:: En dehors des murs :: Londres :: Le Ministère de la Magie :: Département de la Justice Magique Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Salle d'audience... le cas #398 Quentin Waldon

avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 29 Juil - 15:26
Quentin était avec ses parents et avec Maryna et son frère... il s'en allait au Ministère de la magie... Oui Quentin avait une audience pour avoir fait de la magie en dehors de l'enseinte de Poudlard à l'age de 11 ans. Tout le monde sais et même Quentin sait qu'il n'avait pas le droit de faire de la magie à l'extérieur de Poudlard.

Quentin devait de plus en plus stressé... oui il savait pourquoi on l'accusait... c'était à cause du transplannage qu'il avait fait quelque mois auparavant... Et il ne savait pas ce qu'il allait dire pour sa défence... il n'allait quand même pas dire que c'était Helga Poufsouffle qui est en lui qui l'avait fait à sa place... aussi bien dire "mettez moi à l'asile de fou au plus sacrant" Donc Quentin cherchait vraiement fort ce qu'il allait dire au juge. Son stresse était vraiment de plus en plus intense... il se sentait vraiment dans un impasse.

Ainsi pendant la route entre l'orphelinat et la porte de la salle d'audience, Quentin ne faisait que stresser...il ne parlait pas vraiment en fait pas du tout... il ne faisait que chercher ce qu'il allait dire... Une chance que Maryna était avec lui... il aurait aimé que Guenièvre soit présente elle aussi... elle aurait surement su quoi faire... Maryna allait quant-à elle essayer d'analyser la situation... Et Quentin aurait même aimé que Donovan soit là il aurait sûrement été capable de trouver un mensonge plausible qu'il aurait pu dire... Quentin regardait la porte de la salle d'audience... il était pas assez courageux pour dire "go" mais il fallait qu'il le fasse. Ses parents et Mayna étaient en arrière de lui... ils semblaient attendre, attendre que Quentin fasse quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 609
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juil - 8:49
[Tu voulais Guenièvre, la voilà ! Je peux m'incruster ?]


Tap tap tap. Ses pas précipités résonnant sur le sol de pierre, Guenièvre courait à perdre haleine dans les couloirs du Ministère de la Magie, cherchant désespérément la salle d'audience de Quentin. Elle avait reçut la veille seulement le courrier de son ami lui indiquant la situation, et avait passé l'essentiel de sa soirée à se dégager de ses obligations du lendemain, c'est-à dire prendre le bateau pour Belfast en vue de passé quelques semaines chez sa mère. Cette dernière pouvait largement attendre quelques jours avant de retrouver la fille prodigue. Elle ne comptait pas laisser son ami tout seul dans une seule situation. Evidemment, ils n'avaient pas de téléphone, et elle avait du trouver une voisine complaisante de chez qui ferrailler au téléphone avec sa mère. Non, elle ne pouvait ab-so-lu-ment pas venir à la date convenue, oui tout allait bien, non elle ne pouvait pas louper... la finale de son concours d'orthographe. Hum. Sa mère avait fait semblant d'y croire et après avoir opposé la résistance standard correspondant à son statut de "bonne mère", avait fini par céder. Tout s'était décidé si vite que la jeune fille n'avait même pas eu le temps de prévenir Quentin qu'elle pourrait venir.

Et la voilà donc qui courrait comme une dératée dans les dédales du Ministère. Elle espérait que l'audience irait vite parce qu'elle n'avait fait qu'échanger ses horaires de bateau et partait toujours dans la journée, bien que le soir au lieu d'après-midi. En bonne spécialiste de la dernière minute, elle n'avait fait que la moitié de ses bagages et... On s'en fichait. Ce qui importait pour l'instant était Quentin, son audience, ce qu'il allait dire pour se dépêtrer, son éventuelle sanction et ce qui allait subsister de leur secret après un passage devant la cour de justice Magique. Bon, elle doutait qu'il y ait tant de monde que cela pour une affaire a priori aussi simple mais allez savoir. Elle préférait être là et surveiller les opérations du coin de l'oeil.

Après avoir obtenu des renseignements auprès d'un vigile quelconque, elle trouva finalement couloir où Quentin et sa famille cheminaient lentement et couru sans ralentir jusqu'à son ami, remarquant au passage Maryna et son frère qui portaient des vêtements ridiculement démodés. A peine essoufflée, elle débita tout de go à Quentin, parant au plus pressé :


"Désolée, j'étais pas sûre de pouvoir venir. T'en fais pas, tout ça n'est pas si grave. Les jeunes sorciers se laissent trop souvent embarquer par leurs émotions et ont du mal à contrôler leur magie, c'est bien connu."


Elle lui adressa un sourire rassurant et posa la main sur son épaule, prenant enfin le temps de respirer. Elle se retourna, adressant un franc sourire aux parents de Quentin (enfin, elles supposait que le couple l'était) et se présenta, vaguement consciente qu'elle venait de débouler comme une furie et n'avait même pas dit bonjour.

"Bonjour. Je suis Guenièvre Lakers."

Vue son entrée en matière, si Quentin avait un tant soit peu parlé d'elle à ses parents, il était douteux qu'ils n'aient pas deviné son identité, mais faisons les choses dans les formes (enfin, essayons). Ayant serré la main aux parents de Quentin, elle pu enfin se tourner vers Maryna, dont elle nota du regard l'espèce d'uniforme qui la faisait sortir d'un album du XIXeme siècle avant de la serrer dans ses bras et de murmurer avec une affection immense :

"Tu m'as manqué. Comment ça va ?"

Dire qu'on lui avait refusé de la voir sous prétexte qu'elle était mineure et patati et patata ! Sa meilleure amie ! Non mais, des fois, elle aurait bien aimé avoir le pouvoir de Gryffondor et sa stature de puissant seigneur. Elle leur en aurait fait mangé, des règles administratives ![i]


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 172
Age : 36
Age du perso : 18 ans
Fonction : Ministère de la Magie, Département de la Justice Magique, Bureau des usages abusifs de la magie
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juil - 11:39
Par la moutarde de Dijon du Roi Salomon ! Helga ... non, pas Helga Donovan, reprends toi, Quentin avait été convoqué à cause qu'il avait transplané. C'était n'importe quoi ! Ça n'avait aucun sens, même ! Donovan s'était sentie assez insulté quand il avait reçu le hibou de Waldon à un point tel qu'il avait lâché un juron des plus pittoresque. Sa mère, qui était dans le coin, l'avait regardé d'un air catastrophé, la main sur le coeur comme s'il venait de dire qu'il voulait habité dans une hutte et manger des larves toute la journée. Le garçon avait immédiatement balbutié une vague excuse avant de s'éclipser dans son immense chambre. Entouré de luxure, il avait tourné en rond de longues minutes, totalement dans tout ses états. Non, ça n'avait aucun sens ! On ne pouvait pas punir un enfant pour avoir accidentellement transplané. La petite voix dans son esprit, voix appartenant à Serpentard, lui souffla que c'était quand même lui qui avait eu l'idée ... ce à quoi Donovan lui affirma que c'était des conneries ! Bref, Salazar rétorqua que c'était pour mieux "contrôler les Sang-de-Bourbes" et les "Sang Mêlé" et rétablir les sangs purs. Donovan, répondit du tac-au-tac que c'était bien malin parce que, maintenant, SA Helga était sur le point d'être brûlée sur le bûcher. Ha, Serpentard l'avait eu dans les dents et il s'était tut subitement. Bien fait ! Qu'il le laisse tranquille un peu ! Il en avait marre de se laisser envahir par ce rustre. Oui, Donovan était celui qui avait le plus de mal à contrôler "son fondateur". Il allait devoir demander conseils aux autres et ça ... c'était presque impensable.

Quoiqu'il en soit, ce n'était pas le moment de perdre du temps. Donovan avait cessé de tourner en rond et s'était précipité en direction de sa tirelire. Il l'ouvrit et prit une vingtaine de Gallions. En tant que gamin de riches, il avait une allocation assez importante, suffisament pour en donner à six enfants. Il prit donc tout ce que contenais sa tirelire, fourra les Gallions dans ses poches et sortie en catimini par la fenêtre de sa chambre. Lentement, il marcha sur le toit de l'immense et luxueux manoir avant de passer d'avant toit en avant toit jusqu'en bas. Voilà qui était fait. Maintenant, il devait se rendre au Ministère de la Magie. Chose assez compliqué, vous pensez ? Pas vraiment. L'enfant couru jusqu'au "hangar", y entra et prit son balai sur lequel il monta précipitamment. Il ne lui était pas interdit de l'utiliser, alors personne n'allait lui tomber sur la tête pour si peu.

Le Poufsouffle tapa fermement le pied au sol et s'envola, direction le Ministère de la Magie. Chemin faisant, il réfléchissait. Qu'est-ce que Quentin pouvait bien raconter comme histoire ? Il ne sait pas ce qui c'était passé, il a pensé à ses amis et hop il était à Poudlard ? Il faudrait qu'il prenne un air innocent et Quentin en était parfaitement capable. Non mais, vous l'avez vu ? Ou alors ... les émotions ? Une émotion vive pouvait provoqué une réaction magique indésirable, tout le monde savait ça. Ainsi, il pouvait facilement dire qu'il ... Un sourire s'accrocha aux lèvres de Lasher qui piqua du nez pour atterir délicatement près de la cabine téléphonique menant au Ministère de la Magie. Il avait déjà eu l'occasion de visiter les lieux avec un ami de son père. Cela ne fut donc pas bien compliqué pour lui d'entrer dans ce lieu mystique.

Une fois dans le hall, il ne lui resta plus qu'à se rendre au département de la justice, balai en main. Tout en marchant, il regardait encore autour de lui d'un air émerveillé. Il avait beau avoir visité le Ministère une fois, il n'en revenait pas à quel point c'était beau. Un jour, il allait travailler ici. Il ne savait pas encore dans quel département mais il allait avoir son propre bureau et être entouré de richesse que ce soit au travail ou dans son manoir. Il ne pouvait pas en être autrement. Ne lui demandez pas de devenir libraire ! Ça, c'était un métier pour Maryna ! Héhé. Il la verrais bien les cheveux tout poussiéreux et perdu dans des rangées de bouquins. Mouhahhahaa ! Non, il ne rigolais pas, c'était juste marrant d'imaginer Serdaigle enfermée à jamais dans une bilbiothèque. Enfin.

Donovan s'engagea dans les couloirs du département de la justice magique. Il n'eut qu'à marcher que quelques minutes de plus pour trouver Quentin. Il se tenait debout devant la porte de la salle, un air quelque peu nerveux sur le visage. Avec lui se trouvais Maryna et Guenièvre. Évidemment. Non, il ne fallait pas que Serpentard revienne à la charge avec les histoires de Griffondor est un imbécile. Là, ça allait faire ! Donovan marmonna quelque chose à "son intérieur", du genre "toi, reste dans ton coin" avant de s'arrêter près du couple qu'il pensait être les parents de Helga ... non, de Quentin, Serpentard je t'ai dit de rester tranquille, merde !


" Bonjour monsieur, madame. Donovan Lasher, enchanté de faire votre connaissance " dit-il d'un ton noble et parfaitement "haute société"

On lui avait apprit les mondanités très tôt dans son enfance, on n'allait pas le refaire ! La réincarnation de Serpentard regarda ensuite Quentin -- Donovan dut se battre intérieurement contre Salazar qui venait de bondir en voulant se lancer sur Halga pour la prendre dans ses bras et la sortir d'ici en lançant des sorts partout -- et il lui dit (lorsque Salazar se calma enfin) :

" Tu n'as qu'à dire que tu as vécu une émotion intense en recevant la lettre de Maryna et que tu as transplané sur le champ. Quand tu est arrivé à Poudlard, tu était tout perdu et ne savait pas trop où tu étais. Quand tu as réalisé que tu était à Poudlard, tu était estomaqué. Ai l'air surpris et à la fois désolé. Regarde le Juge dans les yeux, comme ça il saura que tu dit la vérité. Ensuite, tu affirmes que tu est désolé, que tu vas tenter de contrôler tes émotions mais que ton amie était vraiment dans tout ses états et que toi, ça t'a fait bondir pour aller la rejoindre et voilà "

Simple, non ? Mentir n'était pas si compliqué. Mentir car jamais ils n'avaient reçu de hiboux de Maryna. Mentir parce qu'il savait que Quentin savait parfaitement ce qu'il faisait en transplanant (enfin Helga savait). Mentir parce que Quentin n'avait pas été surpris ou étonné de se retrouver à Poudlard. Bref, il allait dire un demi mensonge. Pas trop pire ! Donovan fouilla dans sa poche, prit les Gallions et les donna à Quentin en ajoutant :

" Si ça ne fonctionne pas, donnes ça au Juge "

Un petit pot de vin était toujours bienvenue. Bha quoi ? C'était de bon coeur, hein. Donovan tourna son regard bleuté vers Maryna et Guenièvre. Il leur envoya brièvement la main avant de baisser les yeux vers le petit frère de Maryna. Bha, il était petit. Rien à dire de plus. Sauf ...

" Vous avez reçu les vêtements que mes parents ont envoyés à l'orphelinat ? Parce que, visiblement, c'est pas le cas "

Pas un mot pour Guenièvre. Non. Pourquoi est-ce qu'il aurait salué ce ... Salazar, merde !

" Salut Lakers "

Lakers, Lasher ... était-ce un hasard que leur noms de famille soient aussi semblable ? Non. Inutile de poser la question, ce n'était aucunement un hasard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1613
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juil - 14:50


Chad Waldon et Becky Levingston

Les parents de Quentin suivait leur enfant vers la salle d'audience en compagnie de Maryna et Martin quand soudainement une tornade survient... quand on dit tornade, on pense automatiquement à Guenièvre Lakers... Oui avant même que celle-ci se présente les parents du jeune Griffondor savait qu'il s'agissait de Miss Lakers... Quentin l'avait bien décrite... et le mot tornade lui allait très bien décidement. Elle alla directement voir Quentin et lui parla de ses émotions... en fait... ça oui leur Quentin était vraiment une boule d'émotion sur deux pattes... Elle vint ensuite se présenter.

[Chad] - Bonjours miss Lakers nous sommes très heureux de vous rencontrer finalement... disons que Quentin nous a énormément parler de vous et de miss Parker... nous sommes bien heureux que Quentin se fasse finalement des amis dans le monde magique.

[Quentin gêné] - Papaaaaaaaaaa

Puis Guenièvre se tourna vers Maryna. Ils étaient maintenant rendu devant la porte de l'audience et Quentin semblait hésiter à entrer. Lorsqu'un jeune homme un peu hautin et un peu trop fier de sa personne se présenta comme Donovan Lasher.

[Becky] -Ah c'est vous monsieur Lasher... enchanté... je ne croyais pas que vous alliez venir mais merci d'être présent pour Quentin.

Puis celui-ci alla voir Quentin et lui parla lui aussi de ses émotions... mais dans des termes un peu plus spécial... et il semblait que ce qu'il suggérait à Quentin, se soit pas la vérité... ou du moins pas exactement puis .... le jeune homme donna de l'argent à Quentin en lui disant que si ça ne fonctionne pas, qu'il n'a qu'à le donner au juge. Ensuite il se tourna comme si rien n'était et salua les deux filles. La mère de Quentin était en train de devenir bleu... comment ce petit avorton pouvait-il demandé à son "ami" de mentir et d'essayer de sudoyer le juge c'était inadmissible...Et en plus devant eux, les parents de Quentin. Elle prit deux grandes inspiration afin de ne pas arracher la tête au jeune Lasher et prit la parole avec une voix strict et direct et sans hausser le ton.

[Becky]-Monsieur Lasher, je vous demanderais de quitter les lieux immédiatement et sans dire un mot... je ne veux plus vous entendre... Quentin, tu vas remettre toute suite cet argent à monsieur Lasher. Et que je te vois dire un seul mensonge mon chère enfant, que je te garantis que tu vas te souvenir longtemps de cette journée fois de Becky Levigston.

Elle regarda Donovan et Quentin successivement et attendit que ce qu'elle venait d'exiger se fasse.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 31 Juil - 7:48
[HJ: Oui bien sûr Guenièvre... tu es toujours la bienvenue]


Guenièvre….. Guenièvre était là. Oui elle était venue. Quentin était hyper heureux. Elle lui parlait de ses émotions à lui… oui oui tout le monde le sais que je suis un émotif… Guenièvre lui mit la main sur son épaule, mais Quentin ne pu résister et la serra dans ses bras.

-Merci d’être là Go…Guenièvre

Une larme coula sur la joue du jeune homme qu’il essuya rapidement. Guenièvre se présenta aux parents du jeune homme et elle alla voir Maryna. Elles semblaient heureuse de se voir et c’était compréhensible aussi, comme lui était content de les voir.

Ils continuèrent leur marche jusqu’à la fameuse porte de l’audience… quand Donovan apparu. Quentin était surpris … agréablement surpris il ne pensait pas que le hautin Donovan vienne voir le petit Quentin qu’il était… il ne pu se retenir encore une fois… et serra Donovan dans ses bras… Puis il se rendit compte de ce qu’il faisait… il se décolla de lui rapidement

-Euh… scuse… euhhh (lui tendant la main pour la lui serrer) je suis content de te voir.

Puis il lui parla de ses émotions… lui aussi… cou donc … il était si émotif que ça??? En outre Donovan lui donna de l’argent pour donner au juge… Quentin ne comprenait pas trop pourquoi il devait donner de l’argent au juge s’il ne le croyait pas… Est-ce que c’était lui Quentin, qui devait lui payer son salaire si le juge ne le croyait pas? Avoir su… il aurait préparé de l’argent avant de partir de la maison.

Puis sa mère se fâcha… pourquoi Quentin ne le savait pas trop, mais elle demandait à Donovan de quitter sans dire un mot et que lui il redonne l’argent à Donovan.

-Maman, je n’ai jamais eu le goût de mentir… et je ne mentirai pas… et qu’est ce que je fais si le juge ne crois pas ma version… il va falloir que je lui paye son salaire non? À moins que se soit vous (il regarda ses parents) qui paye le salaire du juge… promis je vais vous rembourser… c’est de ma faute si je suis ici vous n’avez pas à payer mes désobéissances.

Il se tourna vers Donovan et lui tendis son argent.

-Tien Dono… Je n’en aurai pas besoin je crois.

Puis il se retourna vers ses parents

-Maman, Papa, j’aimerais vraiment que Donovan puisse rester avec nous… je ne sais pas trop ce qu’il a fait de pas correct pour que tu sois en colère maman mais je te demande de ne pas le renvoyer… il a fait un long voyage pour venir ici… c’est mon ami.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 172
Age : 36
Age du perso : 18 ans
Fonction : Ministère de la Magie, Département de la Justice Magique, Bureau des usages abusifs de la magie
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 31 Juil - 14:46
Un frisson l'avait traversé de toutes part quand Quentin l'avait brièvement serré dans ses bras. Un frisson de pur bonheur et ... un peu plus que ça. Donovan dut vraiment se battre contre l'âme de Salazar Serpentard, qui n'avait qu'une envie : embrasser Helga et se sauver très loin avec elle. Que les deux autres se démerdent, lui il s'en irait. Il irait mettre Helga en sûreté. Oui, Serpentard avait du pouvoir sur le jeune garçon, qui avait bien du mal à repousser le fondateur de côté. Le frisson cessa quand Quentin cessa de l'étreindre, préférant lui serrer la main, ce que le Poufsouffle fut sans trop y penser. Il ne voulait pas être gay ! Est-ce qu'il l'était ? Il .. il était tout mélangé entre les sentiments de Salazar et les siens, entre ce qu'il était et ce qu'il n'était pas. Donovan aurait certainement besoin d'aide pour parvenir à faire la part des choses et, malheureusement pour lui, c'était Guenièvre qui avait l'air de mieux contrôler les choses. Par Merlin, ça risquait de faire des flammes, cette histoire !

L'héritier Lasher ravala sa salive et tentait d'envoyer balader Serpentard quand la mère de Quentin partie en peur. De comment ? Partir sans un mot ? Quoi !!! Elle ne voulait pas de ses Gallions ?! Elle était folle ou quoi ? Peut-être désirait-elle aller voir son fils à Azkaban pour lui apporter des oranges ? Donovan pinça les lèvres, prenant un air parfaitement outré. Il ne voulait que se montrer loyal ! À chaque fois qu'il se montrait un temps soit peu aimable, amical et loyal, voilà ce qu'il gagnait ! Des reproches et du rejet. Au fond de lui, le rire de Serpentard tonna. Un rire froid et calculateur.


* Tu vois ce que ça donne ? La loyauté est pour les minables, Lasher. Bon sang, cette bonne femme ne veux même pas de ton argent ! C'est une nullarde, envoie là balader qu'on en finisse ! Prends Helga et sauves toi. Le plan de Rowena est totalement idiot et Godric n'est pas mieux de l'avoir suivi. Pourquoi m'être laisser convaincre, bon sang ? Poufsouffle ... apprendre la loyauté ... quelle connerie, merde ! *

Donovan tremblait légèrement. Il fixait la mère de Quentin avec un air à la fois noble, ulcéré et accusateur. Oui, il se sentais insulté en ce moment même. Tout ce qu'il voulait c'était venir en aide, faire ce qu'il était supposé être venu faire en se réincarnant dans ce corps et ... ça ne donnait rien. Il était d'accord avec Salazar. Cette femme était bien peu reconnaissante ! Personne ne voyais ses efforts ou quoi ? Oui, il comprenait que Serpentard soit partie de Poudlard, trahisant les autres, s'il avait vécu du rejet constant de leur part comme ça. Non mais ... merde ! Il allait répliquer à madame Waldon; oui il s'en balançait comme de son premier balai qu'elle lui ait dit de quitter sans dire un mot; quand Quentin prit la parole. Le Poufsouffle ferma donc la bouche pour regarder l'autre jeune garçon avec un air surpris. Il faisait exprès ou il était débile pour vrai ? Il pensait vraiment que c'était pour payer le salaire du Juge ?! Il ... mais ... Donovan reprit mécaniquement ses Gallions, ne pouvant pas croire que Helga Poufsouffle soit aussi ... naive ? Ou bien elle était trop bonne pour penser mal. Lasher tourna légèrement le regard vers les filles, comme pour s'assurer qu'elles étaient aussi surprises que lui. Pourquoi ? Il ne le savait pas.

Puis, quelque chose d'étrange se produisit. Donovan sentie comme une onde le parcourir, mais ça n'avait rien à voir avec les émotions de Serpentard. Non. Quentin venait de dire qu'il voulait qu'il reste ... qu'il était son ami. Son ami ! Jamais personne ne l'avait appelé ainsi. Personne. Il avait grandit dans un petit monde bien fermé et de réels amis, il n'en avait pas. Ces mots lui fit donc chaud au coeur et quelque part au fond de son âme, Serpentard poussa un petit soupire de soulagement. Il reprenait peu à peu sa place dans la bande. Le Pousfouffle afficha un sourire avant de regarder la mère de Quentin à qui il dit :


" Je voulais juste aider, madame Waldon. Je ne voulais rien faire de mal. Je voulais juste le calmer un peu, le rassurer ... me montrer loyal, quoi. "

Hum hum. Parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 609
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 31 Juil - 16:42
Wow ! L'étreinte soudaine de Quentin la prit par surprise. Hum. La jeune fille ferma brièvement les yeux. C'était très difficile, face à ce brusque contact physique, de faire la part des choses entre les aspirations profondes de Godric et les siennes. D'une manière générale, tout ce qui était inattendu et brusque entre eux quatre finissait par être déroutant. Même Quentin en perdait son latin et l'appelait Godric.

"Hey, tout va bien, t'inquiètes !"

Elle recula d'un pas et constata la trace humide sur sa joue avec une moue de désapprobation. C'était moche d'exposer ses sentiments ainsi quand il aurait du être en train de travailler sur sa "poker face". Elle lui adressa un regard éloquent, pas vraiment de reproche mais plu d'avertissement, avant de se tourner vers les parents de Quentin. Ils avaient l'air d'être des gens vraiment charmants, avec tout de même de belles illusions sur leur fils. En même temps, c'était un peu le but de toute leur mascarade : que leurs parents les tiennent encore pour de jeunes sorciers innocents et ne s'inquiètent pas, tandis que le reste du monde les laissait tranquille. Elle adressa donc un sourire étudié pour être brillant aux Waldon, glissant dans son personnage avec naturel. Jouer la comédie, elle avait l'habitude avec sa mère et sa belle-famille.


"Quentin est un ami précieux et un garçon sympathique. C'est bien normal qu'il se fasse des amis, il n'y a aucune raison pour le contraire."

Elle était parfaitement sincère et espérait détendre l'atmosphère, mais apparemment, ça n'était pas son jour. Devinez qui venait d'arriver, avec l'air plus hautain que jamais ? Ouais, même pas besoin de préciser. Elle écouta son petit discours avec un air affligé. Il pensait honnêtement qu'un pot-de-vin allait aider le juge à voir cette affaire comme anodine ?C'était le meilleur moyen de lançer une enquête approfondie, oui ! Et sa remarque sur les vêtements de Maryna ! Elle aussi avait trouvé leurs habits atroces, mais elle n'allait certainement pas faire une remarque sur le sujet au risque de blesser son amie. Il croyait quoi, que l'argent réparait les coeurs ? La jeune Serdaigle retint un grognement et donna un maussade :

"Hello Lasher."

Voilà, maintenant qu'elle avait bien montré au monde que ça n'était pas personnel (ou du moins qu'elle essayait de ne pas en faire quelque chose de personnel), elle allait pouvoir dument exprimer tout le bien qu'elle penser de ses stupides initiatives. Merlin seul savait oh combien de bouse de Troll elles valaient !

Heureusement pour tout le bien que les parents que les Waldon pensaient d'elle, elle n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que la mère de Quentin prenait les choses en main. Waouh, niveau rectitude et austère autorité, Becky Levingston arrivait au niveau de Merwin Lakers. Pas rien. Guenièvre resta silencieuse le long de l'échange. Les adultes faisant preuve d'une autorité justifiée lui faisaient toujours cet effet-là. Se retirer dans son petit coin, visage lisse et se fondre dans le décor.

Cependant, elle se reprit dès que les garçons firent leur mea culpea. Il n'y avait aucun beau-père moldu à contenter dans cette histoire. Ouais ouias ouais, c'était mignon de s'excuser, mais ça faisait pas avancer le schmilblik. Pour une fois, Donovan avait l'air sincèrement désolé. Rien que le fait qu'il utilise le mot "loyauté" aurait du suffire à lui accorder un répit, ce qu'elle fit. Et maintenant, il était temps de reprendre un tant soit peu de contrôle sur la situation.


"OK, tout le monde se calme. Donovan, tu gardes ton argent dans tes poches. Quentin, tu oublies ça, t'en as pas besoin pour réussir ton audience. Mr et Mrs Waldon, si je peux me permettre, je pense que Donovan devrait rester. C'est toujours bon d'avoir du soutien moral."

A la réincarnation de Serpentard, elle lança un regard acéré qui signifiait clairement : "Tu m'insulteras autant que tu voudras plus tard mais en attendant, tu garde ta bouche bien fermée et tes mains dans tes poches." Restait à donner confiance en lui à Quentin avant l'audience, rapidement (arriver en retard ne ferait pas bon genre), et en douceur pour les parents. Le garçon était bien loin d'être idiot et il était peu probable qu'il parle d'Helga au juge mais, s'il perdait un peu ses moyens, il risquait de s'embrouiller. Elle parla d'une voix qu'elle voulait calme et assurée, bien que les mots lui viennent à l'instinct au fur et à mesure qu'elle parlait. Prendre les commandes était naturel. Rassurant. Faire les choses soi-même signifiait les faire bien. La "tornade" s'était calmée, concentrée.

"D'accord Quentin, respire un bon coup et on y va. Tu n'as rien fait de mal, donc tu n'as rien à craindre. Tu dis ce qui s'est passé et tu t'en tiens aux faits. Tu as perdu le contrôle de tes pouvoirs parce que tu as ressenti une émotion violente, et depuis tu fais des efforts pour t'améliorer. Simple, banal, honnête. Je crois qu'ici, on a tous un peu du mal à se contrôler, on aurait tous pu craquer. Le juge a sûrement ressentit ça aussi quand il était jeune."

Elle lui sourit d'un air entendu et l'entraîna gentillement en avant. En vérité, il était extrêmement peu probable que le juge ait jamais eu à lutter autant qu'eux pour garder le contrôle de leurs pouvoirs, de leurs personnalité, de leur vie. Mais eux savaient, et ils étaient là pour limiter les dégâts. Ça allait aller. Ça devait aller.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1613
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 31 Juil - 17:03


Chad Waldon et Becky Levingston


Becky Levingstone se calma un peu… elle allait mettre un peu d’eau dans son vin… Quentin avait remit l’argent à Donovan… et celui-ci s’était semble-t-il excusé. Becky regarda sa montre moldu et se rendit compte que l’audience allait commencer dans quelque minute. Malgré l’impertinence certaine de miss Tornade, elle accepta que Donovan reste. Celle-ci avait semble-t-il trouver les mots pour calmer un tant soit peu Quentin.

Chad de son côté avait suivi la saga silencieusement avec Martin dans ses bras… le jeune homme avait mal aux jambes et monsieur Waldon s’était offert pour le prendre dans ses bras… il avait hésité et regarder sa sœur avant d’aller s’installer sur les épaule de monsieur Waldon.

[Becky]-Bon Quentin, il est l’heure, tu dois entrer ici et nous, nous allons être dans la salle pour te supporter. Soit toi-même mon grand et tout va bien aller.

Elle lui donna un bisou sur le front et s’engouffra ensuite dans la seconde porte.

Chad quant-à lui ébouriffa les cheveux de son gars avant de suivre sa femme avec Martin sur les épaule.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Aoû - 14:38
Maryna failli sauter de joie en voyant ses amis. Elle trouvait que cette journée aurait pu être merveilleuse s'il n' avait pas eu le procès de Quentin. Cela lui gâchait sa journée. Dire qu'elle aurait simplement pu profiter d'être dehors et de voir ses amis mais non. Il y avait ce procès. En plus, Maryna se sentait coupable. C'était de sa faute si Quentin avait transplané, enfin, en grande partie sa faute. Elle serra Guenièvre dans ses bras, qu'elle était contente de la revoir! Elle ne répondit pas à sa question pour la bonne raison qu'elle vit arriver Donovan. Elle sourit, même lui était venu. Pour Helga ou pour Quentin, cela restait à déterminer. Quand il fit son petit speech elle leva intérieurement les yeux au ciel. C'était gentil de sa part mais faire ça sans aucune discrétion devant les parents de Quentin n'était pas franchement l'idée du siècle!

"-Et oui Donovan, je sais que ces vêtements sont affreux mais ce sont les seuls que l'on a le droit de porter malheureusement. Mais tu pourras remercier tes parents, le sac est bien arrivé mais je n'y ai pas eu accès. J'ai les miens aussi tu sais mais je n'ai pas le droit de les porter, ni d'y avoir accès."

Elle avait découvert ça en fouinant dans l'orphelinat. Bien entendue la directrice ne l'en avait pas informer. Elle avait tout découvert par elle même. Elle avait réussi à subtiliser quelques unes de ses affaires avant qu'on ne les lui confisque mais ce n'était pas grand chose. Elle espérait au moins les récupérer à la rentrée et que la directrice ne les aurait pas vendus. C'était aussi cela qui avait mis la jeune fille en colère, ne pas pouvoir garder ses affaires. Tout lui avait été confisqué. Ses vêtements, livres, bijoux, rien de tout cela n'était autorisé. Pas d'affaires personnelles pour ne pas rendre jaloux les autres pensionnaires qui n'en aurait pas forcément autant. Maryna enrageait.
Elle revient à l'instant présent.


"-Ne t'inquiète pas Quentin, tu n'as rien fait de mal, tu n'as pas à te sentir coupable. De plus, que veux tu qu'ils te fassent? Ils ne vont pas te confisquer a baguette pour si peu. Tiens toi en à ta version, ne panique pas ou tu risque de tout mélanger, respire bien, de toute façon on est tous là pour te soutenir. ça va aller, ne t'inquiète pas.

Elle avait parlé d'une voix triste, douce et fatiguée. Elle avait essayé de cacher sa tristesse et sa fatigue mais ce n'était pas évident, surtout dans ces conditions difficiles. C'était dur de toujours cacher sa tristesse à tout le monde et d'afficher une mine réjouie pour son frère. Il arrivait fréquemment que le soir, une fois seule dans sa chambre, elle se mette à pleurer. Elle sourit une dernière fois à Quentin avant de suivre Chad et Becky dans la salle. Car si Martin avait accepté de se faire porter, c'était surtout car il était fatigué, et la jeune fille doutait qu'ilfasse tout à fait confiance à Chad. Elle préfèrait donc être avec lui. De plis, son frère allait s'inquiéter s'il ne la voyait plus.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 19:35
il était temps... ses amis étaient là et l'encourageaient... ses parents étaient derrière lui et il savait que quoiqu'il arrive, ils l'aimeraient... Et Helga était là avec lui... elle l'aiderait surment... elle était peut-être pas la plus courageuse... mais elle était une femme forte.... elle n'était peut-être hyper rusé... mais elle était quand même très futée.... et elle n'était peut-être la femme la plus intelligente... mais elle avait travaillé comme une forcené pour être la femme qu'elle était. Et lui Quentin était loin d'arrivé à la cheville de la grande Helga Poufsouffle, mais il allait entré dans cette pièce avec toute la volonté et toute la loyauté et sagesse qu'il avait en lui.

Il fit donc un salut aux personnes qui entraient par la deuxième porte et il prit une grande inspiration avant d'ouvrir la porte et d'entrer dans la salle d'audience.

Quentin avança donc dans la salle et alla au centre de celle-ci... il fit un petit allo de la main à ses visiteurs et se tourna vers le bureau. il attendit ensuite pour voir ce qui allait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1613
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 19 Aoû - 22:26

Le Juge Paterson se trouvais dans son bureau, assied derrière le dossier qu'il devait juger aujourd'hui. Habituellement, il détestais ce genre d'affaire. À son avis, les étudiants ne devaient pas être jugé pour utilisation de la magie avant l'âge ... sauf s'il agissait devant des Moldus. Selon ce qu'il lisait du dossier, aucun Moldus n'avaient été témoins des évènements. Il s'agissait donc, somme toute d'une affaire bénigne. Bénigne, mais intrigante. Effectivement, un élève de première année avait ... transplané. Comment était-ce possible ? Plusieurs étudiants devaient passer l'examen à plusieurs reprises; certains même ne réussissaient jamais; et un gamin y parvenait les doigts dans le nez. C'était à n'y rien comprendre. Derek en était assez étonné et, même si le cas n'était pas une grosse affaire, il avait hâte d'avoir quelques explications.

L'homme de loi se leva donc et se dirigea vers la salle d'audience. Plusieurs collègues s'y trouvaient déjà, collègues dont le travail consistait à ... se taire et écouter. Ils posaient des questions une fois de temps en temps, mais la plupart du temps il agissait plus comme "facteurs intimidants" qu'autre chose ! Ça aussi, il changerait ça. S'il le pouvait, il ferait les procès plus "à la moldue", mais allez dire ça à la Ministre Malefoy ! Il n'était quand même pas aussi suicidaire. Enfin, Derek s'arrêta devant l'immense porte sculptée et attendit ...


" Veuillez vous lever pour l'arrivée de l'Honorable Juge Paterson " dit un des membres de la cour d'un ton las

Le dit Honorable Juge Paterson entra dans la pièce et se dirigea vers sa chaise. Il s'y assied ensuite dans une procédure quelque peu guintée avant d'ouvrir le dossier du jeune Waldon. Il fit mine de lire quelques lignes -- pour faire bonne figure -- avant de relever les yeux vers le jeune garçon qui se tenais debout devant lui. Il semblait assez craintif. Le Juge Paterson lui fit donc un sourire rassurant et lui demanda :

" Peut tu me dire ton nom, jeune homme ? "

Il fallait s'assurer de l'identité de l'accusé. C'était la procédure, juste au cas où les prévenus se tromperaient de portes. Ça arrivait parfois !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 22 Aoû - 22:51
Quentin avait rarement été aussi nerveux... il savait bien que ce n'était pas grand chose... mais il se sentait fautif... il se sentait comme un "criminel" oui il n'avait pas respecté la loi... il avait fait de la magie en dehors du château de Poudlard... et Quentin commençait à suer fortement...

-Tu sais Quentin...

La douce voix de Helga se fit entendre dans sa tête...dans son corps...

-Tu n'as rien fait de dommageable, tu n'as pas blessé personne, tu n'es pas un criminel comme tu le penses présentement... Oui tu as utilisé... avec mon aide.... de la magie et si je comprends bien... dans votre temps, vous ne pouvez pas l'utilisé avant un certain âge... il n'est pas difficile à comprendre que les émotions sont l'une des plus grande source de magie sur cette terre... ne dit pas ça au trois autres, ils te diront sûrement le contraire mais souvient toi les sentiment et les ressenti qu'il y a en toi peuvent être très surprenant... moi je vois en toi une source de magie que tu découvriras bien assez tôt qui est plus forte que tu le penses... plus importante que la mienne... donc la combinaisons de tes pouvoirs et des miens ont du faire l'effet d'une explosion magique dans les "radars" du ministère...

Quentin écoutait Helga et il l'appréciait tellement ... il comprenait tellement comment cette dame avait été si génial... si puissante... mais il comprenait aussi pourquoi elle avait été un peu délaissé par les trois autres qui avaient chacun des spécialités propre à eux. Il ne comprenait pas tout ce qu'elle disait... surtout lorsqu'elle parlait de lui et de ses soit disant pouvoir extra-ordinaire. mais bon c'était quelque chose qui lui donnai un peu de confiance en lui.

Le jeune Griffondor était debout devant le bureau du juge et celui-ci lui demandait de se présenté.

-Je me nomme Quentin Pouf...euhhhh Waldon... j'ai terminé ma première année à Poudlard. J'habite au 48 rue Y Wern à Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nombre de messages : 40
Age : 22
Localisation : Londres
Age du perso : 8 ans
Date d'inscription : 09/08/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Aoû - 4:30
Martin était un peu perdu. Au départ, tout allait bien, il était allé se promener avec Maryna et un de ses amis, ainsi que les parenté de celui ci. Et puis ils avait beaucoup marché, et beaucoup discuté aussi! Tellement que Martin était tellement fatigué qu'il était monté sur les épaules de Chad, le papa de Quentin. Il avait même failli s'endormir! Ils avaient été rejoint par d'autres amis de Maryna, du coup, il y avait maintenant un peu trop de monde au goût du petit garçon! En plus, ils se trouvaient maintenant dans un lieu très sombre, tout triste, avec encore plus de monde, et tout ça pour quoi? Le garçonnet ne savait pas. Il n'avait pas compris. À un moment il avait entendu que les gens s'étaient un peu disputé mais heureusement ils avaient vite arrêté! Tant mieux parce que Martin il n'aimait pas les disputes!
Chad était ensuite rentré dans une salle, Martin sur les épaules alors que Maryna était restée dans le grand couloir! Le blondinet s'était inquiété, sa soeur n'allait pas le laisser tout seul quand même? Mais il avait été vite rassuré en la voyant les suivre dans la salle et s'installer à côté de lui. Ouf! Il avait alors entendu un monsieur appeler un autre monsieur 'par terre sonne'. Qu'est ce que ça voulait dire ça 'par terre sonne'? y avait quelque chose par terre qui sonnait et que le monsieur devait ramasser? Le petit garçon ne comprenait pas... Il n'entendait rien lui... Et il vit Quentin là bas, près du monsieur qui avait été appelé pour faire ce que Martin n'avait pas compris.


"-Maryna, qu'est ce qu'il fait là bas Quentin? Pourquoi il s'assied pas avec nous pour regarder le pestacle? C'est quoi comme pestacle d'abord? Et pourquoi il a dis que y avait quelque chose qui sonnait le monsieur? J'ai rien entendu moi... Et c'est quoi le long mot bizarre qu'a dis Quentin? Ça veut dire quoi hein? Ça existe un mot aussi long? Ça veut dore quelque chose? Dis?"

Quand je vous disais que Martin n'avait pas compris ce qui se passait! Pour lui, autant de monde rassemblé dans une même pièce ça voulait dire que c'était un spectacle! Et il se demandait bien pourquoi on faisait un spectacle dans un endroit si sombre et si triste! Hein, pourquoi d'abord? Il jetait donc des regards interrogatifs à sa soeur et aux gens autour de lui en attente de réponse pouvant éclaircir la situation. Il était intrigué, et cela pouvait facilement se comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 609
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Sep - 9:07
Le visage indéchiffrable, Guenièvre emboita le pas de Maryna pour pénétrer dans la salle d'audience. Affichant un air déterminé, elle suivit les Waldon et les Parker et s'installa à côté de son amie. Elle-même n'avait pas le sentiment que Quentin ait fait quelque chose de mal. Ils avaient des pouvoirs hors norme pour des sorciers de leur âge, mais leur maîtrise également dépassait celle habituelle (enfin, sous certaines conditions). La magie, la puissance étaient des choses auxquelles ils étaient intimement liés. Si le juge Patterson pour lequel elle venait de se lever puis de se rasseoir avait su, comment aurait-il pu les blâmer ? La jeune fille avait l'impression que le procès auquel elle assistait aujourd'hui n'était pas celui de Quentin, mais le leur à tous les quatre. Comme si leurs aptitudes et leur identité secrète les rendaient inadaptés à la société. Hors-norme, peut-être, mais indésirables ? Et si seul Quentin était sur le banc des accusés, c'était leur sort à tous les quatre qui dépendait de l'issus du procès. Privés de l'un des leurs, que seraient-ils ? On avait bien vu ce qui s'était passé quand Serpentard avait faussé compagnie aux trois autres, un bon millénaire auparavant ! Bref, maintenant qu'elle était assise dans son coin sans pouvoir agir, Guenièvre se sentait d'humeur sombre. Si seulement elle avait pu témoigner en faveur de son ami, faire quelque chose ! Mais non, elle restait là à attendre comme une potiche. L'inaction lui pesait.

Elle était concentrée sur la première question du juge, trépignant intérieurement d'impatience à ce qu'on rentre enfin dans le vif du sujet, quand une petite voix à sa gauche lui parvint. Oh Merlin, Martin ! Le gamin n'avait évidemment rien compris à ce qui se passait, et sa manière de chuchoter était si audible ! Guenièvre n'avait jamais su s'y prendre avec les enfants, d'abord parce qu'elle n'en connaissait que peu et ensuite parce les deux seuls qu'elle avait l'occasion de fréquenter étaient Vivien et Adrian, ses "demis". Hors cohabiter avec Vivien était presque aussi intense que tenir Godric à distance, et Adrian… et bien, il était trop petit et en marge de son existence pour qu'elle ait jamais prit véritablement le temps de faire attention à lui en tant que personne à part entière. Dans tout les cas, voilà qui ne l'aidait dans la situation présente. Scrout, fallait-il qu'elle soit capable de gérer les connaissances acquises pendant toute une vie antérieure mais soit incapable de s'y prendre avec un gosse ? Elle se pencha vers le petit et le regarda dans les yeux sans chercher à effacer son expression grave : après tout, la situation s'y prêtait, et le pauvre était déjà bien placé pour savoir que la vie n'était pas toute rose.


"Ca n'est pas un spectacle Martin. Quentin a fait une bêtise sans faire exprès et le Monsieur là-bas doit décider de s'il faut punir Quentin pour ça ou non. Le nom très long ne veut rien dire, c'est juste le nom du village où habite Quentin. Les noms ne veulent rien dire. Tu ne dois pas parler fort pendant qu'on est ici, tu comprends ? C'est comme au spectacle, tu dois être silencieux pour ne pas déranger les autres gens."

Voilà, et elle allait laisser Maryna comprendre ce que son frère entendait par "truc qui sonnait par terre". Elle espérait avoir fait passer le message sans apparaitre trop sévère. Elle ne voulait pas que les bavardages du petit, pour adorables et justifiés qu'ils soient, énervent le juge et ne jouent en la défaveur de son ami. Elle eut un sourire amer en pensant à ce qu'elle venait de dire. Une "bêtise" ! Quentin avait tout fait sauf une bêtise ! Ce jour-là, Maryna avait eut besoin de lui et il était revenu parce qu'il en avait les capacités. S'ils avaient pu dire la vérité, tout aurait été tellement plus simple ! Si les conséquences aujourd'hui étaient vraiment gênantes, elle avait été heureuse d'avoir al réincarnation de Poufsouffle à ses côtés pour Maryna en Mars. Ils n'étaient que quatre à savoir, où en seraient-ils s'ils n'étaient pas solidaires entre eux ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1613
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Sep - 12:16
Juge Paterson

Le Juge Paterson observait le prévenu d'un air calme et parfaitement neutre; sans toutefois paraitre comme un homme méchant ou sévère. Il ne voulait pas apeurer le petit et, surtout, il n'était pas en train de juger une cause impliquant un meurtrier en série. Il émit donc un sourire bienveillant lorsque le jeune homme débuta l'élaboration de son identité. Malgré les paroles d'un enfant dans la salle d'audience; paroles qui lui parvenaient parfaitement compte tenue du fait qu'elles avaient été lancées avec une force et un entrain caractérisant son jeune âge; le Juge nota un léger accro dans le nom de famille. Le prévenu avait buté sur son nom. Probablement la nervosité. L'homme de loi leva les yeux en direction de l'audience, cherchant le gamin des yeux. Il le vit mais ne dit mot, considérant que ses parents allaient le remettre à l'ordre. Si ce n'était pas le cas, il allait lancer un appel au silence. D'ailleurs, la soeur de l'enfant -- en tout les cas, il imaginait que c'était une de ses soeurs -- étaient en train de lui parler doucement. Parfait. Le Juge reporta son attention sur Quentin Waldon, qui était en train de nommer le nom de son lieu de résidence. Derek ne put s'empêcher de faire un petit sourire en coin. Heureusement que ce n'était pas lui qui prenait les notes, parce qu'il ne savait même pas comment épeler le mot ! La sténographe devait s'arracher les cheveux sur la tête ! Non, ne pas la regarder. Depuis le temps qu'il lui disait d'enchanter sa plume pour une meilleure facilité, il n'allait pas lui jeter un air au risque de se faire arracher les yeux !

" D'accord, Monsieur Waldon ... "

Le Juge Paterson croisa les mains devant lui et ajouta :

" Vous savez que devant cette Cour, vous devez dire la vérité, selon le Code de la Sorcellerie. Un mensonge devant cette Cour sera considérée comme un outrage à la magie. Est-ce que vous comprenez ? "

Pour laisser planer l'importance de ses dernières paroles, le Juge Derek Paterson laissa s'installer le silence dans la salle. Ce n'était peut-être pas une cause pour meurtre, mais la Justice avait son importance. Il n'avait pas choisit ce noble métier pour rien et il n'allait pas bousiller l'audience parce qu'il pensait que faire passer les enfants devant un Juge pour si peu était totalement idiot. Il devait quand même faire son travail. Après un silence de quelques secondes; donc; le Juge ajouta simplement :

" Selon le dossier des évènements, le 23 mars, vous auriez transplané jusqu'à Poudlard. Pouvez-nous nous expliquer ce qui s'est passé ? "


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 172
Age : 36
Age du perso : 18 ans
Fonction : Ministère de la Magie, Département de la Justice Magique, Bureau des usages abusifs de la magie
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Sep - 22:42
Le jeune Poufsouffle ne put se retenir de lancer un regard sombre en direction de Guenièvre. Par les poches de Serpentard -- haha -- elle ne pouvait pas s'empêcher de tout régenter comme une grande chef ! Elle lui donnait des ordres, comme ça, avec son petit air supérieur de Miss-je-contrôle-tout. Cette fille était vraiment insupportable, réincarnation de Griffondor ou pas ! C'était juste elle ou Griffondor était un véritable casse-pied ? Quelque part au fond de lui, Salazar Serpentard lui rétorqua que Godric était un "boss des bécosses", ce qui fit sourire Donovan d'un air particulièrement narquois.

Lasher perdit toutefois son sourire quand il entendit les propos de Maryna. Comment ?! Ils n'avaient pas donné les vêtements à Maryna et son frère ? Mais, ces vêtements avaient coûtés une fortune ! Ils avaient fait quoi avec ? Ils les avaient gardé pour eux, c'était certain ! Ces gens étaient des gueux ! Donovan afficha un air insulté et émit un petit reniflement quand il apprit que Maryna ne pouvait même pas avoir accès à ses propres vêtements. Ses PROPRES vêtements ! C'était une honte ! Allez savoir pourquoi, mais ça l'énervait. Est-ce qu'il était en train de vraiment se montrer loyal ou s'il se sentais tout simplement ulcéré par la tendance des pauvres à s'approprier de ce qui ne leur appartenais pas ? Quoiqu'il en soit, le blondinet rétorqua :


" Quand j'en informerai mon père, il va intenter une poursuite à ces gueux ! Ils vont te remettre tes bliauds !"

S'il s'était écouté parlé, Donovan aurait réalisé qu'il avait utilisé des termes "moyens-âgeux" qui pouvaient paraître étranges dans la bouche d'un enfant du 21ème siècle. Néanmoins, il ne s'était pas écouté parler prit dans un élan Serpentesque de un et de deux, surpris qu'il était que Lakers prenne son parti. Oui, oui, son parti ! Elle affirmait aux parents de Waldon qu'il devait rester ! C'était à n'y rien comprendre, de quoi tomber à la renverse.

Le jeune homme resta donc assez silencieux, ne réalisant pas trop ce qui se passait et suivant le reste de la troupe sans trop résister. Un peu comme un robot. Il n'en revenait comme pas. Griffondor qui demandait à ce qu'il reste ! La dernière fois, il l'avait foutu à la porte en le traitant de chèvre aphteuse ! C'était stupéfiant.

Donovan s'assied dans une position aussi droite qu'un hêtre sans faille. Il fixait le dos de Quentin d'un air intense, comme s'il voulait voir Helga au travers. En fait, c'était Salazar qui voulait voir Helga. Le jeune garçon ne parvenait pas à contrôler le fondateur ... il n'y parvenait pas. Assied aux côtés de Guenièvre --- quelle ironie ! --- la réincarnation de Serpentard se leva en pinçant les lèvres pour l'entrée du Juge Paterson, à qui il décocha un regard intense. S'il avait put le noyer sur place, il l'aurait fait. S'il osait envoyer son Helga en prison, il allait lui arracher les entrailles et les donner à manger aux cochons ! Oui, aux cochons ! Est-ce que les porcs sillonnaient toujours les rues au 21ème siècle ? Je parle de l'animal là, pas des pervers !

Le Poufsouffle se rassied, immobile et droit. Il avait reporté son attention sur le dos de Quentin et continuait à le fixer. Il devait dire n'importe quoi, mais pas la vérité ! Lasher toucha aux Gallions qui se trouvaient au fond de sa poche et lança un léger regard à Madame Waldon. Elle était certaine de ne pas en vouloir ? Le Juge avait l'air pas commode. D'ailleurs, il venait de les regarder alors que le petit frère de Parker venait de parler. Vous voyez, il détestais les enfants ! Il fallait le payer ! Pas le choix. Donovan sortie un Gallion de ses poches et se mit à le tourner convulsivement entre ses doigts, fixant toujours le dos de Quentin qui venait de nommer le nom imprononçable de sa ville. Bon sang ! Qu'est-ce que c'était que cette ville de merde ? Et le Juge qui y allait de l'outrage à la magie en cas de mensonge ! Hey là ! C'était EUX qui avaient crée la magie ! Bon, peut-être pas ... mais ... en tout les cas. Outrage à la magie, mon oeil ! C'était une hérésie, une honte ! Dire ça devant les fondateurs, vous !


" Malgreeur " marmonne t-il d'un ton froid

Encore une fois, Salazar laissait aller son coloré langage médiéval. Cet homme, ce Juge, était un Fot-en-cul de première ! Continuant de fixer le dos de Quentin, Donovan plissa les yeux et, tout en serrant son Gallion dans sa paume, il pensa ou plutôt, Serpentard pensa :

* Ne vous laissez point lomber par ce Sottard, ma Mignotte ! Soyez janceresse ventre-dieu ! *
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Sep - 23:42
Quentin était hyper stressé oui tout le monde savait que c'était bénin que son délit était sans conséquence sur personne... mais pour Quentin il s'agissait de la pire chose qu'il avait fait... surtout lui.... lui qui était si droit, si loyal, si respectueux des règles... Donc pour faire simple, Quentin s'était même pas vraiment rendu compte qu'il avait hésité sur son nom de famille mais pas du tout sur le nom de sa ville qui faisait, faut le dire, vraiment ridicule.

Le juge avait comprit c'était certain... il allait être sans pitié avec lui... il savait .... oui c'était certain il savait quelque chose à propos de lui... à propos de Quentin... Le juge lui disait que s'il mentait se serait un outrage à la magie.

Oh mon dieu...sainte citron..... merlin.... !!!!!!!!!!!! Quentin ne savait plus ce qu'il allait faire... ben oui ... S'il disait ce qu'ils avaient convenu lui et ses amis... il allait devenir l'un des pire criminel ... un menteur épouventable.... une ignoble personne... oui lui Quentin Waldon celui qui a été choisi par Helga Poufsouffle la juste et la douce.

Non ce n'est pas vrai... il n'allait pas mentir... il allait devoir dire qui il était comment il avait fait pour réussir quelque chose qu'il n'était même pas capable de faire sans l'aide de la fondatrice... Il leva les yeux vers le juge bien décidé à ne dire que la vérité et juste la vérité...

-Oui je comprends ce que vous me dite et je ne vais dire que la vérité.

Le juge lui demanda ensuite des explications sur le 23 mars dernier
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

" ce n'était pas le bon moment... non il ne fallait pas que tous soit dévoilé ici et à ce moment... Godric, Rowena et Salazar ne serait pas d'accord avec la situation.... Il fallait qu'elle empèche Quentin de tout dévoilé la réalité tout suite... il ne devait pas devenir un cobaye de laboratoire... Il fallait qu'elle face quelque chose il ne fallait pas cependant que le juge pense que Quentin est possèdé par quelque sort quelconque...

Les quatre s'étaient dit qu'ils n'allaient pas prendre possession des gamins et qu'ils allaient les laisser vivre leur vie mais là c'était quand même un état d'urgence... Helga sentait que Quentin était très sérieux dans ses démarches de dire la vérité.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

-En fait mes parents étaient venu me chercher à Poudlard à cause du drame qu'il y a eu lieu à Londre la même dates. Et j'ai senti comme une detresse à Poudlard... et c'était mon amie Maryna.... et ...... ..................................

-Mes sentiments ont prit le dessus .... j'avais peur... Vous savez les présentiments... et je ne sais pas pourquoi mais je savais que j'allais réussir que j'allais être capable de faire n'importe quoi comme transplané

Helga avait réussit à parler à sa place.

Il y avait eu une pause annormal entre les deux bouts de la phrase... et l'intonnation n'avait vraiment pas été la même mais la phrase avait été quand même dit.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 15:36
Maryna se tourna vers sont frère en l'entendant parler. Mince, elle avait oublier de lui expliquer qu'il ne fallait pas faire de bruit! Elle écouta l'explication que lui donna Guenièvre tout en réfléchissant à ce que le petit garçon entendait par quelque chose qui sonne. Un objet qui sonne. Non il n'y avait eu aucun bruit ni de portable. Rien non plus par terre. Par terre ça sonne. Par terre sonne. Paterson! Ça y est! Elle avait trouvé l'association d'idée qui avait mené Martin de Paterson à quelque chose qui sonne par terre! Elle prit délicatement son frère sur ses genoux et lui expliqua au creux de l'oreille.

"Écoute Martin, comme te l'a dis Guenièvre, ici il ne faut pas faire de bruit d'accord? C'est très important. Et il n'y à rien qui a sonné par terre, c'est juste le nom du monsieur. Ce monsieur là s'appelle un juge. Quand Quentin aura fini d'expliquer ce qui s'était passé c'est lui qui va dire s'il sera puni ou pas. Je ne sais pas si ce sera long mais en attendant il ne faut pas parler.
C'est compris Martin? Si tu as des questions tu les poseras quand on sera dehors. Maintenant sois sage, hein mon bonhomme?"


Elle le serra dans ses bras histoire qu'il ne gigote pas. C'est sûr que ce ne devait pas être drôle pour lui mais ce ne l'était pour personne!

Elle écouta attentivement ce qui se passait sur là-bas. La vérité. Hahaha. Que c'était drôle. Pff, la vérité. La jeune fille eu un rictus. Elle se voyait mal ou voyait mal Quentin sortie comme ça "Oh, c'est tout simple, j'héberge une âme en moi qui est celle de la fondatrice Helga Poufsouffle. Et le 23 mars j'ai ressenti que mon amie était triste donc j'ai transplané jusque l'extrémité de Poudlard et me suis transformé en blaireau pour la rejoindre. Oh, aurais je oublié de vous préciser que nous sommes quatre et que nous somme tous des animagus? Oui? Et bien vous le savez maintenant." Oui, bien sûr. Ils auraient tôt fait de les enfermer et de les transformer en rat de laboratoire! Elle jeta un regard inquiet aux autres réincarnations, Quentin avait vraiment l'air résolu à dire la vérité! Non, ce n'était pas possible! S'il faisait cela il les condamnait tous!


*Ne t'inquiète pas. Helga ne le laissera pas faire.*
*Attend, ça veux dire qu'elle va parler à sa place, donc prendre le contrôle sur Quentin?*
*Oui. C'est ça. Enfin, je pense que c'est ce qu'elle va faire pourquoi?*
*Et vous pouvez tous faire ça? Prendre le contrôle total de nos corps, nous reléguer au second plan comme vous l'êtes tous actuellement?*
*Hum... Techniquement oui. Nous en sommes capable. Mais ce n'est pas dans nos intentions, ne t'inquiètes pas. Nous avons vécus. Nous sommes juste là pour nous aider, pas pour prendre vos places*
*Nous aider? Mais à quoi? Rowena!*

Mais l'esprit ne répondit pas et laissa Maryna encore plus intrigué. Cela ne la rassurait pas que les fondateurs puissent prendre le contrôle de leurs corps. Mais le peu qu'avait dis Rowena confirmait ce qu'ils pensaient. Ils s'étaient réincarné pour une bonne raison. Laquelle, elle ne savait pas. Pas encore.
Car elle était déterminé à le découvrir. Elle attendit, anxieuse que Quentin réponde. Et poussa un discret soupir soulagé en entendant la phrase. Il n'y avais aucun doute à avoir. Helga avait pris les commandes pour finir la phrase. Ce qui expliquait la légère coupure entre les deux parties de la phrase.

Elle regarda Donovan, assis bien droit dans son siège, le visage fermé et concentré, ne perdant pas une miette de ce qui se passait. Elle lui était reconnaissante de ce qu'il avait fait pour elle et Martin. Et la façon dont il avait réagi. Cela prouvait qu'il était quelqu'un de bien au fond. Et de loyal. Même si le vocabulaire qu'il avait employé prouvait que Salazar était plus présent qu'il ne le fallait.

Quand à Guenièvre,... on sentait qu'elle était sur des charbons ardents et qu'elle bouillait d'impatience sur place à ne pouvoir rien faire. C'était dans son caractère. Courageuse, forte, une battante. Elle eu un pâle sourire. Elle était heureuse d'être avec eux. Il lui semblait que tout était déjà joué. Après tout, que pouvait décider le juge? Avec ce qu'il savait, enfin ce que Quentin et Helga allaient lui dire, il ne pouvait pas décider grand chose. Il n'avait pas de preuve! Tout ce qu'il savait c'est que Quentin avait transplané. Point. Et après? Alors oui, il pouvait éventuellement lui faire payer une amende. Mais à part ça? Lui faire un sermon et puis ça y est. Ils s'étaient quitte! Il n'allait pas l'enfermer à Azkaban pour ça! Ni lui confisquer sa baguette. Et pourtant, malgré cela, Maryna était inquiète. Elle ne pouvait s'en empêcher. C'était plus fort qu'elle. Elle aurait aimé être aux côtés de son ami comme lui avait été aux siens le 23 mars. Souvenir encore bien trop présent à son esprit. Elle attendit, un peu anxieuse quand même la réaction du juge.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 609
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 16:04
Guenièvre constata avec soulagement que Maryna avait reprit les choses en main en ce quoi concernait Martin. Elle avait prit son frère sur ses genoux et lui chuchotait à l'oreille. Parfait, maintenant, elle allait pouvoir se concentrer sur le procès. Est-ce que les pensées positives et motivées avaient un pouvoir quelconque ? La volonté, ça pouvait pas se convertir en magie ? Parce qu'ils on aurait bien eu besoin. Le juge venait de sortir son jargon juridique. "Outrage à la Magie", "Code de la Sorcellerie"… Comme si ça allait les impressionner ! Franchement, qui avait poser les bases de l'actuel Code de la Sorcellerie, hum ? Je vous le donne en mille ! Il n'était même pas venu à l'idée de la jeune fille que mentir dans une telle situation était mal. C'était nécessaire, point, fin des considérations morales. D'ailleurs, ça n'était jamais qu'un mensonge par omission. Sans ses émotions, Quentin n'aurait pas réagit à l'appel, n'aurait pas mobilisé sa magie pour transplanner. Le juge avait réclamé la vérité, pas les détails. Il n'avait qu'à lui donner une version abrégée de manière à les arranger. Vraiment, la question ne se posait pas.

Toutefois, en observant l'air embarrassé de de Quentin, elle sortit ses yeux se lever tous seuls vers le ciel. Merlin, il avait l'air de vouloir être sincère. Comme totalement sincère. Genre "Je déballe la vérité pour soulager ma conscience de mes bonnes actions, mais c'est pas grave je serais pas puni puisqu'on me prendra pour un fou." Quentin ! La jeune fille avait de lui crier dessus, ou bien de le gifler, histoire de lui remettre les idées en place. C'était très beau d'avoir une morale, mais c'était handicapant de ne pas savoir la faire taire ! Maryna était toujours occupée avec Martin, quoique les yeux dans le vide. En pleine conversation intérieure. Ce truc… discuter avec soi-même… C'était totalement dingue et Guenièvre s'y refusait catégoriquement. Le jour où Go se mettrait à lui faire la causette comme s'il était encore vivant, elle irait s'enfermer elle-même à Sainte-Mangouste ! Se sentant un peu isolée, elle se tourna vers Donovan et lui adressa un regard inquiet. Qu'est-ce qu'ils étaient censés faire ? Se lever, sauter sur Quentin et le bâillonner. Peut-être pas.

Le jeune Gryffondor venait de faire une pose, yeux dans le vide, avant de reprendre sur un ton totalement différent. Qu'est-ce… Saint Scrout ! Guenièvre se sentit verdir à mesure qu'elle prenait conscience de la situation. Helga venait de… leur sauver la mise ? Non, c'était pas à ça qu'elle pensait. Helga venait de posséder Quentin. Saint Scrout II ! Ce qui n'était censé être qu'un bout d'âme plus vieux que le reste venait de prendre contrôle de son ami. Elle… Elle s'était toujours appliquée à penser à Godric comme à une partie intégrante d'elle-même. Des souvenirs, des émotions, mais personne pour les contrôler. Pas de conscience, pas de volonté propre. Et voilà que… Si Helga l'avait fait, Go pouvait certainement aussi. Oh mon Dieu ! La Serdaigle sentit la nausée l'envahir et agrippa les accoudoirs de son fauteuil avec force, se forçant à respirer lentement et profondément. Maintenant qu'elle y pensait, elle pouvait sentir Gryffondor dans un coin de sa tête. Non, non, elle ne devait pas penser à ça. Si ça se trouvait, Helga n'avait rien fait du tout, elle avait tout imaginé, Quentin était juste revenu à la raison. Pitié. C'était pas possible. Elle avait parfaitement survécu comme ça. Personne n'allait prendre le contrôle de sa tête. Mémo personnel : Ne pas devenir cinglée. Ne pas vomir.

Elle se pencha vers Donovan et demanda dans un souffle :


"J'ai rêvé ou… Helga…"

Elle avait besoin d'un avis. De retrouver ses certitudes. Guenièvre était forte parce qu'elle était une tête de mule. Elle tranchait, prenait des décisions et ensuite, s'y tenait fermement. S'y cramponnait, quitte à être ridicule et bornée. Ses certitudes étaient son rempart personnel contre ses failles. Elle allait trouver la vérité, se forger un avis dessus et s'y tenir. Ca allait aller. Il était toujours temps de se construire de nouvelles barrières. De préférences beaucoup plus solides que les précédentes.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Oct - 15:22
Quentin resta bête... oui Helga avait prit sa place.... oui elle avait prit sa place... Elle n'avait pas le droit... elle n'avait pas sa permission et elle lui avait empêcher de dire ce qu'il voulait dire. Soudainement, quelque larme commencèrent à couler sur les joues du jeune homme... il venait d'être trahie par la plus grande sorcière par la plus douce et la plus juste sorcière qui avait existé de tous les temps...

-Monsieur le juge... ce....

Helga l'avait arrêté tout suite arrêter... elle ne voulait pas qu'il se mette dans l'ambaras... et ne voulait pas qu'il ait de problème.

-ce n'est pas de ma faute.... j'ai vraiment beaucoup de difficulté à contrôler mes émotions et des fois il y a des choses sensassionnel qui se produit.. je suis vraiment désolé.

Helga avait encore terminer la phrase de Quentin... et elle espérait que le Juge allait laisser au bénéfice du doute. Elle attentit donc avec impatience la réponse du juge. Et si le juge est incrédule elle allait devoir utiliser ses pouvoirs de perssuasion.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1613
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Oct - 21:40

Juge Paterson

Derek était attentif au jeune garçon, son regard logique et calme posé sur lui. Il avait toujours été capable de déceler la vérité du mensonge. C'était ce qui avait fait sa force en tant qu'avocat et c'était ce qui faisait maintenant sa force comme Juge. Ça et son grand sens de la justice, de la droiture et de l'égalité. L'homme de loi écouta donc le début du récit des évènements. Ainsi donc, les parents du jeune homme avait été le chercher à Poudlard suite aux évènements malencontreux du 23 mars. C'était à la fois compréhensible mais obscur. Pourquoi des parents auraient été retiré leur enfant d'un des lieux les plus protégé du monde magique ? En principe, ils auraient dut le laisser là-bas, c'était plus sécuritaire. Le Juge Paterson aurait fort put poser la question mais il considérait que ce n'était pas du ressort de l'enfant. Après tout, peut-être ne savait-il pas les raisons qui avaient poussées ses parents à venir le chercher. Puis, ce n'était pas là la cause du problème qui les concernaient. Paterson demeura donc silencieux, fronçant très légèrement les sourcils devant le changement d'intonation prit par le garçon. Sa voix était devenue plus clair, plus ... aigue. Certes, un garçon de 11 ans n'avait pas encore mué et sa voix pouvait fort bien passer pour celle d'une fille, mais ... un changement aussi subie d'intonation détonait de manière assez visible. Le sorcier n'eut pas à chercher plus longtemps puisque des larmes s'étaient mises à couleur sur les joues du jeune Waldon. Ha. L'émotion. Le pauvre enfant devait être apeuré et les pleurs avaient brisés sa voix. Cela s'expliquait. Le Juge eu un sourire rassurant et dit :

" Allons, ce n'est rien Monsieur Waldon. Il arrive très souvent que les jeunes sorciers soient emportés par leur émotion. C'est simplement particulier que, dans votre cas, vous ayez transplané mais ce n'est pas inhabituel comme perte de contrôle. Vous savez, j'ai mit le feu au chien de ma tante quand j'avais votre âge ! Elle m'avait fâché, que voulez-vous ! Je n'ai pas été emprisonné pour autant ! "

C'était quand même bien pire ! Sa pauvre tante -- une pimbêche soit dit en passant -- en avait eu pour des heures à hurler et à brailler comme un veau alors que lui-même était assez traumatisé par ce qu'il avait fait. Ce n'était pas de sa faute; même si le pauvre chien en était mort; mais il se souvenais trop bien du sentiment de culpabilité qui l'avait envahi. Allons bon. Derek prit son marteau de Juge et ajouta :

" Respirez un bon coup quand vous sentirez les émotions monter. Ça aidera. Allez, vous êtes innocenté. Vous pouvez partir "

Toc toc. Coups de marteau sur le bureau, signifiant ainsi que la cause était close. Ils n'allaient quand même pas passer des heures à faire le procès d'un enfant, pardi ! C'était un enfant, premièrement et deuxièmement il était visible qu'il était chamboulé par ce qui se passait. Il ne voulait pas le traumatiser à vie, là n'était pas son rôle.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Londres :: Le Ministère de la Magie :: Département de la Justice Magique-
Sauter vers: