:: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Jouville l'apothicaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand il faut y aller .... faut y aller !

avatar
Myela Lavoie
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 47
Localisation : À la maison
Age du perso : 22 ans
Fonction : Infirmière à Poudlard après son congé de maternité
Maman de jumeaux
Patronus : Oie
Date d'inscription : 13/03/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Mar - 10:57
1 mars 2002

Par tous les Jacks Mistigris, cela ne pouvait pas plus mal tomber ! Premièrement, qu'est-ce qu'un Jack Mistigri, vous dites vous ? Haha, on n'apprends pas cela dans les cours de défenses contre les forces du mal, n'est-ce pas ? Hey bien, pour votre culture, voici quelques informations sur ces créatures.

Les jacks mistigris doivent être les plus laides créatures du répertoire mythologique québécois. Ce sont des êtres généralement squelettiques ayant des propriétés humaines et animales. Souvent tordus, bossus ou gluants, ils peuvent tout autant être très petits que dépasser un humain en hauteur. Le nombre de leurs jambes peut facilement passer de une seule à huit. Ils habitent les forêts entre la rivière Saint-Maurice et la rivière des Outaouais. Ils voyagent toujours en bande.

On peut repérer les groupes de jacks mistigris avant de les voir grâce au bruit qu’ils font et à leur odeur. Effectivement, ces créatures ignobles ont une haleine si putride et infecte qu’on peut la sentir bien avant de voir arriver les monstres. De plus, la danse macabre, grotesque et obscène que forme leur marche est accompagnée de plusieurs bruits dégoûtants. On compte parmi eux des râlements, des os craquant ainsi que divers cris.

Lorsqu’on est attrapé par un jack mistigri, il n’y a plus aucune possibilité de s’échapper. Ils peuvent dévorer en dix minutes une personne entière. Si cette personne avait la chance d’avoir une âme pure et bonne, elle monte directement au paradis. Dans le cas contraire, la personne devient un jack mistigri et part avec la bande l’ayant dévorée pour aller, comme eux, à la recherche de nouvelles personnes à manger.

Pour se sauver des jacks mistigris, il n’y a pas un très grand nombre de possibilités. Il faut savoir reconnaître les signes avant-coureurs et se sauver dans le sens inverse de leur provenance le plus rapidement possible. Ainsi, si vous sentez une odeur putride et répugnante et que vous entendez des sons discordants et effrayants, ne perdez pas votre temps à réfléchir et partez le plus rapidement possible avant que les jacks mistigris ne vous repèrent et ne tentent de vous dévorer.

Voilà pour l'identité des Jacks Mistigris. Ne vous en faites pas, ils ne sont pas présents en Angleterre. Alors, pourquoi Myela Lavoie les damnaient en ce moment même ? Tout simplement parce que Léon et Zénon s'étaient fait un malin plaisir d'attraper un rhume simultané alors que leur digne père était à Poudlard et qu'il n'y avait plus ombre de potion contre le rhume dans la pharmacie. Évidemment, la jeune mère de famille n'avait d'autre choix que de sortir pour en acheter et par ces temps difficiles, disons qu'elle aurait préféré demeurer à la maison, bien au chaud et en sécurité. Faute de rencontrer des Jacks Mistigris, elle pourrait très bien rencontrer des Dévôts et ça, elle ne le voulait certainement pas. Elle s'était alors dit qu'elle allait tenter de contacter sa mère ou sa belle-mère, mais ... pour qui passerait-elle ? Une mère indigne ? Non, il fallait bien qu'elle le fasse elle-même ... pas le choix. My ne pouvait pas toujours s'appuyer sur les autres. Il lui fallait donc sortir. Mais, que faire des jumeaux ? Elle ne pouvait pas les amener avec elle, les faire croiser le danger et risquer leur mort pour un simple rhume. Et, elle ne pouvait pas les laisser seuls. Pas le choix. Myela les avaient laissé aux bons soins de sa voisine; Madame Harmer; une gentille grand-maman bienveillante, puis elle était sortie. Elle allait faire vite. Rien de bien méchant. Il ne fallait pas qu'elle pense à l'attaque des zombies qu'elle avait vu alors qu'elle était en plein en train de magasiner ! Cela ne pouvait pas se reproduire deux fois. Non ?

La nouvelle infirmière avait transplané à quelques lieux du Chaudron Baveur et avait fait le reste du chemin au pas de course. Elle n'avait rencontré personne, ce qui était une bonne chose en soi. Myela avait ensuite donné le nouveau mot de passe pour accéder à l'auberge; Gwendoline Rogue ne voulant plus prendre de chance de se faire attaquer par des personnes lui en voulant pour les affres de sa fille ainée; et était entré dans le bâtiment ... presque vide. Cela en était désolant. Myela avait salué la tenancière avant de se diriger vite fait en direction du passage menant au chemin de traverse. La jeune femme ne voulait pas laisser ses bébés trop longtemps, même si elle les savaient entre bonnes mains. Une fois devant le mur magique, elle avait donc agité sa baguette magique devant elle afin d'en tapoter les briques et, en vitesse, elle s'était glissé dans le passage. Le chemin de traverse était bien moins fréquenté qu'habituellement. Autre chose d'absolument désolant. Le cours des évènements allait-il revenir au beau fixe un jour ?[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1539
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 15:49

Adèle Whitehead

Les temps étaient sombres. Très sombres. Les rues sorcières étaient désertes et plus personne n'osait sortir de chez eux. Même dans les pires moment de la guerre contre Voldemort, la situation n'avait jamais été aussi grave. C'était dire à quel point les évènements étaient catastrophiques. Mêmes les rues du chemin de traverse étaient désertées et ce malgré les précautions prises pour protéger l'accès au domaine magique. Les gens avaient peur et c'était tout à fait normal.

Pour Adèle, les choses n'étaient pas plus différentes que pour les autres. Elle aussi avait peur. Très peur. L'ancienne Poufsouffle ne savait plus où donner de la tête. Elle ne savait plus quoi faire pour se défendre. Elle ne savait plus quoi penser de ces sorciers qui les menaçaient. Tout ce qu'elle savait, c'était la peur qui la torturais de plus en plus. La jeune femme avait déjà perdu son frère, tué par les dévots parce qu'il avait refusé de les rejoindre. Son fiancé, lui, avait décidé de faire le saut ... il tuais actuellement de pauvres gens et cela rendait Adèle malade ! Comment Gordon pouvait-il faire ça ? Comment ? D'accord, c'était un ancien Serpentard ... mais quand même ! La jeune femme l'avait crut bien différent des autres. Mais, il n'en était rien. Gordon était comme tout les autres et c'était ce qui faisait le plus mal. Alors, Adèle avait décidé de passer le temps, de tuer son mal, comme elle le pouvait. Elle avait par conséquent décidé de chanter dans les rues sorcières, de chanter pour faire du bien aux gens. On lui avait toujours dit qu'elle avait une belle voix ... alors aussi bien en faire profiter ceux qui, courageux, décidaient de mettre le nez dehors. Question d'insuffler un peu d'espoir.

Debout près dune des boutiques du chemin de traverse, un chapeau posé au sol pour amasser quelques Galions qu'elle allait remettre aux bonnes oeuvres, Adèle chantait donc par cette journée morose. Elle désirait aider au mieux et si sa voix pouvait faire du bien, ce serait tant mieux. Les yeux fermés, la jeune femme chantait en espérant que ce cauchemar serait bientôt terminé.




= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 551
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Aoû - 22:16
Bon. Il lui fallait sortir. Pas que cela lui plaisait outre mesure, mais il fallait s'activer. Gwendoline ne cessait de lui répéter la même rengaine depuis le début de cette histoire de dingue : "Sev, si on se cache, on aura l'air coupable !". Bha, justement ! Il était coupable. Entièrement. Coupable de quoi ? De plusieurs choses. Premièrement d'avoir traité Lily de Sang-de-Bourbes. S'il ne l'avait pas fait, il n'aurait jamais épousé Gwendoline et Julianne ne serait pas venue au monde. Certes, la malédiction Ternac aurait quand même existé, mais au moins cela n'aurait pas été de sa faute. Deuxièmement, il était coupable de ne pas avoir tué Julianne dans le ventre de sa mère ou dès sa naissance, comme il l'avait "prévu". Encore une fois, cela n'aurait rien changé à l'histoire, mais bon ... Troisièmement, il était coupable de ne pas être un bon père, car il n'avait pas été apte à aider sa fille lorsque c'était le moment. Ça, ça aurait put changer quelque chose. Enfin, pas vraiment. La malédiction Ternac aurait été effective quand même. Alors, il était coupable de quoi ? De rien, finalement ! Mais allez le lui dire !

Severus, qui affichait une mine des plus morose, vous l'aurez deviné, se trouvais dans le fin fond du Chaudron Baveur. L'homme ne voulait pas être vu. D'accord, l'endroit était vide. Qui viendrait ici ? Après tout, l'endroit était la propriété de la mère de la folle ! Gwendoline avait de ces idées ! Ouvrir quand même ! "Sev, c'est l'entrée du Chemin de Traverse !" Et après ? Qu'est-ce qu'il en avait à faire ? Comme si cela le dérangeait que la populace ne puisse plus aller dépenser leur Gallions dans des futilités ! Sa fille était possédée, merde ! Severus avait d'autres choses à penser que les emplettes des nullards de service. Gwen ne pouvait-elle pas s'activer à trouver une solution au lieu de frotter ses verres ? Après tout, la malédiction Ternac la concernait pas mal plus qu'elle ne voulait bien s'en souvenir.

Le sorcier, l'humeur acerbe, fixait un des coins vide de l'endroit quand la porte d'entrée s'était ouverte sur la jeune Myela Lavoie. Tiens. Quitter Poudlard donnait du courage aux Poufsouffle ? Nouveau. Quoiqu'elle avait l'air d'avoir le diable aux fesses, si vous lui permettez l'expression. Rogue suivit la jeune femme des yeux avant de se lever. Tant qu'à demeurer assied dans cet endroit désert qui lui donnait de plus en plus la nausée, aussi bien aller faire un tour du côté de chez Jouville. Il avait besoin de quelques trucs, de toute manière.

Sans un mots, il se leva donc et se dirigea vers la porte arrière, suivant ainsi la jeune Lavoie. Une musique planait dans l'air et quelqu'un chantait. Drôle d'idée. Encore plus que de continuer de rouler le Chaudron Baveur.


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand faut y aller faut y aller
» Quand faut y aller, faut y aller ! [Faust]
» Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew
» « Vivez, hommes, vivez, mais si faut-il mourir. »
» Isabelle & Tyler ? Quand faut y aller... [Flashback]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Jouville l'apothicaire-
Sauter vers: