:: Entre les murs :: La Grande Salle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petite conférence

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 553
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 4:20
Bien. Fouiller dans les étages autour de la salle commune de Serdaigle, elle pouvait faire. Escalader la tour et sa douzaine d'escaliers dans le noir allait être funky, mais pourquoi pas ? Avec un peu de chance, le professeur A. Lupin allait encore lui apprendre deux trois trucs cools le temps du trajet. Elle se représenta mentalement le chemin à parcourir, et qu'elle connaissait par coeur... enfin, si aucun escalier ne changeait inopinément de direction. Oui, elles allaient pouvoir être rapides et efficaces, si tant est que l'on puisse être efficace face à une menace dont on ignore la nature. De quoi devaient-ils protéger les élèves exactement ? De leur peur du noir ? Gue détestait ce genre de risque flou. Elle, elle voulait une cible claire et pouvoir se lâcher dessus. Là, c'était déstabilisant.



Elle s'apprêtait à foncer dans les étages quand les bruits reprirent, plus fort que précédemment. La jeune fille se raidit. Le sol vibrait sous ses pieds. Mais qu'est-ce qui pouvait bien martyriser SON château comme ça ? Elle n'osait même pas imaginer les fissures provoquées, et qui lui fendaient (quel mot approprié) déjà le coeur par anticipation. A moins que cette chose soit purement magique et qu'il n'y ait aucun dégât matériel pour un marquer le coup. Mais dans ce cas là, quoi ? Il fallait forcément une raison, une volonté de nuire, à cette chose, et rien n'était plus frustrant que d'en ignorer la nature exacte.



Un profond soupir retentit alors, un râle malsain et... la lumière fut. Beaucoup de lumière. Les milliers de bougies qu'elle avait essayé d'allumer quelques minutes plus tôt étaient là, et brillaient de mille feux tandis que la lumière du jour entrait à flot par les hautes fenêtres de la salle et son plafond magique. Guenièvre cligna furieusement des yeux, essuya les larmes qui lui dégoulinaient sur les joues d'un revers de main, et levant les yeux dans un effort face à l'excès de clarté, éteignit ses lumignons.

Fait-on quand même l'inspection ? C'était quoi ce truc ?”

La lumière revenue, il était tentant de croire que le danger, quel qu'il ait été, était parti, mais elle ne voulait pas crier victoire trop vite, et se retint pour l'instant d'éteindre ses feux folets. Que venai-il de se passer,e t surtout, quelles en seraient les conséquences ?




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 13:42

Lily Potter
 
Les élèves regroupés et le dos blottis au mur, la situation était au moins ''sous contrôle''. Personne ne pourrait les prendre par surprise. Maintenant, il ne restait plus qu'à sécuriser tout le monde, à trouver ce qui provoquait ces bizarretés et à combattre si nécessaire. La routine pour l'Ordre, quoi ! Baguette en main, la sorcière surveillait les alentours en silence, tentant de calmer le rythme de son coeur. Elle avait peur, oui. Mais pas pour elle. Non, elle avait peur pour ses élèves et peut-être encore plus pour Severus qui allait sortir dans le noir pour faire face à l'inconnu. Et, après, James le traitait de trouillard ! Non, Severus n'avait rien à voir avec un trouillard. Lily le savait depuis fort longtemps, Severus était courageux. Beaucoup plus que les gens pouvaient le croire. La femme était la complice de bien des secrets de l'enfance du vampire et elle pouvait vous assurer que cet homme était brave. Il saurait se débrouiller. La rousse tentait donc tant bien que mal de calmer ses craintes. Depuis sa sortie du coma, elle avait réalisé bien des choses dont le fait que son amour pour Severus ne s'était jamais tari. Jamais. Quand elle avait coupé les ponts, qu'ils avaient quittés Poudlard, ne plus le voir avait contribué à ''taire'' ses sentiments. Et elle avait aimé James. Profondément. Elle s'était donné à lui sans conditions. Mais maintenant ... maintenant elle côtoyais Severus depuis sa sortie du coma, il y avait dix ans de cela. Déjà dix ans ! Avec l'Ordre puis à Poudlard et voilà. Voilà, ses sentiments avaient repris là où ils s'étaient ''arrêtés''. Plus puissants même. Et cela lui faisait peur. Lily ne savait pas si elle devait sauter le pas, alors que toutes les fibres de son corps lui criaient de le faire. Il lui faudrait réfléchir mais Merlin ce qu'elle désirait Severus ! 
 
Elle essayait de ne pas le regarder, de rester digne, quand un grondement survint. Se rapprochant des élèves sous sa charge, Lily tenait sa baguette droit devant elle, prête à l’assaut. Le sol vibra puis … la lumière fut. Éblouissante et vive après la noirceur quasi-totale. La femme plissa les yeux, les protégeant de sa main libre. Tout était calme. Lentement, elle abaissa sa main, attentive. Est-ce que cela cachait quelque chose de plus gros ? De plus dangereux ? Ou si tout était terminé ? Bien difficile à dire ! Demeurant à son poste, Lily tourna son regard verdâtre en direction de Severus. Elle n’était pas legilismen, loin de là … mais elle allait tout de même lui envoyer des ondes. Au cas. Puis, elle ne pouvait s’en empêcher.
 
*Severus, sois prudent*
 
Elle avait failli ajouter ‘chéri’, mais elle s’était retenue. Juste au cas où il aurait capté son message. Avec lui, on ne savait jamais.
 



James Potter & Sirius Black
 
Les Maraudeurs se trouvaient dans leur boutique quand le patronus de Rogue leur était apparu. Le voir provoqua un genre de grognement énervé chez James. Une biche. Mais oui, cela représentait Lily et Rogue, ce nabot, osait l’utiliser … preuve que son souvenir heureux concernait la rousse. James ne le prenait pas. Servilius avait toujours tourné autour de SA femme et merde ce qu’il pouvait l’énerver ! Oui, James était jaloux. Et après ? Mais, le plus important était le message que portait le dit Patronus. Il y avait un ennui sérieux à Poudlard et Lily se trouvait à Poudlard. Pas le temps, donc, de se morfondre dans des sentiments haineux envers celui qu’il détestait.
 
James attrapa ainsi sa baguette qui se trouvait sous le comptoir et, après avoir lancé un regard remplis d’inquiétudes et de sous-entendus en direction de Sirius, ils avaient transplanés tous deux aux ruines de la cabane hurlante. Ce chemin serait plus rapide pour accéder au château. Se glissant parmi les planches noircies et carbonisées, dégageant ce qu’ils pouvaient dans les ruines, ils finirent par avoir accès au passage secret à l’intérieur duquel ils se glissèrent. Ce fut à la course et sous forme d’animagii qu’ils se rendirent jusque sous le Saule Cogneur. Rapidement, ils reprirent leur apparence humaine et firent se figer l’arbre ancestral, afin de sortir de sous le tronc. Un seul regard vers le château leur avaient suffi : il était entouré d’une noirceur étrange et pour le moins malsaine. Vite fait, James et Sirius avaient couru vers le château, mais contrairement aux autres membres de l’Ordre du Phénix, qu’ils pouvaient voir plus loin, ils avaient pris une autre direction; celle d’un autre passage secret … celui donnant accès à la salle des Maraudeurs via l’extérieur. C’était une idée de David, ça. Ainsi, ils pouvaient entrer plus aisément dans la salle à l’insu de Sarah, Lily et Eve, qui surveillaient un peu trop les couloirs.
 
Lorsqu’ils entrèrent dans le château, la noirceur les avaient envahis. Une noirceur sourde, mauvaise … épaisse et pour le moins angoissante. Tant James que Sirius avaient tenté des lumos, qui étaient demeurés sans succès. Rageant et ne comprenant pas ce qui se passait, ils avaient fini par avancer en tatonnant dans le noir, se frappant un peu partout. Nul le choix, leurs baguettes refusaient de fonctionner. Avancer ainsi était un plan pour se foutre en bas des escaliers magiques, mais avaient-ils le choix ? Heureusement pour eux, une brèche de lumière provenant de l’extérieur vint les aider à cheminer ce qui leur permis de se rendre rapidement dans la Grande Salle. En chemin, les deux Maraudeurs croisèrent la route de de six élèves : deux Serpentard, un Poufsouffle, un Serdaigle et deux Griffondor, qu’ils gardèrent avec eux jusqu’à la Grande Salle. Il fallait les mettre en sûreté.
 
Sans vraiment de cérémonie, James passa devant Severus en le ‘bousculant’ légèrement. Hors du chemin, le nase gras ! Il s’arrêta devant Remus à qui il demanda :
 
‘C’est quoi cette connerie ?’
 
Puis, il jeta un regard vers sa sœur, qui pialait comme une pie, fidèle à ses habitudes. Pit pit pit et bla bla pit. James soupira, n’attendit pas la réponse de Remus, passa derrière sa cadette, lui tira une mèche de cheveux – les habitudes, han – et se dirigea vers Lily qui se trouvait un peu plus loin. Elle était en un seul morceau !
 
‘Hey, ma jolie … pas trop de mal ?’  dit-il en regardant autour de lui
 
Sirius, à l’image de James, avait aussi ‘bousculé’ Severus avant de se diriger tout de suite vers Malka. Ils verraient ensuite ce qui se passait et quelle chose avait produits les sons étranges et la noirceur totale. Pour le moment, l’Auror voulait juste s’assurer que sa fille allait bien. La magie ou le phénomène en cause pouvait attendre puis, manière, il faisait clair maintenant. L’homme, une fois parvenu à sa fille, la serra contre lui avant de se pencher un peu dans sa direction en souriant d’un air confiant.
 
‘Je t’avais dit que Poudlard était pleine d’aventures ! On va maintenant voir ce qui se passe … la cause du phénomène n’est certainement pas loin’
 

Yep, probablement Servilius qui avait voulu se rendre intéressant en faisant cesser la conférence de Harry ! Rogue était toujours le coupable.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 407
Age : 22
Localisation : Square Grimmaurd
Age du perso : 15 ans
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Aoû - 2:24
[ltr]Un nouveau grincement, et le sol qui vibrait sous ses pieds. Malka arrêta de jouer avec son poing pour mieux le resserrer autour de sa baguette malgré la douleur. Ses yeux scannèrent le clair-obscur verdâtre pour se concentrer sur la petite brèche de lumière vers les fenêtres, et elle s'efforça d'inspira lentement par le nez, pour souffler ensuite régulièrement par la bouche. Elle était morte de trouille et c'était justement dans ces moments qu'elle ne voulait pas perdre le contrôle d'elle-même. Cette… chose était toujours là, et seul Merlin savait ce qu'elle allait faire ensuite. La situation entière n'avait ni queue ni tête, mais elle était éprouvante pour les nerfs.
 
La Griffondor retint un hurlement lorsque le sol s'ébranla violemment sous ses pieds, mais parvint à garder maîtrise d'elle-même tandis qu'un long soupir retentissait, presque comme un écho audible de son stress. Ces bruits lui rappelaient ceux qu'elle pouvaient entendre de sa cellule, du temps de sa captivité. Quand elle ne pouvait voir les pauvres créatures retenues prisonnières non loin d'elles, mais qu'elle entendait les derniers râles pendant de longues heures, certaines que bientôt ses propres gémissements prendraient eux aussi des teintes d'agonie. Et puis, le silence, immobile, qui la laissait de nouveau seule, presque envieuse du nouveau cadavre. Dans la Grande Salle, le silence, brusquement, était également revenu, faisant taire les dizaines de petites conversations chuchotées. Malka avait les poils dressés sur les avants bras.

Et d'un seul coup, la lumière. Si vive, si aveuglante, qu'elle ferma les yeux, agressée, et contempla quelques secondes ses paupières rouges, avant de poser sa main gauche devant ses yeux pour filtrer la lumière le temps de les rouvrir lentement. Cela aussi lui rappelait des souvenirs. Comment la lumière du jour la blessait après la noirceur de sa captivité. Dommage que cette fois-ci, elle n'ait pas de lunettes de soleil sous la main.

 
Le destin, cependant, avait décidé de lui offrir un peu de répit : la première chose qu'elle vit en retrouvant sa vision fut son père qui s'avançait vers elle. Elle tomba presque sur lui plus qu'elle ne marcha et ne s'aperçut que lors qu'il la serait contre lui que c'était le sol qui était redevenu immobile, et elle qui continuait de trembler. Elle se détacha enfin des bras de Sirius et regarda son sourire confiant. Elle aurait souhaité redevenir une toute petite fille et être immédiatement rassurée par la présence de son héros, mais elle était bien trop grande désormais, et il y avait longtemps qu'elle ne croyait plus en la toute puissance protectrice de son père, même si sa présence l'apaisait un peu.

"Ca n'était pas un jeu, c'était de la magie noire, j'en suis sûre. Je ne veux pas d'une aventure aussi malsaine. Ce… noir, ça n'était qu'ici ? Il n'y a rien eu à la maison, Procyon va bien ?"

 
Elle n'était pas idiote enfin, ça, ça n'était pas une aventure de Maraudeurs, c'était une affaire pour l'Ordre du Phénix au complet. Et d'ailleurs, ils ne seraient pas tous venus s'ils n'avaient pas senti la gravité de la chose, eux aussi. Ses tremblements s'apaisaient eu à peu. Pourvu que cette chose, quelle qu'elle soit, n'ait pas été partout, pourvu que les autres membres de sa famille aillent bien. Et si la chose n'avait eu lieu qu'à Poudlard… Merlin, elle voulait partir et n'y remettre les pieds que quand elle serait sûre que ça n'allait pas recommencer ! C'était trop mauvais, et ça faisait remonter trop de choses en elle.[/ltr]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante
» ROXANNE petite caniche parfaite 9 ans CCDM (30) ADOPTEE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: La Grande Salle-
Sauter vers: