:: Entre les murs :: La Grande Salle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Banquet de début d'année 2001-2002

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 524
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Sep - 22:37
2 septembre 2001

Nous étions arrivés la veille. Comme d'habitude. Enfin, arrivés la veille. Il fallait le dire vite ! Comme nous habitions sur une des îles du Lac Noir, pouvions nous dire que nous quittions réellement Poudlard l'été venu ? Pas vraiment. Quoiqu'il en soit, Amélia et moi avions repris possession de nos quartiers professoraux la veille. Ma louve avait aéré son bureau et sa salle de classe en chantonnant pendant que j'avais fait de même avec les miens ... le chantonnement en moins. Je n'étais pas vraiment doué pour les "ai-o ai-o !". Par contre, j'en avait profité pour réviser mon cursus pour cette année, satisfait des sujets que j'allais apporter à mes étudiants. Nous avions ensuite participé à une petite rencontre entre collègues avant que je ne laisse -- enfin, que je pousse -- Amélia à aller dormir. Pour ma part, je devais poursuivre ma discussion avec Severus. Effectivement, nous devions voir à la sécurité de Poudlard. Nous soupçonnions que Julianne allait tenter une attaque sur le château. Enfin, Julianne. Celle qui l'avait remplacé. Selon ce que nous avions put apprendre lors d'une de nos réunions de l'Ordre, une malédiction prenait possession d'elle. Ce n'était donc plus la jeune femme que nous avions tous connue et appréciée. C'était autre chose. Je ne savais pas quoi exactement. Il était par contre inutile d'inquiéter plus les élèves et nous avions jugés bon d'ouvrir Poudlard comme à l'habitude.

Ce soir, nous allions recevoir les élèves. Anciens comme nouveaux. Nous devrions certainement répondre à plusieurs questions, ce qui excitait passablement Amélia. Vous connaissiez sa passion pour les questions et les réponses en résultant ! Bref, nous n'étions pas sortie du bois, si vous voulez mon avis. Assied à ma place à la table des Professeurs, aux côtés de Severus et de Amélia, j'attendais patiemment l'arrivée des premières années. Les anciens élèves étaient déjà attablés et discutaient entre eux. Certains avaient l'air assez tendus, ce qui était compréhensible. Buvant calmement mon verre d'eau, je finit par le reposer pour sur la table afin de regarder ma montre magique. Il était temps de me rendre dans le hall, juste devant les portes, pour attendre les nouveaux. Hagrid devait certainement être tout proche. Je me levai et descendit les marches, passant dans l'allée centrale pour me rendre à l'avant. Je fit quelques sourires ici et là, puis sortie de la Grande Salle. Je refermai les portes derrière moi, marchai jusqu'à la rembarde et posai les mains dessus. Calmement, j'observai le bas des escaliers.




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 0:28


Béatrice Warzul


Ça faisait bizarre de revenir dans cette école... oui elle était de retour... pas pour très longtemps... elle était là pour remplacer le professeur Barrière dans ses fonction puisque celui-ci était en congé parental. Elle avait vu les deux petits Garçons du couple Barrière/Lavoie un couple assez spéciale. Donc elle allait être la directrice de Poufsouffle et professeur d'astronomie pour la première partie de l'année. Ovide allait sûrement passer mais il n'allait pas enseigné au début..

Béatrice avait donc prit la place de Ovide à la table des professeurs et regardait les élèves... en fait ceux de 7e et 6e années elle les connaissait oui mais ils avaient grandit en ti père. pour ce qui est du corp professoral, c'était semblable... On voyait encore les petites cliques et elle trouvait ça vraiment très drôle... On voyait cependant que les professeurs étaient semble-t-il tendu... Disons que le professeur Warzul se démarquait par son sourir et son air très calme. Finalement Le professeur Lupin réussi à se débarasser 5 secondes de sa femme afin de pouvoir aller accueillir les nouveaux.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 553
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 8:00
Enfin, elle était revenue chez elle. Un frisson l'avait parcouru lorsqu'elle avait senti le parc baigné de nuit, penchée à la fenêtre de la carriole tirée par les chevaux invisibles. Ici était véritablement sa demeure, celle de son âme. Ses diverses craintes momentanément évaporées, elle avait franchi la porte et traversé le hall avec un émerveillement aussi profond que la première fois, quoique très différent. Des gens, une partie d'elle entre autre, avaient construit ça. Ils avaient imaginé et créé cet endroit magnifique.

Elle pénétra dans la Grande Salle avec l'impression d'entrer dans un monde de lumière après la noirceur de la nuit et l'austérité des torches du hall, et se dirigea lentement vers la table des Serdaigle, glissant un regard à celle des Gryffondor. Sa double allégeance était étrange. Elle adressa un signe de la main à Quentin puis continua à observer la salle tout en disant bonjour à ses condisciples. La rumeur enflait autour d'elle au fur et à mesure que la salle se remplissait et les tables se retrouvèrent bientôt pleines à craquer. La jeune fille avait finalement prit part aux divers conversations fusant de toute part lorsque le professeur Lupin se leva. Elle sourit, se rappelant de l'étrange cérémonie de l'année précédente, et fit du regard le chemin inverse du professeur, remonta jusqu'à la table des adultes présidée par le directeur Rogue. Elle connaissait tous les professeurs, au moins de vue sauf… Qui était la dame assise à la place du professeur Barrière ? Et où était ce dernier ?


"Quelqu'un sait où est le professeur Barrière ?"

Ca n'allait pas du tout ! Vu les évènements de cet été, à savoir le procès et la prise de contrôle d'Helga sur Quentin, obtenir des réponses à leurs questions devenait de plus en plus urgent, et elle était bien décidée à aller le voir avec les trois autres pour voir ce qu'il entendait lorsqu'il parlait de prophétie. Comment savoir s'il n'était pas là ? Elle se retourna vers la table de Serpentard et accrocha le regard de Maryna avant de lui désigner la table des Professeur d'un léger signe de tête et renouvela l'opération avec les garçons. Par… les Fondateurs, où était Barrière ? Espérons au moins que le Choixpeau serait lui bien présent et plus généreux d'indices que l'année précédente !




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 15:27
Assise à la table des verts et argent Maryna se sentait revivre. Elle se sentait chez elle dans le château de Poudlard. Elle avait retrouvé avec plaisir l'image familière du château se découpant dans la nuit sombre. Quel beau spectacle que celui de la bâtisse illuminée se détachant sur le ciel rempli d'étoiles! C'était un spectacle dont elle ne se lassait pas. Et quelle émotion elle avait ressentie en pénétrant dans le hall puis dans la grande salle! Elle était vraiment heureuse d'être de retour. Elle avait salué ses amis et était allée s'assoir à sa table. Comme l'ambiance était différente ici! Tout le monde discutait, se racontait les derniers potins, les dernières anecdotes, leur vacances. Bref, tout cela contribuait à créer une ambiance chaleureuse, animée et bruyante à laquelle la jeune verte et argent ne participait pas, se contentant d'écouter en silence. Simplement heureuse d'être là. Elle jeta un coup d'œil autour d'elle, cherchant les visages connus.

Ce faisant elle remarqua Guenièvre qui lui adressa un discret signe de tête en direction de la table des professeurs. Maryna afficha un air étonné, qu'est ce qu'il y avait d'étonnant ou que devait elle remarquer? Elle regarda attentivement et se rendit compte que le professeur Barrière, le seul auquel il fallait réellement qu'ils parlent tout les quatre, était absent! Mais pour quelle raison? Elle s'était bien informé sur ce qui s'était passé cet été avec la révélation des deux grands et les ravages qu'ils commettaient. On ne parlait que de ça partout. Ce qui avait frappé la jeune fille était les portraits de Julianne VanHolsen qui s'étalaient partout. Elle avait retenu le nom pour la bonne raison que le fantôme de la maison Serdaigle leur avait cité son nom comme celui d'une des descendantes des quatre fondateurs dont ils possédaient les âmes! Cela l'avait marqué et stupéfaite. Car il ne lui avait pas fallu longtemps pour faire le raccourci entre ce qui s'était passé à Londres et la femme. De plus, cela correspondait à ce que lui avait raconté Martin et au portrait qui lui avait dressé. Une grande femme à l'air méchant, aux longs cheveux noirs et aux yeux violet. Cette image revenait souvent dans les cauchemars que le petit garçon faisait.

Bref, tout cela faisait qu'il était urgent qu'ils obtiennent des renseignements complets et précis sur ce que le professeur avait lu dans les étoiles! Elle même n'avait pas réussi à déchiffrer leur message.
Elle regarda son amie d'un air étonné. Qu'est ce qu'ils allaient faire? Qui répondrait à leurs questions? Ils ne pouvaient pas se fier à n'importe qui! Elle se retourna vers la porte attendant que les premières années fassent leur entrée. Elle avait hâte d'entendre le discours qu'allait prononcer le directeur. Il ne pouvait pas ne pas évoquer les récents événements! Ce n'était pas possible. Et qu'allait dire le Choixpeau cette année? Allait il les mettre en garde? Tout cela faisait beaucoup de questions auxquelles la jeune fille n'avait pas de réponses!


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Sep - 12:15
J'étais assise à la table des Professeurs, pour cette nouvelle année merveilleuse et enrichissante. Les débuts des classes me remplissaient toujours d'une allégresse et d'une joie incalculable. Pour moi, l'arrêt des classes pour les vacances constituait une perte de temps passablement inutile. C'était ma mort presque à chaque fois. Déjà à l'époque où j'étais étudiante, il fallait que les Maraudeurs me cherchent dans l'ensemble du château pour me faire sortir. Je me cachais obstinément -- d'accord le plus souvent à deux endroits précis, ils n'avaient pas à chercher bien loin, han -- et m'accrochais à tout ce qui me passais sous la main pour ne pas me faire extirper du château et de sa somptueuse bibliothèque. Oui, quitter Poudlard était un véritable calvaire. Si on me demandait mon avis un jour; je la donnais qu'on me la demande ou pas de toute manière; j'affirmerais haut et fort qu'on devrait raccourcir les vacances d'été pour allonger la période scolaire. Oui, oui ! Le monde attendais les génies, pas les paresseux !

Assise à ma place, je regardais les anciens étudiants avec un sourire satisfait. Ils étaient tous là, en place, et il ne restais plus qu'à accueillir les nouveaux. C'était excitant ! Comment, les attaques des Deux Grands ne me préoccupaient pas ? Bien entendu que cela me préoccupait ! Comme tout le monde. Toutefois, je voyais les choses différemment. Maintenant que nous savions qu'il s'agissait d'une malédiction mise en place par un rituel satanique, tout était plus simple. Simple comment ? Han ? Parce que nous savions à quoi nous attendre et comment combattre. Il ne restais plus qu'à fouiller dans les livres poussiéreux, faire des recherches, analyser la situation, trouver de quel rituel satanique il s'agissait, comment le renverser et voilà. Rien de bien sorcier ! Les choses allaient s'arranger aisément. Il ne fallait que faire les recherches appropriées. Non mais, quand on pensait au géocroisseur qui nous avait menacé et au Seigneur Maliria et son Nul Part ... les Deux Grands étaient un problème facilement renversable. C'était vrai, quoi ! Vous ne trouvez pas ? Nous avions des pistes à suivre et ce fameux rituel satanique devait bien se trouver dans un livre. De même que le contre-rituel. Demeurer intellectuelle, han ... ne pas se laisser emporter par les émotions qui me feraient courir partout comme une dinde sauvage, les bras dans les airs, et poussant des "iiiii" strident, tel était mon défi han ! Pour le moment, j'y parvenais bien.

Je regardai Remus se lever pour se rendre aux portes de la Grande Salle. Les premières années étaient sur le point d'arriver ! Mon sourire se fit plus joyeux et je regardai le Professeur Warzul, venue ici pour remplacer temporairement Ovide. Il était Papa maintenant, vous savez ? C'était excitant, non ? Han ? Dites ? Comment je refoulais ma peur ? Non. Non, pas du tout ! Je vous dit qu'il y a une solution à tout, han !


" Je suis contente que vous soyez revenue, Professeur Warzul, han ! Est-ce que vous avez vu les jumeaux de Ovide et Myela ? Han ? Dites ? " dit-je en me versant un peu de thé.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garett Ambertis
~+ CIVIL(E) +~
Nombre de messages : 82
Age du perso : 21 ans
Fonction :
* Ex Batteur pour les Catapultes de Caerphilly
* Vendeur chez Jouville l'Apothicaire

Patronus : Âne
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Sep - 0:13
L'été avait été d'un pathétisme rare. Sa soeur Olivia avait été fidèle à elle-même, lui empoisonnant la vie au centuple. Ses parents l'avaient ignorés encore plus sauf pour lui faire miroiter la grandeur d'âme de sa foutue soeur. Honnêtement, qu'est-ce qu'il en avait à foutre ? Rien. Garett commençais sérieusement à songer à les envoyer promener. Il en avait marre d'être rabaissé constamment par une famille qui ne voulais manifestement pas de lui. Heureusement, l'été avait une fin et il était maintenant de retour à Poudlard. Il allait pouvoir éviter sa soeur le plus possible et retrouver la joie de vivre qui le caractérisait. Il allait aussi pouvoir se faire sa propre idée de la situation des Deux Grands. Effectivement, le jeune homme avait entendu des tonnes d'histoires loufoques sur le sujet. Évidemment, ces histoires lui étaient rapportées -- en fait non, il les avaient entendus par hasard -- par sa mère. Cette femme anxieuse toujours prête à inventer des ragots et à y croire. Apparemment que les Deux Grands savaient communiquer avec les ogres et qu'ils allaient les lancer sur eux. Bon, bon ... rien de bien logique ! Garett avait donc hâte; bien que les nombreux décès étaient d'une tristesse immense; de faire la lumière sur les véritables faits. Le jeune homme aurait de la lecture à faire et hors de question de se fier aux articles de la Gazette du Sorcier ! Encore moins de ceux du Chicaneur, soit dit en passant.

Le Serdaigle était assied avec ses amis, souriant malgré l'inquiétude palpable dans la salle. Tout le monde avait peur de ce qui se passait actuellement, mais en même temps il planait une aura "d'habitude" sur les lieux. À force de vivre des catastrophes à tous les ans, on s'immunisait ! Garett parlait sur des choses et d'autres avant d'entendre les propos de Guenièvre Lakers. Il regarda la jeune fille avant de porter son attention en direction de la table des Professeurs. Effectivement, le Professeur Barrière ne s'y trouvais pas. À sa place, le Professeur Warzul ! Garett afficha un sourire joyeux avant de répondre :


" Aucune idée ! Toutefois, le Professeur Warzul est très colorée, tu verras ! Elle met de la vie dans ses cours d'une manière assez extravagante "

Vraiment, Ambertis était heureux de revoir ce professeur. Il prit un air plus grave avant d'ajouter :

" J'espère qu'il n'est rien arrivé de grave au Professeur Barrière. Avec ces attaques ... "

S'il était mort ? Quoique ce serait surprenant. Garett n'avait pas vu son nom passer dans les rubriques nécrologiques de la Gazette. Avec ce qui se passait, il lisait la chronique à tous les jours. Aurait-il lu la chronique des naissances et il aurait sut la raison de l'absence de son Professeur !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin Emmerson
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 80
Age du perso : 20 ans
Fonction : Élève à l'Institut d'Enseignement
3ème année
Patronus : Béluga
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Sep - 19:58
Justin était très heureux d'être de retour à Poudlard ! Enfin, il pourrait respirer librement ! Parce qu'avec une mère aussi mère poule que la sienne, il lui était très difficile de bouger sans recevoir des avertissements sur le dos ! En fait, le jeune homme n'avait presque pas put sortir de la maison de l'été. Sa mère, une Moldue rappelons le, avait entendu parler de ce qui se passait dans "son" monde et elle ne voulait surtout pas prendre le risque de laisser son petit garçon sortir de la maison par ces temps immondes. Effectivement, Cecilia Reims Emmerson s'était abonnée à la Gazette du Sorcier, désirant en connaître plus sur le monde de la sorcellerie. Elle s'était d'ailleurs lié d'amitié avec quelques sorcières; mères des amies de son fils; afin de s'ouvrir et de connaitre d'autres horizons. Cela avait du bon mais aussi du mauvais. Comme une panique "inutile" et un enfermement dans la demeure familiale. Comme si cela allait empêcher les Deux Grands de venir leur faire du mal s'ils le voulaient ! Justin ne pensait pas que ces sorciers étaient du genre à être timides en se disant "hey bien, ces gens nous ferment leur porte ... nous allons passer notre chemin !" Justin l'avait dit à sa mère, mais cela n'avait rien changé. Sauf une augmentation de la peur maternelle et une interdiction de laisser sa fenêtre ouverte. Le jeune Griffondor était presque mort de chaud ! Presque !

Enfin, le Rouge et Or était bien heureux d'être de retour. Certes, ce qui se passait était effrayant mais il considérait qu'il ne fallait pas paniquer pour autant. Quand on paniquais, on était cuit. Il fallait affronter le danger, le confronter et trouver un moyen de le combattre. Ce n'était pas en s'enfermant qu'on réglais les choses. Justin en était convaincu. En fier Griffondor, il aurait combattu avec courage la menace qui pesait sur eux. Il était inutile de se cacher du monstre ... on voyais bien ce que cela donnait dans les films d'horreur ! Le monstre finissait toujours pas nous retrouver. C'était ceux qui se battaient qui survivaient. Il fallait donc se battre.

Évidemment, Justin avait dut écouter sa mère et demeurer sagement chez lui. Il n'aurait jamais volontairement désobéit à ses parents. Le jeune homme avait passé un été d'ennui et s'était amusé comme il le pouvait : c'est-à-dire en lisant des livres d'action, en jouant à ses jeux vidéos et en imaginant toutes sortes de scénarios palpitants.

Assied à la table des Griffondors, Emmerson bavardait avec ses amis. Il avait hâte de manger ! Son estomac gargouillait pas mal ! Le Professeur Lupin venait de se lever pour aller chercher les nouveaux ... ils allaient enfin pouvoir passer aux choses sérieuses. Parmi ces choses, la chanson du Choixpeau Magique. Quelques personnes se demandaient bien ce qu'il allait leur dire cette année. C'était même un peu angoissant. On ne savait jamais à quoi s'attendre avec lui !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 553
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Sep - 10:07
Guenièvre regarda son préfet d'un air concentré, buvant littéralement sa réponse. Elle se fichait comme de sa première dent de lait que le professeur War-truc rende ses cours extraordinairement vivants ou non ! Ce qui l'intéressait, c'était que le professeur Barrière n'était pas là et qu'avec lui s'envolaient ses chances de connaitre la prophétie. Entre la présence plus que jamais sous-entendue de Godric dans sa tête, la rentrée et les attaques, le monde tournait à la folie. Où était-elle censée trouver des réponses ? Les bouquins de la bibliothèque avaient tous ou presque été épluchés par eux.

Toutefois, la jeune fille cessa ces considérations à la seconde remarque de Garett. Elle n'était quand même pas égoïste au point de ne pas se soucier de la santé de ses professeurs ! Une expression toujours aussi sérieuse sur le visage, elle scruta une seconde fois la table des professeurs, et ce qu'elle y vit la rassura quelque peu.


"Je ne pense quand même pas, sinon les professeurs n'auraient pas l'air aussi joyeux. Enfin, je suppose que si c'est le cas, le directeur Rogue en parlera dans son discours. Il n'y a plus qu'à attendre."

Comme si patienter était quelque chose qu'elle aimait faire ! Comme son esprit n'avait rien d'autre à faire, elle revint ruminer sur la prophétie dont le contenu lui semblait désormais inaccessible. A moins que… Le professeur Barrière avait lu un truc dans les étoiles ? Si leur secret s'étalait en points lumineux dans le ciel, aussi délicat qu'il fut à interprété, il était visible de tous, et quelqu'un d'autre avait forcément fini par le percer. Evidement, ça ne signifiait pas que l'on puisse faire le lien avec eux, ils étaient de parfaits inconnus Merlin merci mais en s'efforçant de tirer habilement sur les fils… Elle reprit d'un ton badin et apparemment désireux de chasser la lourdeur de la conversation induise par la remarque de Garret sur ce qui était arrivé ou n'était pas arrivé au professeur Barrière.

"Et sinon, ce professeur… Warzoul, elle est extravagante comment ? Du genre à faire ses cours en chantant ou à nous prédire l'avenir dans les étoiles ?"

Elle avait déformé le nom (mais d'ailleurs elle ne se souvenait plus du nom exact donc cela tombait bien) et affichait un sourire joyeux et insouciant. Pourvu que sa formulation n'attire pas de soupçons mais qu'elle récolte des informations. Il y avait peu de chances, mais il n'était pas dit qu'elle n'aurait pas essayé !




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Sep - 10:33
Donovan était nerveux. Très nerveux. La raison était toute simple : le professeur Barrière ne se trouvais pas à la table des professeurs. Pourquoi ? Avait-il eu tellement peur de ce qu'il avait vu dans les étoiles pour démissionner et s'éloigner le plus possible d'eux ? Ça y était, ce qui était dévoilé dans les cieux faisait d'eux des monstres immondes ! C'était irrécupérable. Le jeune garçon, assied à sa place à la table des Poufsouffle, ne cessait de lancer des regards angoissés en direction des trois autres. Avaient-ils les mêmes angoisses ? Il vit que Maryna et Guenièvre se lançaient des regards. Elles avaient remarquées. Donovan se retourna tordit le cou pour regarder Quentin. Est-ce que lui aussi avait vu ? Et si ... hum. Le Poufsouffle se replaça sur son banc et se concentra sur les trois autres. C'était quand même plus facile quand ils étaient tous à vu ! Il se concentra donc et pensa :

* Vous avez vu ? Barrière n'est pas là ! *

Est-ce que cela avait fonctionné ? Les trois autres avaient-ils captés sa pensée ? Après tout, ils n'avaient tenté le coup de la legilismencie qu'une seule fois. Donovan attarda son regard sur Maryna, Guenièvre et Quentin. Auraient-ils une réaction ? Allaient-ils lui répondre ? Si oui, ça faisait quoi s'ils répondaient en même temps ? Brrrr, il ne voulais quand même pas avoir quatre voix dans sa tête ! Déjà qu'il devait faire avec celle de Serpentard ! Et si ... s'il entendait huit voix ? Oui, oui, huit ! Celles de Quentin, Helga, Maryna, Rowena, Guenièvre, Godric et Salazar ? Toutes ces voix en même temps ! Il n'aurait pas dut tenter le coup ! Donovan frissonna un peu, légèrement apeuré. Que tout ça finisse ! Merde, pourquoi Barrière n'était pas là ? Ils auraient put trouver comment faire pour se libérer de ce qui leur arrivait ! Il voulait sa vie, c'était pas compliqué ! Anxieux, Donovan prit un verre d'eau et en bu une gorgée. Il donnerait tout pour se réveiller !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eloi Morisson
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 23 ans
Fonction : Poursuiveur des Flèches d'Appleby
Patronus : Addax
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Sep - 21:32
Sa toute dernière année à Poudlard ! C'était quand même quelque chose ! Dans son esprit, c'était encore hier qu'il entrais dans la Grande Salle, intimidé et tout petit, se demandant bien ce que l'avenir lui réservais. Maintenant, le voilà finissant de la plus prestigieuse des écoles de sorcellerie du monde. Honnêtement, cela lui faisait un peu de peine de devoir quitter l'école. Toutefois, il était aussi très content et excité de débuter sa vie d'adulte. Dès qu'il allait terminé l'année, il allait faire les essais pour plusieurs équipes de Quidditch. Pour toutes celles qui voudraient lui donner une chance, en fait. Sa carrière allait pouvoir prendre son essor. Oui, cette dernière année allait être très particulière.

Le jeune homme était assied avec les autres Poufsouffle. Souriant, il plaisantais avec ses amis, tentant d'alléger l'atmosphère au mieux. Cela n'était pas facile, compte tenue des évènements. Tous le monde était sur les dents, surtout que leur directeur n'était pas présent à la table des professeurs. Les murmures et les rumeurs allaient donc de bon train à la table des jaunes et Eloi essayaient du mieux qu'il le pouvait de calmer tout le monde. Ils n'avaient qu'à attendre et ils auraient la raison par le directeur Rogue. C'était inutile de faire des histoires pour "si peu". Est-ce qu'il y avait des bannières noires accrochées partout, signe de deuil à Poudlard ? Non. Alors, ce n'était pas la peine de se prendre la tête. Eloi raconta une anecdote de son été à quelques amis assied près de lui, ce qui déclencha plusieurs éclats de rire. Voilà qui était mieux ! Il fallait rire dans la vie ! S'ils avaient des raisons de devenir sérieux, ils allaient l'être ... pour le moment, qu'ils se dégourdissent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Frank Gillis
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 18 ans
Fonction : Étudiant à l'institut supérieure de laboramagie
Patronus : Bison
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 30 Sep - 18:27
L'ambiance était bruyante, comme s'ils se trouvaient au milieu d'un essaim d'abeilles. Les bourdonnements et les chuintements provoqués par les murmures ambiants allait le rendre dingue. Frank avait besoin de calme, de se retrouver seul une bonne fois pour toute. Il fallait avouer que le jeune homme n'avait pas eu un été des plus reposant. Effectivement, il avait dut travailler tout l'été pour gagner quelques onces de Gallions qu'il avait dut remettre à sa mère. Celle-ci avait put payer le loyer et les comptes faramineux laissés par son père. Un connard de première celui-là ! Parlant de connard, son frère Timothy ne donnait pas sa place. Cet imbécile avait décidé de rejoindre les rangs des Deux Grands. Une honte ! Pas que les buts véhiculés par les Deux Grands n'étaient pas honorables. Honnêtement, Frank les aurait aussi bien rejoint. Si. Oui, s'ils n'étaient pas dirigé par Julianne VanHolsen ! La Princesse des Carmaristes ! Timothy avait tourné le dos à sa secte en rejoignant les rangs de "l'ennemi". D'accord, les Deux Grands n'avaient rien à voir avec les vampires Carmaristes. Ces imbéciles étaient trop couards pour ça ! Mais quand même ... il n'empêchait que VanHolsen les dirigeaient et que ce simple fait rendait l'idée que son frère les ait rejoint comme étant la plus grande connerie du siècle. Remarquez, ce n'était pas surprenant de la part de Timothy.

Le jeune homme, loin de trouver l'idée que son frère ait rejoint les rangs obscurs soit la pire des choses qui lui soit arrivé cet été, était perdu dans ses pensées. Effectivement, il tentais de trouver un autre emploi à l'intérieur des murs de Poudlard. Aider à l'infirmerie n'était pas bien payant et il devait trouver à augmenter ses gains. Les comptes laissés par son père étaient pas petits ... vraiment pas. Ce type avait un sale problème entre les deux oreilles. Frank, pensif, demeurait coupé de ce qui l'entourait, dans ses pensées. Il allait trouver. Il ferait n'importe quoi, jusqu'à nettoyer la volière. Sa mère avait besoin de lui, merde ! Il lui restait deux ans avant de débuter ses études en laboramagie. Ensuite, il allait pouvoir faire des stages pas mal plus payants à Ste-Mangouste. Il allait trouver ... quitte à faire des choses illégales.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 538
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Oct - 15:26
Severus était assied à la table des professeur, droit et stoique. Il semblait encore plus rigide et sévère qu'avant. Son regard était fixe et son air demeurait fermé et indéchiffrable. En fait, l'homme se fermait aux regards des autres. Il ne voulait pas voir leur regards affligeants et accusateurs. Peut-être même leur regards de pitié. Il était le père de celle qui se faisait maintenant nommer Julianne la Grande. Il était le père d'une meurtrière. Le sorcier savait qu'il lui serait difficile de confronter les jugements, paroles et regards des autres. Il allait en entendre des commentaires désobligeants ! Et, il ne savait pas comment il allait réagir. Son petit bébé n'était en rien responsable de ses actes. Severus le savait maintenant. La réunion de l'Ordre avait dévoilé des renseignements importants sur le sujet. Sa fille était aux prises avec une malédiction. Son âme voyageait à quelque part alors que son corps possédé se baladait tout seul pour tuer sauvagement et de la plus cruelle des façon, tous ceux qu'il croisait. Severus savait depuis toujours que la créature aux dents claquantes allait survenir. Il le savait depuis le début de la grossesse de Gwendoline. Il avait toujours eu cette crainte chacune des grossesses, d'ailleurs. Appelez ça une prémonition si vous voulez, mais Severus le savait. Maintenant, c'était chose faite. La chose aux dents baveuses avait prit possession de sa fille et, par Merlin, elle allait le payer cher ! Comme tout ceux qui allait parler contre son enfant. Julianne était innocente. Il allait la défendre et, surtout, la sauver de son cauchemar. C'était son rôle. Il n'était peut-être pas le meilleur père qui soit, le plus affectueux et tout ça, mais il était protecteur. On ne pouvait pas lui enlever ça.

Rogue pinça les lèvres. Bien qu'il voulait se couper du monde, il entendait très bien les paroles prononcées par plusieurs élèves. Ils parlaient de Julianne avec des propos pas toujours élogieux. Les imbéciles ! Les plus vieux ne se souvenaient pas de la gentillesse de Julianne ? Maintenant, ils croyaient les insanités véhiculées dans la Gazette du Sorcier. Oui, il allait péter une coche avant Halloween, c'était clair !

Le directeur de Poudlard ne réagit pas quand Lupin se leva pour aller chercher les nouveaux. Pourquoi l'aurait-il fait ? Il demeura immobile, le visage fermé et les lèvres légèrement pincées. Il pensait à son discours. Il devrait parler de sa fille. Il devait choisir ses mots avec une extrême attention. Il avait passé la moitié de la nuit à écrire son discours mais, actuellement, il ne lui paraissait pas vraiment juste. Severus voulait leur dire qu'il s'agissait d'une malédiction, d'une possession certes dangereuse mais qu'ils allaient trouver le moyen de régler le problème. Il voulait innocenter son enfant sans pour autant nier la dangerosité de la situation.

Soudain, une pensée traversa son esprit. Severus arqua un sourcil et tourna légèrement son regard en direction de Donovan Lasher. Tiens donc ... il tentais de communiquer par légilismencie. Oui, c'était bien beau être légilismen mon petit, mais il fallait aussi apprendre à fermer son esprit par l'occlumencie quand on communiquait avec d'autres ! Alors, à qui était destiné ce message ? Rogue n'en avait aucune idée ... mais il allait le savoir bientôt. L'homme reporta son attention sur les portes de la Grande Salle. Alors, ils arrivaient oui ? Qu'il aille se terrer dans les cachots au plus vite !


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Oct - 21:52




Le Choixpeau était silencieux. Pour le moment. Néanmoins, son silence ne signifiait pas qu'il était inerte. Loin de là. Sur le tabouret, les fins observateurs pouvaient remarquer que le Choixpeau de Godric Griffondor frémissait légèrement. Il voyais des choses. Des choses cruelles. Des choses immondes. Il voyait les descendantes de Sarkasius Ternac. Toutes ses descendantes. Ses filles de l'Enfer. Celles qui avaient parcouru le monde durant des siècles, semant la terreur parmi la population. Celles qui se procréait de manière unique. Il ne pouvait qu'il y en avoir qu'une seule. À chaque génération. Qu'une. Julianne Rogue était parvenu à contourner cette partie de la malédiction. Elle croyait être parvenu à la vaincre mais il en était tout autre. Oui, le Choixpeau Magique les voyait. Dans sa tête. Toutes ces diablesses. Et cela le faisait frémir. D'horreur. D'appréhension. Le monde allait devenir aussi rouge que le sang. Il en avait bien peur. Pendant que les élèves discutaient entre eux, le fidèle couvre-chef voyait. Il allait les aviser du danger ... il ne pouvait rien faire d'autre. Rien.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Oct - 13:15
Quentin était entré dans la grande salle encore avec de gros cerne sous les yeux. il n'avait finalement pas réussit à dormir dans le train. il avait été trop au bord de ses émotions (comme toujours) pour s'endormir. Quentin était stoîque oui le jeune s'était encore faire convaincre de ne rien dire par Maryna.... et les autres...

Le jeune homme alla donc s'assoir sans vraiment savoir tout ce qui s'était passé pendant l'été avec les deux grands. Oui Quentin n'était pas du tout au courant... en fait il avait tellement passé de temps à "combattre" la douce fondatrice... donc s'il y avait eu quoi que se soit de spécial il ne le savait pas... Il était assis à côté de Justin et il fit un sourire (ça faisait très longtemps qu'il n'avait pas sourie) à cause du gargouillie que le ventre de Emmerson avait fait...

-J'ai cru sentir un tremblement de terre Emmerson

Disons que le sourire ne resta pas très longtemps... il retomba dans ses pensés... et tout ce qu'il pensa fut de regarder à la table des professeur. Donc tout ce qui le travaillait, c'était de voir le professeur Barrière afin de savoir ce qu'il pouvait leur dire... Ce fut une des première chose qu'il remarqua lors qu'il regarda la table des professeur... le professeur n'était pas là. Visiblement il n'était pas le seul des quatre qui l'avait remarqué... Guenièvre et Maryna l'avait regardé une après l'autre et Donovan avait fait comme Maryna cet été il leur avait fait remarqué par légilimencie. Quentin fit soudainement une chose que jamais il n'aurait fait auparavant... il avait eu un reguain de courage et il se leva tout suite après que le professeur Lupin ait quitter la salle et cria assez fort vers le professur Rogue...

-OU EST LE PROFESSEUR BARRIÈRE ?

Puis il se ressaisi et figea... il en revenait pas d'avoir fait cela
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Oct - 19:32
Je discutais gentiment avec le Professeur Warzul, me réjouissant d'avance de la nouvelle année qui débutais. J'avais toujours trouvé qu'il s'agissait du meilleur moment de la période scolaire. L'idée de recommencer à apprendre, de pouvoir parcourir ces murs si aimés m'avait toujours rendu joyeuse. Lorsque j'étais étudiante, le simple fait de devoir partir d'ici me faisait piquer une crise ! Il y avait tellement de connaissances camouflées derrière les portes. C'était une honte de devoir partir pour les laisser en arrière. Poudlard était la seule chose qui pouvait me retenir de suivre mon frère partout. James pouvait être n'importe où, moi j'étais bien ici ! Pour ça que je survivais très bien de demeurer sur l'ile et non pas dans le même quartier que mon frère adoré. Puis, à un moment donné, il y avait bien des limites !

Je parlais donc avec ma collègue, toute joyeuse, en attendant que Remus revienne avec les étudiants de première année. Soudain, je fit le saut, han. Normal, un élève venait de crier. Je tournai la tête vers les étudiants, les regardant avec de grands yeux. Qui avait crié ? Dites ? Quelqu'un de Poufsouffle ? Non, les Poufsouffle étaient calme, vous savez ? Ils n'auraient pas crié comme ça et ... Je vit alors Quentin Waldon se rasseoir et je fit encore plus de grands yeux. Monsieur Waldon ? Han ? Ho ! Sans trop réfléchir, je prit la parole. C'était vrai, han, c'était à Severus de répondre mais quand il y avait une question, han, je ne pouvais pas m'empêcher d'y répondre ! Pas de ma faute, vous savez ? Dites ?


" Le Professeur Barrière est avec sa fiancée, han. Ils ont eu des bébés, vous savez ? Il ne faut pas crier comme ça, han ... "

Je reportai mon attention sur le Professeur Warzul, croisant le regard de Severus au passage. Je lui fit un grand sourire avant de reprendre ma conversation avec Béatrice. Alors, han ? Il faisait quel temps dans les îles ? Han ?




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Oct - 6:36
Maryna était plongé dans ses pensées. Alors lorsqu'elle entendit Donovan lui 'parler' elle releva juste la tête dans sa direction en haussant les épaules. Pas la peine de répondre parce que s'ils répondaient tous en même temps ça allait être la cacophonie dans sa tête, alors. Par contre, lorsque Quentin se leva et demanda où se trouvait le professeur Barrière la vert et argent fut assez surprise. Cela changeait vraiment de ses habitudes. D'un point de vue tant mieux mais de l'autre, pour se faire remarquer, il n'y avait pas mieux! Bon, on pouvait toujours penser que suite aux attaques des deux grands un élève s'inquiète de ne pas voir un professeur mais tout de même! Il y avait des limites! Enfin. Au moins ils savaient maintenant la raison de l’absence de leur professeur.
Qu'il fasse ce qu'il veut, pensa la jeune fille morose.
Elle replongea son attention vers le Choixpeau. C'était plus facile d'interpréter sa réaction maintenant qu'ils savaient. Quand elle y repensait, tout avait commencé là pour eux. C'est là qu'ils avaient commencé à se poser des questions. Grâce à lui. Et grâce à ce qu'elle savait maintenant sur lui, elle envisageait sérieusement d'aller lui parler. Seul problème, impossible de l'approcher pour l'instant. Avec tout les élèves et professeur! Inenvisageable! Et pourtant, lui seul pourrait peut être les renseigner un peu, Rowena ayant refusé de lui dire quoi que ce soit. La solution la plus simple qui lui apparaissait était d'attendre la fin du banquet. Le choixpeau restait sur son tabouret à ce qui lui semblait. Quand tout le monde se lèverait pour se rendre dans les dortoirs, il leur serait plus simple de s'en approcher. Et personne ne remarquerait rien. Mais pour ça, il fallait avertir les autres. Vive la legilismencie pensa t elle avec un soudain reguain de bonne humeur.
Elle s'apprétait à lancer son message quand


*Attend!*
La jeune fille soupira interieurement mais s'arreta (eh, pas facile d'avoir deux conversations intérieures en même temps!)
*Oui? Qu'est ce qu'il y a?*
*Tu as pensé que tu te trouvais à Poudlard? En compagnie de professeur dont la plupart sont surement legilismen. Tu n'as peut-être pas envie qu'ils soient au courant?*
*Non, effectivement. Je n'y avais pas pensé. Comment je fais? Hé, mais attend un peu, ça veut dire qu'ilos ont peut être déjà entendu le message de Don?*
*C'est fort possible effectivement. Maintenant, tu peux imaginer que tu es dans une salle sans portes ni fenêtres et qu'il y a juste tes amis dedans. Et que personne d'autre ne peux entrer.*

Maryna se concentra, elle se doutait qu'il leur faudrait bien un jour se révéler, mais au plus tard se serait, et bien, au mieux se serait!!! Elle s'imagina donc dans une salle, qui ressemblait fortement à celle d'astronomie, et imagina que ses amis l'y rejoignait.

*J'ai une idée. Comme on sait maintenant que le professeur Barrière n'est pas là et qu'on ne sait pas quand il reviendra, on pourrait essayer de parler au Choixpeau. Quand tout le monde se lèvera pour se rendre dans les salles communes, ils nous suffira de nous faufiler jusque lui. Dites moi ce que vous en pensez. Après tout, voilà peut être notre seule occasion d'en savoir plus. Et surtout! J'insiste, pensez que nous ne sommes peut être pas les seuls légilsmens et imaginez que vous vous trouvez dans une salle. C'est Rowena qui me l'a dis.*

Advienne que pourra.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 538
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Oct - 19:06
Le vampire gardait son air renfrogné. Honnêtement, il n'était pas d'humeur aux festivités et aux bavardages de début d'année. Ce n'était pas le moment de penser aux plaisirs de la vie quand, au dehors, le mal sévissait. Surtout que la principale raison de la levée du mal prenait place dans le corps de sa fille. Comment est-ce qu'il aurait put paraitre enjoué -- si c'était une chose possible -- quand son enfant était aux prises avec une malédiction démoniaque ? Comment pouvait-il faire comme si de rien n'était alors que sa fille souffrait probablement dans les affres de l'Enfer ? Quoi, il était exactement comme si de rien n'était ? Bha ouais, il n'allait quand même pas grimper sur la table en dansant le french can-can, juste pour ne pas faire comme "si de rien n'était" ! Enfin, vous comprenez que; pour lui; faire comme si de rien n'était serait de parler comme Pie Potter, enfin peut-être pas mais de faire au moins comme les autres, pas de faire ce qu'il fait habituellement. Compris ?

Severus soupira; il finissait (oui, parce que cela faisait un bon bout qu'il avait commencé) à en avoir ras le pompon de cette attente interminable pour; finalement; pas grand chose. Une répartition ou une autre pour ce que cela changeait ! Puis, pourquoi ils gardaient encore ce concept de maisons ? Ça ne créait que des ennuis. Bon, voilà qu'il pensait comme Amélia ! Est-ce que Loupin voulait bien ouvrir les foutues portes qu'on en finisse !

Soudain, quelque chose venait de temporairement le sortir de son renfrognement. Effectivement, Monsieur Waldon venait de se lever comme un clown dans sa boite à surprise, hurlant comme un perdu. Rogue tourna un regard vide et froid en direction de son élève et il allait sévèrement le remettre à l'ordre quand ... Amélia ouvrit la bouche pour informer tous le monde de la raison de l'absence de Barrière. Bravo ! Elle venait de lui couper une partie de son discours ! Severus tourna ses yeux noirs sur son amie, la dévisageant comme il l'aurait fait devant un bout de fromage pourri. Pourquoi est-ce qu'elle ne se taisait pas un peu ?! Qu'est-ce qu'il allait dire, maintenant ? Que des trucs sur Julianne ... ha oui, bravo ! Le sorcier pinça les lèvres avant de reprendre son observation renfrognée des portes de la Grande Salle.


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Oct - 3:33


Sasha Lander

Cela faisait longtemps que Sasha entendait parler de Poudlard par ses frères. Elle avait entendue tellement de choses à son propos qu'elle ne savait pas comment l'envisager. Lorsqu'elle était descendue du train elle avait suivi la voix qui appelait les premières années, la repérant sans peine. En même temps, ce n'est pas tout les jours que l'on voyait quelqu'un de cette taille! La jeune fille suivit l'homme jusqu'aux barques et monta avec François Watkins qu'elle avait rencontré dans le train.
Il faisait froid sur la rivière mais cela valait le détour pensa la brune en contemplant, muette le spectacle qui s'offrait à ses yeux.

Le château se découpait illuminé sur le ciel noir rempli d'étoile. C'était vraiment magnifique! Elle n'aurait jamais imaginé pareil spectacle. Et plus ils se rapprochaient, plus elle sentait une boule se former dans son ventre. Bien sûr elle ne l'aurait jamais avoué mais Sasha avait un peu peur. Oui, peur. Comment se déroulait la répartition? Où allait elle aller? Serpentard?Ou Griffondor? Ou Poufsouffle? Ou encore Serdaigle? D'après le peu qu'elle en savait il fallait mieux ne pas aller à Serpentard. Ces frères étaient pour la plupart à Grifondor. D'un côté elle espérait y aller, de l'autre non. Plongée dans ses pensées la jeune fille s'était à peine rendue compte qu'ils étaient arrivés... Le château...

Elle descendit de la barque et suivit le groupe jusque dans le hall. Sasha ne savait où tourner la tête et les yeux. Tout était si beau ! Si magnifique ! Elle ne remarqua donc pas tout de suite qu'on les avait laissé seuls. Un peu anxieuse la jeune fille vérifia rapidement qu'elle n'avait pas de tâche sur le devant de sa robe de sorcière et que ses cheveux ne partaient pas dans tout les sens. Sasha n'était pas une jeune fille particulièrement coquette et qui attachait une grande importance à l'apparence mais elle ne tenait pas non plus à passer pour une souillon qui débarquait de sa campagne ! Et puis, au moins, pendant ce temps là elle ne pensait pas à ce qui l'attendait.

Par dessus les chuchotis audibles de ses camarades la première année entendait nettement les bavardage provenant de la Grande Salle. Et dire que toutes ces personnes les attendaient... Et allaient les regarder entrer... Pourvu que ses frères n'attirent pas l'attention sur elle! Par Merlin, elle avait suffisamment le trac comme ça! Elle remarqua alors que quelqu'un se tenait devant eux. Attendant manifestement le silence. Elle semblait être la seule à l'avoir remarqué. Elle donna un coup de coude dans les côtes de son voisin histoire qu'il se taise et attendit que le professeur prenne la parole et leur explique ce qui allait se passer.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tetsuko Alween
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 39
Age : 21
Age du perso : 12 ans
Fonction : 2eme année
Date d'inscription : 28/10/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Oct - 17:06
Tetsuko attendait depuis plusieurs mois sont départ pour Poudlard. Son père lui avait expliquer ses souvenirs de l'école. Elle savait qu'elle prendrait un train puis arriver au dehors du château, les premières années traverseront un lac. Elle s'imaginait déjà la beauté du château. Tout le long du trajet la magie montait déjà en elle. L'impatience lui broyait l'estomac. Des questions, encore des questions. Tous sans reponce. Sera t'elle Griffondord ? Poufsouffle ? Serpentard ? Serdaigle ? Son père lui avait dit que la pire était Serpentard, peut être un cliché ? Elle voulait allez à Griffdord, mais son père venait lui de Poufsouffle.
Les élèves sortirent enfin du train.
Un grand homme accompagna les élèves de première année, Tetsuko en fut ébloui. Le lac magnifique sétendais devant eux. La jeune magicienne pût apercevoir le magique château. Un rêve. Les questions qu'elle se posait se remplacèrent par un mal de ventre. Le stress monta en elle. Elle monta dans la barque et se laissa emporter sur l'eau. Ses pensées suivait le court d'eau, elle pensait à tout et à rien.
Elle se réveilla lorsque la barque toucha le sol. Elle suivit les autres. Toutes les phrases autour d'elle s'emmêlait.
Arriver au château, elle n'avait pas assez de yeux pour tout voir. La jeune fille regardait de tout les cotée.
Enfin, ils étaient arrivé à une grande porte. Tout le monde se tue autours d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 524
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct - 15:45
Les mains posées sur la rembarde de pierre donnant sur le grand escalier, j'attendais les nouveaux étudiants. Derrière moi, les paroles presque étouffées des élèves qui nous attendais dans la Grande Salle me fit sourire. Je me rappelais très bien ma propre attente, alors que j'arrivais dans ce château pour la première fois. Honnêtement, je me serais bien enfuie à toutes jambes ce soir là ! Je ne voulais pas être ici. J'avais voulu demeurer à la maison et m'y terrer sans plus jamais en ressortir. Je me considérais comme un monstre, une erreur de la nature et je ne voulais certainement pas prendre le risque que quiconque découvre mon horrible secret. Mes parents avaient insisté provoquant ma colère et mon silence buté; silence que j'avais gardé jusqu'à ma rencontre avec James, David et Sirius. Peter, lui, nous avait rejoint plus tard ... devant ces mêmes portes. Oui, j'avais regretté ma présence entre ces murs de nombreuses années; jusqu'à ce que j'apprenne peu à peu à m'accepter moi-même. Poudlard était ensuite devenu un refuge précieux, un lieu où l'amitié et l'amour m'avait attendu à chaque tournant. Ce lieu, je l'appréciait.

Des pas se firent entendre et je me redressai avec un sourire. Les élèves de première année arrivaient, en rang serré, suivant Hagrid en affichant des airs à la fois éblouis, curieux et inquiet. Je fit un signe de tête en direction du Professeur Soins aux Créatures Magiques avant de lui dire :


" Merci, Hagrid. Tu peux aller rejoindre les autres "

Je reportai ensuite mon attention sur les nouveaux élèves, leur souriant gentiment tout en enfonçant les mains dans mes poches. J'attendis que Hagrid ait pénétré dans la Grande Salle pour aller s'asseoir à la table des Professeurs, puis j'attendis le silence s'installe devant moi. Lorsque ce fut fait, je dit simplement aux enfants :

" Bonsoir. Bienvenue à Poudlard. Je suis le Professeur Remus J. Lupin, vice-directeur de cette école et Professeur de Défenses contre les forces du mal. Ce soir, vous ferez la connaissance de vos professeurs et de vos collègues de maison. Mais, avant, vous serez répartis "

Je fit un nouveau sourire, retirant les mains de mes poches, avant d'ajouter :

" Pour ceux et celles qui ne le savent pas déjà, Poudlard est formé de quatre maisons. Il y a Griffondor, Poufsouffle, Serpentard et Serdaigle. Vous allez me suivre jusqu'au tabouret devant la salle et, lorsque je nommerai votre nom, vous allez vous asseoir sur le tabouret et je poserai le choixpeau magique sur votre tête, pour votre répartition "

Tout était dit. Je me tournai en direction des portes de la Grande Salle et les ouvrit avant d'entrer dans la pièce. Le silence se rétablit immédiatement dans les lieux, seuls mes pas et ceux des étudiants de première année brisaient le silence. Je me rendit jusqu'au tabouret, puis me tournai à nouveau vers les enfants. Il était temps de passer aux choses sérieuses. Je prit un rouleau de parchemin, que je déroulai lentement avant de nommer le premier nom indiqué :

" Sasha Lander "




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct - 16:29

Sasha Lander

Sasha écouta le professeur Lupin avec un air calme et un sourire aux lèvres. Poudlard était vraiment à elle ! En réalité, le discours du Professeur ne lui apprit pas grand-chose qu'Ethan et Scott, ses deux frère aînés, ne lui aient appris, mais bon. Au moins, ça prouvait qu'ils ne lui racontaient pas que des mensonges ! Parce qu'il fallait préciser que des histoires effrayantes sur Poudlard, et la cérémonie "sanglante" de la Répartition, ses frangins l'en avait abreuvée depuis qu'elle était gamine. Aujourd'hui, elle était fière de devenir enfin leur égale en entrant dans cette école. Quand elle maîtriserait un peu mieux ses pouvoirs, ils pourraient toujours essayer de la faire passer pour une faible petite sœur ayant besoin de défenseurs !

Elle suivit le professeur Lupin pleinement satisfaite. Il fallait reconnaître que la Grande Salle était impressionnante. Elle la parcouru brièvement du regard, repérant quelles tables correspondaient à quelle maison. Attablés à celle de Griffondor, ses frères lui lançaient des signes. Eth avait l'air de mimer que si elle n'était pas répartie à Griffondor, ils la renieraient. Très drôle ! Vu les circonstances, Sasha se retint de leur tirer la langue et se contenta de lever les yeux au ciel avant de reporter son attention sur le Professeur. Un chapeau n'avait de très sanguinolent. Une liste sur du parchemin non plus d'ailleurs. Sauf si… Pourquoi fallait-il qu'elle soit la première ?

Elle une assurance malgré tout un peu feinte, elle se dirigea tranquillement vers le tabouret désigné par le professeur et s'y assit. C'était au Choixpeau de jouer maintenant. Perpétuerait-elle la tradition familiale en allant à Griffondor, ou trouverait-elle une nouvelle occasion de se démarquer de ses frères en étant répartie ailleurs ?


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct - 22:10

Choixpeau Magique

Il n'en pouvais plus. Ces images, ces images sanglantes qui tournaient et tournaient dans sa tête. Il ne pouvait que percevoir ces scènes d'horreur, ces femmes damnées depuis des générations. Ces femmes qui, possédées par les ténèbres, ne devenaient plus que l'ombre d'elles-mêmes. Ces femmes qui; jadis; étaient considérées comme de petites filles charmantes, des adolescentes aimables et appréciées ... ces femmes devenaient les servantes de l'Enfer. Possédées. Damnées. Contrôlées par ceux qui parcouraient les couloirs infernaux. Depuis des générations, elles semaient la désolation et la mort. Jusqu'à ce qu'elles soient vaincues. Enfin, vaincues. Personne ne pouvait véritablement vaincre les Enfers. Personne. On ne pouvait qu'espérer tenir les démons à distances. Espérer que le mal prenne fin. Mais, le mal n'avait jamais de fin. Jamais. Le mal était en chacun de nous, attendant sa libération. Le mal. Il couvait comme une fièvre, comme la peste attendant son heure pour éclore. Le Choixpeau Magique voyait ... et il n'en pouvait plus. Il voyais ...

ATTENTION, CETTE VIDÉO CONTIENT DES SCÈNES DE NUDITÉ OU DES PASSAGES "À TENEUR SEXUEL" SANS QUE CE SOIT PORNOGRAPHIQUES, PAR CONTRE. NÉANMOINS, NOUS TENONS À VOUS EN AVISER. MERCI.



Alors que le Professeur Lupin posait la main sur lui pour le déposer sur la tête de la première élève à répartir, le Choixpeau ouvrit la bouche et y alla de son discours. Habituellement, il attendait à la fin de la répartition, mais en la situation était-elle qu'il ne pouvait plus se taire. Il devait parler. Le couvre-chef annonça donc, de sa voix brisée et grave :


" Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
Les hommes sauront faire vivre des mirages
Les sens seront trompés et ils croiront toucher ce qui n'est pas
Ils suivront des chemins que seuls les yeux verront
Et le rêve pourra ainsi devenir vivant

Mais l'homme ne saura plus séparer ce qui est de ce qui n'est pas
Il se perdra dans de faux labyrinthes
Ceux qui sauront faire naître des mirages
Se joueront de l'homme naïf en le trompant
Et beaucoup d'hommes deviendront des chiens rampants

Ils viendront. Ils viendront.
Ceux par qui la mort se fera Reine
Ils viendront.
Bientôt.
Ceux qui doivent être se lèveront trop tard pour votre salut

Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
L'homme se croira Dieu alors qu'il ne sera rien de plus qu'à sa naissance
Il frappera toujours vaincu par la colère et la jalousie
Mais son bras sera armé de la puissance dont il se sera emparé
Et Prométhée aveuglé il pourra tout détruire autour de lui

Il restera un nain de l'âme et il aura la force d'un géant
Il avancera d'un pas immense mais il ignorera quel chemin prendre
Sa tête sera lourde de savoir
Mais il ne saura pas pourquoi il vit et il meurt
Il sera comme toujours le fou qui gesticule ou l'enfant qui geint


Le Choixpeau Magique se tue. Stoique, il attendait que Lupin le dépose sur la tête de la jeune enfant qui attendait maintenant sa répartition. Le sentiment d'urgence grondait toujours en lui, mais que pouvait-il faire ? Il n'était qu'un bout de tissus qui commençait à se faire vieux. Un bout de tissu qui ne demandait qu'à faire le travail qui lui était imparti. Son travail, sans plus.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
François Watkins
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 12
Age : 19
Localisation : Dans les nuages en train de rêver
Age du perso : 11 ans
Fonction : 1er année à Poudlard
Patronus : Lapin nain
Date d'inscription : 28/07/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Nov - 18:05
François était dans la foule des premiers années, étant impatient de rentrer dans cette nouvelle école. Il avait déjà pris les barques qui était sur le lac les emenant à l'école.

Il était au hall avec tout les autres attendent une personne dont il ne connaissait point quand le monsieur était arrivéz tout le monde se tut et l'écoutèrent avec bonheur et joie. Puis ils entrèrent dans la Grande Salle, là où on mange tout les matins et les soirs et où on reçoit le courrier de ses hiboux. Le jeune homme était très content. Il arrêta pas de sourir comme jamais il a sourit ; puis ils arrivèrent devant un tabouret, il avait dessus un chapeau de sorcier mais assez étrange .

PS : Désolé je n'ai pas beaucoup fait de lignes mais je viens de revenir de vacances ^^'
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Nov - 17:52
J'étais toujours en train de discuter joyeusement avec ma colorée collègue de travail, ignorant totalement les regards torves de mon meilleur ami, lorsque les portes de la Grande Salle s'ouvrirent pour laisser passer mon valeureux époux. Je tournai immédiatement la tête dans sa direction, un sourire accroché aux lèvres. Les nouveaux étudiants le suivait gentiment, affichant des airs émerveillés et quelque peu inquiets. Dans un désir de les rassurer, je leur envoyai énergiquement la main avant de poser cette dernière devant moi. Qui allaient être répartis chez les Serdaigle ? Han ? Dites ? Je parcouru les visages enfantins des yeux, déterminée à devinée qui pouvait avoir l'étoffe de génie quand ... le Choixpeau Magique se mit à parler. Je fit de grands yeux, ouvrant la bouche d'étonnement et de consternation. Le Choixpeau Magique parlait, han ! Il énonçait déjà sa chanson, han, alors que la répartition n'avait même pas eu lieu encore. C'était anormal ! Encore une fois, tout ne tournais pas rond, han ! Les paroles du Choixpeau n'étaient évidemment pas rassurantes et mes yeux s'élargirent; de peur cette fois; avant que je ne regarde successivement Remus et Severus. Ils avaient entendu ? Han ? Dites ? C'était encore des paroles effrayantes, han, et en plus ça annonçait qu'ils allaient venir ici ! Oui, oui, ici. Ne me prenez pas pour une idiote, han ! Le Choixpeau n'avait pas clairement dit qu'ils allaient venir ici ici, mais moi, je savais lire entre les lignes, vous savez ? Dites ? Han ? C'était quand même évident quand nous étions un génie ! Mon regard se posa enfin sur Severus pour y rester et je lui murmurai sur un ton "bas" -- vous avez devinez que ça n'en était pas un, han -- :

" Severus, han ! Tu as entendu ? Dit ? Fait quelque chose, han ! "

Oui, il devais faire quelque chose ! Fouiller l'école, han, pour vérifier qu'ils ne soient pas déjà ici, par exemple. C'était vrai, quoi ! Le Choixpeau n'avait pas spécifié quand ... juste qu'ils allaient venir et qu'on ne pourrait rien y faire. Ho non, han ! Je reportai mon attention sur Remus, hésitant manifestement entre deux choses : me lever pour courir vers lui l'attraper par la main, le tirer vers Samuel, attraper notre fils et s'enfuir en courant comme une timbrée en criant iiiiiiiiiiiiiiiii comme une flute OU rester assise et attendre. Tout un choix, vous savez ? Dites ? Si Severus ne faisait rien d'ici deux secondes, devinez ce que j'allais choisir ? Han ? Vous le savez ? OUI ! Remus devait se tenir prêt à courir !




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 538
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Nov - 13:53
Si Severus avait put voir ce que voyais le Chapeau Magique à l’intérieur de son « âme de tissu », il en serait mort de désespoir sur le champs. Si cette mort était chose possible pour les vampires, évidemment. Visionner les descendantes de Ternac, toutes ces pauvres filles qui avaient été enchaînées par le rituel satanique de leur ancêtre, lui aurait certainement donné la nausée. Parmi elles, sa femme. Gwendoline. Puis, leur fille aînée, Julianne. Combien de pères, d’époux, avaient été soumis à ce sentiment de parfaite impuissance avant lui ? Combien avaient échoués à sauver ces femmes aimées ? Tous. Mais lui, il allait y arriver. Il le devait. Il s’était promis de tenir la créature aux dents claquantes loin de ses enfants et il allait tout faire pour l’expédier aux Enfers. La question était comment ? Oui, si Severus Rogue avait put actuellement voir ce que voyais le Choixpeau Magique, il se serait levé pour se diriger en direction d’une des tours de Poudlard, en bas de laquelle il se serait lancé. Pour ne pas mourir, évidemment. Il était un vampire, un simple saut dans le vide ne lui causerait qu’une petite bosse. Et encore.

Les portes de la Grande Salle s’ouvrirent enfin. Le directeur de Poudlard afficha une moue froide, plus ou moins enclin de se réjouir de cette nouvelle année. À ses yeux, il y avait plus urgent à s’occuper que d’enseigner à de petits morveux qui s’empressaient à oublier ce que vous vous étiez efforcé de faire entrer dans leur crane vide dès qu’ils sortaient de votre salle de classe. Oui, l’homme n’était que peu positif ce soir. De toute manière, pouvait-il faire preuve de positivisme une fois dans sa vie ? Probablement pas.

Rogue observa Lupin arriver devant l’estrade, suivit d’une bande de petits enfants prêts à être envoyé en pâture. Oui, attendez qu’ils mettent les pieds dans sa salle de classe et vous verrez ce qu’il voulait dire. Un léger sourire nâquit sur les lèvres du vampire quand ... le Choixpeau Magique y alla de sa chanson traditionnelle. Une chanson hâtive et fort peu joyeuse. L’homme se figea sur sa chaise, affichant un air fixe et sans émotions. Il écoutais les sombres présages comme s’il se trouvais ailleurs. Il voulait se trouver ailleurs. Entendre ces paroles qu’il pouvait maintenant lier à sa fille le plongeait dans une terreur qu’il n’aurait jamais put imaginer. Il ne voulait pas l’imaginer.

Ce fut les paroles de Amélia qui le sortie de sa transe émotionnelle. Severus plissa très légèrement les yeux et tourna la tête en direction de son amie, qui le regardait avec de grands yeux affolés. Oui, oui. Il savait. Pas la peine de se donner en spectacle devant tout le monde ! Merlin, il la voyais déjà se lever en hurlant comme une furie. Elle allait mettre la panique dans la place ! Rogue lui décocha donc un regard acerbe, lui lançant par légilismencie – son esprit était constamment fermé par habitude -- :


* Les nerfs, Pie Potter *

Severus reporta son attention en direction de Lupin et lui fit un geste vif de la main. Qu’il procède à la répartition qu’on en finisse !


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Mon equipe sur EHM - Rosters de 2001-2002
» Banquet de début d'année - Ouvert à TOUS [Terminé]
» Banquet de fin d'année
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: La Grande Salle-
Sauter vers: