:: Entre les murs :: La Grande Salle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Banquet de début d'année 2001-2002

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Nov - 15:51
La réincarnation de Serpentard faillit s’étouffer avec la gorgée d’eau qu’il s’apprêtais à avaler. Effectivement, une voix venait de s’adresser fortement aux professeurs afin de se renseigner sur l’absence du professeur Barrière. Cette voix appartenait à Quentin. C’était pour cette raison que le jeune garçon s’en était presque étouffé. Quentin, se lever ainsi devant tout le monde pour faire une scène ? C’était plus perturbant que tout le reste ! Donovan tourna donc la tête en direction de son jeune ami, le regardant comme s’il était atteint d’une quelconque maladie mentale. Il était certainement sur le point de virer dingue. Ça ne serait pas surprenant. Non, parce que au fond de lui, Donovan Lasher croyait qu’ils étaient tous en train de devenir fous. Eux quatre. C’était la seule explication.

Le poufsouffle reporta son attention sur son verre et perçu ensuite la pensée de Maryna. Ho. D’autres légilismens ? Oui. C’était quand même logique. Est-ce qu’ils l’avaient entendu ? Merde ! Donovan regarda autour de lui d’un air incertain. Voilà qui ajoutais au drame, il allait devenir parano ! Tout allait de mieux en mieux. Faire comme s’ils se trouvaient dans une salle avant de s’envoyer des pensées. Oui. Mais le problème, c’était comment rendre cette salle privée ? Parce que, si les autres légilismens le voulaient vraiment, Donovan était certain qu’ils n’arriveraient pas à les repousser longtemps, les fondateurs pour les aider ou pas. L’héritier Lasher renifla un peu, tentant d’imaginer une salle ne les renfermant qu’eux seuls. Il se rendit compte alors que la chose n’était pas aussi simple qu’il ne l’aurait crut. Il allait devoir s’entrainer.

Les portes de la Grande Salle s’ouvrirent à ce moment, ce qui plut à Donovan. Il allait pouvoir porter son attention sur d’autre chose, comme sur la tête de cette fille qui venait de passer devant lui. La pauvre, elle avait un nez de pinguoin ! Haha ! Ho, il allait bien s’amuser avec ces premières années ! Il allait tous les mener en bateau et les faire perdre un peu partout dans le château. Mouahaha ! Lasher émit un petit rire qui mourru bientôt au fond de sa gorge. Le Choixpeau. Il venait de se mettre à chanter avant même que le Professeur Lupin n’ait posé la main dessus. Et sa chanson était tout aussi funestre que l’an dernier. Étrangement, le jeune garçon avait l’impression que plusieurs passages s’adressaient directement à ... eux. À eux quatre.

Les sens seront trompés et ils croiront toucher ce qui n'est pas.
Mais l'homme ne saura plus séparer ce qui est de ce qui n'est pas.
Il se perdra dans de faux labyrinthes.
Ceux qui sauront faire naître des mirages.
Se joueront de l'homme naïf en le trompant
Ceux qui doivent être se lèveront trop tard pour votre salut
Il restera un nain de l'âme et il aura la force d'un géant
Il avancera d'un pas immense mais il ignorera quel chemin prendre
Sa tête sera lourde de savoir
Mais il ne saura pas pourquoi il vit et il meurt
Il sera comme toujours le fou qui gesticule ou l'enfant qui geint

[i]Ces passages parlaient d’eux ! D’EUX ! Les sens seront trompés et ils croiront toucher ce qui n’est pas. Bien, en ce moment, leur sens n’étaient plus ce qu’ils étaient, hein ! Ils croyaient toucher aux fondateurs, mais ils n’étaient plus. Mais l’homme ne saura plus séparer ce qui est de ce qui n’est pas. Étant-il bien nécessaire que cela les décrivait parfaitement ? Qu’est-ce qui était réel ? Ils ne le savaient pas. Se perdre dans da faux labyrinthes ... merci, ils allaient prendre de mauvais chemins ! C’était rassurant ! Ils seront trompés par ces méchants, et ... ils vont se lever trop tard pour agir.

Donovan frissonna. Tout ça était effrayant. Trop effrayant. Ce que le Choixpeau chantais c’était leur avenir ! L’avenir des réincarnations des fondateurs. Et, dans la chanson, ça parlait de mort. Le Poufsouffle ferma les yeux, appeuré. Il n’osait pas trop regardé les trois autres. Cela rendrait les paroles du Choixpeau Magique trop réelles. Il voulait fuir, faire semblant de ne pas se trouver ici. Ce fut donc dans le noir le plus total que la réincarnation de Serpentard entendit les derniers mots du couvre-chef de Grffondor. Lorsque le silence revint, il envoya cette pensée en direction des trois autres, espérant que la salle qu’il avait imaginé était encore en place malgré la peur qu’il ressentais :


* Je ne pense pas que ce soit une bonne idée d’aller voir ce foutu chapeau. Il ... il parle de nous et c’est pas bon du tout ! *

Par la fée Morganne, faites qu’il se réveille de ce cauchemar !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garett Ambertis
~+ CIVIL(E) +~
Nombre de messages : 82
Age du perso : 21 ans
Fonction :
* Ex Batteur pour les Catapultes de Caerphilly
* Vendeur chez Jouville l'Apothicaire

Patronus : Âne
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Nov - 11:17
Le jeune préfet de Serdaigle émit un petit rire à la question de Guenièvre. Comment décrire l'excentricité du Professeur Warzul ? C'était effectivement un joli mélange colorée des îles et d'extraversion manifeste. Une sorte de clown des îles ! Garett réfléchit quelques secondes avant de répondre à Lakers :

" Elle vient des îles Pitcairn et à une approche assez extravertie et colorée. Elle peut effectivement faire ses cours en chantant ou en dansant, elle peut même nous demander de répondre de la même manière ou en faisant des comptines. Elle joint l'amusement à l'apprentissage, apparemment que ça aide à retenir la matière et je dois dire que ça semble fonctionner. Attends toi à tout dans ses cours. Vraiment à n'importe quoi"

Rien n'était à son épreuve ! Garett ne l'avais pas eu bien longtemps comme professeur, mais il savait suffisament de choses pour s'attendre à des surprises encore plus grandes de cours en cours. Le jeune homme sourit à Guenièvre avant de tourner la tête en direction de la table des Griffondor. Un jeune garçon semblait dans tous ses états. Merlin. Ambertis le regarda attentivement avant de reporter son attention sur sa directrice de maison, qui donnait la réponse à la question posée de manière exprès par le rouge et or. Un sourire apparu sur les lèvres de Garett, qui ajouta :

" C'est cool "

Il était certain que le Professeur Barrière allait très bien traiter ses enfants, de manière égalitaire. Il ne pouvait pas en dire autant de sa famille à lui ! Le Serdaigle était toujours content, donc, que des enfants tombent dans une bonne famille aimante. Sur ces faits positifs, les portes de la Grande Salle s'ouvrirent. Ambertis porta donc son regard sur les nouveaux arrivés, leur souriant gentiment. Ils devaient être nerveux et il voulait leur envoyer des ondes positives. La répartition n'était pas si pire que ça ! Cela paraissait plus gros que ça en avait l'air.

Le Serdaigle regardait attentivement en direction du tabouret quand le Choixpeau Magique se mit à chanter. La réaction à la table des Serdaigle fut sensiblement la même pour tous : des regards intrigués qui se transformèrent vite en affolement. Garett devint quelque peu livide avant qu'il n'avale difficilement sa salive. Le Choixpeau annonçait des évènements traumatisants auxquels ils n'auraient aucune prise. Ils pouvaient encore s'attendre à des attaques des Deux Grands, un peu partout au travers l'Angleterre. Heureusement qu'ils étaient en sécurité ici ... mais c'était tout de même angoissant pour leurs familles, demeurées à l'extérieur de l'enceinte de Poudlard.


" Calmez vous ... tout le monde reste calme ! Inutile de paniquer, analysons la situation et voyons ce que nous pouvons faire de concret pour renverser la situation " dit-il aux élèves assied à sa table

En tant que Préfet, c'était son rôle de calmer tout le monde et de les ramener à une analyse logique et concrète. Ce n'était qu'une chanson et, pour le moment, les Deux Grands étaient bien loin d'ici. Poudlard était sécurisé au centuple ... inutile de céder à la panique pour l'instant. Garett regarda tout le monde à sa table avant de reporter son attention sur les professeurs. Rogue venait de donner le signe pour la répartition, agissant comme à l'habitude.

" Vous voyez ... Rogue est fidèle à lui-même. S'il y avait un danger immédiat, il nous enverrait dans notre salle commune. Demeurons la tête froide "

S'ils paniquaient, ils étaient perdus. Il fallait réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 573
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Nov - 12:52
Guenièvre attendait la réponse de Garret avec impatience dans l'espoir de glaner quelques informations lorsque la voix de Donovan retentit dans sa tête. Elle se rencogna dans sa chaise, d'abord surprise par cette intrusion, avant de se laisser gagner par l'irritation et de pincer les lèvres. Mais oui qu'il n'était pas là, elle venait justement de lui faire signe ! Sans blague, pas la peine d'utiliser une méthode de communication aussi désagréable si c'était pour répéter ce que tout le monde savait déjà. Toutefois, leur discussion toute fraîche dans le Poudlard Express l'avait mise dans de meilleures dispositions vis-à-vis du Poufsouffle et elle s'abstint de ponctuer sa propre communication de "crétin!". Et puis, comme Quentin et Maryna allaient aussi entendre, être polie ne ferait pas de mal.

*On a vu. Apparemment, la femme là-bas, le professeur Warzul, le remplace. J'espère qu'il reviendra vite, on a besoin de savoir maintenant!*

Elle s'était concentrée pour envoyer ses pensées et s'aperçut en terminant la communication que Garret lui parlait. Elle prit un air intéressé à la seconde bien que déçue intérieurement. Son préfet ne lui apprenait strictement rien sinon qu'ils allaient passer des cours à faire les maternelles au lieu d'apprendre à quelle sauce ils seraient mangés et comment s'en défendre. Vraiment génial ! Et pour couronner le tout, M. Quentin qui pétait un plomb !

*Qu'est ce que tu fiches ? Tu vas nous faire repérer !*

Soyez discrets, levez-vous au milieu de la Grande Salle en criant ! Franchement, comme s'ils n'avaient pas assez de problèmes ! Au moins, ils savaient au moins que le professeur n'avait pas été blessé dans une attaque mais bon. Espérons qu'ils ne les oublie pas. Elle était contente pour lui, et sans doute que ses enfants devaient l'occuper énormément, mais était-ce égoïste de penser qu'il leur devait de sérieuses explications, bébés ou pas ?

Une nouvelle fois, elle se rencogna dans sa chaise lorsque Maryna lui envoya ses pensées. Oh. N'importe qui avait pu entre ce qu'elle venait de dire ? Merlin, maintenant, tout le monde savait qu'un truc l'impliquait avec Quentin et Donovan ! Qu'est-ce qu'elle avait fait ?! Elle passa en revue ce qu'elle avait pu penser, cherchant à se souvenir des mots exactes qu'elle avait employés et souffla doucement. C'était un miracle qu'elle n'ait dit ni "prophétie" ni "réincarnations" ! Légèrement rassurée, elle balaya la salle du regard, cherchant quelqu'un qui la dévisagerait, mais il y avait bien trop de mouvement et de visages pour qu'elle distingue quoi que soit. Elle prit donc soin de s'imaginer une pièce sans ouertures avant de leur répondre, et cela lui vint plus facilement qu'elle n'aurait cru. Facile, il suffisait de se croire dans le cachot-bureau de Salazar ! Tout avait commencé là-bas, il n'y avait pas de raisons que cela continue ailleurs.


*Okay. J'espère que personne a entendu ou du moins compris ce qu'on s'est dit. Je te suis pour le Choixpeau. C'était le mien avant après tout, s'il parle, je veux être là. Il sait forcément des choses. Faudra être discrets ceci dit.*

Pendant qu'elle parlait, les première année étaient entrés à la suite du professeur Lupin. Une certaine Sasha Lander venait même de s'asseoir sur le tabouret mais le Choixpeau n'avait pas l'air de vouloir la répartir et se mit à chanter. Guenièvre absorba les paroles de son fidèle couvre-chef avec un léger frisson. Ca s'adressait directement à eux, il n'y avait effectivement aucun doute. C'était effrayant, angoissant et… rageant ! Elle ne comprenait strictement rien et en avait marre des messages passés sous le manteau. Elle avait raison quand elle pressentait un danger planant sur eux et il était plus que temps de découvrir sa véritable nature parce que le plus effrayant dans l'histoire, c'était l'inconnu. Elle prit soin de s'imaginer de nouveau dans le bureau de Salazar et répondit à Donovan :

*Justement, moi j'en ai marre d'avoir toujours des infos de manière sibylline. Si on va le voir, je sais qu'il me dira la vérité ! Puisque le professeur Barrière n'est pas là, on ne va pas cracher dans la soupe face à une possibilité de se renseigner.*

Elle n'ajouta pas qu'elle voulait aussi voir le Choixpeau pour elle-même. C'était un vestige intelligent de sa vie passée, un ami en quelque sorte et elle se sentait étrangement émue à l'idée de pouvoir le revoir, lui parler en privé avant la fin de la soirée. Elle regarda le chaos ambiant à sa table et les efforts de Garret pour ramener d'un air parfaitement indifférent. Pour sa part, elle n'avait pas le temps de paniquer. Elle était bien trop occupée à réfléchir à la véritable signification des paroles de son ancien ami, et du moyen qu'elle emploierait pour l'approcher sitôt le banquet terminé.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin Emmerson
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 80
Age du perso : 20 ans
Fonction : Élève à l'Institut d'Enseignement
3ème année
Patronus : Béluga
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Nov - 10:30
Justin regarda Quentin en riant de bon coeur. Oui, son estomac grondait assez fort pour provoquer un tremblement de terre ! C'était même effrayant ! Ce n'était un secret pour personne que le Griffondor avait un bon appétit et il fallait dire qu'en ce moment son estomac en rajoutais. Le jeune homme allait ouvrir la bouche pour lancer une boutade à Quentin quand ce dernier se leva pour crier; oui crier; en direction de la table des professeurs. Justin en demeura patois, fixant le jeune garçon d'un air déboussolé. Heu ... c'est parce qu'il criait là ! Cela ne ressemblait tellement pas à ce qu'il connaissait de Quentin que cela en était presque perturbant. Lorsque ce dernier se rassied, Justin se risqua à dire :

" Heu ... ça va, Quentin ? "

Il était en train de faire une crise de nerfs ou quoi ? Justin tourna son regard en direction vers la table des professeurs où le professeur A.Lupin leur expliquait que Barrière avait eu des jumeaux. Ha bha dites-donc ! C'était une bonne nouvelle, ça ! Le Griffondor fit un sourire heureux avant de porter son attention sur les portes de la Grande Salle. Le Professeur Lupin venait d'y entrer avec les nouveaux. Le jeune homme les regarda passer, intéressé. Les répartitions étaient toujours excitantes.

Alors que tout allait débuter, le Choixpeau Magique se mit à chanter. Justin en ouvrit la bouche de surprise. Pourquoi il chantait, là ? Les nouveaux n'étaient même pas répartis ! Les paroles du Choixpeau étaient effrayantes, elles donnaient froid dans le dos. Le Griffondor, malgré son courage, en frissonna d'horreur. Ce qu'annonçais le Choixpeau était funeste et terrorisant. Les attaques allaient donc se poursuivre et rien ne semblait pouvoir les arrêter. Lorsque le Choixpeau se tue enfin, un silence envahie la salle ... un silence de quelques secondes seulement. Après vint les murmures grondant, les inquiétudes et le désarroi. Rogue y mit fin assez rapidement, ordonnant d'un geste de la main que la répartition se poursuive.


" Seigneur ... "murmure Justin

Il se sentais sur le qui-vive. Quel danger les guettaient ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eloi Morisson
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 23 ans
Fonction : Poursuiveur des Flèches d'Appleby
Patronus : Addax
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Nov - 22:13
Eloi affichait toujours une mine à la fois heureuse et grave. Difficile à imaginer, n'est-ce pas ? En fait, il tentais tant bien que mal de repousser les évènements malheureux loin dans son esprit. Pas que les morts n'avaient aucune importance, mais il y en avait tellement eu depuis les dernières années que, excusez le s'il choquait, cela devenait blasant. Ho, en tant que Poufsouffle, le loup-garou était touché par tout ce qui se passait, par la douleur des gens ... mais bon. Il était humain aussi et le sensationnalisme finissait par tuer les bonnes intentions des meilleures personnes. Le jeune homme essayait donc du mieux qu'il le pouvait de discuter d'un air normal, quand un branle-bas de combat lui provient de la table des Griffondor. Évidemment, il regarda dans la direction de Quentin, comme tous le monde. Il n'eut qu'un léger sourire amusé. Les Griffondor étaient reconnus pour leur impulsivité, pour leur tendance à sauter dans le tas sans réfléchir ... la réaction de Quentin Waldon lui parut donc des plus normales.

Le Poufsouffle reporta son attention sur son verre encore vide de contenu avant de tourner la tête vers les portes de la Grande Salle. Les nouveaux arrivaient ! C'était toujours un moment touchant et ce qui était particulier cette fois, c'était qu'il s'agissait de la dernière répartition à laquelle il participais. Toute cette cérémonie allait lui manquer. Eloi regarda passer les nouveaux avant d'observer avec une attention bienveillante ce qui allait se produire. Ils en auraient pour au moins deux bonnes heures, comme d'habitude. Cependant, un détail brisa cette merveilleuse et confortable routine. Le Choixpeau se mit à chanter. Eloi en fut ahurit. Un peu comme tous. Les paroles de la chanson résonnèrent dans sa tête, comme les mots découlant d'un mauvais rêve. Des mots effrayants et morbides. Des mots qu'il aurait préféré ne pas entendre. Le jeune homme sortie de sa torpeur en entendant un gémissement près de lui. Tournant la tête, il vit une des filles de quatrième année, en larmes. Délicatement, il déposa son bras autour de ses épaules pour la réconforter. Il devait faire son travail de préfet. Il comptais parmi les élèves les plus âgés, c'était à lui de rassurer les plus jeunes. Pour le moment, il ne s'agissait que des paroles ... puis le Choixpeau avait peut-être en partie torts. Ils ne pouvaient pas venir ici, quand même ! Il y avait des protections partout !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 712
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Déc - 13:49
Les nerfs ? Les nerfs, han ? C'était tout ce que Severus trouvais à me dire ? Han ? Dites ? En réponse à son regard acerbe, je lui renvoyai un regard encore plus intense d'affolement, le genre d'air qu'il voulait dire "je vais me transformer en puma et roarer jusqu'à ce que tu réagisses, han, et si tu ne réagis pas, han, je vais te sauter dessus et te lécher le visage en panique jusqu'à ce que tu daignes enfin faire quelque chose de moindrement intelligent, tu sais ?" Pour seule réponse, mon meilleur ami fit signe à Remus de débuter la répartition. Han ? Mais, mais ... J'ouvris et refermai la bouche comme si je venais de voir un éléphant manger une mouche. Il était sérieux ? Han ? Dites ? Apparemment que oui, vous savez ? Je reportai donc mon attention sur les étudiants, qui murmuraient entre eux, des airs inquiets sur leur petit visage. Ha oui, han. éviter la panique. Ça ne servait à rien de paniquer, vous savez ? Nous avions mit en place pleins de sorts de magie ancienne supers puissants. J'avais moi-même participé à les mettre en place, vous savez ? Dites ? Il n'y avait donc rien à craindre. Rien du tout. J'en était certaine, même si la panique gardait sa place dans le coin le moins logique de mon cerveau. Devant les murmures provenant de la table des Serdaigle, je me levai et leur dit :

" Ça ira, han. Personne n'a rien à craindre, vous savez ? L'école est sécurisée, han, nous avons mit en place de puissants sortilïèges pour assurer une parfaite sécurité des lieux. Ne laissez pas la peur bloquer vos capacités intellectuelles. Tout ira très bien, vous savez ? "

Sur ce, je me rassied et tentai de prendre une apparence décontractée. C'était difficile, vous savez ? Dites ? Han ? J'affichai donc un sourire crispé, mes épaules tendues ne voulant pas se détendre malgré les impératifs "les nerfs, Pie Potter", que je me répétais sans cesse. Rien ne pouvais arriver. Non. Rien du tout. Les sorts que nous avions fait étaient des plus puissants, c'étaient des enchantements vieux comme le monde, des sorts inventés par Merlin mëme pour la plupart ... tout irait bien. Je prit mon verre d'eau et j'en bu une gorgée avant de le redéposer. Mon sourire se faisait légèrement moins tendu. La logique reprenais sa place sur la panique, vous savez ? Han ? Il fallait que la science fonctionne ! La science avait réponse à tout. La science gagnait toujours, han, parce que la science était à la source même de toutes choses. Oui, tout irait bien.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 538
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Déc - 20:58
J'étais perturbé. Comment ne pas en être autrement ? Le Choixpeau Magique venait de prononcer une chanson terrifiante. Une chanson qui annonçait les pires tourments pour chacun d'entre nous. Toutefois, ce qui me perturbais le plus, c'était l'incapacité du couvre-chef de retirer ses paroles. Effectivement, les dernières années n'avaient pas été facile. Néanmoins malgré les ombres du destin, le chapeau de Griffondor avait toujours été capable d'attendre la fin de la répartition avant de se prononcer. Le fait que, cette fois, il en avait été incapable n'augurais rien de bon.

Alors que les murmures s'élevaient dans la Grande Salle, je portai mon attention sur Severus. Il me faisait signe de poursuivre, serrant les lèvres d'un air sombre. Décidément, il trouvais aussi la situation angoissante. Comme nous tous. Ma louve se leva ensuite pour calmer les siens, ce qui me fit regarder en direction de la table des Griffondor, à qui je lançai un regard grave. Tout allait bien pour le moment. Il était inutile de faire un branle-bas de combat. Après la répartition, nous irions renforcer encore plus les sorts de protection même si nous avions tout fait pour protéger le château. De toute manière, je savais que ma femme ne dormirais pas si nous ne procédions pas.

Sans un mot, je prit le Choixpeau Magique et, avec un sourire rassurant en direction de miss Lander, je posai le couvre-chef sur sa tête. Il était temps de poursuivre notre route. S'arrêter ne leur donnerais que plus de pouvoir.




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1541
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Déc - 20:15

Choixpeau Magique

Il frémissait mais il ne ressentais plus l'urgence d'exprimer ce qu'il cachait en lui. Il se sentais comme si un gros secret venait d'être dévoilé, vous savez comme quand un immense secret brulait vos lèvres et que; enfin; vous pouviez le révéler ? Un ensemble de soulagement et de tristesse. Voilà comment le Choixpeau Magique se sentais. Soulagé et triste. Il ne lui restait plus qu'à attendre la suite des choses, suite qui viendrait assurément. Nul ne pouvait arrêter le destin lorsqu'il se mettait en branle, certainement pas un destin du genre de celui qui se tramais. Oui, il ne restais plus qu'à attendre que l'heure soit venue. Et elle viendrait. Pour le moment, il fallait faire ce dont il devait faire. Cela faisait beaucoup de faire, n'est-ce pas ? La vie était ainsi faite, les amis. Ainsi faite jusqu'à la fin.

Le couvre-chef se sentie soulevé et déposé sur une petite tête. Une petite tête nattée. Ha. Tiens donc. Une Lander. Simple comme bonjour. Il y avait des répartitions comme ça. Simples comme le soleil qui se levait sur les montagnes. Cette Lander ne pouvait qu'aller dans cette maison. Il n'y avait aucun doute, aucune question à y avoir ... aucune. Ce fut donc d'une voix forte que le Choixpeau Magique s'exclama :




" GRIFFONDOR ! "

Voilà. La répartition avait débutée. Qui était le suivant ? Le Choixpeau Magique se sentais en forme !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 712
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Déc - 15:40
Assise à la table des professeurs, je me détendais peu à peu. Mon cerveau et ma logique reprenaient le dessus. La science pouvait arriver à enrayer toutes formes d'illogisme. Et c'était illogique que les Deux Grands et leurs troupes entrent dans le château. C'était tout simplement impossible. Les enchantements que nous avions mit en place étaient puissants, anciens et surtout efficaces. Il n'y avait vraiment rien à craindre. D'ailleurs, si nous étions en danger, Severus n'aurait certainement pas laissé faire la répartition. Il aurait envoyé les élèves dans leur maison respective et les nouveaux auraient été envoyés dans la salle des professeurs pour y être répartis et reconduit par leurs directeurs de maison, dans la salle commune qui leur était destinée. Severus ne semblait pas inquiet et donnait la consigne de poursuivre ... alors tout allait bien et il était impossible que Poudlard soit prit d'assaut. Alors pourquoi s'en faire ? Han ?

Je me détendait donc tranquillement, mon cerveau continuant de me convaincre que l'histoire que je me racontais était réelle. Pas le choix d'y croire sinon j'en aurais été quitte pour me retrouver sous mon lit pendant des semaines sans que quiconque ne puisse m'en faire sortir. Je portai mon attention sur la répartition, souriant de voir Miss Lander prendre place sur le tabouret. Je me souvenais de ma répartition et je savais à quel point cela pouvait être énervant, han ! Très énervant, même ! Griffondor, clamait le Choixpeau Magique. J'applaudis la nouvelle rouge et or avec plaisir avant de prendre mon verre d'eau pour en boire quelques gorgées. J'avais très hâte de voir qui irait chez les Serdaigle, moi ! Ha, c'était excitant, vous savez ? Han ? Oui, se concentrer sur les bonnes choses de la vie pour oublier que, dehors, le mal se répandait. Je ne voulais pas y penser. Pas tout de suite, han. C'était le temps de préparer les connaissances, là, han. Le temps de reprendre les cours, de s'enivrer du contenu des merveilleux livres qui encombraient la bibliothèque. Nous étions en sécurité ici. Oui, oui. En parfaite sécurité. Pourquoi est-ce que mon cerveau tentait si fort de me convaincre ? Han ? Dites ?




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 538
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Déc - 15:07
J'attendais patiemment que le Choixpeau répartisse la jeune étudiante, espérant de tout coeur qu'il ne nous fasse pas le même coup que l'an dernier. Honnêtement, sa chansonnette avait assez bouleversé les gens comme ça, il était inutile qu'il en rajoute avec des silences et des rigidités inexpliqués. J'étais donc attentif aux réactions du couvre-chef, qui ne prit guère de temps à envoyer miss Lander chez les Griffondor. Sans hésitation ou le moindre signe de malheur. Apparemment, le Choixpeau Magique s'était débarrassé d'une angoisse manifeste. Le problème, c'était qu'il nous l'avais transmisse.

Je fit un sourire à la nouvelle acquisition de ma maison avant de retirer le Choixpeau de sa tête. Je regardai la liste des noms et appelai monsieur François Watkins (comme il ne viens plus sur le forum, j'y vais d'une répartition éclair), qui prit place sur le tabouret. Je déposai le vieux chapeau de Griffondor sur sa tête et; rapidement; monsieur Watkins fut répartie chez les Serdaigle. Amélia en serait heureuse ! Elle manifestais toujours sa joie un peu plus fort quand un élève était destiné à être un génie, selon ses propres termes. Je fit un sourire amusé en entendant le "yiiii" de ma louve, suivit de ses applaudissements incessants. Choixpeau Magique en main, j'appelai immédiatement quelqu'un d'autre. Je n'allais pas attendre que Amélia se calme, sinon nous en aurions pour trois jours !

La répartition alla bon train, rien ne venait en perturber le cours. Le Choixpeau Magique resta fidèle à lui-même et ne manifesta aucun signe de malaise. Devais-je m'en réjouir ? Question dont la réponse était ardue à trouver. La répartition étant terminée, je redéposai le choixpeau sur le tabouret et retournai m'asseoir à ma place. Je jetai un regard grave à ma louve avant de lui prendre la main. Je savais qu'elle tentai de rationaliser les paroles lourdes de sens du Choixpeau Magique et, en toute honnêteté, je la jalousais de pouvoir le faire.




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 551
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Déc - 11:34
La répartition lui sembla durer des heures. En fait, c'était le cas, il valait donc mieux parler d'éternité. Alors, la répartition lui sembla durer une éternité. Était-ce lui ou il y avait de plus en plus d'élèves à chaque année ? C'était fou. Heureusement qu'ils quittaient un jour ou l'autre, sinon il aurait fallut faire d'autres ailes au château et ne comptez pas sur lui pour entreprendre des travaux de rénovations. Il avait beau être le descendant de Rowena Serdaigle, par le mariage de sa fille Gabrielle; dite la Dame Grise; avec Edward Prince, loin de lui l'idée de jouer aux fondateurs constructeurs.

Severus Rogue observait les nouveaux étudiants se faire répartir sans les voir. Le regard fixe sur un point vague devant lui, il était perdu dans ses pensées et ses angoisses. Honnêtement, ils auraient put se passer de répartition cette année. Plus il y pensait, plus l'idée de division des maisons était surfaite. Ça irait beaucoup plus rapidement avec un seul groupe, hop ils arrivent, hop ils vont dans un unique dortoir -- quoique bonjour l'hystérie -- deux dortoirs alors et voilà. Un petit repas de bienvenue à la rigueur et tout serait terminé. Parce que là, avouez que personne n'avait la tête à la répartition et encore moins lui-même. La chanson du Choixpeau lui avait foutu une trouille bleue et lui avait; en quelque sorte; coupé l'herbe sous le pied. À quoi valait son discours sur les sorts de protection si le Choixpeau terrorisait tout le monde à tous les ans ? Il ne pouvait pas se la fermer un peu ? Qu'il se contente de répartir, le vieux débris, et tout le monde serait content. Oui, l'idée de faire un seul groupe était de plus en plus tentant ... comme ça, le Choixpeau serait relégué dans la salle sur demande, avec les autres débris oublié et ils n'auraient plus à s'inquiéter se ses divagations. Et n'allez pas lui dire que ce n'était pas de la divagation, surtout ! Parce que cela en était certainement.

Le directeur de Poudlard demeura silencieux et immobile durant tout le temps de la répartition. Il ne fit que suivre Lupin des yeux quand il revint s'asseoir. Oui, fixe et stoique, mais pas totalement déconnecté le Severus. Ça aurait été mal le connaître. Le vampire pinça les lèvres -- visiblement cela ne lui plaisait pas d'aller s'adresser à la masse de cornichons qui s'étalaient devant lui. Il devait cependant le faire. Rogue se leva donc et contourna la table des professeurs de son pas lent, se rendant jusqu'au lutrin en forme de hibou. Une fois devant, il posa les mains dessus avant de survoler les élèves d'un regard froid et vide. Cela faisait toujours son effet et, oui il l'avouais, il aimait faire de l'effet. Bref, Severus plissa les yeux et dit de son ton trainant :


" Il est strictement défendu de pénétrer dans la forêt interdite, sauf si vous désirez être déchiquetés sur place par les sorts de magie ancienne que nous avons mit en place pour protéger le château des attaques des Deux Grands. Il est aussi défendu de vous rendre aux limites du terrain de Poudlard, pour les mêmes raisons. De même, les sorties au Pré-au-Lard sont suspendues jusqu'à nouvel ordre et ce pour tout le monde. Les petits fin finots qui tenteraient de passer par les passages secrets pour s'y rendre seront dans l'obligation d'oublier leurs projets de rebelion ... tout les passages secrets menant à l'extérieur du château ont été magiquement piégés et fermés, afin d'éviter les intrusions. Alors, si vous respectez ces consignes, les sorts vont demeurer en place et le Choixpeau aura tort ... pour une fois. Sur ce, je vous rappelle que la présence aux cours sont, évidemment, obligatoire et qu'il est tout aussi obligatoire de remettre vos travaux ... sauf si vous avez la charmante idée de graduer de Poudlard à soixante dix ans "

Severus fit un bref sourire, tourna les talons et retourna s'asseoir. Il n'avait pas l'intention d'en dire plus. L'endroit était sécuritaire, c'était le plus important. Le vampire se rassied et, aussitôt que ce fut fait, de la nourriture en quantité impressionnante apparut dans les plats situés sur les tables. Il était temps de manger. Plus vite ils le feraient plus rapidement ils pourraient retrouver une quiétude. Puis, il devait parler avec son corps professoral ... à cause du Choixpeau, évidemment. Je vous le dit, il devrait apprendre à se la boucler, lui !


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eloi Morisson
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 23 ans
Fonction : Poursuiveur des Flèches d'Appleby
Patronus : Addax
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Déc - 15:01
Le Poufsouffle se sentais anxieux. La chanson du Choixpeau Magique était des plus effrayantes et il avait beau penser que c'était impossible, que des sorts devaient protéger Poudlard, cela ne servait à rien. Eloi avait peur et se sentais très anxieux. Il tenta de la camoufler en toussotant légèrement, prenant une gorgée d'eau pour essayer de faire passer la boule qui se trouvais au fond de sa gorge. Cela faisait plus ou moins effet, il fallait l'avouer. Par conséquent, le jeune homme décida de porter son intérêt sur la répartition et de demeurer calme et logique. Il ne fallait pas s'en faire. Les Deux Grands ne se trouvaient pas ici, en ce moment même, non ? D'ailleurs, le professeur A. Lupin venait de confirmer que des sorts de protection entouraient Poudlard et la répartition reprenait comme si de rien n'était. S'il y avait quelque chose à craindre dans l'immédiat, ils seraient envoyés dans leur salle commune. Donc, il fallait se détendre un peu ! Eloi fit des sourires rassurants à ses collègues de maison avant de se concentrer sur la répartition ... qui dura de longues minutes.

Finalement, tout se termina et le Directeur Rogue fit son discours. À son tour, il leur assura que le château était sous bonne garde et que rien ne pouvait entrer à Poudlard sans en subir les conséquences. Même chose pour les personnes qui pensaient à quitter les lieux ! Le Poufsouffle grimaça. Que les sorties soient annulées ne lui plaisait pas vraiment. En effet, bien qu'il était habitué au village de Pré-au-Lard, il devait obtenir une sortie pour les essais professionnels de Quidditch en février ! Comment il allait pouvoir passer les essais s'il était prisonnier ici ?! La poise ! Le Loup-Garou eu soudain l'appétit coupé; pour ce qui lui en restait !; et regarda les assiettes d'un air sombre. Il pourrait peut-être demander une permission spéciale au Professeur Barrière. Il pourrait le faire sortir, lui. Pourquoi pas ? Au pire, il n'avait qu'à l'accompagner ! Eloi devait faire ces essais ! Bon sang, l'année débutais vraiment mal !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Mon equipe sur EHM - Rosters de 2001-2002
» Banquet de début d'année - Ouvert à TOUS [Terminé]
» Banquet de fin d'année
» INTRIGUE [Sept.] Discours de début d'année [Pour tous ]
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: La Grande Salle-
Sauter vers: