:: Entre les murs :: Les Salles de Cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'astronomie au service des quatres

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Nov - 23:39
Le jeune Poufsouffle ne put se retenir de frémir devant les paroles de Maryna. Oui, il sentais que ce rituel était dangereux. Dès qu'il avait vu les fauteuils, il avait été prit d'une puissante révulsion, comme s'il avait mangé de la viande pas fraîche. La terreur n'avait fait qu'augmenter quand on lui avait dit de mettre sa baguette magique dans le trou. Une terreur sourde. L'impression que son esprit allait se diviser, que l'âme de Serpentard allait sortir par sa bouche .... et vous savez quoi, c'était un peu ce qui c'était produit avec Guenièvre et Quentin. Évidemment, cela avait achevé Donovan. Il avait si peur qu'il pourrait en pleurer. Heureusement qu'il était trop orgueilleux pour ça ! Do hocha la tête d'un air grave avant d'émettre un petit rire gêné. Salazar, peur de Helga ? Mais non !

" En fait, c'est moi qui ait peur ... pas lui "

Voir des esprits; leur esprit; debout devant lui était si ... irréel ! Oui, c'était Donovan qui avait peur, Salazar n'avait qu'une envie : revoir Helga. Le garçon tenta d'enrayer les émotions de Serpentard alors que Maryna se levait, affirmant qu'il avait raison. Hey bha ! Toute une nouvelle ! Do eu un petit sourire en coin avant de se sentir légèrement mal. En réalité, il se sentais un peu rougir et à l'intérieur de lui une joie qu'il n'aurais jamais crut possible. Maryna lui disait qu'il était déjà loyal à ses yeux et le remerciait. Alors là ! Il ne savait plus quoi dire !

" Heu bien ... de rien "

Il se sentais un peu débile en ce moment. Heureusement que Maryna lui avait prit la main et qu'elle avait entreprit la remontée de la tour. Le jeune garçon la suivit donc, lui serrant la main en retour pour se donner du courage. On aurait dit deux amoureux qui allaient grimper sur l'échafaud. Oui, cette pensée venait de Serpentard et Donovan ne la trouvais évidemment pas drôle du tout. La comparaison avec l'échafaud lui donnait encore plus la trouille et ... ce que Maryna venait de dire n'ajoutais que de l'huile sur le feu. Salazar, des sentiments ?! L'héritier Lasher tourna la tête vers la jeune fille et allait lui répliquer un "non, non, pas du tout qu'est-ce que tu dit ? Poufsouffle ?! Mais non, c'est pas ce que tu crois et ..." quand elle termina avec le fait que Rowena l'avait sentie et que cela lui avait fait plaisir. Donovan se contenta de cligner les yeux comme une mouette avant de dire :

" Oui, c'est vrai "

Pourquoi le nier ? Rowena l'avait sentie, alors. Donovan reporta son attention devant lui et vit la porte. Cette porte qu'il aurait aimé ne plus jamais voir. Il avait peur mais ses jambes ne le porteraient plus jusqu'en bas. Il hocha simplement la tête quand Maryna lui demanda s'ils entraient. Oui. Il lui serra la main, voyant comme dans un rêve celle de son amie se tendre vers la poignée. Honnêtement, il devait se retenir de pipi ! Ce qu'il pouvait avoir peur ! Mais, il ne pouvais pas reculer. Pas maintenant. Il sentais qu'il devait y aller, que c'était son destin. Avant, il en aurait rit froidement mais pas maintenant. Non, maintenant c'était grave.

Le jeune garçon entra dans la pièce à la suite de Maryna, lui tenant toujours la main. Il regarda dans la direction de ses amis, debout et en pleine forme. Ils avaient l'air revigorés, remplis d'énergie. Comment est-ce qu'ils pouvaient être sur pied après une si terrible douleur ? Étrange. Do regarda ses professeurs, qui s'étaient tut rapidement à leur entrée. Il ne fallait pas le prendre pour un attardé. Il savait qu'ils parlaient d'eux. Reniflant légèrement, Donovan avança, trainant Maryna, jusqu'aux fauteuils. Il se pencha, releva la chaise verte qu'il avait renversé en prenant la fuite, et se redressa en affichant un air des plus nobles. Il était un Lasher ! Un Lasher était fier et digne. Un Lasher n'était pas une lavette ! Non Môsieur ! Oui, il s'était sauvé ... mais bon. Reniflant à nouveau, Donovan lâcha la main de son amie et lui dit :


" Allez Maryna .. qu'on en finisse avec cette connerie "

Ils n'allaient pas y passer toute la nuit ! Ils auraient mal, mais ça irait bien ensuite ... Guenièvre et Quentin allaient déjà bien ! Le Poufsouffle s'assied donc avec défi sur la chaise aux couleurs de Serpentard et; toujours avec un air noble et surfait; il inséra sa baguette dans le trou. Il avait une peur dingue mais il n'allait plus le montrer. S'il fallait souffrir pour en finir, il allait le faire. En finir avec quoi ? Il ne le savait pas, mais il en avait marre. Lançant un regard vers Lakers et Waldon, il leur fit un léger signe de la tête avant de tendre la main vers sa baguette. Il allait la saisir et il pourrait enfin aller dormir loin de ces deux fous de Professeurs ! Ils racontaient n'importe quoi !

Donovan toucha sa baguette et ... elle se colla presque à sa main, s'enfonçant presque dans sa peau comme si de l'acide la consommait. La douleur ... c'était pire que ce qu'il avait crut. Bien pire ! On aurait dit que des milliers de serpents le mordaient en même temps et que leur venin coulait dans ses veines jusqu'à son coeur. Do hurla sans reconnaitre le son de sa voix. Il criait et criait ... il allait mourir ici, il le savait. Pourquoi est-ce qu'il avait décidé de suivre les autres ? Pourquoi ? Lentement des serpents verdâtres sortirent de sa baguette, l'entourant en ondulant. Puis ... il se sentie diviser. Il LE sentie sortir de lui.

+++



Il devait le faire. Encore une fois. C'était peut-être ce qui l'avait fait le plus hésiter quand Rowena lui avait sortie l'idée de se réincarner pour aider sa descendante à se débarrasser de la malédiction Ternac. De un, pourquoi l'aider ? Ça ne les regardaient pas. Row pouvait être si nostalgique et fleur bleue ! De deux, pourquoi ? Oui, pourquoi ? Parce que c'était sa descendante et que Madame Serdaigle ne pouvait pas blairer qu'une personne de son sang soit dans de mauvais draps ? Si c'était quelqu'un d'autre, est-ce qu'elle aurait voulu les entraîner dans une aventure semblable ? Oui, les entrainer. C'était Row qui les avaient entrainé dans cette folie. Helga, avec sa loyauté, avait dit oui presque immédiatement. Godric, amoureux comme un fou même au delà de la mort et impulsif comme quatre avait aussi dit oui. Lui, que lui restait-il à faire ? Bha, dire oui aussi, sinon il aurait encore passé pour le traître rabât-joie ! Rolling Eyes Et le voilà, encore empêtré dans une histoire de dingues, debout, translucide devant un gamin qui criait, à revivre encore une fois un rituel totalement morbide pour le plaisir de qui ? Pas du sien, en tout les cas. Salazr observait Donovan hurler, n'affichant aucun mouvement pour toucher la baguette qui devait les unir. Il semblait même avoir un malin plaisir à regarder son nouveau corps souffrir. Oui, c'était amusant. Il comprenait l'être de son ancienne incarnation d'avoir prit un certain temps à se lier avec sa baguette lors du premier rituel. Enfin. L'homme du Moyen-Âge regarda dans la direction de Guenièvre et Quentin. Il leur envoya la main, comme s'il voyait Godric et Helga avant de reporter son attention sur Donovan, qui criait encore comme un veau. Le fondateur de Serpentard eu un rictus avant de tendre la main vers la baguette, qu'il empoigna vigoureusement. Sentant la douleur le prendre, l'homme pinça les lèvres. Hors de question qu'il crie. Pas lui. Surtout que Godric le regardait. Non mais !

+++

Donovan hurlait. Jamais cette douleur allait prendre fin. Jamais. Il n'aurait jamais dut être loyal ! La loyauté était pour les nases ! Regardez ce que cela lui coûtais. Le gamin hurla puis ... la douleur cessa soudainement. Salazar entra à nouveau dans son corps, disparaissant comme un nuage de brouillard. Le Poufsouffle lâcha sa baguette et s'effondra tête première sur le bureau qui se trouvais devant lui. Immobile.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Nov - 5:19
Guenièvre jeta un regard à Quentin et fut désolée de voir que sa promptitude à exiger des explications avait douché son enthousiasme. C'était si rare de voir Quentin aussi décomplexé qu'elle s'en voulait un peu de gâcher son plaisir. D'un autre côté, elle ne pouvait pas rester là à attendre que les professeurs décident de ce qu'ils allaient faire d'eux ensuite, si ? Non ! D'ailleurs, la petite démonstration de pouvoir qu'ils venaient de faire produisait son effet. Impressionner les adultes et les encourager à parler. Leurs têtes incrédules valaient vraiment le coup !

Elle ne les admira cependant pas assez longtemps à son goût. Voilà que le professeur Warzul recommençait avec son discours pseudo-compatissant tout à fait insupportable et la jeune fille sentit sa colère froide muter en une rage surprenante. Apparemment, le rituel n'avait pas décuplé que ses pouvoirs. Effrayant ? Pas aimé être à leur place ? Ils avaient souffert le martyr avant d'être jeté du haut d'une tour vers une mort certaine ! Désolée, mais "effrayant" n'était pas le bon mot. Terrifiant n'était même pas assez fort. Leurs vies étaient déjà assez perturbées comme ça sans qu'on en rajoute et cette bonne femme qualifiait son rituel d'"effrayant" ? Et elle, Guenièvre, est-ce que sa colère la rendait seulement un peu effrayante ? Ses bras s'enflammèrent jusqu'aux coudes et elle ne fit aucun effort pour les éteindre. D'ailleurs ses yeux lançaient des éclairs, heureusement pour le moment seulement métaphoriques, mais elle se sentait parfaitement capable de le faire pour du vrai. Qu'ils lui donnent seulement une bonne raison !

Des personnes qui avaient passé le rituel, seulement quatre avaient survécues avant elles ? De mieux en mieux ! Ces gens étaient de vrais malades et elle ne savait pas ce qui la retenait de les griller sur le champs. Littéralement. La jeune Serdaigle était en cet instant emplie d'une rage pure décuplée par la peur rétrospective et même Gryffondor s'il avait voulu intervenir, ce qu'il ne chercha pas à faire, n'aurait pu l'arrêter. Qu'est-ce qui l'empêchait de réduire en cendres leurs maudites chaises ? Quentin, Maryna et Donovan. Ces deux derniers venaient d'entrer dans la salle et de s'installer, déjà prêts à accomplir le rituel. Les bras toujours enflammés, les poings serrés, Guenièvre les regardaient en ayant l'impression de les trahir. Elle ne pouvait pas les laisser subir ça sans rien leur dire, mais une force impérieuse lui soufflait qu'ils devaient en passer par là. Et elle n'osait pas parler de peur que ce qu'aient dit les professeurs soit vrai qu'elle les tue d'un mot. Ou que le rituel les tue. Dans tous les cas, ils avaient de grandes chances de mourir et cela la rendait totalement folle. L'inaction forcée la rendait folle. Ca n'était pas dans sa nature, mince ! Ca n'était pas dans sa nature non plus de ne pas regarder les choses en face, mais elle baissa les yeux de peur de ne pas arriver à se contrôler si elle regardait un instant de plus. Tendue comme un arc, elle se forçait de toutes ses forces à l'inaction. Elle était toujours debout au même endroit. Comment Quentin pouvait-il paraître aussi calme. Elle enviait sa confiance et ses certitudes plus que tout en cet instant, mais elle ne pouvait pas se changer. La logique lui disait que les choses devraient bien se passer et c'était le seul réconfort dont elle disposait. C'était bien maigre.

Lorsque les cris de Donovan retentirent, lui déchirant le cœur, elle releva enfin la tête. C'était trop tard pour faire quoi que ce soit maintenant. Fascinée malgré elle, elle contempla Serpentard sortir de la bouche de son ami et le regarder narquoisement pendant que celui-ci était à l'agonie, et la colère revint, jaillissant comme un jet de lave. Comment cet homme osait-il faire attendre Donovan ? N'avait-il aucune compassion ? C'était déjà bien assez qu'ils soient obligés de supporter la conscience des Fondateurs sans que ceux-ci prennent leurs corps pour des jouets. Elle tendit un index enflammé et impérieux en direction de la baguette et le fondateur sembla enfin réagir.

La tension allait la réduire en cendres. Lui et Mar avaient l'air si mal en point ! Elle lança un regard aux professeurs avant de leur lancer sèchement :


"Dépêchez-vous de faire ce qu'il faut!"

, partagée entre la colère qu'elle avait pour eux et l'inquiétude qu'elle ressentait pour ses amis. Les voir aussi épuisés était insupportable et elle devait se retenir de toutes ses forces pour ne pas courir vers eux et les sortir elle-même de ces maudites chaises. Sauf que bien évidemment, les saisir alors que ses bras étaient toujours en feu aurait fait plus de mal que de bien. Fermant son esprit (il n'aurait plus manqué que les professeurs espionennt sa conversation et le tableau était complet!), elle adressa ses pensées à Quentin.

*J'arrive pas à me calmer. J'arrive pas à me calmer ! On se fait manipulés depuis le début comme si on n'était rien que des pions et s'il arrivait un truc à Don ou Mar… J'arrive pas à me calmer !*

Fallait-il en plus que la colère et la peur la rendent incohérente ? Enervée par elle-même par-dessus le tout, la jeune fille se glissa sur une chaise à côté de Quentin, espérant que son calme apparent l'apaiserait un peu. Elle avait l'impression qu'elle allait s'embraser.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Déc - 14:33
[Désolé pour le retard mais j'ai pas mal de boulot au lycée en ce moment et avec la musique à côté j'ai pas trop de temps pour poster.]

Maryna se laissa tirer par Donovan pour ne pas regarder où elle allait, ne pas regarder la chaise. Elle était contente que son ami ai été honnête avec elle. Elle vit du coin de l'œil que Guenièvre avait vraiment l'air énervée et Quentin... Et bien à part qu'il évitait son regard, ce qui n'était pas bon signe, il semblait en pleine forme. Que c'était il passé pendant qu'ils étaient sortis? La jeune fille n'eut pas plus le temps de réfléchir (ce qui était une bonne chose en soi) car elle se trouvait devant la chaise haïe. Elle était bien obligé de la regarder maintenant. Elle était comme dans le souvenir de Rowena. D'un beau bleu "Serdaigle", orné de signes et écritures magiques. Assez jolie en somme. Maryna 'sentait' la magie qui se dégageait de la chaise. Une énergie très puissante et vieille. Très vieille. Elle se sentait attirée malgré elle.

Maryna s'assit à contrecœur. Elle se sentait dépassé par les événements et manipulée. Ils se croyaient vraiment discret avec leur chuchotis qui s'étaient arrêté net dès qu'ils étaient entré? Fallait pas les prendre pour des imbéciles non plus! Assise elle fixa le trou de la table dans lequel elle déposa sa baguette. Aussitôt celle ci s'entoura de volutes bleues qui tournaient autour formant un motif hypnotisant. Elle tendit la main doucement, comme dans un rêve ou un film, au ralenti. Elle effleura sa baguette du doigt et tout de suite sa main se colla au bois. Il aurait été, à ce moment, impossible de lui arracher.

Elle sentit des ondes de douleur la traverser de part en part. Son visage se tordit sous l'effet de la douleur et sa bouche s'ouvrit sur un cri muet. Elle n'en pouvait plus! Elle avait l'impression qu'on lui arrachait littéralement la peau et les os, un par un. Est ce que sa sœur et sa mère avaient souffert ainsi au moment de mourir? Parce que là, elle avait vraiment l'impression que sa vie allait s'arrêter là. Les larmes se mirent à couler à flots. Elle ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre. Attendre et souffrir. C'est alors qu'à travers ses larmes elle vit, comme à travers le brouillard, se détacher une silhouette qui de diffuse devient de plus en plus nette. Rowena Serdaigle...


La fondatrice s'était fait discrète, masquant ses pensées pour ne pas faire louper le rituel. Elle fut fière de Maryna malgré sa réaction légitime de peur. Personne n'était parfait, tout le monde avait ses faiblesses. Lorsque la main de sa réincarnation saisit la baguette la grande dame se sentit prise d'un frisson, on y était. Une phase risquée mais nécessaire. Elle s'arracha au corps de la jeune fille. Elle tourna la tête vers Donovan qui se tordait, lui aussi de douleur, à côté. Elle fusilla du regard Serpentard. Décidemment, quelle plaie des fois!!! Il avait de bons côtés certes, mais là! Il exagérait! Laisser souffrir ainsi intentionnellement le jeune garçon, c'était vraiment pitoyable de sa part!
Comment pouvait on être aussi cruel?! Et se réjouir de la souffrance causé à autrui?! Elle soupira, se tourna vers la jeune fille qu'elle habitait, n'ignorant rien de ses pensées, et lui sourit tendrement avant de se saisir à son tour de la baguette.


Maryna vit la fondatrice brusquement réintégrer son corps. Elle n'émit aucun son et sentit juste s'affaisser complétement le long du dossier de sa chaise. Elle se sentait si lourde! Si triste! Elle avait si mal! Elle avait l'impression d'avoir couru un marathon sans échauffement ni préparation! Les larmes continuaient de couler encore et encore le long de ses joues. Ses paupières papillonnèrent et elle sentit ses yeux se fermer... Elle était tellement fatiguée.... Épuisée...Elle n'entendit pas que Guenièvre parlait. Rien. Juste, tout à coup, un voile noir tomba, la coupant des autres.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Déc - 22:47
Quentin était là... il regardait ses deux amis qui venaient d'arriver dans la salle... en fait non il ne les regardait pas vraiment puisqu'il savait ce qui allait se passer... puis il sentait... oui il sentait Guenièvre à côté de lui qui bouillait... qui rageait... qui était en fait sur le point d'exploser comme le feu et comme Griffondor qui vivait en elle maintenant... Quentin avait la douceur de Poufsouffle et la sagesse de la terre.... ce qui le calmait. Oui ce que les deux allaient vivre était épouventable... mais si le professeur Warzul avait raison, il fallait qu'il passe par là ...

Les quatres se demandaient depuis tellement longtemps pourquoi ils étaient là... pourquoi ils avaient été choisi... oui ça faisait déjà plus d'un an qu'ils vivaient ou plutôt subissaient les questionnements qu'ils avaient... et le professeur Warzul et Barrière amenaient des réponses... soite qui ne lui plaisait pas du tout, mais il était déjà plus avancé... Les professeurs avaient essayer de les aider... et ils les avaient prévenus du danger et de leur "tâche" qu'elle soit plaisante à ententre ou non. De plus ils avaient réussit à faire un rituel plutôt efficace, pour décupler leur pouvoir et le lien avec leur baguette... soit cela avait été horrible, mais il croyait dure comme fer que c'était mieux que se soit passé et qu'ils soient maintenant plus fort que de s'être fait écrabouillé comme on écrase une un mégot de cigarette puisqu'ils n'auraient rien pus faire...

Guenièvre bouillait encore et s'approcha de lui... Le rituel commença et Sepentar niaisa Donovan...

-SALAZAR SERPENTAR

La voix de Helga Poufsoufle en écho avait retentit pour une première fois très audible pour tous et elle ne semblait pas du tout de bonne humeur.

C'est à ce moment que Quentin serra dans ses bras Guenièvre pour essayer de la calmer un peu... Une larme coula sur les joues du jeune Griffondor.

Le rituel avançait et les lumières qui entouraient ses deux amis s'estompa. Guenièvre cracha aux professeurx de faire leur travaille... c'est à ce moment en recevant le message de Guenièvre que Quentin prit la serdaigle par les épaules et la regarda droit dans les yeux, lui fit un grand sourire les yeux plein d'eau et dit tout simplement à Guenièvre

-Je m'excuse

Puis il se retourna rapidement et se dirigea vers Maryna très rapidement... sortit le peu de muscle et avec l'adrénaline qu'il avait en lui, il souleva Maryna de la chaise avant que le professeur Barrière ait le temps de le faire et porta la jeune femme jusqu'au bord de la fenêtre....

-Je m'excuse Maryna...

Quentin pleurait à chaude larme maintenant.... il prit le courage de la détresse qu'il avait en lui et poussa finalement la demoiselle à l'extérieur vers une mort certaine. Puis il se tourna en pleur vers les deux professeurs bouche bée et entre deux sanglots celui-ci dit

-Je ne............ je ne pouvais pas vous faire revivre ...........le le le même suplice que vous avez du avoir............ en nous poussant en premier.... Merci à vous deux.....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Déc - 10:01
Assise sur sa chaise à côté de Quentin, Guenièvre regardait fixement ses amis. Le plus horrible était peut-être le silence de Maryna. Ils avaient tous crié sous la douleur, alors pourquoi pas elle ? Elle baissa la tête et regarda ses mains qui tremblaient sous la peur qu'elle ressentait. Au moins, les volumes de flammes qui les recouvraient cachaient sa faiblesse aux autres. C'était facile d'être folle furieuse envers les professeurs en cet instant. Au fond d'elle-même, elle savait qu'ils n'y étaient pour rien, et que les mauvaises nouvelles auraient fini par arriver avec ou sans eux, mais elle se sentait si mal que pour l'instant, il était plus facile de les accuser de tous les maux.

Plus le temps passait et plus elle ignorait contre qui retourner sa colère sinon contre elle-même. Il n'y avait rien qu'elle puisse faire là, et elle restait là, plantée comme une parfaite idiote, à regarder ses amis subir ce rituel obscure et potentiellement mortel. Elle n'était rien qu'un pion, insignifiante, manipulée et incapable d'agir par elle-même. Inutile et déraisonnable. Mais qu'était-ce la raison ce soir ? Vouloir arrêter ce rituel fou ? Ou être comme Quentin, et accepter les choses avec confiance ? Lorsque son camarade la serra dans ses bras, elle leva maladroitement les bras en l'air dans la crainte de le brûler. Il pleurait et elle n'était pas très loin d'en faire autant. Guenièvre Lakers, pleurer en public ! C'était une idée tellement ridicule qu'elle éclata d'un rire nerveux qui mourut aussi soudainement qu'il avait éclaté, ne la faisant que plus enrager contre elle-même. Rire comme pleurer étaient des comportements parfaitement déplacés dans cette situation.

Lorsque Quentin la prit par les épaules, la forçant à le regarder dans les yeux, elle eut l'impression de fondre et ses bras s'éteignirent enfin en grésillant. Quentin était beaucoup plus fort qu'elle. Peut-être qu'en apparence, elle était le leader, celle toujours en action qui motivait les troupes. Mais elle ne cessait jamais de se battre contre le monde entier là où il acceptait les choses pour mieux les retourner à son avantage. Elle était l'éclair et l'incendie, vive et furieuse, aussi lumineuse et agile qu'avide et destructrice. Lui était la terre dans toute son intégrité et sa simplicité, calme, intouchable et malgré tout possédant sa propre force, immense et endurante. Sa présence était un baume apaisant, et elle sentit la colère en elle disparaitre sous l'effet son sourire mouillé, la laissant fragile sans cette armure de rage protectrice.


"Mais de quoi ?"

Comme s'ils étaient responsables de la situation :! Il semblait au contraire que les choses bougeaient autour d'eux sans qu'ils puissent les influencer le moins du monde. Elle comprit cependant lorsqu'il se saisit de Maryna. Cela ne la choqua qu'une millième de seconde avant qu'elle ne comprenne. C'était naturel. De toute manière, les professeurs avaient l'air tellement choqués par ce qu'ils étaient en train de faire, qu'elle ne serait jamais mieux servie que par elle-même. Ses tremblements s'apaisèrent soudain et elle se saisit plus fermement de sa baguette avant de la pointer vers Donovan. Maintenant, elle pouvait agir. Elle le devait. Elle était en quelque sorte devenue responsable de Donovan lorsqu'elle avait incité Serpentard à toucher la baguette de Don.

Après le rituel qu'elle venait elle-même de subir, elle n'avait pas besoin de mots ce soir. Elle se contenta d'élever sa baguette et le Poufsouffle eut le même mouvement. Elle s'avança et lui remit elle-même sa baguette en main et lui murmura à l'oreille :


"Ca va aller"

, avant de le faire léviter jusqu'à la fenêtre et d'abaisser brusquement sa baguette, le faisant tomber dans le vide sans s'appesantir, sans regard vers le vide. Elle ne l'avait pas du tout fait pour le professeurs, elle l'avait fait pour Donovan. Le visage fermé, elle se dirigea vers Quentin et lui saisit la main avant de répéter plus fort.

"Ca va aller."

Il n'y avait d'autre solution possible. Elle ne serait pas la meurtrière de Donovan, jamais.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Déc - 20:38
Il se sentais glisser, loin très loin dans le néant. Il sentais son corps se ramollir, son cerveau perde tous points de repère. Donovan Lasher glissait lentement vers la mort. La chaise sur laquelle il s'était assied lui tirait l'essence même de son âme. Il se sentais se vider, inexorablement. Il sentais Serpentard en lui comme jamais auparavant. Il le sentais et l'acceptais pleinement. L'un comme l'autre savait que s'il demeurait assied sur cette chaise maudite, ils allaient mourir. Et tout serait terminé. Il n'y aurait plus rien à faire. Donovan voulait se lever mais il en était parfaitement incapable. Dans le néant, il se sentais comme dans un tourbillon meurtrier. Il glissait sans que rien ni personne n'y puisse rien.

Alors que le froid l'envahissait peu à peu, il se sentie soulever. Il lévitais. La puissance de la chaise s'affaiblissait et il reprenait lentement une conscience. Il entendit les mots murmurés par Guenièvre. Au fond de lui, Serpentard fut surpris. Il le sentie parfaitement, comme si c'était une prolongation de sa propre surprise. Il savait que Salazar était perturbé par quelque chose mais il ne pouvait pas voir quoi. Salazar bloquait la suite des choses malgré sa surprise et ... son sentiment de quoi ? De reconnaissance et ... oui, d'amitié et de confiance renouvelée. En fait, Salazar trouvais assez ironique que ce soit Griffondor qui termine le rituel pour lui. Griffondor, son vieil ami qu'il avait trahi, lui sauvait actuellement la vie. Serpentard voyais ça comme une sorte d'excuse, une sorte de demande de pardon et à la fois d'excuse de la part de Godric. Les choses étaient réglées. Par ce geste, le passé s'en était allé. Le ressentiment était oublié et Salazar était prêt à revenir dans les troupes comme si rien n'avait eu lieu. Il redonnait son amitié à Godric. Voilà.

Tout ceci, Donovan n'en sut rien. Serpentard cachait fortement ses pensées afin de protéger son corps de la mort. Il fallait survive. Ils avaient un travail à accomplir, une mission. Salazar avait peut-être bien des défauts, mais quand ils se donnaient une mission, il se donnait entièrement. Comme lorsqu'ils avaient construit cette école de sorcellerie. Maintenant, il sentais l'air sur ses joues et ... il se sentie chuter.

Donovan tombait. Au début, il croyait que c'était un rêve. Il avait l'impression d'halluciner, d'être encore sur cette maudite chaise. Il sentais une force dans sa main droite, une force provenant d'un bout de bois. Une sorte de puissante vibration. Et il chutais, l'air lui griffant le visage. Il avait même l'impression que cet air était un vent de tempête. Étrange. Il allait pleuvoir ? Le jeune garçon ouvrit légèrement les yeux. Il vit la forêt interdite qui filait à vive allure. Il vit le sol qui se rapprochait dangereusement. Le sol ?! Son esprit fut choqué au début avant qu'une voix profonde et grave ne lui ordonne de serrer sa baguette. Et il le fit. Immédiatement son corps devint liquide et aqueux. Il n'était plus que fait d'eau. Sa peau était de l'eau, son coeur était de l'eau, ses poumons étaient de l'eau ... tout son être était translucide et parfaitement liquide. L'eau ainsi crée s'éleva dans les airs, poussée par la force du vent qui soufflait. L'eau s'éleva jusqu'à la hauteur de la fenêtre de la tour d'astronomie et y demeura quelques instants avant de redescendre par la force de la gravité terrestre.

Puis, il toucha le sol. Durement ? Pas vraiment. Est-ce que de l'eau pouvait tomber durement alors que sa masse n'était pas solide ? Quoiqu'il en soit, Do s'étala royalement contre la terre et un gigantesque geyser d'eau fut propulsé dans l'air. L'eau monta jusqu'à la fenêtre de la tour d'astronomie et y entra en cascades violentes, noyant la salle de classe dans plusieurs pouces d'eau. Puis, le geyser redescendit tout aussi rapidement en direction du sol où l'eau termina sa course dans un "lac" dont les ondes moururent autour de Donovan Lasher. Le jeune Poufsouffle, toujours aqueux, était couché à plat ventre contre la terre, son souffle saccadé faisant vibrer l'eau qui dégoutais légèrement au bout de son nez.


" Merde "

Donovan eu un rire nerveux. Ce qu'il venait de vivre était ... sensationnel. Il ne voyais pas d'autre mot. Sensationnel. Il se sentais fort, puissant, solide et en parfaite harmonie avec Salazar Serpentard. Ils étaient liés. Au creux de sa main aqueuse, sa baguette vibrait, comme si elle était munie d'une existence propre. Il pouvait tout accomplir. Il n'avait plus peur de rien. Ou presque. Do se releva et, regardant ses mains, il fut à nouveau prit d'un rire nerveux. Il était l'homme-eau. Drôle.

" Maryna ... hey, Maryna ! "

Où était-elle ? Oui, elle était en vie. aucun doute. Donovan voulait qu'elle soit en vie, quelque part non loin de lui. Il se retourna et la chercha des yeux. Il la verrait où elle était devenue aussi livide et transparante que le vent même ?

" Mar ? " dit-il dans un ton où perlait presque les glou-glou de l'eau.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Déc - 12:12
Maryna n'entendit pas ce qui se passa ensuite. La seule chose dont elle se souvient fut la chaleur des bras de Quentin et un murmure qu'elle ne comprit pas. Elle était bien, elle se sentait partir, tranquillement, vers un point noir, rassurant et chaud. Elle n'avait plus envie de rien... Et, tout à coup, le chute, le vent dans ses cheveux et l'air qui fouettait son visage. La jeune fille reprit brutalement conscience. Elle tombait. De la tour d'astronomie. Elle allait s'écraser. Par terre. Non! Dans un sursaut elle se retourna et se trouvant sur le ventre laissa l'air la posséder. Elle était légère, elle flottait. Libre. Elle s'arrêta et vit le sol, à quelques centimètres sous elle. Là où était censé se trouver ses pieds. Mais il n'y avait rien. Rien d'autre que le vide. Elle leva sa main devant ses yeux et vit... rien. Elle sentait son corps mais ne le voyait pas. Elle était devenue l'air lui-même. Elle regarda autour d'elle et ne vit rien dans le noir ambiant mais elle "sentit" la présence de Donovan non loin de là. Et elle l'entendit l'appeler. Elle mit un peu de temps à répondre, s'émerveillant encore de ce qu'elle venait de vivre. C'était extraordinaire. Elle releva la tête et flotta dans la direction de Donovan.

"Donovan? Son ton était hésitant, son ami avait une drôle de voix, Ça va? Je... je me sens bizarre... C'est assez... extraordinaire quand même."

Elle se sentait plus puissante. Elle sentait mieux aussi ce qui l'entourait et surtout, la présence de Rowena en elle. Elle comprenait mieux. Ils n'avaient qu'une seule âme. C'était... déroutant de sentir tout autour de soi. Comme si... Comme si elle voyait ce qui l'entourait, que son corps s'étendait tout autour d'elle. C'était gigantesque. Quelle perception elle avait des choses!

"Waou... murmura t elle."

Elle avait oublié que Donovan ne pouvait pas la voir, elle-même ne se voyant pas.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Déc - 15:42
Donovan ? Son prénom lui parvint, comme soufflé par le vent. Le jeune homme sursauta et regarda autour de lui, le coeur battant comme si on venait de lui montrer comment il allait rendre l'âme. C'était, au fond, un peu le cas, non ? Mais, étrangement, cela ne le dérangeais plus. Enfin, plus autant. De combattre les Deux Grands. Non, en ce moment il se sentais puissant, fort, complet et il savait qu'ils allaient réussir. Ils allaient faire de leur mieux pour le faire. Donovan était confiant et, au fond de lui, il ressentais la présence de Salazar comme jamais auparavant. Pas comme un être à part, non ... comme un être unique. Ne cherchez pas à comprendre, vous ne pourriez y arriver. Do était entier. Voilà. Il sourit devant la brise qui venait de lui demander s'il allait bien. La brise qui avait la voix de Maryna. C'était Maryna qui lui avait répondu, pas le vent. Évidemment ! Maryna allait bien. Ils allaient tous bien. Donovan répondit donc, toujours avec une voix remplie de bulles d'eau :

" Ça va ! Nous avons réussit "

Quoi dire de plus ? Whoua. Oui, Maryna avait parfaitement raison. Donovan pouffa; ce qui fit un très drôle de son dut à son apparence aqueuse; et il tendit la main vers l'endroit où lui provenait la voix de la Serpentard. Tous le monde savait que l'air contenait des particules d'eau, n'est-ce pas ? Bien entendu. Donovan agit, par conséquent, sur ces fines particules et, peu à peu, le corps de Maryna apparu. Ho, pas un corps "physique" et que l'on pourrait toucher. Non. Un corps translucide, presque fantômatique, un corps d'air constitué. Donovan sourit et ajouta :

" Tu ressembles à la Dame Grise ! "

Ce n'était pas une vacherie, loin de là. Do avait changé. Profondément. Il ne pourrait plus jamais faire des vacheries aux trois autres. C'était ainsi. Il devait être loyal. Il devait se racheter et vous savez quoi ? Cela ne lui dérangeais plus du tout ! Puis, après tout, c'était un peu normal que Mar ressemble à la Dame Grise ... puisqu'elle avait été sa fille dans une autre vie. Oui, maintenant que les fondateurs étaient intégrés à eux, ils avaient de subtils airs de ressemblance encore plus marqués ... et cela ne dérangeait aucunement Donovan. Même pas une seule seconde. Non, ils étaient qui ils étaient. C'était ainsi.

Le jeune garçon releva la tête en direction de la fenêtre et observa attentivement les cieux. C'était quand même vachement haut ! Mais, peu importais ! Ils allaient remonter façon fondateurs ! Whaaaaooohhouuuu ! Oui, comme Quentin avait lui, Donovan se sentais kamizake ! Héhé ! Il attrapa Maryna par la main et, avec un sourire, il lui dit :


" Le dernier arrivé en haut est une limace avariée ! "

Haha ! Il se sentais super bien et avait envie de rigoler et de s'amuser et de ... vivre ! Donovan lâcha la main de Maryna -- il n'allait quand même pas l'amener pour faire la course ! Hey, c'était une course et elle pouvait très bien monter toute seule -- et ... un geyser d'eau le propulsa rapidement en direction du ciel, droit vers la fenêtre. Il allait gagner, hihi ! Oui, Donovan était heureux et; pour le prouver, l'eau qui le propulsait giclait de partout en tourbillon vaporeux et mousseux. Youppi !!!!!! Qui allait gagner la course ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Déc - 15:49
Maryna se sentait tout simplement bien. Très bien même. Elle ne comprit pas tout de suite pourquoi Don avait sursauté comme ça. Ce n'est que lorsqu'il la fit apparaître grâce aux particules d'eau qu'elle comprit. Elle lui fit un grand sourire. Un vrai sourire. Un comme cela faisait très longtemps qu'elle ne l'avait pas fait.

"Oui, on a réussi.murmura-t-elle. Alors comme ça je ressemble à la dame grise? Et je suis censé le prendre comment?demanda-t-elle en riant.

Bien sûr qu'elle le prenait bien! Après tout, la Dame Grise n'était elle pas le fantôme de la défunte fille de Rowena? Ladite Rowena qui faisait partie intégrante d'elle même? Si, donc elle prenait ça bien. Normal.
La jeune fille eut un petit sourire espiègle, elle aussi avait envie de s'amuser! Et zou, le corps entièrement constitué d'eau de Don fut traversé d'un coup de vent, creusant un trou dans la tête de son ami. Maryna éclata de rire. Il avait l'air bien comme ça tiens. Par contre, lorsque son ami lui lança son défi, Maryna eu un sourire frondeur. Il croyait sincèrement pouvoir la battre? Il croyait sincèrement que l'eau, même sous forme de geyser, serait plus rapide que l'air? Honnêtement? Moui c'est ça... On allait rire. Qui allait gagner? Elle bien sûr!


"D'accord, on verra bien qui de l'eau ou de l'air est le plus rapide!"

Tout à coup Donovan se propulsa, zut, quel tricheur alors! Il était parti sans rien dire! Il allait voir tiens! Maryna se lança, telle une fusée. Droite, tendue en direction de la fenêtre, un grand sourire aux lèvres. Elle rattrapa Donovan a, à peu près, la moitié du chemin, le doubla en s'accordant le luxe de lui tirer la langue et atteignit le rebord de la fenêtre. Elle y atterrit, assise, quelque dixièmes de secondes avant Don. Quelques dixièmes c'était déjà pas mal! Beh, oui, à quelle vitesse croyez vous qu'ils aient parcouru cette distance? 3 ou 4 secondes, pas plus! Allez, 5 grand maximum! Maryna se resolidifia et offrit son plus beau sourire un peu satisfait il faut l'avouer à son ami.[/i]

"J'ai gagné. On avait dis quoi déjà? Le dernier est une limace avariée il me semble? Et bien ma chère limace, après toi! dit elle en faisant un geste en direction de l'interieur de la pièce.

Elle n'était pas pressée de rentrer. Ça vous étonne? Oui les professeurs leurs avaient appris pas mal de choses, utiles mêmes ces choses là mais bon, voilà quoi. Ils avaient pris le risque de les tuer, quand même. Alors même si cela avait dû être très dûr de les pousser par la fenêtre la jeune fille leur en voulait un peu. Elle s'efforça de ne pas oublier ce bonheur, cette joie qu'elle ressentait afin de ne pas se laisser, plus tard, envahir par la tristesse qui n'était malheureusement jamais très loin. Elle chassa ces noires pensées de son esprit pour ne se concentrer que sur le moment présent. Elle saisit la main de Donovan pour finir de chasser sa tristesse passagère et entra à sa suite dans la salle.[/i]


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Jan - 16:15
Affichant une mine sombre, Guenièvre fixait la fenêtre grande ouverte en serrant toujours la main de Quentin. Au fond d'elle-même, il y avait cette petite voix discrète mais assurée, peut-être celle de Godric, qui lui disait qu'elle avait bien fait. Que tout irait bien parce que c'était dans l'ordre des choses. Mais elle venait de jeter son ami pour la fenêtre et tant qu'il ne serait pas remonté, elle n'aurait aucune preuve qu'il avait survécut à sa chute. Elle avait beau se sentir merveilleusement puissante, elle avait beau sentir sa baguette vouloir lui donner confiance malgré elle, elle luttait contre ce sentiment. Etre content dans ces circonstances n'était pas normal et elle ne laisserait pas la magie altérer ses émotions en plus de sa vie. Alors elle fixait le petit bout de ciel noir qui apparaissait par la fenêtre et elle se contentait d'espérer repoussant toute idée de certitude.

Lorsque Maryna apparut à la fenêtre, souriante, et plaisantant, Guenièvre lâcha la main de Quentin, et un sourie se répandit sur son propre visage comme si c'était contagieux. Elle laissa le soulagement la submerger et la certitude que tout se serait bien passé de toute manière se répandre tranquillement en elle. C'était beaucoup plus facile d'y croire maintenant que c'était sûr ! Ce soir, elle avait eu peur, elle avait été en colère, elle s'était sentie trahie, manipulée, confiante, fragile, puissante… et maintenant, tout était enfin terminé et elle allait pouvoir prendre le temps de réfléchir à ce qui venait de se passer.

Elle s'avança vers Mar et la serra dans ses bras, parce que même si tout allait bien, elle avait besoin de vérifier qu'elle était vraiment là, et puis sans réfléchir, fit la même chose avec Donovan.


"Excuse-moi de t'avoir poussé. Je crois… je crois que le rituel inachevé aurait été pire que tout et…"

Elle n'avait pas vraiment besoin de préciser sa pensée. Elle ne voulait pas que Donovan souffre des conséquences de ce rituel et l'avoir poussé était un mal pour un bien. Maintenant qu'il était là sain et sauf, elle avait presque l'impression que ce qu'ils venaient de vivre était un rêve, qu'il était écrit quelque part qu'ils réussiraient tous ce test. La seule preuve tangible de ce qu'ils venaient de vivre était sa baguette dans sa main, chaude et si à sa place, comme un sixième doigt. Quand bien même elle l'aurait posée quelque part, elles seraient restées connectées, puissantes.

Elle se tourna vers les professeurs et leur demanda sérieusement, sans l'amertume qu'on aurait pu attendre d'elle :


"Est-ce qu'il y a encore quelque chose ou c'est tout pour ce soir ?"

Elle était venue pour des réponses et elle avait été servie. Maintenant, elle voulait juste aller dormir, si elle y arriver, et prendre le temps de digérer ce qu'elle venait de vivre.







Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Mar - 16:58
Son corps fluide filait à vive allure en direction du ciel, lui procurant une sensation de liberté et de bonheur pur. Son sourire se fit plus clair quand il aperçu Maryna le dépasser. Donovan tenta de la pousser dans un coin, mais allez pousser de l'air, vous ! Vous alliez passer des heures inutiles à vous battre contre le vent. La réincarnation de Poufsouffle, tout sourire, arriva à la fenêtre quelques fractions de secondes après Maryna et son rire se répercuta contre les murs de pierre de la tour d'astronomie. Il était une limace avariée, hey bha ! Ce n'était que partie remise, il aurait bien sa vengeance ... lors du prochain match de Quidditch, pourquoi pas ?

Do entra dans la tour, son corps liquifié perlant au sol. Il se sentais bien. Très bien. Il se secoua légèrement, reprenant ainsi son corps de chair au moment où Guenièvre le serra dans ses bras. Le garçon la serra très fort contre lui. Ça faisait du bien de ne plus avoir de rancoeur contre elle. Ce qui avait été brisé entre Salazar et Godric avait été réparé par le rituel. Godric avait fait ce qu'il devait faire. C'était magique ce rituel ! Vraiment ! À plusieurs niveaux. Honnêtement, Donovan sentais qu'il était capable de tout accomplir par la simple force de leur volonté. De leur volonté à eux quatre. Le Poufsouffle murmura à l'oreille de la Serdaigle :


" Merci, mon amie "

Do termina son étreinte à Guenièvre avant de serrer aussi Quentin dans ses bras. Il était heureux comme pas possible ! Ils étaient enfin complets, enfin ensembles ! Ça se fêtait, ça ! Ho, une cervoise ! L'héritier Lasher cessa son étreinte à Quentin et se tourna nouveau vers la Serdaigle, à qui il donna une tape virile sur l'épaule (hey, c'était Go !) et il lui lança joyeusement :

" Hey, faut fêter ça ! Une cervoise et peut-être un bon gros gibier et ... "

Ha ouin ... Guenièvre demandait des comptes. Donovan prit un air plus sérieux avant de lancer un regard à Maryna. Habituellement, c'était elle qui agissait ainsi. Rowena, il voulait dire. Le Poufsouffle ne put s'empêcher de pouffer avant de reprendre son sérieux. Là, là ... il fallait faire la fête ... peut-être que Maryna voulait fêter ... hum, ça allait secouer les puces à Go s'il voulait aller boire avec Row (héhé).

" Allez, viens, Maryna ! On va aller prendre un ti verre ... tu veux aussi Quentin ? "

Jamais Godric n'allait le laisser partir avec les deux filles ! Haha ! Donovan était en train de s'amuser ... même si la situation était sérieuse. Que voulez-vous, il retrouvais VRAIMENT ses amis et ça le rendait des plus enthousiaste.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Une bibliothèque virtuelle au service du Droit
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» INSCRIPTION - COURS D'ASTRONOMIE #1 [OUVERT]
» petit service

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Salles de Cours-
Sauter vers: