:: Administration :: Les Grimoires et parchemins :: Les Présentations :: Les Fiches Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eleanor Richard .

avatar
Eleanor Richard.
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 18
Age : 23
Age du perso : 17 ans.
Fonction : 7ème année.
Patronus : Un renard argenté
Date d'inscription : 11/08/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 7:10

Richard
Eleanor

"Si vous compreniez tout ce que je veux dire, vous seriez moi !" (Miles Davis)



Feat. BLAKE LIVELY
    Nom de famille : Richard
    Prénoms : Eleanor
    Date de naissance : 02 Juin 1984
    Âge : 17 ans
    Maison : ??
    Métier : Etudiante, 7ème année
    Parents : Alice & Rob' Richard
    Fratrie Thomas Richard (19 ans) & Antoine Richard (12 ans)
    Sang : Sang-Pur
    Race : Humaine ? Smile
    Don ? Peut-être bien ...


Description Physique

Eleanor est une jeune fille particulièrement gracieuse. Il s’agit en effet de la première chose que l’on remarque lorsqu’on la rencontre. Ses gestes, son attitude, sont empreint d’une douceur et d’une finesse rares. Et pourtant, elle n’accroche pas souvent les regards, de par sa discrétion et sa taille moyenne voire petite. Eleanor est, ce qu’on pourrait appeler une « beauté discrète ». Car, quand, enfin, on daigne lui accorder de l’attention, elle apparait comme une jeune fille fine, aux formes bien dessinées, à la longue chevelure souple et dorée, et au charme certain. Les traits de son visage sont plutôt fins, mais indéniablement banals, ses yeux sont grands, profonds, d’une couleur oscillant entre le violet, le gris et le bleu sans que l’on puisse la définir clairement, et son regard perçant. Ses yeux sont également (et ce, à son plus grand malheur) les fenêtres de son âme. Elle ne peut rien cacher de ses pensées ou de ses émotions qui transparaissent inévitablement à travers ses yeux. Ses tenues vestimentaires sont, pour la plupart assez simples, sans prétention, sans beaucoup de style.

Description Psychologique

Complexe. Il s’agit certainement du meilleur adjectif pour décrire la personne d’Eleanor ! Au premier abord, comme indiqué plus haut, il ne s’agit pas d’une jeune fille remarquable, brillante, qui marque les esprits et attire l’attention. On a, au contraire, tendance à s’y intéresser en dernier, tellement elle semble discrète et distraite. Elle a la fâcheuse habitude de ne pas regarder les gens dans les yeux, et elle s’est elle-même créé cette « bulle » qui la coupe du monde et qui en fait une personne discrète. Cependant, elle a une excellente raison à cela. Très vite, elle a remarqué que ses yeux dérangeaient la plupart des gens. Les rares fois où elle ose planter ses grands yeux dans ceux de quelqu’un d’autre, il s’en suit un phénomène toujours identique. Tout d’abord, l’autre semble déstabilisé, presque choqué, puis il garde son regard fiché dans le sien, comme s’il venait de faire une découverte fabuleuse, et enfin, il ne la lâche plus. La plupart des gens ne sont pas habitués à pouvoir lire dans l’âme de quelqu’un aussi aisément. Alors, lorsque Eleanor leur en donne la possibilité, il ne leur vient pas une seconde à l’esprit que cela vient d’elle, persuadés qu’ils sont, d’être quelqu’un d’exceptionnellement doués. Et tout cela, inconsciemment, bien entendu. Il a fallu à la jeune fille des années avant de se rendre compte que les gens qui la fréquentait se sentaient tous plus forts, plus intelligents quand ils étaient avec elle. Mais, si tous réagissent de la même manière, leurs raisons divergent. Eleanor, jeune fille de 17 ans, n’a trouvé pour le moment que cette dernière explication, sans se rendre compte que certaines personnes, quand elles regardaient ses yeux, étaient tout simplement fascinés par elle, et non pas par eux-mêmes. Ainsi, alors que certains pourraient affirmer qu’elle a un regard fuyant, la vérité est qu’elle a un regard beaucoup trop perçant et troublant pour regarder les gens. En dehors de cette étonnante particularité, Eleanor est en général quelqu’un d’assez calme et responsable. Elle aime sa tranquillité, et a appris à apprécier la solitude lorsque celle-ci se présente. Elle n’en reste pas moins espiègle et même manipulatrice à ses heures. Ce qui est sans doute l’un de ses plus grands défauts. Elle a une passion pour les choses interdites, mais préfère souvent entraîner les autres sans pour autant prendre de risque. Elle a parfaitement conscience de cela, et assume parfaitement ce trait de caractère. Elle aime gagner, avoir raison, et ça, il n’y a qu’elle pour le savoir. En règle générale, on la trouve bonne joueuse, juste, modèle. Mais en réalité, elle ne perdra jamais, et elle le sait. Beaucoup de facettes de sa personnalité sont cachées, car, bien évidement, elle ne laisse personne la regarder dans les yeux. Et c’est bien pratique me direz vous. Ainsi, même ceux qui pensent bien la connaître se trompent souvent. Elle possède une grande intelligence, qu’elle se débrouille pour masquer à moitié comme le reste, partant du principe que l’on se méfie beaucoup moins d’une fille un peu niaise que d’une fille intelligente. Heureusement, Eleanor n’est pas que cela, car elle est aussi profondément généreuse, et très à l’écoute pour ses amis. Elle est généralement de bon conseil, et c’est souvent vers elle que l’on se tourne pour régler un problème quel qu’il soit. Vous entendrez souvent dire qu’elle est de bonne compagnie, bon public, et bonne amie. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles, sans que personne ne s’en doute, c’est elle qui dirige son monde, et même celui des autres. Proche de quasiment tout le monde, ce ne sont pas les amis qui manquent. Mais combien la connaissent VRAIMENT ?

Son Histoire

Eleanor est ce qu’on pourrait appeler une fille sans histoire. Née dans une famille de sorciers sangs-purs dans un village sorcier (Godric’s Hollow), elle n’a jamais manqué de rien. Etant la seule fille de la fratrie, elle a toujours été la plus gâtée et la plus chérie. Curieusement, cela n’a en rien influencé sa complicité avec ses deux frères. Tous les trois se sont toujours bien entendus, et la place de petite princesse d’Eleanor s’est établie d’elle-même sans poser aucun problème. Cela a toujours été un jeu et une fierté pour Thomas et Antoine de la protéger, malgré la légère exaspération que ceci a provoqué chez leur mère. Chez elle, Eleanor ne se cache pas. C’est elle qui a toujours le dernier mot et il ne vient à l’esprit de personne de la contredire. Elle aurait donc pu facilement être une vraie peste. Heureusement, ses qualités naturelles reprenant le dessus, elle reste toujours opposée à tout conflit, douce, drôle, généreuse. L’ambiance familiale est donc toujours très joyeuse et encline au rire. La famille est l’une de ses premières valeurs, inculquées par ses parents, et tous sont très proches de leurs oncles, tantes, grands-parents, cousins et cousines, tous sorciers. La cousine d’Eleanor, Emma rentre d’ailleurs cette année à Poudlard, ce qui emplit la jeune fille de joie. En ce qui concerne la famille Richard, il s’agit d’une longue lignée de sorciers sangs-purs, pour la plupart étant passés par Serdaigle ou Serpentard. La seule exception concerne l’oncle d’Eleanor, Florian, qui a épousé Cathy, une sorcière dont les parents étaient des moldus, tous deux sont les parents d’Emma, la cousine d’Eleanor. Ce mariage a été relativement bien accepté par la famille, à l’exception d’Amy, leur grand-mère, dont l’éducation l’a programmé à préférer les sangs-purs aux enfants de moldus. Au niveau de sa scolarité, Eleanor a été une élève exemplaire jusqu’à sa 5ème année où ses notes ont chutées pour devenir plutôt moyennes. Elle ne travaille en effet pas beaucoup, plus passionnée par le relationnel et la manière étonnante qu’elle a de contrôler les gens, que par ses études dont les matières lui semblent pour la plupart inutiles.

Test RP

La porte de la boulangerie se referma doucement sur le rire de Linda, la boulangère. Eleanor, le sourire aux lèvres, et la baguette sous le bras, s’engagea dans la petite ruelle commerçante. Voilà, c’était fait. Elle s’était faite une nouvelle alliée. Comme c’était agréable ! Cela faisait plusieurs jours, depuis le début des vacances en fait, qu’elle allait à la boulangerie quotidiennement. Le premier jour, elle avait offert un sourire poli à la grosse femme derrière le comptoir dont le badge indiquait le prénom : Linda. Le deuxième jour, en plus du sourire, c’était un pourboire qu’elle avait laissé. Et ainsi de suite jusqu’à la semaine d’avant ou elle avait entamé la discussion, profitant de l’absence de clients dans la boulangerie. Depuis, elle le savait, Linda attendait sa venue chaque jour, appréciant la compagnie de la jeune fille. Et aujourd’hui, elle avait carrément franchi le cap de la « quasi-amitié ». Eleanor n’avait pas particulièrement envie d’être amie avec une grosse boulangère moldue, mais, quitte à aller chercher une baguette tous les soirs, autant profiter de l’occasion pour se mettre la boulangère dans la poche. Eleanor commençait à être reconnue dans le village. Tout le monde l’appréciait, et chacun se serait plié en quatre pour lui faire plaisir, ou pour lui donner un coup de main. Ceci était bien sûr le résultat de plusieurs années de travail. Eleanor habitait ce village depuis sa naissance, mais elle commençait seulement à occuper la place qu’elle convoitait. Elle prit une profonde inspiration, fort satisfaite de la tournure qu’avait prise sa relation avec la commerçante. Qui sait, peut-être demain aurait-elle du pain gratuit ? pensa t-elle avec un sourire. D’excellente humeur, elle décida de prolonger un peu son trajet afin de profiter de cette soirée naissante. Un détour par le parc l’amènerait devant sa rue même si cela lui prenait au moins 10 minutes de marche en plus. En entrant dans la boulangerie, elle avait vu les ombres s’allonger, alors que la luminosité baissait considérablement. Maintenant, le soleil avait complètement disparu et l’obscurité s’installait tranquillement. Eleanor, son sourire toujours accroché aux lèvres s’engagea en chantonnant dans le parc.
Cela faisait environ 5 minutes qu’elle déambulait dans le parc désert, quand elle entendit le premier craquement. La jeune fille ne tourna pas la tête, ne marqua même pas d’arrêt. Que pouvait-il bien lui arriver ? Elle sentait sa baguette dans sa poche, à portée de main, et elle savait qu’aucun moldu ne pourrait rien contre elle, et qu’aucun sorcier ne pourrait avoir l’idée saugrenue de l’attaquer. De toute façon, ce n’était qu’un craquement, certainement provoqué par un chat qui … Craaaaac. Un deuxième craquement, plus marqué cette fois, et plus proche d’elle. Elle leva la tête, s’arrêtant à la fois de marcher et de chanter. Elle était persuadée que le bruit venait des branches de l’arbre, au dessus d’elle. Il n’y avait rien. Elle continua à chercher du regard l’animal qui pouvait avoir provoqué ce bruit pendant encore quelques secondes, avant de reprendre son chemin. Cette fois, elle ne chantait plus. A peine une minute plus tard, le même bruit retentit, plus fort et encore plus près. Eleanor se figea. Le doute n’était plus permis, elle n’était pas seule. Et la « chose » n’était certainement pas un écureuil. Elle resta ainsi quelques minutes, tous ses sens en alerte maximale, observant calmement son environnement. Une fois de plus, la « chose » ne se manifesta pas. L’imagination d’Eleanor s’emballa. Mais à quoi pensait-elle, bon sang ! « Aucun moldu ne pourrait rien faire contre moi, et aucun sorcier ne pourrait de toute les façons me vouloir du mal ! » Lui arrivait-il de réfléchir parfois ? « Tu es stupide ma petite Eleanor. » Doucement, mais sûrement, la peur commençait à l’envahir. Elle savait pourtant ce qu’il se passait actuellement dans le monde des sorciers ! Elle savait pertinemment que depuis la chute du Grand Mage Noir, les créatures maléfiques se déchainaient. Il régnait en fait un chaos épouvantable. Les vampires, et les loups-garous étaient désormais partout, se livrant une guerre sans merci. Et, bien évidement, aucun n’était du côté des humains. Au contraire, c’était à ceux qui en éliminaient le plus. Et il semblait que les sorciers et les sorcières étaient des proies particulièrement recherchées. « N’oublie pas de suivre des rues fréquentées El’ ! » lui avaient répété ses parents. « Depuis quand il m’arrive de me mettre en danger Maman ? » avait-elle rétorqué, la tête haute et les yeux levés au ciel. «Vraiment, tu es stupide Eleanor » pensa t-elle en grinçant des dents. Toute à sa joie d’avoir remportée l’amitié de Linda, elle avait complètement oublié ce petit détail concernant sa sécurité … « STUPIDE. » Elle essaya néanmoins de se raisonner. Ce n’était peut-être que Thomas qui avait décidé de lui faire, ou pire, Thomas ET Antoine … Ou peut-être n’était-ce qu’un braqueur moldu, ou un petit bandit ? C’est vrai, pourquoi tout de suite ce petit craquement prenait dans sa tête des allures de loup-garou ? Cependant, il y avait quelqu’un, et qui que ce soit, elle aurait sûrement à se servir de sa baguette. Calmement, elle descendit donc sa main vers sa poche, et attrapa le manche, sans pour autant la sortir complètement. Elle fit un tour sur elle-même, attentive et observatrice. En cas de combat, la baguette risquait fort de la gêner, pensait-elle … Alors que le silence se prolongeait, l’angoisse se fit de plus en plus pressante. Evidement, Eleanor, rompue à cet exercice n’en laissait absolument rien paraitre. De l’extérieur, et même pour le plus fin des observateurs, elle avait l’air alerte, sûre d’elle, prête à tout, et dangereuse. A l’intérieur, elle était crispée, et tendue. Tout un coup, elle entendit un bruit infime au dessus de sa tête, et alors qu’elle la levait d’un geste rapide, elle perçut un mouvement du côté droit de son champ de vision alors que quelques oiseaux s’envolaient et que quelques feuilles tombaient doucement de l’arbre. Elle tourna vivement la tête, sortant cette fois complètement sa baguette de sa poche. Il y eut soudain un bruit sourd, là, juste derrière elle. Eleanor fit volte-face, au paroxysme de la terreur. A ses pieds, un oiseau était tombé, mort. Sa tête avait été littéralement arrachée. Sans plus réfléchir, elle se retourna et partit en courant en direction de sa maison. Elle courrait aussi vite qu’elle pouvait, ayant désormais la certitude d’être poursuivie par quelqu’un ou quelque chose qui n’avait rien à voir avec le monde moldu. Très vite, elle entendit un bruit de course derrière elle, accompagné d’un petit rire. Son cœur battait à cent à l’heure alors qu’elle faisait tout pour accélérer, n’osant pas se retourner. Elle pensa un moment avoir distancé l’inconnu, mais elle entendit au contraire les pas se rapprocher de plus en plus. Elle prit alors une profonde inspiration, essayant de calmer la panique qui s’emparait d’elle, et se retourna pour faire face à son poursuivant. Surpris, ce dernier s’arrêta également, à quelques centimètres d’elle. Elle recula d’un pas et le contempla. C’était un homme, d’une vingtaine d’année au physique plutôt ingrat et à l’attitude menaçante. Il ouvrit sa bouche dans un sourire carnassier, laissant entrevoir deux canines à la taille anormalement longue, et au bout étonnamment pointu. Génial, un vampire …
- Tiens tiens, on se résoud à son destin ? cracha t-il
Eleanor ne répondit pas, incapable de bouger, sa baguette de pain toujours serrée sous son bras et sa baguette magique levée en direction de l’inconnu. Ce dernier y jeta un coup d’œil avant d’exploser d’un rire mauvais.
- Tu ne crois quand même pouvoir m’arrêter avec cela ?
De toute évidence, il attendait une réaction de sa part … qui ne vint pas. La jeune fille réfléchissait très vite, cherchant dans sa mémoire un sortilège pouvant la sortir de cette situation, tout en essayant de calmer les battements de son cœur.
- Je vois … Serais-tu muette de naissance, ou est-ce plutôt la peur ? continua t-il sans se départir de son sourire.
Elle ne répondait toujours pas, ses yeux balayant imperceptiblement la scène.
- Vraiment je n’ai pas de chance, si on ne peut même plus discuter avec son repas, je ne vois pas le …
Il s’interrompit au milieu de sa phrase et effectua un saut périlleux absolument impressionnant. Le bout de bois à l’extrémité aiguisée qui aurait du se planter dans son cœur frôla sa chaussure droite avant d’aller se planter dans un arbre plus loin. Lorsqu’il retomba sur ses pieds, son sourire s’était élargi.
- Aaaaah, muette, mais joueuse ! Je commençais à me dire que tu allais être ennuyeuse à tuer !
Sur ces paroles, il se précipita sur elle à une vitesse phénoménale. Sans très bien comprendre ce qu’il s’était passé il se retrouva avec la baguette de pain de la jeune fille dans une main, tandis que l’autre se refermait sur du vide. Eleanor réapparut quelques mètres plus loin, essoufflée, et harassée. Depuis la réforme, les élèves ne pouvaient passer leur permis de transplanation qu’après avoir fini leurs études à Poudlard. La prestation d’Eleanor venait uniquement des séances d’entrainement que lui proposait son frère et qui étaient complètement illégales. Eleanor avait acquis la capacité de transplaner de quelques mètres, mais cela la laissait dans un état de fatigue épouvantable. Elle avait l’impression d’avoir couru le cent mètre à une vitesse affolante. Le vampire, surprit, jeta la baguette de pain par terre, et se tourna vers elle. Son sourire commençait à faiblir. Alors, elle fit la dernière chose qu’elle aurait pensé à faire, de façon pourtant instinctive. Elle planta ses grands yeux gris dans les siens, chargeant son regard d’intensité. Le vampire s’arrêta net, la bouche ouverte. Il contemplait l’âme de sa proie, expérience entièrement nouvelle pour lui. Il contemplait sa peur, mais aussi son courage, son intelligence, il voyait ses points faibles et ses points forts, il voyait ce qu’elle pensait à l’instant où elle le pensait, il lisait son esprit. Choqué, il baissa les bras, et resta là, à la regarder. Il se voyait à travers elle, il voyait sa laideur, son apparence terrifiante, la peur qu’il faisait naitre en elle, il percevait son désarroi, son impuissance … Pour la première fois depuis sa transformation, il ressentit à nouveau son côté humain. Et il se souvint. Il se souvint la nuit horrible où il avait été mordu, il se souvint qui il était avant d’être un sanguinaire meurtrier, un monstre. Il se souvint de sa vie avant, de ses rêves, de ses espoirs, de ses amis, de ses parents. Il redevenait humain. Et il le resterait tant que ses yeux seraient plantés dans ceux de la jeune fille. Cette dernière perçut le changement, elle vit le vampire se figer, ses traits s’adoucir, son regard s’humanisa. Eleanor s’efforça de scruter avec force les yeux sombres du vampire, transmettant toute la confiance dont elle était capable. Ce n’était pas facile, et c’était la première fois qu’elle fixait quelqu’un aussi longtemps. Elle ne devait pas cligner des yeux, de peur de rompre le lien, et elle ne devait pas réfléchir à quoi que ce soit, le vampire saisirait de toute façon ses intentions. Ils étaient tous les deux bloqués. Lui, complètement prisonnier du regard de sa proie, elle, obligée de le maintenir, question de survie. Ils ne surent jamais combien de temps avait duré ce moment. Une minute ? Dix ? Une heure ? Deux heures ? Eleanor s’efforçait de penser à tout sauf à la situation présente. Elle faisait passer toutes sortes d’émotions à travers ses yeux, elle pensait à sa famille, ses amis, ses ennemis, ses peines, et ses joies, tentant de rappeler au vampire ce que c’était que d’être humain. Elle percevait un changement progressif dans le regard du vampire, et tout un coup, ses paupières s’affaissèrent. Il ferma les yeux, toujours immobile. Eleanor ne comprenait pas ce qu’il se passait. Elle esquissa un mouvement. Il ne bougea pas. Un pas. Il était comme statufié. Doucement, elle commença à marcher, à s’éloigner du vampire. Lorsqu’elle estima être assez éloignée, elle se mit à courir, sans se retourner. Elle courut si vite que lorsqu’elle arriva chez elle, elle était au bord de l’évanouissement.
Et, au milieu du parc, on pouvait voir un homme, assis par terre, en tailleur, les yeux fermés, un léger sourire aux lèvres. Cet homme revivait. Il avait l’occasion unique et exceptionnelle de ne plus être un vampire. En fermant les yeux, il avait capturé le regard de la jeune fille, conscient qu’ainsi, il continuait sa transe tout en lui permettant de s’enfuir. Il savait que l’effet se dissiperait assez vite, et il savait que bientôt, il redeviendrait ce qu’il était, et qu’il serait furieux, dans une rage folle. Mais pour le moment il était heureux, son esprit était redevenu humain. Et, en effet, au bout d’une demi-heure, il ouvrit brusquement les yeux. Il ne put retenir un long hurlement de fureur. Comment diable cette petite garce avait-elle réussi à lui échapper avec comme seule arme ses deux yeux ?? Il avait déjà oublié ce qui s’était passé dans sa tête, ne gardant comme souvenir qu’une longue transe brumeuse. Il avait été hypnotisé, c’était forcément cela ! A la fois honteux et enragé, il se releva, jugeant plus prudent d’éviter une nouvelle rencontre avec la petite sorcière. Et, alors qu’il prenait la direction opposée de la maison d’Eleanor, la baguette de pain roula sur le chemin, seul vestige de l’étrange scène qui venait de se dérouler.


Derrière l'écran

Votre prénom : Camille
Votre Age : 18 ans
Avez-vous déjà joué sur des forum RPG ? : Il y a bien longtemps Smile
Comment avez-vous découvert ce forum ?: En cherchant bien !
Une Remarque? Pas spécialement non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 7:29
Bienvenue ! C'est une excellente fiche ! Je laisse le soin aux admins de te valider, mais je voulais juste t'informer que sur le forum, les élèves ne choisissent pas leur maison. Elle est tirée au sort afin de respecter l'équilibre entre les maisons, et un admin le fait en général juste après ta validation.

Si tu as d'autres questions, n'hésite pas Smile




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleanor Richard.
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 18
Age : 23
Age du perso : 17 ans.
Fonction : 7ème année.
Patronus : Un renard argenté
Date d'inscription : 11/08/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 8:04
Merci pour ton accueil Smile

Effectivement, il me semblait avoir lu quelque chose comme ça dans le réglement, mais comme j'ai l'habitude de lire le réglement avant, bien avant de m'inscrire et de rédiger ma fiche, ça m'ai complétement sorti de la tête ><

Bref, de toute façon j'ai tellement hésité sur la maison qu'au final ça m'arrange bien ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ ADMINISTRATEUR +~
Nombre de messages : 2015
Age : 41
Localisation : Mascouche, Québec
Age du perso : 27 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 13:33
Magnifique présentation Very Happy Je n'ai rien d'autre à dire que bienvenue Wink J'espère que tu te plairas avec nous Smile

Habituellement, le forum est assez actif mais comme je suis une toute nouvelle Maman, il y a un léger ralentissement de ma part ... mais bon, c'est pour la bonne cause !

Sur ce, je te répartie immédiatement et tu pourras débuter ton jeu.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 13:33
Le membre 'Julianne VanHolsen' a effectué l'action suivante : Lancé de dés

'Répartition' :


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ ADMINISTRATEUR +~
Nombre de messages : 2015
Age : 41
Localisation : Mascouche, Québec
Age du perso : 27 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 13:34
Pas mal différent de Serpentard, j'en conviens lol J'espère que ça te va, sinon si tu crois avoir vraiment de la difficulté à ce niveau, je peux refaire le lancé de dés Wink


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleanor Richard.
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 18
Age : 23
Age du perso : 17 ans.
Fonction : 7ème année.
Patronus : Un renard argenté
Date d'inscription : 11/08/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 17:58
Personnellement, la maison me convient, mais j'ai assez peur qu'elle ne corresponde pas tellement au caractère de mon personnage.
En fait, en apparence, elle est exactement une élève de Poufsouffle, seulement, dans la réalité, elle est plutôt Serpentard (oui oui c'est étrange :p) donc après tout dépend du Choixpeau, peut-on considérer que lui aussi se soit fait berner par elle ? Ou a t-elle elle-même choisi cette maison afin d'encore mieux dissiper les soupçons ?
Je pense que cette dernière solution est la meilleure, je verrai bien ce que ça peut donner ! Smile Après tout moins on se méfie d'elle, plus elle manipule avec facilité ...

P.S : FELICITATIONS ! Very Happy !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 18:18
Ou pour lui donner une leçon et améliorer ses défauts, comme il l'a fait avec les réincarnations Wink




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleanor Richard.
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 18
Age : 23
Age du perso : 17 ans.
Fonction : 7ème année.
Patronus : Un renard argenté
Date d'inscription : 11/08/2012
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 18:44
Oui, je n'y avait pas pensé Smile
Ca me va Very Happy
Donc ... par où est-ce qu'on commence ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ ADMINISTRATEUR +~
Nombre de messages : 2015
Age : 41
Localisation : Mascouche, Québec
Age du perso : 27 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Aoû - 19:46
Par ou tu veux ;-) Tu peux créer ou participer au sujet que tu désire


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Eleanor Brentwood [Terminé]
» Charlott Eleanor Waldorf, pour se faire servir. Terminée.
» Help me out - Ben Blair et Eleanor Hepburn
» Eleanor Branstone (Poufsouffle)
» [A.C] La Gamine et l'Assassin [PV Eleanor] [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Administration :: Les Grimoires et parchemins :: Les Présentations :: Les Fiches Validées-
Sauter vers: