:: La ruée des Moldus :: Le joyeux Moldu :: Fan Action :: Fanfics Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aetha Rogue - Le Faucon Noir

avatar
Aetha Rogue
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Entre Paris et Londres
Age du perso : 25 ans
Fonction : Ministre de la Magie, Princesse des vampires camaristes de Paris, Attrapeuse des Harpies de Hollyhead
Patronus : Phénix
Date d'inscription : 05/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Fév - 6:10
Voici une Fan Fiction que j'avais commencé à écrire et que je n'ai jamais eu le courage de terminer. J'en avais fait un résumé dans mon ancienne fiche de personnage mais malheureusement, impossible de remettre la main dessus.



  1. Un long soir d'Automne... // 31 octobre 1981 - 14/15 mois (écrit 03 janvier 2007)
  2. Un bien drôle de don... // 16 aout 1985 - 5 ans (écrit 20 janvier 2007)
  3. Bonne fête! // juin 1987 - 6 ans (écrit 28 janvier 2007)
  4. Confidences... // 24 novembre 1998 - 8 ans (écrit 8 janvier 2007)
  5. La révélation // avril 1990 - 9 ans
  6. Douloureux départ // aout/septembre 1991 - 11 ans
  7. La rencontre // septembre 1991 - 11 ans
  8. Tentative de suicide // septembre 1991 - 11 ans (écrit 5 janvier 2007)
  9. Visite à Azkaban // octobre 1991 - 11 ans
  10. Vacances d'été // 16 aout 1992 - 12 ans
  11. Envolée nocturne // février 1993 - 12 ans (écrit 4 janvier 2007)
  12. Une Attrapeuse hors pair // avril 1993 - 12 ans
  13. Échappatoire // 16 aout 1993 - 13 ans
  14. Le retour à Londres // septembre/novembre 1996 - 16 ans
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aetha Rogue
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Entre Paris et Londres
Age du perso : 25 ans
Fonction : Ministre de la Magie, Princesse des vampires camaristes de Paris, Attrapeuse des Harpies de Hollyhead
Patronus : Phénix
Date d'inscription : 05/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Fév - 6:12
1- Un long soir d'Automne...


C'était le soir du 31 octobre, le jour d'Halloween. Il faisait froid, le vent soufflait, les feuilles mortes se décrochaient des arbres et virevoltaient dans le ciel. On pouvait voir dans les rues de Londres les cheminées fumantes et les fenêtres éclairées. Personne ne se doutait de ce qu'il allait ce passer... Personne...

Ce soir là, Sealya était dans la cuisine, la petite Lohana, qui ne dormait pas beaucoup, près d'elle. Dans la chambre, la petite Aetha, qui contrairement à sa jumelle était une vraie marmotte, ne pouvait pas dormir. Son père, Sirius, décida de la prendre dans ses bras. Il devait sortir pourtant ce soir là. il emmena la petite avec lui, laissant seul son amante et sa fille. Il partit donc chez Severus Rogue, le frère de Sealya, pour une raison inconnu. Albus Dumbledore s'y trouvait aussi. Personne ne savait ce que complotaient ses trois là...

Sirius tapa à la porte. Personne ne répondit. Il allait retaper à la porte car Severus vint ouvrir.


"Bonsoir Sirius" dit Severus d'un ton froid.
"Bonsoir Severus" répondit Sirius avec le même ton.

Il entra dans la maison et tout deux allèrent au salon. Albus Dumbledore les attendait, assit dans un fauteuil, près de la cheminée. Sirius portait Aetha, qui s'était endormi, dans ses bras, envelopper dans une couverture.

"Sirius, que fait Aetha ici? demanda Severus. Elle ne devait pas rester avec Sea?
"Oui, elle devait. Mais elle n'arrivait pas à dormir et le seul endroit où elle ne pleurait pas, c'était dans mes bras." rétorqua Sirius.

"Cela n'a pas d'importance, elle est beaucoup trop jeune pour comprendre le sens de notre entrevue." dit Albus, d'un ton calme.

Sirius alla déposa dans un berceau, dans un petite pièce non loin d'eux, afin d'entendre si elle se réveille de nouveau.

Aetha sentit que son père n'était plus près de lui. Elle était beaucoup trop loin d'eux pour entendre quoi que ce soit mais percevait la voix de son papa. Elle ouvrit les yeux et... vit un homme, grand, vêtu de noir, le visage caché, juste devant elle. Elle ne savait pas du tout qui cela pouvait être. C'était Voldemort. Il s'était introduit dans la maison, et sans faire de bruit il s'était approchait du berceau. Il pointa sa baguette sur l'enfant. Aetha se sentit menacé et pleura de toute ses forces afin d'appeler son père.


"Mince, elle s'est encore réveillé" dit Sirius en entendant les pleures.
"Voilà pourquoi tu n'aurais pas du l'amener ici, elle ne va pas te laisser tranquille" répliqua Severus.

Sirius se leva pour aller prendre sa fille mais en voyant la personne qui se tenant devant, il devint blanc et resta figé. Les deux autres regardèrent alors en direction du berceau. Dumbledore se leva d'un bon de son fauteuil.

"AVADA KÉDAVRA!" commença à dire Voldemort.

"EXPELLIARMUS!" s'écria Albus en pointant sa baguette sur Voldemort, déviant ainsi le sortilège de ce dernier.

Voldemort fut projeté avec une telle force à travers la pièce qu'il traversa les murs, la porte de service de la cuisine et fini dehors. Albus le suivit et pointa encore sa baguette sur lui. Il se releva et s'enfuit au loin dans la nuit. Dumbledore était bien le seul sorcier qu'il craignait.

Pendant  qu'Albus s'occupait de Voldemort, Sirius et Severus allèrent au chevet d'Aetha. Elle était mal en point, elle avait était touché en plein dans la poitrine. Elle n'était pas encore morte mais les minutes étaient comptées.


"Albus!" cria Sirius, "Venez vite! Aetha est blessée!"

Sirius était terrifié. Il ne voulait pas perdre sa petite fille. Plus rien avait d'importance pour lui en ce moment. Albus arriva en courant.

"Que ce passe-t-il? Faites moi voir sa blessure. " demanda-t-il.

Sirius passa sa fille à Albus. Quand il constata la gravité de la situation...


"Il n'y a qu'un seul moyen de la sauver."

Il siffla.

"Albus, ce n'est pas le moment de siffler" fit remarquer Severus.
"Tais-toi un peu, espèce d'imbécile! Il appelle Fumseck!" répliqua Sirius, d'un ton sec.

En effet, un phénix passa par la fenêtre et vint se poser près de Dumbledore. Albus lui montra Aetha. Fumseck comprit se qu'il devait faire. L'oiseau s'approcha et fit apparaître ses larmes. Au moment où les larmes allaient cicatriser la plaie, une de ses plumes tomba et se glissa sous la peau d'Aetha. Sirius, soulagé, eu les larmes aux yeux. Il avait tellement eu peu pour son enfant. Il sauta au cou de Dumbledore.

"Albus, comment vous remercier? Vous venez de sauvé la vie à Aetha. Je vous en serai à jamais reconnaissant."

"Remerciez plutôt Fumseck, lui répondit humblement Albus, sans lui, elle n'aurai pas survécu."

Sirius reprit Aetha, ferma les yeux et la serra fort contre lui.

"Ma petite fille, je t'aime et je ne te quitterai plus jamais."

Soudain, Sirius ouvrit les yeux. Il venait de réaliser que si Voldemort s'était attaqué à Aetha, il allait sûrement s'attaquer à Lohana, sa jumelle.

"Lohana! s'écria Sirius, il faut que j'aille la protéger!"

Sirius se retourna vers Severus. Il lui tendit Aetha.

"Severus, je te confie Aetha. Prends soin d'elle."
"Tu me prends pour qui? C'est la fille de ma sœur! J'en prendrai soin comme si c'était ma propre fille" répondit froidement Severus.
"Merci Severus."

Sirius se redressa, en fila son manteau.

"Soyez prudent Sirius, on ne sait jamais ce qu'il peut se passait dehors désormais ce soir" dit calment Albus.
"Merci du conseil Albus" dit Sirius en passant le pas de la porte.

Sirius courait aussi vite qu'il le pouvait. Il n'était plus qu'à quelques embranchements de la maison quand tout à coup, il se retrouva nez à nez avec Peter Pettigrew, un ancien ami. Ils étaient en plein milieu d'une rue où les enfants aller de maison en maison récolter des bonbons.

"Peter laisse moi passer! Je suis pressé!" s'écria Sirius.
"Il n'en est pas question!" répondu Pettigrow  "Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom m'a ordonné de te retenir."
"Je ne le laisserai pas s'en prendre à ma fille!" répliqua Sirius, enragé, qui s'avance en courant pour passer outre le barrage de ce traître.
"Très bien, tu ne me laisses pas le choix Sirius"

Peter sortit sa baguette et provoqua une explosion avec cette dernière, ce qui tua des Moldus innocents. Il prit soin de se couper un doigt de sa propre main droite afin de faire accuser Sirius pour meurtre et l'écarter du chemin de son Maître puis se transforma en rat et volatilisa.

"NON!!!" cria Sirius.

Soudain, un grand cri se fit entendre dans la nuit... Sealya qui était resté à la maison avec la petite Lohana vit débarquer des Mangemorts. il venait chercher la deuxième petite fille pour l'emmener à leur Maître. Ils saccageaient tout sur leur passage. Elle prit l'enfant dans ses bras et faisait tout pour la protéger.

"Donne nous ta fille et nous te ferons aucun mal" dit un mangemort.
"Il en hors de question!" cria Sealya.

Les Mangemorts firent apparaître un détraqueur. Sealya trébucha sur un tas de gravas en reculant pour éviter le détraqueur. Lohana tomba sous les gravas ce qui la camoufla des yeux des Mangemorts. Le détraqueur s'approcha de Sealya et lui vola son âme.

Rémus Lupin qui eu vent de l'histoire accourut à la maison de Sealya. Il entra par ce que l'on pouvait appeler anciennement une porte. Tout à coup, il entendit des pleures, des pleures d'un jeune enfant. Il souleva les gravas, guidait par ces cris qu'il entendait. Au bout d'un moment, il retrouva sa filleule. Elle était pleines d'égratignures. Il la serra contre lui.


"Chut..." lui dit murmura Rémus " c'est fini... Je suis là..."

Il essayait de la rassurait et cela marchait. Lohana se calma et s'accrocha à Rémus.

"Étant ton parrain et ami de Sirius, je te protégerai et t'élèverai comme ma propre fille. Je t'en fait le serment."

A la maison Rogue, Severus apprit la nouvelle de pour sa sœur et pour l'emprisonnement de Sirius. Il était hors de lui et fou de rage. Il regarda la petite Aetha qui était dans ses bras.

"Tu est la fille de Sea. Je ferai tout pour elle. Je prendrai soin de toi et t'élèverai comme si tu étais ma propre fille."

Severus regarda le ciel.

"Je t'en fais le serment Sea..."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aetha Rogue
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Entre Paris et Londres
Age du perso : 25 ans
Fonction : Ministre de la Magie, Princesse des vampires camaristes de Paris, Attrapeuse des Harpies de Hollyhead
Patronus : Phénix
Date d'inscription : 05/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Fév - 6:14
2- Un bien drôle de don...


C'était une magnifique journée d'été. Le soleil brillait, pas un nuage à l'horizon. Mais aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres... C'était l'anniversaire des 5 ans d'Aetha...

Il était environ 9h du matin, Aetha dormait paisiblement dans son petit lit à côté de celui de Julianne. Julianne se réveilla. Elle regarda sa cousine qui dormait tranquillement et se leva sans faire de bruit. Elle marcha à pas de velours vers la porte, l'ouvrit et sortit de la chambre. Elle alla dans la chambre d'Augustus et Marcus et les réveilla doucement.


"Augustus, Marcus, c'est l'heure..."

Elle leur sourit et leur fit un clin d’œil. Les garçons se levèrent sans faire de bruit et se mirent devant Julianne. Elle mit son doigt sur la bouche et chuchota.

"Chut... Pas un bruit en marchant..."

Le trio avança silencieusement dans le couloir. Julianne poussa la porte et ils entrèrent dans la pièce. Ils allèrent jusqu'au lit et arrivés là, ils sautèrent sur le lit d'Aetha pour la réveiller.

"Joyeux Anniversaire Aetha!" exclamèrent-ils en cœur.

Aetha, surprise de réveil quelque peu inhabituel, fut tout de même heureuse de les voir tous près d'elle. Ils rirent ainsi durant un bon moment jusqu'à ce que Gwendoline entra dans la chambre, croisant les bras mais souriante à la porte. Elle s'avança et vint déposer un petit bisou sur le front d'Aetha.


"Joyeux Anniversaire ma petite Aetha."

Elle regarda le quatuor en souriant.

"Le petit déjeuner est servi les enfants."

Ils se levèrent, mirent leurs chaussons et descendirent déjeuner à la cuisine.

Après avoir déjeuné, le quatuor prit la direction des escaliers pour monter se doucher. En passant devant la bibliothèque, Aetha vit le nouveau numéro de la Gazette du Sorcier. Ce qui attira son attention c'est l'image en première de couverture... des photos de la prison d'Azkaban où l'on pouvait voir son père derrière les barreaux. Le cœur d'Aetha se brisa en mille morceaux. Son papa lui manquait tant... Des larmes coulèrent sur ses joues en ce jour qui devait être sous le signe de la bonne humeur. Julianne qui avait vu que sa cousine ne les suivait pas descendit les quelques marches qu'elle avait gravit et alla voir Aetha. Elle vit le journal avec les photos de Sirius... Elle arracha le journal des mains d'Aetha, le reposa et serra sa cousine dans les bras. Elle n'aimait pas la voir pleurer car ça la rendait triste également. Elle la prit par la main et montèrent toute deux à l'étage.

Dans l'après-midi, ayant vu l'état de sa cousine quelques heures auparavant, Julianne proposa de faire une partie de Cache-Cache dans la maison. Aetha, Augustus et Marcus acceptèrent volontiers. Ils tirèrent à la Courte-Paille pour savoir qui allait compter et chercher. Ce fut Augustus qui fut désigné. Il se tourna vers la porte d'entrée, ferma les yeux et commença à compter. Julianne prit Marcus par la main et le cacha derrière le comptoir de la cuisine et elle derrière le rideau pour le surveiller. Aetha quant à elle monta silencieusement les escaliers et alla se cacher dans le placard dans sa chambre. Augustus finit de compter et commença à chercher. Aetha regardait par la serrure de l'armoire pour voir s'il arrivait ou non. Elle avait du mal à voir avec tous les vêtements qui pendaient dans son dos. Elle ne bougeait pas beaucoup pour éviter d'attirer l'attention. Elle aurai bien voulu se dédoubler pour pouvoir faire le gué à l'entrée de la chambre. Si tôt l'endroit visualisé, sitôt un double d'Aetha se matérialisa à l'entrée de la chambre. Elle n'en revenait pas. Il y avait deux elle dans la pièce. Comment cela ce pouvait-il? Elle observa son double agir et bougeait selon ses désirs. Elle pouvait être à deux endroits à la fois. Une idée lui traversa l'esprit... et commença à s'imaginait la scène...

Pendant ce temps là, Augustus cherchait encore sa sœur, son frère et sa cousine. Il monta à l'étage sans bruit. Il s'avança dans le couloir apercevant la main du double d'Aetha mais ne dit rien. Il continua d'avancer et d'un coup, il se retourna vers le double d'Aetha.


"Trouvé!" exclama-t-il.

Le double, prit par surprise, se dématérialisa. Augustus resta figé, le visage pâle, et ne comprenait pas. Il se tourna doucement vers l'armoire qui venait de bouger. Aetha, aussi surprise que son double, avait sursautée. Il ouvrit la porte et vit sa cousine. il la regarda avec un regard montrant qu'il voulait des explications.


"C'était toi à la porte?"
"Je ne sais pas... On aurai dit un clone... Je crois que je peux me dédoubler..."


Il la regarda et lui sourit.

"Woua! C'est chouette ça!"

Il l'aida à sortir de l'armoire et décidèrent de chercher Julianne et Marcus, toujours caché.

Quelques heures après ils passèrent à table. Un très bon repas fut servit et tout le monde se régala. Pour le dessert, Gwendoline avait préparé un délicieux gâteau. C'est le moment où on lui offrit ses cadeaux d'anniversaire. Le premier cadeau fut de sa tante. C'était un très jolie poupon qu'elle nomma Lily. Le deuxième fut un très beau dessin fait par ses cousins où on pouvait y voir le quatuor en super sorciers. Le dernier fut de son oncle. C'était un coffret de chimie pour les Potions. Il avait vu sa curiosité quand il était dans son laboratoire. Elle était très heureuse de ce qu'elle venait de recevoir. Gwendoline donna un coup de coude à Severus et le regarda avec un air Koric. Il fit une moue froide et tendit à Aetha une lettre de Sirius qu'il avait reçu le matin même. Elle reconnut l'écriture, fit un grand sourire mais ne l'ouvrit pas.


"Je savais qu'il ne m'avait pas oublié..." murmura-t-elle...

Après le souper, les enfants allèrent se coucher. Augustus et Marcus dans leur chambre, Julianne et Aetha dans la leur. Gwendoline les borda et leur déposa un petit bisou sur le front.


"Bonne nuit les filles. Dormez bien et faites de beaux rêves."

Elle leur sourit tendrement, éteignit la lumière et ferma la porte. Julianne se retourna et s'endormit. Aetha alluma sa lampe de chevet. Elle ouvrit la lettre et la lut.

"Ma petite Aetha chérie,

Je viens te souhaiter un joyeux anniversaire pour tes 5 ans.
Je suis désolé de ne pas être à tes côtés encore une fois, mais je te promet qu'un jour, je reviendrai.

Je t'aime de tout mon cœur, ma petite fille.

Je te fais de gros bisous.

Ton papa qui t'aime."

Elle serra la lettre près d'elle...

"Tu me manques Papa..." murmura-t-elle dans une voix mêlée de sanglots.

Elle repensa à ce qui s'était passé l'après-midi lors de la partie de Cache-Cache. Elle ferma ses yeux, bloque son esprit du mieux qu'elle put et pensa très fort...


* Je veux être avec mon papa... *

Elle le souhaitait du plus profond de son cœur... Mais ne visualisant pas là où elle voulait aller, rien ne se produisit... Elle rouvrit les yeux, déçue... Elle se tourna sur le côté, éteignit sa lampe de chevet, garda la lettre de son père serré contre son cœur et pleura silencieusement...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aetha Rogue
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Entre Paris et Londres
Age du perso : 25 ans
Fonction : Ministre de la Magie, Princesse des vampires camaristes de Paris, Attrapeuse des Harpies de Hollyhead
Patronus : Phénix
Date d'inscription : 05/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Fév - 6:16
3- Bonne fête!


Un nouveau jour se levait sur le village de Westmacott. Il faisait un temps magnifique et une belle journée s’annonçait. Mais c’était la fête des pères… Un des jours les plus redoutés d’Aetha…

Severus se leva tôt ce matin là comme tout les autres matins. Il était professeur de Potions et devait aller à Poudlard afin d’instruire ses élèves. Il se prépara et avant de partir, il déposa à chacun des enfants encore endormis un bisou sur le front.

Un peu plus tard, le quatuor se réveilla dans la joie et la bonne humeur. Aetha était un peu plus endormie que ses 3 cousins… Elle avait passé une grande partie de la nuit à rédiger une lettre pour Sirius, maintenant qu’elle avait bientôt 7 ans et qu’elle savait écrire, qui disait ceci :


" Mon cher Papa,

je t’envoie ce joli dessin pour la Fête des Pères.

Tu me manques beaucoup. Je me languis de te revoir et de te serrer dans mes bras.

Je te fais pleins de gros bisous mon Papa d’amour.

Ta petite Aetha qui t’aime. "

Sur le dessin en question, on pouvait y voir une jolie maison dans la campagne avec deux personnages, un homme représentant Sirius, une petite fille représentant Aetha et ainsi que « Papa je t’aime ». Elle avait plié ces deux documents précieux à ses yeux dans une enveloppe sur laquelle on pouvait lire :

" Pour Sirius Black,
Prison d’Azkaban. "

En descendant déjeuner avec le reste du quatuor, elle prit la lettre et la porta au hibou des Rogue. L’oiseau attrapa l’enveloppe et partit la remettre à son destinataire. Elle se retourna vers ses cousins et adressa son premier sourire de la journée.

Après un copieux petit déjeuner, ils montèrent se préparer puis se réunirent dans la chambre de Julianne et Aetha.


" Et si on préparait un cadeau à Papa ? " proposa Jul.
" Oui, bonne idée. " répondit Augustus " mais quoi ? "
" Euh… Une potion pour le faire sourire ça serait chouette ça, non ? " suggéra Aetha.
" Excellente idée ! "dit Jul d’un ton enthousiaste.

Ils descendirent au laboratoire de Severus et commencèrent à réfléchir comment ils allaient procéder.


" Bon, dans cette potion, on peux y mettre quoi comme ingrédients… ? " demanda Jul.

Les 3 autres ne savaient pas quoi proposer...


"de la poussière de fée?"
"de la poudre de corne de licorne?"
"des larmes de sirène?"
"des écailles de dragons?"
"des bonbons?"


Julianne réfléchit aux différentes propositions.

"Oui, pas mal du tout!" répondit-elle,"Nous allons y mettre :

- 3 pinçées de poussière de fée
- 15 cc de poudre de corne de licorne
- 6 larmes de sirène
- 1 écaille d'aile de Dragon"


Elle commença a faire chauffer le chaudron tandis qu'Aetha, Augustus et Marcus allaient chercher les ingrédients. Quand tous les éléments furent rassembler, elle commença a faire la potion.

Pendant qu’Aetha regardait Jul mettre les composant dans le chaudron, Augustus avança silencieusement derrière sa cousine la chatouilla. Aetha explosa de rire et Augustus alla se cacher de l’autre côté du labo.


" Tu crois pouvoir m’échapper Augy ? " lui dit Aetha en arquant un sourcil.

Elle courut à travers le labo afin d’attraper son cousin mais en partant, elle bouscula involontairement sa cousine. Julianne renversa de la poudre de licorne par terre et eu soudainement une vision. Elle vit son frère et sa cousine ensemble, s’aimant d’une force inimaginable qui dépassait les frontières du possible. Elle sourit à cette idée et les regarda. Elle remarqua qu’ils étaient très complices. Elle savait désormais où cette complicité allait les mener.

Aetha et Augustus tournaient depuis déjà 5 minutes autour du bureau de Severus. Marcus, un peu plus loin, était écroulé de rire à les voir faire.  En un battement de cils, un double d’Aetha se matérialisa juste en face d’Augustus pour le ralentir. Elle le plaqua par terre et lui sauta dessus.


" Je t’ai eu ! " lui dit Aetha joyeusement.

Il se retourna, se roulant par terre et se retrouva au dessus du double.


" Tu disais ? " lui répondit Augustus.

Le double disparut et la vraie Aetha lui sauta dessus, plaquant Augustus au sol, sur le ventre.


" Je disais que je t’ai eu " lui répéta Aetha.

Ils explosèrent de rire et se livrèrent une bataille de chatouilles sans merci. Quand ils eurent finit, allongés par terre, fatigués d’avoir tant rit, ils se levèrent et allèrent voir où Julianne en était avec la potion. Elle l’avait pratiquement fini et mise en flacon.

Soudain, la porte du labo s’ouvra. C’était Severus. Ils se rassemblèrent tous, alignés en rang d’oignons. Severus observa son labo mis sans dessus dessous. D’un ton lent, il entra, ferma la porte, se plaça devant le quatuor, croisa les bras et dit en regardant un à un les enfants :


" Qu’avez vous fait dans mon laboratoire ? "

Personne n’osa répondre.

" Personne ne répond… " continue-t-il " Et bien, vous passerez votre week end à nettoyer et à arranger cette pièce comme elle était avant votre passage… "

Aetha prit son courage à deux mains et prit la potion qui se trouvait derrière eux.

" Bonne fête des pères, Oncle Sevy… " dit timidement Aetha, en espérant qu’elle ne se fera pas crier dessus d’avoir couper la parole à son oncle.
" Bonne fête Papa ! " reprirent en chœur les 3 autres, avec la même crainte que leur cousine.

Severus les regarda. Il se renfrogna car ça le touchait énormément que ses enfants et même sa nièce, la fille de son pire ennemi, lui offrent un cadeau pour la fête des pères. Il arqua un sourcil, observa la fiole et lu dans sa tête l’étiquette qui se trouvait sur celle-ci :


" Potion de Sourire "

Intérieurement il sourit et était ému, mais extérieurement, il paraissait comme à son habitude. Il s’approcha d’eux, l’air déterminé. Il mit la main dans sa poche… et sortit une petite bourse pleine de Gallions.

" Tenez, allez plutôt acheter un cadeau avec ça. " leur dit Severus, toujours calmement et froidement.

Le quatuor sourit. Julanne qui était la plus âgée pris la bourse et ils sortirent du labo en le remerciant.

Severus referma la porte derrière eux et alla s’asseoir à son bureau. Il regarda la fiole et sourit réellement. Il était seul et pouvait enfin se laisser aller. Des larmes se formèrent aux bords de ses yeux. C’était une preuve qu’il était aimé. Il posa la fiole en évidence sur son bureau et l’observa comme si c’était un objet de grande valeur à ses yeux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aetha Rogue
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Entre Paris et Londres
Age du perso : 25 ans
Fonction : Ministre de la Magie, Princesse des vampires camaristes de Paris, Attrapeuse des Harpies de Hollyhead
Patronus : Phénix
Date d'inscription : 05/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Fév - 6:17
4- Confidences...


Aetha était dans sa chambre à l'étage, seule. Elle voulait être tranquille, un petit moment.

"Aparecium Journal!" murmura-t-elle.

Un petit livre apparut. C'était son journal intime. Elle l'ouvrit délicatement, prit sa plume et son encrier et commença...


"Le 24 Novembre 1988.

Mon cher journal,

je m'appelle Aetha Andromeda Rogue Black et j'ai actuellement 8 ans et 3 mois.

Maman a disparu et Papa est à Azkaban depuis déjà de longues années. Papa m'envoie souvent du courrier. Il me dit que là bas, la mort rôde dans les couloirs. Il m'a dit aussi que les gens qui surveillent les prisonniers, je crois que ça s'appelle un Détraqué... euh non, un Détraqueur (je viens de relire sa lettre j'étais pas sûre), bah c'est eux qui ont fait disparaître Maman. J'aime pas ces gens car à cause d'eux, je suis loin de mes parents. Ils me manquent terriblement. J'ai toujours une photo d'eux à côté de mon lit. Papa m'a dit qu'il m'aimait, qu'il pensait toujours à moi et que jamais il ne m'oublierai. Il m'a promis qu'il reviendrait un jour de là-bas... Mais il m'a pas dit quand. Je t'aime mon Papa et je t'aime aussi ma Maman.

Oncle Sevy et Tante Gwen s'occupent bien de moi. Jul, Augy et Marcus sont comme mes frères et soeurs sauf qu'en fait c'est mes cousins, mais c'est pareil. Je les aime beaucoup. Ils sont toujours là pour me remonter le moral. On rigole bien tous les quatre. Julianne, c'est comme ma grande soeur ou ma super copine, mais quand même plus ma grande sœur. Je l'adore. Marcus, c'est le petit dernier. Il a 6 ans. Il est trop mimi et trop rigolo. Il nous suit partout. C'est comme mon petit frère. Je le protégerai toujours. Augustus est né deux mois avant mois. On a le même âge. On arrête pas de s'embêter mais c'est pour rigoler. On s'adore tous les deux quand même. Je sais pas qui à dit ça un jour mais on m'a dit "Qui aime bien châtie bien". Je savais pas trop encore ce que ça veut dire. J'ai demandais un jour à Jul ce que cette phrase voulait dire et elle m'a dit que si on embête quelqu'un c'est parce qu'on l'aime. Alors comme j'embête Augy, ça veut dire que je l'aime? Bah, je l'aime parce que c'est mon cousin, par ce que c'est comme mon frère... Mais c'est vrai que je l'aime pas comme Jul et Marcus. C'est différent. Je me sens beaucoup plus proche de lui en fait. Peut être parce qu'on à le même âge? Peut être parce qu'on entend bien? Je sais pas... Je me sens un peu perdue... J'ai peur d'en parler à Jul... Alors je te le dis à toi, mon petit journal... Ne le répètes pas... Mais je crois que j'aime Augy par amour... Mais j'ai pas le droit! C'est mon cousin! Aimer une personne de sa famille par amour c'est interdit! En plus, Papa et Oncle Sevy se détestent... Je peux même pas en parler à Papa... Je me sens triste... Pourquoi tout est si compliqué..."

"Aetha! T'es où!"

Aetha entendit la porte s'ouvrir. Elle referma son journal.

"Evanesco journal!" murmura Aetha en posant le doigt sur le journal.

C'était Augutus qui entrait dans la chambre. Le journal disparut juste à temps.


"Aetha, je te cherche partout! Allez viens!"
"D'accord, j'arrive"


Aetha sourit et rejoint Augustus. Elle ferma la porte et descendirent les escaliers ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2033
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Fév - 23:20
Ho, la potion qui fait sourire !  I love you Je l'avais oublié Wink On pourrait la retrouver en rp, il l'a gardé c'est certain lol


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tournoi du Faucon Noir
» cheveux
» Henry Morgan "le faucon noir" [terminé]
» Petit Faucon [ Vent ] [PRIORITAIRE]
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: La ruée des Moldus :: Le joyeux Moldu :: Fan Action :: Fanfics-
Sauter vers: