:: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: La Forêt Interdite Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aux abords de Poudlard

avatar
Julianne VanHolsen
~+ ADMINISTRATEUR +~
Nombre de messages : 2015
Age : 41
Localisation : Mascouche, Québec
Age du perso : 27 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct - 21:11
10 octobre 2001

Il était temps de frapper. Mais pas n'importe où. Non. De frapper à une des plus grandes institutions de la Magie. Poudlard. Julianne la Grande allait mettre cette école à feu et à sang. De petites âmes allaient prendre le chemin des ombres dans d'atroces souffrances. Une joie indescriptible, il va s'en dire. La sorcière des ténèbres savait très bien que "l'autre" s'énorgeuillait d'être une des descendantes de Rowena Serdaigle. Par l'union de sa fille Gabrielle à un certain Edward Prince. Hey bien, la digne descendante de la co-fondatrice de Poudlard allait détruire entièrement ce que son aieule avait construit. La boucle serait fermée à jamais.

Julianne la Grande se réjouissant d'avance de cette attaque, attaque qu'elle avait encore une fois suggérée. Lucius ne faisait rien de potable dans toute cette histoire ! Aux yeux de la démone, encore une fois. Dans les faits, ce n'était pas du tout le cas, mais que voulez-vous on était mégalomane ou on ne l'était pas ! Nous n'allions pas refaire Julianne la Grande maintenant. La sorcière des ombres se tenait debout, aux confins de la forêt interdite. En réalité, elle n'y était pas encore entrée. Non. Elle observait simplement les arbres d'un air calculateur. Ses dévôts étaient tous derrière elle et attendait ses ordres. Lucius, lui, était à ses côtés. Et il faisait ce qu'il savait faire le mieux, c'est-à-dire se taire. Pour le moment, ils observaient. Comme on observait une glace que nous nous apprêtions à manger. Un moment de pur délice. Ensuite, ils allaient entrer tester les lieux. Oui, parce que la démone n'était pas assez stupide pour pénétrer la forêt comme ça, tête baissée. Elle n'était pas "l'autre" pour être aussi impulsive. Non. Elle savait qu'ils avaient dut lancer des sorts de protection sur la forêt et Poudlard. Il allait falloir contrer ces enchantements avant d'entrer entre les arbres et avancer. Cela leur prendrait peut-être des mois pour arriver au château. Mais ils allaient y arriver. Et, lorsqu'ils allaient fondre sur l'école de sorcellerie, le sang allait être versé.


" Une page d'histoire sera tournée, mes chers amis "

La démone eu un rire bas et malsain avant de se retourner lentement en direction de ses dévots. Elle devait envoyer quelques kamikazes. Pour pénétrer la forêt. Ho, ces fidèles allaient probablement être pulvérisés, mais ils lui devaient ça. Ils étaient ses dévots et leur sacrifice allait bien vu aux yeux du Seigneur des Enfers. Ils auraient une place de choix dans les flammes infernales. Alors ? Qui serait l'élu ?

" McPherson ... tu entres dans la forêt "

La femme eu un sourire mauvais et attendit que son dévot bouge. C'était un petit nouveau. Qu'il fasse ses preuves !


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Nov - 21:37
Lorsque commencera l'An Mille qui vient après l'An Mille
Il faudra avoir peur pour l'enfant de l'homme
Le poison et le désespoir le guetteront
On ne l'aura désiré que pour soi et non pour lui ou pour le monde
Il sera traqué pour le plaisir et parfois on vendra son corps

Mais même celui qui sera protégé par les siens
Sera menacé d'avoir l'esprit mort
Il vivra dans le jeu et le mirage
Qui le guidera puisqu'il n'y aura plus maître
Personne ne lui aura enseigné à espérer et à agir


Les Dévots étaient en guerre. Il était temps de frapper les impurs et de prendre leur minable vie. Les Deux Grands étaient puissants, ils leur avait promis la vie éternelle, la libération, la protection alors que les Enfers allaient prendre possession du monde. Comment ne pas vouloir suivre ces puissants sorciers, ces élus que nul ne pouvait arrêter ? Ils faisaient de grandes choses, des actes qu'un simple homme n'aurait put jamais effectuer. Les Deux Grands étaient les égaux des démons. Ils avaient donc obéit sans aucune hésitation aux nouveaux ordres de leurs Maîtres; soit se rendre à l'antre et partir avec eux en direction de Poudlard. Ils allaient passer par la forêt interdite : plus aisé de se camoufler. L'effet se surprise serait donc encore plus intense. Oui, les Deux Grands étaient des personnages bien théatraux. C'était une partie de leur charme.

Ils étaient debout. Des millier d'hommes et de femmes, tous vêtus d'une toge noire, leur capuche camouflant leurs traits. Silencieux et immobiles, ils attendaient les ordres. La plupart ne savaient même pas pourquoi ils étaient ici; sauf qu'ils devaient le faire pour sauver leur âme. C'était ce qui leur avait été dit : rejoignez-nous où voyez votre âme périr dans d'atroces souffrances. Tortures à l'appui, ils ne pouvaient que constater la réalité des paroles des Deux Grands. Mieux valait obéir. En tous temps et en tous points.

Parmi eux se trouvais Jacob McPherson, un homme d'une quarantaine d'année. Ancien Mangemort, l'homme avait décidé de déserter le Seigneur des Ténèbres devant sa faiblesse manifeste. Oui, faiblesse ! Il n'égalerait jamais les Deux Grands ! La preuve, il en tremblait presque devant le nom de Julianne la Grande. Oui, le Seigneur des Ténèbres était manifestement apeuré par cette puissante femme et McPherson ne pouvait que parvenir qu'à une conclusion : Voldemort n'était plus le Maître à suivre. Plusieurs Mangemorts étaient d'ailleurs de cet avis. D'après les rumeurs les plus récentes, l'ancien gourou était en train de devenir fou. Pratiquement seul dans son repaire, il passait son temps à tourner en rond en beuglant et en maudissant Julianne la Grande. C'était tout ce qu'il pouvait faire dorénavant. McPherson en était désolé pour lui, mais il fallait toujours se ranger du côté des plus forts si on voulait survivre.

L'homme, qui pour l'instant était immobile, releva doucement la tête en direction de la Grande. Elle venait de lui ordonner de pénétrer dans la forêt interdite. Le dévot savait que c'était probablement courir au suicide, cependant il hocha délicatement la tête et prononça :


" Oui, Votre Grandeur "

Et il avança. Sans se poser de question, sans crainte sauf celle de décevoir les Deux Grands. Son pied se posa sur la terre de la forêt interdite, les ombres des arbres plongèrent sur sa peau et ...



... rien ne se produisit. McPherson afficha un sourire mauvais et tourna la tête en direction des Deux Grands. Il avait posé les pieds à l'ombre des arbres de la forêt interdite et rien ne s'était produit. Aucun sortilège ne l'avait réduit en cendres. Ces imbéciles n'avaient-ils donc mit aucun sorts de protection sur les lieux ? Se croyaient-ils si à l'abri dans leur stupide château pour croire que les Deux Grands n'allaient pas marcher sur eux ?

" Le champ est livre, Vos Grandeurs "

Libre ... pour le moment. Car, sous le feuillage des gigantesques arbres de la forêt interdite se cachaient encore bien des mystères, des sortilèges étaient bel et bien en place ... pour le moment, l'accès leur était permis, qu'ils en profitent. Oui, qu'ils en profitent !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Aux abords des bois
» Aux abords de la Tamise.
» Aux Abords de Dol Guldur
» Quartier Résidentiel - Abords de la Cité Interdite
» Aux abords de la mine (Adriel -Darkame)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: