:: Le retourneur :: Le futur :: Londres Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fou vante son cheval, l’enragé sa belle-fille et l’ignorant sa fille [Tamarah]

avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 201
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Juin - 21:39
15 juin 2015

Si le proverbe était véridique, alors Ludwig était ignorant. Oui, parce que s'il y avait une chose qui rendait le vampire fier, c'était bien ses enfants. Ils étaient magnifiques. Intelligents, courageux, loyaux, sensibles, ambitieux. Oui, ses enfants étaient forts et l'homme ne pouvait que s'en réjouir. En tout bon père, Lud était particulièrement protecteur de ses filles. Elles étaient ses trésors. Bon, peut-être qu'il les couvait trop mais elles le méritaient. Puis, elles étaient des princesses ! Il ne pouvait tout de même pas laisser n'importe qui les approcher ! Rolling Eyes Pensez-bien ! En tout les cas.

Nous étions le 15 juin, le soleil brillait de manière magnifique sur les eaux du lac qui se trouvais au centre de Westmacott. Une superbe journée pour aller prendre une petite marche de santé. D'accord, la chaleur était étouffante. Comme toujours depuis trois ans. Il faisait de plus en plus chaud et c'était encore plus déprimant ainsi. L'homme, qui se trouvais dans une des bibliothèques de son château, était occupé à lire un livre, son regard se perdant de plus en plus dans des pensées à tout le moins moroses. La veille, il avait discuté avec Julianne. Son idée était suicidaire. Suicidaire et stupide. Bon, pas tant que ça. Il fallait dire que l'idée qu'elle avait eu n'était pas si bête que ça, mais c'était un tel risque que Ludwig en faisait presque de l'urticaire. Surtout que cela impliquait ses filles. Depuis la réunion, il ne cessait de se dire que c'était peut-être la chose la plus intelligente à faire ... parce que de toute manière, ils n'avaient pas vraiment le choix. Sauf celui d'attendre que les démons sortent de terre pour venir les écorcher vifs, ce qui n'était pas une option des plus réjouissantes. Vous le trouvez, vous ? Pas lui. Il préférait tenter le tout pour le tout, comme Eavan avait dit. Les filles Rogue étaient impossibles ! Il allait devenir fou par leur faute ! Pauvre petit vampire qu'il était !

Le Prince des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik avait refermé son livre, affichant un air tout aussi pensif qu'attristé. Le désespoir le minait comme un peu tous le monde. Il était demeuré assied de longs instants avant de se lever pour se rendre à la porte de la bibliothèque. Il avait besoin de sortir. Lud marcha dans les immenses et interminables couloirs de son somptueux château, suivit de quelques gardes qui le suivait toujours pas à pas au moindre mouvement de sa part. La richesse était ainsi. Il marcha, donc, avant de sortir de sa demeure. Ha. Oui. Il revint à l'intérieur, ayant oublié un élément essentiel : sa potion anti-vampirique. Il ne pouvait quand même pas sortir de Westmacott sous ses traits vampire ! Bref ... un autre bon quinze minutes de "perdu".

Vous l'aurez deviné, une fois qu'il eu en main sa fiole de potion, il la bu sans plus attendre, reprenant des traits parfaitement humain. Parfait. Ludwig pu enfin revenir sur ses pas et sortir du château, avant de transplaner. Où ? À quelques mètres des résidences de l'Institut Supérieur d'Enseignement, où Tamarah résidait le temps de ses études. Bien sûr, elle venait régulièrement au château mais il venait un temps dans la vie où l'indépendance nous appelait à vive voix. Le vampire marcha jusqu'à l'appartement de sa fille et, une fois devant la porte, il cogna deux fois. Il espérait ne pas la déranger en cette fin d'année. Toutefois, il avait besoin de lui parler. Bientôt, elle partirais. Où ? Vers l'endroit où sa mère croyait bon l'amener. Pour le bien de tous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah VanHolsen
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 68
Age du perso : 21 ans
Fonction : dernière année à L'institut d'enseignement
Patronus : Lion
Date d'inscription : 05/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Juin - 13:09
    La journée avait très bien commencé pour Tamarah. Hormis la chaleur étouffante qui pesait depuis un peu plus de trois ans maintenant, la jeune fille n’avait pas à se plaindre. En effet, depuis qu’elle s’était installée à Londres, dans les appartements de l’Institut de Magie, l’ancienne Gryffondor avait maintenant son indépendance. Et ça lui plaisait beaucoup de ne pas être comparée à ses frères et sœurs ou encore d’être en compétition constante avec eux. De plus, comme son petit-ami James Lupin avait décidé de poursuivre ses études dans la section scientifique, ça lui permettait de passer du temps avec lui. Comme lors de cet après-midi…

    En fait, comme c’était la période des examens, les deux amoureux avaient décidés d’étudier tranquillement dans le parc de l’institut de magie. Mais ils avaient tous deux bien vite abandonnés cette idée à cause de la chaleur étouffante qu’il faisait. Ils s’étaient donc réfugiés à l’ombre et au frais, dans l’appartement de James. Et comme toujours, ils avaient tous deux entamés des discussions scientifiques, qui auraient très bien pût donner mal de tête à n’importe qui d’autre. Mais après tout, James était un ancien Serdaigle et Tamarah avait presque faillit y finir…

    Ce n’est qu’en fin d’après midi que Tamarah rentra donc chez elle, histoire de prendre une bonne douche bien fraiche avant de continuer à faire ses fiches de Défense Cotre les Forces du Mal, loin de toute tentation d’embrasser son petit copain à chaque fois qu’il parlait. C’est donc une fois rafraîchie par sa bonne douche que la brunette s’installa sur son lit, assise en tailleur, et ramena ses cheveux en arrière grâce à une queue de cheval, pour enfin se mettre au travail. Car s’il y avait bien quelque chose que Tamarah ne voulait pas, c’était décevoir ses parents en ne parvenant pas à réussir ses examens…

    Dans un soupir résigné, l’aînée des VanHolsen finit donc par se mettre au travail, en ouvrant son énorme livre de Défense Contre les Forces du Mal, matière dans laquelle elle s’était spécialisée pour devenir plus tard professeur de Défense Contre les Forces du Mal, à la place de son futur beau père, à Poudlard. Mais avant que son rêve ne se réalise, elle devait pour cela travailler…

    Tamarah avait déjà bien avancé dans son travail lorsqu’elle entendit deux coups distincts frappés à sa porte. Elle se redressa alors de son lit et finit par se lever totalement de celui-ci pour se diriger avec lenteur vers sa porte d’entrée, se demandant bien ce que voulait James, puisque ça ne pouvait être que lui qui venait la voir. A moins que Kevin ne soit sortit plus tôt du Ministère de la Magie et lui ait donc rendu une visite surprise.

    Elle ouvrit donc la porte avec son éternel sourire aux lèvres, malgré la chaleur de ce mois de juin et elle se figea net sur place, en voyant qui se tenait devant elle. En fait, il s’agissait de son père. Bon, n’allez pas croire que Tamarah n’était pas heureuse de le voir, loin de là. Mais s’il se trouvait ici, c’est qu’il s’était passé quelque chose d’important au château et qu’elle était concernée puisque sinon, Ludwig n’aurait pas fait tout le chemin de Westmacott jusqu’à Londres, de plus sous sa forme humaine et non vampire. Tout cela inquiéta donc Tamarah qui lâcha, tout en perdant son sourire :

    -Papa !

    Elle réalisa alors à cet instant qu’il voulait peut-être rentrer à l’intérieur plutôt que de rester dehors sous la chaleur et elle s’effaça donc dans l’entrée de son appartement pour le laisser entrer à son tour, tout en demandant, tout en se mordant les lèvres, comme à chaque fois qu’elle s’attendait à des mauvaises nouvelles :

    -Que se passe t-il ? Ce n’est pas grave au moins ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 201
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Aoû - 13:40
(Désolé pour le retard ... je me reprends, promis !)

Le vampire eu un petit sourire à la vue de sa fille ainée. Elle était si belle, si éblouissante ! Comme sa mère. Heureusement qu'elle avait déjà lancé son révolu sur le jeune Lupin, car sinon aurait bien du mal à repousser les prétendants qui ne demandaient qu'à se jeter à ses pieds. Oui, heureusement qu'il y avait le jeune James Lupin, Ludwig pouvait dormir tranquille.

Étouffant quelque peu sous le chaud soleil (oui, il avait peut-être prit sa potion, mais il n'en demeurait pas moins un vampire), le sorcier fut heureux et surtout reconnaissant de voir sa fille lui laisser la place pour entrer à l'ombre. Enfin ! Un peu plus et il cuisait sur place ! C'était un peu exagéré, mais que voulez-vous ... les rayons du soleil étaient chauds. De plus en plus chauds. Il faisait une chaleur malsaine. Ça et le désespoir qui gagnait tout le monde, c'était assez pour vouloir se lancer par la première fenêtre venue. Dire que toute cette histoire était la faute de la malédiction Ternac, malédiction qu'il croyait révolue. Mais non ! Non, il fallait encore que sa famille soit en danger. Marre, il avait ! Maintenant, Tamarah le regardait d'un air inquiet. Normal, vous direz. Ludwig lui fit par conséquent un sourire qu'il voulait rassurant avant de lui dire :


" C'est ta mère, tu la connais ! Encore une de ses idées complètement folles "

Le prince des vampires Camaristes de Londres et de Kinderjick ne put s'empêcher d'afficher un sourire à la fois tendre et las. Julianne. Il l'aimait tant. Pour sa fâcheuse tendance à être impulsive, autoritaire, courageuse et si ... si ... tête en l'air. Son idée était suicidaire, Lud était foncièrement contre (évidemment) et elle n'avait que trouvé comme idée de lui pointer le fauteuil de l'index d'un air ferme. Ludwig en avait rit durant des heures avant de se relever, penaud et pensif, pour aller discuter de la chose avec son épouse; qui était demeurée sur ses positions. Ce qui devait être fait devait être fait. Elle en avait parlé avec Rodolphus Lestrange, Nazélie, son père et les réincarnations des fondateurs et c'était la solution la plus logique et efficace. Ludwig ne le croyait rudement pas. Efficace ? Comment est-ce que le suicide pouvait être efficace, si ce n'était que pour causer souffrance et désolation ? On parlait de malédiction par Merlin ! Et on parlait de ses filles ! Merde ! Lud avait terminé la nuit sur le divan. La belle affaire.

L'homme s'assied sur un des fauteuils de l'appartement de Tam. Il était décoré avec style. Normal, c'était lui qui avait veillé à ce qu'elle ait le meilleur ameublement qui soit. Ludwig ne voulait pas que sa puce vive parmi les ronces et les détritus. Il voulait le mieux pour elle et elle l'aurait. Trêve de commentaires sur la décoration, le sorcier posa ses yeux sur Tam et ajouta gravement :


" Ça concerne la malédiction Ternac. L'artéfact trouvé dans la forêt interdite y serait liée. Ta mère a décidé d'agir ... tu est mieux de t'asseoir que je t'explique avant qu'elle te mette le grappin dessus "

" ... pour t'entrainer dans des projets de fou dignes de Griffondor" aurait-il put ajouter. Mais, il ne le fit pas. Pourquoi ? Parce que sa fille aurait immédiatement répondu qu'elle allait le faire, juste parce que son orgueil de lion serait atteint. Ho, Lud se doutait que Tamarah allait se lancer dans l'aventure. Comme ses soeurs en entier ... et peut-être même Kevin. Non, Kevin aussi. Où Tamarah irait, Kev suivrait. Par Merlin ! Il allait mourir d'inquiétudes avec ces histoires ! Pourquoi n'avait-il pas épousé la fille du prince de Roumanie ? Parce qu'elle était complètement laide et idiote, voilà pourquoi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah VanHolsen
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 68
Age du perso : 21 ans
Fonction : dernière année à L'institut d'enseignement
Patronus : Lion
Date d'inscription : 05/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Sep - 5:20
[HJ/ Pas de problème]

    [justify]Tamarah était heureuse de voir son père. En effet, elle ne l’avait pas vu depuis un moment déjà puisque ses études lui prenaient tout son temps libre. Et puis il y avait aussi James avec qui elle devait passer un peu de temps. Cependant, elle fut déçue de voir que Ludwig n’avait pas amené l’un de ses frères et sœurs. Elle n’en dit cependant rien, s’effaçant dans l’entrée pour laisser l’homme passer devant elle, à l’abri de la chaleur, pas très bonne pour les Vampires. Son père lui expliqua donc qu’il s’agissait seulement d’une lubie de sa mère, quelque chose de totalement fou.

    Tamarah se retint alors de rire, s’imaginant déjà l’idée de sa mère. Oui car c’était une ancienne Gryffondor et comme tous les Gryffondor, elle avait donc des idées téméraires et folles parfois. Mais Tamarah ne s’attendait vraiment pas à la suite.

    Tamarah resta donc debout, face à son père qui reprenait la parole, lui expliquant que c’était quelque chose qui concernait l’artefact trouvé dans la forêt interdite. A ces paroles, les sourcils de la brunette se froncèrent donc et elle se fit très attentive, alors que le plus âgé poursuivait en disant que cella concernait aussi la malédiction Ternac. L’ancienne Rouge et Or ouvrit grand les yeux, prise de surprise, avant de s’assoir enfin face à son père en prenant enfin la parole :

    -Comment ca elle à décidé d’agir ? Et quelle est son idée ?
[/justfy]

[HJ/ Désolée pour la longueur:/]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 201
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Sep - 13:34
Le prince des vampires haussa quelque peu les épaules devant la question de sa fille. Comment ça, sa mère avait décidé d'agir ? Bha, parce que c'était ainsi. Julianne décidait de beaucoup de choses et il ne fallait surtout pas tenter de lui faire entendre raison. C'était se buter à un mur de briques. Avec les années, Ludwig avait comprit une chose essentielle : s'il voulait faire changer sa femme d'avis, il était mieux de passer par une personne interposée. Souvent, cette personne était Eavan ou bien Jana. Parfois Nazélie, mais c'était un peu plus difficile, la jeune femme n'embarquant que peu dans ses combines. Non, faire affaire avec les soeurs de Julianne pour la raisonner fonctionnait pratiquement toujours. Oui, pratiquement. Parce que là, elles étaient d'accord avec elle. Voyez-vous dans quel pétrin il était ? Hum ? Pas la joie ! L'homme eu néanmoins le plaisir de voir Tamarah réagir avec sérieux devant la situation. Le contraire aurait été surprenant, mais elle aurait bien put dire; comme ses tantes; "si Maman à décidé, c'est correct". Oui, oui, peuh ! En tout cas.

" C'était il y a trois ans, quand ils ont trouvé l'artefact. Ton grand-père à fait venir Rodolphus Lestrange dans son bureau pour discuter de la chose avec Remus Lupin. Selon Lestrange, l'artefact est le contenant dont Ternac se serait servi lors du rituel satanique lui ayant alloué son don de voyance. Ta mère ne voulait pas vous en informez et, pour une fois, j'étais d'accord avec elle ... "

Oui, pour une fois ! C'était rare, mais cela arrivait. Admettons que ni un ni l'autre avaient envie d'inquiéter leurs filles avec cette histoire. Elles n'avaient pas besoin de se casser la tête avec une malédiction qui risquait de les envahir ... bien, d'envahir seulement Tamarah, si on en jugeait par l'histoire. Mais, maintenant, tout avait changé. Oui, tout. Ludwig eu un pincement de lèvres indicateur de sa contrariété avant de poursuivre.

" Hier soir, ta mère à fait venir ses soeurs, Nazélie, ton grand-père et Rodolphus Lestrange au château. Ils ont discutés presque toute la nuit et ce matin, elle m'est arrivé avec des informations pour le moins perturbantes et, tu dois t'en douter, un espèce de plan qui ne fait pas du tout mon affaire "

C'était ahurissant ! Julianne et ses plans ! Ils n'avaient pas le choix, qu'elle disait ! Mais oui ! Elle pourrait lui laisser le temps d'en discuter avec Amélia Lupin, non ? Le temps qu'elle trouve une solution sensée, pratique et potentiellement moins dangereuse. Si elle s'y mettais avec son fils James, dans deux jours le problème serait résolu. Mais non ! Madame voulait de l'action ! Rolling Eyes Et lui, pauvre petit lui, il avait beau râler ... rien à faire. Finissait sur le divan ! Pitié il faisait !

" Bref, tu as entendu parler des cadavres découvert récemment dans le Summerset ? Selon Lestrange, ce serait l'oeuvre de démons.dit-il avec une légère teinte d'ironie dans la voix

Visiblement, Ludwig ne croyait pas vraiment aux démons ... ou alors il ne croyait pas qu'ils pouvaient sortir de terre pour venir les manger tout cru, comme l'aurait fait le croque-mitaine. Pour un esprit logique comme lui, c'était effectivement difficile à croire. Mais bon, il informait sa fille des dernières nouvelles, nouvelles qui la concernaient directement il allait s'en dire.

" Toujours selon monsieur Lestrange, les enfers ne seraient pas du tout content du rituel effectué sur ta mère. Ce rituel, au lieu de détruire la malédiction, l'aurait simplement empêché d'agir ... alors les démons seraient sortis des profondeurs pour venir chercher ce qui leur ai dut ... c'est à dire toi "

Le camariste leva la main en direction de Tam, question de la rassurer immédiatement. Il n'allait pas prendre de chance et la laisser en danger, quand même !

" Ne t'inquiètes pas, j'ai fait placer une cinquantaine de Justicars autour de ton appartement. Certains t'accompagneront en cours. Tu n'as rien à craindre, si les lubies de monsieur Lestrange sont véridiques, bien entendu "

Oui, parce qu'il fallait que ces sornettes soient vraies. C'était pas encore très clair, en tout les cas, selon Lud qui reposa la main sur sa cuisse gauche avant de poursuivre, cette fois avec un air grave et quelque peu las sur les traits.

" Ta mère, après que Nazélie lui ai expliqué qu'il aurait fallut tout le sang Ternac, a décidé que la solution pour mettre fin à la malédiction était que vous soyez toutes présentes lors du fameux rituel qui a été fait sur elle. Il faut que toutes les descendantes Ternac vivantes soient sur place, ce qui n'a pas été le cas en 2003. Par conséquent, ta mère, malgré que ce soit très nocif pour l'espace-temps et le fait que nous avons déjà assez joué dans les époques, à décidé que vous partiez toutes demain matin. En 2002. Toi et toutes les femmes affectées de près ou de loin par la malédiction. J'ai beau lui dire que c'est dangereux, que cela n'a pas de sens, que tu existes déjà en 2002, pourquoi est-ce que tu irais ? Elle me répond qu'en 2002, tu n'est pas encore sous le joug des démons et que tu seras plus en sécurité là-bas ... Demain, tu part avec elle; oui parce qu'elle veux agir concrètement avec son corps physique; et les autres. Si tu veux mon avis, elle finira à Azkaban dans le temps de le dire "

Voilà ! Complètement stupide, si vous voulez son avis ! Le Prince VanHolsen laissa échapper un profond soupir avant d'ajouter en s'adossant au dossier du fauteuil sur lequel il était assied :

" Ta mère ... elle a des idées de dingue "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah VanHolsen
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 68
Age du perso : 21 ans
Fonction : dernière année à L'institut d'enseignement
Patronus : Lion
Date d'inscription : 05/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Sep - 17:33
[HJ/ merci d'avoir relancé le RP]

    Tamarah ne s'attendait pas vraiment à ce qui allait suivre. D'ailleurs, elle avait vraiment bien fait de s'assoir puisqu'elle serait certainement tombée dans les pommes en apprenant la nouvelle. Oui, elle était téméraire et courageuse, mais il y' avait tout de même une limite à la chose, n'est-ce-pas ? Et puis ne l'oublions pas, elle avait faillit finir dans la même maison que James à Poudlard...

    L'étudiante en professorat s'assit donc dans le fauteuil, telle une princesse, le dos bien droit et les mains posées sur les genoux. Mais au fil de la discussion, elle commença un peu à s'affaisser. Elle se contenta simplement tout d'abord d'acquiescer d'un léger signe de tête lorsque son père lui rapela l'artefact trouvé trois ans plus tôt dans la Forêt Interdite. Kevin et elle avaient tous deux essayés d'en savoir plus mais leurs parents leur avaient dit d'aller ailleurs, pendant qu'ils parlaient. Et les deux jumeaux avaient eut beau essayé d'écouter à travers la porte, c'était peine perdue à cause du sortilège d'impassibilité.

    Finalement, Ludwig reprit donc en annonçant que par la suite, toutes les filles de Severus s'étaient réunies la veille, avec Nazélie, Severus en personne, ainsi que Rodolphus, au château pour parler. Evidemment, Ludwig n'avait pas été de la partie. Mais Julianne était encore revenue vers lui avec un plan en tête. Et bien évidemment, c'était un plan digne des plus grands Gryffondors.

    -Oui, je e doute bien que le plan de maman est bizarre. Mais comme on dit qui ne tente rien n'a rien !

    Oui, bon. C'était une façon comme une autre de voir les choses. James aurait aussi jugé ça suicidaire et lui aurait demandé de se calmer et de se mettre à penser. Et ils auraient discuter pendants des heures, en perdant du temps, sur une tactique quelconque à choisir. Mais finalement, le prince des Vampires sortit sa fille de ses pensées et elle s'efforca alors de se montrer attentive, lorsqu'il se mit à parler de... Démons ?

    -Alors comme ca James avait aussi raison ? Il m'a parlé un jour de démons...

    Le pire dans l'histoire, c'était que Tamarah avait pris tout ca à la rigolade. Et qu'elle n'avait pas crût un seul mot de l'ancien Serdaigle. Elle se mordit donc les lèvres, mal à l'aise, avant que son père ne lui dise de but en blanc que les démons voulaient venir la récupérer. La brunette fronça alors les sourcils, d'une manière très Roguerienne, tout en lançant :

    -Ah oui ? Ben qu'ils viennent et ils goûteront de ma baguette ! Même pas peur d'abord !

    Sauf que tout cela était bien sûr ironique et que Tamarah tremblait de peur. Là, elle n'avait qu'une envie, que Kevin vienne et ne lui dise que toute cette conversation n'était qu'une blague qu'il avait organisée. Ou qu'elle se réveille dans les bras de James en réalisant que ce n'était qu'un cauchemar. Mais Malheureusement, tout était bien des plus réels...

    Son père finit par lui préciser qu'il avait mit en place des gardes partout autour de son appartement pour l'accompagner à l'école en voyant son inquiétude et la jeune fille ne broncha pas, essayant de rester le plus stoïque possible.

    Puis il lui annonca qu'elle partait avec sa mère et toutes les descendantes affectées par la malédiction en 2002. Dans un temps où elle se verrait à l'âge de 6 ans. Alors là, c'était vraiment n'importe quoi. Elle allait faire quoi au juste là-bas. Se baby sitter ? Et Baby Sitter Kevin aussi ? Et James alors ? Qu'est-ce qu'elle allait lui dire ? "Tiens salut James, tu sais pas mais demain je pars dans mon passé. Par contre, je ne suis pas sûre de revenir hein? A et puis tiens au passage, tu savais que la canicule et tous ces mertres s'étaient de ma faute ?" Non vraiment ca serait du grand n'importe quoi? Là sur le coup, son père avait raison : les idées de sa mère étaient folles.

    Elle se mit alors à réfléchir comme James l'aurait fait et elle tenta alors le tout pour le tout :

    -Moi je veux bien mais... Elle n'a pas pensé que les démons pourraient aussi nous suivre là bas. Après tout, si on part, la malédiction restera tout de même, non ? Et les démons veulent me récupérer donc je suppose qu'ils savent comment me pister et me retrouver ? Donc partir ne servirait à rien, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 201
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Sep - 22:37
(Plaisir Wink)

Qui ne risquait rien n'avait rien ? Ludwig fronça les sourcils avant de ronchonner légèrement devant ce diction à tout le moins ... idiot. Véridique mais en ce moment il aurait préféré ne pas l'entendre et, par conséquent, c'était totalement mal venu et idiot. Voilà ! L'homme se contenta donc de ce bref son désapprobateur avant d'attendre une réponse plus, disons, fidèle à ses attentes, de la part de sa fille. Évidemment, celle-ci était assise comme une vraie et digne princesse, les cours de maintien aidant mais l'annonce qu'il lui faisait maintenant allait reléguer aux oubliettes les heures passées à apprendre à être une "dame". Oui, parce que des démons qui nous pourchassaient, c'était pas la joie. La question que Lud se posait c'était; la pourchasser pourquoi ? Pour la possédée comme ils l'avaient fait avec les autres femmes de sang Ternac par le passé ? Si oui, pourquoi venir des enfers pour ça ? Ils y étaient parvenus sans cela par le passé, non ? Alors, pourquoi ? Parce que le rituel effectué sur Julianne avait réduit leurs pouvoirs ? Pourchassaient-ils Tamarah pour l'amener dans les enfers et faire d'elle la femme du Diable ? Okay là, Ludwig lisait trop de science-fiction dans ses temps libres ! Mais ... la question se posait tout de même : Pourquoi ?

" Oui, selon ce qu'ils disent, il avait raison ... bien que ce soit surprenant que James croit à ces lubies. Parce que, je veux bien ... j'ai vu l'espèce de chose qui est sortie de ta mère lors du rituel et laisse moi te dire que ce n'était pas humain. Ni vampire d'ailleurs. Mais bon ... des démons, c'est un peu ... insensé. Selon Rodolphus Lestrange, la chaleur intense des dernières années est due aux portes des enfers qui se sont ouvertes, le désespoir et les vagues de suicides aussi "

Visiblement, Ludwig VanHolsen ne semblait pas trop croire à ce qu'il était en train de rapporter à sa fille adoptive. Même à l'époque où il lui racontait des contes pour enfants, il sonnait plus crédible à ses oreilles ! Pourtant, même s'il ne voulait pas croire aux démons et aux portes des enfers qui fondaient sur le monde, il était bien obligé de suivre la vague. La vague Julianne et sa bande. Seigneur !

Le sorcier ne put s'empêcher de sourire devant la poussée de vivacité et de courage de Tamarah. Elle était prête à se battre contre les démons. Une vraie Griffondor ! Semblant sans peurs et sans reproches, fière et brave.


" Tu ressembles à ta mère quand tu parles ainsi ... mais ne fait pas la même erreur qu'elle, ninya tingilindë *, ne te bats pas seule "

Julianne avait tenté de vaincre la malédiction seule durant de nombreuses années avec comme résultat ... une possession quand même et bien des douleurs à un peu tout le monde. Si elle avait été moins orgueilleuse, moins "je fonce dans le tas", moins Griffondor, moins ... elle ... il ne l'aurait certainement pas aimé. Et ils n'en seraient pas là aujourd'hui, à entretenir une discussion des plus incroyables.

Le prince des vampires de Londres et de Kinderdjik se redressa dans le divan, comme si on venait de lui annoncer une nouvelle assez surprenante, et il leva les deux bras dans les airs en signe de désarroi, avant de les laisser retomber sur ses cuisses en s'exclamant :


" Mais, c'est ce que je me tue à lui dire ! Mais, ta mère ne veux rien entendre. Elle m'affirme qu'en 2002, tu n'est pas marquée, que les démons sont satisfaits en 2002, que vous allez agir rapidement et que, de toute manière, le purin ne peut pas être plus prit qu'il ne l'est comme ça. Pour finir, elle m'a jeté en dehors de notre chambre en me disant d'aller dormir sur un des divans et de tenter de réfléchir un peu. Réfléchir un peu ! "

L'homme se passe une main sur son visage. Il réfléchissait, croyez-le ! Pour trouver une autre solution, pour trouver un moyen de stopper les démons ici et de les empêcher de les suivre -- parce qu'ils allaient assurément le faire --. Oui, il réfléchissait.

" Les Lestrange sont des chasseurs reconnus, des experts en magies noire et ancienne. Si Nazélie et son père sont d'accord avec l'idée de ta mère, c'est que le rituel amélioré aura des chances de fonctionner. S'il fonctionne, tu seras en sécurité toute ta vie, ninya tingilindë. Pas juste toi, mais ton éventuelle fille ainée aussi. Si ces démons existent vraiment, je ferai en sorte qu'ils ne puissent pas vous suivre ... ou je tenterai de les ralentir. Je ne sais pas encore comment, mais si je leur lance tout les Justicars sur le dos, ça devrait au moins les surprendre "

Amélia Lupin allait certainement avoir une meilleure idée ! Heureusement pour lui !

* Mon étoile scintillante
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah VanHolsen
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 68
Age du perso : 21 ans
Fonction : dernière année à L'institut d'enseignement
Patronus : Lion
Date d'inscription : 05/06/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 2:43
    La question qui venait tout de suite à l'esprit de Tamarah était Pourquoi ? Pourquoi les démons cherchaient à tout prix à sortir des Enfers pour la chercher. Après tout, s'ils étaient réellements puissants, pourquoi ne restaient-ils pas enfermés sous terre pour l'attirer vers eux par la simple force de la pensée ? Et apparement, Ludwig aussi devait se poser cette question vu la tête qu'il faisait. Puis il rajouta que d'après Rodolphus, la chaleur et les vagues de désespoir étaient dûent aux portes des Enfers qui s'étaient ouvertes. Mais était-ce la réalité ? Personne ne le savait...

    Finalement, Tamarah annonça qu'elle se battrait contre ces démons, histoire de leur prouver qu'elle descendait dignement de Rowena Serdaigle et de Salazar Serpentard. Et puis, de toute manière, elle n'était pas seule. Car Kevin et James ne la laisseraient pas tomber. Même si James était un grand froussard...

    -Ne t'inquiètes pas. Kevin m'aidera. Et James aussi.

    Puis finalement, une idée commença à germer dans l'esprit de l'ancienne Rouge et Or. Après tout, si les démons cherchaient à l'emmener avec eux, pourquoi ne les suivraient-ils donc pas en 2002 ? Ca ne résourait pas du tout le problème de se retrouver à cette époque, toujours poursuivit par les démons après tout. Mais apparement, c'était ce que le prince des Vampires avait dit à Julianne. Et il avait récolté le droit de passer une nuit sur le divan du salon. Ce qui fit sourire Tamarah rien qu'à l'idée de les voir se disputer.

    Mais par la suite, son père avait raison, si le rituel marchait et que la malédiction était levée, elle n'aurait plus à faire attention à chaque coin de rue et pourrait enfin vivre en paix. Et toutes ses soeurs aussi. Et sa fille, si jamais un jour elle en avait une. Mais , il y avait un mais :

    -Et si ca ne marche pas et qu'on change tout le cours du temps. Ca peut influencer mes choix et ceux de Kevin. On a déjà dû se battre pour ne pas qu'il sombre dans la magie noire. Je ne supporterait vraiment pas le voir encore une fois de l'autre côté...

    Et puis, ca pouvait aussi jouer sur la naissance de ses frères et soeurs. Après tout, qui dit qu'en 2002, Julianne et Ludwig avaient envie d'avoir d'autres enfants ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Garde de la Citadelle a cheval.
» [question]cheval de troie[ok, disque formaté]
» J'vais me noyer sous un déluge, sans PC, sans mon cheval. Suicide en vue!
» Balade à Cheval
» La fuite du cheval ailé (Solo ou Duo, Jeu)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Le retourneur :: Le futur :: Londres-
Sauter vers: