Harry Potter à notre saveur !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”

Aller en bas 
AuteurMessage
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
~+ CAMARISTE +~
avatar

Nombre de messages : 2213
Age du perso : 29 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
97/100  (97/100)
Points de vie:
100/100  (100/100)
Inventaire:

MessageSujet: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Dim 31 Jan - 19:41


31 janvier 2006
J'avais besoin de prendre l'air. Être confinée à Westmacott pour les dix prochaines années n'était pas une mince affaire, imaginez l'être dans un immense château ? Je me sentais comme Raiponce dans sa Tour. Ho, j'aurais put sortir avant, je n'était pas prisonnière chez moi. Cependant, je n'avais pas osée sortir jusqu'à aujourd'hui. Pourquoi ? Parce que j'avais honte, en premier lieu. Honte de ce que je n'avais put empêcher. J'avais, de plus, peur. Oui, peur. Peur des réactions des autres, des miens comme des autres. Certes, selon ce que Ludwig m'en avait dit, personne ne m'en tenait rigueur. Le Peuple avait été d'un bon soutien durant ma possession, il avait tenté de me retrouvée et il s'était soulevé contre les Vivants durant ma détention à Azkaban. J'avais même reçu un accueil chaleureux lors de ma première ''sortie'' au balcon. Mais ... me retrouver à l'extérieur des murs sécures de ma demeure était quand même angoissant.

Vêtue d'un manteau d'hiver, de bottes chaudes et de ma canne blanche, je marchai dans les rues du village en direction de la maison de mes parents. Je ne les avaient pas vu depuis ... depuis ... pratiquement une éternité. Et, je ne les reverrai plus jamais, en fait. Disons, pour être moins sombre que je ne leur avait pas parlé depuis ma libération. J'avais refusé de les voir. Encore une fois par honte, culpabilité et peur. Ils étaient venus au château, Jenni me l'avait dit. Mais j'avais obstinément refusée de les ''voir''. Il y avait par conséquent des années -- depuis ma possession -- que je n'avais pas rencontré mes parents, mes frères et soeurs, ma famille entière. 

Presque un an après mon procès, il était temps pour moi de tourner une page essentielle dans ma guérison. Un an. Cela ferait un an dans trois jours ! Le temps passait si rapidement ! Un an sans voir ma famille, ceux qui était pour moi les plus importants au monde. D'une manière inconsciente, j'accellerai le pas maintenant impatiente de revoir les miens. Ma canne frappant doucement le sol, j'avançai d'un pas assuré. Après un an dans mon état, je commençais à être a l'aise avec mon nouveau attirail. Il ne me restais plus qu'à m'assurer que j'allais dans la bonne direction ! Sans blague, j'étais accompagnée de mes enfants : Kevin, Tamarah, Artamir et Mardil. Ils se faisaient une joie d'aller visiter leurs grands-parents. Kevin s'assurait donc de ne pas nous perdre.
'' Nous sommes rendus à quel endroit, ninya harma ? ''

Pas que je ne faisait pas confiance à mon grand de presque dix ans, mais je tenais quand même à être certaine de notre position.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:/coachingcoccinelles.com
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
avatar

Nombre de messages : 100
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Dim 7 Fév - 7:26

Rien ne semblait plus aller. Cela faisait des années en fait que rien ne se passait comme elle l'aurait souhaité, et pourtant, Jana avait, jusqu'ici, conservé une forme d'innocence, une joie de vivre et son petit sourire sournois en coin qu'elle appréciait tant aborder. Mais les ténèbres s'était dispersées sur sa vie, avaient recouverts ses yeux, ceux de celles qu'elle aimait le plus au monde, et lui avaient volé son enfance. 
    A la maison, rien n'avait plus été pareil. Bien sûr, rien n'était jamais pareil, les catastrophes semblant s'enchaîner inexorablement dans leur quotidien. Mais le fait que Maman ait perdu la vue rendait les choses bien plus insupportables pour Jana qu'elles ne l'auraient été si elle même, ses sœurs, et ses nièces avaient été les seules touchées. 
Papa n'était pas souvent à la maison, et une petite voix vicieuse susurrait dans l'oreille de la jeune sorcière que cela n'avait finalement pas grand chose à voir avec ses obligations professionnelles. Papa avait toujours été un homme froid, distant, maussade. Pourtant, il y avait toujours cette chaleur. Cette belle sensation de sécurité, que ne pouvaient ressentir des enfants très jeunes qu'en la présence rassurante de leur père. Quelque part, lorsqu'elle regardait son père dans les yeux, Jana savait qu'elle était aimée. Malgré tout. Maintenant, elle n'avait même plus cela à quoi se raccrocher. Plus la possibilité de savoir, en lisant les traits contractés de son visage, quand il était acceptable de lui sauter dessus pour lui faire un câlin d'ours polaire, ou quand il valait mieux s'en tenir éloignée. 
Même avec Maman, son attitude avait semblait changer. Il était gêné, Jana en était sûre. En fait, la fillette se demandait toujours lequel de ses parents était réellement incapable de voir l'autre, et cela lui faisait bien plus mal qu'elle n'aurait voulu l'avouer. 

   Eavan était revenue à la maison depuis la fin du règne des Deux Grands. Depuis qu'elle aussi avait perdu la vue. Bien sûr, rien n'était définitif, et si Jana n'avait aucune idée du temps qu'Eavan allait passer à Westmacott, elle se doutait que le départ de cette dernière allait être très douloureux. Il n'empêchait que de retrouver sa soeur avait été pour elle une bouffée d’oxygène indescriptible. Bien sûr, Eavan aussi avait changé. Mais la relation qu'elle entretenait avec sa sœur était intacte, et Jana s'accrochait à cette stabilité rassurante. 
Ce que Jana pouvait aimer Eavan ! Eavan était un modèle, Eavan était LA sœur à laquelle elle voulait ressembler, et la revoir aujourd'hui avait momentanément fait oublier à Jana son quotidien déprimant. Elle avait recommencé à sautiller de partout, à parler d'une voix excitée, et à raconter à sa sœur tout ce qu'elle avait bien put faire en l'absence de celle-ci, omettant soigneusement les événements dont elle ne voulait pas se rappeler.
    Eavan les gardait, elle et Emrys. Bon, il y avait quand même deux elfes de maison présents avec eux, au cas où, mais les irritantes créatures se faisaient tellement discrètes, que Jana avait encore bien du mal à parvenir à les localiser dans la pièce. 
 D'ailleurs, s'il y avait bien quelqu'un avec qui sa relation avait souffert de sa cécité, il s'agissait évidemment d'Emrys. Jana n'avait jamais réellement supporté son frère. Elle l'aimait comme le reste de sa fratrie, ne vous y méprenez pas. Mais elle ne l'avait jamais que toléré sur ce qu'elle considérait être son territoire. Le fait que ce dernier puisse toujours voir avait rendue Jana folle de jalousie. Elle s'était mise à détester Emrys pour tout ce qu'elle n'avait plus l'occasion de faire. Elle le détestait pour utiliser les magnifiques crayons aux belles couleurs qui lui manquaient tant, pour les livres qu'il lisait alors qu'elle ne le pouvait plus. Pour pouvoir voir le visage de Maman, voir la minuscule lueur au fond des yeux de Papa. Pour le fait que le regard que posait ce dernier son plus jeune enfant était très certainement moins gêné, moins hésitant, moins fuyard que celui qu'il destinait maintenant à Jana.
Toutes ces choses, pour lesquelles elle le savait n'être nullement responsable, mais pour lesquelles elle s'était mise à lui en vouloir. 

   Parfois, Jana souhaitait que Julianne n'ait jamais effectué ce voyage temporel. Elle n'aurait jamais existé. Maman serait morte. Mais tout aurait été tellement plus simple... Evidemment, elle ne le pensait pas réellement, et si elle regrettait la tournure qu'avait prise sa vie, pas une fois elle n'en avait voulu à sa sœur aînée. Clairement, Julianne n'avait rien à voir avec toute cette histoire. Personne ne devrait, aux yeux de Jana, reprocher à cette dernière de se débattre des griffes d'une malédiction effroyable qui la précédait même. 
Ne pas voir sa sœur avait été douloureux. Savoir ce qu'elle avait vécu l'avait été aussi. Jana ne pouvait imaginer l'état dans lequel se trouvait Julianne présentement. L'envie de la voir était bien vivace, mais elle était aussi effrayée par ce qu'elle trouverait lorsqu'elles serait face à face. En réalité, elle avait tellement, tellement peur que Julianne ne soit plus Julianne, sa sœur adorée, sa sœur courageuse, déterminée, qui savait se défendre et être elle-même malgré toutes les responsabilités qu'elle avait. 

   Papa été rentré à la maison dans la soirée du vendredi. Il était resté assez discret, avait un peu parlé avec Eavan, grommelé quelques paroles insignifiantes avec Maman, et avait presque totalement ignoré Jana et Emrys. 
Aujourd'hui, il était dehors avec Maman. Jana en avait été étonnée mais n'avait rien dit. Après tout, peut-être avaient-ils quelque chose d'important à faire qu'elle ignorait. 
Quoi qu'il en fut, ils avaient passé la journée avec Eavan et les enfants de cette dernière, jouant à des jeux ou discutant simplement.
Cela avait été formidable. De pouvoir faire des choses normales! Eavan l'avait même laissée utiliser sa magie "accidentelle", qu'elle parvenait plus ou moins à contrôler, pour mettre la table à midi. Et elle n'avait cassé qu'une seule assiette ! Jana en avait été très fière, et ravie de l'attention qu'on lui avait porté. Maman ne les laissait presque plus utiliser leur magie depuis qu'elle avait perdu la vue, de peur de ne pas être en mesure de gérer si quelque chose tournait mal. Papa, lui, avait toujours refusé qu'ils l'utilisent sciemment, râlant que si les règles concernant la restriction de la magie chez les enfants étaient là, c'était pour une bonne raison. Ce qui était scandaleusement ridicule aux yeux de Jana. Si elle était née avec de la magie, c'était pour l'utiliser. Vraiment ces adultes ! N'importe quoi ! 

- Je te le dis Eavan, de TOUS les bébés que tu auras, ne donne JAMAIS naissance à un enfant en fin d'année. Déclara t-elle à sa sœur, assise à côté d'elle sur le canapé. C'est vraiment trop trop trop trop trop nul d'être né en fin d'année. Non seulement ton anniversaire tombe presque en même temps que Noël, et après tu dois attendre PRESQUE UNE ANNEE pour avoir de nouveau des cadeaux, mais en plus, tu rentres à Poudlard un an après les enfants qui ont les même âge que toi mais sont nés un peu plus tôt. C'est vraiment trop naze. 

   Oh bien sûr qu'elle avait déjà râlé à ce sujet. Elle avait supplié Papa de changer la règle. Il avait refusé bien sûr, et Jana avait même cru discerner un léger amusement de sa part entre tous les grognements qu'il avait proféré en entendant sa requête. 
   Caressant distraitement la tête de Cassoulet, installé confortablement à côté d'elle -leur rapport s'était nettement amélioré depuis qu'elle ne pouvait plus le pourchasser à travers la maison, ou l'attraper pour lui enfiler d'hideux nœuds roses- elle se redressa vivement en entendant quelqu'un sonner à la porte. Bha, c'était bizarre ça! Personne n'utilisait jamais la sonnette, et Papa et Maman n'avaient aucune raison d'annoncer leur arrivée dans leur propre maison. Mais peut-être était-ce pour leur procurer un signal sonore, de sorte qu'elles ne soient pas trop surprises ? 
Quoi qu'il en était, Jana bondit du canapé, et se précipita vers la porte, l'ouvrant précipitamment avec un léger sourire. Car après tout, il ne pouvait plus rien arriver de mal maintenant. 

... N'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
~+ SCÉNARIUM +~
avatar

Nombre de messages : 1893
Age du perso : Intemporel
Fonction : Prendre charge les personnages non joués dont vous avez besoin.

MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Dim 7 Fév - 11:08

Kevin Jedusor, Tamarah Jedusor, Artamir VanHolsen & Mardil VanHolsen

C'était une merveilleuse journée ! Maman avait enfin décidé de sortir et pas pour n'importe quelle raison ! Non, elle avait décidé de sortir pour aller visiter Mamie et Papie Rogue ! La joie ! Alors que Mardil ne savait plus où donner de la tête tant il était excité, Artamir souriait à pleines dents en marchant près de sa mère. Il adorait pouvoir se balader ainsi, parmi les sujets de son Père (et les siens) question de se ''montrer'' un peu. Pas qu'il était imbu de lui-même très loin de là ! Toutefois, il aimait bien le regard particulier que les gens posait sur le famille royale. Cela lui donnait une sorte de ''petit velours'' dont il avait bien besoin dans sa timidité presque maladive. Avec la triste disparition de son aîné Ilmare, Artamir avait un grand besoin de prendre confiance en lui. Le trône lui revenait maintenant. Il devait sortir un peu de sa carapace. Bref, il était bien content d'être de sortie et il marchait fièrement près de sa Mère, jetant des regards protecteurs aux alentours. Si une personne osait lui parler mal, arrrrrrr ! 

Pour ce qui était des jumeaux, ils étaient comme d'habitude presque collés l'un sur l'autre. Tamarah marchant à la droite de son frère, elle lui tenait la main. Elle se fiait à lui pour ses déplacements, malgré sa canne blanche. Avec Kevin, elle savait qu'elle ne risquait rien. Elle redressa le capuchon de son manteau de sa main libre avant de tourner son regard en direction de son frère, à qui sa mère venait de demander où ils étaient rendus. Bonne question ! Ses frères n'allaient jamais les perdre, mais sait-on jamais !

'' O marta-návë '' dit Kevin en appuyant sur la sonnette d'entrée

Il avait à peine sonné que la porte s'ouvrait pratiquement en catastrophe. Derrière se trouvais sa tante Jana. Avec un sourire, le descendant de Voldemort dit :

'' Fermes la bouche, tu vas manger une mouche ''

Haha. Il adorait taquiner sa tante ! Elle était drôle quand elle râlait et, en plus, maintenant qu'elle était aveugle il pouvait esquiver ses coups ! La fin de la malédiction Ternac avait ses avantages !

Tamarah : '' Kevin, mais arrêtes ! ''
Mardil : ''Hahahaha, une mooouuuccchheeeeeee ! ''
Artamir : ''On peut entrer, fait froid ! Puis, il y a un type là, qui à l'air de vouloir lancer une roche à Maman ''
Kevin : ''Où ça ?! Hey toi ! Va chier !''

Maman ne sera pas contente, mais tant pis !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Sam 20 Fév - 11:32


Rien allait plus, certes, mais est-ce qu’une seule fois dans ma vie les choses avaient été comme elles auraient dû être ? Allons donc ! Mon existence en elle-même, de même que celles des autres membres de ma fratrie hormis Julianne, reposait sur un amalgame de coïncidences et d’erreurs spatiotemporelles. En des termes plus simples, je n’aurais pas dû naitre. Dans de pareilles circonstances, vous trouvez possible de vivre dans la normalité telle que nous la connaissons ? Et puis d’aussi loin que je me souvienne, je ne me rappelle pas avoir vécu avec un autre sentiment que la peur ou l’impression que je perdrai, à tout instant, tous ceux que j’aime. Si maman et papa ont toujours fait en sorte de nous protéger contre les aléas de la vie, leurs inquiétudes, elles, étaient bien palpables.

À l’inverse de Jana, ma sœur cadette, je n’avais jamais eu cette joie de vivre ou cette petite étincelle de gaité permanente dans les yeux. Je me suis toujours demandé, d’ailleurs, où elle puisait la force d’être à ce point optimisme, et ce malgré tout ce qui s’acharne sur notre famille. Je me disais qu’elle allait grandir et qu’elle finirait par réaliser, tôt ou tard, que la vie n’était pas seulement un conte de fée. Moi, à son âge, je n’avais guère le temps ou l’envie de m’amuser. J’ai toujours eu tendance à me préoccuper et à m’inquiéter de tout et de tout le monde, en tout temps, en silence et sans rien dire pour ne pas déranger. Je n’ai jamais été très bavarde, mais Merlin que j’aurais eu des choses à dire si l’on m’en avait donné le droit ou l’occasion. Cela m’aurait peut-être valu que l’on me colle à la peau autre chose que cette naïveté ou cette fragilité qui ne me ressemble pas du tout. Bref…

Un an. Qu’est-ce que c’était, un an, devant cette éternité qui m’attendait à vivre dans le noir le plus complet ? Sauriez-vous me le dire ? Un an que ma vie était devenue pire que l’enfer même depuis que les Enfers m’avait arraché la vue. Ça aurait pu être pire, je le consens. J’aurais pu mourir ou, plus triste encore, perdre ma famille. Tout ça, je le savais éperdument, oui, mais je ne pouvais toujours pas me résoudre au fait que je ne verrais plus jamais le sourire de mes enfants et le visage des personnes qui me sont chères. Un an, déjà, que nous étions sans nouvelles de Julianne ; celle que je considérais aujourd’hui être la source de mon malheur. « Ne jette pas la faute sur ta sœur, elle n’y est pour rien », n’a-t-on cessé de me dire. Ça aussi je le savais, mais j’avais ce besoin, déraisonnable certes, de chercher à tout prix un coupable. Et de nous 6, Julianne était celle qui avait toujours eu le don – la mal chance, plutôt – de s’attirer des ennuis en nous entrainant avec elle. C’était donc facile de la blâmer, elle. Est-ce que j’en voulais à ma sœur ? La question ne se posait même pas. Oui, bien évidemment ! Je lui en voulais pour tout et pour rien en même temps…

Un an, donc, que je tournais en rond. J’avais perdu le gout de tout et c’est à peine si j’arrivais à m’occuper de mes enfants. Ainsi, il fut décidé – par Luka et ma mère plus que par moi - que je retourne chez mes parents, comme une gamine incapable d’accomplir les choses d’elle-même. C’était comme revenir à la case « Départ ». Pfff ! Tourner en rond chez moi ou tourner en rond chez mes parents… Quelle différence cela faisait-il ? Étais-je à ce point devenue un handicap pour mes enfants et mon mari pour qu’il faille m’envoyer au château familial ? On me donnait l’impression d’être inutile et je n’avais pas besoin ça. J’étais seulement aveugle, pas impotente !

Maman n'était point là. Et papa... n'en parlons pas. On m’avait confié la responsabilité de mes cadets en leur absence. Quelle consolation ! Je me réjouissais toutefois de savoir mes enfants avec moi. Luka me les avait laissés pour la journée, non pas sans vouloir rester avec nous, mais le travail l’appelait. Toujours est-il que je me trouvais au salon en compagnie de Jana. Mes enfants et Emrys s’amusaient plus loin. L’enthousiasme de ma petite sœur avait parfois beau me tomber sur les nerfs, la savoir auprès de moi me réconfortait plus que celle de ma mère. Nous vivions toutes deux la même chose et nous nous accrochions l’une à l’autre comme si nos vies en dépendaient. Jana était devenue pour moi ce que j’avais été pour Julianne à une certaine époque qui était aujourd’hui résolu. Elle était ma confidente, mon amie, ma bouffée de fraicheur dans cette morosité qu’était devenue ma vie.


- Rassure-toi, Jana… Après celui-là, dis-je en désignant mon ventre rebondit par ma quatrième grossesse, il n’y en aura pas d’autre. Et, à moins qu’il ne soit anormalement constitué au point de vouloir pointer son nez en décembre, c’est au printemps qu’il verra le jour. Ajoutais-je en soupirant.

À ce moment, on sonna à la porte. Étrange… Mes parents n’avaient effectivement aucune raison de s’annoncer dans leur propre maison et nous n’attendions personne. Je me tournai instinctivement vers Jana qui ne voyait pas plus que moi qui nous rendait visite. Je n’avais guère envie de répondre. Être aveugle, en plus de m’avoir amené à me renfermer, m’avait rendu craintive. Jana, plus dégourdie que moi, alla répondre. J’entendis alors les voix familières de mes neveux et de ma nièce. Julianne s’en venait… Je n’avais pas envie de la voir. Pas aujourd’hui…
Revenir en haut Aller en bas
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
~+ CAMARISTE +~
avatar

Nombre de messages : 2213
Age du perso : 29 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
97/100  (97/100)
Points de vie:
100/100  (100/100)
Inventaire:

MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Sam 20 Fév - 15:17

Ainsi, nous étions arrivés. Heureusement que j'avais demandé où nous étions, sinon je me serais frappé le nez contre la porte ! Affichant un petit sourire en coin, je laissai mon fils aviser de notre présence. Je n'attendis que peu de temps avant qu'elle ne s'ouvre. Et, de la manière dont elle venait de s'ouvrir, la personne qui s'était exécutée ne pouvait qu'être que ma petite soeur. Aucune chance que ce soit mon père ! Je lui fit donc un sourire tendre quoiqu'un peu nerveux. Je ne savais pas trop comment elle allait m'accueillir. Avant, nous avions un bon lien ... maintenant, est-ce qu'elle serait heureuse de me voir ? La malédiction Ternac avait brisée beaucoup plus de choses que nécessaires. Si je pouvais aller anéantir les Enfers, je le ferais ! Mais ça, personne ne le pourrait jamais. Quoique ... nan !

'' Bonjour Jana '' dit-je d'un ton doux
Voilà que Kevin lui disait de fermer la bouche pour ne pas avaler de mouches. Mes autres enfants se mirent de la partie, Tamarah la juste, Mardil le coquin et Artamir le logique. Oui, il faisait froid en effet ... et quoi ? Un homme voulait quoi ? Je tournai la tête par réflexe parce que je ne pouvais voir personne évidemment. De toute manière, s'il y avait vraiment une menace, un de mes gardes allait en prendre charge. Mais, sait-on jamais ... et ...

'' Kevin ! ''

Je portai mon regard aveugle en direction de mon fils aîné. Il en avait de ces manières ! Voyons ! Cet enfant était intenable !

'' Ce n'est pas une façon de s'adresser aux gens et de se comporter, jeune homme ! ''

Je lui fit un air mécontent avant de reporter mon attention vers l'endroit où je croyais que Jana se trouvais.

'' On peut entrer ma puce ? ''

Parce que, si c'était vrai la situation du type à la roche ... et que mes gardes ne l'arrêtait pas à temps, il se pouvait que ce soit ma soeur ou un de mes enfants qui la reçoive dans le front.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:/coachingcoccinelles.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Lun 22 Fév - 12:41

Cela faisait longtemps qu’Aetha n’était pas venu à Westmacott pour voir sa famille. Les rares fois où elle y passer, c’était en coup de vent avec leur « maison » d’apparence qui téléportait directement à Paris. Cela leur servait surtout quand la petite famille devait se déplacer, sinon elle transplanait. La dernière fois qu’elle avait dû les voir… cela devait remontait à un moment. C’était principalement Augustus qui faisait le voyage, puisqu’il devait aller à l’institut supérieur de magie pour étudier. La jeune femme, elle restait principalement à Versailles à faire la coordination avec ses officiers. Son Fléau lui avait relaté des agissements étranges de certains vampires du Sabbat. Son Prévôt étudiait avec ses sentinelles la meilleure stratégie pour défaire une meute qui sévissait actuellement dans le Nord-Ouest de la capitale française. Par chance, les lycanthropes les avaient laissés tranquilles en ce moment. Son Primogénat lui avait rapporté les faits de chaque clan et visiblement tous actaient pour aider à la protection du domaine. Il y a peu, elle s’était enfin décidée à choisir un Sénéchal qui lui permettrait de bouger un peu plus facilement et surtout essayer de retourner au Ministère de la Magie anglaise. Quand elle s’était assuré que tout allait dans le sens qu’elle souhaitait, elle demanda à son Aymeric Delacroix, Son Sénéchal, un vampire du clan Ventrue, de faire le suivi des affaires et de l’en tenir informer régulièrement. Pour ça, Aetha avait du acheter un fameux téléphone portable, ces objets moldus qui servent à communiquer. C’était pratique et rapide mais elle avait mis un bon moment avant de s’y habituer. L’utilisation n’était pas trop compliqué, il y avait un bouton pour appeler ou décrocher, et un pour chercher le numéro dont on a besoin. Oui Aymeric lui avait tout pré-enregistré…

Ce jour là, l’ancienne Gryffondor décida d’emmener la petite famille voir Mamie Gwen et Papi Sevy. Leithian sautilla partout et commencé à devenir intenable. Oui, quand ce n’était pas Irissë qui était surexcitée d’aller chez Papi Sirius, c’était son jumeau… Augustus était quelques peu occupé avec une affaire en cours et ne pouvait se déplacer. Il se proposa de garder Aryon qui dormait encore. Aetha prépara donc les trois plus grands et ils empruntèrent la porte de la maison qui menait au village vampirique de la banlieue londonienne. Leithian tenait la main de sa mère et la tirait en direction de la maison des Rogue. Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent à la demeure où étaient en train de rentrer sa cousine et ses enfants. Ils s’approchèrent.


« Bonjour Julianne. Et bonjour les enfants. »
Revenir en haut Aller en bas
Jana Rogue
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
~+ CRÉATURE MAGIQUE +~
avatar

Nombre de messages : 100
Age du perso : 9 ans
Patronus : Un Crocodile

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Mar 1 Mar - 16:03

Oh non, Jana n'avait eu aucunement besoin d'entendre la voix de Kevin, ni même celle de sa sœur, pour savoir que Julianne se trouvait là dès l'instant où elle avait ouvert la porte. Ben oui, quoi. Elle était aveugle, pas stupide. Tout dans l'air lui faisait sentir la présence tant désirée et à la fois tant redoutée de son aînée. 
Avait-elle envie de voir Julianne ? Oui. Sans hésitation. Jana avait besoin, désespérément besoin, que tout redevienne le plus possible comme avant. Elle voulait retrouver sa Maman, qui chantait dans la cuisine, embêter Papa, sortir avec Eavan pour voir les hiboux sur le chemin de traverse. Elle voulait aller à Poudlard de nouveau, et se promener dans le parc, semer Doliprane et Aspirine. Remettre des nœuds roses au cou de Cassoulet. Bref. Elle voulait retrouver sa vie, comme elle l'avait toujours été. Et cela impliquait retrouver Julianne. La vraie Julianne, hein! Pas la Grande. Pas la méchante Julianne, qui avait fait tant de mal autour d'elle. 

Jana avait certainement dû rester quelques instants sur le pas de la porte, complètement pétrifiée, parce que son neveu Kevin lui persiffla, comme à son habitude, une blague vraiment pas drôle du tout. Ses paupières se plissèrent dangereusement, fusillant de son regard vide l'espace où -elle l'espérait- se trouvait le membre d sa famille qu'elle aimait le moins (avant ou après Emrys selon les jours). 

- Va sucer un hippogriffe, Kevin! Rétorqua-t-elle, parvenant royalement à contrôler son envie d'éclater de rire. 

Bien sûr, l'injure ne venait pas d'elle, hein! C'était Marcus qui avait dit ça, lors de sa dernière visite à Westmacott. Marcus venait très très très rarement les voir. Mais quand cela arrivait, il laissait toujours des expressions et tensions relativement fortes dans l'air. Depuis son passage, "va sucer un hippogriffe" était l'insulte préférée des deux derniers enfants de la fratrie Rogue, qu'ils se balançaient sans arrêt, à la moindre petite contrariété avant de rire de manière incontrôlable. C'était Emrys qui avait le plus apprécié cette remarque, se faisant punir à de multiples reprises par leurs parents fatigués. Jana, elle, était beaucoup plus subtile. Normale, hein! Elle était une fille, et qui plus est, une future Serpentard. Les bêtises, elle les faisait bien sûr. Seulement, elle, elle ne se faisait que rarement attraper.
Après avoir échangé deux ou trois autres insultes avec son neveu, Artamir déclara que quelqu'un voulait jeter une pierre à Julianne. Kévin l'insulta, et bien malgré elle, Jana mêla un petit rire amusé aux ricanement plus prononcés des enfants VanHolsen. 

Julianne demanda d'une voix très calme s'ils pouvait entrer. Elle hésita. Pendant quelques secondes, elle fut très tentée d'appeler Eavan. Après tout, c'était Eavan l'adulte, dans la maison. C'était à elle de prendre la décision, non ? Mais Jana chassa cette idée de son esprit. Elle avait 9 ans par la braguette de Merlin ! Elle devait être capable de choisir, elle aussi. Puis Julianne était un sujet de conversation qu'Eavan et elle évitaient. Jana ne savait pas trop ce qu'Eavan pensait, mais elle l'avait entendu marmonner à ce propos avec Maman, et elle se doutait que sa soeur gardait pour leur aînée une sorte de ressentiment. Ensemble, elles n'avaient pas une fois mentionné le nom de Julianne. Pas que le sujet soit totalement tabou, hein. Juste qu'elles représentaient l'une pour l'autre la parcelle restante de normalité dans leur vie. Alors tout ce qui sortait de cette zone réconfortante était écarté d'un accord non-verbal. 
Mais et si Julianne la Grande était toujours là? Et si le rituel n'avait pas bien fonctionné ? Que la Grand était présente, cachée dans un recoin de l'esprit de sa soeur ? 
Jana hésita encore, mais fut sauvée par un autre événement: leur cousine Aetha était là aussi ! 
Pendant l'échange, Cassoulet avait rejoint sa petite compagne, et avait effleuré la jambe de Jana se son pelage noir touffu. 
Bon. Son magnifique chat ne crachait pas comme il l'avait fait sur Julianne la Grande. Et Aetha était là aussi, et pas aveugle. Elle était puissante et pourrait certainement maîtriser la situation en cas de problème. 

- Ben oui, entrez. Décida t-elle finalement, retournant lentement dans le salon. Elle reprit rapidement sa place à côté d'Eavan, se rapprochant instinctivement de sa soeur. Maintenant, adviendrait que pourrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
~+ CAMARISTE +~
avatar

Nombre de messages : 2213
Age du perso : 29 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
97/100  (97/100)
Points de vie:
100/100  (100/100)
Inventaire:

MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Mar 1 Mar - 16:41

(Va sucer un hippogriffe ?  Shocked Shocked haha haha haha)
Je me tenais sur le pas de la porte, affichant un air décontracté. Bien malgré moi, l'idée d'un type qui s'apprêtais à me lancer une roche me rendait plus que nerveuse. Lorsqu'on ne voyait rien, il était bien ardu de se protéger contre les attaques. Puis, le Ministère m'avait retiré le droit de posséder une baguette magique pour une période de dix années. Alors, comment me protéger et protéger mes enfants contre la lapidation ? Le seul moyen de défense qui me restais demeurait mon contrôle sur mon élément. D'une main, je tâtai dans le vide pour rassembler mes enfants -- et les compter -- avant de changer imperceptiblement l'essence de l'air nous entourant créant ainsi un bouclier protecteur. Advenant qu'une roche me soit effectivement lancée, elle allait biffurquer sur cette sorte de dôme aérien. Une bonne affaire de faite ! J'allais ouvrir la bouche pour demander à ma soeur si elle était toujours là, quand je l'entendis prononcer une insulte particulièrement salée. Va ... comment ? Va sucer un hippogriffe ?! J'ouvris grand la bouche et écartillai les yeux, pendant que mes fils Artamir et Mardil se marraient comme des ânes. Tamarah demeurait silencieuse, il était donc difficile de connaitre sa réaction. Pour ce qui était de Kevin, il lança un :

" Manges d'la crotte de sombral, toi ! ''

Je refermai la bouche. Bon sang ! Qu'est-ce qui était arrivé à Jana, si gentille, et à mon fils pendant ma possession ? Ils étaient devenu des délinquants ou quoi ? Ou pire, des pré-ados !

'' Kevin ! Surveilles ton langage ! Et Jana, voyons ... où ... où as tu entendu ça ? ''

Est-ce que mes parents se disputaient à ce point ? Oui, je savais que cela n'allait pas bien entre mes parents. J'étais coupée volontairement de ma famille depuis un an, mais je n'étais pas idiote à ce point. De un, cela ne fonctionnait déjà pas trop trop avant ma possession. De deux, je prenais des nouvelles via Ludwig. Bref, si la situation était à ce point tendue cela était de mauvais augure. Je laissai passer un soupir entre mes lèvres, un soupir rempli à la fois de lassitude et de culpabilité. C'était de ma faute. Si je n'avais pas effectué ce voyage dans le temps mes parents ne se disputeraient pas. Parce que ma mère serait demeurée morte. Mais, en même temps, mes merveilleux frères et soeurs ne seraient jamais nés. Alors ? Comment devais-je me sentir ?

Je sursautai. Aetha venait de me saluer et je ne l'avais même pas entendu arriver. Je tournai la tête en direction de ma cousine, qui venait de me saluer comme si rien ne c'était passé. Elle aussi, je ne l'avait plus revu depuis ma possession et mon retour ''à la normale". Je lui fit un sourire, heureuse qu'elle ai répondu positivement à mon hibou. Oui, parce que je n'étais pas ici par hasard. Il y aurait beaucoup de monde dans le manoir Rogue ... et mes parents n'étaient pas sorti par hasard non plus. J'avais tout manigeancé. Il fallait que je parle à mes soeurs.

" Bonjour Aetha ... ça me fait plaisir de te revoir "

Bien "revoir" ... enfin. Vous comprenez. Comme Jana venait de nous autoriser à entrer, je poussai mes enfants de la main et j'entrai à mon tour. J'imaginais que rien n'avait changé depuis les années et que les meubles se trouvaient au même endroit. Je retirai donc mon manteau et, baguette blanche en main, je me rendis au salon. Comme j'avais laissé le bouclier aérien en place, il me fut aisé de savoir que ma soeur Eavan se trouvais assise sur le divan. Elle contrôlais la terre, je contrôlais l'air ... mon bouclier fut donc "coincé" et se courba légèrement vers l'intérieur quand j'entrai dans son essence. Comme la terre avait impact sur les molécules d'air. 

" Bonjour Eav " dit-je d'un ton timide mais rempli d'affection
Je mit fin à mon impact sur l'air et le bouclier tomba. Je tâtai mon environnement, trouvai le fauteuil et m'y assied, ajoutant :

" Un type voulait me lancer une roche, selon Artamir "

Je regardai autour de moi, comme à la recherche de quelqu'un. Je voulais que tout le monde y soit.

" Abigail est arrivée ? ''

Ce n'était un secret pour personne que je n'acceptais pas cette soeur. Au moment de ma possession, je commencais tout juste à accepter de lui parler. Je voulais tenter de la connaitre, créer un lien ... si c'était possible de le faire, mais je n'avais pas eu le temps. Peut-être que mon plan serait l'occassion de la connaitre mieux et peut-être que je pourrais un peu plus accepter sa présence. Ce n'était pas de sa faute si ... si mon père était ... bon, d'accord, ce n'était pas de sa faute non plus, mais bref. Elle avait sa place dans le plan, c'était même nécessaire.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://http:/coachingcoccinelles.com
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 85
Age du perso : 12 ans
Fonction : + Deuxième année; Gryffondor +

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   Ven 20 Mai - 8:32

Tamarah bouillait d'impatience de revoir sa famille presque au complet. Parce que depuis le retour de maman, la petite famille n'était pas sortie souvent. Alors lorsque Maman avant décidé qu'il était temps d'aller faire une petite visite à papy et mamie, Tamarah n'avait pas attendu deux fois avant de mettre son manteau et de se laisser guider par Kevin, à travers les rues de Westmacott, jusqu'à ce qu'il sonne à la porte de la maison de papy. Mais ce n'était pas papy qui avait ouvert, d'après ce qu'elle pouvait en entendre... Oui, parce que Kevin avait pour principe d'embêter tante Jana à tout va...

- Kevin, mais arrête !

Ben oui, elle, elle voulait faire un câlin à tante Jana et puis aussi à Tante Eavan qui était là elle aussi. Elle poussa donc son jumeau, tout en entrant dans les lieux avec maman et ses frères, avant de faire le tour de la maison pour câliner toutes ses tantes, même Jana qui avait été portant très méchante avec Kevin.

- Faut pas te laisser marcher dessus par Kevin.

Oui, parce que parfois, il était très agaçant. Surtout quand il se liguait avec Emrys contre les deux filles. Ben tiens d'ailleurs, il était parti où Kevin ? Etait-il déjà parti avec Artamir, Mardill et Emrys pour monter des plans grandioses et diaboliques contre les deux fillettes ? Non, parce que Tamarah n'avait pas du tout envie de jouer elle... D'ailleurs, elle préférais largement se coller à maman pour un câlin... 

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: “Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”   

Revenir en haut Aller en bas
 
“Que pouvez-vous faire pour promouvoir la paix dans le monde ? Rentrer chez vous et aimer votre famille !”
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
» avez-vous des suggestion pour Forum ou EHM
» Comment faire pour gérer le plaisir des gens à xp sans qu'ils ne soient lvls 12 en 3 jours ?
» Blblbl. Oui ceci est du remplissage de titre. Et grâce à ça je vais vous faire perdre trentes secondes de lecture et vous faire sourire légèrement même si certains diront "c'est pas vrai j'ai pas sourit". Ceux là je les zute. C'est clair ? Bref.
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Londres :: Le Village de Westmacott :: Le village-
Sauter vers: