement condescendant, peut-être ... jaloux ? Oui, peut-être. Parce qu'il aurait bien voulu trouver le lien lui-même et parce que l'âme de Serpentard ne pouvait pas blairer que l'âme de Griffondor trouve une partie de la clé tout seul. Oui, il détestais ça. Le Poufsouffle fit donc non de la tête et dit d'un ton moqueur :

" Tu dit n'importe quoi, Lakers. Vraiment ... les fondateurs de Poudlard sont crevés, ils sont mangés par les vers depuis longtemps ! Tu te crois la descendante de Griffondor ou quoi ? Franchement ... c'est de la grosse connerie "

Donovan se leva. Lakers était en train de regarder la photo de la femme et il pouvait sentir une immense tristesse envahir Lakers. Pourquoi est-ce que sa tristesse le rendait-il aussi mal-à-l'aise ? Oui, il se sentais mal ... il se sentais coupable. Le pire, c'était qu'il savait qu'il se sentais coupable pour rien. La réincarnation de Serpentard arracha presque le cadre des mains de Lakers et le garçon marmonna entre ses dents :

" Donnes moi ça "

Donovan remit le cadre dans le tiroir et le referma. Hors de question que Guenièvre touche à cette photo encore une fois. Une sorte de rivalité possessive venait de s'emparer de lui. Isabella était à lui. Isabella ? C'était ... c'était le nom de la femme. Il le savait. Il ...

Le jeune garçon entendit toquer et il allait ouvrir la bouche pour ouvrir à Maryna; il avait promis de le faire et il n'avait qu'une parole, quoiqu'on en dise; quand Quentin se mit à se plaindre qu'il ne voulait pas être lié à Helga, qu'il ne voulait pas être spécial et qu'il s'en allait. Un nouveau rire sortie des lèvres de Donovan. Un rire tout aussi moqueur que le premier.


" J'aurais honte aussi d'être lié à cette gourde, Waldon ! Poufsouffle ... une espèce de blondinasse sans colonne, incapable de se tenir debout ! Mais, peut-être que Lakers à raison ... tu est certainement lié à elle pour t'enfuir comme une lavette ! "

Donovan se rassied et posa les pieds sur le bureau. Il plaça ses bras derrière sa tête et ajouta :

" Au fond ... ça se tient, Lakers. Mais tu n'aurais pas réussit à faire le lien sans moi, avoues le. "

Griffondor allait avouer ! Ho oui !

" Godric Griffondor, cet espèce de faux cul égocentrique ... et vous allez dire que voilà la madame-sait-tout-et-je-gères-tout de Serdaigle, hum ... celle que tout le monde voit comme une sainte nitouche hystérique ! Merlin, c'est trop drôle ! "

Pourquoi ne pouvait-il pas s'empêcher de les insulter ? Comme si ... si quelque chose n'était pas terminé. Comme si des non-dits ou des excuses n'avaient pas trouvés preneur. Comme si ... si le temps était gelé et entouré d'une substance d'impatience et de malheur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Fév - 9:29
Formuler à haute voix ses hypothèses les avait rendues plus tangibles, plus réelles. Maintenant, elle lui paraissaient même évidentes. C'était comme si elle avait toujours su. Ils étaient liés aux Fondateurs, c'était la vérité la plus élémentaire et plus rien ne l'en ferai douter désormais. Donovan entrait dans la catégorie "rien". Qu'il dise que c'était des conneries si ça lui chantait. Elle exultait tant d'avoir enfin trouvé qu'elle le laissa dire. Descendante de Gryffondor ? Et pourquoi pas ? C'était une piste intéressante mais… Les gens normaux, si l'on pouvait considérer les Sorciers comme normaux, n'avaient pas de souvenirs appartenant à leurs ancêtres. Puis, elle se sentait spéciale en elle-même. C'était peut-être de la fierté mal placée, mais elle avait quelque chose de spécial, ELLE, par elle-même et non par ses ancêtres. Au moins qu'elle ne descende vraiment de la troisième fille de Lancelot du Lac et de la Reine Elaine. Etre liée à Godric Gryffondor, d'une manière ou d'une autre, était déjà suffisamment improbable pour qu'elle ne se permette pas d'y croire aujourd'hui.

Son enthousiasme fondit un peu lorsque Donovan lui arracha la photo de femme des mains. Sa première pulsion fut de lui reprendre mais elle eut trop peur d'abîmer l'image chérie. Son regard s'attarda sur le tiroir où le portrait avait disparu avant qu'elle ne fixe le Poufsouffle avec un air sombre et terrible. Il la lui volait encore une fois !

Dans ces conditions, l'arrivée de Maryna et le départ avorté de Quentin fournirent une diversion appréciable aux émotions qu'elle ne contrôlait plus. Les paroles de son ami la choquèrent. Depuis qu'elle avait compris, même si ça ne faisait que quelques minutes, elle avait l'impression de se sentir… plus entière. Comment lui pouvait-il refuser ce… ce lien disons ? Qu'il ai le droit de faire ce choix, peut-être, mais elle le trouvait foncièrement mauvais et ne se priva pas d'essayer de le convaincre, se précipitant derrière lui et le retenant d'une main sur l'épaule.

"Tu ne peux pas ne pas le vouloir. Ou plutôt, tu le peux, mais ça ne change rien à notre.. Spécificité. C'est comme si tu t'apercevait d'un seul coup que tu avais un nez alors que tu n'en avais jamais été conscient avant, et que tu voulais t'en débarrasser. Ca fait partie de toi ! Malgré ce que tu peux penser, ou ce que l'idiot vautrer sur son fauteuil peut te dire, tu as de la valeur. Cesse de te dévaloriser !"

Elle avait conclu sur un ton féroce et se tourna vers Donovan, retenant toujours Quentin.

"Arrête de critiquer tout le monde et sers-toi de ton cerveau de manière utile ! Ca n'a rien de drôle. Helga Poufsouffle n'avait rien d'une lavette. C'était l'une des deux plus grande sorcière de son temps. Elle a fondé cette école et a élevé seule sa fille. Ca demande une grandeur que tu es loin d'avoir. Regarde-toi Quentin : c'est au-delà d'avoir peur d'être soudain célèbre. On n'était pas célèbres jusque là, pourquoi le deviendrait-on ? Tu es Animagus, tu contrôle la terre… Si tu ne t'acceptes pas comme tu es, si tu ne prend pas conscience de ta valeur, tu va te faire mal !"

Ouvrir les yeux de Quentin, c'était l'objectif nuiméro un. Deux, faire sortir des choses qui n'étaient mesquines et stupides de la bouche de Donovan. Trois… il y avait forcément une raison à leur état. Quentin avait parler de lutter contre les forces du mal. Ca lui semblait un objectif un peu grandiloquent, mais il était certain qu'ils devaient faire quelque chose de leurs pouvoirs.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Fév - 21:39
Des larmes se mit à couler sur les joues de Quentin... Celui-ci avait arrêté net lorsque Donova l'avait "insulté" Oui il était une lavette, il était trouillard, Donovan avait raison... Il n'était vraiment pas digne de porter tout le bon que Helga Poufsouffle avait pu faire dans sa vie de magicienne formidable. Si Poufsouffle avait pu choisir qui serait lié à elle, elle n'aurait clairement choisi Quentin... un moins que rien sans futur possible.

"Quentin tu es le seul... tu es le seul qui pourra les lier... tu es le seul qui pourra les calmer... ne te sous-estime pas"

Cette voix... encore cette voix qui venait de sa tête...cette voix de femme était si douce si calme, puis il se senti basculé vers l'avant... il se produisit quelque chose de suspect... il était dans une salle avec 3 autres personnes une femme et 2 hommes. il y avait une certaine tension entre chaque personnage... il ou plutôt il était elle, une femme.

- Il ne nous reste plus qu'à décider de l'emplacement des dortoirs, remarqua Rowena en notant sur un parchemin tout ce qui s'était dit durant la réunion. Les garçons dans une aile, les filles dans une autre, cela me semble la meilleure idée.

- Pas de jaloux, rigola Godric. Moi je suis d'accord.

- Ce genre de préoccupations n'est pas des plus importantes, dit Salazar de son habituel ton froid. Il nous faut avant tout trouver le meilleur moyen d'informer les sorciers d'Angleterre de notre initiative. Beaucoup sont au courant, mais pas tous.

- Oui, et le plus ennuyeux est pour les enfants de non-sorciers, soupira Helga. Nous ne savons pas…

- Qu'est-ce que ces moins que rien viennent faire dans notre projet ?

Le ton de Salazar était si cinglant qu'Helga le regarda avec surprise, sans comprendre.

- Il est hors de question que des sorciers impurs étudient dans mon école !

- NOTRE école ! éructa Godric en se levant, rouge de colère. C'est quoi ton problème Salazar ? D'accord, il ne faut pas que nous choisissions n'importe qui, mais des sorciers au sang impur peuvent être aussi puissants que les autres !

- Tiens donc, et sans doute que le seigneur Godric a une meilleure idée de la sélection que nous devons établir ? demanda sarcastiquement Salazar.

- Bien évidemment, assura Godric en retrouvant son calme et un sourire fier. Il faut des enfants dignes de notre éducation pour être admis ici, et seuls les courageux et les plus forts peuvent prétendre à cette dignité.

- Nous cherchons à former des esprits, et non des guerriers, répliqua Rowena. Ce sont de futurs sages qu'il nous faut.

- Voyons Rowena, tu sais bien que Godric ne recherche que des brutes obtus pour pouvoir s'amuser avec ses petits sorts d'attaque, ricana Salazar. Il ne peut rien comprendre à la subtilité de tout sang pur qui, normalement, possède la ruse et l'audace nécessaires à tout bon sorcier. C'est pathétique.

- PATHETIQUE ? Tu crois peut-être que tu ne l'es pas avec tes idées tordues de supériorités !

- Mais arrêtez ! s'exclama Helga, horrifiée à l'idée que Godric en vienne aux mains ou au duel. Qu'est-ce qu'il vous prend ? Pourquoi voulez-vous faire une sélection ? Tous les sorciers ont droit d'entrer dans notre école.

Aussitôt, les trois autres se calmèrent. Salazar poussa un soupir dépité, Godric leva les yeux au ciel et Rowena sourit gentiment à son amie.

- Voyons Helga, il est inutile d'enseigner à des enfants qui n'apporteront de toute façon rien, n'est-ce pas ?

Helga ouvrit la bouche, puis la referma en baissant les yeux, incapable de répondre quoi que ce soit.

La réunion s'était poursuivie jusqu'à ce que Salazar quitte la salle dans un élan de fureur, claquant la porte, et les autres s'étaient aussi dispersés, toujours en désaccord sur le sujet. Helga avait été terrifiée par cette dispute, c'était la première fois qu'elle ne parvenait pas à les calmer et à les aider pour trouver un compromis.
http://www.fanfiction.net/s/2193794/1/Helga_Poufsouffle

"Ne soit pas si difficile avec toi... ne te dénigre pas... je ne t'ai pas choisi pour rien j'ai confiance en toi"

à ce moment un grand calme l'envahie.... une grande sérénité.

Tout c'était passé rapidement... tout était vite et surprenant ... Il avait été "inconscient" seulement la moitié d'une seconde... tout c'était passé hyper rapidement qu'il n'avait pas manqué aucune parole de Guenièvre...

Il n'avait plus du tout envie de partir... il n'avait pas envie de les laisser s'entretué...

-Tien Maryna... tu peux entrer..

Il lui ouvrit la porte de la statue... et d'une voix très calme et douce à Guenièvre et à Maryna

-Je vais allé à la toilette et je revien... Inquiète toi Pas Guenièvre... je t'ai entendu... je ne suis pas certain encore d'être prêt à tout cela... mais je promets que je ne vous laisserai pas tombé Guenièvre, Maryna et même toi Donovan... je revien... j'ai besoin d'aller à la salle de bain.

Quentin n'était certe pas le plus courageux, mais il allait tenir tête et allait certainement faire une différence. Il sortit de la "statut" et se dirigea vers les toilette très pensif.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Fév - 12:03
Désolé pour le temps de réaction, je manquais d'inspiration. Smile

Maryna vit la porte s'ouvrir rapidement. Il l'avait entendue, ouf. Elle s'approcha et tomba nez à nez avec Quentin qui lui annonça qu'il allait aux toilettes. Bien sûr qu'il allait revenir cela ne faisait aucun doute, elle était partie et revenue elle alors, pourquoi pas lui? Elle ne comprenait pas. Elle entra et eut l'impressoin d'être partit des heures. Elle comprit pourquoi il avait dit qu'il allait revenir. La tête qu'affichait respectivement Donovan et Guenièvre avait de quoi...surprendre. Surtout en les ayant quittés alors qu'ils étaient de bonne humeur. Enfin, mettez les deux en présence et vous avez l'impression de vous trouver en présence de deux chats pendant le période de reproduction qui vont se battre pour une femelle et un territoire! Là... c'était autre chose, Guenièvre avait l'air un peu bouleversé mais aussi furax, vraiment, plus que d'habitude en présence de Donovan. Et celui ci,.. et bien... elle ressentait une impression étrange. Il était bouleversé aussi, c'était sûr mais il y avait quelque chose d'autre. Maryna aurait dis qu'il attendait de la reconnaissance... et autre chose...des excuses ou la suite d'une vieille querelle. La jeune fille espérait que Quentin allait vite revenir, elle ne savait pas trop quoi dire. Il se regardaient en chiens de faîence, c'était assez génant. Comment pouvait elle détendre l'atmosphère, elle qui avait hâte de leur raconter ce qui venait de lui arriver. Elle n'osait plus, elle avait peur de faire une bourde. Qu'est ce qui avait bien pu se passer en son absence se demandait elle. Elle ouvrit la bouche...et la referma, sans avoir proférer un son.
Que dire? Le silence était peut être la meilleure solution...

*Non! s'insurgea la voix ou la conscience de Rowena Tu dois réagir!*
Maryna sursauta, elle avait raison. Oui, mais comment? Elle reprit ses notes et y jeta un rapide coup d'oeil,

"-Alors, demanda-t-elle d'un ton innocent, avez vous trouvé de nouveaux liens entre nous?
Tiens Guenièvre, je t'ai ramené le livre de L'histoire de Poudlard. Et j'ai pensé à quelque chose par rapport au dernier cour d'Astronomie. Le professeur Barrière a dit que les élémentaristes étaient liés aux planètes, est ce que les dates de naissance jouent aussi un rôle là dedans? Moi je suis née en Août 89, le 28 Août excactement. Et vous?"


Détendre l'atmosphère, aller Maryna sourit s'encouragea-t-elle.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Fév - 22:09
Donovan n'était pas d'humeur. Pourquoi ? Parce que Lakers venait de le reprendre. Pour qui elle se prenait, cette espèce de gueuse ? Pour dire que; lui; manquait de grandeur ? Mais, il ÉTAIT le plus grand ! Il ÉTAIT puissant ! Quand est-ce que Go ... qu'il ... qu'elle alalit admettre qu'il avait une valeur dans la vie ? Quand allait-il ... t-elle admettre que ses petites idées n'étaient pas les seules à exister ? Go ... Grif ... lui ... elle ... enfin, cette personne avait toujours foncé dans le tas, sans réfléchir, sans se poser la moindre questions pour dépasser le bout de son nez et vous savez quoi ? Il, elle ... chose ... lui reprochait à LUI, exactement ce qu'il qu'elle n'était pas capable de faire ! Puis, ces airs de "guerrier" à la solde, le défendeur de tout le monde, le brave qui n'avait pas froid aux yeux mais qui devait faire dans ses culottes en arrière dans l'ombre comme tout le monde, cette espèce de ...

Bref, vous comprenez que le Poufsouffle qu'était la réincarnation de Salazar Serpentard n'était pas d'humeur. Il était offensé par l'attitude de son "ami" ou "amie" en tout les cas, qui tentais encore de l'amoindrir, de diminuer son impact de ... Merlin savait quoi. C'était probablement une impression, une fausse idée ... mais l'âme de Salazar était toujours accroché à des querelles qui n'avaient plus lieu d'être.

Le jeune garçon croisa donc les bras dans une attitude de fermeture plus ou moins ferme, jetant un regard noir et; avouons le; assez "vulgaire" à Lakers. S'il avait put lui foncer dessus et la maintenir dans le mur avant de la rudoyer de coups, il l'aurait fait. Néanmoins, Donovan avait de la classe et il n'allait pas frapper une fille. Certainement pas. Il allait se contenter de lui lancer des regards noirs et ça suffirait. Pour le moment.

Le Poufsouffle eu un sourire narquois devant la "fuite" de Quentin. Il n'allait pas revenir. C'était évident. Un petit pleutre simili Poufsouffle ! On ne pouvait pas attendre grand chose de Helga ... elle était peut-être belle -- cette idée rébuta Donovan -- mais elle n'avait rien d'une femme déterminée. C'était ce que Serpentard avait reproché à Helga, d'ailleurs ... quand celle-ci avait ouvert ses sentiments à lui. En tout cas. C'était une autre histoire. Encore une autre.

Pour le moment, Lasher eu un petit rire sarcastique et dit; en réponse à la demande de Parker qui venait de revenir :


" Lakers croit que nous sommes liés aux fondateurs. Elle vient de disjoncter, si tu veux mon avis ... quoique ... à mon avis, elle a toujours été un peu zinzin "

Donovan émit un léger reniflement avant de hausser les épaules. Sa date de naissance. Qu'est-ce que ça changeait ?

" Moi aussi. Qu'est-ce que ça change que ta date de naissance et la mienne soit la même, Parker ? Il y a des millier de gens qui sont nés un 28 août. Hoouuuu, je suis né à 21h21 en plus ... c'est un signe, c'est un signe ! "

La réincarnation de Serpentard se mit à rire. C'était n'importe quoi. Il perdait son temps avec ces idiots !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Fév - 7:51
Guenièvre regarda Quentin sortir avec une légère inquiétude. Il disait l'avoir entendue. C'était déjà une bonne chose. Leurs découvertes lui semblaient naturelles, comme si elle retrouvait son vrai moi, mais c'était aussi une idée étrange à laquelle il fallait s'habituer et elle comprenait que son ami ait besoin de temps pour s'adapter. Dans une telle situation, l'attitude de Donovan était déloyale et mesquine. Il aurait du comprendre, lui aussi était concerné après tout ! Etre agréable quelques instants ne l'aurait pas tué, mais il fallait toujours qu'il se la joue individualiste. Si cela lui chantait d'être tout seul, très bien, mais qu'il arrête de démolir les autres. Elle aussi avait une langue et elle savait s'en servir, elle l'avait déjà prouvé. Lors de sa petite joute verbale avec Miles deux mois plus tôt, elle était certaine d'avoir marqué des points. Elle regarda donc l'attitude ridicule de Donovan avec un certain mépris. Avec son regard noir et ses bras croisés, il avait l'air d'un bébé qui boudait. Il voulait jouer à "je campe sur mes positions et tu finiras bien par céder"? Pas de chance, elle était aussi entêtée que lui, voir plus. Une fois ses décisions prises, sa volonté faiblissait rarement. Vu comment il s'était caché derrière elle tout à l'heure, elle était certaine que ça n'était pas son cas.

Mais bon, elle avait des choses plus intéressantes à faire que se préoccuper du bébé en face d'elle et reporta donc son attention sur Maryna. Donovan pouvait présenter son idée comme celle d'une folle, elle n'en avait strictement rien à faire. Elle savait qu'elle avait raison. Elle saisit donc le livre que lui tendait son amie et lui donna à la place le tableau qu'elle avait complété durant son absence. Impossible de ne pas voir la vérité.


"Nous sommes liés aux fondateurs tu vois. Toi c'est Rowena Serdaigle. Les animaux, les éléments, tout concorde. J'ignore pourquoi, mais nous sommes reliés aux fondateurs. Ca n'est pas une vue de mon esprit."

Elle commença à chercher le chapitre consacré à la vie personnelle de Godric Gryffondor dans l'ouvrage. Il y avait peut-être une explication concernant la femme de la photo ? Elle n'alla cependant pas très loin, parce que la conversation entre Donovan et Maryna prenait une tournure beaucoup trop intéressante pour qu'on l'ignore plus longtemps.

"28 août ? Moi aussi ! Et je paris que Quentin également. Ca n'est pas du hasard, combien de fois il va falloir que je vous le dise !"

Il y avait un peu moins de 500 élèves à Poudlard, et 365 jours dans l'année. Elle n'allait pas s'amuser à faire du calcul mental, elle détestait ça, mais quelle était la probabilité que quatre élèves soient nés le même jour, dans la même année, dans quatre maisons différentes ? Hum ? Le hasard n'avait définitivement pas sa place dans l'affaire.

"Moi, ce qui m'intéresserait, ça serait de savoir pourquoi on a tout ces pouvoirs et ces souvenirs. Y a forcément une raison, mais j'ai pas d'indice. Une idée ? "


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Fév - 14:25
/\ Flash Back \/

« Salazar eut quelques difficultés
A accepter de se lier
Mais la situation empirait
Et c'était une nécessité... "

Cela faisait déjà trois ans qu'un Mage noir avait fait son apparition. Les
meurtres qu'il commettait semblaient sans aucune logique. Les gens criaient
« au sorcier » et les chasses à la sorcière reprenaient de plus belle dans
la majeure partie des pays d'Europe. Rowena craignait pour la vie des
jeunes sorciers qui ne savaient maîtriser la Magie, et lorsqu'elle
entendait parler d'un enfant présentant des capacité magiques, elle se
rendait à la source de la rumeur au plus vite. Malheureusement, il était
bien souvent trop tard, et pour la plus grande partie les victimes étaient
innocentes.

- Comment peut-on protéger les jeunes sorciers ? demanda-t-elle à Helga
lorsqu'un jour elle lui rendit visite.

Elle avait bien idée de fonder un refuge pour tous ceux qui désiraient s'y
rendre afin d'apprendre à se protéger, mais aurait-elle les connaissances
suffisantes ?

Helga soignait ceux qu'elle pouvait, mais craignait pour ses protégés.
Chaque jour elle sentait le mal rôder autour de sa demeure. Ne contestait-
elle pas les opinions de ce Sorcier Maléfique ? De surcroît, il aimait s'en
prendre aux sorciers qui, comme elle, avait de modestes origines. Elle
avait peur, mais n'osait se confier à Salazar, son voisin des marais. Lui-
même n'avait-il pas les mêmes idées ? Il pensait que seules les grandes
familles de sorciers méritaient la confiance des autres, et elle pensait
qu'il lui retirerait la sienne s'il venait à apprendre qui elle était.

- Comment peut-on changer les mentalités ? Comment faire pour que tous les
sorciers, quelles que soient leurs origines apprennent à vivre ensemble ?
s'enquit-elle auprès de Godric lorsqu'elle s'aventura de nouveau dans sa
montagne.

Elle imaginait que réunir tous les jeunes sorciers en un même endroit leur
inculquerait le respect et la tolérance. Seulement, saurait-elle le gérer
seule ?

Godric restait dans sa demeure, et les gens du village devenaient de plus
en plus méfiants. Ses protections étaient efficaces et nul ne pouvait
l'atteindre avec de mauvaises intentions. Il se chagrinait du sort des
innocents qui occupaient les gibets à la place de l'ennemi de tous, et
brûlait de le voir tomber. Il pestait contre la lâcheté des gens, et était
convaincu que la peur empirait toute situation.

- Ce qu'il faudrait afin de vaincre ce mage, c'est redonner confiance et
courage aux jeunes sorciers. Il faut leur donner les armes pour se battre,
et non pas les laisser se faire tuer ! répondit-il lorsqu'on lui comment
battre lutter contre celui qui semait la terreur.

Il avait bien l'idée d'enseigner le combat à ceux qui voulaient, mais où et
quand ? Et puis, l'art de l'épée et de la Métamorphose seraient-ils
suffisant ?

Salazar, lui, restait dans son marais et n'en sortait que rarement. Il
connaissait les nouvelles du monde, mais n'y faisait guère attention.
Jusqu'à un jour où un sorcier s'aventura jusque chez lui, et lui tint un
grand et long discours sur la supériorité de ceux issus d'une grande et
vieille famille de sorciers. Il tendit l'oreille un instant, mais très vite
s'en détourna.

- Je pense, répliqua-t-il sèchement, que nous ne pouvons avoir confiance
qu'en les anciennes familles de sorciers, s'il le faut vraiment. Mais je
n'ai confiance qu'en moi, et cela me suffit. Je veux la tranquillité, et
vos paroles amènent le chaos de ces jours.

Ainsi le sorcier s'en retourna sans nouvel adepte, et Salazar fit les frais
de son refus : ses puissants enchantements le protégèrent des attaques
portées, mais son agacement allait grandissant, de même que ses idées,
éveillées entièrement par le discours du sorcier.

Il arriva que Helga vint demander son aide à Salazar : un maléfice avait
frappé sa demeure tandis qu'elle était en voyage, et elle prit conscience
qu'il fallait de puissantes protections.

- N'êtes-vous pas capable de vous défendre ? questionna Salazar, agacé.
- Je suis une sorcière puissante, mais ma puissance réside surtout en mes
connaissances de la nature et en mes dons. Je puis guérir n'importe quelle
blessure ou maladie, et je puis ressentir bien plus de choses que les plus
puissants sorciers. Mais je en maîtrise que peu votre art et aujourd'hui je
m'en viens quérir votre aide.

Salazar accéda à sa requête et elle découvrit qu'il était un des plus
puissants sorciers en matière de sortilèges. Elle prévint Rowena qui
cherchait des maîtres à ses élèves et celle-ci vint dans la plaine.

- Vous connaissez parfaitement la nature, remarqua-t-elle, ayant soudain
une idée, Godric est Maître dans la Métamorphose, Salazar est un des plus
grands Enchanteurs et les potions n'ont aucun secret pour moi. Ne pourrions-
nous pas nous unir afin de transmettre nos savoirs à des apprentis ?

Si Helga fut enchantée, et si Godric accepta de bon cœur, voyant l
l'occasion de former des élèves qui ne se tourneraient pas vers le Mal et
pourraient lui résister, Salazar opposa en premier lieu un refus.
Cependant, les violations de son marais se succédaient, et il lui vint
l'esprit qu'il pourrait transmettre ses idées et former une élite, qui
ferai la fierté du monde des Sorciers. Il justifia son revirement en disant
que, s'il voulait retrouver la paix dans laquelle il vivait, il devait
vaincre ce sorcier. Cependant, Godric le vit d'un mauvais œil, et sentit
derrière ses paroles une dissimulation, alors que Salazar comprenait qu'il
ne parviendrait pas à le duper, et qu'il était loin de partager ses idées.
Ce fut de là que vint l'animosité entre les deux Sorciers.

" ... Malgré tous les différents,
Ils mirent en commun leurs talents,
Afin de guider et former
Tous les jeunes sorciers. »
\/ Flash Back (http://www.fanfiction.net/s/1977965/3/Contes_de_Poudlard)/\

Donovan était perdu dans ses pensées, des souvenirs qui ne lui appartenaient qu'à demi. Il s'agissait de ses souvenirs mais à la fois de ceux de quelqu'un d'autre. Tout ceci était bien étrange. Étrange et presque incompréhensible. En fait, tout prenait lentement place. C'était simplement que la réincarnation de Serpentard ne désirait pas voir la vérité. Tout comme jadis. La vérité que Helga était née de parents Moldus. La vérité que les Moldus pouvaient engendrés des Sorciers de renoms. La vérité que les Moldus pouvaient être comme eux. La vérité. Mais qu'était-elle au juste ? Le jeune garçon, perdu, n'écoutait que peu les paroles de Guenièvre. Il ne remarqua même pas le regard noir qu'elle lui lançait. Cela aurait été le cas que Donovan lui aurait sauté en plein visage. Il n'aurait jamais put tolérer que Godric le regarde comme ça. Donovan entendit à peine qu'elle était aussi née le même jour qu'eux. Étrange. Une autre vérité qu'il n'aurait pas voulu voir. Cela aurait fait trop mal. Beaucoup trop. Lentement, Lasher laissa aller sa main contre le tiroir où il avait remit la photo de Isabella Griffondor. Sa femme. Celle qui fut jadis tout pour lui. Avant qu'elle ne meure subitement et que son amitié avec Godric en soit bouleversée. Avant que Helga devienne peu à peu importante pour lui. Avant qu'il ne réalise qui elle était vraiment. Idiot, vous dites-vous ? Je vous le dit, Salazar Serpentard avait toujours eu du mal avec la vérité. Donovan ouvrit le tiroir et en ressortie la photo de Isabella. Il la regarda de longs instants avant de lever les yeux vers les filles. Lakers demandait s'ils avaient un indice sur les causes de leurs puissants pouvoirs.


" Nous sommes sorciers. On est élémentalistes, c'est tout ! Ça n'a rien d'extraordinaire "

[i]Pourquoi est-ce qu'il ... qu'elle ... qu'il ... voulait toujours en être plus qu'il ou qu'elle n'était ? Pourquoi chercher des explications !? Donovan haussa les épaules et reporta son attention sur la photo de Isabella. À nouveau, ses souvenirs se confondaient.

// Flash back //

- Alors je propose que chacun d'entre-nous laisse au Choipeaux, puisque
c'est ainsi qu'il se nommera, un cadeau à faire si un élève est en
difficulté et qu'il désir de l'aide. Mais il le lui sera remis qu'à la
condition qu'il se montre digne de sa maison...

Ils réfléchirent alors à ce qu'ils laisseraient en héritage à la garde du
Choipeaux. Helga prit la parole la première :

- Je ne possède que peu de pouvoirs, mais le don de guérison que j'ai sera
donné à quiconque se montrera loyal envers les principes de bien qui j'ai
chéri.

Puis, ce fut au tour de Rowena qui déclama :

- Ma vie durant j'ai acquis le plus de connaissance possible, et je veux
qu'elles appartiennent à celui qui voudra tout savoir afin de progresser,
sans en faire mauvais usage.

En dernier, Godric parla :

- Je laisse mon épée car elle est symbole de courage et de force. Si un
véritable Gryffondor est en danger, elle pourra lui être tout aussi utile
que la Magie car il est des choses que la Magie ne peut faire, des
créatures qu'elle ne peut abattre...

Il en fut fait comme ils le désiraient et le Choipeaux préside pour
répartir et connaît tous les secrets de Poudlard depuis toujours.

//Flash back // (http://www.fanfiction.net/s/1977965/6/Contes_de_Poudlard)

" Allons voir ce bout de chiffon "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Mar - 12:39
Maryna écoutait attentivement ce que disait les deux autres. Le fait que Guenièvre aussi était née un 28 août ne laissait vraiment plus de doute. Cela n'était sans doute pas facile à admettre pour tout le monde mais c'était sûr. Ils étaient liés et au Fondateurs! Combien de fois allaient elles devoir le répéter?! Oui, cela semblait bizarre, oui, il y avait sans aucun doute, une raison à ce lien mais et alors? Qu'est ce que cela leur coûtait de l'admettre?
Elle remarqua que Donovan semblait plonger dans ses pensées. Quelles quel soit, Maryna espèrait qu'elles allaient le guider sur le "bon chemin". Enfin, qu'il allait admettre, au moins en lui même qu'ils étaient liés aux fondateurs et entre eux. Que tout ça n'était pas du au hasard. Elle soupira intérieurement, cela n'allait pas être facile, et de faire admettre cela à Donovan, et de gérer tout ces caractères différents et explosifs mais ils fallaient, ils devaient réussir à s'entendre! C'était important! Ils devaient rester soudés!

Tout cela va faire des étincelles, songea la jeune fille.
Elle sursauta en entendant Donovan parler d'aller voir le Choixpeau!

Quoi! Que! Qu'est que...! Non mais ça va pas, il est fou, cinglé, totalement timbré, carrément frappadingue!!! s'écria en elle même la jeune fille! Elle n'en revenait pas! Mais aussitôt après elle se mit à réfléchir... C'est vrai que ce n'était pas forcément bête comme idée... un peu fou mais ça pouvait peut-être marcher... en rusant un peu...personne ne devait s'attendre à ce que des élèves veuillent s'introduire dans le bureau directorial pour parler au Choixpeau. Par contre s'ils se faisaient surprendre... gare à la punition! Sauf s'ils demandaient la permission mais... elle n'avait pas l'impression que ce soit dans les intentions de Donovan. En même temps, il s'agissait de la réincarnation de Salazar Serpentard. Une pensée désagréable la traversa brusquement. Qu'allait devenir LEUR personnalité propre? En acceptant les souvenirs de Rowena Serdaigle, n'avait elle pas précipiter sa propre fin? Elle repoussa loin d'elle ces idées, ce n'était pas le moment, elle s'en préocuperai plus tard.

"-Mais, objecta-t-elle, tu veux aller voir le Choixpeau,... soit, pourquoi pas mais... est ce que tu as une idée de comment on va faire? Je rapelle qu'il se trouve dans le bureau du Directeur! On ne peux pas y entrer comme dans un moulin! Mais attention, je n'ai jamais dis que c'était une mauvaise idée! C'est complétement loufoque mais... ça me plaît! ajouta-t-elle avec un sourire."
Dans son esprit se dessinait déjà les ébauches d'un plan.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Mar - 17:10

Le Baron Sanglant voletait ici et là dans les cachots. Pour être parfaitement honnête, il s'ennuyait. Être un fantôme n'était pas de tout repos, détrompez-vous ! La condition spectrale était ennuyante et douloureuse. Lorsque la vie quittait notre corps, nous devions nous rendre au Paradis. Point. Mais certains demeuraient ici bas. Comme le Baron Sanglant. Pourquoi avait-il décidé de ne pas quitter ce monde ? Pour se punir lui-même. Oui, il avait commis un crime et il ne méritait aucunement d'atteindre les cieux. Voilà pourquoi le Baron Sanglant demeurait ici-bas. Avec elle. Qui, elle ?

Le Baron Sanglant tourna le coin, se dirigeant tout droit en direction de la statue de Salazar Serpentard. Il était perdu dans ses souvenirs, sombres rouages de son existence terrestre. Il avait connu de bien sombres desseins. Un d'entre eux était épouvantable. Il en frémissait en y songeant. Il ne pouvais pas croire qu'il avait agit ainsi. Au moins, il pouvait la voir à tout les jours, la cotoyer, lui parler ... même si elle l'ignorait. Même si tous l'ignorait.

Le fantôme traversa la statue de Serpentard et se retrouva dans le bureau secret. Il fut étonné d'y voir quatre étudiants de première année, qui discutaient entre eux comme si rien n'était. Le Baron Sanglant les regarda avec surprise, muet. Il ne parlait jamais. Enfin presque. Il ne parlait qu'à elle. Ou à Peeves quand il faisait des siennes. Satané Peeves ! Le fantôme de Serpentard demeura donc silencieux, à regarder successivement les élèves. Il ne savait plus quoi en penser. Personne ne pouvait entrer ici. Il n'y avait que Salazar Serpentard qui le pouvait. Il savait que les autres fondateurs ne connaissaient pas cet endroit. Comment ces jeunes avaient-ils put entrer ici ? Il n'avait pas le choix ... il devait ... parler.


" Que faites-vous en ces lieux ? "prononça t-il d'une voix forte, désincarnée et manifestement rauque

C'était louche !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Mar - 12:38
L'obstination de Donovan était véritablement usante. Après tous les indices patiemment accumulés, ordonnés de manière à crier, comment pouvait-il être assez borné pour ne rien voir ? Vraiment, là était le mystère le plus incroyable de l'histoire ! Elle le regarda d'un air plus exaspéré qu'énervé, car elle commençait à être fatiguée de toujours le contredire. Tout le monde avait l'air perdu. Elle-même affichait une mine nostalgique. Quand on prenait le temps d'y penser, passé le temps d'intense excitation lié à la découverte, ces révélations étaient choquantes. Laissant à son tour ses pensées dériver, elle tenta d'apprivoiser les images qui se formaient lentement devant ses yeux. Les petites filles des professeurs Lupin, habillées dans des robes moyen-âgeuses, et qu'elle eu soudain envie d'étreindre. Cligner des yeux, cependant, avait suffit à les faire disparaître, laissant place à un petit village recouvert de neige cédant son tour à la flamboyance rousse d'une chevelure féminine. Camilla Gryffondor était plus jeune, plus rayonnante et plus vivante que jamais dans cette vision éphémère. Son rire carillonna et elle fut rejointe par Isabella, la jolie blonde de la photographie, jusqu'à ce que les deux jeunes femmes s'évanouissent. De nouveau ne restaient que les pierres un peu humides du cachot.

Guenièvre cligna les yeux, éblouie par le soleil de sa vision, et tenta de réaliser ce que venait de proposer Donovan. Ce ne fut que lorsque Maryna prit à son tour la parole qu'elle comprit que ce qu'il avait de façon si insultante nommé "bout de chiffon" était le Choixpeau. SON chapeau ne serait jamais un bout de chiffon ! C'était le couvre-chef le plus noble ayant existé ! Serpentard était jaloux de ne l'avoir perfectionné lui aussi (ou gâté, selon les points de vue). La fillette lança donc un regard courroucé à son camarade avant de laisser ses idées s'écouler en flot de sa bouche.


"Le Choixpeau, c'est moi… je veux dire Gryffondor, qui a eu l'idée de le créer. C'était mon… son chapeau. C'est certain qu'il aura les réponses qu'on veut. Alors on pourrait… Demander au professeur A. Lupin en disant qu'on veut faire un exposé ? Attirer Rogue au loin et pénétrer dans le bureau par effraction ? Se débrouiller pour se faire punir juste au moment où il sort de son bureau. Mais vraiment punir, qu'il nous emmène dans son bureau. Ca présente pas mal d'inconvénients mais…"

Elle s'interrompit brusquement. Le Baron Sanglant venait d'entrer et leur demandait ce qu'ils faisaient ici. Ca ne se voyait pas ?

"Nous discutons M. le Baron, rien de plus."

Bon, ça n'était pas l'endroit le plus habituel à ce genre de choses mais pourquoi pas ? Ils n'allaient pas lui avouer le pot aux roses, si ? Le fantôme allait les prendre pour des fous et… De quelle époque venait le baron ? Prise d'une inspiration subite, elle couru jusqu'au bureau, ouvrit brusquement le tiroir contenant la photo d'Isabella et sans se soucier des récriminations de Donovan, fourra le portrait sous les yeux diaphanes du fantôme.

"Est-ce que vous la connaissez ? Isabella ?"

Son prénom était sortit tout seul. Elle était forcément sur la bonne voie ! Une fois encore, l'excitation reprit le pas sur la méditation. Il serait toujours temps de digérer toutes ces découvertes plus tard!


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Mar - 17:17
Le jeune Poufsouffle affichait un air supérieur devant l'air étonné que venait de prendre Maryna. Oui, aller dans le bureau du Directeur Rogue. C'était ce qu'il avait dit. Ils voulaient avoir une réponse à leurs questions idiotes, non ? Tout avait débuté avec ce bout de chiffon alors ils n'avaient qu'à aller l'interroger et ils sauraient. Ils sauraient que cet ignoble chapeau était complètement zinzin et qu'ils n'avaient rien à voir avec les fondateurs. Donovan, même s'il savait pertinament le contraire, ne voulait pas avoir de liens trop étroits avec les autres. Surtout pas avec Lakers ! Ho que non ! Avec Waldon, peut-être ... il était un peu nul comme gars, mais il semblait intéressant. Parker aussi semblait bien. Disons elle avait l'air plus "hautement supérieure" que les autres. Mais Lakers ... hors de question qu'il soit lié à elle ! Cette fille était une plaie, une petite effrontée qui se croyait tout permis, une ...

Perdu dans ses insultes contre Guenièvre, Donovan eu un rictus narquois devant la réaction de son "ennemie". Pauvre petite chose fragile ! Elle était toute mélangée dans ses paroles, affirmant que c'était elle qui avait fait le Choixpeau, qu'il était à elle ... avant d'affirmer que c'était à Griffondor. Elle se prenait pour l'autre taré, maintenant !


" Tu dérailles complètement, Lakers. Tu te prends vraiment pour ce pauvre imbé ... "

Donovan n'eut pas le loisir de finir son insulte. Le Baron Sanglant venait de passer au travers le mur. Il ... ce fantôme venait d'entrer chez lui ! Même pas invité, en plus ! Non mais quel rustre ! Le garçon allait renvoyer le fantôme lorsque Guenièvre sauta -- oui oui sauta -- sur le tiroir et lui vola la photo de ... Isabella.

La réincarnation de Serpentard se leva en trombe, en proie à une rage des plus sombres. Cet idiot osait lui prendre la photo de son Isabella ! Il osait ! Donovan contourna le bureau et se précipita vers la Serdaigle.


" Donnes moi ça, Griffondor ! "fulmina t-il

Cela avait été plus fort que lui. Il ne pouvait pas l'appeler Lakers. Pas en ce moment de crime contre l'humanité. Puis ... il n'était plus vraiment lui-même. Ou presque. En tout cas. Donovan arracha la photo des mains de Guenièvre et la poussa vivement. Il s'en foutais qu'elle soit une fille. Rien à faire. Il allait lui arracher la tête s'il le fallait, mais elle ... il ... n'allait pas lui prendre sa photo de Isabella !

" Si tu lui touches, je te casses la figure ! Tu t'est toujours crut tout permis, hein ... tu te penses si ... si supérieur, mais tu n'est qu'un petit avorton !"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mar - 6:43
Maryna eut k'impression que tout se précipitait d'un coup. Alors qu'ils discutaient d'aller poser des questions au Choixpeau Donovan et Guenièvre avait (re)commencé à se disputer! Pour un rien (pour changer tiens). Et paf, d'un coup le Baron Sanglant, fantôme de Serpentard était apparut, Guenièvre avait couru au bureau et sortit une photo d'une jeune femme que la mémoire de Rowena lui permis immédiatement d'identifier comme Isabella (qu'est ce que cette photo fichait ici? Et comment son amie savait elle qu'elle se trouvait là? Rappelons que la jeune fille n'était pas présente quand Donovan avait dévoilé la photo) la montrant au fantôme. Ceci ne sembla pas plaire à Donovan (et c'est peut dire) qui se leva précipitamment et se jeta sur Guenièvre, lui arrachant la photo des mains et la précipitant contre le mur. Non mais qu'est ce qui leur prenait? C'était pas possible! Il voulait sa mort ou quoi?! Maryna perdit son calme.

"-STOP!!!!! hurla-t-elle en faisant se lever un vent violent qui les immobilisa contre le mur avant que Guenièvre ne réagisse violemment (HJ:je me suis un peu inspiré de Julianne Wink ) Ça va pas la tête?! Arrêtez ça TOUT DE SUITE!!! On dirai des gamins de maternelle! Et encore! Vous vous rendez compte que vous êtes en train de vous battre comme des chiffonniers pour la seule photo d'une femme qui est déjà morte depuis longtemps ! Merlin, reprenez vos esprits un peu! Faut vous calmer!"

En disant cela la jeune fille pensa que si elle appliquai déjà ce qu'elle disait aux autres, ce serait mieux pour tout le monde. Ses yeux qui s'étaient mis à briller intensément quand elle avait commencé à utiliser la Magie retrouvèrent graduellement leur couleur normal. Ce n'est pas pour autant qu'elle s'était calmé et que le vent ne soufflait plus mais, au moins, elle se contrôlait un petit peu.
Elle reprit la parole d'un ton plus calme mais la colère transparaissait encore dans sa voix.


"-Vous n'êtes ni Serpentard, ni Griffondor, juste deux ados possédant leurs souvenirs, leurs pouvoirs et une forte tendance à s'entretuer. Point. Reprenez vos esprits. Ya plus urgent à faire à mon avis que vous étriper! Si vous avez des trucs à régler entre vous faites le comme des êtres civilisés! Je ne sais pas comment vous saviez pour la photo mais en attendant comme c'est Donovan qui nous a conduits ici, Guenièvre tu aurais pu lui demander l'autorisation. Mais toi Donovan, ce n'était pas une raison pour lui sauter dessus!"

Maryna poussa un soupir, Merlin, ce qu'il pouvait être usant ces deux là quand ils voulaient!


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mar - 17:05
Guenièvre adressa une moue à la fois vexée et rebelle à Donovan. Non, elle ne se prenait pas pour Gryffondor par vanité, elle était juste totalement submergée par la puissance des souvenirs qui lui revenaient. L'avouer aurait été une preuve de faiblesse, aussi fit-elle mine de se contreficher de ce qu'il venait de dire, mais au fond d'elle-même, ces insultes-ci l'avaient touchées, parce que c'étaient les premières à être justes. En elle-même, elle était bien obligée de reconnaître que par brefs instants, les limites entre sa personnalité et celle de Gryffondor, qui n'aurait pas du être là mais y était quand même, étaient floues.

Pour cette raison, la jeune fille fut vraiment heureuse de la diversion offerte par l'arrivée du baron sanglant. Bon, sa manœuvre n'avait pas eut l'air de ravir Lasher mais si elle se révélait efficace… Qu'en avait-elle à faire, de l'énerver un peu plus ? Ce garçon la détestait avant même de lui dire bonjour dans la boutique d'Ollivander, elle pouvait difficilement aggraver son cas, et quand bien même, n'en avait que faire.


"Réfléchis une bonne fois pour toute ! Le Baron connait forcément ma sœur. C'était ma sœur avant d'être ta femme, d'ailleurs."

Il commençait à la chauffer, avec sa clause d'exclusivité sur le portrait de sa sœur. Pour la première fois, sous l'impulsion conjuguée de la colère et de Donovan qui l'avait appelée Gryffondor, la jeune Serdaigle avait totalement oublié qui elle était. C'était Godric Gryffondor qui parlait par sa bouche, sa fureur qui faisait trembler ses mains, sa ferveur qui sous-entendait l'attachement qu'il avait pour sa sœur. C'était la colère du Fondateur face à la confiance trahie qu'il avait placé en Serpentard qui obscurcissait son jugement. Il avait confier sa sœur à son ami comme étant le plus précieux de ses trésors, une fleur magnifique et unique qui méritait les meilleurs soins. Une fleur que Serpentard avait fanée, piétinée jusqu'à trépas sans état d'âme.

"Aowh !"

Guenièvre cligna des yeux. Elle était plaquée en déséquilibre contre le mur du cachot par un vent violent, avec une vive douleur à l'endroit une pierre disjointe lui rentrait dans le dos et une cheville qui la lançait. Donovan était collé au mur opposé dans une position guère meilleure que la sienne et Maryna hurlait, sous les yeux éberlués du Baron Sanglant. Il lui fallu quelques secondes pour comprendre ce qui venait de se passer. Donovan venait de la pousser violemment contre le mur, ce qui expliquait la cheville tordue et le mal de dos, et Maryna était en colère.. De les avoir vu si colériques. OK. 1, 2, 3, elle s'appelait Guenièvre Calypso Lakers, née le 28 août 1989, et était en première année à Serdaigle. Ouais. Son amie avait raison, elle n'était pas Gryffondor. Où du moins, elle ne l'avait été que quelques brefs instants, et il allait falloir veiller à ce que ça ne se reproduise pas. Ceci dit, lui reprocher d'avoir sortit la photo sans l'utilisation de Donovan, c'était un peu trop. Est-ce qu'elle était une voleuse ? Elle se laissa glisser au sol pour s'asseoir, commença à se masser la cheville d'une main et fit revenir vers elle les flammèches éclairantes qui se trouvaient du côté de Donovan d'un mouvement de l'autre, et les envoya éclairer le Baron. L'autre serait dans la pénombre, ça lui apprendrait à l'avoir agressée.

"Ne t'avises plus jamais de lever la main sur moi ou de m'agresser d'une quelconque manière. Jamais ! Cette photo ne t'appartiens pas personnellement, c'était celle de Serpentard. Tu n'es que Lasher à ce que je saches. Donc, vu que c'était l'épouse de Serpentard, mais aussi la sœur de Gryffondor, j'ai autant le droit que toi d'utiliser cette photo, surtout si c'est pour découvrir ce qui nous arrive. Alors maintenant, épargne ta salive, arrête de m'insulter et de me menacer comme si tu étais capable de me nuire, et écoute le Baron. Baron, vous avez vu ce qui vient de ce passer : est-ce que oui ou non, vous connaissez Isabella Gryffondor ? Et qu'est-ce que vous pouvez nous dire sur les Fondateurs et leur éventuelle… descendance spirituelle ?"

La première partie de son discours avait été animée, comme toujours lorsqu'elle s'adressait à Lasher, mais celle destinée au Baron plus maîtrisée. Si le guignol arrêtait de l'insulter à tout bout de champ, on allait peut-être pouvoir avancer.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Mar - 20:38

Le Baron Sanglant

Le Baron Sanglant regardait les élèves d'un drôle d'air. Visiblement, il ne comprenait rien à ce qui ce passait. Une des jeunes filles lui avait mit sous le nez une photo de Isabella Griffondor, ce qui avait provoqué la colère d'un des jeunes garçons. La bataille s'ensuivit et le pauvre Baron ne sembla plus savoir où se mettre. Que faire ? Il ne voulait pas être accusé par le tableau de Dumbledore d'avoir laissé des étudiants se battre ! Ça n'avait pas de sens. Il devait faire quelque chose ! Mais bon, quand on était un fantôme il était ardu d'agir sur les vivants.

Le Baron Sanglant se contenta donc de balbutier quelques mots imprécis alors qu'un vent puissant le fit sursauter. Il plaça ses bras devant son visage pendant que les éléments se déchainaient et que la voix de Maryna se faisait entendre. Il se croyait de retour en arrière, pardi ! Ces enfants agissaient exactement comme les fondateurs de Poudlard. Guenièvre et Donovan se battaient, Maryna les remettait à l'ordre et Quentin demeurait silencieux à regarder le tout d'un air à la fois doux, angoissé, las et désolé. Oui, il se croyait tellement dans le passé que ça faisait un peu peur.

Le calme revint progressivement et le Baron Sanglant se décida à baisser les bras. Ce n'était que des étudiants. Que des enfants. Ce n'était pas les fondateurs ... malgré les apparences. Le fantôme de Serpentard regarda Maryna, puis Guenièvre. Isabella. Oui. Il pouvait leur parler d'elle. Mais ... pour ce qui était de descendance spirituelle ... heu ... alors là ...


" Isabella Griffondor, oui. Une bien gentille fille. Godric l'adorait. C'était sa seule soeur, la petite dernière de la famille. Godric a immédiatement accepté de la donner en mariage à Salazar. Son meilleur ami et sa petite soeur, c'était le mieux qui pouvait survenir. La petite avait 14 ans lors de son mariage ... et 16 ans à sa mort. La peste l'a emportée. Une maladie atroce et sans merci. Salazar en fut détruit et Godric lui en a longtemps voulu ... sans le lui dire réellement. Il tenais Salazar responsable de la maladie, mais pourtant ... ce fut le début de la fin, oui de la fin "

Pour un fantôme qui parlait peu, ce n'était pas parce qu'il n'avait rien à dire ! Au contraire. C'était peut-être parce que personne ne lui parlait jamais. C'était un peu difficile de répondre quand personne ne nous adressais la parole ! Le Baron poursuivit :

" Une descendance ... spirituelle ? Je ne comprends pas trop. Attendez "

Il connaissait quelqu'un qui allait comprendre. Il espérait seulement qu'elle voudrait lui parler.

Le Baron Sanglant retraversa le mur, laissant les élèves seuls à nouveau. Il se sentais presque revivre alors qu'il traversais les couloirs et les murs à la recherche de la Dame Grise. Elle, elle saurait répondre. Elle était la fille de Rowena Serdaigle, non ? Question de descendance, elle en connaissait un bout. Le fantôme de Salazar chercha plusieurs minutes avant de prendre le chemin de la bibliothèque. Elle devait y être. Et, évidemment, elle y était. Nerveusement, le Baron s'approcha de la Dame Grise et lui dit :


" Gabrielle ... il y a quelque chose d'étrange. Des élèves. Quatre. On dirait qu'ils partagent les souvenirs des fondateurs, ils ... ils demandent des informations sur la descendance. S'il te plaît, suis-moi "

+++


La Dame Grise

Celle qui fut Gabrielle Serdaigle parcourais les allées de la bibliothèque de Poudlard. Elle adorait être ici. Elle avait toujours aimé cet endroit. Elle y avait passé tant de moments merveilleux. Jadis. Alors qu'elle était toujours en vie. Les années avaient passé si rapidement qu'elle avait peine à y croire. Déjà que sa mort avait été des plus choquantes, l'idée même du temps qui passait était suffisant pour lui faire perdre la tête.

Tout avait été si vite. Le Baron. Il avait été son soupirant avant qu'elle ne croise la route de Edward Prince. Son bel Edward. Son seul et grand amour. Lorsqu'elle l'avait épousé, le Baron en avait été si désespéré que Gabrielle s'était sentie désolée pour lui. Mais, malheureusement, ce n'était pas lui que son coeur avait choisit. Les années avaient passé, elle avait eu une famille avec Edward, puis, un beau jour ... le Baron était venu à Poudlard. Il était venu la voir dans son bureau, cherchant à la convaincre de son amour et, devant son refus, il l'avait tuée. Tout avait été rapidement. Avant qu'elle ne se rende compte de quoique ce soit, elle gisait au sol, la gorge tranchée et se vidant de son sang. Morte. Elle avait vu le Baron, de son sang aspergé, pleurer de désespoir et retourner son épée contre lui-même. Suicide. Gabrielle en avait été bouleversée. De culpabilité, elle avait choisit de ne pas atteindre le Paradis et de demeurer à Poudlard, en tant que fantôme. Malheureusement, le Baron Sanglant avait aussi choisit de ne pas quitter le plan terrestre. La culpabilité le tenait aussi sur Terre. L'éternité à errer près de celui qui nous avait arrachée à la vie ... bon moyen pour expier une culpabilité que nous n'avions pas à porter.

Gabrielle ou la Dame Grise de sa nouvelle appellation, flottais entre deux rangées quand la voix du Baron Sanglant se fit entendre. Il parlait si peu qu'elle sursauta. Figée, elle ne bougea pas. Ce qu'il disait n'avait pas de sens ... encore un moyen pour l'attirer et lui faire entendre raison ? Elle ne voulait pas sortir avec lui, qu'il soit vivant ou mort ! Néanmoins, la curiosité prit le dessus et, lentement, la Dame Grise se retourna pour regarder le Baron Sanglant. Il avait l'air sincère. Perplexe, le fantôme de Serdaigle répondit :


" Je te suit .... mais c'est mieux de ne pas être un de tes coups pendables, Egfroi "

Sans un mot de plus, la Dame Grise suivit le Baron Sanglant jusqu'aux cachots. Lentement, elle passa au travers la statue de Salazar Serpentard pour se retrouver dans une petite pièce camouflée où se trouvais quatre étudiants. Ils semblaient attendre dans un silence de mort. Perplexe, la Dame Grise observa attentivement les enfants avant de voleter délicatement devant Maryna. Elle se pencha vers elle et la regarda dans les yeux. Tout au fond de ses yeux. Oui. C'était bien elle. Ouvrant de grands yeux, elle murmura :

" Par les bourses de Paracelse ... "

C'était pas vrai ! Elle reconnaîtrait cette lueur, cette âme, parmi des millier. C'était sa mère. Sa mère dans le corps d'une fillette de onze ans ! Merlin soit pendu ! Regardant toujours Maryna dans les yeux, la Dame Grise sembla plongée dans ses souvenirs quelques instants avant de se redresser pour regarder le Baron Sanglant.

" Je ne sais pas ce que cela signifie, Egfroi. Il faut faire une réunion des fantômes "

Ils devaient en discuter. La Dame Grise reporta son attention sur les enfants et leur dit :

" Vous avez leurs âmes. C'est manifeste. Toi ... toi, tu as celle de ma mère. Rowena. Je ne sais pas ce que cela implique, mais c'est étrange "

Le fantôme de Serdaigle soupira, se demandant ce qu'elle pouvait leur dire. Si elle ne comprenait pas ce qui se produisait, comment pouvait-elle être certaine de ne pas dire ce qu'il ne fallait pas ?

" La descendance des fondateurs est longue ... que voulez-vous savoir ? "


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Avr - 12:14
Il était clair que Quentin ne pouvait pas, il ne voulait pas entrer dans leur jeu... il s'en allait sortir de leur cachette quand le Baron Sanglant entra dans la cachette... i avait passer devant lui... en fait en lui... c'était fou.... se faire traverser par un fantôme... il s'en était aparament même pas apperçu...

Quentin avait donc fait un pas de recul et s'était retourné pour voir où allait arrêter le fantôme et avait donc réaliser dans quel merdier Guenièvre et Donovan étaient en train de se créer... c'était assez épouventable. Mais bon il ne voyait pas comment il pouvait faire pour les aider.... ils étaient tellement.... tellement...... tellement plus eux-même... ils étaient rendu quelqu'un d'autre. c'en était presque un peu pathétique de les voir se chamailler... Disons qu'il espérait que lui-même n'allait pas devenir aussi "fou" que c'est deux là ....

Puis le vent... c'était clair qu'en voyant Maryna c'était de son oeuvre... et ensuite qu'avec ses paroles.... sages, il allait se joindre sûrement de son côté... le sage Quentin se dit cependant qu'il ne fallait pas qu'il s'en mèle.... il alla donc s'assoir... et analysa ce qu'il se passait... Le Baron quitta et revint avec une femme femtôme c'était la dame Grise...

Celle-ci vit en Maryna l'âme de Rowena.. rien pour aranger les choses quoi!!!! Quentin espérait que cette dernière ne se mette pas à réagir comme si elle était la mère de la dame Grise... il ne manquerait plus que ça... Il était clair que les trois autre était lié aux fondateurs. Quentin resta calme et serin et en essayant de passer innaperçu il s'assoya sur une chaise et se croisa les jambes... il se mit ensuite à oberver encore tout en tapotant sa baguette magique du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Avr - 21:19
"C'était ma soeur avant d'être ta femme" et nian nian nian. C'était quoi le rapport ? Comme s'il y avait eu un quelconque ordre d'arrivée dans le coeur de Isabella ! Ce n'était pas le cas, Isabella était pure, elle était sans taches, elle était ... Donovan allait insulter Guenièvre comme du poisson pourri, outragé par cette catégorisation insidieuse et totalement fausse, lorsqu'il fut durement projeté contre le mur par un puissant vent. Il laissa échapper un son de douleur étouffé; mince, il s'était fait mal au bras ! -- et n'entendit que vaguement les remontrances lancées par Row ... Maryna. C'était Maryna. Pas Rowena. Affronter le mur venait de lui remettre les idées en place, si on puis le dire ainsi ! Ce fut donc un Donovan morose qui put se décoller du mur de pierres quand le vent se calma. Il lança un air sombre à Maryna, qui continuais son monologue.

" Mouais, mouais, deviens pas folle " marmonna t-il

Merlin ! Comme si cette réaction avait lieu d'être. Ils étaient seulement en train de parlementer ! Un peu fort, peut-être ... mais est-ce que cela méritais un tel traitement ? Rowen ... Maryna agissait toujours impulsivement. Lasher poussa un gros soupir par les narines, se retenant de ne rien ajouter. Quelque chose lui disait de ne pas en rajouter. Il ne savait pas pourquoi, mais ça valait mieux ! Le Poufsouffle se contenta donc de lancer un regard triomphant à Lakers, quand Maryna la remis à l'ordre ... avant de reprendre son air bourru quand cette dernière lui dit qu'il n'aurait pas dut lui sauter dessus.

" Lui ai pas sauté dessus " marmonna t-il encore

Mouais. En tout les cas. Donovan tourna le regard vers Guenièvre, qui se permis d'en rajouter avec ses "ne m'agresse plus jamais et nian nian et écoute le Baron et nian nian". La réincarnation de Salazar pinça fortement les lèvres. Il avait bien envie de lui faire ravaler ses paroles à ce ... cette ...

Lasher croisa les bras et ne dit rien. Il en avait marre. Il savait qu'il ne pourrait jamais s'entendre avec ces trois là. Voyez, ça recommençais. Comme avant. Il l'avait bien dit à Rowena avant qu'ils ne se réincarnent. Il l'avait dit que son idée était idiote ! Ça ne fonctionnerais jamais ! Ils ne pourraient pas travailler ensemble et s'entendre et régler des choses. Ils ne le pourraient jamais ! Et Godric qui avait été d'accord ... en disant qu'il était mieux (en parlant de Salazar, évidemment) d'être plus ouvert à entendre raison ! Lui ? Mais, il était ouvert ! C'était Godric qui ne l'étais pas. Et Helga qui lui avait dit d'écouter, d'avoir confiance, que ça valait la peine de tenter le coup, qu'il fallait aider ... et évidemment, Serpentard s'était laissé convaincre. Rolling Eyes

Donovan secoua un peu la tête et porta son attention sur le Baron Sanglant. Ce n'était pas le moment de se perdre dans les émotions de Serpentard. Il n'avait pas envie de recevoir un autre coup de vent. Pas du tout envie, même. Il écouta donc ce que le fantôme racontais sur Isabella Griffondor. Sur l'empressement de Godric à "la donner en mariage" à son meilleur ami. Oui, il s'en souvenait. Enfin, Salazar s'en souvenait. C'était la belle époque. Puis, vint le moment de la maladie ... de la peste ... du ressentiment et des accusations de Godric. Ça aussi, il s'en souvenait trop bien.


" Tu as entendu ? C'était la peste, pauvre imbécile ! J'y pouvais rien"

Comme si c'était lui qui lui avait donné la maladie ! Donovan marmonna quelque chose, comme s'il disait à quelqu'un de se taire, et soupira à nouveau. Il devait se contrôler. Il n'aimait pas ne pas être tout à fait lui. Il commençais à trouver cette histoire de "réincarnations" non seulement idiote mais totalement incohérente et malsaine. Dans quoi il s'embarquait avec ces trois dingues ?

Le garçon retourna s'asseoir, morose. Pourquoi restait-il ici ? Il jeta un petit regard vers le Baron Sanglant, qui allait chercher la Dame Grise. Comme s'ils avaient besoin de ça. Donovan, silencieux, demeura parfaitement calme et immobile. Il n'avait pas envie de parler avec les autres; surtout pas avec Guenièvre. Il voulait la paix. Être tout seul. Être lui.

Le temps passa ... et Lasher ne dit pas un mot jusqu'à ce que la Dame Grise arrive. Alors, il la regarda et écouta avec un petit sourire sa réaction de surprise. Et la comédie continuait ! Que voulaient-ils savoir à propos de leur descendance ? Personnellement, il ne voulait rien savoir sur ce sujet.


" Je veux juste savoir pourquoi on à leurs âmes et; surtout; pourquoi on s'en souviens ? Dans ces histoires loufoques de réincarnations, on n'est pas supposé se souvenir de quoique ce soit ... en tout les cas, c'est ce que j'ai entendu dire "

Ouais. La vieille folle de Madame Smelgush en avait parlé lors d'une soirée mondaine organisée par sa grand tante. Ça avait tourné à un genre de discussion "paranormale" de vieilles timbrées sur l'acide ... le genre "j'ai des abeilles dans les culottes et je les mangent".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Avr - 14:09
Quatorze ans ? Godric avait beau être très présent à l'esprit de Guenièvre, elle lui adressa une moue de mépris. Oui, parfaitement, elle fit la grimace à son âme. Parce qu'elle était stupide, son âme, de penser qu'il pouvait résulter de bonnes choses du mariage d'une gamine de quatorze ans avec un homme au double de son âge. Quoi, c'était les moeurs au Moyen-Age, et les filles avaient une autre éducation à l'époque ? Rien à faire ! Godric avait été idiot sur ce coup là et d'une certaine manière il en payait le prix. Guenièvre s'abstint donc de répondre à Donovan malgré toute l'antipathie qu'il lui inspirait. Oui, comme venait de l'affirmer Maryna, elle était Guenièvre et pas le chevalier. Pour quelques instants au moins, elle avait un peu de recul.

Etre en désaccord avec la voix dans sa tête était une expérience très bizarre, et pas très agréable. La Serdaigle avait la vague impression de devenir folle. Elle se disputait avec elle-même, et les deux partis avaient leurs émotions propres. Où était l'arbitre dans ce basard ? Elle resta donc passablement indifférente à l'abscence momentannée du Baron Sanglant, trop perdue dans son débat intérieur. Elle redressa cependant la tête lorsque la Dame Grise arriva.

Et la dévisagea, soudainement intérressée par ce qu'elle venait de dire. Attendez une seconde ! Le fantôme était en train d'affirmer qu'ils avaient les âmes des fondateurs ? Guenièvre nota au passage que la jeune femme était... la fille de l'âme de Maryna, mais n'y fit pas trop attention. Alors, tous ces souvenirs, ces idées, ces pouvoirs, c'était son âme ? L'âme de Godric ? C'était... vertigineux.

Qu'est-ce qu'ils voulaient savoir ? Mais tout ! Pourquoi, comment, tout ! Elle jeta un bref regard à Quentin, sidérée de voir qu'il arrivait à rester aussi calme, et reporta son attention sur Donovan, qui venait de commencer les questions. C'étaient de bonnes questions, mais il en manquait. Elle enchaîna donc à sa suite, sans laisser le temps aux fantômes de répondre.



"Si on a leurs âmes, est-ce qu'on existe ? Je veux dire, on est nous, pas eux, on a pas d'âme en propre ?"


Et pourquoi ils avaient ces âmes ? Non mais c'était vrai quoi, entre posséder des pouvoirs cools et être le bête habitat d'une âme du Moyen-Age, y avait des limites! Guenièvre savait qu'elle existait par elle-même, mais pour combien de temps encore ? Et si ces souvenirs l'habitaient jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'une coquille vide pour Gryffondor ? Tout ça pouvait être super, si ils trouvaient un équilibre, sinon... Elle respira un bon coup et passa nerveusement ses doigts sur sa baguette.Les flammèches autour d'elle grandir sans qu'elle pense, comme pour éclairer son esprit plongé dans le chaos Les choses commençaient à devenir craignos. Ses nouveaux réflexes de Serdaigle voulaient des explications et son... l'âme de Godric réalisait lentement les choses, faisant défiler devant ses yeux des tas de souvenirs trop rapides pour avoir de sens. Etait-il question de réincarnation quelque part ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Mai - 12:36
Maryna restait pantoise. L'âme en elle s'agitait, s'agitait, se torturait...
*Ma fille...* gémissait-elle
Maryna souffrait pour elle. Elle ressentait tellement ses émotions. Elle comprenait Guenièvre et Donovan qui s'étaient laissés "envahir" en quelques sortes. Elle ne comprenait pas comment Quentin pouvait rester si calme. Ne pas réagir. Elle regardai le fantôme dans les yeux y cherchant un quelconque réconfort. Elle ressentait une furieuse envie de s'avancer et la serrer dans ses bras.
Non, s'interdit elle intérieurement. Elle ne devait pas se laisser faire! Elle était Maryna Parker! Pas Rowena Serdaigle! Elle entrouvrit la bouche et... la referma. La présence de la Dame Grise la perturbait au plus au point. Des tas de questions se précipitait, se cognai, se heurtai dans sa tête. Se bousculait. Mais aucunes de sortaient de sa bouche. Elle détourna le regard.
Mais, entendant la question de Guenièvre elle ne put s’empêcher d'essayer d'y répondre.


"-Je pense que, justement parce qu'on ressent ces troubles et ces problèmes, on existe nous, en propre. Leurs âmes sont en nous, nous les hébergeons en quelque sorte. Enfin, il me semble..."

Bien entendue elle n'était sûre de rien mais ça lui semblait plausible.

"-Mais, je suis d'accord avec Donovan, pourquoi NOUS ? Pourquoi est ce que c'est nous qui possédons ces âmes? Avons nous des liens avec les fondateurs? Sommes nous leurs descendance?"

Maryna ne put s'empêcher de jeter un regarde en biais au fantôme de sa, non, de la fille de Rowena Serdaigle, attendant sa réponse.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 5 Mai - 22:19
Quentin était toujours assis... en fait il avait passé par plusieurs émotions... Est-ce qu'il y avait vraiment des explications... En fait chacun des quatres essayait de comprendre à sa manière... Maryna essayait de comprendre en se posant des questions... on voyait qu'elle cherchait à comprendre, à saisir la situation... Donovan quant à lui essayait par moyen détourné d'avoir les réponses à ses questions... il provoquait... Pour ce qui est de Guenièvre semblait être au-dessus de ses affaires, elle savait, on dirait qu'elle était pret à affronter tout ce qui pourrait arriver... et lui... lui... il était émotif, il avait passer par toute sorte d'émotion en passant par la joie, la peur, l'incompréhension, la tristeste... la il était très calme.

Il écoutait les questions, les remarques des autres.... calmemment il leva les yeux vers les trois autres et vers les fantômes.

- Donovan, Guenièvre, Maryna... je ... comment dire... Chaque personne est unique en son genre... oui si je comprends bien nous avons en nous quelque chose de spécial .......

Quentin n'en revenait pas d'avoir dit cela.... lui qui avait toujours voulu être "low profil"

-Nous sommes nous... avec une plus valus... oui nous avons en nous quelque chose des fondateurs... Je crois que chacun de nous sommes un peu le stéréotype de chacun des fondateurs... nous sommes la réplique de ceux-ci... c'est pour cela que nous avons été choisi...

Le Griffondor se leva et alla vers Guenièvre et lui mit une main sur l'épaule.

-Guenièvre... la première fois que je t'ai vu, j'ai remarqué tout suite que tu avais ton franc parlé, que tu avais une personnalité très forte et plus je te connais et plus je vois que tu es courrageuse... tout comme Griffondor... il n'est donc pas surprenant que tu aies été choisi par Griffondor, cependant tu n'es pas la personne qui est la plus studieuse... voilà pourquoi tu es à Serdaigle...

Il tourna les yeux vers Donovan et avança vers lui et se planta devant lui en le regardant droit dans les yeux.

-Donovan.... la première fois que je t'ai vu, tu étais déjà imbu de toi même tu es selon moi une personne qui s'aime beaucoup et qui réussi à avoir ce que tu veux par la ruse... oui je crois bien que tu es un gars qui crois réellement que les gens qui viennent d'une famille de sang magique a plus de chance de réussir... tu as donc les qualités que Serpentar recherche... Cependant tu as besoin d'apprendre à être plus près de tes émotions et à être loyal c'est pour cela que je crois que tu es à Poufsouffle.

Il n'attendit pas que Donovan lui réponde et il se tourna vers Maryna... et tout en avançant vers elle, il lui dit

-Toi Maryna... tu es la preuve que l'intelligence et la compréhension existe... oui tu es vraiment la digne représentante de Rowena... tu as toujours le nez dans un livre, tu es toujours en train d'essayer d'expliquer et de comprendre... tu es certainement à Serpentar afin d'apprendre la ruse et la spontanéité...

Il se retourna ensuite vers les autres... afin de les voir tous...

-Et moi... je suis le gentil, le calme.... j'essaye d'être en tout temps le plus juste possible... c'est ce que Helga Poufsouffle appréciait... Mais comme vous avez sûrement remarqué, je suis peut-être le moins courrageux de vous tous... c'est pour cela que je suis à Griffondor... je dois sûrement apprendre cela.

Quentin n'en revenait pas... il avait parlé, il avait passé par dessus sa peur de se faire engeulé par les autres... ou se faire dire de se mêler de ses affaires... Quentin s'attendait que les trois autres le juge durement.

-Je ne crois pas que nous ayons un lien de parenté avec les fondateurs... Mais, je crois plutôt que nous sommes tout simplement liée... nous avons été choisis.

Il se croisa par la suite les bras et attendit que les autres lui disent qu'il est stupide.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Mai - 15:28
Des images floues, si rapides qu'elles en perdaient tout sens défilaient devant ses yeux par transparence. Ouais, elle avait compris qu'elle possédait l'âme de Godric, c'était pas non plus la peine de l'embêter comme ça. Guenièvre fit un effort de concentration pour chasser ses fantômes, clignant des yeux dans un geste qui lui serait bientôt familier et se focalisa sur les flammèches qui flottaient autour d'elle et s'étaient passablement resserrées depuis le débout de la conversation. C'était une lumière trop étrange pour qu'elle puisse réfléchir comme elle le voulait, et elle les fit s’amasser en plusieurs torches flottantes plus grosses qui se positionnèrent docilement dans les quatre coins de la pièce, rappelant l'éclairage nocturne du château. Gryffondor avait réglé cet éclairage des siècles auparavant et il avait peu évolué depuis. La lumière étrangement familière était donc apaisante.

Et vu le tour que prenait leur réflexion, elle allait avoir besoin de calme pour réfléchir. Maryna venait de sortir qu'ils existaient en propre justement parce qu'ils étaient capables de penser aux souvenirs des fondateurs comme leur étant étrangers. Moui. La familiarité qu'elle ressentait à l'instant pour des torches qu'elle venait tout juste de créer semblait mettre cette affirmation en doute mais... après tout, elle était capable de juger cette impression de déjà vu comme anormal, ce que devait signifier que son amie avait raison.

Une fois qu'elle eut formuler cette idée clairement dans son esprit, les angoisses naissantes de Guenièvre s'effacèrent. Désormais, cette âme lui appartenait en propre, ça avait été le cas depuis sa naissance. Le fait qu'elle ne s'en rende compte qu'aujourd'hui ne changeait rien... ou du moins, pas l'essentiel. Elle était elle-même et elle allait le rester. Gryffondor faisait juste partie intégrante de ce qu'elle était.


« Je pense que nous faisons plus que les héberger Maryna. On est pas devenu eux, ils sont devenus des parties de nous. Les fondateurs, en propre, font partie du passé. Nous sommes le présent et ils n'existent que par nous maintenant. »

Les propos de Quentin validaient sa thèse, bien qu'elle n'eut pas besoin d'une affirmation pour sentir qu'elle avait raison. Gryffondor, enfin, son âme, était une plus-valu pour elle, non elle-même. Un bonus. Quand à la suite de ce que disait son camarade... Dans quelle mesure étaient ils des « répliques » des fondateurs ? Dans quelle part leurs ressemblances venaient-elles de leur caractère naturel, de l'environnement dans lequel ils avaient grandi, dans quelle mesure de l'ancienneté de leurs âmes ? [On se croirait dans une étude de texte de Zola sur l'éternel débat environnement/hérédité ^^] Étaient-ils véritablement des stéréotypes ? N'étaient-ils pas quelque chose de bien plus complexe ? D'unique, d'au-delà des idées préconçues ? Au-delà des idées préconçues qu'elle aurait pu avoir sur le sujet dans tous les cas.

Ce que fit Quentin ensuite la surpris. La main qu'il posa sur son épaule lui inspira un profond sentiment d'amitié. Il avait du deviner son angoisse passagère. Elle le regarda bien dans les yeux, comme si s'y cachait le sens profond de ses paroles. Elle n'était pas sûre que Gryffondor l'ai choisie d'une quelconque manière consciente, mais le portrait que son ami dressa d'elle était touchant. Elle était habituée à être le leader naturel lorsqu'elle était avec ses amis, à ce qu'ils la regardent comme la chef de bande, naturellement. Ca coulait de source, c'était ainsi sans qu'elle l'ait recherché ou qu'elle en tire une fierté particulière. En famille par contre, elle se restreignait toujours, cherchant toujours à plaire sans jamais y arriver manifestement, sans jamais recueillir l'approbation pleine et entière de ceux qui comptaient pour elle. Voilà pourquoi les compliments de Quentin, la force qu'il lui prêtait la touchait particulièrement. Elle lui sourit avec complicité lorsqu'il précisa qu'il lui restait à apprendre à être studieuse. Etre entourée de Serdaigles lui donnait parfois l'impression d'être la fille la plus désorganisée et paresseuse du monde ! Ceci dit, elle avait déjà beaucoup prit sur elle à ce sujet depuis le début de l'année, et elle comptait bien continuer à se bonifier... dans les limites du raisonnable !

Quentin semblait vouloir donner les liens de caractères que chacun avait avec son âme, et Guenièvre écouta avec intéret. Ce garçon était plein de ressources cachées, et elle ne comprenait pas qu'il puisse se sous-estimer à ce point. Ses portraits étaient étonnants de justesse. S'il manquait de courage, il était pourtant sûr dans ses opinions, dans la fermeté qu'il adoptait face à Donovan. Il était cependant juste de penser que Gryffondor lui permettrait de laisser éclater sa confiance en lui, elle était bien placée pour le savoir.

La conversation revint sur l'éternel dilemme : pourquoi eux ? L'approche de Quentin était déstabilisante, parce qu'elle ne reposait sur rien de tangible, et cependant, cela semblait la plus vraisemblable. La descendance des fondateurs, s'il y en avait une, devint étre membre de ces vieilles familles écoeurement riches. Pourquoi ne pas tout simplement demander aux fantômes ?


"C'est vrai, si on avait des ancêtres aussi illustres, on le saurait, non ? Y a-t-il encore des descendants vivants ? Qui pourraient nous "aider" d'une quelconque manière, bien que je ne vois pas trop comment ?"

Et d'ajouter d'un ton impératif :

"Notre découverte devrait rester un secret. Absolu."

Il était facile d'immaginer les complications si l'on découvrait qu'ils avaient accès aux pouvoirs et aux souvenirs des Fondateurs. Ugh !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sujets similaires
-
» Un costume bien taillé pour la rentrée
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Réfléchie bien !
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Vous dirai-je « tu », ou bien me diras-tu « vous » ? »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Couloirs-
Sauter vers: