:: Entre les murs :: La Grande Salle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Interview aux sources [libre]

avatar
Aliénor R. Anderson
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 29
Age du perso : 16 ans
Fonction : élève
Patronus : un lapin
Date d'inscription : 16/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Aoû - 11:01
Interview aux sources10 juin 2003





La gazette l'avait envoyé à Poudlard pour avoir des avis des élèves sur leurs cours. Comment ils se voyaient dans quelques années. Il avait envie de revoir la dame grise, après tout, ils avaient un lien tous les deux. Il l'avait toujours beaucoup aimée, et il espérait que ce fut réciproque. La gazette avait prévenu de son arrivée, et Zéphyr savait qu'il devait aller dans la grande salle, c'est là qu'il verrait le plus de monde. Il voulait un avis d'au moins un élève de chaque maison, voire des professeurs. Il se rappelait ses jeunes années. Est-ce qu'ils avaient gardé le journal qu'il avait créé quand il été élève??? Il aimait beaucoup son journal lui. Peut-être qu'il allait revoir un de ses anciens professeurs. Il regarda la grande salle en souriant. Elle n'avait pas du tout changé. Zéphyr vint caresser la table des serdaigles. La table où il avait mangé pendant sept années. Puis il regarda la table des poufsouffles où sa jumelle avait mangé pendant ces mêmes années. Il sourit et regarda les élèves arriver peu à peu dans la salle. Il avait sa plume et son calpin pour tout noter de ce qu'on lui dirait. Il sourit et passa la main dans ses cheveux, et fit un clin d'oeil à un groupe de filles qui venaient d'entrer. Les jeunes demoiselles gloussèrent et partirent un peu plus loin. Il s'éclaircit la gorge et s'adressa à tous ceux qui étaient présents

-bonjour à tous, je m’appelle Zéphyr Brown et je travaille pour la gazette, j'aimerai récolter vos impressions sur vos études, qui veut que je l'interview???

Il sourit et se mit assis à la table des serdaigles, laissant voir son tatouage dans le bas de son dos.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Aoû - 11:59
Rien de rien ne se passait. Leur tentative de rituel le mois dernier avait échouée lamentablement à cause de stupides erynias. Certes, la jeune Tamarah avait été libérée, ce qui était une bonne chose. Mais elle-même avait passé un temps fou cloitrée, affamée, impuissante. C'était aussi humiliant que rageant ! La rage avait pourtant passé avec les jours et c'était d'une humeur morose que la Serdaigle affrontait la monotonie des jours qui se suivaient sans le moindre changement.


Elle s’apprêtait donc à affronter un énième déjeuner insipide et venait de se servir lorsqu'un inconnu entra dans la Grande Salle. Un adulte, qui plus est sans uniforme se repérait facilement au milieu de la cohorte d'élèves qui se déversait dans la salle. Il avait une tête... familière. Bizarre, elle ne se rappelait pourtant pas l'avoir déjà vu quelque part. Et certainement pas à la table des Serdaigle, où il venait de s'asseoir nonchalamment après avoir clamé vouloir les interviewer. Gné ? C'était quoi ce cirque encore ? Ça ne sonnait pas vraiment comme le directeur Rogue de laisser la Gazette venir fouiner comme, surtout vu les conditions de sécurité. La jeune fille jeta un regard meurtrier à sa voisine, qui se pâmait déjà presque devant le journaliste. Certes, il était beau. Mais il se montrait beaucoup trop arrogant à ce sujet. Si Lisiane avait eu la moindre connaissance de la culture moldue, sa seule réaction face à un homme se passant la main dans les cheveux aurait été, comme elle "L'Oréal, parce que je le vaux bien." Ridicule ! C'était tellement pathétique, qu'elle cru un instant qu'elle allait elle aussi se mettre à glousser, mais sa mauvaise humeur ambiante venait de trouver une victime sur laquelle se défouler, et c'était trop rare pour passer sur l'occasion. Elle attrapa donc le pichet d'eau devant M. Brown, l'éclaboussant légèrement au passage (et l'ignorant royalement) avant de demander d'une voix agacée et parfaitement audible pour la moitié de sa tablée et probablement également pour la tablée voisine des Poufsouffle :


"Vous avez une autorisation pour être ici Mr. Brown ? Les divers envoyés de la Gazette ne figurent en général pas dans les visiteurs exemptés par les mesures de sécurité exceptionnelles."

Elle n'aimait pas les fouineurs et si cet homme avait obtenu une autorisation, il avait intérêt à la montrer à leur préfet avant de dire un seul mot de plus. La seule autre solution qu'elle voyait était un sorcier puissant, s'y entendant pour jouer le bellâtre stupide et qui aurait dupé les mesures de sécurité. Pour le faire elle-même régulièrement, elle savait que ça demandait un excellent niveau de connaissances magiques. Dangereux donc. Elle suivit le regard du journaliste vers la table des Poufsouffle, où elle accrocha le regard de Don avec un coup d’œil éloquent ? Qu'est-ce que le gars fichait ici ? Et oui, elle était de mauvaise humeur.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 573
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Aoû - 13:36
(C'est LUPIN qui a trouvé l'idée intéressante ... peuh ! lol)

C'était n'importe quoi. Oui, n'importe quoi. Quoi, dites-vous ? L'idée de Lupin. Comme toutes ses idées totalement idiotes ! Son vice-directeur était venu ce matin même dans son bureau pour lui annoncer que la Gazette du Sorcier l'avait approché pour envoyer un de leurs journalistes discuter avec les élèves et qu'il avait dit "certainement, pourquoi pas". QUOI ? Severus en était presque tombé en bas de sa chaise. Comment Lupin pouvait-il affirmer "pourquoi pas" ? La Gazette du Sorcier allait venir mettre son nez à Poudlard, près des lieux où Julianne avait étudié et gagez qu'ils allaient encore raconter n'importe quoi sur sa fille ! Non, Rogue ne tenais pas la Gazette dans son coeur. Ils racontaient des âneries sur Julianne, la traitant comme une criminelle et ne racontant pas du tout la réalité. Ils demandaient sa tête, la jugeait pire que le Seigneur des Ténèbres. Bref, leurs articles étaient de la merde. Point. Jamais Severus ne leur aurait donné l'autorisation de venir ici. Jamais. Mais Remus avait dit oui. Et, que disait-il pour se justifier ? Il disait que ce serait une belle occasion de démontrer à la communauté sorcière que les mesures de sécurité à Poudlard étaient renforcées, que les étudiants étaient en sécurité et heureux, que les études se déroulaient normalement et, surtout, ils pourraient aussi dire la vérité sur ce qui se passait avec Julianne, si c'était ce qu'il voulait vraiment, Severus lui avait lancé un regard noir avant de lui dire de sortir de son bureau avant qu'il décide de l'estropier ! Non mais !

Le sorcier se trouvais donc dans la Grande Salle. Il savait que le journaliste y serait, car il avait expressément envoyé un hibou à la Gazette pour leur dire que leur employé n'aurait accès qu'à la Grande Salle. Pas question qu'il aille fouiner ailleurs. Alors, Rogue se trouvais assied à la table des professeurs, confortablement assied sur la chaise du directeur et, quand il vit l'énergumène qui se pointa ... il ne put réprimer un serrement de lèvres caractéristiques. C'était un nullard. Ça se voyais d'ici. Un genre de tombeur qui allait faire se pâmer les étudiantes et, après, il en aurait pour des semaines à calmer les hormones des adolescentes. Un genre de Black en puissance. Juste à le voir, Severus le détestais celui-là ! Il ne put s'empêcher de lancer un regard assassin à Remus, qui se trouvais à ses côtés, et il lui dit d'un ton lent et froid :

" Bravo, Loupin. Bien joué. Excellente idée "

Seigneur ! Rogue reporta son regard sur le journaliste, qui venait de lancer à tous vents qu'il allait les interroger. Youhou ! C'était une belle journée, n'est-ce pas ? L'ancien Mangemort fixa l'envoyé de la Gazette. Il le tenais à l'oeil. Il allait le foutre dehors à la moindre occasion. Qu'il ose insinuer quoique ce soit sur Julianne ou dire ou faire des choses que Severus allaient juger inacceptable et woust ! Disons que le terrain du journaliste était miné et que sa marge de manoeuvre était mince. L'homme eu un petit sourire quand il remarqua le manège de la réincarnation de Griffondor. Miss Lakers avait l'air du même avis que lui. Ce serait peut-être amusant, finalement ...


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aliénor R. Anderson
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 29
Age du perso : 16 ans
Fonction : élève
Patronus : un lapin
Date d'inscription : 16/08/2013
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Aoû - 15:29

Zéphyr observa la jeune serdaigle qui venait d'arriver. Elle ne semblait pas du tout de bonne humeur. Il ne comprenait pas pourquoi, bien que décidé à découvrir pourquoi. Seule la vérité comptait, pour tout. Il est vrai que dernièrement, la gazette racontait beaucoup d'aneries, mais il se démarquait de ses collègues en ne disant que la vérité. Il n'était pas le descendant de Rowena pour rien. Il pensait que s'il avait vécu à l'époque de son ancêtre, ils se seraient bien entendus, mais ce n'était bien entendu que des suppositions. Enfin, il devrait régler ce problème avec cette jeune serdaigle avant. Il sortit un parchemin signé avec le cachet de Poudlard et de la gazette

-La voilà jeune damoiselle... Maintenant...

Il remit ses cheveux en place, et regarda le directeur, son ancien professeur de potions. Il l'observa un instant. Il avait connu Julianne quand il était à Poudlard. Il l'avait beaucoup aimée. Elle venait à Poudlard et il lui donnait son journal. Il s'approche du directeur et du sous directeur. Il leur sourit

-Bonjour professeurs, c'est un plaisir de vous revoir... Après tout ce temps... "La Vérité de Poudlard" existe toujours?

C'était le nom du journal qu'il avait créé. Il leur sourit. Il "tait vraiment heureux de revoir le professeur Rogue. Il adorait ses cours. Avait-il un bon souvenir de lui? Il l'espèrait. Il sourit aussi au professeur Lupin. Il aimait bien cet homme aussi. Enfin, il ne dirait que la vérité, il ne relatait que la vérité et était connu pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 593
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Aoû - 10:44
Le bellâtre continuait à promener son regard inquisiteur sur ses camarades et Guenièvre plongea sa cuillère dan sa goulasch avec exaspération. Un peu trop peut-être, puisqu'elle venait de s'éclabousser le visage. Énervée par cette humiliation qu'elle venait pourtant de causer toute seule, elle saisit sa serviette et s'essuya le nez, défiant du regard le journaliste qui lui répondait avec quasi paternalisme de rire.

"Merci." d'un ton pincé.


Elle saisit le parchemin et le lu en diagonale avant d'examiner avec soin le sceau directorial. C'était un vrai. Il fallait croire qu'elle n'avait pas le droit de se défouler légalement sur le gars, qui se repassait encore la main des les cheveux. Il voulait qu'elle lui prête de la laque aussi peut-être ? Elle lui rendit son parchemin avec un mouvement sec du bras.

"Vous venez chercher quoi au juste ? La Gazette se fiche en général royalement de l'avis des étudiants, et son lectorat aussi."

En ce moment, il valait mieux aller chercher ailleurs qu'à la Gazette pour trouver des informations fiables. Le journal avait viré en torchon cherchant à capitaliser sur la peur ambiante pour vendre. Récits à sensation de morts atroces, entrefilets ventant les mérites d'amulettes protectrices en plastique...  M'enfin, a apparemment M. Brown n'avait pas le droit de sortir de la Grande Salle. Excellent. Au moins, ça n'était pas un mage noir. Juste un fouineur stupide de plus sur cette planète. Non, elle n'avait pas aimé son ton condescendant. Elle savait reconnaître un "jeune damoiselle" respectueux quand elle en entendait un. Il lui avait parlé comme à une petite fan trop collante. Irritée, elle le suivit d'un regard noir se diriger vers la table des Professeurs. "La Vérité de Poudlard", rien que ça. Elle ne pu s'empêcher d'avoir un petit rire dédaigneux. Poudlard était un nid à secret et ça ne datait pas d'hier. Ca faisait tout son charme et personne, pas même elle, ne les connaissait tous. Chaque génération d'élèves et de professeurs avait scellé ses confidences dans la roche, vouloir les déterrer tous était impossible. Et présentement, peu souhaitable. Qu'avait pensé le directeur Rogue en autorisant la Gazette à venir mettre son nez dans les affaires de l'école ? Elle lui lança à lui aussi un regard irrité avant de revenir à sa goulasch. Il y avait bien quelque chose à déterrer à Poudlard. Eux. Et elle n'allait pas laisser ça arriver.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Interview Cedras
» Une interview de Jean Raspail
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Sources d'energie disponibles en Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: La Grande Salle-
Sauter vers: