:: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fuyant les journalistes [Guenièvre et qui veut]

avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Aoû - 16:26
été 2004

La jeune fille courait (encore une fois) dans les ruelles du Chemin de Traverse. Pourquoi courrait-elle? Et bien figurez vous que depuis ce fichu rituel où ils avaient failli tous y laisser la vie, l'arrestation de Julianne (qui finalement n'était pas si responsable de ses actes que ça) et de Lucius Malefoy (celui là, vraiment, elle ne pouvait pas le piffrer! Préjugé dû à son père adoptif, meuh nan, si peu!) les quatre réincarnations étaient devenus vraiment célèbre. Au grand dam de nos quatre amis d'ailleurs. Enfin, celui de Guenièvre tout d'abord qui voyait rouge dès qu'elle entrapercevait ne serait-ce que le reflet d'un objectif ou l'extrémité d'une plume à papote.


Au début, Maryna s'était dit que ça allait passer, que c'était juste pour un temps. Mais depuis qu'elle en avait chassé un à grand coup de blizzard de son salon -ils avaient essayé d'utiliser Martin pour obtenir quelque chose d'elle, rendez vous compte! Maryna l'avait renvoyé d'où il venait avec un plaisir évident- ils lui sortaient par les trous de nez! Au début c'était un jeu de leur échapper, il faut dire, ils se faisaient tellement la guerre entre eux pour obtenir LA photo ou L'interview exclusive à ramener à la gazette ou une autre de ces feuilles de chou pour sorciers célèbres que c'en était drôle. Maintenant croyez moi elle s'en était lassé !!!


Tout ce qu'elle demandait c'est qu'on lui fiche la paix. Déjà que c'était sa première sortie seule depuis le rituel (oui oui). Elle avait envoyé paître le ministère de la Magie qui voulait à tout prix lui assigner un auror (voir plusieurs) en leur disant qu'elle avait survécu aux Deux Grands donc elle pouvait bien survivre seule en temps de paix. Enfin, même si temps de paix était relatif. En effet, il y avait toujours quelques fanatiques qui voulaient que les Deux Grands reviennent mais bon, c'était une minorité que Maryna pensait pouvoir gérer seule. Car oui, la seule chose qu'ils avaient demandé (et obtenu) du Ministère c'était que la Trace soit levé (et de manière officielle et non plus officieuse).


Pour en revenir à ce qu'elle disait un peu plus haut, oui c'était la première sortie seule de la jeune fille depuis un certain temps. Il faut dire que tout ça n'avait pas été facile. Déjà, après la bataille ils étaient tous restés inconscient un certain temps. Plutôt long même.
Lorsqu'elle avait ouvert les yeux, il faisait nuit noire. Elle avait mis un petit bout de temps à reconnaître le plafond qu'elle fixait. Il s'agissait de celui de l'infirmerie de Poudlard. Qu'est ce qu'elle faisait là? Elle s'était assise avec difficultés et raideurs, comme ci cela faisait des jours et des jours qu'elle était immobile (et pour cause!). Elle avait alors remarqué qu'elle n'était pas seule, sa famille adoptive dormait dans des lits de camp dans un coin de l'infirmerie. Elle avait alors appris que cela faisait plus d'un mois qu'elle se trouvait dans le coma. Les trois autres s'étaient réveillés depuis quelques temps. Donovan le premier, suivi de près par Quentin, Guenièvre enfin, depuis quelques jours et elle pour finir.


A son réveil elle s'était sentie complétement désorienté et perdue. Elle ne savait plus trop qui elle était, ni où elle se trouvait. Cette amnésie n'avait été (fort heureusement) que passagère. Par contre, elle avait perdu tout lien avec Rowena. Et elle savait maintenant qu'il en était de même pour tous les autres. Ils avaient conservé leurs souvenirs et leurs pouvoirs, sans en avoir le contrôle! Ainsi, sans qu'ils ne sachent vraiment comment ou pourquoi, leurs pouvoirs se manifestaient. C'était souvent en lien avec leurs émotions mais disons que c'était pour le moins gênant!!! Mais vraiment, ce qui restait pour Maryna le plus déroutant dans tout ça était le fait de ne plus pouvoir communiquer avec Serdaigle. Elle ne savait même pas si celle-ci l'entendait toujours ou si elle se trouvait de nouveau dans les limbes ou si sa conscience s'était fondue dans la sienne! Elle n'en savait strictement rien et son absence la perturbait encore aujourd'hui.


De plus, le procès des Deux Grands avait été reculé jusqu'à ce qu'ils reprennent tous les quatre conscience. Ils attendaient même d'eux qu'ils témoignent. En défaveur des démons bien sûr. Toute la communauté magique faisait grand fait de leur vie dans les moindres détails et cela agaçait foncièrement les réincarnations qui auraient bien aimé un peu de calme et de tranquillité!!!


C'était pour cela qu'elle pestait tout en courant. Elle aurait voulu simplement profiter tranquillement de sa liberté retrouvée sous ce beau soleil de juillet en allant manger une glace au comptoir de Florian Fortarôme, comme une jeune fille normale, et non en courant comme une dératée pour échapper à une meute de journalistes qui voulait sa photo ou obtenir d'elle une interview exclusive !!! Elle courait depuis quelques temps déjà, essayant sans succès de les semer dans quelques ruelles tortueuses du Chemin de Traverse. Elle n'osait pas utiliser ses pouvoirs d'élémentaliste par crainte de déclencher quelque chose qu'elle ne maitriserait pas. Elle jeta un coup d’œil derrière son épaule et s'aperçut que, loin de les avoir semé, ils se trouvaient juste derrière elle. Elle accéléra encore et tourna au dernier moment dans une grande rue pleine de monde. Elle se faufila entre les passants et se glissa dans une toute petite ruelle dans laquelle le soleil perçait à peine. Elle continua à courir et finit sa course... dans un passant! Ils tombèrent tous deux et dévalèrent la ruelle en pente jusqu'à son extrémité. Quand ils s’arrêtèrent enfin, la jeune fille se trouvait écrasée sous l'inconnu.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Aoû - 7:26
Sortir, enfin. Seule. Guenièvre avait elle aussi reçu l'autorisation de sortir non accompagnée, et c'était tant mieux.Elle s'était sentie comme un lion en cage, gardée par des Aurors 24 heures sur 24, et le pire était peut-être qu'elle n'était pas sûre de la raison de leur présence. Etait-ce, comme ils le disaient, pour la protéger des journalistes, Dévots survivants et autres inconnus lui fonçant dessus avec des intentions mal connues, depuis qu'elle avait été révélée comme réincarnation de Godric Gryffondor ? Ou était-ce vraiment pour protéger les autres d'elle-même, qui ces derniers temps, ne maîtrisait absolument plus ses pouvoirs d'élémentaliste ? C'était affreusement gênant, et bien pire que lorsqu'elle avait découvert ses pouvoirs, à une époque où elle obtenait souvent des résultats saugrenus à ses expérimentations, et parfois s'enflammait lorsqu'elle ressentait une émotion trop vive. Là... c'était complètement aléatoire. Il n'y avait pas de timing, pas de raison, et d'un seul coup, ses mains prenaient feu. Ou les objets autour d'elle. Ou de la fumée lui sortait de la bouche dès qu'elle parlait. Ou des petits geysers de lave marquaient ses pas. Bref, c'était terrifiant. A quinze ans, la jeune fille refusait de perdre la belle assurance qui la caractérisait, mais il fallait bien avouer que c'était difficile. Elle n'aimait pas être dangereuse, même si elle n'avait encore blessé personne. Elle savait à quoi ses pouvoirs avaient servi le soir du rituel, et bien qu'elle ne se rende pas inutilement malade sur le fait que si elle ne s'était pas occupé des dévots, eux se seraient occupés d'elle, elle n'aimait vraiment pas se rappeler l'odeur de chair brûlée. Ou le rituel en général.



Et maintenant... Maintenant son monde s'était fissuré de partout. Elle avait quitté un endroit oppressé par la peur des Deux Grands, et où ses propres rapports humains étaient basés sur mensonge et dissimulation, sur la nécessité de garder le secret si elle voulait survivre, à une espèce d'héroïne peopolisée par les tabloïds, connue par tous ceux dont elle ignorait l'existence. Des élèves de Poudlard à qui elle avait à peine lancé un  "bonjour" entre deux cours donnaient des interviews sur elle à la Gazette du Sorcier. Ne plus être anonyme, surtout en ces instants où elle se sentait si fragile, était terrifiant.Tout ce qu'elle avait redouté sur le jour où leur secret serait révélé s'était avéré vrai (à part la partie où les Deux Grands réussissaient à les tuer, partie non négligeable).



Aujourd'hui, elle s'était teint temporairement les cheveux en blond et les avait fait poussé jusqu'aux fesses, ce qui vu sa peau extrêmement pâle (de naturel, de convalescence et d'enfermement), lui donnait un air de cadavre. Elle changeait l'apparence de ses cheveux chaque fois qu'elle devait sortir, histoire de berner les paparazzis. Et puis, il faisait très beau : elle portait donc des lunettes de soleil, et elle avait même mis des talons (pas trop hauts) histoire de changer sa silhouette. Elle allait probablement se tordre les chevilles tous les trois pas, mais sa tranquillité n'avait pas de prix.


Elle voulait juste profiter de son anonymat et se balader tranquillement sur le Chemin de Traverse, éventuellement faire deux trois emplettes. Tout simplement. Pas de rencontres, pas de journalistes, pas de drame, pas d'incendie. Pour l'instant, le plan marchait plutôt bien et elle n'avait pas été dérangée. Elle rêvassait donc, le nez en l'air, appréciant le calme et le bonheur de pouvoir respirer dehors à pleins poumons, lorsqu'un choc lui coupa le souffle et qu'elle se retrouve à tourner et rouler sur le sol, emporter par une inconnue qui lui était tombée dessus. Gue eut envie de  paniquer, et se repris à l'instant. Ce n'était pas parce qu'elle sortait d'une longue convalescence qu’elle n'était pas capable d'un minimum de contrôle sur elle-même. Elle n'était pas sans défense et pouvait trouver une solution. Sitôt que le sol s'arrêta de tourner, elle sauta sur ses pieds et pointa sa baguette sur l'inconnue, remerciant le ciel de n'avoir rien fait cramer pour l’instant.

"Qu'est-ce que vous me... Mar ?!"




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 20 Aoû - 13:16
Un peu sonnée la jeune fille mit quelques temps avant de reprendre ses esprits, qu'est ce qui c'était passé dont? Et qu'est ce que faisait cette baguette pointée sur elle? Et qui était cette jeune fille qui semblait la connaître? Une blonde aux cheveux longs tombant jusqu'au niveau des fesses, grosses lunettes de soleil... ça ne lui parlait pas du tout.... Elle l'a reconnu essentiellement grâce à ses vêtements qu'elle avait déjà vu et le son de sa voix. Guenièvre?!



"Gue?! C'est vraiment toi?!"

Avec de légers talons en plus... Waou. Alors ça c'était de la transformation... Même elle, qui la connaissait depuis quelques années maintenant avait eu des difficultés à la reconnaître alors des journalistes avec peu de photos en main...

Bah tiens, en parlant du loup... Ils l'avaient retrouvé, enfin, au moins un. Elle reconnu le clic caractéristique d'un appareil photo. Ah non alors! Pas ça ! Elle était étalée par terre comme une vieille crêpe, son amie pointait sa baguette sur elle et voilà qu'un de ces journalistes en profitait pour la prendre en photo. Ils n'avaient vraiment rien d'autre à faire que la poursuivre?! Ils commençaient à l'agacer sérieusement. Elle aimerait bien avoir la paix ne serait-ce que 5 min, est ce que c'était possible?

Elle se retourna juste à temps pour apercevoir le visage du jeune journaliste qui la poursuivait depuis tout à l'heure disparaître au coin de la rue. Au moins celui là elle était sûre de le reconnaître, depuis le temps qu'il lui tournait autour celui là! Il ne l'avait pas lâché depuis plusieurs jours, la suivait partout, à croire qu'il campait en face de chez elle! C'était bien le seul point positif de la situation. Il fallait à tout prix qu'elle récupère cette photo! Déjà que ce n'était pas facile de gérer cette soudaine popularité ni cette absence totale de contrôle sur ses pouvoirs élémentaires alors elle n'avait pas besoin qu'une photo d'elle par terre circule. Bonjour l'humiliation. Comme si elle avait besoin de ça. Elle devait partir à la poursuite de ce journaliste. Mais avant ça...



"Pour le coup, je te pique ton idée!"



Maryna sortit sa baguette et hop, ses cheveux devinrent roux flamboyants, légèrement bouclés lui tombant au bas du dos. Ses yeux foncèrent jusqu'à devenir marron. Elle fouilla dans son sac à main et en sortit une paire de lunette de soleil qu'elle mit sur sa tête.

Spoiler:



Na, bon courage à eux pour la reconnaître maintenant. Là, ils allaient avoir du mal. C'était quand même bien pratique que la Trace ait été levée. Son petit déguisement en place, en route pour retrouver ce fichu journaliste !



"Gue, s'il te plaît, file moi un coup de main pour récupérer cette photo! Je n'ai pas envie de faire la une de je ne sais quel magazine people parce que je me suis cassé la figure dans la rue! Aide moi à le rattraper. Je le reconnais, il est brun, la vingtaine je dirais, cheveux bruns châtains courts et bouclés, yeux bruns. Il porte une chemise. Ah et il a une barbe et une moustache de 3 jours. Vite, avant qu'il ne transplane!"

je ne sais pas redimensionner les images, désolé. En tout cas ça te parle non Guenièvre? Wink:


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Aoû - 16:58
Maryna. C'était peut-être cruel, mais si elle était honnête, Guenièvre n'avait pas vraiment envie de voir sa meilleure amie aujourd'hui. A deux, c'était sûr, elles allaient attirer une foule de monde et seraient bien en peine de nier. Et puis, là maintenant, elle n'avait pas envie de voir une tête qui lui rappelait tant Deux Grands, rituel et tout le tintouin. Mince, elle avait juste voulu sortir tranquille ! Elle acquiesça à la question de son amie calmement, sans répondre à haute voix. Mar devait bien courir pour une raison, probablement des journalistes, et Gue tenait à sauver sa couverture s'il en restait quelque chose. CLICK !  


Bouse de Botruc ! La Serdaigle prit une profonde inspiration alors que les pavés se mettaient à chauffer dangereusement sous ses pieds. Une irruption de lave maintenant était une mauvaise idée. Elle devait se calmer et reprendre le contrôle.

"Recule !" ordonna-t-elle un peu sèchement à son amie.



Elle ne voulait blesser personne. Ca, c'était primordial. Elle avait tenté de contacter Godric pourtant, de rompre leur accord tacite et de lui parler, pour contrôler mieux les choses, comme lorsqu'il avait enflammer ses mains face à Donovan, il y avait quelques années dans le Poudlard Express. Mais peine perdue, c'était comme si cette conscience supplémentaire était morte, et elle restait seule aux commandes. C’est à dire qu'elle n’avait aucune idée de comment améliorer la situation. Enfin, elle parvenait à peu près à calmer les choses, mais jamais à les retenir de se déclencher. Elle ferma les yeux et se concentra, puis fit quelques pas de côtés, là où le sol avait repris sa température normale. Ca allait aller.

"Tu sais, le roux flamboyant est tout sauf discret." reprit-elle plus calmement.

Mais où Maryna allait-elle pêcher ses idées ? Déjà que le blond attirait beaucoup plus le regard des garçons, duquel elle était consciente pour la première fois, mais alors du roux... Elle aurait bien dit que des cheveux châtain clairs étaient les plus inoffensifs, mais comme c'était justement sa couleur naturelle...

"De toute manière ça ne sert à rien de courir pour leur échapper. Une fois qu'ils t'ont reconnus, c'est trop tard, il faut te déguiser avant de sortir. Et j'ai pas envie qu'ils craquent mon déguisement, alors je vais essayer de rattraper le coup, mais juste cette fois. C'est pas le meilleur moment pour me demander d'utiliser mes pouvoirs."

Elle comprenait que Mar n'est pas envie de se retrouver les quatre fers en l'air sur la couverture de Sorcières Hebdo, mais en même temps, elle trouvait ça bien puéril. Franchement, ne l'avait-elle pas cherché aussi, non, à courir comme ça alors que les règles du jeu étaient parfaitement clairs ? Pas be soin de vous faire un dessin : Gue n'était pas d'excellente humeur pour commencer, parce que se méfier de soi-même était franchement fatigant, mais alors maintenant, elle était carrément de mauvaise humeur ! Avec un grand soupir, elle se lança dans un sprint à la poursuite du journaliste. Elle avait perdu du muscle avec son mois de coma, mais courir avait toujours été l'un de ses forte et sans battre des records de rapidité, rattraper l’homme qui marchait ne fut pas très difficile.

"Hey, vous !"

L'homme interpellé se retourna et Gue se concentra. Tout ce qu'elle voulait, c'était gentiment faire fondre la pellicule, rien de plus. [Lancé de dé : échec] Malheureusement... son pouvoir fit des siennes et s'en donna à coeur joie. Un liquide fumant se mit à couler de l'appareil photographique magique, que le jeune journaliste lâcha fort heureusement avoir qu'il n'expose dans un nuage d’étincelles au sol. Guenièvre contempla le carnage, mortifiée.

"Vous n'êtes pas blessé ?"

Au moins, on pouvait affirmer sans aucun doute que la photo compromettante était détruite. Hum.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Déc - 13:07
[J'ai retrouvé ce pauvre petit sujet abandonné et comme j'ai envie de poster sans savoir vraiment où, voilou^^ bon, désolé j'avais pas trop d'inspi]

Oula, si Maryna avait pu imaginer divers réactions de Guenièvre, ce n'était pas la colère qu'elle aurait privilégier... Elle ne l'avait pas vu venir celle là ! Elle semblait quand même plus sur les nerfs qu'en colère directement contre elle, c'était déjà ça. Elle n'avait vraiment pas fait exprès de la renverser, sur toutes les personnes sur qui elle aurait pu tomber en ce beau jour d'été il avait fallu que ce soit Guenièvre. Elle aussi elle aurait préférée passer sa journée tranquille à se balader, bien sûr. Mais bon, maintenant qu'elle l'avait renversé, c'est tout, pas de quoi en faire un plat si? Elle fit quelques pas en arrière?

"Désolé, je n'ai pas fait exprès, je ne t'ai pas fait mal au moins? Je sais mais j'ai toujours rêvée de tester le roux. Et puis étant châtain claire de base, toi étant blonde, j'ai pensé qu'il fallait une couleur qui change. Et puis, reconnait que c'est justement une couleur à laquelle on ne s'attend pas pour rester discret."

Bon, c'est vrai qu'après on pouvait partir loin dans la psychologie du je pense qu'ils vont penser que je vais penser que ça donc je vais faire l'inverse de ce qu'ils s'attendent que je fasse. Mais sur le coup son raisonnement lui avait paru plutôt logique. Le roux n'étant pas une couleur discrète et répandue, les journalistes n'allaient pas penser qu'elle l'avait justement utilisé pour ce dissimuler. Logique non? 



Quand son amie s'élança en courant à la poursuite du journaliste la jeune fille s'efforça de la suivre. Pas évident après un long coma et déjà un sprint avant. Cela faisait rager la Serpentard. Elle en avait tellement marre de se sentir si faible ! Elle qui était si sportive avant, voilà que maintenant elle se retrouvait aussi faible qu'un chaton. Incapable de régler ses problèmes seules. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux, oh non alors! Elle les essuya d'un geste rageur en courant. Pas question de pleurer, elle était en permanence les nerfs à fleur de peau, passant du rire aux larmes avec de longs moments de "dérive". Ces moments où c'était comme si elle n'était plus vraiment là, présente physiquement mais avec des pensées dérivant loin, très loin, revivant le rituel, ou les combats.



Elle rattrapa Guenièvre au moment où celle-ci faisait fondre entièrement l'appareil photo dans les mains du journaliste. Hum, au moins la photo était détruite, elle n'avait pas à s'en faire pour ça, et puis, elle n'allait pas se plaindre. Elle avait demandé de l'aide elle l'avait eu. Elle attendit la réponse du photographe avec un peu d’anxiété en restant en retrait. Elle ne voulait évidemment pas qu'il soit blessé! C'est pas parce qu'ils étaient insupportables à la suivre sans cesse qu'elle voulait qu'ils soient blesser. Elle n'était pas sans coeur. Et puis... il faut avouer que celui-ci était plutôt mignon quand on y regardait de plus près! Avec ses yeux bruns, ses cheveux coupés courts en bataille et sa chemise. Maryna rosit légèrement, dire qu'il l'avait vu renversée sur le pavé.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Déc - 16:56
Mais qu'est-ce qu'elle venait de faire ? Non seulement sa couverture était grillée en beauté mais elle venait de détruire un appareil photo qui coûtait sûrement très cher. De manière brutale. Des coups pour que le journaliste réclame dommages et intérêts ou porte plainte pour violence. Raaaah, c'était un beau pétrin. Et Maryna qui se répandait en excuses à côté ne changeait rien.

*Bien sûr que non tu ne m'as pas fait mal. J'ai vu pire qu'une chute sur les pavés. Et ça c'est sûr, personne n'avait jamais pensé à être discret en roux carotte. Avec une chevelure flamboyante comme ça, tu vas attirer tous les regards, même ceux des gens qui ne te recherchaient pas. Très efficace.*

Elle s'en voulut trois secondes d'avoir été aussi sèche avec son amie. Et puis en fait non, Maryna avait agi comme une idiote imprudente et l'attirai dans ses ennuis, elle n'avait aucune raison d'être aimable. Elle n'en avait rien à faire que Mar gère comme elle le pouvait son propre traumatisme après le rituel, qu’elle trouve du réconfort dans l'immaturité. Pour une fois, être ensemble n'aidait pas. Est-ce que c'était trop demander, que chacun garde ses embrouilles pour lui, rien qu'un moment, plutôt que de les empiler sur les siennes ? Gue se sentait fragile en se moment, et en cet instant où contemplant le photographe, son cerveau tournait à toute vitesse, elle était aussi désemparée. Un état dans lequel elle n'avait pas envie que Maryna, ou personne d'autre d'ailleurs, ne la voit. Sa parade à elle pour tenir le coup ? Utiliser ses tactiques de Sioux apprises pour éviter les Deux Grands pour échapper aux journalistes et adoucir sa transition. Pas vraiment en ligne avec l'attitude "Je me fait belle et oups, oh ben courons" de Mar.


Ils étaient tous seuls dans la ruelle. Elle inspira un grand coup, jeta un regard circulaire pour vérifier qu'ils étaient seuls, et cligna des yeux le temps de reprendre son apparence ordinaire. De toute manière elle était grillée. Aussi bien se débarrasser de ses ridicules cheveux de poupée Barbie.

"Je suis désolée pour votre appareil photo. Je suis sincère, je ne voulais que faire fondre la pellicule. Mais je ne supporte pas que l'on vienne fouiner dans ma vie. J'ai le droit de me promener comme je l'entends sans être importunée. Oui, j'ai eu un rôle important dans la chute des Deux Grands, tout comme mon amie Maryna ici présente. Mais nous n'appartenons pas au public pour autant. Nous avons quinze ans et nous aimerions qu'on nous laisse vivre notre vie en paix. Quels autres services à la communauté magique devrait-on rendre pour mériter un minimum de respect et notre droit à la vie privée ? Nous ne sommes pas des faiseuses de miracles."

Elle avait parlé calmement, mais son ton était sous-tendu de l'intensité et de l'urgence qu'elle adoptait quand elle était sérieuse et lancée sur un terrain qui tout en lui tenant à coeur, lui donnait l'impression d'être incomprise du reste du monde. Elle repris, sur un ton plus amène, et avec un sourire : 

"Vous pouvez me citer là dessus en exclusivité, si ça vous chante. Je vous dois bien ça, j'ai fait disparaître vos photos exclusives. Si vous voulez mon avis, c'est un peu plus intéressant que l'image d'une ado ayant trébuché. Je peux compter sur vous pour faire passer le message ?"


Sur ceux, elle recula pour bien montrer qu'elle ne menaçait en rien le reporter, et s'aligner sur Maryna. Adressant un regard éloquent à celle-ci, elle s'adressa une fois de plus à elle en légilimencie. Pourquoi avait-elle soudain les joues roses et un air légèrement niais sur le visage ? Décidément, aujourd'hui, la Serdaigle et la Serpentard n'étaient pas sur la même longueur d'onde.

*Satisfaite ?*




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Déc - 15:41
[comment ça un air niais sur le visage?! Grr, j'en connais une qui va voler! Wink]

Ok, Guenièvre était VRAIMENT énervé, mais passer ses nerfs sur elle n'allait pas arranger les choses oh que non!  Maryna oscillait entre le pétage de plomb avec la montée de colère (le problème étant "juste" que la situation risquait de finir en tornade et boules de flamme) et les pleurs (oui je vous ai dit qu'elle était elle aussi à fleur de peau en ce moment!). Elle choisit plutôt de tout ravaler en respirant un bon coup. Garder son calme, si son amie n'en était guère capable en ce moment, c'était le moment de faire preuve de maturité et ne pas envenimer la situation. Elle savait que la réincarnation de Godric détestait perdre le contrôle et laisser voir ses faiblesses mais de là à se venger sur elle... Remarque, elle-même lui en avait fait subir de toutes les couleurs lors de la période suivant le décès de sa mère et sa soeur. Elle pouvait bien supporter un peu de la mauvaise humeur de son amie. C'était un juste retour des choses. Sûr que si elle avait eu connaissance des pensées de la Serdaigle elle n'aurait sûrement pas réagi de la même manière. Gue n'avait pas l'air de comprendre que Maryna aussi aurait aimer avoir sa tranquillité.


Elle fit donc disparaître sans mot dire sa chevelure rousse pour son habituelle chevelure châtain claire. N'allez pas dire qu'elle ne faisait pas preuve de complaisance pour le coup! Elle écouta, toujours silencieuse, le petit laïus de Guenièvre. Pourquoi donc se répandre en excuses et se sentir désolé? Ils leur pourrissaient la vie jour et nuit depuis des mois (même pendant leur coma les journalistes avaient harceler leurs familles pour obtenir des informations, des détails sur leur vie!), à côté, un appareil photo, aussi cher soit-il, ne valait pas la peine de s'excuser. Enfin, d'après elle. Mais, elle resta silencieuse, gardant ses pensées pour elle, elle ne voulait vraiment pas contrarier son amie, quoique, avec sa chance, se taire n'allait pas arranger les choses non plus... Enfin...

*Oui, merci. C'est adorable. Mais, tu n'étais pas obligée de t'excuser*


Oooooooooops! ça lui avait échapper!!! Promis elle n'avait pas fait exprès, elle ne voulait pas dire ça non non, pas du tout, c'est pas vrai! Aïe, comment rattraper le coup... Ne rien dire d'autre pour ne pas envenimer la situation lui semblait une bonne idée. Une envie subite de fuir à nouveau la traversa. Après tout, elle n'avait plus rien à faire ici. Et puis... elle se sonda mentalement et intérieurement... son envie de fuir la situation pour ne pas exploser (en larmes ou de colère) était telle qu'elle était à peu près sur de réussir. Elle ne savait pas où elle allait se retrouver mais n'importe où serait mieux que ici. Si elle arrivait en un seul morceau par contre.


Dommage pour le beau journaliste mais elle était à peu près sûr de le recroiser, sinon elle regarderait un peu dans les journaux people (elle ferait une exception pour une fois à sa règle de "je ne m’intéresse pas à ces torchons"), elle trouverait facilement. Et sinon, tant pis. De toute façon elle ne le connaissait même pas.

*A la prochaine Gue, désolé de t'avoir pourrie ta sortie, te fâche pas, t'aime.*

Oui, c'était lâche de fuir comme ça, oui, d'accord. Son amie lui ferait sûrement payer. Et bien tant pis. Là, elle ne pouvait plus faire face. La situation était tellement ridicule. Tout prenait des proportions aberrantes pour un petit truc de rien du tout, oui c'était nul de laisser son amie seule face à un journaliste. Surtout qu'en plus c'était sa faute à elle, c'était elle qui l'avait mise dans cette situation. Elle sentait à nouveau les larmes qui menaçait. Et pour rien en plus, ce qui l'énervait d'autant plus. Elle était ridicule, elle se sentait mal, elle n'avait pas voulu tout ça, pourrir la journée de Guenièvre, tout ça. Et là elle partait dans le pathétique.

Une once de fureur la traversa et elle pensa, qu'après tout, Gue avait toujours voulu tout gérer, diriger, et bien qu'elle assume non? Ouh, la Maryna en colère faisait surface, vite, fuir!



Elle s'imagina les falaises d'Etretat, c'était loin, en France, qui irait la chercher en France?! La normandie, le vent, la mer, les embruns, les oiseaux, les pierres, magnifique, là elle aurait la paix.
Elle ferma les yeux et disparut dans un grand crac.


    
Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.
Crédit - Joy


Réincarnation de Rowena Serdaigle
Elémentaliste de l'air

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 580
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Déc - 16:17
Elle ne lâchait pas le journaliste du regard. Pas de coup fourré, pas d'embrouille. Ca se lisait dans ses yeux, le journaliste n'avait pas intérêt à bouger ou tenter quoi que ce soit. Ses pouvoirs ne lui obéissaient peut-être pas de manière exacte en ce moment, mais ils étaient toujours là. Puissants. Dangereux. Elle n'avait pas envie de provoquer une catastrophe, mais peut-être qu'au fond, c'était de ça dont ils avaient besoin ? D'être craints, assez pour qu'on les laisse tranquilles ? Mouais. Elle était peut-être énervée, mais elle ne se voyait pas partir dans un power trip pour autant. 


Au moins, Maryna avait repris une apparence normale. Et elle se taisait. Encore une fois, une petite pointe de culpabilité envahit Gue. Son amie lui laissait de l'espace pour se calmer, probablement. Car elle n'avait pas l'air particulièrement heureuse elle-même. Et ça n'était pas son genre de garder la langue dans la poche quand quelque chose l'ulcérait. M'enfin. Cette fois-ci, ça serait quand même chacun pour soi, et on ferait copain/copine plus tard, quand tout serait rentré dans l'ordre. En plus, si elle essayait de regarder la situation objectivement (ok, c'était difficile), elle n'avait rien dit à la Serpentard qui dépasse les bornes. Wouhou, le jour était arrivé où elle maîtrisait mieux son caractère explosif que ses pouvoirs qui l'étaient tout autant ! Elle eut un sourire amère.

*Oh non, bien sûr. J'aurais même pu lui suggérer de porter plainte contre moi. Je vois d'ici les nouveaux gros titres : "Les Réincarnations se croient tout permis et agressent notre confrère journaliste." Il n'y a rien de plus ingrat que le public. Ils s'en fichent qu'on leur permette de vivre en paix. On est juste une source à ragots, et rien n'est plus agréable que de démonter les gens précédemment érigés en héros. Pour l'instant, ils nous gonflent en nous aimant trop. Je n'ai pas envie de savoir ce qu'ils nous feront quand ils adorerons nous haïr.*

Le moindre faux pas et... Enfin, c'était peut-être déjà trop tard. Génial. Et en plus, il était probable qu'elles venaient également de pourrir la réputation de Donovan et Quentin par la même occasion. La presse à scandale faisait dans les grosses ficelles, elle ne s'amusait pas trop à les individualiser plus que pour caricaturer leurs pouvoirs et traits de caractère attribués aux fondateurs. Ils étaient systématiquement mis dans le même panier, comme s'ils n'avaient jamais eu qu'une seule ambition commune dans la vie et jamais individualité propre. Imaginez l'enthousiasme de Guenièvre face à ce mécanisme humiliant ! 


Elle adressa un sourire pincé aux excuses mentales de son amie. Désolée, elle n'était pas capable d'offrir plus pour le moment, elle aussi prenait sur elle. Se laisser aller à l'explosion ces jours-ci n'était pas très sécurisé. Et puis Mar restait une amie, une confidente, une ancienne âme soeur, quels que soient leurs disputes de surface. Elle avait envie d'être loin d'elle pour le moment mais elle savait bien qu'elle ne resterait pas à ce stade éternellement. Le rituel avait endommagé leurs relations à tous les quatre. Ils avaient besoin de respirer loin les uns des autres, de prendre leurs distances. Elle, en tout cas, voulait posséder sa vie, bâtir son individualité, exister par elle-même. Mais ça n'enlevait rien à l'affection qu'elle avait pour eux. Elle allait donc essayer de ne pas tout ruiner sur un coup de tête.


Mar disparut. Peut-être le mieux à faire vu la situation. Guenièvre, restée seule avec le journaliste, le harponna une dernière fois des yeux. Qui ne disait mot consentait. Aucune preuve qu'il allait se tenir tranquille, mais il ne semblait pas en colère outre mesure, ayant même un presque sourire aux lèvres. Il avait sans doute l'habitude d'essuyer des revers. Elle aurait pu fouillé dans sa tête en utilisant la legilimencie pour vérifier ses intentions, mais elle n'en avait aucune envie. D'abord ses pouvoirs étaient bien trop incontrôlables. Ensuite, ça n'aurait pas été très éthique, et elle ne voulait pas lui donner du grain à moudre. Avec un peu de chance, il sauterait sur l'occasion de plaquer un "interview exclusive" sur sa une. Sinon... sinon elle gérerait les dégâts quand elle serait plus calme. Un petit regard vers ses mains... aucune trace de brûlure. Excellent, elle pouvait quitter la scène. De toute manière, sa balade était plus que gâchée. Un sourire poli au journaliste, un tour sur elle-même, et elle disparu à son tour.




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» Commission d'appui pour enquetes sur meurtre de journalistes
» Les journalistes haïtiens en partie responsables de l'image négative du pays
» Duvalier veut-il redevenir président?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse-
Sauter vers: