:: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Les Rues du Village Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sombre est la nuit ... et lumineuse est la folie -- Scénario ouvert à tous

avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1494
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Juin - 22:07
18 juin 2001

1h30. Le silence enveloppait les dormeurs d'une quiétude enivrante. La lune, brillant dans le ciel, laissait darder ses doux rayons sur les ruines de la cabane hurlante, qui surplombait le village sorcier de Pré-au-Lard. Ici, un chat sortait d'entre les poubelles renversées un peu plus tôt par une bande de ratons laveurs voraces. Là, un hibou laissait planer l'ombre de ses ailes sur le bois d'une clôture ayant grand besoin de réparations. Tout était calme et un promeneur nocturne aurait trouvé dans les étoiles, une source fidèle de réconfort divin.

1h32. Le silence régnait toujours. Le chat aperçu un peu plus tôt venait de s'engouffrer sous la clôture renversée, poursuivant sa route en direction de l'arrière cour d'une charmante maisonnette. Un bref nuage camoufla légèrement les rayons de la lune, laissant planer une ombre futile sur le bitume de la rue humide. Le hibou hulula puis se tut.

1h35. Au bout de la rue, une brume s'éleva. Elle virevolta lentement dans l'air avant de s'avancer progressivement en direction du village de Pré-Au-Lard. La brume envahie les poubelles renversées, avançant toujours jusqu'à ensevelir la clôture aux panneaux brisés. La brume s'éleva jusqu'aux toits des maisons, camouflant les doux rayons de la lune et en absorbant la lumière.

1h36. Étaient-ce des bruits de pas qui résonnaient dans la nuit ? Des pas appartenant à quelconque divinité habitant cette brume sombre et mystérieuse. Des pas ou ... des gouttes d'eau tombant d'une gouttière ? Le bruit se rapprocha ... des pas, oui c'étaient bien des pas.

1h36. Des cris. Que des cris brisant le silence de la nuit. Que camouflais la brume ?

Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
L'Or sera dans le Sang
Qui regardera les étoiles y comptera des deniers
Qui entrera dans le Temple y rencontrera les marchands
Les Souverains seront changeurs et usuriers
Le Glaive défendra le Serpent

Mais le feu couvera
Chaque ville sera Sodome et Gomorrhe
Et les enfants des enfants deviendront la nuée ardente
Ils lèveront les vieux étendards


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2037
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Juin - 11:41
Et les enfants des enfants deviendront la nuée ardente. La nuée ardente se levait, entourant les enfants des enfants d'une sombre aura de folie. Une folie qui serait bientôt à la Une de tout les journaux. Une folie qui allait vous envahir comme la peste au creux d'un coeur noirâtre. Oui, les enfants des enfants deviendront la nuée ardente et le feu couvera dans chaque ville. Entrez dans le Temple ... allez entrez ... et rencontrez les marchands de la mort.

Julianne la Grande était encupachonée. Seule son visage était visible au monde. De toute manière, son visage était placardé un peu partout sur les murs et poteaux de l'ensemble des villages sorciers. Nazélie et les membres de l'Ordre avaient vendus la mèche. Évidemment. Cela lui faisait extrêmement plaisir. Oui, extrêmement. Dorénavant, elle n'avait plus besoin de se contenir dans ses crimes ni de se cacher pour instaurer son règne. Non, elle pouvait maintenant le faire au grand jour. Merci à Nazélie et aux membres de l'Ordre ! Ils lui avaient été d'une précieuse aide.

La démone marchait lentement alors que ses dévôts la suivaient. La brume s'élevait de plus en plus et on ne pouvait pratiquement pas les distinguer. Lucius avait eu; pour une fois; une charmante idée de créer cette aura brumeuse. Julianne la Grande laissa trainer ses yeux sur une affiche la représentant. Elle eu un rire malicieux avant de tendre la main. Elle arracha l'affiche, la chiffonna et la laissa mollement tomber au sol. Ces annonces ne serviraient qu'à augmenter la violence de ses actes. Rien de plus. Ces nullités auraient dut garder le silence au lieu de réveiller le monstre. Ils commettaient des erreurs qui entrainaient subtilement leur perte.

La sombre sorcière marcha, son pied fouillant l'affiche froissée. Elle finit par s'arrêter devant chez Honeydukes et elle leva doucement la main. Les dévôts cessèrent leur avancée et le silence reprit ses droits sur le village sorcier. Oui, le silence. Même le hibou avait cessé de hululé. Que le silence de la nuit, silence angoissant et morbide. Julianne la Grande tourna ses iris mauves en direction de Lucius et lui fit un sourire complice. Ils allaient passer une merveilleuse nuit ensembles. Cette fois, ils n'allaient pas se laisser prendre. La sorcière des ténèbres abaissa la main et le vent se leva. Un vent relativement doux encore ... un vent qui allait devenir de plus en plus puissant à mesure que les choses allaient prendre place. Comme un signe, les dévôts levèrent leur torches et mirent le feu à Honeydukes. Ils allaient tout brûler ... il ne resterait que des cendres.


Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
L'Homme aura peuplé les Cieux et la Terre et les Mers de ses Créatures
Il ordonnera
Il voudra les pouvoirs de Dieu
Il ne connaîtra aucune limite

Mais chaque chose se retournera
Il titubera comme un roi ivre
Il galopera comme un chevalier aveugle
Et à coup d'éperon il poussera sa monture dans la forêt
Au bout du chemin sera l'abîme


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Aoû - 18:26
Encore une fois, au mauvais endroit au mauvais moment. Ça devait être un truc typique des Maraudeurs. David et James s'étaient retrouvés ce soir là à la Cabane Hurlante pour remémorer les bons vieux temps de Poudlard. Remus avait dit qu'il ne viendrait pas, qu'il allait rester avec Pupuce et qu'ils étaient des adultes maintenant et c'était plus le moment de se cacher dans des vieilles cabanes et boire, et nian nian nian. Bref, des excuses de Lunard, han. Puis Patmol? Patmol devait venir, mais Nazélie avait besoin d'aide avec les jumelles, du coup il prenait son temps. Beaucoup de temps même, car Cornedrue et Crinoir avaient déjà fini leur bières, et revenaient au village pour voir s'ils arrivaient à en trouver plus, ou du moins, faire passer le message à Sirius qu'ils avaient besoin de plus à boire. C'est ainsi qu'ils se sont retrouvés en train de marcher joyeusement, tout les deux assez pompets, leur dernière bouteille en main, en train de rire de leur souvenirs d'école. C'est alors que l'Auror apperçut une lumière au loin, et devint tout content, sans se demander quel magasin serait ouvert en plein milieu de la nuit.

- Oh, une lumière, han... ils vendent peut-être à boire.

Ils s'approchèrent donc et vinrent beaucoup, beaucoup de monde... ce qui était assez étrange à cette heure de la nuit au Pré-au-Lard, même pour un esprit troublé par l'alcool. Comme un gamin, David attrapa le t-shirt de son ami et se cacha dans une ruelle, regardant ce qui se passait le plus discrètement qu'il était possible pour quelqu'un dans son état.

- C'est Honeydukes qui est allumée, han... mais ils vendent pas d'alcool. Puis c'est pas de la lumière non plus, han, c'est du feu.

Il réalisa deux secondes après ce qu'il venait de dire.

- Oh, han! Honeydukes est en feu!

Mais! C'est affreux! Qui ferait ça? Mettre feu à un magasin de bonbons! Ils sont tellement bons les bonbons de là-bas, han! Qui ose faire une atrocité pareille? Le brun épia de nouveau la scène, qui commençait de plus en plus à rassembler à celle de l'attaque à Londres il y a quelques mois, et reconnut effectivement Julianne. Oh, la psycopathe! La fille de Servillus! Il se plaqua contre le mur de la ruelle, comme un espion - ou du moins, c'était son intention - et regarda son meilleur ami avec des grands yeux.

- Vieux, han! C'est la psycopathe de Servillus encore!

Fallait qu'ils fassent un truc, han! Bon, ils savent - ou du moins les gens de l'Ordre disaient, après, faut croire, han -
que c'était pas vraiment la folle furieuse, mais un machin bidule là qui a prit possession de son corps. Super, han, comme si elle n'était pas assez folle toute seule. Bref, si c'était vraiment un démon qui la possédait, alors il fallait l'exorciser! Oui,oui, c'était le meilleur moyen! Il sourit a Cornedrue comme s'il avait eu l'idée du siècle.


- L'eau bénie, han! Faut chasser le démon de son corps!

Oui! Qu'est-ce qu'il était intelligent! C'était la solution parfaite! Il lança un regard vers le chemin qui mène à la petite chapelle du village... il y aurait surement de l'eau bénie là-bas, non? Ils seront obligés de la voler, mais comme c'est pour exorciser un démon, c'est pas grave, n'est ce pas? Non,non, ce serait pas grave. C'est pour la bonne cause!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1494
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Oct - 19:55


James Potter

La nuit était belle et la bière était bonne ! Quelle excellente idée ils avaient eu de sortir ce soir, afin de se remémorer le bon temps ! Évidemment, Lunard n'avait pas voulu venir avec eux ! Il avait toujours été un peu casse-pied ! Et, Évidemment, Pupuce avait voulu venir et ils avaient dut lui raconter toutes sortes de trucs sur les Chats Maringos, pour qu'elle reste derrière. Merlin, Cornedrue ne pouvait pas croire que sa petite soeur croyait encore à ces histoires ! C'était ça le plus drôle ! Crinoir et lui étaient donc parvenus à sortir de la maison de Lunard sans problème, Pupuce étant presque partie se cacher sous le lit. Ils s'étaient ensuite rendu à la cabane hurlante, qui n'était plus que des ruines. Lunard l'avait fait crâmer dès que Pupuce avait découvert sa super potion. James le comprenait mais en même temps, han ... c'était quand même des souvenirs ! Bof, pas grave. David et lui avaient bu leurs bières assied sur les poutres noircies rigolant comme des ânes sur leurs souvenirs de jeunesse. Mais ... ils n'avaient déjà plus de bière et Patmol n'arrivait pas ! Les femmes, il fallait toujours qu'elles les retarde ! Ha là là !

Cornedrue s'était mit debout tant bien que mal, s'accrochant en riant à Crinoir. Il aurait probablement mal au crane le lendemain, mais pour le moment il s'en fichait. Tout ce qu'il voulait c'était d'autres bières ... parce que Patmol allait chialer qu'ils ne leur en avait pas laissé. Mais han... fallait faire plus vite ! Quoiqu'il en soit, James marchait assez bruyamment dans la rue, chahutant comme un gamin en marchant un peu de travers.


" Te souviens tu quand Pupuce est partie en peur sur le balai et qu'elle est passé par une cheminée cachée pour aller se pendre dans le saule cogneur han et ... haaaannnn ?!!!! "

Crinoir venait de l'agripper pour le tirer derrière le mur d'une maisonnette. Ainsi caché, James regarda son ami avec de grands yeux. Quoi ? Han ? Qu'est-ce qui se passait ? Dites ?

" Tu as vu Pupuce ? Han ? Dit ? Han ? Han ? Han ? "

Quand il était ivre, James était comme sa soeur, han ! Enfin. James fit de grands yeux à nouveau, poussant un "hhaaaaannnnnn ?????!!!!" sonore. David disait que Honedukes était en feu ? Han ? Il plaisantais ou quoi ? L'Auror allait passer par dessus son ami pour voir, manquant de passer par dessus en fait et se rattrapant de justesse après le mur. David revenait déjà et lui disait que c'était la psychopathe de Servilius. Haaaaannnn ??!!!!

" Nan nan nnaaaaaaannnn haaannnn ... Lily veux pas que ... je dise ça, han ... nan c'est la possédée folle de servilius han "dit-il d'un ton éméché

C'était quand même important, han, parce qu'il ne voulait pas dormir sur le divan comme la dernière fois, han. L'homme hocha vivement la tête, qui se mit à tourner mais pas grave, han, quand David lui dit qu'il fallait de l'eau bénite. Oui, han ! Oui, oui, oui. de l'eau bénite han. Et un crucifix. Fallait exco ... exorxi ... ça là au démon han ! Cornedrue marmonna en fouillant dans ... heu ...

" J'ai oublié mon sac avec ma cape sur les poutres, han ... "

Bon, han ... fallait se camoufler autrement ! Mais comment ? Han ? Un homme "ordinaire" aurait jugé que se transformer en gros animal n'était pas un bon moyen de camouflage, han, mais voilà .... James était ivre. Il n'était donc pas "ordinaire". Il se transforma donc aussitôt en cerf et poussa un petit "fouuuiiiiii" sonnant plus comme une souris sur l'acide qu'autre chose. Un cerf ivre, han ... c'était ça que ça donnait !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sirius Black
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 341
Age du perso : 46 ans
Fonction : Auror au Ministère de la Magie
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Patronus : Chien
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct - 21:32
Sirius était enfin libre ! Effectivement, il venait de quitter la maison après avoir aidé Nazélie avec les jumelles. La pauvre se trouvais encore très mal après son geste kamikaze du mois de mars. L'Auror n'en revenait pas encore ! Sa douce Nazélie s'était planté un couteau en plein coeur, tout ça pour effectuer une sorte de rituel bizarre destiné à détruire Julianne La Grande. Quand Patmol avait sut la raison du geste de sa flamme, il avait crut devenir dingue ! Ne me dites pas qu'elle avait voulu se suicider pour détruire cette chose ! Je veux dire, il y avait certainement un autre rituel plus ... plus sensé à faire ! L'homme avait disputé la jeune femme, mais évidemment rien n'y avait fait. Nazélie était entrée dans une colère noire et il avait dut faire profil bas pour éviter un hémorragie. Par contre, il n'avait pas dit son dernier mot ! Ça non, elle allait lui donner des explications sensées bon sang !

Bref, après s'être assuré que tout irait bien et, il faut l'avouer, s'être fait pousser dehors par Naz, Sirius s'était retrouvé dehors, une caisse de bières à la main. Il ne savait pas pourquoi, mais il savait que ses amis auraient tout bu ! Il les connaissait quand même. L'homme avait affiché un sourire et avait immédiatement transplané. Ce soir, il allait se faire toute une fête ! Wahou ! Sirius réapparu près des ruines de la cabane hurlante, dans un claquement sonore. Sourire aux lèvres, il regarda partout autour de lui mais ne vit nulle trace de ses copains d'enfance. Étrange.


" Hey ! Hey, les gars ! "

Pas de réponse. Sirius s'avança un peu et remarqua le sac de Cornedrue sur une poutre. Il alla le prendre et le souleva. Il se posait pleins de questions. James n'aurait pas laissé son sac en arrière comme ça, sans raison. Le Maraudeur commençait à être sérieusement inquiet. Ce n'était pas normal. Soudain, une vague odeur de fumée lui parvint. Il releva la tête pour regarder en direction du village et il vit des lueurs orangées envahir les lieux. L'animagus fit de grands yeux avant de dire d'un ton vif :

" Merde ! "

Il se passait quelque chose de grave au village ! Sirius posa le sac de James sur son épaule et se mit à courir vers les maisons. C'était dingue, mais en même temps il ne pensait pas que c'était si grave que ça. Un petit incendie, han. Ils allaient aider et tout le monde serait sain et sauf. Crinoir et Cornedrue s'y trouvaient déjà, c'était pour ça qu'ils n'étaient pas là, han. Que James avait laissé son sac et tout ça. Tout s'expliquait. L'Auror couru ainsi jusqu'au village et il vit; caché derrière un bâtiment; ses amis. Bha, pourquoi ils étaient là ? Ils n'aidaient pas ?

" Hey ! " dit-il en courant vers eux " Qu'est-ce qe vous faites caché, han ? Y'a le feu, faut aider ! "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Oct - 13:27
David se tourna vers son ami avec un air de "Oh, han!" quand il dit qu'il avait oublié son sac. Comment pouvait-il oublier son sac à un moment comme celui-là? Ils allaient se faire repérer, han! L'Auror allait lui demander ce qu'ils allaient faire maintenant, quand son ami se transforma en cerf. Mais excellente idée, han! Comme ça, la psychopathe ne saura pas que c'est eux! Oui, oui, idée de génie! Il allait faire pareil quand Sirius vint en courant vers eux. Zut, han! Ils allaient se faire pister! Il attrapa Sirius et le tira dans leur cachette aussi. Mais il comprenait rien, lui! En plus il arrivait en retard.

- Chuuut, han! Tu vas nous faire repérer.

Il le regarda d'un air réprobateur, mais comme il était assez saoul, on aurait dit un enfant qui disputait son chien.

- Faut pas les aider! Mais quelle idée, han! On aide pas la psychopathe.

Et puis quoi encore? Patmol était tombé sur la tête? Pourquoi ils aideraient la psychopathe folle fille de Servillius? Enfin, si, ils allaient l'aider, mais pas à brûler le Pré-Au-Lard! À se libérer du démon qui la possède, plutôt. Le Djinny ou Djiino ou que sais-je.

- On va aller prendre l'eau bénie, han. Pour l'exorciser!

David sourit à son idée de génie. Ils allaient résoudre le problème une fois pour toutes, han! Et tout le monde allait les applaudir pour les génies héroïques qu'ils étaient. Oui, oui, han. Bref, il regarda encore son ami avec un air de conspirateur.

- Cornedrue et moi, on va chercher l'eau. Toi tu reste ici, et quand on revient, tu distrait la psychopathe pour qu'on l'exorcise!

Un plan plus que parfait! Sans plus ni moins, le brun se transforma en cheval et après avoir henni en direction de James pour l'appeler, se mit à galoper - assez de travers - vers la chapelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2037
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Oct - 23:38
Julianne la Grande observait le grand braisier avec un plaisir malsain. Dans ses iris mauves brillaient les flammes qui léchaient les vitrines des boutiques du Pré-au-Lard. De drôles de bruits sortaient de chez Honedukes, provenant de bonbons enflammés et; bientôt; une douce odeur sucrée mêlée à celle plus âcre de la fumée s'éleva dans l'air de la nuit. La sombre sorcière eu un sourire démoniaque avant de s'avancer vers les Trois Balais. Le feu consumait aussi les lieux et, des fenêtres situées à l'étage, des cris de terreur perçaient l'air. Julianne la Grande leva la tête en direction d'une des fenêtres, où se trouvaient une famille. Un père, sa femme et ses deux enfants. Deux charmants bambins d'environ trois et six ans. Ils criaient comme des perdus, les enfants pleurant et la regardant avec un désespoir manifeste. La démone n'en eu aucune affection. Elle les regarda, impassible, avant de tourner les yeux vers les parents. Ils avaient beau tenter de transplaner, de pointer leurs baguettes dans sa direction, rien ne se produisait. Aucune magie ne semblait leur être bénéfique ce soir. Merci au merveilleux don de souhaits. Les flammes allaient consumer cette famille, les transformer en cendres.

" Homme, tu veux que ta femme survive ? Femme, tu veux que tes enfants aient la vie sauve, n'est-ce pas ? " dit la démone

Elle eu un sourire malicieux et allait leur dire de rejoindre ses rangs en échange de leurs vies quand ... un étrange bruit se fit entendre derrière elle. Des bruits de sabots. Julianne la Grande se retourna, délaissant ses victimes qui continuaient de hurler. Bientôt, la mort allait les rejoindre. Tant pis pour leur vie. La ou les choses qui avaient produit ce bruit seraient responsables de leur mort. Julianne la Grande s'en lavait les mains. Son regard parcouru les ombres et elle aperçu ce qui produisait ce bruit de pas. Un cheval et un ... cerf. Ils se dirigeaient en titubant en direction de la chapelle. La sorcière des ténèbres arqua un sourcil. Cette vision aurait put paraitre étrange à n'importe qui, mais pas pour Julianne la Grande. Non. Elle partageait les souvenirs de "l'autre" et ce même si celle-ci ne se trouvais plus au fond d'elle. Ça, c'était un détail que Julianne la Grande ne savait pas, soit dit en passant. Non, elle pensait que "l'autre" était encore sagement morts au creux de son être. Quoiqu'il en soit, la démone savait ce que signifiait ce spectacle. Peller et Potter. Toutefois, elle ne savait pas trop ce qu'ils tentaient de faire, à marcher ainsi comme des navets. Une diversion ? Ils avaient l'air de deux imbéciles ! Julianne la Grande, insultée et lasse de ces deux limaces insignifiantes, claqua des doigts. Immédiatement trois dévots répondirent à son appel, tournant la tête dans sa direction. La sorcière leur désigna les animaux de l'index et ses dévots les suivirent. La femme reporta ensuite son attention sur les Trois Balais. La famille était disparue. Morte. Tant pis !


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1494
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Déc - 15:16

Cornedrue titubait sur ses pattes. Il avait peut-être un peu trop bu, han. D'ailleurs, il voyait un peu flou. Bha, ce devait être la fumée, han ! Le cerf hocha la tête en direction de David, comme pour l'inciter à se transformer quand il entendit une voix derrière lui, Paaaatttttmmoooooollllll ! Vite, Cornedrue se retourna ... perdit l'équilibre, s'écrasa -- vous savez, ses pattes partirent dans tous les sens et ce fut comme un cerf glissant sur la glace han -- poussa un fouuuuiiiiii, se débattit et finit par se remettre sur ses pattes en fouitant comme ça " foui foui foui foui". Oui, il riait. C'était drôle, han ! Oui, bon, le feu. Le cerf hocha encore la tête tout en sautant sur place. Comme Pupuce. Drôle. Bon. Patmol maintenant au courant et le plan bien établi; un plan infaillible han, Crinoir était fort !; James entreprit de suivre son ami en direction de la chapelle.

Quelle image est-ce que cela donnait ? Hey bien pour votre plaisir, l'auteur de ces magnifiques lignes vous en fera une description étoffée. Le Cerf plaçait ses sabots précautieusement sur le sol, un à la fois, regardant ses pieds avec attention, son museau touchant presque la rue. Ses longs bois la raclait même, provoquant un son de grincement dans l'air. Le cerf manqua pied, se frappa le museau, fouita, se redressa et poursuivit son chemin, tanguant de gauche à droite. De temps en temps, il relevait la tête pour regarder s'il allait dans la bonne direction, avant de reporter son attention sur ses sabots. Ce n'était pas le moment d'attirer l'attention ! Il y avait quand même des psychopathes dans le coin !

Ce fut ainsi que Cornedrue marchait vers la chapelle, alors que quelques dévots se dirigeaient dans sa direction. Évidemment, James ne les voyait pas. Il fallait qu'il surveille ses pieds ... heu ... pattes ... en tout les cas.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Jan - 12:21
David semblait avoir moins de mal que son ami à avancer. Après tout, il arrivait à galoper - certes, lentement, en se mélangeant les pattes et en manquant de tomber plusieurs fois - mais au moins, il galopait, han! Donc ce ne fut qu'après un certain temps qu'il se rendit comptait que Cornedrue ne le suivait pas. Roooh! Mais il était lent! Le cheval s'arrêta, se retournant lentement pour "gronder" son ami en langage de cheval. Honeydukes était en feu, han! Il fallait se dépecher et exorciser la fille de Servillius pour le sauver! Le Maraudeur s'ébroua donc d'un ton de rapproche, avant de remarquer des gens derrière Cornedrue. Mais, han... qui c'est? Des gens qui venait chercher de l'eau bénie aussi?... Non, n'avait pas l'air! Ils avait l'air des méchants! David se cabra et hénnit pour prevenir son ami.

- Niiiiiiiiih!

Il triboucha en tombant et se retrouva a genoux, mais se redressa très vite, attendant que James se dépêche. Ils ne les attraperons pas dans la chapelle, han! Fallait y aller! Viiiiite!

( HJ: Pour quelqu'un qui n'a pas lu le sujet, ce post n'a vraiment aucun sens xD )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sirius Black
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 341
Age du perso : 46 ans
Fonction : Auror au Ministère de la Magie
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Patronus : Chien
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Jan - 20:28
Le Sorcier regardait David avec de grands yeux incompréhensifs. Mais, han ! Il ne faisait pas tant de bruit que ça et se faire repérer par qui ? Ils avaient quand même le droit d’être ici, han ! Ils étaient adultes, ils faisaient ce qu’ils voulaient han et puis il y avait le feu ! Ne ... ne ... c’était quand même pas James et David qui avaient mit le feu, quand même ?! Sirius allait ouvrir la bouche pour demander – on ne savait jamais – quand David lui dit qu’ils n’allaient pas aider la psychopathe. Comment ça, aider la psychopathe ? Il ... il voulait pas dire que ... L’Auror jeta un regard en direction du village, seul le bout de sa tête et un oeil se montrant derrière le mur, et il revint se cacher vite fait, regardant ses amis avec de grands yeux; cette fois énervés. Les dévôts ! Et, il y avait aussi Julianne et Malefoy ! Ho, il y avait une attaque, han ! L’homme prit sa baguette magique de sa poche et allait prendre place stratégiquement pour combattre quand David lui sortie l’idée de lancer de l’eau bénite sur Julianne. Han ?

« Mais ... ça ne fonctionnera pas, han ! Crinoir, elle est dangereuse et ... »

Trop tard ! Cornedrue et Crinoir s’étaient déjà transformés et s’en allaient, en tanguant, vers l’église. Ils avaient trop bu, han ! Jamais ils n’auraient eu une idée semblable à jeun. Bon oui, mais pas dans ces circonstances. C’était quand même grave ! Patmol les regarda donc aller quelques instants, clignant un peu des yeux en se demandant s’il ne se trouvait pas dans un rêve, avant de s’agiter pour se forcer à réagir. Ils allaient attirer l’attention, han ! C’était clair.

Sirius se déplaça de manière à avoir une meilleure vue sur la rue. Évidemment, plusieurs dévôts avaient appercu James et David et se dirigeaient vers eux. L’homme sauta par dessus des poubelles, se cacha derrière et tendit sa baguette vers le sol sous les pieds des êtres cagoulés. Ils n’allaient pas toucher à ses copains, han ! Foi de Sirius !


* Deprimo *



La lumière jaillit de sa baguette et elle fut immédiatement contrée par un des dévots. Merde ! Il avait dut être repéré quand il avait sauté par dessus les poubelles. Bordel ! Sirius se releva et se mit à courir, contournant d’autres poubelles et se dirigeant vers la cloture non loin. Il sauta par dessus et se cacha derrière, lançant des jurons dignes d’un bucheron. Merde ! Il n’avait pas besoin que cette bande de débiles saches qu’il était dans le coin. Les gars avaient vraiment trop bu ! Le Sorcier leva un peu la tête et tendit une nouvelle fois sa baguette magique, cette fois en direction du clocher de la chapelle – ou de l’église, nommez la comme vous désirez –

* Confringo *



Encore une fois, un jet lumineux sortie de la baguette de Sirius. Cette tentative fut à nouveau soldée par un échec; l’angle dans lequel se trouvais l’homme ne lui permettant pas d’atteindre sa cible. Bon sang ! Il n’avait pas vraiment le choix ... Patmol lança un nouveau juron et ferma les yeux brièvement avant de les ouvrir. Il avait maintenant prit son apparence vampirique. Il devait prendre les grands moyens ! Seules les disciplines vampiriques pouvaient lui venir en aide sur ce coup là. Ha, James et David allaient l’entendre parler, han ! Sirius regarda entre les lattes et fixa les trois dévots, qui se dirigeaient en direction de ses amis, sans se préoccuper de lui. Tant pis pour eux, han ! Sirius allait utiliser la discipline de la domination, han ! Julianne la Grande n’était pas la seule à avoir un genre de don de souhaits !



Alors ? Comment ils se sentaient, maintenant, les petits dévots ? L’attraits des subtils murmures ... maintenant, ces dévots étaient ses esclaves. Et paf ! Avec un sourire, Sirius envoya un ordre à ses « serviteurs » :

* Laissez mes amis tranquilles ! Combattez les dévots *
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2037
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Jan - 16:24
Derrière elle, des éclats lumineux brisaient le ciel. Julianne la Grande ne s'en préoccupait point. Ses dévots accomplissaient la tache qui leur était due. Ni plus ni moins. La sombre sorcière passa dans les rues sombres, longeant la fontaine située au milieu du village. Des cris de frayeurs remplissaient la nuit et un sourire mauvais se dessina sur ses lèvres alors que ses iris mauves parcouraient les ombres. Quelques individus tentaient de fuir, telles des fourmis délaissant leur fourmilière inondée. Leur fuite était vaine. Le démone leva la main et, immédiatement, les fuyards tombèrent à genoux au sol, l'oxygène absent de leurs poumons, ils suffoquaient en grattant le bitume de leurs ongles. Leurs ongles qui seraient bientôt arrachés, laissant place à de la peau ensanglantée. Julianne la Grande marcha ainsi jusqu'à ses victimes. Le visage de certains d'entre elles étaient mauves alors que les plus faibles étaient déjà mortes.

Du pied, la femme des enfers retourna une gamine d'environ deux ans. Elle se contorsionnais, ses petites mains agrippées à son cou gonflé et rouge. Ses yeux, exorbités, la regardait avec terreur et supplication. L'enfant la suppliait de l'aider, d'un simple regard désespéré. Julianne la Grande lui fit un sourire maternel, sourire qui se transforma rapidement en sourire carnassier. Elle posa un pied sur le ventre de la gamine, puis l'autre ... et elle monta dessus, sautant à pieds joints sur la pauvre enfant. Elle rebondit à deux ou trois reprises avant de redescendre, replaçant ses longs cheveux ébène de la main. Son regard se posa ensuite sur l'enfant. Des larmes coulaient sur ses joues et son cri muet n'avait d'écho que dans son propre esprit. Cette limace était solide, dites donc ! La sorcière de la nuit se mit à genoux près de l'enfant et, délicatement, elle passa la main dans ses cheveux blonds. Des cheveux remplis de sueur. La sueur de la peur. Doucement, la démone souffla sur le visage de la fillette, libérant ainsi un infime passage à l'air ambiant. La torture serait douce ... très douce. Julianne la Grande déposa la tête de l'enfant sur ses genoux et, d'une main, elle prit de la terre, qu'elle glissa lentement; très lentement; dans la bouche de sa proie. Noyée dans la terre ... enterrée vivante sans vraiment l'être. Sa mort serait bien particulière ... si elle ne mourrait pas d'hémorragie interne avant.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 09/12/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Avr - 10:34
Une fois qu'il avait prévenu Cornedrue, David se retourna vers la chapelle et courrut aussi vite que son état le permettait. Arrivé devant, il ouvrit grand la porte, faisant signe à James à se dépêcher. Orrr, il prennait son temps, han! Heureusement qu'ils étaient super rapides et que personne les a vu! Ils sont trop forts n'empêche, han.

- Viiiiite, han!

Sans plus attendra, il tituba à l'intérieur, regardant autour de lui. L'eau bénite, han! Elle était où? Il vit enfin un grand bassin et se rapprocha de lui, posant les mains sur le rebord et regardant à l'intérieur. Oui, c'était bien de l'eau bénite! Ou de l'eau, en tout cas, mais si c'était dans un Église, ça la rendait bénite non? Bref, c'était bien ce qu'ils cherchaient, et ce qui allait arrêter la fille de Servillius sans lui faire du mal, comme ça Lily n'engueule pas James, han. D'ailleurs, il était où celui là? David se retourna pour voir son ami encore à l'entrée.

- Cornedrue! Viens, han! J'ai trouvé. Aide moi à la porter, han, faut pas trop renverser.... Patmol est où?

Ils lui avaient expliqué leur plan infaillible pourtant! Il était parti faire quoi, han? Oooh, et si la folle psycopathe l'avait attrapé?? ... Non... Sirius étaient fort, han, elle ne pouvait rien contre lui. N'empêche, c'était bizarre qu'il ne les avait pas suivi!

- Allez, han, faut qu'on trouve Patmol et qu'on l'exorcice vite.

Oui, oui et après tout sera fini et tout ira bien!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1494
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 16:41

Les Dévôts

Les cris emplissaient la nuit d’un aura de mystères scandaleux. On se serait crut dans un mauvais roman d’horreur, où le seul espoir des héros était de s’agenouiller pour prier un Dieu absent. Un Dieu qui n’avait de cesse que de les regarder souffrir. Un Dieu qui les avaient tous abandonné au profit d’une puissance beaucoup plus évidente que la sienne propre. Une puissance qui le tenait à distance. Une puissance qui faisait des hommes de vulgaires limaces à écraser sous le pied divin. Oui, on se serait crut dans un bien mauvais roman, alors que l’odeur de la chair brûlée venait vibrer aux coins de vos narines. Les cris de terreur se turent bientôt pour laisser la place aux derniers gémissements de l’agonie.. L’agonie qui nous guettais tous un jour où l’autre. Cette agonie, vous la connaîtrez peut-être plus rapidement que vous ne l’auriez crut. Parce que les Dévots n’avaient pas l’intention de vous laisser vivant, ce soir. Ils étaient venus pour tuer. Et, ils allaient accomplir leur mission. Comme toujours.

Trois hommes de l’ombre s’avançaient en direction des Maraudeurs, qui se pensaient à l’abri de tout. Ils les virent se diriger vers la chapelle, mais leur regard fut bientôt tourné en direction du troisième, qui semblait vouloir s’enfuir. Ils n’eurent aucune difficulté à bloquer le stupide sort de leur proie. L’homme croyait vraiment leur faire subir les pires tourments à l’aide de sa petite magie insignifiante ? Puisqu’ils étaient avec les Deux Grands, ils étaient bien au dessus de toute cette mascarade. Un des Dévots leva son revolver – hey oui, il y avait même des Dévots Moldus, les Deux Grands ne se préoccupaient pas de leurs origines en autant qu’ils obéissent – et allait tirer sur la cloture derrière laquelle la proie s’était camouflée, quand ... il baisse lentement le bras.

Hypnotisés. Ils étaient tous les trois sous l’emprise du vampire. Laissez ses amis. Attaquer les Dévots. Celui qui tenait l’arme se tourna lentement en direction des deux autres et leur tira sommairement dessus. Ils étaient des Dévots, non ? Assurément. Le sang gicla des plaies, quelques morceaux de cervelles s’envolèrent dans tous les sens, venant maculé le visage du Dévôt Moldu. Attaquer les Dévots. Oui. Il allait le faire. L’homme s’avança, marchant en direction des autres sorciers noirs occupés à bruler tout ce qui tombait sous leur main. Le Moldu leva son arme et tira. Il tira jusqu’à ce que son revolver soit vidé de toutes ses balles puis, il le laissa durement tomber au sol. Toujours sous l’emprise du vampire Black, le Dévôt poussa un cri avant de se jeter sur un groupe de quatre individus. Il allait les tuer à mains nues !



+++


James Potter

Han, han, haaaaaaannnn ! C’était dur de marcher sur des sabots quand on était ivre ! Oui, oui, essayez et vous verrez ! C’était aussi pire que de marcher sur des talons dans le même état. Pas que James savait ce qu’était que de marcher avec des talons, han ! Il n’avait jamais essayer, quand même ! Non, non ! Mais bon, il avait souvent entendu Lily se plaindre de douleurs aux pieds après une soirée passée sur des talons hauts, alors il se doutait bien que c’était la même chose, parce qu’il avait vraiment mal aux pieds, lui ! Il s’était accroché à quelques reprises, s’était un peu beaucoup étalé, mais il était parvenu à atteindre la petite chapelle miraculeuse. Yiiiiiiiiiiii ! Évidemment, ses bois l’empêchait d’entrer par la porte. Mais, pourquoi ils faisaient les portes pour empêcher les cerfs d’entrer dans les églises ? Han ? C’était vrai, quoi ! Les cerfs aussi étaient des créatures de Dieu, alors pourquoi les empêcher de communier ? Ok, James n’était pas dans son état normal pour penser ça, mais vraiment pas ! En tout les cas, il avait poussé un « fouiuuuiiiiiii »énervé avant de reprendre son apparence humaine. Il put ainsi entrer dans l’église. Il fit quelques pas titubant à l’intérieur, posant une main sur le mur froid. Iiiiiii, ça tournait, han ! C’était une chapelle hantée ! Oui, oui ! Han ? Venir vite ? Mais, la chapelle, elle était hantée, han ! Crinoir ne le voyait donc pas ?

« Mais oui, mais oui ... mais c’est hanté, Crinoir, han ! »

Cornedrue lâcha le mur qui le tenait debout et fit trois pas vers le bénitier et David, quand soudain .... BANG BANG PAN ! Des bruits d’arme à feu ! Évidemment, James n’avait aucune idée de ce dont il s’agissait. Bha, c’était évident, il était un sorcier, lui ! Le Maraudeur fit un saut, posa la main sur son torse et se tourna vite fait vers la porte de l’église, ce qui eut le don de lui foutre une nausée carabinée, han ! C’était quoi, ça ?

« C’est quoi ce bordel, han ? Crinoir ? Merde ! »

Où était Patmol ? Han ? Heu, bha ... sait pas ! Ha, mais ça expliquait tout ! James fit un grand sourire d’ivrogne avant de se tourner vers David. Sirius, il était en train de faire diversion, han ! C’était ça le gros bruit ! Vi vi !

« Patmol a fait sauter de pétards, han ! Fait diversion ! »

Ha oui, l’eau ! Cornedrue marcha vers Crinoir, les bras tendus de chaque coté de son corps pour ne pas perdre l’équilibre – la chapelle était hantée, han ! – puis il parvint enfin au bénitier. Il plongea presque la tête dedans, question de bien voir s’il y avait de l’eau. C’était le cas. Il releva ensuite la tête pour regarder David d’un air circonspect. Comment apporter l’eau ? Ils n’étaient quand même pas pour arracher le bénitier et le faire léviter avec un Wingardium. C’était sacrilège ! Ils étaient quand même dans un endroit saint. Et hanté de surcroit ! Alors, alors ...

James plongea les deux mains dans l’eau, en prit dans le creux de ses paumes qu’il porta à sa bouche. Il aspira l’eau ---sssluurrrrrpppp--- qu’il garda bien en place entre ses joues. Il se redressa ensuite en direction de Crinoir, qu’il regarda comme un écureuil qui conservait ses noisettes. Han, han, semblait-il dire ! Lui aussi était aussi intelligent que Pupuce ! Il allait garder l’eau dans sa bouche comme ça, marcher jusqu’à Julianne et lui cracher dessus ! Han, han !


« Mmmmm hum hum mmmmm » dit-il en montrant le bénitier de la tête.

Go, han ! À l’abordage !!!!


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sirius Black
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 341
Age du perso : 46 ans
Fonction : Auror au Ministère de la Magie
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Patronus : Chien
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Avr - 19:34
Sirius regardait entre les planches de la clôture derrière laquelle il était camouflé. Il eu un sourire lorsqu'il vit les dévots réagir à ses ordres. Par contre, son sourire se changea en grimace dégoutée quand celui qui tenait une arme moldue fit exploser la tête des deux autres. Le sorcier ne s'attendait pas à ça ! Il détourna la tête, les mains sur ses oreilles -- les coups de feu claquaient fort, han -- et un tantinet sur les nerfs. En tant que sorcier de sang pur, Sirius n'avait jamais eu affaire avec les armes à feu et cela le terrifiait. Oui, il l'avouais ! Assommé un peu par les claquements et par les images des bouts de cerveaux volants dans les airs, l'Auror risqua un autre regard vers les dévots. Il tenta du mieux qu'il le pouvait de ne pas regarder les morceaux ensanglantés au sol. Beurk ! Vraiment dégoutant.

Deux dévots sur les trois étaient morts. Le troisième avait tourné les talons et se dirigeait maintenant vers ses comparses, dans le but de les attaquer. Parfait ! L'animagus se redressa avant de re-sauter par dessus la barrière. Le champ était libre ! Il se mit alors à courir en direction de l'église, espérant que personne ne le remarque. Ça devrait aller. Il avait fait en sorte d'occuper l'ennemi pas mal de temps.

Le Vampire, qui était parvenu à la chapelle dans trop d'ennuis, y entra ... et en ressortie aussitôt. Merde ! Ça faisait un mal de chien ! Mais pourquoi ? Dites ? Ha oui ! Il était sous sa forme vampirique et c'était bien connu que les vampires ne pouvaient pas entrer dans les églises. Heureusement qu'il avait sentie la douleur avant, sinon il se serait retrouvé avec les yeux brûlés. L'homme reprit son apparence humaine et; enfin; il entra dans l'église. James et David se trouvaient près du bénitier. Seigneur ! Habituellement, Sirius était près à exorciser un peu tout le monde, mais c'était ... pas dangereux. Si ses amis étaient en possession de tous leurs moyens, ils ne penseraient certainement pas à ça !


" Les gars, han ! "

Sirius s'approcha vite fait de ses amis. Ils allaient se faire tuer ! C'était pas possible ! Ils ne pouvaient pas arriver comme ça et envoyer de l'eau bénite partout. Ils étaient des centaines, là ! L'Auror regarda James et manqua s'étouffer de rire. Par la barbe de Merlin, il était trop drôle. Sirius laissa perler son rire canin quelques secondes avant de cesser et de prendre un air suspicieux. James n'allait pas ...

" Tu ne va pas leur cracher dessus ? "

Heu .. il était plus ivre qu'il pensait, han !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "La nuit la plus sombre a toujours une fin lumineuse" - Nuage de Vie
» Les rues sombre de la nuit... [Libre]
» Dans la forêt sombre de la nuit
» ERA ( on peut pas faire sans eux ><)
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Les Rues du Village-
Sauter vers: