:: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: Le Lac Noir Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dérive sur la rive [Juliet]

avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Juin - 11:28
1er juin 2001

La barbe ces examens de fin d'année ! Pas que Guenièvre se fasse réellement de soucis mais, il fallait bien réviser un peu, non ? Au moins pour la forme ! La première année avait donc opté pour profiter du beau temps et avait trimballé ses livres dehors. Assise sur la rive du Lac Noir la plus éloignée du château pour se tenir loin des distractions potentielles, elle potassait sans enthousiasme ses potions. Ouais, ses potions. En fait, elle n'avait pas beaucoup besoin de relire pour que tout rentre, puisqu'elle savait déjà tout ou que du moins, Gryffondor, qui avait eut la gentillesse de lui refiler son âme, l'avait déjà appris une paire de siècles auparavant. Mais bon, tout ça c'était loin, les potions n'avaient jamais été le domaine favoris du fondateur et puis, c'était un art qui avait évolué avec le temps, donc mieux valait se mettre à jour.

En fait de révisions, elle laissait pour l'instant ses pensées dériver. A Poudlard, ils étaient un peu coupés du monde, mais les Gazettes qui traînaient dans le coin et les lettres de son père suffisaient à la tenir au courant des récents évènement. Qu'elle n'avait pas été sa surprise de découvrir que la Chef de son père, directrice de Sainte-Mangouste et Guérisseuse en Chef du service des empoisonnements où travaillait son père en tant que Laboromage était responsable de massacres comme celui ayant causé la mort de la mère et de la sœur de son amie Maryna. La pauvre avait été dévastée, et il y avait de quoi. Guenièvre était pleine de compassion pour elle qui avait déjà perdu son père. Leur vie personnelle, avec cette histoire d'âmes, était déjà compliquée. Pourquoi fallait-il que les choses s'ajoutent ? La réincarnation de Gryffondor n'était pas du genre à s'apitoyer sur son sort, mais plutôt à agir. Elle avait prévu d'inviter Maryna et son frère chez son père pendant les vacances. Vacances qui arriveraient après les examens, ce qui signifiait qu'elle devait probablement retourner à ses révisions. Ou pas puisqu'elle n'était plus seule.


"Salut Juliet !"

Juliet était aussi en première annéemais elle ne la connaissait pas trop. C'était le genre de fille à rester discrète mais Guenièvre quand elle la regardait, ne pouvait s'empêcher de se demander quelles aprties de son caractère lui avaient values de se retrouver à Gryffondor. Elle gardait un oeil sur la maison que son âme avait crée tout de m^me, déformation professionnelle !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2104
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Juin - 12:23
(Attention, tu ne peux pas voir Julianne Wink)

Esprit de Julianne, la "vraie"

:: Par la barbe de Merlin. J'étais dans un purin incroyable. Depuis que j'étais arrivée à m'extirper de mon corps, j'étais devenue une sorte d'esprit errant que personne ne voyait ou entendait. Personne sauf ... Talisman. De toute les personnes au monde, pourquoi était-elle la seule à pouvoir me percevoir ? Ça n'aurait pas put tomber sur mon père ? Ou une de mes soeurs ? Ou sur Aetha ? Ou Jenni ? Ou Nazélie ? Je ne sais pas moi, sur quelqu'un de vraiment aidant ? Mais non, le sort avait fait en sorte que la seule personne capable de me voir, de m'entendre et de communiquer avec moi était Talisman Malefoy ! Cette petite ingrate ! Celle que je respectais, mais que je détestais à la fois. Peut-être était-ce parce qu'elle était mon amante dans le monde parallèle ? Bouark ! Juste cette pensée me donnait la nausée ! Pourquoi est-ce que ça tombais sur moi ? Han ? Bon, voilà que mes gênes lointains de Serdaigle remontaient à la surface ! Il fallait que je me calme !

J'avais eu l'idée de venir à Poudlard et de me planter devant le tableau de Dumbledore. Vu qu'il était un tableau et que, en principe, il était mort -- en réalité aussi -- il allait peut-être me voir ? Tout pour que quelqu'un d'autre puisse m'aider de manière concrète ! Seigneur, j'étais dans de beaux draps !

Je marchai donc dans l'herbe du parc de Poudlard. Près du Lac Noir, je tournai la tête pour voir une jeune fille ... une jeune fille qui me donna une drôle d'impression. On aurait dit qu'une force considérable émanait d'elle. Une force ancestrale. Une force qui me donna quelques frissons dans le dos. Pourquoi est-ce que cette enfant me donnait cette impression de quelqu'un de "connu", quelqu'un qui possédais tout ce qu'il fallait pour m'aider ? Ce n'était qu'une gamine ... une gamine comme une autre. Je la regardai encore plusieurs secondes avant de hausser les épaules. Ce détail ne devait pas avoir grand importance. Je poursuivit donc mon chemin vers Poudlard, invisible à tous et perdue entre deux mondes que je ne contrôlais plus. ::


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 5 Juin - 5:22
Invité
    Les examens de fin d'années... Juliet s'en fichait totalement! Elle préférait se promener que de plonger son nez dans ses bouquins. Encore une fois elle se demandait pourquoi elle avait été envoyé à Gryffondor... N'aurait-elle pas mieux fait d'aller à Serpentard ou à Serdaigle? Pendant que tous les autres élèves révisaient, la gothique se promenait dans le parc avec un livre à la main. La jeune fille regrettait amèrement l'hiver... En ce début de mois de Juin, le Soleil était mis trop présent aux goûts de la jeune Gryffondor. Elle allait s'asseoir non loin du lac Noir, sous un arbre, lorsque Guenièvre Lakers, une Serdaigle. Juliet n'allait pas faire son associale et alla s'asseoir près de la Serdaigle. Il fallait qu'elle parle... Oui qu'elle parle mais pour dire quoi?

    -Salut Guenièvre... Tu... Tu révisais?, demanda timidement la petite Gryffondor sans regarder Guenièvre.

    Les cheveux de la jeune fille avaient poussés depuis son entrée à Poudlard et elle n'avait pas pris le temps de les couper. Elle attrappa une mèche qui tombait sur son épaule et commença la triturer nerveusement... Depuis Septembre, la première année ne s'était pas fait d'ami, elle n'était pas très bavarde et était franchement nerveuse lorsqu'elle était avec les autres. Pourtant elle sentait que Guenièvre était sympa et même carrément gentille mais elle n'arrivait pas à aller vers les autres... Cependant Juliet avait conscience qu'elle changeait ou qu'elle changerait... Déjà dans son style vestimentaire : elle commençait à ne plus aimer porter des jupes... En fait elle n'aimait plus trop son style de petite fille sage! Mais c'était normal, elle vieillissait.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Juin - 11:30
Guenièvre offrit un sourire éblouissant à sa camarade. Juliet avait l'air toute timide. A force de trainer avec Quentin, la Serdaigle savait y faire avec les timides ! C'était vraiment incroyable comment Quentin pouvait se sentir gêné de rien. Ca n'était pas du tout dans sa nature à elle. Tant qu'on ne la mettait en présence de ses parents, elle laissait la plupart du temps sa joie de vivre et son assurance éclater au grand jour. Le monde dans lequel ils vivaient pouvait être sombre, son identité douteuse et génératrice de questions existentielles, mais il y avait toujours un bon côté aux choses et un peu de détermination suffisait souvent pour améliorer les choses. L'arrivée de sa camarade lui ayant donner un regain d'optimisme, elle répondit donc d'un ton naturel à Juliet, voulant la mettre à l'aise :

"Si on veut. J'essaie en tout cas !"

Elle désigna d'un geste penaud le manuel de potions qu'elle avait posé à côté d'elle lorsqu'elle avait aperçu la Gryffondor. Le vent de juin en tournait paresseusement les pages. En fin de compte, tout rentrait assez bien, et il y avait de fortes chances pour qu'elle ait d'excellentes notes à ces examens. Elle travaillait régulièrement pour que le niveau de première année ne soit pas un obstacle et… elle avait quelques petits avantages par rapport aux autres candidats !

"Et toi, tu as commencé à réviser ? Les examens…"

Elle s'interrompit, perturbée par une sensation étrange. Ca n'était pas comme lorsque les souvenirs de Godric remontaient à la surface sans crier gare. Plutôt comme… Hum, c'était délicat à définir. Un peu comme lorsque Maryna avait eue la vision qui les avaient amenés à découvrir le pot aux roses, en janvier, et qu'elle avait tout lâché pour la rejoindre. En moins fort, moins urgent. Ca ne générait pas vraiment d'appel, plutôt la conscience qu'il se passait quelque chose. C'était comme se faire observer sans qu'il n'y ait quelqu'un. Guenièvre se retourna brusquement. Son débat intérieur n'avait duré qu'une ou deux secondes, mais s'il y avait eue une cause à son sentiment de malaise, elle était passée. Le sentier qui longeait le lac avant de retraverser le parc pour aboutir à l'entrée du château était désert.

Peut-être que c'était juste son âme qui lui jouait des tours. Allez savoir. Dans tous cas, mieux valait faire comme si de rien n'était. Ils avaient gardé le secret sur leur particularité, leurs dons (enfin, elle ignorait que c'était Donovan qui fallait blâmer pour son malaise en cours d'Astronomie et que le professeur Barrière avait pu constaté ses talents d'élémentaliste) et leurs connaissances. Elle surtout gardait jalousement le secret, au point que même son père ignorait tout, jusqu'à ses talents avec le feu. Ce fut donc d'un ton badin qu'elle acheva sa phrase, exactement comme si rien ne c'était passé. D'ailleurs, rien n'avait vraiment eut lieu.


"Les examens ne sont que dans un mois, ça laisse encore le temps mais bon. Mieux vaut prendre un peu d'avance !"

Ecoutez ça, elle allait finir en Serdaigle modèle !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Mar 21 Juin - 11:01
Invité
    Juliet ne réagissait pas vraiment aux paroles de Guenièvre. Elle ne comprenait toujours pas ce qui l'avait poussé à venir parler à la Serdaigle et elle n'arrivait toujours à discuter avec les autres. Elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Peut-être que répondre à la question que Guenièvre lui avait posé serait un bon début? Il faudrait surtout qu'elle ai fait attention à la question qu'elle lui avait posé! Ah oui! C'était sur les révisions... Logiquement ça pouvait que porter sur le fait qu'elle ai ou non commencé à réviser!

    -J'ai pas encore commencé... A moins que je n'ai déjà fini... J'écoute en classe et ça suffit amplement pour moi! Et de toutes façons je me fiche des résultats scolaires..., déclara-t-elle en regardant l'herbe à ses pieds alors que Guenièvre venait à peine de finir sa phrase.

    D'ailleurs la Serdaigle avait été un peu longue pour prononcer la fin de sa phrase. Peu après avait-elle repensé à quelquechose ou avait-elle vu une chose étrange... Juliet ne savait pas mais elle trouvait cela bizarre que la phrase soit "coupée". Triturant toujours la longue mèche de cheveux noirs qui tombait sur son épaule, la jeune Gryffondor demeurait terrée dans son silence. Elle restait toujours aussi réservée qu'il y a quelques années, quand sa famille avait périe... Malgré les années elle n'avait pas changé sur ce point. Elle savait, elle le sentait : elle changeait mais pas sur sa timidité ni sur sa réserve. Une chose dont Juliet avait totalement conscience mais qu'elle ne voulait pas avouer : elle enviait Guenièvre qui arrivait facilement à se faire des amis. C'était malheureux mais on voulait toujours être ce qui nous était le plus opposé et bien sûr la première année répondait à cette "loi".
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Juin - 15:20
Guenièvre écouta la réponse de Juliet avec attention. Sa camarade semblait gênée et c'était dur de lire les émotions sur un visage caché par des cheveux, mais il semblait que son hésitation, si elle avait parut, ne semblait pas trop attirer l'attention de la Gryffondor. Tant mieux. Avec toutes les frasques qui leur arrivait et leur maîtrise d'eux-mêmes en passe de devenir légendaire, c'était un vrai miracle si les réincarnations ne s'étaient pas faites totalement percées à jour ! Certes, on les avait repérer, mais c'était inévitable. Au moins, on ignorait encore ce qui les rendait spécieux… enfin, elle espérait !

Elle éclata de rire. Dans tout les cas, la réponse de Juliet ne manquait pas d'humour ! Malgré son air quelque peu amorphe et désintéressé, la jeune fille avait donc un bon sens de la répartie. Guenièvre était sûre que d'autres qualités se cachaient chez elle, sinon, elle ne serait pas allée dans cette magnifique maison qu'était Gryffondor. SA maison, enfin, presque. Oui, bon, elle avait passé sa vie antérieure là-bas, l'avait fondée, surveillée, chouchoutée. C'était son œuvre. Alors, que valait une unique année à Serdaigle ? Réponse : une désapprobation certaine pour le fait que Juliet dise se ficher des résultats scolaires. En digne réincarnation de Go, Guenièvre pensait fermement que nos actes et notre manière d'agir et de nous comporter comptait plus pour prouver la valeur de quelqu'un que des notes sur un bulletin… mais que les personnes bien éduquées et capables devaient pouvoir se soumettre aussi à ce genre d'exercice, ce qui ne faisait que leur donner de la valeur.


"Si tu as bien écouté, ça devrait aller, mais… tu devrais quand même relire un peu tes cours. Les résultats influencent notre vie future, qu'on le veule ou pas. "

Et oui, aujourd'hui trop de choses dans l'avenir des jeunes sorciers était déterminé par les examens. Guenièvre et Godric partageaient les mêmes convictions : les jeunes auraient été mieux formés s'ils avaient aussi été plus confrontés au monde et si cela avait été pris en compte. Mais bon, on n'était plus au Moyen-âge alors… autant faire avec son temps et en tirer le meilleur parti ! Elle améliorerait les choses dès qu'elle serait un peu plus âgée.

"Et du coup, si tu révises pas, tu fais quoi de ton temps libre ?"

Ben oui, à quoi pouvait bien s'occuper cette fille solitaire lors de leurs longues heures d'étude si elle ne révisait pas ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sauvés après 12 jours de dérive sur un canot...
» "L'amour est une mer dont la femme est la rive" [PV Myrcella]
» Se pa pou dat lè a rive pou nou aprann fè politik yon lot jan!
» Belle Rive,Jacmel
» 2010: Annee noire visant a disparaitre Haiti sur la carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: Le Lac Noir-
Sauter vers: