:: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: La Forêt Interdite Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Envol et liberté [PV Guenièvre]

avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Oct - 8:32
29 octobre

Ce que faisait Maryna à cet instant était doublement interdit. Premièrement elle se trouvait dans la forêt interdite et deuxièmement elle volait. Oui elle volait. Sans balai bien entendue. Elle conciliait en se disant qu'elle n'était pas "dans" la forêt mais "au dessus" mais c'était jouer avec les mots. Si quelqu'un l'avait surpris, elle était morte! Pour deux raisons, de un, Guenièvre la tuerait, et de deux, elle n'était pas censé posséder de pareils pouvoirs! Mais la jeune fille avait été prise d'un tel sentiment de tristesse et de nostalgie qu'elle n'avait pas réussi à résister à l'envie de voler. De laisser derrière elle, tout ses problèmes et ses soucis. Sentir le vent qui la portait passer dans ses cheveux, les emmele, faire comme une douce caresse...
Elle avait donc quitter le château et s'était diriger discrètement vers la forêt, sans se faire remarquer. Au moins, là-bas, elle était sûre que personne ne la remarquerait et qu'elle serait tranquille. Une fois à l'abri sous le couvert des arbres, sûre que personne ne pouvait la voir, la jeune fille écarta les bras et fit souffler le vent. Doucement elle s'éleva, bascula sur le ventre et s'envola. Elle s'éleva de plus en plus haut montant presque jusqu'à la cime des arbres. Elle volait, évitant avec agilité les troncs d'arbres et les branches. Elle passa au dessus d'une clairière et regarda son ombre en dessous d'elle. En relevant la tête elle vit qu'elle fonçait droit sur un gros sapin! Elle réagit instinctivement et vira, l'évitant de justesse. Un sourire apparu sur ses lèvres. Quel bonheur de voler! Cela lui faisait oublier sa tristesse. Le vol lui faisait ressentir des émotions qu'elle n'avait fait qu'imaginer en volant sur son balais. C'était tout bonnement extraordinaire!



De son côté Rowena souriait d'un air pensif. Elle était inquiète pour sa jeune protégée. La jeune fille prenait des risques en volant ainsi en plein jour! Mais Serdaigle la comprenait. Elle même avait été tellement abatue après la mort de sa fille qu'elle s'était complètement laissé aller et en était tomber gravement malade. Elle était morte peu après, laissant Godric seul et désespéré. Il l'avait d'ailleurs rejointe peu après. C'est pour cette raison que Row avait du mal à guider, aider, consoler, la jeune fille qui l'hébergeait. Car elle même avait connue une peine si ressemblante à la sienne et à laquelle elle avait cédé qu'elle ne pouvait l'aider à combattre. Elle était consciente de sa faiblesse et de l'éloignement qu'elle prenait avec les autres mais ne pouvait l'arrêter. Si seulement les autres pouvaient se rendre compte de la fragilité de son hôte et la remettre dans le chemin! Mais Maryna donnait si bien le change! Elle faisait comme si tout allait bien alors que ce n'était pas le cas. Rowena avait tenté de prévenir les autres mais la vert et argent était très combative et ne l'avait laisser faire, elle n'avait pas insisté, comprenant sans peine se qu'elle ressentait. Elle trouvait même que la jeune fille résistait admirablement à sa peine. Lais elle allait immanquablement finir par céder, elles en étaient toutes deux conscientes.
En dernier recours la réincarnation décida de profiter de l'inattention de Maryna pour envoyer un vent léger souffler en direction de Guenièvre. Elle était sûre que la jeune fille pourrait l'aider. Après tout, n'abritait elle pas Godric? De plus elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et était la meilleure amie de Maryna. Elle allait l'aider.Et secouer une bonne fois pour toutes les noires pensées de sa réincarnation.



Maryna était complètement inconsciente des pensées qui agitaient la fondatrice. Elle même était concentrée sur son vol pour ne pas penser au reste. Ne pas penser à sa famille, à Martin, à l'horreur de l'orphelinat. A tout ce que pouvait vivre Martin sans elle. Ne pas y penser. Juste penser au temps qu'il restait avant les vacances... Trop... Non, ne pas penser... Juste le vent dans les cheveux....
Ses yeux étaient devenus bleus, presque blancs, à cause de la proximité de Rowena dû à l'utilisation de ses pouvoirs. Mais la jeune fille n'en avait cure et n'en était même pas consciente. Elle volait...



    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Oct - 16:04
Guenièvre ignorait totalement ce que fabriquait son amie. Pour une fois, ça n'était tout simplement pas elle qui était en train de pratiquer une activité illicite. Assise studieusement dans la salle commune des Serdaigles, la jeune fille étudiait. Parfaitement. Elle avait commencé sa frénésie d'apprentissage en début d'année pour s'empêcher de trop tournicoter des méninges sur sa situation et la méthode s'était avérée efficace. En plus, elle en avait assez d'avoir toujours besoin de Godric quand il s'agissait de connaissances. Elle était loin d'être idiote et voulait apprendre des choses par elle-même. De toute manière, il y avait des tas de domaines dans lesquels le fondateur était très ignorant, et la jeune fille se faisait un point d'honneur à justement étudier ces matières en profondeur : étude des moldus, histoire contemporaine… Il n'était pas dit qu'elle allait se reposer sur les acquis de sa vie antérieure ! Elle n'aurait jamais cru trouver amusant de collectionner les connaissances pour les connaissances mais vue la situation… être érudite ne pourrait jamais lui faire de mal.

Assise en face d'une des nombreuse fenêtre de la tour, elle était concentrée sur l'influence sorcière lors de la deuxième guerre mondiale. Le livre, qu'elle avait emprunté à la bibliothèque, traitait principalement de Grindelwald. Ca aussi, c'était calculé. Vu ce que les professeurs leur avaient révélé sur la prophétie, se documenter sur les grands mages noirs de l'historie semblait… approprié. Et toujours plus facile que de réfléchir vraiment à la réalité. Elle s'était débattue pour savoir, et ne le regrettait pas. Mais elle savait aussi qu'elle devait s'accorder du temps pour tout digérer avant d'avancer encore dans ses recherches, ou elle deviendrait folle d'angoisse. Après tout, elle avait toujours rêvé d'aventures. Quand elle le déciderait, elle saurait faire face.

La fenêtre en face d'elle s'ouvrit brusquement, lui envoyant une bourrasque à la figure. Surprise, les pages de son livre s'étant tournée sous l'effet du courant d'air, Guenièvre releva la tête. La fenêtre était restée ouverte et au-dehors, tout paraissait calme. Pas un souffle de vent ne venait agiter cette journée d'octobre glacée. Le bleu vif du ciel offrait un saisissant contraste avec l'or des feuilles des arbres de la Forêt Interdite, et la jeune fille se laissa aller quelques instants à contempler ce paysage. Toutefois, son esprit vif ne la laissa pas admirer le parc en paix. D'où pouvait bien venir la bourrasque qui avait ouvert la fenêtre si tout était calme ?Elle plissa les yeux. Ce qui ressemblait à un gros oiseau planait au dessus des cimes. Un très gros oiseau. Son visage se décomposa et elle claqua son livre sur la table, se levant d'un bond. Laissant ses affaires en plan, elle traversa la salle commune d'un pas vif. Le temps d'arriver au bas des escaliers, elle sprintait en direction de la forêt.


*MARYNA ! Mais qu'est-ce que tu fiches ? On te voit du château !*

Est-ce qu'elle avait pensé à fermer son esprit ? Sans doute. Heureusement que la chose était devenu un automatisme !

*MARYNA, DESCENDS !*

Merlin, que personne ne l'ait suivie du regard pendant qu'elle cavalait dans le château ! Que personne ne soit en haut de la tour d'Astronomie. Et merde ! Si Mar faisait ça, elle n'allait probablement pas très bien. Guenièvre avait envie de jurer. De crier et de laisser ses émotions subites et contradictoires s'échapper en tourbillon sauvage. Elle avait pénétré sous le couvert des premiers arbres mais sans s'enfoncer inutilement. Inutile d'envenimer la situation si un professeur ou un préfet passait par là. Elles étaient dans de beaux draps !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct - 4:09
Dans les airs Maryna laissa échapper une larme. Elle ressentait une forme de nostalgie et d'abattement car elle avait beau essayer de ne pas y penser, elle n'y arrivait pas, ses pensées y revenaient encore et toujours, quoiqu'elle fasse. Elle qui avait toujours voulu des aventures, qui n'avait jamais douté d'eux quatre, sûre du fait qu'ensemble ils vaincraient, qui avait cru en eux. Et bien aujourd'hui elle doutait. Elle n'était plus sûre de rien. Elle avait toujours cru que quoiqu'il arrive, ensemble ils y arriveraient, ils seraient suffisamment fort. Rien n'était moins sûr maintenant. Car Maryna n'arrivait pas à s'enlever de la tête l'attaque de Poudlard. Elle l'avait vue, cette démone, de loin mais elle l'avait vue. Et elle n'avait rien pu faire, rien... Elle ne pouvait croire à la voir ainsi de l'extérieur que cette femme était le mal incarné. À part ses yeux. Ses affreux yeux mauves dans lesquels ont lisait la mort et la destruction. Maryna en était restée effondrée, abattue et doutant de tout. Car comment pouvait on encore croire en quelque chose après ça ?!

*Maryna,... Arrête de te torturer ainsi... Tu me fais peur... Descend... S'il te plaît, écoute moi...*

tenta la fondatrice. Mais la jeune fille n'écoutait rien, elle l'ignorait. La sensation de liberté qu'elle ressentait lui donnait envie de rester pour toujours dans le ciel. De ne jamais reposer les pieds sur cette terre maudite! Et les laisser agoniser, personne ne pouvait rien pour eux. Personne…

*Maryna Parker! Arrête de fuir et de te voiler la face! On ne fait pas toujours ce que l'on veux dans la vie. Tu as des responsabilités. Pense à Martin. À Quentin. À Guenièvre. À Donovan.*
*Parce que toi tu n'as pas fui tes responsabilités peut être en te laissant mourir?*

La jeune fille avait été volontairement méchante obtenant l'effet voulu, la paix et le silence. Jusqu'à ce que la voix de Guenièvre retentisse dans sa tête. Maryna fit la grimace. N'importe quoi! On ne pouvait pas la voir du château! C'était techniquement irréalisable ! Elle n'avait pas, à un seul moment, dépassé la cime des arbres! Elle y avait veillé un minimum! Alors pourquoi Guenièvre venait elle l'embêter et l'enguirlander alors qu'elle éprouvait enfin un peu de calme? Des larmes montèrent aux yeux de Maryna qui sous l'effet de la peur, la colère et l'égarement mais aussi la magie, étaient devenus presque blancs. Elle s'arrêta et se redressa quelques mètres au dessus de la tête de Guenièvre. Maryna était complètement perdu non pas physiquement mais émotionnellement.

"Pourquoi viens tu? J'étais bien là haut, seule. De toute façon, à quoi bon? Ça ne vaut pas le coup de rester sur terre. Elle est maudite, pourrie, rongée de l'intérieur. Alors à quoi bon se battre pour elle? Nous finirons tous par mourir de toute façon, d'une manière ou d'une autre."

[Pauvre Maryna, c'est la grosse dépression, elle pète complètement les plombs!]

Les larmes coulaient maintenant à flots. Elle dégageait une impression de folie, renforcée par la couleur de ses yeux et les larmes. Cela faisait trop, vraiment trop à vivre, à accepter, à avaler d'un coup. Elle avait été forte tout l'été. Et là, elle s'effondrait, elle craquait. Ses yeux flamboyaient mais lançaient aussi un message urgent de détresse. Qu'elle cachait derrière la colère. C'était si difficile de reconnaître qu'on a besoin d'aide! Qu'on n'est pas capable de gérer seule la situation!

"Et d'abord, tu t'es trompé, on ne pouvait pas me voir du château. Alors arrête. Laisse moi!"

*Maryna! Voyons, arrête!*
*Toi, tais toi! Laisse moi aussi. C'est de ta faute alors tais toi!*

Elle ne quittait pas Guenièvre des yeux. Qu'est ce qu'elle voulait faire? De toute façon elle ne pourrait pas l'attraper, impossible. Donc, elle était impuissante. Le vent soufflait violemment maintenant dans toute la clairière, secouant les branches, emmélant les cheveux. Les vêtements fouettaient le corps de leurs propriètaires. C'était un vent froid, de tempête.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 30 Oct - 16:08
A l'ombre des premiers arbres, Guenièvre attendait que son amie veuille bien se manifester. Mais qu'est-ce qu'il lui avait prit ? Les révélations des professeurs d'Astronomie avaient beau être difficiles à digérer, ça n'était pas une raison pour tout envoyer balader et les exposer comme ça. Guenièvre comprenait que son amie ait besoin de solitude et de se laisser aller à crier, pleurer, voler si ça lui faisait plaisir, mais discrètement ! Lorsqu'au début du mois, elle s'était autorisée à pleurer pour la première fois depuis longtemps, elle avait fait ça de manière discrète ! C'était vraiment fun en plus, de lui laisser jouer le rôle de la police, oui, vraiment ! Ils avaient des tas de problèmes, ils auraient du être solidaires pour les supporter, pas s'en créer en plus. Pff.

Elle scrutait la cime des arbres, mais Maryna surgit sans crier gare et arrêta ses acrobaties aériennes juste au-dessus de la tête de la Serdaigle.


"MAR…"

Ses remontrances moururent dans sa gorge et elle contempla son amie, médusée. Qu'était-il arrivé à sa Maryna ? La fille en face d'elle avait l'air d'une furie, cheveux en bataille, joues ravagées de larmes et yeux… blanchâtres. Elle faisait peur à voir et ses larmes auraient briser un coeur moins compatissant que celui de son amie.

"Mar, tu voudrais descendre s'il te plait ? Je suis… désolée de t'avoir dérangée mais puisque je suis là…"

Merlin, c'était quoi ce discours ? "La Terre est pourrie, de toute façon on va tous mourir" ? Euh… Guenièvre avait totalement oublié sa colère, et sa peur que quelqu'un les ait vu était passée au second plan. Si Maryna volait vraiment bas, peut-être qu'elle s'était imaginée la voir à cause du vent ? Drôle de coïncidence mais bon… Non, le plus important en cet instant était de faire descendre son amie pour pouvoir prendre soin d'elle. Mar n'allait pas bien du tout. Est-ce qu'elle devait l'amener à l'infirmerie ? Non, Mme Pomfresh n'était au courant de rien. Elle devait essayer de la réconforter elle-même. Super !

"Mar, chérie, je ne vais pas m'en aller. Je crois que tu ne vas pas bien et je n'ai pas envie de te laisser seule comme ça. Descends maintenant."

Elle avait parlé d'une voix douce mais résolument ferme. Le temps autour d'elles virait méchamment. Des coups que Maryna s'envole dans la forêt et se face dévorer par une bête sauvage ! Comment était-elle censée se sortir de cette situation ? Si la réincarnation de Rowena avait décidé de déprimer au milieu d'une tornade et de ne pas redescendre et bien, elle ne pouvait mettre feu à la forêt pour l'en empêcher !

Crotte ! Pourquoi venait-elle de penser que Maryna était la réincarnation de Row ? Elle avait attiré l'attention de Go et évidemment, vu l'état pitoyable de son amie, il n'était pas prêt d'aller se recoucher. La jeune fille soupira. Comme si elle avait besoin d'un chevalier inquiet pour sa gente dame dans une telle situation !


"Arrête cette tornade tout de suite et descends ! On peut parler, je serais toujours là pour toi mais descends d'abord. Tu risques de te blesser, et puis tu vas nous faire repérer avec ton microclimat. Aller."

On allait procéder par étapes. D'abord, que la Serpentard revienne en sûreté à la terre ferme et ensuite, elle improviserait. Elle était douée pour ça, non ?


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Oct - 4:33
Ses cheveux battaient son visage mais Maryna n'en avait cure. Elle fixait son amie, l'apercevant flouté, comme à travers du brouillard, à cause de ses larmes. Elle était déchiré de l'intérieur. Elle mourrait d'envie de tout planter là et de s'envoler loin, très loin de tout ça. Mais quelque chose la retenait. La tête de Guenièvre quand elle l'avait aperçue, les paroles qu'elles s'apprêtaient à dire et qu'elle avait ravalé, tout cela avait littéralement poignardé Maryna. Droit au cœur. C'était son amie. Elle était venue, pour elle, une fois de plus. Mais elle ne voulait pas descendre. Guenièvre ne pouvait rien pour elle. Pas même avec la meilleure volonté du monde. La jeune Serpentard était très têtue elle aussi. Elle avait de qui tenir.
"Je crois que tu ne vas pas bien", non, sans blague? Quel sens de l'observation pensa t elle.

"Tu ne peux rien pour moi. Et je ne veux pas descendre. Je suis très bien ici. Pourquoi ne monterais tu pas toi plutôt?"

C'est vrai ça, pourquoi insistait elle autant pour qu'elle descende? Elle était très bien dans les airs!
La jeune fille fit un geste de la main et Guenièvre commença à s'élever vers elle.


*Maryna arrête ça! Je ne peux pas te laisser faire ça!*
*Ah oui? Et qu'est que tu comptes faire, tu n'es qu'un esprit*

Rowena se sentit bouillir. Sa protégée allait mal, il fallait qu'on l'aide et ce n'est pas comme ça que ça allait s'arranger. De plus, c'était risqué de faire voler une autre personne. Déjà voler sois même n'était pas facile et on fatiguait vite alors deux personnes! Et en levant une tempête en même temps! Elle risquait de fatiguer et les faire tomber toute les deux d'un moment à l'autre. La fondatrice mobilisa donc toute sa puissance et fit pression sur son hôte. Progressivement elle prit le contrôle... Elle commença par faire doucement redescendre Guenièvre et le corps de Maryna qu'elle contrôlait maintenant. Ce qui n'était pas facile et demandait toute
sa concentration car elle la sentait derrière qui s'agitait ferme pour reprendre les commandes. Elle fit cesser la tempête et était à peine au sol qu'elle s'effondra à genoux. Elle leva des yeux entièrement blancs vers Guenièvre et lui dis:


"Ton amie va bien. Physiquement. Elle est juste épuisée et lutte pour reprendre le contrôle mais elle a besoin de toi. Elle a besoin de ton aide. Ne la laisse pas partir comme ça... Tu es la seule qui peux l'aider,la fondatrice peinait et haletait,S'il te plaît... Trop de responsabiltés ce..."

Maryna haletait sous l'effort fourni. Elle n'aurait jamais imaginé que reprendre le contrôle de SON corps lui demanda tant d'efforts! La fondatrice en avait trop dit! Mais elle disait vrai. Elle était épuisée. Garder le contrôle sur le vent n'était pas chose aisée. Pff, comment allait elle faire maintenant? Elle ne voulait pas parler de cet été. Non, c'était trop de mauvais souvenirs. Elle détourna son regard de celui de son amie. Elle ne pouvait soutenir son regard, pas plus qu'elle ne pouvait la regarder dans les yeux. Elle avait trop honte, elle se sentait trop misérable. Pourquoi était elle la seule à pleurer tout le temps? Elle avait l'impression d'être si faible! De pleurer tout le temps pour rien! Le vent était complétement retombé maintenant. Rowena avait agi à temps, comme toujours. Heureusement qu'elle avait été là elle aussi. On avait échappé de peu à la catastrophe. Ses yeux reprenaient peu à peu leur couleur d'origine.

"Pardon... Pardon..."

Elle fondit de nouveau en larmes et cacha son visage sous ses mains. Dire qu'elle avait osé mettre en jeu la vie de son amie! Elle ne méritait vraiment pas son amitié. Non, elle méritait mieux qu'elle.

Quelle nulle je fais... Même pas capable de prendre soin de son propre frère...murmura-t-elle."

Où étais donc passé la jeune fille souriante, forte et courageuse qu'elle était avant? Disparue. Depuis longtemps dans les pleurs et la tristesse.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Oct - 12:48
Bien sûr que si, elle pouvait quelque chose pour Maryna. Bon, elle ne pouvait pas ressusciter sa famille mais les amis servaient à être là dans les coups durs. Et puis, tous ensembles, ils arrêteraient ces massacres pour que plus aucune famille ne subisse le même sort que les Parker. Elle s'apprêtait à parlementer avec la jeune Serpentard, lui disait qu'elle ne savait pas voler comme elle lorsque se sentit s'élever dans les airs. Que… ?!

"Fais-moi descendre immédiatement !"

Elle avait crié, et dans sa voix se disputaient la peur et la colère. Peur pour son amie et peur pour elle. Paniquer n'était pas vraiment son genre, et heureusement, mais tout de même, la situation était inconfortable. Flotter dans les airs au milieu de la tempête, maintenue en l'air seulement par une gamine bouleversée… Ca sentait le roussi ! Elle se sentit soulagée de redescendre doucement. Dans les airs, la tornade l'avait empêchée de s'agripper aux branches des arbres environnants et elle était contente de sentir de nouveau le sol sous ses pieds. Rassurée sur son propre sort, elle reporta son attention sur son amie.

Maryna était à genoux sur le sol, tremblante, haletante… et possédée par Rowena. Guenièvre dut faire un effort de concentration pour entendre ce que lui disait la fondatrice. Go était plus présent que jamais de l'entendre et ses efforts pour le contenir lui donnaient un bourdonnement persistant aux oreilles. Bouse de Botruc, c'était vraiment la dernière chose dont elle avait besoin ! Elle se pinça fermement le poignet entre ses ongles et la douleur éclaircie un peu ses idées. Frissonnante elle-aussi sous l'effet du contrôle qu'elle exerçait sur Godric, elle se dirigea vers son amie et se laissa tomber à côté d'elle, la prenant dans ses bras. Elle n'en avait rien à faire que Rowena ait besoin de Maryna pour ses prophéties à la noix ! Tout ce qu'elle voulait, c'était que son amie arrête de pleurer.


"Chut, ça va, c'est fini. C'est pas grave. Je suis là."

Elle ne voyait pas trop quoi faire d'autre qu'aligner les lieux communs. Elle repoussa les cheveux de la Serpentard collés sur ses joues par les larmes et commença à lui caresser le dos pour la réconforter. Elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait bien ajouter mais n'arrivait pas à se concentrer. Elle se sentait bizarre et lorsqu'elle comprit pourquoi, ses muscles se contractèrent. Go n'en avait rien à faire de Maryna, tout ce qui l'intéressait était Rowena et elles étaient beaucoup trop près pour que les émotions de Guenièvre ne soient que les siennes. Et pourtant, bien qu'elle en mourut d'envie, elle ne pouvait pas reculer et abandonner son amie. Elle soupira et relâcha son étreinte, se remettant à pincer son poignet. Et Row qui lui avait balancé qu'elle était la seule à pouvoir aider Mar. Au secours ! Elle se recula un peu plus, histoire d'avoir les idées plus claires et d'éviter de brûler son amie si ses mains s'enflammaient sous la pression de Godric.

"Tu n'es pas nulle. Et ne te culpabilise pas pour ton frère, tu ne peux rien pour lui pour l'instant. Tu lui écrit déjà presque tous les jours. Il sait que tu l'aimes et que tu reviendras aux vacances. Je suis sûre qu'il se réjoui de te savoir heureuse à Poudlard. Te mettre dans cet état ne l'aide pas, Mar."

Martin ne savait pas lire, mais Mar lui postait des dessins à la plume et des petites histoires illustrées quasi tous les deux jours. Guenièvre avait de la peine d'imaginer le bambin tout seul à l'orphelinat. Ma n'en parlait presque jamais mais pour le peu qui filtrait, ça avait l'air assez sordide. Toutefois, elles n'y pouvaient rien, alors il ne servait à rien de se torturer avec ça en plus du reste. Le reste… Ses mains s'enflammèrent toutes seules et serrant les dents, elle les regarda avec hostilité. Monsieur Godric était content maintenant qu'il avait craqué ? Son cœur brûlait pour sa belle ? Cool mais pas le sujet du jour. Le pire était qu'elle-même souffrait de savoir Go, de se savoir éloignée de Rowena mais encore une fois, ça n'était pas le moment. Elle fit un effort sur elle-même et reprit, la voix tremblant malgré elle.

"C'est d'abord de toi que tu devrais prendre soin. Qu'est-ce que je pourrais faire pour t'aider à aller mieux ?"

Son regard était dur mais ça n'avait rien à voir avec son amie. Non, c'était plutôt le résultat de sa détermination qui tenait Griffondor à distance et de leur souffrance malgré tout commune pour Mar et Row. Posées sur ses genoux, ses mains étaient toujours entourées d'un halo de flammes, mais le tissus de son uniforme n'en paraissait pas affecté. Elle leur jeta un léger regard avant de retourner à Maryna. Qu'elles brûlent si ça leur chantait, du moment que Go n'arrivait p as à la posséder entièrement.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Nov - 5:02
Maryna se laissa aller à l'étreinte réconfortante de son amie. Elle se sentait bien dans ses bras, en sécurité. Si seulement c'était si simple, si seulement ça pouvait aller maintenant. Mais ce n'était pas comme ça, ce n'était pas si simple. Et ça ne s'arrêterait pas tant qu'elle ne saurait pas son frère en sécurité. Elle n'avait aucun moyen de savoir s'il recevait bien ses lettres, s'il allait bien, s'il ne se sentait pas trop seul. Rien. La seule certitude qu'elle avait c'est qu'il ne l'appelait pas donc, qu'il ne souffrait pas. Sinon le vent lui aurai porté son appel. Elle le lui avait demandé.
"Tu n'es pas nulle." Elle n'avait pas toujours entendue ça cet été. Cela faisait du bien de l'entendre. Guenièvre savait trouver les mots qui sonnaient juste à ses oreilles. Mais, elle ne voulait pas en parler. C'était trop dur! Elle même s'efforçait déjà ne pas y penser. Prendre soin d'elle. Pourquoi? Physiquement, elle allait bien.


"Je voudrai tout oublier. Ne plus me souvenir. Oublier… Oublier que ma mère et ma sœur sont mortes, oublier que mon frère est enfermé dans un orphelinat crasseux, oublier l'attaque de Poudlard et surtout, en oublier l'auteur de tout ces crimes! Elle,... elle ne paraissait pas si.... si mauvaise. De loin on aurait dis une jeune femme comme les autres.... Mais..., après,... ses yeux! Ces affreux yeux mauves! Ce n'est pas une couleur normale! Et la manière dont elle avait l'air de se réjouir de la souffrance qui l'entourait!...Et... de cette sensation d'impuissance! Je... je ne pouvais rien faire pour venger ma famille! Rien! Et pourtant... Tout ce qu'on attend de nous! Cette prophétie... Je ne vois pas comment on pourrait faire! Nous ne sommes que des enfants... Et nous ne sommes que quatre..."

Cela faisait du bien de tout dire, de laisser les mots sortir, de s'exprimer. Ce n'était pas ce qu'elle voulait au début mais les mots lui avaient échappé, malgré elle.
La jeune fille releva la tête et s'aperçut que les mains de son amie brûlait. Elle ne savait pas pourquoi mais comme elle n'avait pas l'air gênée outre mesure, la jeune fille en déduisit que cela ne faisait pas mal. Mais c'étais assez déstabilisant à voir. Et pourquoi se pinçait-elle? Était ce la présence de Godric qui se manifestait?


*Maryna, laisse moi lui parler! S'il te plaît...*
*Non! C'est mon corps. C'est de moi qu'il agit.*
*S'il te plaît, il faut que je lui parle. Maryna...*
*J'ai dis non!*

La jeune fille fut soulagé de ne pas sentir de réaction de la part de Rowena. Elle ne lui avait jamais fait pareil demande. Qu'est ce qui lui arrivait?

"Tu crois qu'on oublie un jour? Que l'on cesse d'avoir mal? J'aimerais tellement..."

Ses larmes coulaient toujours mais Maryna était plus calme maintenant. Elle se sentait complètement perdue, bouleversée, découragée et prête à tout abandonner. Elle ne voyait pas comment elle pourrait resourire un jour. Le ciel lui apparaissait couvert de gros nuages noirs.

"Je voudrais rentrer chez moi, pleurnicha-t-elle, dans ma maison. Je ne sais même pas dans quelle était elle est! Ni ce qu'ils ont fait de tout ce qu'il y avait à l'intérieur! Toutes les photos..."

[i]Qu'était devenu tout les meubles, les bibelots, les vêtements, les jouets de Martin et Leah? Ils n'étaient pas bien riches mais tout cela constituait des souvenirs dont elle aurait aimé en récupérer. Mais non, elle n'était même pas retourné chez elle depuis le fameux jours.
Elle n'avait qu'une envie s'était se rouler en boule près de Guenièvre, près d'une bonne flambée et pleurer. Se laisser aller, entièrement. Le soleil se couchait et les ombres s'allongeaient. Mais Maryna n'avait pas envie de bouger. Elles étaient au calme ici. Tranquille, pas déranger, par personne. Elle ramena ses genoux vers elle et appuya son menton dessus. Ses cheveux retombèrent autour de son visage. Ils étaient sales, emmêlés et pleins de feuilles mortes. Elle laissa ses larmes coulés sur ses joues et, avec des gestes automatiques, telle une machine, elle entreprit d'enlever les branches et les feuilles de ses cheveux. Elle fixait sans la voir son amie, en attendant une réponse.



    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Nov - 8:52
Assise à côté de son amie, Guenièvre s'efforçait de faire le tri dans ses émotions, distinguer celles qui ne lui appartenaient pas afin d'être disponible pour Maryna. C'était un tel foutoir dans sa tête ! Go poussait et poussait, cherchant à la contrôler de plus en plus activement, incapable de résister à la détresse apparente de la réincarnation de sa belle. Elle-même refusait de lui céder plus de contrôle que la capacité d'enflammer ses mains. Quand allaient-ils tous comprendre qu'ils n'étaient pas là juste pour leur servir de corps et accomplir leur prophétie, qu'ils avaient une vie propre et que tout ne tournait pas toujours autour d'eux ?

*Laisse-nous tranquilles ! Je suis sûre que Rowena va très bien, c'est pas elle qui a perdu toute sa famille et est sous le coup d'une prophétie la confrontant à ses pires cauchemars !*

C'était la première fois depuis qu'elle avait "rencontré" Godric qu'elle s'autorisait à lui parler. A quoi bon nier son existence quand il était aussi présent ? Elle inspira un grand coup, tachant de chasser l'amertume qui l'emplissait quand elle pensait à l'égoïsme des Fondateurs et reporta son attention sur son amie. Celle-ci disait vouloir tout oublier et se venger, ce qui était contradictoire, mais que Guenièvre comprenait parfaitement. Elle avait beau savoir théoriquement que la vengeance n'était pas la justice et ne procurait qu'une satisfaction à court terme, comment ne pas y songer très sérieusement dans le cas de Maryna ? Quand on avait ce que cette sorcière avait fait à Poudlard, les vies qu'elle avait piétiné sans un regard… D'une certaine manière, c'était aussi la seule chose qui la réconciliait avec Godric : il lui donnait la possibilité par sa présence de mettre fin à tout cela, et elle le désirait plus que tout. Elle, Guenièvre Lakers, avait la possibilité d'être utile là où des adultes expérimentés étaient malheureusement impuissants. Quand elle était plus jeune et qu'elle rêvait d'aventures, elle se voyait en adulte, en train de courir à la poursuite de dragons, encourant mille dangers fantaisistes et irréels. Aujourd'hui tout était différent, et la possibilité de devenir une héroïne était beaucoup moins excitante. Le danger était réel et ses responsabilités énormes, c'était effrayant. Elle ne serait pas seule, loin de là, mais elle comprenait que la perspective terrifie Maryna.

"Etre quatre, c'est déjà beaucoup. Eux, ils ne sont que deux, nous presque huit. Et puis, ils sont fous, n'est-ce pas ? Nous, on sait que ce qu'on doit faire est juste. Même si c'est difficile, on finira par y arriver, et on fera mieux que de venger ta famille, on lui rendra justice. Je te promet qu'elle payera pour ce qu'elle t'a fait. C'est pour ça que tu ne devrais pas oublier. Pour avoir une raison d'être courageuse et forte comme tu sais l'être. "

Les questions de son amie la bouleversèrent. Comment savoir si Maryna aurait moins mal dans un futur quelconque ? Elle décida de répondre en toute honnêteté. Elle lui devait bien ça.

"Je n'en sais rien. Oublier, je ne crois pas. Mais peut-être que la douleur change, qu'elle s'affaiblit et que tu finiras par savoir comment la prendre. Elle ne pourra pas toujours rester au premier plan de ta vie je suppose."

Elle la contempla, recroquevillée et en larmes sur le sol jonché de feuilles mortes. Elle avait envie de la prendre dans ses bras et de la bercer, c'était des gestes de réconfort qui lui venaient naturellement, mais elle se retint, ne voulant pas donner prise aux désirs de Godric. Elle baissa les yeux sur ses genoux et se concentra. Ses mains s'éteignirent dans un grésillement avec plus de facilité que ce à quoi elle s'attendait. Une bonne chose de faite. Godric avait l'air de se tenir plus tranquille. Au fond, peut-être aurait-elle du compatir à sa souffrance pour Row. C'était ce qu'elle faisait malgré elle d'ailleurs, car comment haïr une personne quand on savait exactement ce qu'elle ressentait ? La situation n'était pas beaucoup plus facile pour le Fondateur que pour sa réincarnation, elle devait bien l'admettre.

"Pour ta maison, et bien… Tu devrais essayer d'écrire au Ministère, ils ont sûrement un service chargé de gérer ce genre de choses. Toi et ton frère êtes mineurs donc même si vous ne pouvez pas disposer de ce qui vous appartiens immédiatement, ils ne peuvent pas en faire n'importe quoi. Et puis, des photos n'ont aucune valeur à leurs yeux, pourquoi est-ce qu'ils ne te les donneraient pas si tu leur en faisait la demande ? Rentrons et écrivons immédiatement si tu veux !"

Peut-être qu'un peu d'action et la possibilité d'un résultat rapides motiveraient un peu Maryna. Elles ne pouvaient pas rester là toute la nuit. La Forêt Interdite était dangereuse et puis, elles risquaient d'être punies si on les découvrait. Bien que Guenièvre s'en fiche personnellement, elle savait que son amie le vivrait mal, et puis, si son père l'apprenait… Elle n'avait pas envie de le décevoir. D'autre part, il commençait à faire frisquet et puis, elle ne voulait pas continuer à titiller Godric inutilement. Quand il souffrait, elle aussi ! Et puis, cette ambigüité avec Mar était affreusement gênante et l'empêchait de se montrer aussi supportrice qu'elle l'aurait voulu. Peut-être qu'un peu de compagnie ferait du bien à son amie ? Elle n'en savait rien, mais il n'était pas dit qu'elle n'aurait pas essayé !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Déc - 12:37
Maryna regarda tristement son amie. Elle se sentait si triste, si perdu... Et Guenièvre était là, pour elle, encore une fois. Comme si elle-même n'avait pas suffisamment de problèmes! Mais malgré ça, elle était là. Elle se perdit dans la contemplation de Guenièvre, juste rassurée de la savoir là, l'écoutant parler avec plaisir. Ses paroles lui faisaient du bien. La réconfortait. Forte, courageuse. Oui. Elle devait l'être. Mais pas pour elle même. Pour les autres. Avec ce que son amie lui avait la jeune fille ne s'attendait pas à un grand bonheur. Et même la perspective de rendre justice à sa famille ne l'aiderait pas à oublier et être moins triste. Alors oui. Elle se battrait mais pas pour elle. Pour les autres. Les réincarnations. Son frère. Et tout ceux qui souffraient. Mais elle... Elle même ne savait plus où elle était. Elle leva les yeux vers le ciel, admirant les étoiles qui commençaient à y apparaître et révélant la prophétie.
Rentrer et écrire au Ministère? Qu'en avait il à faire d'une lettre parmi des centaines? De la mort d'une famille parmi des milliers. Non, elle ne voulait pas écrire. Du moins pas maintenant, elle ne s'en sentait pas le courage. Plus tard peut-être. Quand elle serait seule. Au calme et moins triste.


"Merci Guenièvre. C'est gentil. Ça me fait vraiment plaisir que tu sois là. Je ne sais pas ce qui se serait passé si tu n'était pas venue... Je préfère ne pas y penser. Je me sens un peu mieux maintenant mais je n'ai pas envie de rentrer. Je suis bien dehors. Je vais rester encore un peu. Mais si tu veux tu peux rentrer."

Elle se doutait bien que son amie resterait avec elle. Même s'il fallait braver le froid et les dangers de la Forêt Interdite. Même les punitions si on les trouvaient là. Mais elle ne voulait pas rentrer. Pas encore. Quoique le froid. Guenièvre pouvait facilement y remédier. Elle s'allongea dans les feuilles, faisant fi de ce qui pouvait être en dessous. Elle admirai les étoiles.

"Dire qu'une grande partie de ce qui nous concerne est noté là haut. Je me demande si d'autres personnes réussiront à les déchiffrer et si ça leur donnera du courage. J'espère que oui. Je veux penser qu'il y aura des gens qui résisteront. Qui lutteront. Pour leur famille. Car au final, c'est ce qui compte le plus. La famille et les amies. Ils nous rendent plus vulnérable mais plus fort. Ils nous donnent un but. Une destination. Je veux que mon frère puisse s'épanouir dans un monde où il fera bon vivre. Où on pourra se promener sans peur. Je sais bien qu'il y aura toujours des injustices mais quand même."

Elle tendit la main et attrapa celle de son amie. Ensemble.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Déc - 13:57
S'efforçant d'afficher un air motivé, Guenièvre contemplait son amie avec compassion. Recroquevillée comme une toute petite fille, ses jolis yeux désespérés fixés sur elle comme si elle était la dernière ancre l'empêchant de dériver… Cette mission cependant, contrairement à toutes celles qui lui avaient étés imposées par le destin ou les choix des Fondateurs, appelez ça comme vous voulez, elle l'acceptait. Elle avait fait de Maryna son amie, alors elle était en quelque sorte responsable d'elle, et elle ne la laisserait pas tomber.

La pauvre contemplait les étoiles comme si son avenir en dépendait. C'était le cas bien sûr mais… Guenièvre détestait l'idée que leurs futurs, ou au moins ce que leurs futurs étaient censés être soit inscrit dans le ciel. Parce qu'elle n'avait aucune influence sur la course des étoiles, et qu'elle détestait qu'on puisse lui dicter sa conduite. Est-ce que la mort des Parker avait aussi été inscrite dans ces stupides astres ? Si c'était le cas, c'était profondément injuste, et révoltant.


"Ca n'est pas gentil, c'est normal. Et il ne se serait rien passé du tout ! Au pire, tu aurais attrapé un rhume, à voltiger comme ça sans manteau, mais rien d'autre. Qu'est-ce que tu aurais voulu qu'il se passe ?"

Rien du tout ! Personne ne pouvait la voir, elle en connaissait assez pour se protéger des créatures des sous-bois et… Il ne se serait rien passé du tout, n'est-ce pas ? La jeune Serdaigle s'était un peu animée. Maryna n'aurait pas… Enfin, elle n'aurait pas essayé de rejoindre ses parents, n'est-ce pas ? C'était une idée aussi déplaisante que ridicule, et Guenièvre décida qu'elle n'allait pas quitter son amie d'une seule semelle d'ici les prochains jours. Et si elle ne voyait personne de confiance chez les Serpentard pour prendre le relais le soir, et bien, elle pratiquerait la legilimencie aussi souvent qu'il le faudrait, dusse-t-elle la réveiller la nuit !

"Je ne vais certainement pas te laisser là toute seule. Pour qui tu me prends ? Quand à ta lettre, je te garantis qu'elle ne les laissera pas indifférents. On pourrait l'ensorceler pour qu'elle produise un feu d'artifice en l'ouvrant ou quelque chose du genre, qu'est-ce que tu en pense ? Ca pourrait même être amusant !"

Oui, bon, le contenu de la lettre n'aurait rien d'amusant, mais qu'est-ce que vous voulez ? Cette conversation prenait une tournure dépressive qui la mettait mal à l'aise. Oh, elle savait qu'elle ne ferait certainement pas rire son amie ce soir, ça n'était même pas son but, mais elle tenait à lui rappeler que malgré son malheur, le monde ne s'était pas arrêté de tourner.

Elle écouta son discours sur les étoiles avec un air sombre. Si les Deux Grands lisaient ce qu'il y avait de marqué, elle se demandait combien vaudraient leurs vies quand ils auraient été identifiés. Pas beaucoup sans doute. Elle-même trouvait ces étoiles inacceptables. Belles, dures comme des diamants et parfaitement inaccessibles. Mais c'était vrai que si quelqu'un quelque part trouvait du réconfort en croyant lire qu'ils allaient sauver le monde et bien… Il y avait un côté flatteur à la chose. De toute manière, elle le ferait même si elle détestait ça. Elle allait sans doute devoir sacrifier beaucoup de choses pour réussir, mais comme Maryna le disait, c'était leur mission et ils n'avaient pas le choix alors autant faire les choses bien.


"On va y arriver. En attendant, je t'en prie, promet-moi de ne pas te laisser aller. Je veux bien rester encore une dizaine de minutes si ça te fais plaisir, mais après, je te garantis qu'on rentre, que tu sois d'accord ou pas. Tu vas attraper la mort à rester comme ça."

Elle serra la main de son amie dans la sienne. Elle était glacée. Oh, et puis tant pis pour la fumée ! Guenièvre jeta un coup d'œil à l'amas de feuilles mortes auprès d'elles et celles-ci s'enflammèrent. Ne restait plus qu'à contrôler la flambée. Depuis le rituel des professeurs d'astronomie, elle aurait été capables de mettre le feu à toute la forêt par simple distraction.

"Tu veux bien diriger cette fumée là où on ne pourra pas la voir du château s'il te plais ? Sans attiser mon feu."



Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» les chemins de la liberté
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: