:: Entre les murs :: Les Salles de Cours :: Les Cours Obligatoires :: Histoire de la Magie Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Septembre 2002 : Heinrich Cornelius Agrippa von Nettesheim

avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 18 Sep - 22:27
18 septembre 2002

Une autre année venait de débuter et, par la force des choses, le premier cours d'histoire de la magie pouvait avoir lieu. Comment ça par la force des choses ? Bien, on ne pouvait pas dire que tout était rose sous le soleil, vous savez ? Dites ? Premièrement, j'avais eu les bras brisés suite à l'attaque des Deux Grands sur Poudlard. Il fallait bien que ça guérisse, han ! Ho, ça n'avait pas prit tant de temps que ça, han, mais quand même. Deuxièmement, il y avait encore eu des attaques et tout ça, et le Ministère commençait à vouloir nous demander des comptes. Severus trouvais ça effronté, han, parce que Aetha était sa nièce et qu'elle aurait dut comprendre et "se mêler de ses affaires", comme il disait. Mais moi, je lui avait dit que Aetha avait des responsabilités, han, que tout les yeux étaient tournés vers elle surtout que Julianne était sa cousine, han, et que c'était déjà beau qu'elle ait put tenir les sales langues loin ... elle devait sembler se pencher sur la problématique, sinon elle perdrait son emploi. Severus s'était contenté de grommeler et j'avais prit ça pour un approbation. Parfait ! Bref, c'était le premier cours aujourd'hui parce que nous avions eu pas mal de choses à régler. Mais maintenant ... go han !

Le sourire aux lèvres, Pikdrelin et Pikmouche me suivant gentiment, je me dirigeai en direction de ma salle de classe, les bras remplis de livres. Il aurait été plus simple de les faire voler devant moi à l'aide de Leviosa, mais j'aimais trop l'odeur des pages et de l'encre fraiche qui me montait au nez pour éloigner les volumes de mon visage. Le son de mes pas résonnaient contre les murs de pierre et je saluai d'un signe de tête les tableaux qui se trouvaient sur mon passage. J'aimais bien les tableaux, vous savez ? Dites ? Ils avaient tant d'histoires à raconter ! Souvent, j'allais les voir pour discuter avec eux même si les personnages se sauvaient le trois quart du temps. Peu étaient capables de m'écouter durant de longues heures, han ! Il n'y avait que Remus qui le pouvait. Une chance que je l'avais, vous savez ? Sinon, je ferais quoi à parler toute seule ? Han ?

J'entrai dans ma salle de classe. Il y faisait noir, han, puisque les volets étaient fermés. J'aurais dut les ouvrir avant. Maintenant, je ne voyais rien. Hum. À tâtons, je cherchai un bureau du pied et, une fois que j'eu touché une des pattes d'un d'entre eux, je posai mes livres dessus. Je prit ensuite ma baguette magique avant de la tendre en direction des volets, qui s'ouvrirent simultanément. Voilà qui était mieux ! Comme il faisait un peu frisquet, je tendit ensuite ma baguette vers le foyer et j'y allumai un joli feu avant de sourire et de reprendre mes livres. Je me dirigeai ensuite, toute pimpante et souriante, vers mon bureau. Ha, j'avais hâte de commencer le cours, han ! Oui, oui ! Heinrich Cornelius Agrippa von Nettesheim était de loin mon sorcier préféré ! Ce fut par conséquent avec une joie manifeste que je posai mes livres sur mon bureau sur lequel mes écureuils venaient de sauter à pieds joints. Je les caressai un peu avant de m'asseoir. Pour soulager l'attente, j'entrepris de faire de la lecture. Il n'y avait rien de mieux pour briser l'attente, vous savez ? Essayez et vous verrez.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 553
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 27 Sep - 17:20
[Tous les gens de mon campus qui viennent de l'hémisphère sud maudissent l'hiver qui s'installe (leur deuxième d'affilé Twisted Evil ) et nous souffrons d'une vilaine épidémie de rhume. Premières draches seulement, mais pour ma part, ça me rappelle la maison Very Happy]

Snirf. Guenièvre renifla pour la millième fois de la journée avant de renoncer dans un soupir exaspéré et de dégainer son mouchoir dans lequel elle trompeta vigoureusement avant de le laisser tomber dans la première poubelle qu'elle vit. A ce rythme là, le paquet serait finit avant même la fin de la matinée. Maudit rhume ! Sérieusement, elle avait l'air d'avoir le temps d'être malade ? Elle s'était sentie vraiment bizarre au début de la semaine, comme si... bwa, elle ne savait pas trop. Bizarre, comme lorsque vous aviez une impression de déjà vu ou que vous sentiez le regard de quelqu'un dans votre dos, vous savez ? Puis, elle s'était habituée et elle n'y pensait plus quand trois jours plus tard, elle avait senti les premiers symptômes d'un rhume qui se tapait l’incruste depuis lors. Peut-être qu'elle couvait déjà quelque chose au début de la semaine ? Dans tous les cas, elle en avait vraiment marre. N'étant pas une petite nature et ne pensant pas avoir de la fièvre, elle s'était jusqu'alors évité un passage par l'infirmerie, mais maintenant qu'elle y pensait, elle y passerait probablement après son cours d'histoire. Elle s'était tellement mouchée ces derniers jours que son nez commençait à saigner et c'était parfaitement ridicule. Yo, elle était la réincarnation de Godric Gryffondor, pas de Bozo le clown !

Pour couronner le tout, les cours d'histoire reprenaient. Pas qu'elle n'aimait pas l'histoire, au contraire, mais se concentrer une heure lorsque qu'on se mouchait toutes les deux minutes... Et vas-y que je te pose mon style pour prendre mon mouchoir, et vas-y que je te pose mon mouchoir pour ré écrire deux mots... Bonjour la corvée ! Mais surtout... maintenant qu'ils allaient revoir Amélia Lupin pour la première fois, allaient-ils enfin en profiter pour cracher le morceau ? Ils en avaient enfin parlé sérieusement lors de leur petite "réunion" même s'ils ne s'étaient pas encore mis d'accord. Elle-même n'était pas tout à fait sûre de ce qu'elle voulait. Elle avait toujours défendu leur secret avec acharnement, et les conséquences de le dévoiler l'effrayaient toujours autant. D'un autre côté, ils avaient beaucoup appris et travaillé seuls, mais maintenant, ils patinaient. S'ils voulaient avancer, il allait bien falloir faire quelque chose et s'il fallait vraiment en parler à quelqu'un, c'était à Amélia Lupin qu'elle faisait le plus confiance pour être à la fois discrète et utile.

Gue empaqueta donc ses livres dans son sac et se pelotonna dans un pull supplémentaire. Il était tout neuf, et elle l'avait trouvé en soldes à Préaulard quatre jours auparavant. Elle avait eu le nez creux, parce que dès le lendemain, elle ne jurait plus que par lui pour se tenir chaud !

Ce fut toute emmitouflée qu'elle pénétra dans la salle du professeur Lupin, constatant avec satisfaction le feu dans la cheminée et choisissant exprès le siège juste en face de celle-ci.

"Bonj... Bonjour professeur"

Un énorme éternuement avait coupé sa phrase en deux, lui laissant les larmes aux yeux. Elle les essuya promptement et sortit ses affaires tout en observant discrètement son professeur en train de lire. Allaient-ils lui dire ou non ?




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Sep - 13:43
Il faisait froid ... et Donovan adorait ça. Bien oui, quoi. Il était un serpent dans l'âme et tout le monde savait que les serpents aimaient la fraicheur. Pour cela qu'il avait installé ses appartements ainsi que sa salle commune dans les cachots. Noirs, froids, humides ... la joie ! Oui, Do n'allait pas bien dans sa tête ! Enfin, Salazar. En tout les cas, tout cela pour dire que le Poufsouffle appréciait ce temps frisquet qui entourait le château. Il se plaisait à voir la buée sortir de sa bouche et souriait presque sarcastiquement devant ceux qui, frigorifiés, grelottaient sous leur cape. Petite nature ! Ils auraient fait quoi s'ils avaient vécus au moyen-âge ? Dans des cabanes pas du tout isolées, au toit risquant de s'envoler au moindre coup de vent, aux feux de foyer s'éteignant durant la nuit et vous laissant les sourcils pleins de gel ? Hum ? Ha, le bon temps !

Vous aurez deviné que, contrairement à Guenièvre, Donovan était en pleine forme. Le Poufsouffle, tout sourire, venait d'ailleurs de passer par les cuisines pour se ravitailler un peu. Rien de tel qu'un bon grog pour se remettre sur pied. Pourquoi il pensait ça ? Il allait très bien ? Peut-être sentais t-il, comme par télépathie, l'état "cadavérique" de Gue ? Salazar et Godric n'étaient-ils pas les meilleurs amis du monde ? Un lien devait bien les unir. En tout les cas. Donovan, son sac sur le dos, tenait dans sa main une bonne tasse de grog bien chaud et se dirigeait en direction de la salle d'histoire de la magie. Beurk. Pas qu'il n'était pas intéressé, non ... il apprenait quand même pas mal de choses qui pouvaient les aider dans leur mission. Non, c'était juste qu'après la réunion, ils s'étaient "presque" mit d'accord. Il fallait suivre les conseils de la Dame Grise et parler avec le Professeur A. Lupin. Pas certain. Donovan la jugeait trop cérébrale pour les croire. C'était vrai, quoi ! Elle n'étais pas du genre à croire à la réincarnation et à ce genre de choses. Pas elle ! Elle allait les renvoyer à l'infirmerie, voilà.

Donovan soupira au souvenir de cette rencontre "mouvementée" au travers laquelle ils avaient discuter de la problématique. Ils étaient sortie de là hésitants. Quoi faire ? Le dire ou pas ? Tous les arguments étaient quand même bons. Quoiqu'il en soit, il fallait maintenant agir, ça c'était évident. Ils ne pouvaient pas rester là à attendre que les Deux Grands leur tombe dessus sans crier gare. Ils devaient se préparer et sans aide, ce serait assez difficile à faire. Si quelqu'un pouvait avoir des connaissances pour les aider, c'était bien le Professeur A. Lupin. Cette femme était une encyclopédie de n'importe quoi à elle toute seule !

Le Poufsouffle entra dans la salle de classe, pensif. Il ne savait pas trop encore si c'était ou pas une bonne idée. On verrait bien comment les choses allaient se dérouler. Sur cette philosophie de vie, la réincarnation de Serpentard se dirigea droit vers celle de Griffondor, alors qu'un éternuement perçait l'air. Hou. Une chance qu'il avait prit du grog ! Pourquoi il avait prit ça, en fait ? Il vous l'avait dit ... il allait bien. Et, en plus, il n'aimait même pas ça, le grog ! À bien y penser. Bon,


" Tiens " dit-il en déposant la tasse fumante devant Guenièvre

Il s'assied ensuite à ses côtés avant de sortir ses effets personnels en préparation pour le cours. Est-ce que le grog contenait du rhum ? Oui, parce que vous savez, cet ingrédient faisait partie de la confection de cette boisson efficace contre les rhumes. Do ne le savait pas. Premièrement, ce n'était pas lui qui l'avait préparé, c'était les Elfes de Maison. Une Elfe, en fait. Deuxièmement, il n'aimait pas le grog, alors ... pas goûté.

* Suis pas encore certain, moi ... * envoya t-il en pensé à Gue après avoir fermé son esprit (oui, il avait beaucoup pratiqué durant l'été)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 553
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Oct - 17:22
[Finalement, j'ai été aussi malade que Gueny Sinon, je viens de capter que si le cours se passe le 18, on aura déjà rencontré ceux du futur, non ?]

Le professeur Lupin lisait toujours, comme d'habitude absorbée par sa lecture. Guenièvre la regarda, si paisible, et se dit que finalement, c'était peut-être ça qu'il leur fallait. Quelqu'un qui resterait concentré jusqu'au bout, peu importait la situation. Parce qu'ils allaient avoir du mal à rester avec ça sur les bras, non ? Maintenant que la Julianne du futur avait débarqué, elle ne voyait plus comment ils pourraient se tenir éloignés de cette folie plus longtemps. Parce que de la folie, ça en était purement et simplement ! Eux, des réincarnations du passé, rencontrer des gens du futur ? Des gens du futur qui avaient l'air d'être là pour accélérer les choses, mais avaient refusé de répondre à la moitié de leurs questions sous prétexte que changer le passé changerait le futur. Trop drôle, et ils foutaient quoi ici alors ? Elle se sentait aussi perdue qu'au début et son rhume n'arrangeait pas les choses. Ce qu'elle voulait vraiment, c'était y voir clair, et que quelqu'un autre qu'eux quatre puisse leur parler sans mesurer ses paroles sans arrêt, ce qui excluait le professeur Barrière, qui avait toujours eu les meilleures raisons de leur garder des secrets, mais dont on ignorait s'il ne recommencerait pas, et ces fichus gens du futur. Il paraissait qu'elle était ici. Son moi futur. Elle ne l'avait pas rencontré et pour l'instant, ça ne l'intéressait pas. Enfin si, elle mourrait littéralement de curiosité à l'idée de savoir quelle serait sa vie dans 13 ans mais il y avait comme un tabou à la chose. Si jamais sa vie d'adulte était cool et que s'y attendre à l'avance fichait tout en l'air ?

Bref, elle était vraiment confuse. Avec un soupir, elle se plongea dans son mouchoir et quand elle en releva la tête, Don se tenait devant elle, déposant une tasse fumante de grog devant elle. Malgré son nez rouge et ses cernes, elle lui fit un sourire éblouissant.


"Merci ! Comment tu as deviné ?"

Sans plus attendre, elle plongea le nez dans la tasse avant d'y tremper les lèvres, puisque son odorat HS ne lui indiquait rien sur la composition du breuvage. Du citron, du miel... et une petite pointe de rhum. Elle ne chercha pas à savoir si c'était l'alcool (après tout, elle ne disposait que des souvenirs de Go pour l'identifier et elle n'était pas en état de scanner sa mémoire aujourd'hui) ou tout simplement la température de la boisson qui venait de lui brûler la gorge et commençait déjà à la réchauffer de l'intérieur. Ca faisait du bien !

*Je sais, moi non plus. Mais avec cette histoire de dingues du futur qui vient encore de nous tomber sur la tête, j'aimerais bien mettre un peu de sens dans tout ça. Et puis, si le secret doit être dévoilé comme ça semble de plus en plus imminent, je veux que ça vienne de nous, pas de eux. Ils me font un peu flipper.*

Elle devait être vraiment bien enrhumée, ou le grog particulièrement alcoolisé pour qu'elle reconnaisse être effrayée, mais c'était vrai. A court d'argument sur la question, elle replongea dans sa tasse. Don avait vraiment eut une chouette idée ! Pourquoi est-ce que les rhumes et le manque de boissons chaudes n'étaient pas les plus grands problèmes de sa vie ? Ca aurait été vite résolu ! A moins qu'elle n'ai jamais rencontré Donovan ou qu'elle n'ai jamais eu l'occasion de se rapprocher de lui. Peut-être qu'à l'heure qu'il était, elle serait encore en train de le mépriser et de le détester pour l'incident de la cape de Samuel Lupin lors de leur répartition. Go ou pas, elle ne doutait pas une seconde qu'elle serait restée rancunière. Enfin, c'était des idées bizarres et avec des si, on aurait mit Poudlard en fiole. Avec un soupir, elle avala une nouvelle gorgée de grog, laissant l'agréable chaleur diluer ses pensées dérangeantes.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 7 Oct - 15:50
(Moi j'ai rigolé quand j'ai lu ton post, j'étais malade à ce moment là aussi, quelle coïncidence^^) 

Maryna marchait d'un pas vif dans les couloirs du château. Pas forcément pour se réchauffer parce qu’à force de vivre dans les cachots elle s'était habituer et puis elle avait pris l'habitude de réchauffer légèrement l'air autour d'elle quand il faisait VRAIMENT froid pour ne pas tomber malade, (pratique d'être élémentaliste de l'air non?) mais ça ne l'empêchait pas de bien se couvrir quand même, il fallait éviter de se faire trop remarquer et puis le froid n’était pas si terrible pour l'instant. Bref, elle marchait vite pour la seule raison que plongée dans ses livres elle n’avait pas vu l’heure passer et craignait d’être en retard.
En effet, en ce moment, si vous croisiez la jeune fille (et seulement si vous la croisiez et dans ces cas là vous auriez de la chance si elle vous adressait la parole) c’était soit à la bibliothèque, soit dans son dortoir en train de lire un énième parchemin, grimoire ou traité sur la Magie. Elle les consultait en continu ou presque tout ça afin de tenter de comprendre, d'élucider, de mettre une raison logique derrière tout ça. Tout ça quoi demanderez vous? La prophétie bien sûr. Et le fait que des gens du futur, en l'occurrence eux mêmes et la famille VanHolsen AU GRAND COMPLET soit présent! Venu du futur pour les «aider», enfin si on pouvait appeller ça «aider», ils ne voulaient rien leur dire! Et Maryna comprenait pourquoi bien que cela l’énerve. Elle avait toutes les informations dont elle avait besoin à portée de main... Et ne pouvait y avoir accès! Rien que d’y penser elle avait les poings qui se serraient. En plus, leur présence ne pouvait singnifier qu’une chose. Ils louperaient ce rituel dans le futur si ceux venant de cette période ne les aidaient pas. Cela faisait un sacré paradoxe temporel qui allait leur compliquer la vie, car qui sait comment le futur allait évoluer après ça? C’était risqué de modifier le passé mais peut être cela vallait il le coup afin de se débarrasser une fois pour toute de ce fichu pacte. Elle devait trouver le rituel qui mettrait fin à tout ça, mais malheureusement il y avait des choses qui lui échappait (et ça la mettait dans une rage pure Serdaigle), des clés qui lui manquaient pour résoudre l’énigme. Elle en savait trop peu et il n’y avait personne qui voulait ou pouvait les renseigner. Ils devaient vraiment en parler au professeur Lupin. Maryna ne voyait qu'elle pour les éclairer. Pour lever ses doutes. Cela devenait urgent et indispensable. Malheureusement.
Elle entra dans la salle et trouva le professeur Lupin plongé dans un bouquin (pour changer). Elle la salua avec un sourire franc et se dirigea naturellement vers Guenièvre et Donovan qui étaient déjà là. Ensemble, quelle surprise. ;-) Elle s’installa près d’eux et remaqua le grog devant son amie ainsi que son nez rouge et ses cernes.


«Coucou tous les deux. Et bien Guenièvre, ça n’a pas l’air d’aller fort. Il fait pourtant moins froid dans la salle commune de Serdaigle que dans les cachots je pense?»

Elle la taquinait gentiment. Après tout, elle pourrait toujours demander à Quentin de la soigner légèrement après le cours.

*Vous savez, je pense vraiment qu’on devrait aller la voir après les cours dans son bureau, ne perdons pas de temps. Je ne veux pas que ce doute continue à m’empoisonner la vie, il faut que j’en sois sûre et elle la connait mieux que moi.*

Le doute, ce doute dont elle avait parlé à ses amis dans le bureau de Serpentard à propos d'Ana continuait de la tarauder et de l’angoisser, sachant qu’elle n’était plus à la maison pour surveiller. Et le doute était terrible. Il FALLAIT qu’elle sache, qu’elle ait ne réponse. Même si cette réponse devait être terrible à entendre.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin Emmerson
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 80
Age du perso : 20 ans
Fonction : Élève à l'Institut d'Enseignement
3ème année
Patronus : Béluga
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Nov - 14:01
Merlin, ce qu'il pouvais faire froid ! C'était presque intenable, en fait. Comment le savait-il ? Tout simplement parce qu'un petit malin; probablement un première année; avait laissé une des fenêtres du dortoir des garçons entrouvertes durant la nuit. Des plans pour tous les faire mourir de consomption ! Il n'y avait vraiment rien de drôle à se réveiller avec les poils du nez gelés, croyez-en Justin Emmerson ! Le jeune homme, maintenant âgé de 16 ans, avait par conséquent enfilé un gros chandail de laine sous son uniforme de Poudlard (cela lui donnait un peu des airs de Monsieur Michelin, mais il s'en foutais pas mal), avant de quitter les dortoirs pour sa journée de cours. Il boitait un peu plus que d'habitude, évidemment ... gracieuseté de monsieur-j'ouvres-une-fenêtre-pour-faire-geler-tout-le-monde-et-voilà. Depuis l'attaque sur Poudlard et son atroce blessure à la jambe, Justin en serait quitte pour ressembler à un cloche-pied toute sa vie. Toutefois, cela ne le dérangeait pas vraiment. C'était vrai, quoi ! Ça lui donnait un petit charme de plus et il fallait dire que cela semblait plaire aux filles. Le Griffondor n'allait donc pas s'en plaindre.

Muni de sa canne -- oui, il parvenait à ne pas l'utiliser quand il n'attrapait pas froid ou que le temps était clément -- il parcourais les couloirs du château, son sac à dos sur le membre fait pour le porter étant donné son nom ... donc le dos. Aujourd'hui avait lieu le cours d'histoire de la magie et Emmerson s'y rendait avec plaisir. Le Professeur A.Lupin était si enjouée et gentille, elle savait tellement leur faire apprécier cette matière pour le moins ennuyante à la base, que Justin avait choisit de l'intégrer à son horaire. Oui, parce qu'il était maintenant en sixième année et un des avantages des "seniors" qui désiraient devenir enseignant, c'était de pouvoir choisir les cours de leur choix. C'était un peu ce qui avait poussé le jeune homme vers la carrière d'enseignement. La liberté de pouvoir choisir ce qu'il voulait au lieu d'avoir des cours imposés, comme pour les autres métiers. Ho, il aurait put choisir d'être commerçant et avoir la même latitude ... mais le Griffondor n'avait strictement rien d'un homme d'affaires. Bref, il avait rencontré le Professeur Lupin et, ensembles, ils avaient regardé ce que ça prenait pour être enseignant. Par chance, Justin avait tout les prérequis en matière de notes. Alors, il ne restait plus qu'à les maintenir et à s'inscrire à l'institut supérieur d'enseignement au milieu de l'an prochain. Merveille. Pour l'heure, il avait choisit les cours suivants : Métamorphose (qu'il voulait enseigner), histoire de la magie, défenses contre les forces du mal (avec ce qui se passait de nos jours, pas le choix), potions, astronomie et sorts et enchantements. Cela lui faisait un horaire chargé, mais bon ...

Justin, qui commençait à avoir un peu mal à la jambe, parvint enfin à la salle d'histoire de la magie. Il y avait encore que peu de personnes en place. En fait, les seules personnes présentes hormis le Professeur A.Lupin -- qui était en train de lire un nombre incalculable de livres -- était Maryna Parker, Guenièvre Lakers et Donovan Lasher. Il ne manquait que Quentin à la petite bande (oui, tout le monde avait maintenant remarqué qu'ils se tenaient toujours ensembles). Justin les salua de la tête avant de s'asseoir à deux rangées d'eux. Il n'avait pas salué le professeur ... pas la peine, elle lisait. Autant discuter avec un mur de briques ou pire tenter de faire apprendre 2+2 à un Golem ! C'était assez inutile en soi. Le Griffondor, après une grimace de douleur, posa son sac sur sa table de travail afin de sortir ses effets personnels et se préparer pour le cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garett Ambertis
~+ CIVIL(E) +~
Nombre de messages : 82
Age du perso : 21 ans
Fonction :
* Ex Batteur pour les Catapultes de Caerphilly
* Vendeur chez Jouville l'Apothicaire

Patronus : Âne
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Nov - 13:24
Garett trouvais, un peu comme tout le monde, qu'on se les gelaient en cette journée plutôt grisaillée. Par contre, malgré le froid, il avait décidé d'aller s'entrainer un peu sur le terrain de Quidditch. Pas vraiment le choix ! Premièrement, le premier match de la saison allait bientôt avoir lieu et s'ils voulaient l'emporter contre Griffondor, il allait falloir que toute l'équipe mette les bouchée double à l'entrainement. Effectivement, l'équipe des rouges étaient souvent celle à battre et ce malgré le fait que Harry Potter ait quitté l'enceinte de l'école depuis plusieurs années déjà. Ho, Griffondor était moins ardu à vaincre que les Serpentard ... avec eux, il y avait toujours de nombreuses blessures, bleus et autres échymoses à surmonter. Mais bon, l'entrainement était souvent la clé de bien des victoires. Deuxièmement, Garett allait bientôt s'inscrire pour faire les professionnels et il voulait vraiment réussir à se tailler un poste dans une des équipes visées. Juste pour tenter de faire réagir ses parents, de voir la fierté dans leurs yeux ... utopique, oui ... cela n'allait jamais arriver. Par contre, cela ne voulait pas dire que le jeune Ambertis n'allait pas en retirer une fierté manifeste lui-même. Jouer avec les pros, ça c'était quelque chose ! Si Garett avait sut que sa carrière allait être bien courte et qu'elle allait se terminer au terme d'une blessure sévère, est ce qu'il aurait fait le même choix ? Probablement pas. Notre destin est tel que nous ne savons jamais à quoi nous attendre, ni si nos choix sont les meilleurs pour nous.

Pour l'heure, le jeune homme s'était changé et, vêtu de sa tenue de Poudlard, il marchait patiemment dans les couloirs. Il était en dernière année. Déjà. Le temps passait si rapidement ! Marcher dans ce château serait bientôt un souvenir qu'il allait certainement chérir, mais en même temps il avait hâte de voler de ses propres ailes. De se prouver à lui-même que ses parents avaient torts de le considérer inférieur à sa soeur ainée. Oui, Garett Ambertis allait se démarquer dans un domaine où Olivia ne le ferait jamais. Les comparaisons allaient cesser ... hormis que ses parents lui disent que Olivia, elle, elle faisait un métier utile au moins ! Oui, il allaient sûrement lui dire ça. Une évidence aussi claire que le nez au milieu du visage d'un Troll. Mais bon ... Garett se sentais bien à l'idée que sa carrière serait florissante et que sa soeur allait en être verte de jalousie de le voir dans les journaux et pas elle.

Un petit sourire aux lèvres, Ambertis entra dans la salle d'histoire de la magie. Il poussa un léger soupir avant de lancer un regard à sa directrice de maison. En train de lire. Comme d'habitude. Inutile, donc, de la saluer. Le sourire du Serdaigle augmenta et il alla s'asseoir à une place libre, tout près de Justin Emmerson et assez près de sa collègue de maison pour se rendre compte qu'elle n'avait pas une allure des plus reluisante. Aussitôt, Garett s'inquiéta. Oui, depuis l'attaque des Deux Grands où Guenièvre et lui avaient été très près de la mort, le jeune homme se sentait un peu protecteur envers la jeune fille. Un peu comme un grand frère. Certains évènements étaient liant puis il fallait dire que le sang froid de Guenièvre l'avait grandement impressionné.


" Ça ne va pas, Guenièvre ? "

Oui, c'était même évident ! Garett s'étira un peu le cou, question de tenter de voir ce qui se trouvais dans la tasse de la jeune fille. Il ne pouvait rien voir, par contre l'odeur était assez caractéristique merci !

" Il n'y a pas trop de rhum là-dedans, j'espère ... "

Parce qu'il était certain que le Professeur A. Lupin n'allait pas apprécier la présence d'une élève ivre dans sa classe ... surtout si cette élève était une Serdaigle. Hou là ! Garett n'osait même pas y penser !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 14:09
Comment ça, il faisait froid ? Han ? Oui, c'était vrai. Dehors, on gelais. Mais pas ici, non, non ! Non, elle avait fait un feu dans l'âtre de la cheminée de sa salle de classe. Puis, han, les fenêtres étaient fermées et tout ça. Ho, han ! Pourquoi est-ce que les élèves se trouvaient toujours des excuses pour ne pas être concentrée ? Dites ? Même boire de l'alcool en cours, voyez-vous ça ! L'auteur de ces lignes se tape la tête contre les murs, croyez-moi ! Mais pas, Amélia. Non, Amélia lisait toujours calmement sans remarquer les messes basses entre les réincarnations des fondateurs, ni les inquiétudes de Monsieur Ambertis sur le Grog consommé par Miss Lakers. Je vous le dit, rien ne pouvais la faire sortir de sa lecture si passionnante !

Rien ? Bha non, tout de même ! J'étais à mon affaire, vous savez ? Dites ? Jamais je n'avais pas donné de cours parce que j'étais trop absorbée, vous savez ? Non ! Mon horloge interne était toujours parfaitement à l'heure. La preuve ? Je venais de refermer mes nombreux livres avant de relever les yeux vers mes élèves, un grand sourire joyeux sur les traits. On allait débuter ! Yiiiiiiiiiiii ! Joie ! Apprendre était une chose si merveilleuse, non ? Oui, oui ! Certaines personnes de ma connaissance auraient certainement roulé des yeux en entendant mes élans presque sentimentaux concernant les connaissances, mais ces personnes avaient le cerveau atrophié. Pas de leur faute, vous savez ? James, Sirius et David étaient nés comme ça. Oui.

Toujours souriante, je me levai afin de contourner mon bureau, tendant ma baguette en direction de la porte de la salle, question de la refermer. Parfois, il y avait du bruit dans les couloirs. Quels bruits ? Les tableaux parlaient entre eux, des classes se terminaient avant la mienne et bref ... il y avait de petits bruits et quand on étudiait. il fallait se concentrer. Alors, on fermait la porte. Simple, non ? Oui. J'allai me placer devant mon bureau, me dandinant presque sur place tellement j'avais hâte d'amorcer les choses. Rien de tel que nourrir son cerveau pour parvenir à solutionner des problèmes que l'on croyaient insolubles. Ne disait-on pas que la source de l'humanité se trouvais dans les livres ? En tout les cas, moi, j'y croyais fermement.


" Bonjour ! J'espère que vous avez eu un bel été, han ! Je sais que les jours ne sont pas trop joyeux, mais il faut garder espoir, vous savez ? Dites ? Oui, parce que toutes les horreurs ont une fin un jour ou l'autre. Voldemort, han ? Cigodan Dumbledore ? Han ? Tous les autres tortionnaires de l'histoire ? Han ? Ils ne nous font plus de mal, maintenant. Pourquoi ? Parce qu'avec l'intelligence, les connaissances et l'espoir, han, on arrive à tout surmonter. C'est pour ça qu'il faut bien écouter en classe, lire et apprendre, han ... on ne sait jamais ce que ceux qui fut avant nous peuvent nous apprendre sur notre présent et notre futur "

Avec un sourire confiant et enjoué, j'agitai ma baguette en direction du projecteur magique et fit apparaitre l'image de mon sorcier préféré.


" Comme Sir Heinrich Cornelius Agrippa von Nettesheim. C'est mon sorcier préféré, vous savez ? Dites ? Vous allez apprendre pourquoi. Il naît à Cologne, le 14 septembre 1486. Il fait des études en lettres en 1502, il devient "docteur ès-lettres et docteur en médecine de Cologne-sur-le-Rhin". En l'honneur de Marguerite de Bourgogne, il rédige un traité en latin intitulé De la noblesse et préexcellence du sexe féminin en 1509. C'est un peu pour cela qu'il est mon sorcier préféré, vous savez ? À l'époque, un homme féministe, han, qui prônait l'égalité des sexes et tout ça ... c'était non seulement très courageux de sa part mais ça aurait put lui valoir la peine de mort, vous savez ? "

C'était même impensable que penser qu'un homme ait put dire ou écrire toutes les choses que Agrippa avait écrites. Hum. Mais il n'était pas seulement un sorcier célèbre à cause de sa tendance à défendre les femmes, non ... Avec un sourire, j'ajoutai :

" Il parlait huit langues; allemand, français, italien, espagnol, anglais, latin, grec et hébreu. Il maîtrisait au moins autant de disciplines : astrologie, magie, lettres classiques, médecine, droit, théologie, philosophie, science de la guerre, science des explosifs, kabbale chrétienne, exégèse, diplomatie, cryptographie, espionnage et enseignement. Un vrai génie de la Renaissance. Voilà pourquoi je vous disais que l'on pouvait trouver réponses à tous les problèmes du monde dans les livres, han. Quand une personne semblable à existé, imaginez l'héritage qu'elle nous laisse, han ! Enfin, qui peut me dire en quoi Agrippa fut un génie pour le monde magique ? "




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 553
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Déc - 15:12
Maryna venait de les rejoindre, ce qui tira la Serdaigle de ses pensées bizarres. De toute manière, commencer à jouer à "si" était un jeu dangereux. Leurs vies étaient tellement singulières et parfois si dures que jouer à cela ne risquait que de les rendre amères. Et puis, ça risquait aussi de leur faire oublier les avantages qui étaient venus avec leur réincarnation et de leur rendre la vie encore plus difficile au final. Pas une bonne idée donc, même si elle s'y laissait parfois aller. Heureusement, elle était d'une nature dynamique aussi bien que souvent austère, et était la première quand il s'agissait de se secouer elle-même. Et quand elle était trop malade pour le faire ? Ses amis venaient à la rescousse !

Guenièvre jeta un regard mi-indigné mi-amusé à sa chère Mar. Sans blague, elle n'avait pas bonne mine ? Scoop du jour !


"Le rhume, ma chère, ne fait aucune discrimination entre les maisons, lui. Il faut croire que l'hiver nous donne une petite leçon sur l'unité, mais je me serais bien passée de donner l'exemple."

Elle redevint toutefois immédiatement plus sérieuse aux pensées que Maryna leur envoya. Tenant la tasse de grog dans ses mains sans en boire pour l'instant (pardi, c'était délicieux mais également très chaud et elle ne tenait pas à se brûler la langue -il ne manquerait plus qu'elle perde le goût en plus de l'odorat !), elle fixa son amie intensément avant de se tourner vers Don, d'un petit air qui lui demandait s'il se rangeait à leur avis ou pas. Aucune supériorité dans cette demande, mais plutôt un sentiment d'urgence grave. Ils le savaient, le doute de Mar concernait sa soeur adoptive Ana et si c'était le cas, la situation était grave. Ana avait accès aux réunions de l'ordre. Elle pourrait s'emparer de martin à tout moment afin de leur faire du chantage. Et surtout, elle aurait participé à l'enlèvement de deux gamines, la fille aînée de Julianne VanHolsen et une amie de la famille des Peller, une orpheline adoptée comme elle à laquelle sa meilleure amie semblait très attachée. Les photos des gosses s'étaient retrouvées dans les journaux, deux blondinettes sans défense.

C'était une chose de savoir qu'en attendant qu'ils soient prêts, des gens mourraient. Ils avaient la certitude qu'en faisant les choses correctement, ils sauveraient plus de vies au final. Mais depuis l'enlèvement des fillettes et le moment où Mar leur avait part de ses soupçons, ces victimes anonymes et inévitables de leur inaction avaient des noms. Des images, des familles, des vies. Des vies qu'ils pouvaient peut-être contribuer à sauver, et dont par conséquent, ils seraient responsables s'ils n'agissaient pas et que les deux enfants périssaient. Pouvoir aider ces fillettes leur était permis grâce à leur don, c'était l'un des avantages auxquels elle pensait un peu plus tôt. Ca aurait était terriblement égoïste de ne pas s'en servir.


*Je suis d'accord. Le professeur Lupin fréquente les Peller, et elle pourra probablement faire plus que nous au sujet d'Ana. Deux vies sont en jeu maintenant, je ne me sens pas le droit de me taire.*

Elle conclut sa tirade mentale par un long reniflement et parti à la recherche d'un mouchoir dans le tréfonds de ses poches. Elle le trouva enfin, se moucha, et s'apprêtait à reprendre une gorgée de grog lorsque Garett, qui venait d'entrer, lui demande ce qu'elle avait, lui trouvant mauvaise mine. Décidément ! Bon, elle ne pouvait pas nier que cette marque d'attention de la part de son préfet la touchait, mais elle se sentait condamnée à se faire répéter qu'elle avait une allure pitoyable aujourd'hui. Elle lui fit néanmoins un sourire :

"C'est juste un gros rhume, ne t'inquiète pas. Ca plus un léger manque de sommeil, je paris que j'ai l'air d'un zombie, mais ça va passer."

Plus une vague anxiété à l'idée qu'elle était partiellement responsable de la vie de deux gosses kidnappées et probablement torturées au moment même, et une très légère appréhension à l'idée de révéler dans quelques instants un secret qui risquait soit de l'envoyer direct au Département de Psychiatrie de Sainte-Mangouste, soit de la transformer officiellement en prochaine cible des Deux Grands. Tout allait bien !

[i]Et puis quoi, son grog ? L'idée fit lentement son chemin dans sa tête que si elle effectivement, elle avait cru déceler du rhum dans sa boisson, c'était tout à fait inapproprié quand on était en classe. Oh, Merlin ! Godric et ses stupides habitudes de boire, et son rhume qui lui embrouillait les idées, et elle n'avait même pas capté qu'elle était en train de probablement picoler devant le professeur Lupin ! Il n'y avait probablement pas de juron assez fort pour ça. Regardant d'un air horrifié sa tasse, elle estima qu'elle devait en avoir bu environ un tiers. Bon, ça n'était pas une trop grosse tasse. Mais d'oh, c'était la première fois qu'elle buvait de l’alcool dans cette vie en fait. Elle n'allait pas se mettre à glousser comme une Schtroumpfette stupide au moins ?


"Euh, à vrai dire, j'en ai aucune idée."

Elle se tourna vers Donovan, à qui elle se mit à chuchoter furieusement :

"Qu'est-ce que tu as mis là-dedans ?"

Elle pointa ensuite sa baguette sur le problème (la tasse, pas Don), qu'elle regarda assez intensément pour la faire disparaître (c'était le but), avant de murmurer :

"Evanesco !" [Lancé de dés, échec]

Rien. Evidemment. Quand on avait le nez bouché, prononcer les "v" était presque impossible, et jamais elle n'arriverait pas à dire autre chose qu'Ebanesco aujourd'hui. Raaah ! Le professeur Lupin semblait sortir lentement la tête de ses livres. Bouse de Botruc !

"Don, fais-moi disparaitre ça tout de suite ! Comment tu veux qu'elle avale ce qu'on va lui dire à la fin du cours si en plus elle me croit ivre ?"

Oh, Lord, et la professeur qui était partie dans ses questions. Guenièvre s'absorba consciencieusement dans son manuel, évitant de lever la main. Le professeur Lupin ne devait pas regarder de ce côté. Décidément, c'était tout sauf sa journée !




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» attentats du 11 septembre 2001 à New York : la Mossad Connexion
» Faut-il fêter le 30 septembre ?
» 11 SEPTEMBRE AUGUSTO PINOCHET OU RAROUL CEDRAS ?
» a propos du 11 septembre 2001

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Salles de Cours :: Les Cours Obligatoires :: Histoire de la Magie-
Sauter vers: