:: Entre les murs :: Les Salles de Cours :: Les Cours Obligatoires :: DCFDM Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Février :: Les Goules ::

avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Mar - 2:32
12 février 2002

Le mois de février s'installait progressivement et avec lui, l'espérance d'un printemps que tous voulait hâtif. Toutefois, cela était s'en prendre en considération le climat fort peu clément de l'Angleterre ! Enfin, la chaleur viendrait bien assez tôt. Tout arrivait à point qui savait attendre. Parlant d'attendre, j'avais passé la moitié de la matinée à expliquer à mon fils James, qu'il ne pouvait pas venir assister aux cours de Poudlard et qu'il devait attendre d'avoir 11 ans. Ce à quoi le digne fils de sa mère m'avait expliqué de son ton professoral qu'il était un génie et qu'il savait plus de chose qu'un grand de 11 ans et; exemple à l'appui; il s'était mit à me réciter en long et en large les éléments liés aux Manticores. Oui, il en savait beaucoup, mais ... je n'avais pas put terminer les raisons de mon refus qu'il enchaînait déjà avec les propriétés magiques des pissenlits ! Est-ce que je savais que leurs racines pouvaient servir dans la confection des potions contre les infections des reins ? Oui, je le savais ... Merlin, venez moi en aide ! Ce ne fut pas Merlin qui arriva, mais Amélia. Dieu merci ! Je put donc m'éclipser et la laisser se débrouiller avec l'être miniature d'elle. Elle saurait mieux que moi lui faire entendre raison. Enfin, espérons le !

Marchant dans les couloirs, j'eu un sourire amusé en imaginant James entrer dans ma salle de classe. Oui, parce que ce serait du genre de Amélia de dire "bien oui, han, faut laisser aller ton génie, tu sais ? Vas dans le cours de Papa, han, il parle des Goules aujourd'hui, han. Tu te souviens de ce que Maman t'a expliqué sur les Goules ? Dit ?" et j'entendrais la voix jacassante de ma louve tout le long du couloir alors qu'elle m'amènerait elle-même notre fils. Oui, oui, ce serait son genre ! Et moi, qu'est-ce que je pourrais y faire ? Ne me dites pas dire à ma femme de ramener James ! Je n'étais pas cinglé à ce point ... et nous avions assez prit de retard dans le cursus sans que mon cours se voit annulé à cause d'un discours sans fin de mon épouse sur l'importance de laisser les connaissances nourrir le cerveau à tout les âges et de la nécessité de faire entrer les enfants à Poudlard dès leur cinq ans. Oui, une maternelle de sorciers ! Elle m'avait sortie cette idée là la veille. On pourrait faire un primaire de sorciers, mais un vrai primaire magique ... pourquoi envoyer les enfants en classe normale pour apprendre les mathématiques, alors que nous pouvions tant leur apprendre à Poudlard ? Ils apprendraient à compter ici et c'était tout qu'elle disait. J'avais passé des heures à tenter de lui expliquer que ce n'était pas possible. Mais j'avais parlé à un mur presque toute la soirée. Quand Amélia avait une idée en tête ... L'idée de voir mon fils débarquer dans mon cours n'était peut-être pas une lubie à bien y penser !

J'entrai dans ma classe avec une légère appréhension, m'attendant à voir James et Amélia. Mais non. Pour le moment, rien ni personne en vue. Mon sourire se fit plus amusé -- vraiment, mon imagination était sans limite aujourd'hui -- et je m'avançai en direction de mon bureau sur lequel je déposai ma mallette. Je contournai ensuite le meuble avant de m'asseoir sur ma chaise. Un coup d'oeil en direction de la porte et un nouveau sourire amusé. Vraiment, je m'attendais à tout ... un primaire magique à Poudlard ! Regardez bien ça, Amélia allait faire du piquetage pour que son idée devienne réalité ! Je n'étais pas sortie du bois avec elle ! Mais, j'aimais ça ... heureusement !




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Frank Gillis
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 95
Age du perso : 18 ans
Fonction : Étudiant à l'institut supérieure de laboramagie
Patronus : Bison
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Mar - 21:26
Il venait tout juste d'envoyer sa demande à l'Institut Supérieur de Laboromagie. Effectivement, le jeune homme revenait de la volière, marchant d'un bon pas, l'air confiant. Il avait de bonnes chances d'être acceptés, ses références étant excellentes et ses notes plus que satisfaisantes. Oui, cela ne devrait qu'être une formalité. Sa mère serait bientôt sortie d'embarras et; ensuite; le Serpentard pourrait s'occuper de sa propre existence. Il était grand temps ! Parce que réparer les pots cassés de son géniteur, il en avait un peu marre. Par honneur, il tenait absolument à remettre sa mère sur la bonne voie avant de passer à autre chose, mais il ne fallait tout de même pas qu'il y passe sa vie entière non plus.

Frank, qui redressa son sac sur son épaule gauche, grimaça légèrement. Il avait encore des maux de têtes liés à son "accident" lors de l'attaque des Deux Grands. Non, il ne savait pas encore qui avait causé ses blessures, alors il aimait mieux y penser comme un accident. Cela faisait moins mal à son orgueil. Quoiqu'il en soit, le Damphyr entra dans l'école, contournant quelques première année qui se demandaient encore par où passer pour se rendre en cours de Divination. Vraiment, plus les années passaient, plus les première année étaient imbéciles. Heureusement qu'il finissait cette année, sinon il ne savait pas comment il pourrait tenir deux ans de plus sans assassiner quelqu'un !

Sur ces pensées forts réjouissantes, Gillis emprunta un des couloirs qui menaient au cours de Défenses contre les Forces du Mal. S'il y avait une chose qui allait lui manquer, c'était bien ce cours en particulier. On y apprenait toujours des informations intéressantes ... puis il fallait avouer qu'apprendre sur des créatures des ombres était quelque chose qui plaisait à la plupart des Serpentard. Après tout, c'était cette maison qui produisait le plus de Mages Noirs. C'était bien connu et ça, personne ne pouvait le nier. Allez savoir pourquoi ... peut-être parce qu'on était forcé de suivre la réputation qu'on nous prêtais. Peut-être.

Encore une fois, des pensées réjouissantes, n'est-ce pas ? Comme si nous n'avions aucune prise sur notre destin. Était-ce possible que le libre arbitre n'existe pas ? Que notre route soit implacablement tracée quoique l'on fasse, de notre naissance jusqu'à notre mort ? Peut-être.

Frank entra dans la classe du Professeur R.J Lupin. Il était le premier arrivé. La joie. Il allait être obligé de discuter avec un sale Loup-Garou ! Non mais, en fait de pensées réjouissantes, il était servie aujourd'hui ! Devenu soudain morose, le Lasombra déposa son sac sur un des bureaux les plus éloignés de Lupin avant de se laisser tomber lourdement sur sa chaise. Ce pouvait-il que notre voie soit toute tracée ? Il commençait sérieusement à le croire !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin Emmerson
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 80
Age du perso : 20 ans
Fonction : Élève à l'Institut d'Enseignement
3ème année
Patronus : Béluga
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Mar - 19:47
Nous étions à deux jours de la St-Valentin et Justin était assez nerveux. Effectivement, lorsque nous avions quinze ans, qu'est-ce qui arrivait bien souvent ? Hey oui, nous étions attiré par une personne de notre choix et c'était en plein ce qui arrivait à Emmerson. Le bal de la St-Valentin avait lieu dans deux jours, deux tout petits jours ... et il n'avait pas encore demandé à l'élue de son coeur de l'accompagner. C'était pratiquement une catastrophe ! Et si quelqu'un lui avait déjà demandé ? Malheur ! Il ne s'en remettrait jamais. Il lui fallait donc trouver un moyen efficace pour oser demander à la fille en question de sortir avec lui. Dh'o ! Justin n'était vraiment pas sortie du bois ! Il avait beau tourner et retourner la question dans sa tête, rien ne venait. Il se voyait juste bafouiller, rougir et s'accrocher dans ses mots. Pour un Griffondor, il y avait mieux !

Le jeune homme, tout à ses pensées, avait préparé son sac sans trop y penser. Du coup, il avait mit son livre de botanique dans son sac au lieu de son livre de Défenses contre les Forces du Mal. Bravo ! Quand il allait s'en rendre compte; il aurait l'air d'un parfait idiot. Devant ELLE ! Mais, pour le moment, le rouge et or était parfaitement hors sujet et il clopina à l'aide de sa canne jusqu'à la sortie de sa salle commune, qu'il emprunta sans vraiment s'en rendre compte.

Alors, la question était : comment lui demander ? Qu'est-ce qui faisait plaisir aux filles ? Aucune idée ! Des fleurs ? Il ne voulait pas avoir l'air trop idiot non plus ! Lui demander carrément, sans faire de détour ? Non, cela ferait un peu trop homme des cavernes. Mais, en même temps, faire le navet n'était pas mieux ! Ho là, là, pourquoi c'était si compliqué ? Lui envoyer un hibou ? Bien non ! Ce serait un peu trop "j'ai peur" et il ne voulait pas paraître pour un gamin. Alors ?

Le jeune homme n'avait vraiment aucune idée et il commençait sérieusement à désespérer. Il était certain que tous le monde avait un cavalier, mais pas lui ! Il se voyait déjà, planté debout tout seul comme une carotte oubliée, regardant tout le monde danser en amoureux et lui ... bha, la fille qu'il désirait serait au bras d'un monsieur muscle plus rapide que lui. Oui, le Griffondor était désespéré !

Justin, qui était parvenu à la salle de Défenses contre les Forces du Mal sans trop savoir comment -- il n'avait vraiment pas enregistré le chemin -- y entra en soupirant. Il jeta un rapide regard dans la classe, constata qu'il était seul avec le Professeur Lupin et Gillis; puis il alla s'asseoir à une place libre. Il allait mieux réfléchir assied ! Vraiment mieux !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eloi Morisson
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 23 ans
Fonction : Poursuiveur des Flèches d'Appleby
Patronus : Addax
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Avr - 19:46
Eloi se sentais d'excellente humeur en ce jour. Effectivement, bien que les choses n'aillent pas trop bien dans le monde sorcier, le jeune homme avait pour son dire que cela ne valait pas le coup d'afficher un air de déterré. Cela n'aurait que donné raison aux Deux Grands, qui ne voulaient qu'une chose : semer la terreur. Si tout le monde se laissait emporter par la vague, ils allaient l'emporter. Et, pour le moment, le Poufsouffle n'avait pas envie de se laisser briser. Non, aujourd'hui, le jeune lycan était heureux. Pourquoi ? Ho, il n'avait aucune raison particulière, sauf celle d'être toujours en vie. Vous allez dire que cela était quand même une raison des plus agréables et vous auriez raison de le dire. Le soleil brillait et il était vivant. Que pouvait-il demander de mieux ? De plus, le Poufsouffle devait avouer qu'il commençait à être désensibilisé à la violence qui l'entourait. C'était vrai, quoi ! Depuis des années, c'était ainsi. Il y avait tout le temps quelque chose qui venait menacer notre vie; que ce soit un géocroisseur venu de l'espace ou des Mages Noirs levant soit des morts-vivants, soit des êtres de chairs et de sangs. À un moment donné, on s'habituait. Et, c'était ce qui était le plus dangereux. Quand on s'habituait aux horreurs, on ne se levait plus pour se battre. C'était peut-être ainsi que les méchants allaient finir par l'emporter, au fond.

Eloi, qui marchait de par les couloirs faiblement éclairés par les torches disposées ici et là, se sentait donc de nature heureuse et légèrement détachée. Il n'avait pas envie de s'en faire aujourd'hui. Pas maintenant. Non, il avait envie d'une journée peinarde à ne pas s'en faire avec rien. Cela avait débuté par un petit déjeuné tout ce qu'il y avait de banal : toast au beurre d'arachides, thé sucré et confitures de groseilles. Puis, Eloi avait enchainé avec un entrainement de Quidditch, avant de passer sous une douche chaude. Rien de mieux pour ne penser à rien ! Le jeune homme avait ensuite assisté à son cours de Botanique avant de prendre le chemin de la bibliothèque, où il avait passé une bonne demie-heure (ce qui était beaucoup quand on le connaissait), sur son devoir avant de se mettre en route en direction du cours de Défenses contre le forces du mal. Jusqu'à maintenant, la journée se déroulait très bien, sans grande préoccupation. La St-Valentin ? Est-ce que Eloi y songeait ? Pas vraiment. Il n'était pas du genre à penser à ce genre d'évènements, surtout que son état ne l'insistait pas trop à fréquenter les filles. Enfin.

Le Loup-Garou parvint à la salle du Professeur R.J Lupin et y entra. Ils étaient encore bien peu présents, ce qui plut au jeune homme. Il n'aimait pas arriver trop juste, cela le rendait toujours mal-à-l'aise. Surtout quand cela arrivait dans le cours de Lupin. Après tout, ils étaient tout deux de la même espèce. Il fallait par conséquent se démontrer du respect. Le Poufsouffle, après avoir salué son Professeur, s'assied à une place libre et se prépara pour le début du cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garett Ambertis
~+ CIVIL(E) +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 21 ans
Fonction :
* Ex Batteur pour les Catapultes de Caerphilly
* Vendeur chez Jouville l'Apothicaire

Patronus : Âne
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 20 Avr - 21:40
Le Serdaigle se trouvais à la bibliothèque. Effectivement, Garett n'était pas trop satisfait de ses notes au dernier trimestre et il voulait y remédier. Pas que ses notes étaient si pourries que ça, mais ce n'était pas à la hauteur des attentes de ses parents. Ceux-ci ne s'étaient pas privés pour le comparer à sa soeur ainée et ça, il ne pouvait pas le blairer ! Olivia par-ci, Olivia par là ... Olivia a eu de meilleures notes à ce stade, elle, Olivia va avoir un brillant avenir, elle ! Mais oui, mais oui ! Garett n'en avait rien à faire ! Lui, il serait un joueur de Quidditch reconnu et adulé pendant que sa soeur ... sa soeur allait devenir une ménagère vieille et gâteuse ! Et voilà ! Pffff !

Assidu à ses livres, Garett manqua de peu de passer tout droit. Heureusement pour lui, il avait mit une alarme à sa montre magique, qui sonna juste au moment opportun. Le jeune homme put donc prendre le temps de ramasser les volumes qu'il avait emprunter pour aller les ranger calmement sur le chariot. Puis, il était revenu à sa table de travail afin de ramasser ses effets personnels pour les mettre dans son sac à dos en cuir lisse. Le Serdaigle le posa ensuite sur son épaule et, lentement, il sortie de la bibliothèque.

Le futur joueur de Quidditch marchait dans les couloirs, encore un peu insulté des dernières paroles de ses parents. Honnêtement, il commençait sérieusement à penser à quitter la maison familiale. Dès qu'il aurait 17 ans, il partirais. Pour aller où ? Il ne le savait pas. Avec quel argent ? Il ne le savait pas non plus. Il allait trouver un petit emploi et il ramasserait son argent. S'ils en avaient que pour Olivia, bien qu'ils se contentent de leur fille adorée ! Il partirais et il était certain que ses parents ne s'en rendraient même pas compte. Pour le peu d'intérêt qu'il tirait de sa famille, de toute manière !

Oui, c'était triste. Mais, c'était son histoire. La sienne et il en ferait ce dont il avait envie. Sa vie serait belle et fructueuse, quoiqu'en pensaient ses parents. Il allait se prouver à lui-même qu'il valait autant sinon plus que Olivia. Et ses parents ... bien s'ils s'en rendaient compte, tant mieux sinon tant pis pour eux ! Garett réajusta son sac sur son épaule avant d'emprunter les escaliers magiques. Ils semblaient vouloir collaborer, ce qui était une excellente chose. Le jeune homme n'avait pas envie de perdre son temps aujourd'hui. Il fut donc heureux de voir que tout se déroulait parfaitement. Le Serdaigle posa le pied sur le pallier et, une fois sur place, il poursuivit sa route vers la classe du Professeur R.J Lupin.

Il y était presque quand il échappa sa bouteille d'eau. Avec un soupir, il se pencha pour la ramasser avant de se redresser et d'entrer dans la classe. Il y avait déjà quelques personnes d'arrivée. Le jeune homme leur jeta un regard, les salua, puis alla s'asseoir à sa place habituelle. Elle était encore libre étant donné qu'il était encore assez tôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Avr - 5:46
"Ou pour jouer aux billes, si le cœur vous en dit!" Guenièvre ferma l'exemplaire de Treize à la Douzaine que lui avait envoyé sa mère, probablement dans l'espoir qu'elle comprenne combien avoir des frères et sœurs était merveilleux. La jeune Serdaigle n'avait pas trop réfléchit à la question, mais elle avait savouré sa lecture. Ce bouquin délicieusement moldu et drôle était une parenthèse bienvenue hors de son quotidien compliqué. Un monde de sincérité, et une famille peu banale qui réussissait malgré tout à fonctionner correctement. Une utopie.

Bref, il était temps de retourner au monde réel. C'était amusant de penser qu'un moldu l'aurait qualifié de "magique" d'ailleurs. Pour les sorciers, la magie était une chose allant de soit, tellement naturelle qu'elle en perdait presque sa magie justement… sauf quand comme elle, on arrivait encore plus à sortir de l'ordinaire. Ca ne changeait rien au fait que ce statut étrange de réincarnation et de prophétie étaient son quotidien et ne la dispensaient pas d'aller en cours. Heureusement d'ailleurs, sinon, elle aurait fini très isolée. Rassemblant donc ses affaires et abandonnant son roman sur son lit, Guenièvre, se leva, s'étira et partit d'un bon pas vers son cours de Défenses contre les Forces du Mal. C'était une matière qu'elle aimait et dans laquelle elle était douée, alors la matinée devrait se poursuivre de manière agréable.

Elle traversa les couloirs sans trop y aire attention pour une fois et arriva en cours parfaitement à l'heure. Elle salua donc le professeur Lupin puis examina rapidement les possibilités pour s'asseoir. Aucun des trois n'était là, mais ça ne lui fit pas grand-chose. Même s'ils étaient ses amis les plus intimes, les seuls à la comprendre véritablement, elle n'avait pas abandonné toute vie sociale en dehors de leur compagnie. D'abord parce que ça aurait semblé bizarre et ensuite.. Et bien, parce qu'elle ne voulait pas. Elle alla donc s'asseoir à côté de Garret en lui souriant, dont elle s'était assez rapprochée depuis l'attaque datant d'octobre.


"Salut ! Quoi de neuf ?" demanda-t-elle avec énergie.

Oui, c'était un début de conversation pour le moins original. Mais au moins, elle-même ne risquait pas de révéler quelque chose de malencontreux et cela engageait la conversation. En plus, la réponse l'intéressait vraiment, parce qu'elle appréciait son préfet.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Mai - 13:41
Nous étions en février. Le 12 pour être parfaitement exact. Dans deux jours, ce serait la St-Valentin. Pas que ce jour revêtait une importance des plus capitales pour Donovan Lasher, ni pour Salazar Serpentard d'ailleurs ! Toutefois, le garçon ne pouvait pas passer à côté de toutes les décorations en coeur et en forme de petits angelots. Honnêtement, Do trouvais ça affreux ! Décorer le château, SON château, avec ces décorations des plus ... idiotes le rendait presque malade. Poudlard était un haut lieu de magie pas une sorte de foire ! Ces décorations étaient stupides. Ne lui dites pas le contraire ! Beurk ! Puis, tous ces nouveaux couples qui allaient se former pour rompre trois jours plus tard ! N'importe quoi ! Dans son époque, quand on formait un couple, c'était pour la vie. Honte à ceux qui se séparaient ou divorçaient ! Un affront à Dieu. Mais, aujourd'hui, dans cette époque dépravée, on changeait de partenaire comme on changeait de chemise ! Ça donnait mal au coeur. D'accord, Salazar avait couru les jupons. Normal. Toutefois, lorsqu'il avait épousé Isabella, il lui avait été fidèle en tout point. Pour ne pas offenser Dieu en brisant ses voeux. Puis, lorsqu'il s'était mit en couple avec Helga, il avait été tout aussi fidèle même s'ils ne s'étaient jamais épousé. Quand on donnait son coeur, on le donnait ! Oui, ça lui donnait la nausée de voir tous ces hypocrites qui se faisaient maintenant les beaux yeux, parce que nous étions à deux jours de la St-Valentin. N'importe quoi.

Donovan entra dans la salle de classe de Défenses contre les Forces du Mal. Il jeta un bref regard en direction du Professeur Lupin avant de regarder autour de lui. Guenièvre était assise près de Garett Ambertis. Do tenta de ne pas sentir de jalousie -- oui, il voulait ses amis pour lui seul et personne n'avait le droit de les approcher ... surtout pas d'approcher de Guenièvre. C'était Godric, bon sang ! Personne n'allait le lui enlever maintenant qu'ils étaient à nouveau réuni --. Le Poufsouffle se dirigea à l'autre bout de la classe avant de s'asseoir à l'écart de Gue. Surprenant ? Non. Il voulait juste éviter de sauter au visage de Ambertis. Prudence, donc. Donovan sortie ensuite ses effets personnels avant de tourner son regard vers son amie à qui il lança un genre de regard style "qu'est-ce qu'il te veux, lui ?". Si Ambertis faisait des yeux doux à Guenièvre dans l'idée de l'inviter au bal pour la jeter trois jours plus tard, il y aurait un autre carnage à Poudlard ! N'importe quoi ! Bon sang, ce qu'il détestais cette époque !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Première vraie partie [JEUDI 18 FÉVRIER]
» [VENDU] Goules GW en plastique
» Prochaine édition de Survilliers : 11 février 2012
» Paris News du Jeudi 3 Février 2011
» Friday Night Smackdown - 24 février 2012 (Carte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Salles de Cours :: Les Cours Obligatoires :: DCFDM-
Sauter vers: