:: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Les Grèves Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La libération

avatar
Maître du Jeu
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 48
Localisation : partout
Age du perso : Aussi vieux que le temps lui même...
Fonction : Maître du jeu / modérateur.
Date d'inscription : 06/12/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Juil - 22:45

La libération


" Ma liberté ne vaut que si j'assume celle des autres. La liberté de nos adversaires n'est-elle pas aussi la nôtre ? "




[center]
La bataille faisait rage depuis plusieurs heures déjà. Malgré qu'ils soient seuls, les Deux Grands étaient parvenus à faire tomber un nombre considérables d'ennemis. Un nombre croissant de cadavres s'amoncelait sur les grèves, les sortilèges fusaient de partout et rien ne semblait pouvoir les tarir. Pourtant, oui, pourtant, les choses allaient rapidement changer. Un peu plus loin en contrebas se tenaient Nazélie Lestrange, son père Rodolphus, ainsi que Talisman Malefoy. Cette dernière, la seule pouvant voir l'essence de Julianne, pourrait ainsi indiquer la présence de la jeune femme assurant la réinsertion dans l'enveloppe charnelle qui fut jadis sienne. Nazélie et Rodolphus, tant qu'à eux, allaient entamer le dangereux rituel de magie ancienne nécessaire à la fin de la malédiction. Mais, pour le moment ... ce n'était point l'heure. Lentement, les libérateurs encerclèrent les Deux Grands sans qu'ils ne s'en rendent vraiment compte. Ainsi encerclés, les sorciers magiques ne pouvaient qu'éviter les coups. Les filles de Julianne faisaient partie du cercle, de même que ses soeurs, sa mère et ses nièces, toutes venues du futur pour l'occasion. Les réincarnations des fondateurs avaient prit place aux quatre coins cardinaux : Maryna Parker à l'est; pour l'air, Donovan à l'ouest; pour l'eau, Quentin au nord; pour la terre et Guenièvre au sud; pour le feu. Tous les personnages clés de l'histoire ayant prit place, il ne vous reste plus qu'à changer le cours du destin. Chers libérateurs, chers damnés ... à vous de jouer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 567
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Mmebre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Aoû - 9:47
Guenièvre, adulte

Un violent craquement retentit, passant inaperçu au milieu des bruits de la bataille. Guenièvre ne l'aurait même pas remarqué, si l'éclair magique qui l'accompagnait ne s'était pas reflété par mille fois dans le diamant qui ornait désormais sa main gauche. Elle ne s'y était pas encore habituée, et elle devait bien avouer qu'il la gênait un peu dans une situation de combat comme aujourd'hui, mais il n'était pas question de l'enlever. Elle lança un Stupéfix réflexe au Dévot qui venait en face d'elle et jeta un rapide coup d'oeil sur sa droite, espérant y apercevoir Donovan. Le jour n'allait pas tarder à poindre, mais conformément au proverbe, les heures les plus sombres sont avant l'aube, et elle n'aperçut rien. Enfin si, une des grandes filles Van Holsen, qui se rapprochait d'elle en jouant de la baguette pour se frayer un chemin.




Le moment de se mettre en place devait donc être proche si on les avait laisser se séparer temporairement. Leur filet progressif avait pour l'instant bien fonctionné. Des heures à se battre tout en évaluant subtilement sa position. Marquer le Sud. Se rapprocher des Deux Grands lentement, à peu près au même rythme que les autres. Les occuper avec leurs meilleurs combattants, les encercler progressivement. Et ça marchait, à un prix immense. Plus elle s'approchait, plus elle était obligée de zigzaguer entre les cadavres, voir même de les pousser et de les enjamber, mais ça fonctionnait.




Gue se jeta à terre pour éviter un éclair vert, et la personne à l'origine du jet se transforma quelques secondes plus tard en torche vivante. L'odeur de chair brûlée fit plisser le nez à la jeune femme, qui se releva et avança encore, se retrouvant à quelques pas d'Ilmarë Van Holsen. La jeune femme semblait un peu secouée par la jungle dans laquelle elle venait d'être lâchée, mais en possession de ses moyens. Guenièvre lui tourna donc le dos et s'occupa de tenir son côté. De sa nouvelle position, elle pouvait apercevoir à sa gauche les Lestrange, ainsi que quatre petites silhouettes qui venaient de se matérialiser près d'eux. Eux, adolescents. Cette fois-ci c'était vraiment le signal de la fin. Sitôt que les réincarnations du présent les auraient rejoints, ils pourraient fermer le cercle et commencer. Ca allait être une partie de plaisir. L'équation était simple : les descendants de Ternac ne devaient qu'être présent. Ca ne serait agréable pour personne, mais s'il le fallait, ils pouvaient se contenter de leurs cadavres. Techniquement, puisque les jeunes réincarnations étaient formées, elle aussi avait le droit de mourir. En revanche, les Gue, Don, Mar et Quentin de 14 ans devaient vivre jusqu'à la fin du rituel. Rituel qui les tuerait peut-être, mais pour l'instant, ils devaient vivre et lancer le processus de ce côté en parallèle des Lestrange.




Il était étrange de réaliser que sa vie présente avait aussi peu de valeur. Elle venait de se fiancer. Dans un autre monde, elle aurait passé chaque seconde à planifier sa vie future avec Don, à l'embrasser passionnément, à décider de quelle meringue elle voulait porter pour le grand jour. Mais non, il n'y avait rien de tout cela dans sa tête à présent. Même plus d'horreur quand elle avait enflammé l'homme en face d'elle. Eux ou elle. Il n'était pas le premier de la nuit, sans doute pas le dernier. Guenièvre savait que ce soir, il y avait de grandes chances pour qu'au moins une version d'elle-même ne meure. Alors, elle avait relégué ses émotions dans un petit coin, et elle se contentait d'être concentrée. Dans l'ordre : garder position pour réussir le rituel, essayer de rester en vie, essayer de savoir si Don aussi l'était toujours, ne pas perdre cette maudite bague. Tenir jusqu'à la fin du compte à rebours, ce moment où elle saisirait sa propre main de 14 ans et celle de la première descendante à sa portée pour enfin fermer le cercle.


Guenièvre adolescente

Contrairement à son double aîné, actuellement transformé en automate (parce qu'après tout, un être humain assailli d'émotions n'aurait pas tenu plus d'une minute dans la bataille qui faisait rage), la Gue du présent n'était pas hyper sûre d'elle en cet instant. Ils venaient juste de transplaner auprès des Lestrange. On n'avait pas jugé utile de les informer de ce à quoi le rituel ressemblerait, mais c'était peut-être parce que personne ne le savait vraiment. Enfin, elle supposait que leurs doubles du futur le savaient, mais elle ne les avait jamais vu de près et leur avait encore moins parlé. Tout ce à quoi on les avait briefé et/ou ils avaient travaillé de leur côté était comment rejoindre le cercle en restant vivants, quoi réciter pour lancer le rituel et comment manipuler les baguettes des Fondateurs le moment venu.

"On veille les uns sur les autres comme prévu. Ca va aller."

Elle aurait cru que sa voix tremblerait mais non. Elle était plus composée à l'extérieur qu'à l'intérieur, offrant l'image trop lisse de la brave réincarnation de Gryffondor. Curieusement pourtant, la petite phrase banale qu'elle venait de dire pour rassurer ses amis la rassura aussi. Ils étaient là-dedans tous ensemble. Et bonus, ils devraient s'en sortir, vu que leurs doubles futurs existaient toujours. Et ils n'avaient pas le choix, ils ne s'étaient pas réincarnés pour se dégonfler au dernier moment.




Elle pris le temps d'observer le visage de ses trois amis, serrant furtivement au passage la main de Maryna, cherchant de l'assurance auprès de sa meilleure amie. La lune était basse sur l'horizon, et les grèves ressemblaient à un immense trou noir parcouru d'éclairs de couleur. Elle sortit sa baguette, adressa un signe de tête aux Lestrange et reprit :

"On y va à trois. Un, deux..."




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2033
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Aoû - 19:21



Ça y était. Nous étions à la fin de ce qui était la malédiction Ternac. Cette fois, la damnation qui pesait sur les femmes de ma famille depuis des siècles, allait être anéantie. À jamais. J'avais tout tenté par moi-même afin de parvenir à ce jour. En vain. Je m'étais cru plus puissante que je ne l'étais vraiment. Peut-être était-ce déjà la malédiction qui coulait dans mes veines. Mais, maintenant, j'étais libre. Immatérielle, certes .... mais libre. Libre de mes mouvements, de mes pensées, de mes gestes. Libre d'agir. Contrairement à mon corps qui, à quelques mètres de moi, n'était plus que marionnette. Bientôt. Ce serait la fin. Devais-je mourir pour que tout se termine ? Si tel était le cas, j'étais prête.

Debout près des Lestrange et de Talisman, j'observais la bataille qui faisait rage depuis quelques heures déjà. Les éclairs des sortilèges perçaient l'air, laissant une légère odeur de souffre. Je ne disais mot. De toute manière, il n'y avait rien à dire. Cependant, les morts qui s'accumulaient me brisait le coeur. Encore des pertes humaines causées par ce pacte infernal. J'avais honte que "ma main" soit à l'origine de ces morts. Mais, qu'y pouvais-je ? Actuellement, je ne pouvais qu'être spectatrice. Je tournai les yeux en direction de mes filles. Aucune d'elles n'avaient été touchées. Comme si les Enfers voulaient les laisser en vie, gardant ainsi des alternatives. Ils ne les auraient pas. Jamais.

De mon emplacement, je vit les membres de l'ordre et les réincarnations se déplacer. Ils encerclaient progressivement les Deux Grands. Je jetai un bref regard en direction de Nazélie, qui venait de lancer une gerbe d'herbes noires dans les flammes. Aussitôt, un immense nuage bleuâtre nous encercla. L'odeur ressemblait à celle du lait caillé. Affreux. Je reportai mon attention sur le cercle de rituel, qui prenait lentement place. Bientôt.


+++


Ces limaces. Ils croyaient pouvoir vaincre les Deux Grands. Il était temps qu'ils connaissent leur destin; une mort cruelle et douloureuse. Déjà, plusieurs cadavres s'entassaient ici et là. La sorcière des ténèbres ne put réprimer un sourire mauvais. Elle préparait son coup de grâce mais, avant, elle voulait encore s'amuser un peu. Rien ne servait de se précipiter. La torture était plus merveilleuse. Elle voulait entendre les cris d'agonies, les râles suintants, les supplications. Elle voulait leurs âmes. À tous. Surtout à ces "réincarnations". Si les fondateurs de Poudlard -- si c'était bien la vérité et non des rumeurs stupides -- ne pourraient rien contre elle. Oui, dans une lointaine époque, ils l'avaient battue. Mais c'était avant. Avant qu'elle ne prenne l'expérience des siècles. Avant qu'elle grimpe en puissance. Alors qu'eux ? Eux, ils étaient morts. Comment des morts pouvaient prendre en puissance ? Absurde. Alors, ils étaient faibles. Plus faibles qu'elle. Et elle allait le leur prouver. Julianne la Grande leva les mains, faisant se lever un vent puissant, un vent qui souleva les pierres les plus proches. Un éclair démoniaque apparu dans ses yeux mauves quand ... elle remarqua la fumée bleuâtre. Cette fumée ... cette fumée ne signifiait qu'une seule chose.

" Lucius ! " hurle t'elle d'un ton froid

Elle laissa durement retomber les pierres -- tuant trois personnes, leur crâne éclatant sous le roc -- avant de parcourir les ennemis des yeux. Ils étaient en train de se mettre en place. De les encercler. Ils allaient tenter le rituel kaċċa dimostrazzjo. Il fallait les empêcher. Une fois pris au piège, ils ne pourraient plus rien faire.

" Empêche ces idiots de se placer, merde ! " dit-elle à Lucius avant de se tourner en direction de Donovan Lasher.

Elle allait le faire suffoquer. Il fallait les éliminer. S'il en manquait un, un seul, leur rituel serait futile.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1483
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Aoû - 11:10

La libération


" Ma liberté ne vaut que si j'assume celle des autres. La liberté de nos adversaires n'est-elle pas aussi la nôtre ? "





Nazélie Lestrange

[center]


Il leur avait fallu des années, mais ils étaient parvenu à trouver la solution à l'épineux problème qui était le leur. Pendant des jours, la jeune femme avait éplucher des tonnes de volumes sombres et mystérieux, à la lumière d'une chandelle moribonde dans la cave de son paternel. Pendant des heures, elle s'était tué les yeux, afin de trouver un rituel efficace. Certes, son père l'avait énormément aidé. Il était un expert, après tout ! Un chasseur tel que lui ne pouvait qu'être utile. Mais, même à deux, cela leur avait prit un temps considérable.Toutefois, ils étaient à présent certains d'avoir trouvé. Il ne leur fallait plus que passer à l'action.

Ils avaient constitué le cercle de rituel durant la nuit de la veille. Un immense cercle composé de sang de corbeau, d'écailles de dragons et de plumes de furies. Au centre se trouvait un feu, qu'ils venaient tout juste d'allumer. Sur ce feu trônait un chaudron d'or -- que son père avait acheté à gros prix -- dans lequel bouillait une sorte de substance totalement abject. Puante en plus. Et, question d'ajouter à l'odeur fétide, une table près de la sorcière était jonchée d'entrailles sanglantes, de coeurs tout aussi sanglants, de yeux, d'os humains fraîchement dénudé de leur enveloppe charnelle -- merci à la morgue de Sainte-Mangouste -- et une multitudes d'autres immondices. Bref, tout pour donner une horrible nausée à n'importe qui. Ne pas y penser, telle était la solution.

Nazélie jeta un bref regard en direction de son père. Celui-ci venait de lui faire signe. La sorcière prit une poignée de poudre noire, une poudre dont elle ne voulait absolument pas connaitre la substance -- en fait, il s'agissait de foies de limaces broyés (ça avait un foie, une limace ? Enfin ...). La fille Lestrange attendit le décompte de trois, lancé par la jeune Lakers et, lorsque le "trois" fut prononcé, elle jeta la poudre dans le feu situé sous le chaudron. Immédiatement, une fumée bleuâtre fit son apparition.

" Hell li aħna tisma " dit-elle avant de prendre, du bout des doigts, un morceau d'intestin d'un air parfaitement impassible.

Les Deux Grands seraient bientôt encerclés. La suite du rituel allait être extrêmement ardue. Il leur faudrait toutes leurs forces vitales pour parvenir à leur fin.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Aoû - 11:18
Maryna adulte

Depuis combien de temps combattaient-ils? Elle n'en avait aucune idée. Elle avait perdue la notion du temps depuis longtemps. Elle ne savait même plus combien de personnes étaient tombées sous les sorts (que ce soit les siens ou ceux des autres). Trop, beaucoup trop sans aucun doute. Elle se trouvait à sa place, comme il avait été convenu, à l'est. Le cercle s'était formé progressivement, la fin approchait. Elle sentit plutôt qu'elle ne vit, sa moi plus jeune arriver. S'ils étaient là c'est que le moment était venu. La jeune femme prit une profonde inspiration, l'odeur qui se dégageait du champ de bataille était immonde. L'odeur de la mort, des sorts, des cadavres qui brulaient et surtout, l'horrible odeur émanant du chaudron amené par Nazélie Lestrange et son père. Laquelle venait justement de jeter une poudre dégageant une intense fumée bleuâtre. C'était maintenant que tout commençait. Le commencement de la fin. On y était. Le cercle. Elle saisit les deux mains à sa portée pour commencer à  le compléter. Au même moment elle entendit la démone hurler le nom de son comparse. Elle avait finie par remarquer que le piège se mettait en place, maintenant il fallait tenir!

Tenir sans savoir qui allait vivre ou mourir. Elle même allait peut-être perdre la vie lors de ce rituel mais sa elle de 14 ans devait vivre. Peut être que les esprits des fondateurs allaient disparaître mais qu'importe les conséquences, il fallait mettre fin à cette malédiction et à cette période de tristesse et de désolation. Étrange de constater à quel point leurs vies avaient si peu d'importance. Si elle survivait à ce rituel elle se consacrerait à sa vie, à son frère, à ses amis. Elle serait égoïste pour la première fois de sa vie. 

Maryna adolescente

Déboussolée, elle était complétement déboussolée. Aller atterrir en plein milieu d'un champ de bataille vous et on en reparle!
Elle sentit la main de Gue serrer la sienne. Ce bref contact la rassura et lui permit de reprendre pied dans la réalité. Lorsque son amie finit son compte à rebours la jeune fille était prête et déterminée. Elle partit en courant rejoindre sa place, esquivant les sorts, sautant au dessus des cadavres. Elle esquiva de justesse un trait rouge et accrocha la main de son elle du futur. Maintenant qu'elle la tenait, elle ne devait plus la lâcher. Elle vérifia du coin de l’œil que ses amis étaient arrivés à bon port. Qu'allait-il se passer maintenant? Personne ne les avait prévenus de ce qui allait se passer après. Malgré ses nombreuses recherches, elle n'avait qu'une vague idée du rituel. Ils devaient mettre fin à tout ça.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 567
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Mmebre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Aoû - 11:23
Guenièvre adolescente

Trois. Le coeur battant la chamade, Gue s'était élancée dans un sprint dératé pour la plus grande course de sa vie. Le sang lui battait aux oreilles, elle avait le souffle court, le sol qu'elle regardait défilait à toute vitesse sous ses pieds. Elle n'avait pas fait 150 mètres  lorsqu'elle dut enjamber son premier cadavre et à peine une seconde plus tard, les éclairs retentissaient à ses oreilles. Elle du ralentir pour s'adapter à cette course d'obstacles morbide qu'elle n'avait pas le droit de perdre. Repérer sa version adulte ne fut pas difficile : un homme était transformé en torche vivante à proximité, et l'air autour d'elle se troublait à cause de la chaleur, ce qui l'isolait très légèrement.



La version présente de Gue n'avait pas plus de raisons que son aînée d'être incommodée par la chaleur, et s'approcha avec prudence jusqu'à lui attraper la main, gardant l'autre tendue pour que n'importe qui en position puisse venir la saisir. Difficile avec tout cela de manœuvrer sa baguette. Comment était-elle censée se maintenir en vie ? Pour la première fois, elle osa lever les yeux pour dévisager son double adulte, et voir comment celle-ci faisait.


Guenièvre adulte


La réponse était simple : elle en été réduite à ne compter que sur son pouvoir d'élémentaliste, et ça ne la réjouissait pas vraiment. Griller méthodiquement était certes une méthode efficace mais pas vraiment satisfaisante d'un point de vue éthique, surtout quand on savait combien de dévots s'étaient retrouvés embarqués dans ces histoires par simple faiblesse de caractère.



En entendant la Grande hurler, elle réalisa qu'ils étaient démasqués pour de bon, et envoya un message mental aux participants du rituel.


*Ils ont compris. C'est maintenant que ça devient vraiment dangereux pour nous, il faut former le cercle rapidement !*

Elle ne l'avait pas sitôt dit qu'elle sentit une main se glisser dans la sienne, et eut à peine le temps de fourrer sa baguette dans sa poche que l'autre été prise. Merci Merlin, ils étaient tous rapides ! Aussi ironique que cela puisse paraître, cette bataille avait été de la petite bière jusqu'à présent, tandis que maintenant, ils devenaient tous des cibles privilégiées des deux Grands. Elle baissa brièvement la tête pour découvrir une descendante Ternac à sa droite, et elle-même à sa gauche, qui la dévisageait... et allait se faire avoir par un Dévot, qu'elle repoussa immédiatement en créant une barrière de feu. Elle adressa un bref sourire à sa jeune version avant de relever la tête.


"Utilise ton élément pour te protéger, et ne brise surtout pas le cercle, même si tes voisins décèdent, okay ? Tu vas t'en sortir."

Elle s'incluait dans les voisins potentiellement mourant mais elle était au moins bien décidée à vivre assez longtemps dans sa version adolescente pour accomplir ce pour quoi elle était venue. Un rapide tour d'horizon : en quelques minutes à peine, le cercle s'était presque refermé complètement. Une fois que ça serait fait, du moment qu'aucune main ne se lâchait et que les quatre réincas ados étaient vivantes, quand bien même tous les autres se transformeraient en cadavres, les Deux Grands été cuits. Elle n’avait pas besoin de se retourner pour savoir qu'en contrebas, les Lestrange avançaient dans leurs propres manipulations. Vite, un regard vers Donovan pour se donner du courage. Son sang se glaça lorsqu’elle vit que la Grande était tournée vers lui. Pas question ! Elle faisait confiance à Donovan pour prendre soin de lui, mais il restait hors de question qu'elle laisse la Grande toucher à un cheveu de son fiancé. Faisant un pas décidé vers l'avant pour resserrer le cercle et permettre aux dernières personnes de le fermer, elle chauffa du regard l'air autour des Deux Grands, jusqu'à ce qu'il leur pique les yeux et ondule, rendant tout flou au passage. Nah. Ca ne les retarderaient probablement pas pendant des lustres, mais peut-être assez pour que Don se protège et avec un peu de chance, pour fermer le cercle.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 547
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Aoû - 23:31
Ça faisait étrange. Ho, pas de participer à un puissant rituel de magie noire ancienne, non. Ça faisait juste étrange de se retrouver devant son moi du futur. Oui, lui. Du futur. Au début, il n'avait rien voulu entendre. Se retrouver devant soi-même n'était jamais bon. Tout le monde savait ça ! Néanmoins, son ami Rodolphus lui avait assuré que tout irait bien et que, en fait, cette idée était surfaite. Hum. Moui. Admettons. Severus n'aimait pas trop ça quand même. Remarquez, si votre vous ressemblait ... ressemblait à ÇA, vous non plus n'aimeriez pas trop vous voir ! Son lui était ... bha, il était vieux. Normal, direz-vous ! Certes. Certes, oui. Mais, quand même ! Lui, lui ce n'était pas la même chose. Surtout que son double du futur avait les cheveux courts et qu'il portait ... bien, il portait des lunettes, voilà ! Merde ! Il allait ressembler à Potter ! C'était pas du tout du tout drôle. Nan. Pour le coup, Severus aurait tapé du pied comme Jana ! Et, Jana. Parlez-en de Jana ! Elle était là, évidemment. Plus vieille. Jolie, intelligente ... comme toutes ses filles. Mais, chiante. Comme toutes ses filles ! Rhaaaaa ! Non mais, cette idée de toujours vouloir le regarder avec un ti air de "je suis une princesse et, tu sais, tu peux pas rien me refuser et na". Pourquoi ? Pourquoi, bon sang ! Pourquoi est-ce que ses filles le manipulaient ainsi ? Hum ? Enfin, bref. Puis, ses petites-filles étaient là aussi. Celles qui étaient encore petites dans son esprit et celles qu'il ne connaissait pas encore. Pour un cerveau aussi logique et implacable que le sien, c'était difficile à croire. La seule chose qui le réconfortait était : si ces filles étaient là et qu'elles n'étaient pas encore nées, cela voudrait dire qu'ils réussiraient. Aussi simple que ça. Sinon, elles ne seraient pas nées, non ? Ouaip. Logique. Et, il fallait garder la tête froide et demeurer logique. Et, il était super doué la dessus. Garder son calme, ne rien laisser paraître. Alors, le vieux qui lui faisait face, là ... pas de danger qu'il l'énerve. Bon.

Rogue combattait comme les autres, évidemment. Il laissait le rituel aux Lestrange. Il avait voulu aider, mais on lui avait dit qu'il devait absolument faire partie du cercle. Son sang coulait dans les veines de Julianne, alors il fallait qu'il y soit. D'accord. Si Rodolphus le disait. Pendant de longues heures, le sorcier avait lancé tous les sorts qu'il connaissait et, admettons le, plusieurs étaient assez sombres merci. Ancien Mangemort obligeait. Severus n'aurait jamais put convaincre le Seigneur des Ténèbres avec des sortilèges repasse-chemises ! Affairé à la tâche, le vampire avait, en quelque sorte, perdu la notion du temps. Tout ce qui importait était de survivre. Survivre et délivrer sa fille. Le reste n'avait aucune importance. Même le fait qu'il allait porter des lunettes. Oui, même ça.

Affichant ses attributs vampiriques -- disons le, cela lui conférait un certain avantage -- Severus s'approcha lentement du centre. Le cercle était sur le point de se refermer. Les Deux Grands étaient presque encerclés. Après une éternité, ils étaient parvenu à se mettre en position. Des heures ! Et, les Deux Grands étaient seuls. Une chance, sinon ils seraient encore ici dans six mois ! Tendant la main gauche, Rogue attrapa celle de Tamarah. Il rangea rapidement sa baguette dans sa poche et, de la main droite, il prit celle de ... bon, Black. Arkheu ! Rogue relâcha immédiatement la main immonde ... il n'allait quand même pas ... et s'il changeait de place ? Il le fallait ! Grrrr ! Pourquoi n'avait-il pas porté attention à où il se dirigeait ? Tamarah lui secouait la main comme une débile. Donc, il la regarda. Elle lui lançait un air de "je suis une princesse et tu peux rien me refuser, manière, bon". Mais, pourquoi ? Affichant un air de dégoût --- arrrkkkgheuuu ! -- le sorcier repris la main de Sirius Black --- arrrrkkkkheuuuuuuu -- avant de pincer fortement les lèvres. Il allait se laver la main à l'eau de javel après. Ho oui. Non, il allait se laisser tuer, tiens ! Ça vaudra mieux.

Du coin de l'oeil, il remarqua que Julianne la Grande portait son attention sur Donovan Lasher. Ho que non. Si le plan de la stupide démone qui avait prit possession du corps de sa grande fille était d'éliminer une des réincarnations, ce qui aurait été une idée géniale pour quelqu'un de son bord, bien elle se trompait. Voir s'ils allaient laisser faire ça. Voir si, LUI, il allait laisser faire ça. Sans les réincarnations, Julianne, sa petite chérie (ok, vous ne le verrez plus jamais aussi nunuche, profitez-en !) serait perdue. Donc. Pas question.


Il devait avoir un contact visuel. Il le devait. Plissant les yeux, l'homme dit d'un ton lent :

"Hey, je suis là ... ne voulais tu pas me tuer, il me semble !?"


Il ne fallut qu'un léger détournement du regard. Tout léger. Severus n'avait guère besoin de plus.


"Retourne toi contre Lucius"


Mouahhahhaaa ! Ils allaient s'arracher les cheveux. Une petite diversion qui allait permettre de terminer la formation du cercle et hop. Prit comme des rats. 


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1483
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Sep - 16:55

La libération


" Ma liberté ne vaut que si j'assume celle des autres. La liberté de nos adversaires n'est-elle pas aussi la nôtre ? "





Donovan Lasher

[justify][center]


Bla bla à venir


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Libération donne des leçons de déontologie
» Rouillan en libération conditionnelle
» La libération de Gnomeregan
» libération et joueur autonome..
» Libération de l'âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Les Grèves-
Sauter vers: