:: Entre les murs :: Les Couloirs :: La Bibliothèque Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est quoi une taaaaare ? [ Guenièvre ]

avatar
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 100
Age : 21
Localisation : A Londres
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile
Date d'inscription : 18/06/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Jan - 10:51
7 Janvier 2002

Samedi. Jana aimait bien le samedi. Oh bien sûr, n'allant pas à l'école, elle ne se rendait pas vraiment compte de la différence, mais le samedi était quand un jour trop trop bien !! Pourquoi ? POURQUOI ?? Parce que le Samedi, elle allait à Poudlard !! Oui, enfin, pas TOUS les samedi mais de temps en temps.
Le travail de Maman avait reprit, et comme le samedi était le jour où l'établissement était le plus fréquenté, Maman avait confié Jana et Emrys à Papa. Jana était vraiment contente. L'école de son Papa était la plus belle du monde, et le mieux, c'était qu'un jour, Jana, bah elle irait dans cette école !! Oh oui, ça, elle avait vraiment hâte ! Mais Maman avait dit que ce ne serait pas avant 6 ans !! Alors Jana avait boudé. Oh oui. Elle avait beaucoup, beaucoup boudé pour que ses parents acceptent de l'y envoyer plus tôt. Papa avait dit que de toute façon, s'était comme ça et pas autrement. Maman avait expliqué à Jana pourquoi elle ne pouvait pas, et Jana, bien qu'un peu renfrognée, avait arrêté de bouder.

Il était présentement 14h30 et Jana se trouvait en compagnie de Doliprane, l'elfe de maison. Papa avait très beaucoup de travail aujourd'hui ! Alors c'était Doliprane et Aspirine qui gardaient les enfants. Emrys voulait aller courir dans le parc, mais Jana préférait de loin aller explorer un peu le château. Heureusement que le petit elfe était avec elle, parce que sinon, elle se serait certainement perdue - ENCORE !! - mais après le Zoo, Papa avait dit qu'elle n'aurait pas le droit de bouger toute seule avant ses 26 ans. Jana avait résisté à l'envie de lui tirer la langue. 26 ans ?? Mais non ! Julianne elle avait même pas 26 ans, et elle faisait déjà ce qu'elle voulait ! Il n'avait pas très très beaucoup le droit de la commander pour toute la vie non plus !

Jana, sur la pointe des pieds, regardait par la fenêtre. PPfff... Doliprane était pas marrant !! Papa lui avait donné l'ordre de rester avec elle, mais aussi celui de nettoyer les escaliers. Alors bien sûr, à chaque fois qu'il y voyait la plus minuscule - MICROSCOPIQUE - tache, il s'arrêtait et frottait la marche avec toute la force de ses petits bras. Cela fit beaucoup rire Jana au départ, car l'elfe y mettait tant de hargne qu'on aurait pu croire qu'il avait envie de creuser un trou dans la marche, mais bien vite, le récurage l'avait ennuyée. Non mais c'était vrai quoi ! Elle n'avait pas envie de monter marche par marche, attendant que la minuscule créature - qui faisait toute de même a peu près sa taille soit dit en passant - ait fini son labeur. Donc Jana était montée à un des étages, regardant de haut Doliprane, dont les yeux oscilaient entre elle et les marches. Et ça commençait à l'irriter. Oh, hein ! Elle n'était plus un bébé !! Elle pouvait faire un mouvement sans être surveillée ! Mais non, l'elfe ne semblait pas de cet avis. Tsss... Pour éviter donc de plonger a nouveau son regard dans les yeux globuleux de l'elfe, Jana s'était tournée, et avait marché vers une fenêtre. De là, elle observa Emrys jouer dans la neige avec Aspirine. Et cette vision l’agaçait. C'était injuste. Elle avait dit qu'elle voulait rester a l'interieur, pas jouer a l'elfe elle aussi.

Il devait certainement y avoir quelque chose d'iintéressant a faire ici, non ? Après tout, elle était a Poudlard ! Jana observa les lieux. Pas de portes par laquelle se faufiler. C'était trop nase ! Tout ce qu'il y avait c'était... Des portraits !! Bein sûr ! Mais elle était là, la solution !
Elle regarda attentivement les petits personnages a l'interieur des portrait, et choisit finalement de s'adresser à un homme grand, et mince, au regard froid.

- Bonjour Monsieur ! Est-ce qu'il y a quelque chose de bien a faire, ici ?

- De bien a faire ici ? de BIEN a faire ici ? Mais enfin, vous êtes a Poudlard tout de même, pas dans une fiole de potion ! Pfff, ils prennent les élèves de plus en plus jeune ici ! C'est d'une profonde stupidité.

- Je suis pas élève ! Pouffa Jana, visiblement heureusement que l'homme ait pu penser qu'elle étudiait déjà ! Je suis la fille du directeur. Et je cherche un truc a faire, parce que je m’ennuie. Tu sais ce qu'il y a a faire ici monsieur ?

- Huuuummm... Il se gratta légèrement la barbe, avant de reporter son attention sur la fillette. Moui. La bibliothèque était mon endroit favori lorsque je faisais mes études ici. Si vous voulez y aller, je suis assez disposé à vous y conduire.

Jana rigola un peu. C'était quand même un drôle de bonhomme ! Après un dernier coup d’œil à Doliprane, elle suivit l'homme du tableau.

- On me nomme Sir Alexander Melioz Pompigny de Fircans. Mon portait a sa place dans cet illustre château car je fus, de mon vivant, l'inventeur de la potion d'aiguise méninges. Elle est très connue, surtout de votre époque a ce qu'il parait. A chaque fois qu'un professeur de potion fait son cours sur ce sujet, je me dois d'y assister. Et je rectifie toutes les erreurs qu'il peut commetre. Je fus un Serpentard, de mon temps, et vous, qu'elle sera votre maison ? Oh bien sûr, on pourrait s'attendre a ce que vous rejoigniez les serpents car vos parents étaient.... Gnia gnia gnia J'ai connu votre soeur. Enfin, pas la Gryffondor, elle je ne m'y suis pas intéressée. J'imagine qu'elle était déjà assez populaire comme ça... Gnia gnia gnia Votre sœur Eavan est une des Serpentard les plus charmantes que j'ai eu l'occasion de rencontrer... Gnia Gnia... J'ai connu Merlin vous savez ! Enfin, plutôt sa réincarnation.... Je suis arrivé 37ème au tournois de Bav'boules international ! et...

Jana regrettait maintenant amèrement son choix. Ce type était une vraie plaie !!! Non... Il 'était... Une tare ! Voilà ! Papa avait dit que c'était une mouche, les tares. Et lui, était aussi agaçant et bourdonnait tout autant.
Lorsqu'il arrivèrent devant la bibliothèque, Jana poussa un profond soupir de soulagement. Elle remercia Sir Alexander, et pénétra dans la grande salle.

OH !!

Il fallait absolument qu'elle montre ça à Emrys, lui aussi, allait adorer ça ! Jana se précipita vers les livres, regardant un peu ce qu'il y avait.... Mais c'était nul ! Il n'y en avait aucun avec des images !! Jana regarda les élèves présents dans la pièce. Il y avait un groupe de rouges, qui discutaient bruyamment, des jaunes, et assise en train d'écrire vivement sur un parchemin, une fille avec l'uniforme bleu. Jana aimait bien les bleus. Augustus, il était bleu, lui. Elle s'approcha et regarda ce qu'écrivait la fille. ça avait l'air très long et compliqué.

- Qu'est-ce que tu faiiiiiiiiiiiis ???

Jana prit une chaise, et commença à parler.

- Moi je m'appelle Jana et toi ?? Et j'ai 5 ans. C'est mon Papa qui travail ici. Il est très gentil, mon papa !! Un jour, il s'est déguisé en troubadour ( non non, je n'ai pas du tout envie de tuer la réputation de mon Papounet XD ) et il chantait aussi ! Et Maman elle m'a montré une photo de lui avec une chemise toute moche fushia ! Berk ! C'est quoi ton devoir ?

Oui oui, elle posait des questions. Tout le temps. Et Alors ? Qu'est-ce que ça pouvait bien vous faire, a vous ? Hein ?

- ça a l'air très beaucoup compliqué !

Oui, elle avait pas hâte d'être a Poudlard, si c'était si difficile !!

- C'est quoi une taaaaaaare ??
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 570
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 7:02
Aaaah ! En cet instant, Guenièvre avait un peu envie de hurler. Evidemment, c'était la dernière chose à faire dans le royaume de Mrs Pince, mais ça n'était pas l'envie qui manquait. La jeune fille avait passé tout le temps libre de ses vacances à faire des recherches sur la prophétie, maintenant qu'elle avait eut accès à la réserve interdite. Enfin ça, ça avait été quand elle avait été chez son père. Chez sa mère, elle n'aurait pas sortit un bouquin de magie pour toute la sagesse de Merlin. D'abord parce que sa belle-famille ignorait totalement qu'elle était une sorcière et ensuite parce qu'elle commençait seulement à retrouver des liens stables avec sa mère. Celle-ci n'avait pas super bien pris le fait qu'elle aille dans un collège "spécial" parce que "qu'est-ce qu'elle pourrait bien faire plus tard avec le genre de diplômes qu'elle recevrait "là-bas" ? Elle avaient passé un an et demi à éviter le sujet tout en glissant des sous-entendus dans leurs trop rares conversations de temps à autres et maintenant que sa mère semblait faite à l'idée, maintenant qu'elle ne se montrait plus un peu effrayée par sa propre fille, Gueny n'avait pas envie de tout recommencer. Non, Noël s'était fêté de la manière la plus Moldue possible et la seule trace de magie concédée chez les Mosely avait été l'existence du Père Noël, à la plus grande joie d'Adrian et de Vivien. Cette dernière avait passé des jours à courir en rond autour du sapin, déguisée avec un tutu à paillettes roses, chantant à tu-têtes des chansons niaises. Quand elle avait quitté Belfast, Guenièvre avait presque une conjonctivite à force d'avoir passé une semaine dans l'univers trop rose de sa petite sœur, et elle n'était pas mécontente de retrouver la sobriété de l'uniforme poudlarien.

Toujours était-il qu'avec tout ça, elle n'avait pas vraiment avancé dans ses devoirs. Certes, elle avait brillamment réussi ses examens de semestre sans se donner trop d'efforts (merci Godric !), mais les devoirs des vacances eux, ne s'étaient pas écris tous seuls et depuis son retour, elle passait quasi tout son temps libre à la bibliothèque, grattant furieusement histoire de ne pas rendre de devoirs en retard. Elle aurait largement préféré respirer le grand air écossais mais ce qui devait être fait devait être fait et d'ailleurs, il ne lui restait plus qu'une longue dissertation de potions et elle aurait rattrapé son retard. Elle se débrouillait bien en potions, mais c'était loin d'être sa matière préférée et il y avait eut tellement d'inventions depuis les Fondateurs qu'elle ne pouvait pas se reposer sur sa vie passée pour s'épargner du travail. Elle s'était donc résignée à sacrifier son après-midi, et après, elle serait libre.

Après avoir compilé les livres qui traitaient son sujet, elle était en train de construire son plan au brouillon, jetant les idées sur le parchemin avant de les classer en les coloriant du bout de la baguette puis de les numéroter pour les ordonner. Autant dire que personne n'aurait pu comprendre sa logique en regardant sa feuille. Comme elle faisait toujours son brouillon au crayon de papier et non à la plume, elle écrivait plus vite (et plus mal), étalait le carbone du bout de sa manche et jetait les idées dans tous les sens.

Elle venait de finir son brainstorming et s'échinait à organiser ses idées pour en faire ressortir un plan qui ait seulement l'air un tant soit peu structuré lorsqu'une gamine vint se planter à côté d'elle, lui demandant ce qu'elle faisait avant de s'installer comme si c'était la chose la plus naturelle du monde. Un peu surprise, Guenièvre posa son crayon et écouta la gosse blablater joyeusement, un sourire de plus en plus immense aux lèvres. Les questions fusaient tellement vite qu'elle n'avait pas le temps de réponse. D'où pouvait bien sortir cette petite fille ? Elle devait avoir l'âge de Vivien à peu de choses près et n'avait donc rien à faire ici, à moins que… Quel membre du personnel jouait au troubadour, portait une chemise fuchsia et avait des enfants en bas âge ? Les jumelles Lupin étaient plus jeunes, le professeur Barrière avait des bébés… Avec un sourie amusé, elle profita du fait que la petite faisait une pause pour lui répondre un peu.


"Alors moi c'est Guenièvre, j'ai douze ans et là, je fais mon devoir de potions. C'est un peu difficile, c'est vrai, mais pas tant que ça."

Elle se demanda comment aurait réagit Vivien si elle lui avait dit la même chose. Sans doute aurait-elle froncé son nez : "Berk, les potions, c'est pour les méchantes sorcières ! Moi je veux être une fée." Oui, pour sa petite sœur moldue bercée de contes de fées, les sorcières étaient des vieilles femmes moches et méchantes, et elle en était une. Elle n'aimait pas le rose après tout, non ? La Serdaigle eut un petit pincement au cœur et s'efforça de penser à autre chose.

"Qu'est-ce que tu fais là toute seule ? Tu t'es perdue ? Où est ton père ?"

Voilà, chacun son tour de poser des questions ! Apparemment, Jana était plus douée qu'elle à ce petit jeu-là. C'était quoi une tare ? Guenièvre retint un éclat de rire. Mais, pourquoi elle voulait savoir ça ? En même temps, elle se souvenait des longs après-midi qu'elle avait passé avec elle-même lorsqu'elle était enfant, toute seule pour étudier les textes alors obscures que lui avait laissé son père. Ne pas comprendre le sens d'un mot était toujours rageant. Ne pas comprendre quoi que se soit l'était de toute manière. Il n'y avait qu'à voir la manière dont elle était partie en croisade pour découvrir ce qu'elle était, son lien avec les trois autres puis le contenu de la prophétie.

"Une tare c'est… un défaut. Quelque chose de pas bien qui fait que la personne ou la chose qui l'a est moins bien considérée que les personnes ou les choses normales. Tu comprends ? Où est-ce que tu as entendu ça ?"

Elle sourie encore à la fillette. Elle était sympathique cette petite gamine, une distraction pile au moment où son devoir commençait à l'énerver, et le moins que l'on puisse dire, c'était que sa conversation était surprenante. Et libre. Depuis combien de temps n'avait-elle pas parlé ouvertement à un enfant ? Elle-même se sentait si différente depuis qu'elle avait découvert être la réincarnation de Gryffondor, et depuis qu'elle connaissait la prophétie, c'était comme si on l'obligeait à être adulte d'un coup, sans qu'elle puisse rien y faire et sans qu'elle puisse retourner en arrière.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 100
Age : 21
Localisation : A Londres
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile
Date d'inscription : 18/06/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 9:25
Avec tout ce qui ce passait en ce moment, Jana était souvent songeuse. Oh bien sûr, elle passait toujours le plus clair de son temps à jouer et à faire des bêtises, comme il en avait toujours été le cas, mais elle voyait bien qu'il ce passait des choses. Et pire encore cette fois-ci. Elle savait de quoi il s'agissait. Lorsque les Zombies avaient attaqué Westmacott qu'il y avait eu des problèmes avec les loup-garous, ou encore la bataille contre Cigodan Dumbledore, Jana n'avait eu aucune vision contrairement à ses nièces, Tamarah et Ilmarë. Mais là, la situation était différente, et ce, en tous points.
D'abord, elle avait des visions. Beaucoup de visions. Toutes les filles Koric en avaient. Sa mère, ses nièces, sa sœur... C'était vraiment difficile à supporter. Surtout pour les trois plus jeunes " filles Koric ". Des visions affreuses, traumatisantes même. Heureusement qu'elles ne voyaient pas le pire. Jana aurait pu devenir complètement folle si elle avait tout vu.

Là, à Poudlard, c'était différent. Son esprit était ailleurs, dirigé vers la réalité, vers ce qui l'entourait. Il suivait ses yeux, pour une fois. Et c'était en fait une très bonne chose. C'était comme si les murs du château la protégeaient, comme si, à l’intérieur, rien ne pouvait l'atteindre. Fausse illusion évidemment, car le calme et la tranquillité ne sont pas synonymes de Poudlard...

Jana reporta son attention sur Gueni-ève_re. Pffou C'était compliqué comme prénom !

- Les potions c'est très très difficile ! Moi j'ai essayé de faire une potion un jour. Sans Papa et Maman. Et j'ai ajouté plein plein de trucs tout moches au hasard. C'était rigolo au début, mais après, ça a fait de la fumé. Et ça a explosé. Et après je me souviens plus parce que je me suis endormie. Et je me suis réveillée à l’hôpital. C'est très dangereux les potions ! Tu aimes ça toi ? Moi j'aime bien, même si ça me fait un peu peur. Puis ça sent pas bon.

Bah oui quoi ? Tout le temps quand Papa il était à la maison, Maman elle râlait parce qu'il y avait des odeurs pas bonnes qui sortaient du laboratoire. Eurkk.
Ce qu'elle faisait toute seule ici ?? Haaemmm...

- Ben en fait, Maman elle travail, alors c'est papa qui doit nous gardez moi et mon frère.... Mon frère et moi, se corrigea-t-elle en entendant la voix de sa mère dans sa tête lui disant qu'on mettait toujours le " moi " à la fin. C'était agaçant quand les grands corrigeaient les phrases ! Jana, elle faisait que des phrases justes ! Et il avait très beaaaaaaucoup de travail alors il a demandé à Doliprane et à Aspirine de nous garder. Et Emrys y' joue dehors avec Aspirine. Et Papa a aussi demandé à Doliprane de nettoyer les escaliers. Alors c'était pas drôle. Je devais le regarder faire et pas bouger. Surtout avec le nombre d'escalier ici. Il en aura pour touuuuuuuuuuute la journée ! Alors j'ai demandé au tableau du Monsieur Sir Alexander de je-sais-pas-quoi. Et il m'a conduite ici.

Bah oui. C'était vrai en plus ! c'était comme ça que ça c'était passé ! Quant a l'autre question de Guenièvre...

- Mon Papa il était dans son bureau. Bah oui ! Il travail ici je te dis. Mais pense qu'il a dit qu'il avait beaucoup de travail parce que il voulait pas s'occuper de Moi et... Emrys et Moi.

Ben oui, il faisait souvent ça Papa ! Et c'était très beaucoup pénible ! Même si des fois, il s'occupait vraiment vraiment d'eux, c'était pas très très souvent ! Comme quand ils étaient allés au Zoo. ça, ça avait été trop bien ! Si on oubliait qu'elle s'était perdue....
Guenièvre lui expliqua ce que c'était une tare... AH bon ??

- Papa il m'a dit que c'était une petite mouche. Mais j'étais certaine que c'était pas vrai. Il m'a dit de pas faire... je sais plus ce que c'était... Quelque chose comme une tare. Mais il aime pas trop les questions, et moi, j'en pose tout le temps beaucoup beaucoup ! A cause de lui, parce qu'il a pas voulu répondre, j'ai cru que les bébés ils étaient fabriqués dans une usine de pâte à modeler et qu'ils venaient par le train ! C'est Julianne qui m'a dit comment on faisait vraiment les bébés !

Oui, Jana parlait de Julianne en ce moment comme si c'était la chose la plus normale du monde. Et alors ? Elle, contrairement au monde, faisait la différence entre la vraie Julianne, et la fausse, la méchante. Celle qui été possédée par les dames blanches. Mais les gens croyaient toujours que Julianne était devenue méchante. Alors que c'était même pas vrai ! Julianne, elle était gentille. C'était les dames blanches qui étaient méchantes !

- Dis, tu sais que ma sœur bah des méchantes on prit son corps. A cause d'elles, Julianne elle fait des trucs pas bien, mais elle, elle est gentille pour de vrai !

Voilà. Là, au moins, Guenièvre n'aurait plus de doute possible quant au père de Jana. Mais pour elle, c'était l'évidence même ! Elle était la fille de Severus Rogue, enfin, voyons !

- T'as beaucoup de frères et sœurs toi ? Moi j'en ai... 6 !! C'est très beaucoup. Même que Papa il préfère les grands. Et qu'il s'est déguisé en troubadour. C'était trop rigolo. Tu le connais, mon Papa ? Il est gentil, hein ?

Hein ? N'est-ce pas Guenièvre qu'il était gentil son Papa ? Euh... Mais bien évidemment, Jana ! Bien évidemment !
D'ailleurs, si Doliprane avait été rapporté - parce que les elfes, c'était rien que des Rapporteurs ! - a son père qu'elle s'était sauvée, elle aurait de gros ennuis.

- Tu sais, je pensais que j'allais me faire gronder si on découvre que je suis partie. Mais en fait non. Parce que Papa il a dit à Doliprane de me surveiller, mais il ne m'a pas dit d'obéir a Doliprane. Donc moi, je n'ai pas désobéit. C'est Doliprane qu'il faut gronder !

Fourbe ? Vile ? Non... Serpentard !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 570
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Jan - 10:40
Guenièvre eut un grand sourire lorsque Jana lui raconta ses expériences avec les Potions. Cette petite fille avait apparemment un sacré caractère, et elle aimait faire les choses par elle-même. C'était des choses dans lesquelles elle-même pouvait se reconnaitre. Quand elle était enfant, elle était souvent seule, et dans ces moments, rien ne semblait plus fascinant qu'explorer le monde de la magie et des adultes en rêvant de pouvoir en faire partie. Elle avait apprivoisé le feu presque sans s'en rendre compte, et jamais celui-ci ne lui avait fait de mal, mais elle avait rendu une poupée chauve en lui brûlant les cheveux et l'avait amèrement regretté. Elle s'était montrée plus prudente par la suite, mais quand elle y repensait, elle aurait très bien pu brûler la maison à cette époque.

"Tu sais, faire ses expériences c'est important, et c'est très bien. Mais parfois, ça peut être dangereux et tu dois te montrer plus prudente."

Oui, oui, vous avez bien entendu Guenièvre Lakers conseiller à quelqu'un d'être prudent ! Si la fillette n'avait rien eu de trop grave, elle avait sans doute appris une bonne leçon, et c'était un mal pour un bien, mais il aurait été dommage que celle-ci se fasse vraiment du mal. Prendre des risques sans réfléchir, c'était bien pour ceux qui avaient de la ressource et beaucoup de chance, catégorie dans laquelle elle pensait pouvoir se compter. C'était moins le cas pour la gamine en face d'elle.

"Il y a énormément de choses qui sont dangereuses, mais si on fait attention, il n'y a pas de raisons de se faire mal. On se fait mal quand on fait semblant de croire que les choses ne sont pas dangereuses, tu comprends ? Et il y a aussi des potions qui sentent bon quand elles sont terminées. Les potions et moi ça va, mais ça n'est pas ce que je préfère."

Merlin, elle était en train de raconter sa vie à une gamine ! Bon, juste ce qu'elle pensait des potions mais, est-ce qu'elle avait besoin de donner autant de détails ? Elle était obligée d'être discrète, voire secrète sur sa vie et voilà qu'elle balançait encore une fois des détails à une parfaite inconnue, même si celle-ci avait seulement cinq ans. Et puis, qu'est-ce qu'elle lui donnait des leçons ? Elle n'était pas sa mère. Merlin merci, elle avait déjà assez de responsabilités comme ça ! La Serdaigle jeta un regard à son parchemin laissé en plan et rajouta une note. Elle n'aurait pas pensé à mentionner les gaz se dégageant lors de la fabrication des potions si Jana n'avait pas parler de leurs odeurs.

"Doliprane et Aspirine ? Et est-ce que… Doliprane sait où tu es au moins ?"

Avec des noms pareils, elle devait probablement parler d'elfes de maison. Guenièvre trouvait le principe d'elfes de maison détestable. A sa naissance, une prophétie lui avait imposé, grosso modo, de débarrasser le monde d'une malédiction démoniaque générant des massacres en masse. Sympa, hein ? Elle n'avait rien demandé à personne, mais au moins, sa tâche, pour aussi folle et impossible qu'elle paraisse, ne manquait pas de noblesse. Que penser de ces pauvres créatures privées de liberté et destinées dès leur naissance à l'esclavage ? De son avis, on aurait du abolir cette pratique plus tôt. C'était vrai, elle et son père s'étaient parfaitement débrouillés sans ce genre de procédés, et si les sorciers voulaient vraiment des femmes de ménage, ils n'avaient qu'à les payer !

Guenièvre pinça les lèvres et écouta sa petite interlocutrice avec attention. Les bébés dans une usine de pâte à modeler ? Elle éclata de rire et l'étouffa sous le regard meurtrier que Mrs Pince venait de lui lancer. Et Julianne ? Ok, là elle n'avait plus du tout envie de rire. Julianne, sa sœur et qui faisait des trucs pas bien sans que ça soit sa faute ? Premièrement, tout ce charabia signifiait que Jana était la fille du professeur Rogue (rapport avec des chemises fuchsia et des troubadours ?!) et qu'elle savait pour la malédiction. Et que, si les informations du professeur Barrière étaient vraies, la gosse avait un don de voyance. Tss, pourquoi alors qu'elle croyait mener une conversation légère et amusante avec une parfaite inconnue fallait-il qu'elle se sente obligée de repartir à la chasse aux indices ? Elle baissa considérablement la voix.


"Je sais que ta sœur est gentille. Et un jour, elle pourra ré-avoir son corps pour elle toute seule, et elle ne sera plus obligée de faire des choses pas bien."

Et hop, juste au moment où elle se sentait sournoise pour s'apprêter à manipuler une petite fille et obtenir peut-être des informations sur sa sœur, celle-ci changeait de sujet. Guenièvre respira un grand coup et s'efforça de sourire (d'ailleurs s'était assez facile en fait, Rogue troubadour ?), reprenant un ton normal :

"Moi j'ai une petite sœur qui a ton âge et qui s'appelle Vivien, et aussi un petit frère qui est plus jeune et qui s'appelle Adrian. Mais eux ils ne sont pas sorciers comme toi ou moi. C'est parce qu'on a pas le même papa. Et oui, je connais le tiens de Papa, c'est mon professeur, et c'est un très bon professeur."

Pourquoi est-ce qu'elle venait de lui donner des détails aussi personnels de son point de vue ? Parce qu'elle s'apprêtait à lui tirer les vers du nez en douceur et qu'elle se sentait coupable, alors elle expiait en avance. Quand à dire que le Directeur Rogue était gentil, et bien… C'était un très bon professeur et elle le verrait plus humain la prochaine fois qu'elle le verrait, maintenant qu'elle le savait capable de s'habiller en couleur et de pousser la chansonnette (enfin, s'il ne la tuait pas avant parce qu'elle avait le fou-rire). Il était froid, dans tous les sens du termes, mais il semblait malgré tout quelqu'un de bien. Sauf que tout ça évidemment, ne voudrait rien dire pour une petite fille comme Jana.

"Et tu trouves que c'est bien de laisser Doliprane se faire gronder alors que c'est toi qui a fait une bêtise ? Et Doliprane va s'inquiéter s'il ne te trouve pas. Tu crois que c'est juste tout ça ? C'est trop tard maintenant, et je ne veux pas que tu te perdes en allant le retrouver, alors tu vas rester avec moi le temps que je finisse ça et après, on ira le chercher ensemble d'accord ?"

Enfin, elle n'était pas prête de terminer si elle continuait de parler comme ça, mais on n'était jamais trop jeune pour apprendre que ses actions n'engageaient pas que soi. Toute sa vie, d'abord grâce à son père, puis à Godric et aux autres réincarnations, Guenièvre avait su que le devoir envers la communauté passait avant le plaisir et la liberté individuelle, aussi douloureux soit-il. Ca n'était pas qu'elle souhaitait à cette fillette un avenir aussi prédéterminé et sans échappatoire que le sien, mais peut-être parce qu'elle-même n'aurait jamais le droit d'être égoïste, elle le supportait mal chez les autres.

En maintenant qu'elle avait fini avec ses leçons (tout de même, jouer la moralisatrice, ça n'était pas son truc), il était temps de marcher sur des œufs. Jana semblait avoir un caractère imaginatif et indépendant, et elle était sans doute était elle encore naïve vu son jeune âge. Mais les enfants n'avaient pas la même vision que les adultes, et son secret n'engageait pas qu'elle. Elle allait devoir être extra-prudente.


"Est-ce que tu voudrais connaitre un secret ? Mais attention, il ne faudrait le dire à vraiment, vraiment personne, pas même ton papa ou ta maman. Tu promets ?"




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 100
Age : 21
Localisation : A Londres
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile
Date d'inscription : 18/06/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Avr - 16:18
Une moue boudeuse déforma quelques secondes le visage de Jana... Rhooo... Guenièvre se mettait à parler comme Maman !! C'était pas comme si elle avait encore besoin qu'on la surveille et qu'on lui fasse la morale !! Elle voulait juste parler un peu avec Guenièvre. Comme ça, elle aurait une nouvelle amie à Poudlard. C'était bien ça, hein ?? Mais elle voulait pas une Maman à Poudlard ! Oh ça non ! Parce que d'abord, de Maman, il n'y en avait qu'une seule dans tout l'univers et c'était la sienne. Non mais ! Et puis ensuite, elle n'avait pas envie de se faire encore plus gronder...

- Par Salazar, je suis plus un bébé ! S'exclama-t-elle avant de pouffer de rire. C'était son papa qui disait tout le temps ça.. C'était un drôle de mot, Salazar. Mais c'était le monsieur Sirius qui avait parlé de lui dans son histoire... C'est gentil, mais je sais tout ça. Elle releva la tête avec un petit air orgueilleux. Ma Maman me l'a dit. Et elle a toujours raison, ma Maman. C'est mon Papa qui se trompe des fois. Pas souvent, mais des fois. C'est pour ça que Maman le gronde.

Voilà. Comme ça, Guenièvre comprendrait qu'elle avait raison dans ce qu'elle disait, mais que Jana savait tout ça. Rhoooo... C'était pas la peine de le lui répéter dix mille fois !!
Elle avait déjà dit ça à Papa un jour. Que c'était pas la peine de répété les choses dix mille fois. Il avait râlé en disant qu'elle avait un mauvais caractère... Mais c'était pas vrai !! C'était LUI qui avait un mauvais caractère !! Même Maman elle le disait !! Mais en fait dans sa famille, personne n'avait un caractère facile... Papa était grognon, Maman autoritaire des fois, Julianne ben... C'était Julianne quoi !! Augustus il était gentil mais il faisait ce qu'il voulait. Eavan elle était aussi trop -re-belle d'après Papa, quand il avait parlé de Luka. Jana savait pas ce que c'était. Oui, c'était vrai que ça soeur était belle, mais pourquoi " re " ?? Elle était belle qu'une fois, non ?? Marcus il était pénible. Et il écoutait personne. Elle, elle était parfaite, et Emrys, il se laissait jamais faire quand elle voulait l'embêter. Et ça, c'était très beaucoup pas juste. Elle avait LE DROIT de l'embêter si elle voulait. D'abord !! Non mais !!
Guenièvre lui dit qu'elle avait un petit frère et une petite soeur et Jana étouffa un hurlement d'horreur.

- Un PETIT FRERE et une PETITE SOEUR ?? Mais c'est très beaucoup pénible quand c'est petit !! Moi mes grandes soeurs elles sont toutes trop cools ! Mes frères aussi, sauf Marcus parce qu'il a dit que j'étais une raporteuse quand j'avais été dire a maman qu'il avait fait une betise. Mais c'était bien fait. Mais mon petit frère !! Il est trop pénible !! En plus quand il était encore plus petit, il portait DES COUCHES !! Et ça sentait pas bon !

Jana, elle, n'avait jamais porté de couche. Elle était née propre. Oui, oui !! Elle avait JAMAIS porté de couche, jamais fait des trucs dégoutants ou des bulles avec sa bouche comme Emrys. Elle était beaucoup trop sofistiquée pour ça.
Guenièvre commença à lui parler de Doliprane... Pfff... Ben évidemment que non qu'il savait pas où elle était !! Sinon, il l'aurait empêchée !! Guenièvre sembla d'ailleurs en être venue à la même conclusion car elle recommença une nouvelle tyrade.... que Jana écouta très vaguement.

- Est-ce que c'est parce que t'es chez les bleus que tu donnes tout le temps des leçons ? Les verts, ils s'en fichent !! Et les rouges aussi, ils aiment bien faire des trucs interdits. Les jaunes je sais pas, j'ai pas de frère où de soeur qui y a été. Les bleus, ils parlent tout le temps et aiment lire... enfin moi aussi je parle tout le temps et j'aime les livres, et je serai chez les verts - je l'ai vu dans le rêve - mais les bleus donnent tout le temps des leçons... Je crois... C'est comme ça non ?

Non non, vous ne rêvez pas, elle avait superbement ignoré les reproches de Guenièvre concernant Doliprane. Il allait se faire gronder et bien et alors ?? Il allait pas en mourir non plus !! Peut-être qu'il se taperait la tête contre le mur après, mais Jana s'en fichait. Ce n'était pas elle qui aurait mal - Twisted Evil ...
Certes, les elfes lui faisant parfois pitié, mais... La vie, elle était pas juste, c'était comme ça ! Elle, elle pourrait jamais commander le monde selon Papa, alors Doliprane, il pouvait bien obéir... Chacun son lot de malheur, elle n'allait pas s'apitoyer sur la misère des autres...

Sa soeur aurait à nouveau son corps, un jour, avait dit Guenièvre...

- Oui je sais. Papa a dit qu'elle était retenue par les dames blanches, mais qu'il allait les retrouver et les priver de dessert. Comme ça, il liberera Julianne.

Et Jana espérait vraiment que ça se finirait comme ça. Elle voulait revoir sa soeur, elle lui manquait beaucoup. Tout le monde était triste sans Julianne. Guenièvre lui parla alors d'un secret.. Oh ! Jana aimait beaucoup les secrets, même si, la plupart du temps, elle ne les gardait jamais pour elle. Enfin si, un jour, elle avait gardé un un secret très longtemps. C'était qu' Emrys avait cassé un verre. Elle l'avait vu, et Maman était dans le jardin ce jour là. Eux étaient censés dormir. Elle avait fait la promesse à son frère de garder le secret sur sa bêtise et de l'aider à cacher le crime si il faisait tout ce qu'elle voulait.
C'est ainsi que les débris de verre finirent cachés sous le canapé, et qu'Emrys passa trois jours entiers à coiffer Léa, Sarah et Linda, les poupées de sa soeur, sous la supervision de celle-ci, qui ne manquait pas une occasion pour critiquer la lenteur de son frère. Ils avaient pris le thé avec les poupés et Nounoune. Jana avait aussi exigé du pauvre Emrys qu'il porte une de ses robes de princesse et qu'il sorte dans le jardin a la vue des voisins en chantant. Jana avait beacoup rigolé mais Maman avait découvert le pot aux roses ainsi que le verre sous le canapé. La suite avait été bien moins drôle.

- Oui, je promets ! Je le dirais vraiment vraiment vraiment à personne ! Même pas à mon Nounoune. C'est quoi le secret alors ? Hein ? Je dirais rien. Je le jure sur ma baguette !!

De toutes façons elle n'en avait pas, donc au pire....
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 570
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Avr - 8:43
Guenièvre repoussa un peu son devoir de potions. Elle se coucherait plus tard pour le terminer car pour l'instant, la fillette en face d'elle commandait son attention. C'était peut-être à cause de ses mimiques impayables, ou encore parce que c'était l'une rares fois où elle avait une conversation avec une petite fille sorcière ou encore parce que c'était une Rogue. Bon d'accord, surtout parce que c'était une Rogue. C'était une chance, non ? Parce qu'elle se voyait mal engager la conversation avec son Professeur. Remarquez, elle pourrait peut-être essayer maintenant qu'elle avait de quoi lui faire du chantage ! "Balance tout ce que tu sais sur la malédiction de ta fille ou je te dénonce comme troubadour amateur de vêtements roses à toute l'école!"C'était une fantaisie amusante, mais qu'elle ne s'autoriserait jamais à mettre en pratique. Le chantage était pour les lâches, c'était déloyal et déshonorant. Non, elle allait faire de son mieux avec cette petite, et puis ils verraient bien ce qu'ils feraient de ce qu'elle apprendrait lors de leur prochaine réunion dans le bureau de Serpentard. Si tant était qu'elle apprenne quelque chose… L'idée de tenter de manipuler une petite gamine, même pour des bonnes raisons, ne la mettait pas spécialement plus l'aise que celle de soumettre son père au chantage.

Mais chaque chose en son temps. Jana venait de jurer par Salazar en pouffant et Guenièvre la rejoignit volontiers dans son rire, ignorant cette fois-ci royalement Mrs Pince. Mme Rogue, enguirlandait parfois son mari ? Encore une chose qu'elle n'était pas prête à oublier. Quand on y pensait, c'était un peu difficile d'imaginer le glacé professeur Rogue ayant une véritable vie de famille. En même temps, on pouvait parfaitement être un peu austère et un bon père de famille, la preuve avec son père à elle, même si le degré d'austérité de Merwin Lakers, qui tenait plus du sérieux que de la froideur, n'arrivait au petit orteil de celui du maître des Potions.


"Alors si tu sais déjà tout ça Mademoiselle, c'est parfait et je te laisse tranquille. Mais n'oublie pas qu'il faut encore l'appliquer !"

Mais apparemment, on pouvait compte sur Jana pour ne pas s'en laisser compter. Elle venait de détourner le sujet habilement, sautant du coq à l'âne avec naturel. Il semblait que les plus petits que soi n'était pas très appréciés par la jeune Miss Rogue, et son indignation à l'idée que Guenièvre doive supporter deux plus jeunes qu'elle était hilarante.

"Moi je trouve que c'est bien les petits. Mon petit frère m'admire, comme toi avec tes sœurs, c'est plutôt agréable. Mais tu as raison, ma petite sœur est énervante. C'est aussi une rapporteuse, d'ailleurs. Mais je crois que si on ne s'entend pas, c'est surtout parce qu'on est très très différentes. Tu seras peut-être plus amie avec ton frère quand il sera plus grand. Peut-être même qu'il te trouvera super cool comme toi avec Julianne, et que tu aimeras ça. Pour lui, c'est toi la grande sœur géniale après tout!"

Encore une fois, la Bleue venait de raconter des détails intimes à la petite fille. Peut-être qu'elle n'aurait pas du, que ces détails tomberaient en de mauvaises mains. Que si Jana communiquait à tout hasard avec sa sœur, Julianne apprendrait qu'elle tenait à son petit frère et s'en servirait contre elle. Pire, elle ferait du mal à Vivien, ce qui la rendrait littéralement folle de culpabilité. Même si comme elle l'avait dit, Vivien et elle ne s'entendaient pas, ça n'empêchait Gueny de bien l'aimer, au fond. Vivien avait tout ce que son aînée n'avait pas : une famille unie, une vie simple, dépourvue de magie et de prophéties influençant son destin, une maman qui l'aimait de manière inconditionnelle, une maison en Irlande du Nord, endroit encore protégé par la mer des attaques des Deux Grands. Qu'est-ce que Vivien connaissait à la mort, à la peur, à la souffrance, à la sensation de perdre sa propre identité ? Rien du tout et… peut-être bien qu'elle était un peu jalouse de son exécrable petite sœur, mais elle avait le droit !
Lors des vacances de Noël, elle avait essayé de convaincre son père de l'accompagner et de sécuriser le foyer Mosely, mais il n'avait pas voulu. Pourquoi les Deux Grands seraient-ils aller leur chercher des noises de l'autre côté de la mer ? Pour ce qu'en savait Merwin, ils n'avaient aucune raison. Bien qu'elle en ait été parfaitement capable avec seulement un tout petit peu d'entrainement, Guenièvre n'avait pas pu le faire elle-même à cause de la Trace, cette fichue loi stupide qui la contraignait sans cesse, et maintenant, elle en était réduite à prier pour que sa famille, aussi douce-amère qu'elle puisse être, ne subisse pas le même sort que celle de Maryna.

Jana aussi semblait dans ses pensées, qui n'étaient résolument pas celles de Guenièvre en matière d'elfes de maison.


"Je n'aime ni recevoir, ni donner des leçons, alors je vais finir sur ça : souviens-toi que tes actes ont des conséquences, et que tu ne mieux pas faire autrement que de les assumer, ou tu finiras par être très malheureuse."

Et elle comptait bien ne pas ajouter un mot de plus sur le sujet ! Merlin, elle n'aimait vraiment pas jouer ce rôle de moralisatrice avec une gosse, ni lui balancer des vérités aussi désagréables. Ceci dit, il faudrait bien qu'elle les apprenne un jour, alors c'était aussi bien maintenant que plus tard. Toutes nos actions avaient des répercussions, et ça n'était pas parce qu'elle n'avait que douze ans qu'elle n'en était pas pleinement consciente. Quand aux conséquences à assumer, idem. Elle n'avait pas réussis à lever la malédiction Ternac dans une vie antérieure ? Et bien maintenant, elle devait fini le job, ou mourir et recommencer l'opération dans une troisième incarnation. Autant dire que plus vite tout ça serait finis, mieux ça serait pour elle ! Pour son bonheur, pour l'honneur de Gryffondor… Qu'il était d'ailleurs temps de défendre face aux idées de Jana sur les maisons.

"C'est seulement un peu comme ça. Les bleus, ce sont les Serdaigle, et ils aiment toujours apprendre, ce qui fait que parfois, oui, ils aiment bien partager ce qu'ils ont appris avec les autres. Et c'est vrai qu'on ne sait pas toujours s'y prendre des fois, mais c'est sans mauvaises intentions. Les rouges, qui sont les Gryffondor, sont les plus courageux et ils aiment aussi la justice. Certains interdits, même si c'est rare, sont injustes, alors les Gryffondors sont toujours les premiers à les briser tu comprend ? Certains font aussi des trucs interdits juste pour s'amuser, mais pas trop souvent quand même. Quand aux jaunes, ont les appelle les Poufsouffles et ils sont très gentils, loyaux et travailleurs. Timides des fois aussi, mais ça n'est pas important, et puis, tout le monde est un peu différent."

Et qu'on aille pas dire que les Gryffondors n'étaient pas sérieux ! C'était vrai que certains trouvaient le danger un peu trop fun, mais ils savaient aussi très bien être graves et ne pas toujours foncer dans le tas ! Quand aux Serdaigles, ça n'étaient pas JUSTE des donneurs de leçons, ils aimaient simplement partager leurs connaissances ! Tss. Ayant dit ce qu'elle avait à dire, Guenièvre tiqua en repensant à ce que sa petite interlocutrice avait dit de Serpentard.

"Tu as rêvé que tu serais chez Serpentard, chez les verts ? Tu fais souvent des rêves de plus tard comme ça ?"

Voilà donc comment s'exprimait le don de voyance mentionné par le professeur Barrière. Elle avait eu de la chance que Jana en ait parlé la première. Ca pourrait toujours lui servir pour essayer d'apprendre quelque chose. Même si la petite fille ignorait apparemment la nature de la malédiction, parlant de Dames Blanches, ça valait le coup de voir si ses rêves ne lui auraient pas appris quelque chose d'important sans qu'elle le sache. Elle se pencha donc vers la fillette en face d'elle, baissant considérablement la voix.

"Mais t'as pas encore de baguette, n'est-ce pas ? Ecoute, c'est vraiment un secret très très important, parce que ça concerne les dames blanches justement. Tu sais que tu fais des rêves spéciaux ? Et bien moi aussi, je peux faire des choses spéciales et je crois que si tu m'aidais, je pourrais me servir de ces pouvoirs spéciaux pour essayer de libérer ta sœur. On ferait comme une équipe de super-héroïnes, toi tu me dirais ce que tu as appris dans des rêves et moi je m'en servirais pour enfermer les dames blanches dans leur château pour toujours. Tu veux m'aider ? Mais n'oublie pas, c'est top secret, parce que si les dames blanches l'apprenaient, elles pourraient nous faire beaucoup de mal pour nous empêcher de libérer Julianne. Personne ne doit savoir."

Oh oui, les dames blanches étaient dangereuses et elle s'en voudrait pour toujours si parce qu'elle avait trop parlé, la petite Jana devenait leur cible.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 100
Age : 21
Localisation : A Londres
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile
Date d'inscription : 18/06/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Sep - 5:45
[ Outch, le temps de réponse ! Je suis impardonnable, que les foudres de Merlin s'abattent sur moi ! ]

Jana aimait de plus en plus Guenièvre. Oui, parce qu'elle lui faisait un peu penser à un mélange de ses frères et sœurs. Puis la conversation, ben elle était intéressante. C'était pas le genre de chose dont elle pouvait parler avec Emrys ! D'ailleurs, elle n'était même pas sûre qu'il soit au courant pour les dames blanches ! Emrys était pas une fille, donc il ne faisait pas les mêmes rêves qui se réalisaient qu'elles ! Et si Emrys ne savait pas pour les dames blanches, ben il valait mieux ne pas lui dire ! Quoi ? Comment ça Jana voulait protéger son petit frère ? Mais pas du tout ! Elle était juste ravie de connaître une information qu'il ignorait... Si ! Si ! Puis Guenièvre repassa dans son mode donneuse de leçons. Ok, là, c'était plus du tout drôle. Jana avait vraiment hâte d'avoir l'âge de Genièvre ! Comme ça, c'était elle qui pourrait donner des leçons a tout le monde !

- Oui oui, je les applique ! Je fais plus de potions dangereuses ! Seulement des fausses avec Maman ! Et puis je me sauve plus comme la fois où je me suis perdue au Zoo parce que Papa parlai avec un monsieur tout moche et que y'avait Julianne... Je veux dire, la vraie Julianne mais qu'on pourait pas la voir. Ben je me sauve plus ! Enfin, là cette fois ça compte pas ! Je suis pas perdue, c'est un monsieur dans un tableau qui m'a amenée. Si je veux retourner voir mon Papa, ben je demanderais encore à un portrait.

Non non, elle n'était pas perdue ! Du tout ! Puis elle était grande quoi ! Pas comme quand elle s'était perdue dans le parc !
Guenièvre lui parla ensuite de son petit frère et de sa petite sœur. Jana écouta attentivement. Ah ? Elle elle trouvait pas que c'était très beaucoup pénible ?

- Moui, c'est pas pareil. Moi mes frères et sœurs ils sont tous très très grands en fait. Nous avec Emrys on est les derniers alors que presque tous ils ont déjà des enfants. Mais tu sais c'est pas toujours parce qu'on est différent qu'on se dispute. Enfin... Moi je me dispute avec Emrys et... On est pas pareil mais quand même un peu sur certains points !

Ben oui, que sur certains points ! Elle, elle n'était pas du tout comme son frère sinon ! Puis elle avait beau adorer se disputer avec lui, elle l'aimait beaucoup quand même – elle ne lui aurait certainement pas dit cependant ! - donc après...

- Et puis moi je me dispute aussi avec mon Papa des fois ! Et Maman quand elle me gronde, elle dit tout le temps – elle fronça les sourcils et prit une voix autoritaire - «  Tu ressembles de plus en plus à ton père ! » !! Donc tu vois, ça dépend.

Oui. Jana ressemblait énormément a son père de caractère. Peu être même plus qu'a sa mère... Pour ce qui était d'assumer les conséquences de ses actes...

- Oui je sais. Enfin je crois. Mais j'étais pas heureuse a l’hôpital de Julianne après avec fait la potion donc c'est un peu comme ça, non ?

Ensuite, Guenièvre lui expliqua les différences entre les maisons de Pou-de-lard. Moui.. Dit comme ça, ça avait l'air pas mal. Jana préférait les bleus pour l'instant. Elle voulait faire comme son frère Augustus. Mais si elle allait chez les verts comme Eavan, ce serait tant pis. Elle adorait Eavan donc ça irait.

- Oui, je fais très souvent des rêves. En fait les rêves, c'est des trucs qu'on voit le jour et la nuit et qui arrivent après. Je suis pas la seule a en faire, hein ! Il y a aussi Maman. C'est elle qui nous a donné les rêves, a ses filles. Puis y'a Julianne. La vraie, hein. Et Eavan, et Tamarah et Ilmäre. C'est mes nièces, les filles de Julianne. Après les autres filles de ma famille je sais pas trop. Irissë je crois pas parce que son papa Augustus il fait pas de rêves lui. Mais je sais plus. Tu sais, c'est très beaucoup compliqué cette histoire et personne ne veut me dire ce qui ce passe !

Et ça, c'était très beaucoup pas juste ! Mais enfin. Sinon, constatez que vous pouvez toujours compter sur Jana pour dévoiler des informations à n'importe qui. Mais Guenièvre c'était pas grave. Elle s'en fichait de tout ça non ? C'était juste une simple élève de l'école de son Papa ! Puis …

- Promis juré ! J'ai pas de baguette encore mais je jure sur mon Nounoune ! Et c'est le pire jurer sur le Nounoune parce que je l'aime fort fort fort et que je veux pas qu'il lui arrive quelque chose ! Ça veut vraiment vraiment dire que je dirais rien à personne ! Pas à ma Maman ni à mon Papa, ni à Julianne ni PER-SONNE !

Voilà, comme ça c'était dit. Jana n'avait pas l'intention de dévoiler le secret de Guenièvre. Même pas à Emrys alors qu'elle aimait bien lui raconter pleins de secrets pour rire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 570
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Sep - 17:16
L'enthousiaste vaguement indigné de Jana pour l'application des règles fit sourire Guenièvre. Ah ah, c'était vraiment drôle ! Elle écouta donc la petite fille débiter la liste de ses grosses bêtises avec un sourire aux lèvres. Une potion dangereuse ? Est-ce que Rogue l'avait vraiment laisser accéder à quoi que ce soit de dangereux ? Ayant grandit avec un Papa Médicomage, la Serdaigle savait parfaitement à quoi ressemblait un Papa fou de potions. Quand elle était petite, elle aimait vadrouiller dans le laboratoire de potions de son père, mais jamais elle n'aurait osé toucher à quelque chose. Oui, elle ! Ben quoi, ça n'était pas parce qu'elle n'était pas une tête brûlée bornée que son père ne savait pas se montrer plus inflexible ! Vraiment, elle avait toujours observé avec curiosité les quelques préparations que son père emportait à la maison, jamais elle n'avait té autorisée à toucher, et jamais elle ne l'avait fait. Qu'est-ce qui se serait passé si elle s'était blessée ? Ou pire, si elle avait modifié un antidote destiné à un patient ? Hum ? Bref, c'était bien étonnant que quelqu'un comme le Directeur Rogue ait pu laisser arriver quoi que ce soit à sa fille, mais passons.

La vraie Julianne au zoo ? Ca devenait beaucoup plus intéressant. Pas qu'elle ne s'intéresse pas à Jana pour elle-même, qu'elle trouvait attendrissante, mais… bien voilà, elle n'avait jamais nié qu'elle comptait en profiter pour récolter des infos utiles. Ca n'avait rien de blâmable, elle comptait sauver des vies avec ! Plus vite ils savaient comment agir, plus vite ils faisaient quelque chose pour arrêter les Deux Grands, moins il y avait de morts. Ainsi, Jana avait vu Julianne. Peut probable que la petite ait été déjà legilimence, mais savait-on ? Elle n'était pas la seule à avoir aperçue la vraie Julianne "quelque part" et c'était une confirmation bienvenue.

"Tu a vu la vraie Julianne au zoo ? Tu veux me raconter ça ? Du dois être drôlement forte pour l'avoir vue si c'était pas possible ! Ne t'inquiètes pas, je te ramènerais après si tu veux. Ca sera plus rapide que de demander aux tableaux."

Oh oui, elle allait s'assurer personnellement que la gosse revenait à bon port. C'était la moindre des choses après tout ce qu'elle était en train de lui apprendre, non ? Certes, Jana sautait du coq à l'âne, parlant maintenant de son frère Emrys, mais avec un peu de patience, elles reviendraient bien au sujet qui l'intéressait. Et puis, il fallait reconnaitre que sa tentative d'explication de "c'est pas parce qu'on est différent qu'on se dispute" était maligne pour une fillette de son âge, ses exemples d'illustration étaient bien choisis. Alors comme ça, cette petite fille tenait tête à son père ? Encore un élément de chantage qu'elle pourrait utiliser contre Rogue !

"Tu as raison, c'est exactement ça assumer les conséquences de ses actes. Etre malheureux quand on a fait quelque chose de pas bien. Du coup, j'évite de faire des trucs pas biens et comme ça, après je suis moins malheureuse."

Il y avait déjà assez de raisons comme ça pour qu'elle en bave sans qu'elle en rajoute. Bouse de Botruc, si en plus elle se compliquait elle-même la vie, où arriverait-on ?
Mais passons, puisqu'elle avait promit de ne pas en rajouter. Jana parlait de son don de voyance et c'était bien plus important que n'importe quelle leçon de rectitude morale, surtout sur une aussi petite fille. Les rêves arrivaient aussi de jour, des visions donc. C'était héréditaire, transmis de mère en fille. Ironiquement, c'était donc le même principe que celui de transmission de la malédiction. Excepté… Ca n'était pas censé concerner que les filles ainées au départ ? Bwah, il faudrait qu'elle vérifie tout ça plus tard. Pour l'instant, elle ne voulait pas perdre une miette de ce que racontait sa petite compagne. Est-ce qu'elle allait oser pousser le bouchon ? Oui !


"Et tu vois beaucoup de choses dans ces rêves ? Je paris que grâce à eux, toi du dois savoir ce qui est arrivé à ta sœur ! Et puis… je paris aussi que tu m'as déjà vu dedans ! J'espère que tu n'as pas deviner qui allait m'inviter pour le bal de la Saint-Valentin !"

Oh, ça va, elle se fichait totalement du bal de Saint-Valentin ! Mais elle avait été loin en sous-entendant que Jana l'aurait peut-être déjà vue dans ses rêves, et elle voulait la faire parler. Même les gens méfiants qui ne répondaient pas aux questions ne résistaient en général pas à l'envie de corriger une affirmation fausse. Psychologie de base tirée d'un roman d'Agatha Christie (ouaip, elle venait de rentabiliser un cadeau moldu de sa maman !). Comme elle ne comptait pas trop se faire invitée au bal de Saint-Valentin (pas le temps pour de telles futilités, puis, qui l'inviterait ?), elle espérait bien qu'elle n'allait pas se prendre à son propre piège et que Jana lui sorte vraiment un nom de garçon. Mais peut-être que par chance, elle aurait été au côté de Julianne dans ses visions, pendant le rituel peut-être ? Merlin, si elle pouvait glâner indirectement des infos sur ce satané rituel, elle serait aux anges !

"Alors très bien, mais n'oublie jamais que tu as juré sur Nounoune d'accord ? C'est très, très important, et tu ne voudrais pas qu'il lui arrive du mal parce que tu n'aurais pas tenu ta promesse. Le secret, c'est que comme je te l'ai dis, j'ai des pouvoirs spéciaux et que je compte m'en servir pour sauver Julianne des Dames blanches. C'est très dangereux. Et j'aurais besoin de ton aide. Tu dois me raconter ce que tu as vu sur Julianne dans tes rêves, et tout ce qui te sembles bizarre. Je t'expliquerais comme je peux si tu veux, je sais combien c'est compliqué. Et aussi, tu devras dire à personne qu'on a parlé de tout ça, ou les Dames blanches voudraient te faire du mal, tu comprends ? Elles sont vraiment méchantes et elles me détestent parce que je veux délivrer ta sœur, alors elles seraient pas contentes si elles savaient qu'on est amies. Est-ce que tu as déjà entendu parler ton Papa ou ta Maman de ce qui arrivait à Julianne et de comment la délivrer ? "

Merlin, elle venait de se livrer sur un quasi-plateau à une gamine jurant sur la tête de son doudou ! Mais ça valait tellement le coup, si ses petites oreilles avaient trainé là où elle-même n'avait pas accès. Peut-être que c'était de la folie, du désespoir ou simplement de la stupidité, mais on ne pourrait pas lui reprocher de ne pas avoir essayer. Puis, c'était probable qui si elle avait été en train de commettre un trop grosse bourde, Gryffondor l'aurait stoppé. Ca n'était pas parce qu'il se tenait tranquille qu'il n'était pas capable d'intervenir s'il le souhaitait ? Ils se taisait ? Elle continuait !




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 100
Age : 21
Localisation : A Londres
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile
Date d'inscription : 18/06/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Sep - 7:54
La conversation avec Guenièvre intriguait de plus en plus Jana. Ben quoi ? C'était rigolo de discuter avec une élève de Poudlard ! Rhoo c'qu'elle avait hâte elle aussi d'y être ! Même qu'elle serait la plus forte dans le cours de lire dans la boule de verre ! Ben ouais, c'était facile, elle avait qu'a faire semblant de regarder dedans et de dire une des choses qu'elle avait vu dans les rêves ! Hé hé ! Comme ça, elle aurait des bonnes notes sans rien faire ! C'était pas trop de la triche en fait, parce qu'elle avait rien demandé en ce qui concernait les rêves ! Elle ne faisait que s'en servir un peu !
D'ailleurs, en parlant des rêves, Guenièvre semblait très intriguée et curieuse ! Jana était contente ! Elle parlait pas trop des rêves en général parce que Papa et Maman lui avaient dit de ne pas trop le raconter mais parfois, Jana le racontait quand même ! Elle voyait pas pourquoi elle aurait dû se taire ! C'était vrai quoi ! C'était pas non plus un truc super grave et important !! Rhooo... Puis de toutes façons, Guenièvre allait lui dire un secret alors elle aussi avait le droit de lui en raconter un, non ? Non ? Bof, tant pis. Le droit, elle le prenait.

- Ben en fait l'histoire du Zoo c'est un jour que Maman elle avait grondé Papa parce qu'il s'occupait que de son travail et pas de nous – Emrys et moi – et Papa avait boudé longtemps dans son laboratoire mais Maman était très en colère alors il est venu et il m'a amenée au Zoo et 'Mrys voir un match de – elle grimaça – Quidouitch. Ou un truc comme ça tu sais ? Et on était au Zoo et c'était trop bien ! Même que j'ai mangé de la barbe a papa ! Enfin, mon papa il a pas de barbe hein, en vrai c'est un truc collant et sucré tout rose ! Mais Papa il a rencontré un monsieur tout moche qui postillonnait quand il parlait et il m'a lâché la main. Et moi je voulais aller voir les hiboux en fait. Parce que j'adore les hiboux mais que je peux pas en avoir. Mais à Noël j'ai eu un chat ! C'est Julianne qui me l'a offert même si elle était pas là, c'est Ludwig qui me l'a apporté. Il est noir, il s'appelle Cassoulet – c'est joli comme prénom hein ? Papa il aime pas mais moi je voulais que ce soit ça son nom – et il aime que mon papa et il grogne tout le temps. Donc en fait je suis allée voir les hiboux et j'arrivais plus a revenir et y'avait Julianne. Je sais pas comment je le savais vraiment parce que elle était pas visible, mais dans le rêve elle était là, et je savais pas si c'était un vrai rêve ou pas. Puis après Papa m'a retrouvée et il m'a même pas grondée ! Et j'avais eu très peur mais un petit peu moins parce que y'avait Julianne avec moi. Alors Papa m'a racontée l'histoire de la fée là... Je sais plus comment elle s'appelle... Magral... Margalide je crois. Enfin voilà, comme la fée, Julianne elle est prisonnière des dames blanches parce qu'elles sont très jalouses. Et après on a parlé des rêves et que moi j'allais avoir 5 bébés, 4 avec Procyon. Tu sais, c'est le fils de Monsieur Sirius. Je suis amoureuse de lui mais faut pas le dire. Puis en plus 5 bébés c'est trop beaucoup ! Moi Julianne elle m'a dit comment on faisait les bébés, je vais devoir faire ça 5 fois ! BERK ! Et Papa 7 fois !! C'est pire ! Mais Marcus il m'a dit qu'il pouvait plus avoir de bébés Papa quand j'ai demandé si on allait avoir d'autres frères et sœurs. Parce qu'il s'est fait opérasser pour plus que les bébés ils sortent. [HJ : Mouahahahahah Twisted Evil ]

Oui. C'était comme ça que ça s'était passé. Oui oui ! Bon, Ok, Guenièvre lui avait posé une question sur Julianne, pas sur la vie de couple de ses parents, mais bon.... Guenièvre s'y intéressait alors elle racontait ! Surtout que Jana aimait bien raconter des histoires qui s'étaient passées pour de vrai ! Avec Emrys, elle pouvait pas le faire parce qu'il était au courant de ce qu'elle elle savait aussi bien sûr ! Et puis c'était un garçon donc c'était pas trop marrant !
Guenièvre avait dit qu'elle la ramènerait après. Sur le coup, faillit dire non. Elle avait l'impression que Guenièvre pensait qu'elle pouvait pas se débrouiller toute seule alors que c'était pas vrai. Mais bon, tout bien réfléchit, elle préférait largement discuter avec Guenièvre sur le chemin qu'avec Alexander Truc ! Il était pas drôle du tout celui là !
Puis Guenièvre s’intéressait toujours aux rêves ! Elle lui demanda si elle avait vu ce qui était arrivé à sa sœur et si elle l'avait déjà vue elle dans un de ses rêves. Et si elle savait qui allait l'inviter au bal de la saint-valentin ! Jana gloussa de rire. Elle se mit a genoux sur la chaise. Rhooo, c'était pas du tout drôle d'être petite ! Quand elle était assise, la table tait trop haute par rapport à elle et c'était trop pénible !

- Ben je vois des fois ce qu'elle fait Julianne, enfin, la fausse Julianne. C'est des trucs vraiment vraiment vraiment pas biens ! Je sais pas qui va t'inviter j'ai pas vu ça ! Je vois pas ce genre de truc dans les rêves.. Que les trucs très très très importants tu vois ! Sauf des fois, je vois des trucs pas importants, comme quand j'ai vu que j'étais grande et que y'avait Julianne et Papa – papa, il était moche avec plein de cheveux blancs et tout ! -... Toi si je t'ai vue, tu étais grande mais je suis pas sure que c'était toi. Mais si c'était toi tu te ressemblais quand même ! Même que y'avait tout le monde et une autre fille et deux garçons qui étaient grands aussi.

Oui, bon, là encore, ça n'aidait pas beaucoup hein ? En plus, elle n'était même pas certaine que ce soit bien Guenièvre dans ses rêves. Et ce rêve là avait été très très court ! Elle avait pas vu grand chose, juste qu'elle discutait de trucs très sérieux avec Julianne plus vieille, Papa au cheveux blanc tout moches et et les autres. Jana n'aimait pas faire des rêves comme ça, avec des personnes qu'elle ne connaissait pas. Enfin, en ce qui concernait la St-Valentin...

- Moi j'aime pas la St-Valentin ! C'est trop nul ! Puis même que Papa il l'avait oublié l'année dernière et c'était rigolo parce que Maman elle râlait en disant que les hommes ils étaient pas attentifs ! Hi hi ! C'est vrai en plus ! Puis si tu veux y aller au bal, tu n'as qu'à prendre un Doudou pour y aller ! Moi c'est Nounoune qui passe la St-Valentin avec moi... Puis si t'a pas de doudou... - elle haussa les épaules – t'es jolie donc tu as qu'a demander à un garçon, il te dira sûrement oui !

Ben oui ! Elle avait qu'a demander ! Jana, elle, aurait demandé à Procyon si elle était à Poudlard. Ben oui quoi ? Elle l'aimait Procyon ! Puis elle allait avoir des bébés avec lui alors ! Il fallait bien que ce soit lui qui aille avec elle à un bal !
Guenièvre lui raconta alors qu'elle avait des pouvoir spéciaux pour sauver Julianne ! Jana était super contente d'entendre ça ! Oh oui ! Il fallait que Guenièvre y arrive ! Julianne rentrerait chez elle après ! Et Jana serait trop contente, parce que sa sœur lui manquait trop beaucoup !
Si elle avait vu des choses particulières en ce qui concernait Julianne ?

- Ho là là ! Ça doit faire peur de devoir aller voler Julianne de chez les Dames Blanches ! Tu aurais dû aller chez les Rouges toi ! Tu es courageuse !
Je crois pas qu'il y a eut des choses bizarres. Tu sais nous on a pas le droit de trop écouter de trucs alors on nous dis rien, et c'est trop pénible parce que... c'est notre sœur quand même ! Mais bon... Je suis désolée de pas pouvoir trop t'aider... Moi on me dit rien, et puis dans les rêves je sais pas grand chose... Enfin si, juste que Julianne elle revient mais qu'après y'a autre chose qui se passe mais je sais pas ce que c'est. Dans le rêve il fait juste très très chaud. Je sais même pas si c'est en rapport avec Jul parce qu'elle est là dans son corps. La vraie Julianne hein !


Jana était vraiment attristée de ne pas pouvoir aider plus Guenièvre. Mais bon... Maman n'en parlait pas trop, a part pour dire que tout aller s'arranger. En fait, c'était ça. Les adultes ne disaient rien, juste que ça allait aller mieux. Mais Jana avait peur que ce ne soit pas vrai. Elle avait peur que ça n'aille pas mieux a cause des rêves... Que ça ne soit jamais terminé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 570
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Oct - 7:38
L'histoire du zoo. L'occasion de vérifier qu'elle n'était pas la seule personne au monde a avoir eut un contact avec la vraie Julianne. Elle n'avait jamais douté que c'était bien avec cette vraie de chez vraie Julianne qu'elle avait parlé lors de l'attaque, parce qu'elle avait tout de suite vu Gryffondor, et puis, elle avait l'impression qu'une âme ne pouvait pas mentir mais… C'était bon de savoir qu'elle n'était pas totalement seule, même si la seule personne avec qui elle partageait cela était une fillette de six ans.

Elle ne tiqua même pas quand Jana lui parla de la dispute de ses parents. Elle était trop captivée par ce qui allait venir pour chercher encore à espionner la vie privée du Directeur Rogue. Julianne lui avait offert un chat ? Gné ? Elle se retint de poser la question quand la fillette précisa que Ludwig (le mari de Julianne), lui avait offert le chat. On avait probablement prétendu que c'était de sa part même si elle n'y était pour irien, et l'information perdait de son importance. Ce qui importait était qu'au zoo, Julianne ait été là, même si elle était invisible et comme dans un rêve. La réinca ne remit pas en question l'affirmation de Jana. Si celle-ci lui disait qu'elle savait que sa grande sœur avait été présente, et bien, elle la croyait. Pourquoi cette gamine aurait-elle menti ? Elle n'y avait strictement aucun intérêt. Quant à une éventuelle erreur, c'était peu probable, avec son don de voyance. Donc, tout ce qui restait à faire était de faire des recherches sur une éventuelle fée Margalide à la bibliothèque, histoire d'être sûre que ce qi était probablement un conte pour enfants ne contienne pas de trop grandes similitudes avec leur situation. Il ne fallait négliger aucune piste !

La conversation changea brusquement de sujet, et Guenièvre regarda sa petite compagne en se demandant si elle devait la plaindre ou non. Connaître déjà son futur ? Peut-être que c'était rassurant mais d'une certaine manière, elle était sûre que cela ne lui aurait pas plu. Elle aimait trop sa liberté et l'aventure pour ça. Ainsi donc, Jana aurait cinq enfants dont quatre avec Procyon fils de Sirius ? Sirius Black ?! Après réflexion, il lui semblait avoir entendu Maryna dire qu'il s'agissait d'un ami de la famille de sa nouvelle famille adoptive. Le monde sorcier était décidément petit !

Elle eut un petit rire lorsque Jana se montra dégoûtée par le processus de euh… faire les bébés. Elle ne voulait pas imaginer le professeur Rogue faire ce genre de choses, ou l'image mentale risquait de la foudroyer sur place. Et… QUOI ? La Serdaigle balaya vivement la bibliothèque du regard, guettant si quelqu'un avait entendu ce que venait de lui sortir la petite fille en face d'elle. Le professeur Rogue, vasectomisé ? C'était… Oh Merlin, elle n'allait plus jamais, jamais pouvoir le regarder en face. Jamais. Elle allait passer les six prochaines années les yeux baissés chaque fois qu'elle le croiserait. Bouse de Botruc, elle ne devait exploser de rire. Non. Lentement, elle retourna son regard vers Jana, essayant désespérément de garder une expression faciale neutre. La gosse ne s'était pas rendue compte de l'énormité de ce qu'elle venait de proférer et Guenièvre ne voulait pas qu'elle le fasse. Pour qu'elle aille répéter ça ensuite à son père et qu'il la tue, ou qu'elle comprenne à quel point c'était hilarant et qu'elle le répète à tout le monde, non ! Elle allait garder l'exclusivité de l'information et puis, savait-on jamais, ça lui resservirait peut-être un jour. En attendant, elle remit une mèche de cheveux rebelles derrière son oreille, occupa ses doigts en jouant avec sa plume, voulant être sûre de se maîtriser avant de répondre.


"Donc Julianne était au zoo. C'est la seule fois où tu savais où elle était depuis qu'elle est prisonnière. Tu saurais comment faire si tu avais envie de la voir par exemple? Je suis sûre qu'elle te manque beaucoup. Oh, et moi aussi j'adore la barbe à papa, même si je préfère le pop corn au caramel !"

Yep, le pop-corn. Ben quoi ? On ne pouvait pas non plus parler exclusivement de malédictions, de meurtres et de visions. Elle regarda la petite glousser et se redresser avant de repousser un peu ses papiers pour lui faire de la place. Le monde des adultes était frustrant quand était un enfant, elle s'en souvenait. Petite, elle avait souvent été un peu livrée à elle-même et en profitait pour explorer, mais les meubles trop hauts étaient toujours des plaies.

Mais revenons à nos moutons. Apparemment, elle n'aurait pas d'infos sur le bal de Saint-Valentin autres qu'elle aurait du y aller avec son doudou ! Et qu'elle était jolie. Le compliment la fit sourire. Si elle n'avait eut que cela à pensé, qui aurait-elle invité à danser ? Elle n'en avait strictement aucune idée. D'ailleurs, elle s'en fichait comme de l'an 40 ! Ce qui l'intéressait, c'était cette histoire de futur. Elle grande avec Mar, Don et Quentin. Pourquoi l'aurait-elle vue adulte ? Est-ce que la malédiction allait continuer aussi longtemps. Si Jana n'avait pas eut d'aussi jeunes oreilles, elle aurait jurer. Méchamment.


"Merci pour le compliment Jana. J'ai pas de Doudou, alors tu as raison, je devrais peut-être inviter un garçon. Et je suis sûre que c'était moi que tu as. Oh, et tu as raison, j'aurais du aller chez les Rouges. Ca s'est pas joué à grand-chose d'ailleurs."

C'était vraiment fou que Jana lui sorte ça. Était-ce son don de voyance qui l'influençait sans qu'elle s'en rende compte ou tout simplement de l'intuition enfantine ?

"Tu m'as déjà beaucoup aidé tu sais ? Quand tu dis qu'elle revient, tu sais quand c'est ? Ca, ça serait important. Je sais que c'est énervant quand on ne sait pas ce qui se passe. Demande-moi ce que tu veux, et je te répondrais si je sais."

Oh oui, être dans le flou était plus que frustrant et elle compatissait. Elle n'avait aucune idée de ce que cette histoire de chaleur signifiait, à part le fait qu'apparemment, ils n'étaient pas sortis du pétrin. Au moins, ils allaient apparemment réussir à mettre fin à la malédiction. C'était bien ça que ça voulait dire, non, si Julianne retrouvait son corps ? Le savoir, même si ça ne changeait rien, était réconfortant. Et pour ce petit réconfort que Jana venait de lui offrir, ça méritait bien qu'elle réponde à ses questions ! Après tout, la fillette répondait aux siennes depuis tout à l'heure. Elle lui offrit un sourire Guenièvresque éblouissant. Aujourd'hui, elle s'était fait une alliée de taille et elle se sentait un peu plus confiante.


"Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années." Corneille, Le Cid




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]
» Hasard ou destin? [Guenièvre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Couloirs :: La Bibliothèque-
Sauter vers: