Harry Potter à notre saveur !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Début de Stage ! [Jenni]

Aller en bas 
AuteurMessage
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
~+ INSTITUT +~
avatar

Nombre de messages : 646
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:

MessageSujet: Début de Stage ! [Jenni]   Dim 22 Mai - 11:45

Citation :
29 juin 2006
(J'avance un peu, comme ça on est directement pendant les grandes vacances Wink )

Pourquoi profiter de ses vacances quand on pouvait s'en servir pour faire un stage ? Guenièvre était certaine de ne pas s'ennuyer cet été ! Après moult démarches, elle avait enfin obtenu l'autorisation d'épauler un Auror pendant ses vacances d'été, et une certaine Mrs Wiedderman s'était portée volontaire pour être sa maître de stage. Elle ne la connaissait pas (ben non, même avec son implication dans la chute des Deux Grands, elle ne connaissait pas le bureau des Aurors par cœur), mais d'après ce qu'elle avait pu  glaner grâce à Maryna (fort utilement adoptée par des Aurors elle-même), c'était une proche de Julianne VanHolsen. Excellent. Ca annonçait des choses intéressantes, non ? Même la Gazette du Sorcier, pourtant si avide de commérages à colporter, s'était montrée relativement sobre dans la biographie de la sorcière. Du mystère et assez d'autorité pour clouer le bec de Rita Skeeter et ses cafards : ça donnait vraiment envie !

 

Obtenir ce stage avait été un peu galère, mais Gue savait être persistante quand c'était nécessaire. La secrétaire du Ministère aurait qualifié ça "d'affreusement bornée, quasiment du harcèlement" mais à chacun son vocabulaire, et sans rancune ! Bien sûr, il y avait eut l'épineuse question de sa Trace. Les Quatre avaient levé l'interdiction de pratiquer la magie aux mineurs sur eux-mêmes à la fin de leur deuxième année, dans la plus parfaite illégalité. La Serdaigle leva les yeux en y repensant. Et sinon, ils étaient censés vaincre les Deux Grands les mains liées et un bandeau sur les yeux, aussi ? Pour elle-même, ça avait surtout été nécessaire pour mettre sa famille à l'abris du danger. Bref, dans les milieux initiés, cette histoire tenait plus du secret de polichinelle que du crime à avouer, mais ça avait quand même crée un nombre incroyable de complications administratives. Au final, elle avait avec grande satisfaction fait cédé le Ministère et était officiellement "émancipée" à compter d'aujourd'hui, soit deux mois avant son dix-septième anniversaire.

Elle était donc dans l'Atrium à attendre que Ms. Wiedderman vienne la chercher, puisqu'elle n'avait pas encore les accès aux bureaux et était considérée pour quelques minutes encore comme "visiteuse". Elle avait vraiment hâte de commencer, quoi qu'elle ne s'inquiéta pas trop : elle était sûre que le métier allait lui plaire. Elle était inexpérimentée en matières officiellement, mais elle se sentait légitime et compétente : elle avait quand même réussit à protéger son anonymat aussi longtemps que nécessaire, face à des membres de l'Ordre du Phénix vivant dans le même château qu'elle, puis elle avait participé très activement à la défaite des Deux Grands. Elle avait failli en mourir, d'ailleurs, on ne pouvait pas être plus dévoué à la cause. Elle espérait donc que ce stage n'allait pas consister à servir de la Bièreaubeurre et envoyer des hiboux. Croisons les doigts : avec un peu de chance, Ms Wiedderman travaillerait sur ces mystérieux moments de noir suivis de disparitions d'enfants !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
~+ MINISTÈRE +~
avatar

Nombre de messages : 310
Age du perso : 30 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
86/100  (86/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Lun 13 Juin - 17:30

Citation :
Matinée du 29 juin 2006
Atruim du Ministère de la Magie

Chic, enfin une journée qui va sortir de l'ordinaire. J'en avais marre de glaner au bureau à la recherche d'informations supplémentaires... Je devais faire autre chose sinon j'allais péter un plomb. Je déteste rester enfermée dans un bureau... Je veux du terrain mais avec tout ce qui se passe, on tourne dans l’œuf comme pourrait le dire une certaine expression moldue. Parfois, je me surprends à adorer certaines de leurs expressions qui sont bien plus vraies que ce qu'ils pensent. Et cela peut mener à des situations relativement loufoques. Il y a quelques semaines, j'ai reçu une missive du Ministère me demandant un accord pour accueillir un stagiaire. Ma foi, cela ne me dérange pas et puis, je suis aussi passé par là. Ayant transmis mon accord au Ministère, les détails de son identité m'ont été communiqué que la veille. Ce nom me disait quelque chose et il me semble qu'elle était mêlée de près ou de loin à cette histoire avec les Deux Grands. Cependant, je suis contente de savoir que malgré mes divers passages au sein des journaux, un certain mystère plane sur moi. On ne sait rien de ma vie privée ni de où j'habite et où je pars en vacances... Quand j'en prends du moins. Cependant, les recherches de Guenièvre purent la mettre au parfum sur le caractère riche en couleur de celle qui allait s'occuper d'elle durant une longue période en été. La Gazette avait notamment fait révérence à plusieurs événements majeurs de ma vie : médaille du mérite magique, obtention de mon diplôme d'auror avant les résultats des ASPIC, l'arrestation d'un dangereux mangemort qui était en réalité le grand père de Julianne, ministre des Aurors par intérim pendant une longue période, le démantèlement d'un réseau de mangemort, sa carrière de joueuse professionnelle de Quidditch, ses années d'enseignement pour le compte Dumbledore ou encore la tentative de meurtre que j'ai subis alors que j'étais en dernière année mais rien de très folichon. Je suis quelqu'un avec un caractère bien trempée et cela me sert encore très souvent.

Et puis, je n'aime pas attirée le regard sur moi... La notoriété est très mauvaise car elle attire les gens dans l’égoïsme. Après comme tout le monde, j'ai aussi mes petits secrets mais cela ne concerne que moi. Il faut bien un petit jardin secret pour continuer à vivre. Ce matin là, je me rends un peu plus tôt au Ministère afin de récupérer tout ce dont je vais avoir besoin. Maintenant que j'ai plus de dix ans d'ancienneté, je me sens capable de transmettre mon savoir et mes expériences à autrui mais aussi donner des conseils sur le métier. Cependant, je ne peux pas me résoudre à mentir. Peut-être, devrais-je demander le poste d'enseignant pour l'institut des Aurors pour Septembre. Ce n'est pas une mauvaise idée... Je vais devoir y réfléchir au calme. J'aime plus que tout ce métier mais j'aimerais me poser un peu et me concentrer sur ma vie personnelle qui est vide. C'est aussi pour ça que personne ne peut divulguer des informations là-dessus. En même temps, je suis presque toujours sur le terrain et lorsque c'est pas le cas, je suis enfermée dans ce satané service. La présence d'une stagiaire va me faire du bien et j'accueille ça avec grand plaisir. Me trouvant encore au département, je finis de préparer tout ça et je regarde l'heure avant de me diriger vers la sortie. Je devais rejoindre l'Atrium pour prendre contact avec la stagiaire estivale.

Prenant l'ascenseur, je ne suis même pas stressée et je reste moi-même. Dans moins de dix minutes, j'irais à sa rencontre afin de faire tout ce qui doit être fait. Bien sûr, je ne pourrais pas tout lui montrer car beaucoup de zones sont à accès réglementés et si je l'invite dedans sans l' »accord du Ministère, je suis cuite. Je ne préfère pas jouer avec le feu et ce n'est vraiment pas le moment pour le faire. Quelques minutes après, l'ascenseur se trouve donc en bas au niveau de l'Atrium et je marche en direction du point de rendez-vous fixé par hibou. Car oui, on utilise encore les hiboux pour ce genre de chose. J'avais entre les mains les autorisations de la jeune étudiante qui lui seront utiles le temps de son séjour parmi nous. Elle en aura besoin. Bien que nous soyons en été, je reste une personne qui dispose d'une certaine classe et cela a toujours été ainsi en dehors de la tenue obligatoire de Poudlard. C'est un point qui n'a pas changé aujourd'hui et j'affiche donc un regard chaleureux ainsi qu'un air décontracté dans ma tenue féminine. On peut dire que je ne m'habille comme tous les autres membre des autres bureaux avec leur cape longue ou courte. Enfin, j'ai une cape courte mais je ne l'a mets pas tous les jours non plus. Mes pas résonnent un peu dans l'atrium mais je n'y prête plus aucune attention vu qu'ils ne sont pas exceptionnellement bruyants. Et puis, nous sommes dans un créneau horaire où il y a peu de circulation à coté de cette immense fontaine. Si j'ai besoin d'aller sur le terrain, j'ai des ballerines dans mon bureau et cela se change assez rapidement. Je pense toujours à tout même si c'est beaucoup trop calme depuis quelques temps.

Marchant à mon rythme, j'aperçois la silhouette qui me fait dos et je m'en approche tandis que j'ai les mains chargées par des tas de trucs qui concerne mes dossiers en cours ainsi que les autorisations de la jeune femme. Montrant un vrai sourire sur le visage, je ne suis pas maquillée mais je ne cherche pas à l'être. Chez les Aurors, c'est très futile surtout que le maquillage ne te sert pas à grand chose quand tu chasse des mages noirs... Et je suis assez expérimentée pour savoir ça. La saluant d’abord d'un signe de la tête, je m'arrête à ses côtés tout en l'observant. Son visage... Oui, elle était là lors du procès des Deux Grands.


« - Bonjour Miss Lakers, bienvenue au Ministère de la Magie. Je suis Miss Jenni Wieddermann, vous pouvez m'appelez par mon prénom, et je m'occuperais de vous durant votre stage estivale. »

Je tends alors ma main vers elle avec un grand sourire. On aurait presque dit qu'elle était manager. Ce qui est en quelque sorte le cas vu son passé chez les Aurors. Les gérer n'est pas simple... Mais alors vraiment pas surtout quand on voit le cas Potter père et Black père. Ho alors, ses deux, ils sont vraiment inséparables et toujours ensemble à faire les quatre cent coups ensemble... Parfois, je me demande quelle mouche à piquer le Ministère de les avoir embauchés... remarque, je me pose la question mais pour moi dans le cas précis. Pas plus tard qu'il y a quelques mois, le père Black a eu l'idée folle de semer la panique avec un épouventard croyant parvenir à le domestiquer... Il est complètement cinglé lui aussi... La regardant avec mes yeux accueillants, je finis par lui tendre ses autorisations.

« - Avant de commencer, je dois vous donner ceci qu'il vous faudra montrer aux vigiles à chacune de vos entrées et sorties du Ministère. »

Je garde le sourire et je laisse le temps à la jeune étudiante de prendre ce qu'il faut avant de relaisser tomber mon bras le long de mon corps. Elle devait avoir quelques questions avant de commencer. Après tout, les détails sont dans mon bureau de modestes aurors malgré mon ancienneté. En fait, je n'ai jamais demandé à prendre du galon et j'estime être bien à mon poste actuel. Chez certaines personnes, c'est comme innée et je peux dire que j'ai tout de suite voulu marcher dans les pas de mes parents même si cela n'est pas vraiment pour le même pays. Levant les yeux vers le vigile, je lui fais signe que tout est bon. Je le croise tous les jours alors on finit par connaître les visages familiers. Faisant signe à la jeune femme de me suivre, je me dirige donc vers l'ascenseur avec les dossiers dans les pattes. Surtout une en fait.

« - Comment allez-vous ? Peut-être avez-vous des questions avant de commencer la courte visite ? »


Dernière édition par Jenni W. Malefoy le Mar 17 Jan - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
~+ INSTITUT +~
avatar

Nombre de messages : 646
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Jeu 16 Juin - 7:56

Guenièvre n'avait pas vu arriver Ms. Wiedderman, à qui elle tournait bêtement le dos. Idiote, va, à ne pas savoir de quel côté se trouvaient les bureaux ! La Serdaigle se fustigea intérieurement : voilà qu'elle ne commençait pas en ayant l'air bien maligne. Enfin, ça avait peu d'importance. Elle observa la jeune femme élégante et la salua à son tour, lui rendant un franc sourire. Elle se détachait nettement des autres personnes peuplant l'Atrium à cette heure. Sa tenue était chic, presque… moldue. Enfin, courte, quoi. Classe, mais minimaliste. Gue ne savait pas exactement comment interpréter ce détail, si ce n'était que ce qui était différent était forcément différent.

 

"Enchantée Jenni. Dans ce cas, appelez-moi Guenièvre. Je suis ravie de vous rencontrer, et je vous remercie d'avoir bien voulu me prendre en stage cet été."

 

Jenni… Ce fut en remontant le regard vers les cheveux blonds de l'Auror qu'elle réalisa. Non seulement elle l'avait croisée lors du procès des Deux Grands, mais surtout… Pas étonnant qu'elle n'ait pas vu tant que ça à propos de Mrs Wiedderman dans les journaux. Elle avait lu des choses extraordinaires sur Jenni Ange, l'Auror Prodige… et maintenant qu'elle se tenait en face d'elle, il s'agissait bien de la même personne. Comment ne l'avait-elle pas réalisé avant ? Cette femme était une légende ! Oooh, elle avait choppé le gros lot des maîtres de stage, elle le savait !

 

Elle lui serra donc la main fermement, avec son sourire éclatant des grands jours. C'était un excellent départ. Elle allait apprendre des tas de choses et ne voyait comment elle aurait pu mieux tomber. Elle sentait Jenni l'observer, et lui rendit la pareil tout en continuant de sourire. Ca n'était nullement intrusif, plutôt une curiosité mutuelle… Hum, et en plus, elles risquaient de bien s'entendre. Guenièvre était admirative, mais pas du genre à se laisser impressionner. Plutôt enthousiasmée à l'idée de tout ce qu'elle allait faire durant l'été et puis… curieuse de voir qui était cette Jenni au quotidien. Quel adulte se cachait véritablement derrière "l'Auror Prodige" ? C'était étrange de la regarder en sachant qu'en face se dessinait peut-être exactement la même question : qui était vraiment la "réincarnation consciente de Godric Gryffondor" ? Est-ce que c'était comme ça que d'autres inconnus l'abordaient, elle, Guenièvre ? Hum. Elle était vraiment impatiente de mieux connaître sa maître de stage et aussi de découvrir comment elle-même serait perçue. D'habitude, c'était elle, la plus ou moins célébrité (parce qu'il y avait aussi qui la croyaient simplement folle).  Peut-être qu'elle allait en apprendre autant sur elle-même que sur le métier d'Auror, cet été.

 

Elle accepta les autorisations en hochant la tête pour montrer qu'elle avait compris, puis lui emboîta le pas, jusqu'à l'ascenseur, tentant de prendre note du décor autour d'elle tout en observant l'allure de Mrs Wiedderman.

"Très bien, merci. Et bien, je suis impatiente de découvrir à quoi ressemble votre quotidien et comment je vais pouvoir me rendre utile durant ces deux mois."


 

Demander à brûle-pourpoint sur quels dossiers elle travaillait ne se faisait peut-être pas, même si Gue regarda du coin de l'œil les dossiers qui les suivaient en volant. Merlin, elle allait devoir travailler sur ses manières cet été ! Se montrer aussi désinvolte vis-à-vis du règlement telle qu'elle l'était à Poudlard (où soyons honnête, elle avait tendance à se croire au dessus des règles, parfois avec raison parce que ça avait été nécessaire, et surtout de plus en plus parce qu'elle pouvait et que ça l'arrangeait) n'allait pas être une option ici.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
~+ MINISTÈRE +~
avatar

Nombre de messages : 310
Age du perso : 30 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
86/100  (86/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Sam 16 Juil - 16:47

Oui, mes tenues moldus pouvaient être prises pour de l’extravagance mais pour être honnête, j'en avais cure. Toutes ses robes de sorciers et autres trucs montre que la société sorcière n'évolue pas dans le bon sens. Et puis, j'aime la variété des vêtements moldus qui permettent tous les styles. C'est un peu mon style de fabrique ici. Cependant, tout le monde sait que je ne suis absolument pas narcissique ou égoïste. Je suis loin de tout ça et je le fais rapidement comprendre quand j'estime que cela va trop loin. Mais avec le temps, tout le monde avait pris l'habitude de s'habituer à mes tenues quelque peu hors du commun. Et je n'en ai pas honte, je mets des vêtements dans lesquels je me sens pleinement à l'aise. Je n'ai jamais aimé les tenues de Poudlard sauf la cape et je m'arrangeais pour avoir ma cravate de maison pour qu'on m'identifie. Quoique Poudlard, ça va encore. Le pire, c'est ici en plein cœur du pouvoir que les pires tenues sont clairement affichées. Je me rappelle notamment Ombrage... Ohhhh oui, je me tenais à carreau même si je l'envoyais se faire voir lorsqu'elle se permet de me remettre à ma place sur ma tenue. Heureusement pour moi, je ne l'ai pas croisé souvent car elle n'osait jamais mettre les pieds au département des Aurors. Et si cela avait été le cas, je l'aurais accueilli comme il se doit dans le sens péjoratif bien sûr. Je ne l'ai jamais aimé lorsque j'étais à Poudlard alors ce n'est pas pour l'apprécier lorsqu'elle se pavanait dans les coursives du Ministère avec son horrible costume rose. Je n'ai rien contre le rose mais trop de rose tue le rose. A force, cette couleur m’insupportai car je pensais automatiquement à cette pimbêche d'Ombrage... J'espère en jamais la revoir parce que c'est une sacrée plaie. Serrant la main de la stagiaire, j'incline ma tête tout en gardant ma bonne humeur.

« - C'est tout à fait normal. Il faut bien laisser la chance à la jeune génération et ce n'est pas en restant enfermé derrière des livres qu'on peut prétendre être Auror. »

Là dessus, il n'y a pas de secret. Seul le terrain peut permettre à un Auror de le réellement le devenir. Je suis passée par tout le circuit imposé par le Ministère et je ne peux pas dire que j'étais une Auror au moment de sortir de l'école. Oh non, je le suis devenue après plusieurs opérations réparties sur plusieurs années. Et même encore aujourd'hui, je continue à en apprendre. Après, c'est vrai qu'il faut avoir l'esprit ouvert pour pouvoir en apprendre tous les jours. Libérant la main de la jeune femme en face d'elle, je lui fais part de ce qu'elle doit savoir avec le badge d'accès et tout mais ce ne sont que des formalités. Bien que j'ai appris que ma jeune stagiaire était la réincarnation du maître de mon ancienne maison, cela ne fait pas tout et pour avoir été une personne célèbre, je sais que la célébrité peut vite tourner au drame. Celle-ci prend alors l'autorisation que je lui tends avant de faire chemin vers l'ascenseur. Bien entendu, le premier jour ne sera pas vraiment représentatif du métier d'Auror. Tout ne sera que futilité et tour de garde. Depuis la disparition de Voldemort, la notion de « chasseur de mage noir » n'existe plus vraiment. C'est dommage car je suis dans mon élément lorsqu'il s'agit de traquer et trouver des utilisateurs de magie noir bien que je l'ai été en raison de ma génétique avec un ancien mage noir aujourd'hui enfermé dans sa propre prison quelque part au fin fond de l'Allemagne. Mais pour le moment, je suis heureuse que ce secret le reste car malheureusement, cela fait partie des détails qui risquerait de mettre fin à ma carrière chez les Aurors. Mais au cas où cela venait à arriver alors j'ai toujours un plan de secours. Arrêtée devant l'ascenseur, je me tourne vers la stagiaire pour lui demander quelque chose.

« - Vous avez déjà visiter le Ministère ou je vous fais la visite complète ? »

Sait-on jamais et puis avec les derniers événements, le Ministère n'a pas vraiment ouvert ses portes aux élèves de Poudlard bien trop occupé à s'occuper des urgences. Bien que cela me paraît être complètement inutile, il est tout de même important qu'elle parvienne à se repérer dans l'immensité du labyrinthe ministère. Car oui, si on ne connaît pas, c'est un vrai labyrinthe, surtout au niveau des salles d'audience qui sont avec le temps de plus en plus sombre. Pour moi, c'est un labyrinthe simple et facile vu que je fais de nombreux allers-retours par mois afin de prendre en compte tous les dossiers qui méritent notre attention. Bien entendu, je reste souriante vu que cela fait partie de mon caractère mais le quotidien d'un Auror n'est plus ce qu'il était auparavant. Malheureusement... Et je ne suis pas la seule à le penser. Hormis des gardes et des enquêtes, je n'ai pas grand chose sous la dent. Au départ, on aurait pu penser que c'est du au procès des Deux Grands vu que j'avais un lien avec l'une des deux personnes jugés ce jour-là mais c'était comme ça depuis bien avant mon départ. J'étais encore en Angleterre quand Voldemort est mort et c'est suite à tout ça que j'ai quitté mon pays d'adoption pour rejoindre mon pays d'origine. Ce que je suis aller faire là-bas ? Je suis la seule à le savoir même si j'en ai révélé une partie lors du procès. Mais je suis restée prudente lors de l'audience car je risquais gros, très gros...

« - Vous savez, vous n'aurez pas grand chose. Actuellement, le département fait beaucoup de gardes auprès de la communauté sorcière mais surtout beaucoup d'enquêtes pour le département de la Justice Magique. Pour le reste, tout est calme. »

Le pire, c'est que c'est vrai. Et puis, c'est aussi l'été donc beaucoup de personnes sont partis en congés alors il y a des jours où c'est vraiment creux. Mais cela fait de l’aléa du métier. Et je suis même certaine que Guenièvre a des questions à me poser. Autant qu'elle profite de ma présence pour ça vu que je vais me charger d'elle durant ses deux mois de stage. Bien sûr, elle sera considérée comme un salarié et elle aura le droit à une journée de congés dans la semaine vu que le samedi et dimanche, les Aurors viennent aussi travaillé. La protection de la communauté s'applique en permanence. Par ailleurs, je me dois aussi de lui demander quelque chose.

« - Dites-moi, avez-vous dix-sept ans révolu ? Et si c'est le cas, est-ce la découverte de travail de nuit vous intéresserait ? »


Dernière édition par Jenni W. Malefoy le Mar 17 Jan - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
~+ INSTITUT +~
avatar

Nombre de messages : 646
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Mar 19 Juil - 7:27

Guenièvre continua d'observer Jenni tout en souriant, et d'une manière plus naturelle, maintenant que la glace était brisée. Oui, elles allaient probablement bien s'entendre. La tenue moldue de sa maître de stage dénotait un sens de la modernité qui était de bon augure. Si on se débarrassait des longues robes et des lourdes capes, cela offrait forcément une plus grande liberté de mouvement, et Guenièvre voulait de l'action. Moderne et dynamique, lui disait sa première impression de Jenni, et classe aussi. Gue quant à elle n'avait pas exactement la classe. Elle, hum... et bien ça n'était pas qu'elle faisait exprès, mais elle n'accordait probablement pas assez d'importance à son style. Elle était décente, pratique, à l'aise, mais pas exactement à la mode. Elle aimait les jeans, les bottes, bref, les trucs de terrain, et puis aussi, bizarre, les tuniques un peu amples, un peu longues... Merci Godric pour son sens inné de la mode ! Elle prenait soin de les choisir féminines au moins, le sac en bure, non merci. Quand Gue voulait mettre un truc « joli », elle pouvait faire confiance à Maryna et son bon sens artistique, et sa garde-robe quotidienne avait nettement bénéficié de cette influence discrète. Son plus gros défaut vestimentaire restait probablement les pulls, pour lesquels elle n'avait non seulement pas le plus grand goût, mais encore qu'elle avait du mal à entretenir... ils finissaient généralement l'hiver informe. Fort heureusement, avec la chaleur estivale, leur vue serait épargnée à Miss Ange. 

Elle sourit franchement à Jenni lorsque celle-ci lui dit que ça n'était pas en restant coincé derrière un bouquin que l'on devenait Auror. Elle partageait bien son avis ! Quoi qu'elle ait déjà écumé la bibliothèque de Poudlard sur le sujet, et une grosse partie de la Réserve Interdite également, si elle était ici cet été, ça n'était pas trop pour étudier sagement derrière un bureau. Elle avait déjà eu de nombreuses aventures sur le terrain, et d'occasions de mettre ses dons inusuels en pratique, mais jamais dans un cadre officiel, et elle était vraiment curieuse de voir à quoi la vie ressemblait, quand on agissait officiellement plutôt qu'en cachette. Ca devait faciliter les choses, toujours ! Elle se rappellerait toujours de l’attaque des Deux Grands sur Poudlard, et pas seulement parce qu'elle avait été terrifiante. Devoir demander de l'aide par légilimencie, plutôt que de pouvoir s'aider directement soi-même, avait été frustrant et peu pratique. Aujourd'hui, il était temps d'apprendre à faire les choses au grand jour. 

Elle suivit donc Jenni jusqu'aux ascenseurs, sa paperasse sous le bras, marchant d'un bon pas. Miss Ange avait une foulée dynamique, elle aussi. Non vraiment, elle n'avait pas l'impression d'avoir jugé trop vite : elle semblait être tombée sur une tutrice intéressante, pour le moins. L'été lui dirait si elle avait raison, mais Gue sentait bien la situation. Elle était peut-être impulsive et trop prompte à juger autrui, mais dans les situations d'importance, elle pouvait se fier à son instinct. 

« Et bien, je n'ai jamais fait de visite officielle, mais je suis déjà venue plein de fois pour diverses raisons. Le procès des Deux Grands, notamment, donc je pense pouvoir me repérer un peu. »


Les autres raisons étaient un peu plus délicates à aborder : il y avait eu certaines... justifications à donner quand son statut de réincarnation consciente était parvenu jusqu'aux oreilles du Ministère. Sans doute Jenni était-elle au courant de cet aspect de son histoire, d'ailleurs, mais Guenièvre n'avait pas spécialement envie de le mettre en avant dès le premier jour. Elle voulait être jugée sur ce qu'elle valait par elle-même, même si bien sûre, être une réincarnation faisait partie intégrante de son identité et était une soruce de ses compétences. Enfin. Jenni ne semblait pas du genre à tourner groupie ou lui poser des questions bêtes sur la vie des Fondateurs avant même de lui dire bonjour donc... Elle verrait bien si le sujet venait plus tard sur la table.

« Tout est calme ? Mais ces gardes ont bien une raison, non ? Ce qui s'est passé à Poudlard en février dernier par exemple, je suppose qu'il y a une enquête à ce sujet, non ? La Gazette regorge de rumeurs sur le sujet. Elle n'est jamais fiable bien sûre, mais s'il y a le moindre fondement à ses élucubrations, je suppose que le Ministère ne se contente pas d'attendre les bras croisés. »


Elle avait considérablement baissé la voix, maintenant qu'elles étaient dans l'ascenseur en compagnie d'autres personnes. Elle ne voulait pas mettre les pieds dans le plat en parlant de choses confidentielles, et sans doute sa qualité de stagiaire ne lui permettrait guère d'approcher ce dossier épineux, s'il était vraiment là. Mais enfin, de là à prétendre qu'il ne se passait rien ! Elle n'était pas non plus une idiote. Gue avait senti une pointe de déception aux mots « tout est calme », et elle ne comptait pas passer son été à s'ennuyer. S'il s'agissait de gagner la confiance de Jenni pour avoir accès aux informations intéressantes, elle était plus que prête à relever le défi. Ce truc s'était tout de même passé dans SON château ! Après avoir été aussi prêt de l'action, elle avait apprécié le calme pendant un temps, mais maintenant, elle était aussi un peu frustrée qu'on continue à la tenir à l'écart de certaines choses comme si elle n'avait pas eu l'occasion de faire ses preuves. Les directeurs de maison avaient mis les Quatre à profit en février, mais depuis, pas grand chose ne filtrait.

« Non, je ne suis pas encore majeure, mais je viens tout juste d’entamer une procédure d'émancipation. Et, je pense que cela vous intéressera, je n'ai plus la Trace. Je vous rassure, je sais être discrète quand j'utilise la magie en dehors de Poudlard. J'aimerai beaucoup découvrir le travail de nuit. Je suis là pour découvrir tous les aspects du métier. »


Elle s'était enlevé sa trace l'été de ses douze ans... Ca lui avait permis de protéger la maison de sa mère moldue contre une éventuelle attaque des Deux Grands, et aussi de faire toutes sortes de choses interdites, mais plus ou moins nécessaires. Une vraie liberté, qu'elle savait précieuse.


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
~+ MINISTÈRE +~
avatar

Nombre de messages : 310
Age du perso : 30 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
86/100  (86/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Jeu 11 Aoû - 13:38

Je suis une Auror qui vit avec son temps. J'aime être à l'aise dans mes vêtements car ce n'est pas avec les tenues plus classiques sorcières que je vais être efficace. En fait, je n'ai gardé que la longue cape qui protège bien des intempéries. Et en Angleterre, ce n'est pas ça qui manque. Je me tiens donc debout aux côtés de ma stagiaire tandis qu'on attend l'ascenseur. J'ai une tonne de paperasse sous le bras mais je crois que je vais déléguer et l'arrivée de ma jeune amie est plutôt la bienvenue. Je déteste la paperasse et cela me rappelle l'époque où on m'avait nommé ministre du département des Aurors. Cela remonte à de nombreuses années maintenant. A l'époque, j'étais encore une jeune Auror et Alastor Maugrey, mon tuteur et formateur, faisait parti des nombreuses victimes des enlèvements du Seigneur Malacia. Le Ministre de la Magie de l'époque n'avait rien trouvé de plus judicieux que de me nommer à ce poste par intérim. Cela devait faire quoi ? Deux ans peut-être trois que je travaillais pour ce service. Croyez-moi, j'étais gênée car d'autres aurors plus anciens et plus expérimentés méritant ce poste mieux que moi. Même encore maintenant, je ne comprends toujours pas sa décision mais je ne pourrais jamais lui demander vu que celui-ci est mort aujourd'hui. Cependant, j'ai géré comme je le pouvais et j'avais été fière du résultat. Lorsque Maugrey est revenu, je lui ai tout naturellement rendu le poste qui était le sien mais j'ai longtemps bénéficier de ses privilèges vu que j'ai toujours été sa favorite. Il faut dire qu'il a toujours suivi ma carrière avec grande attention. C'est grâce à lui si j'ai pu intégré l'institut avant l'heure et que je suis sortie au bout de deux ans avec mon diplôme en poche au lieu de trois. Cela avait fait d'ailleurs polémique car j'étais sortie diplômée Auror avant l'obtention de mes ASPIC. Mais cela remonte à presque dix ans et l'eau à coulé sous les ponts.

Cela me fait penser que je sais que Maugrey est toujours le responsable du service mais pour être honnête, je m'en fous vu qu'on est tous dans le même bateau. On est tous des Aurors et on est tous chargés de protéger la population. Ici, pas question d'entendre des phrases du genre "chacun sa merde". Lorsqu'il y a une erreur de faite, c'est tout le service qui prend. Je dirais même doublement car on a les réprimandes du Ministre puis du chef du département. Et bien souvent, c'est mérité. Seulement, je ne sens pas toujours concernée par ces chicanes inutiles à mes yeux. Mais je fais comme tout le monde et j'écoute en silence.

L'ascenseur ouvre ses portes et j'invite ma stagiaire à entrer la première. J'avais d'ailleurs pris le temps de faire quelques recherches sur elle avant d'accepter de la prendre comme stagiaire. Je ne peux pas me permettre de prendre une personne connue pour avoir commis des délits quelqu'un soit. Et puis les journaux avaient parlé du fait qu'elle soit la réincarnation consciente de Godric Gryffondor. Pour être honnête, même sans cette présence, cela n'aurait rien changé sur ma volonté de la prendre comme stagiaire. Lorsqu'elle passe à côté, je me permets de sourire en lui murmurant discrètement en tout bien tout honneur.


« - Saluez le fondateur de mon ancienne maison pour moi ! »

C'est une façon d'être polie sans forcement enfoncer le couteau dans la plaie. Cela n'a pas du être simple pour les quatre réincarnations. Il est clair qu'ils ne sont pas prêts d'avoir une vie tranquille. Mais Guenièvre le comprendra par la suite qu'être Auror demande beaucoup de sacrifice. C'est alors que je me décide à répondre à ses questions concernant les gardes. J'hoche la tête car oui, elles ont une raison et elle est toute bête. Ces gardes permettent de rassurer la population Sorcière qui se sent en danger selon le ministre mais je ne suis pas née de la dernière pluie. Et oui, c'est aussi lié à ce qui s'est passé à Poudlard. Chose qu'elle ignore probablement, c'est que les événements qu'elle a vu à l'école n'a pas eu lieu qu'au sein de ce lieu éducatif. Malheureusement...

« - Oui, les gardes ont pour but de rassurer la population sorcière qui ne se sent plus en sécurité. Effectivement, il y a une enquête mais les événements de février n'ont pas eu lieu qu'à Poudlard. Les vampires, lycanthropes et Londres côté moldu ont aussi eu ce genre d’événements. Je vous en dirais plus lorsque nous serons au département. »

Nous étions dans l'ascenseur et je ne pouvais pas révéler où en était l'enquête qui piétine. Le département des Aurors était un secteur aussi sensible que celui des Mystères mais certaines informations ne doivent pas quitter le département. Guenièvre doit savoir qu'en acceptant de devenir stagiaire au département, elle est tenue au secret sur certaines choses. Par ailleurs, elle a du signer une clause de non divulgation prévue à cet effet. Cependant, je pense qu'elle a conscience de la réalité de la chose. Restant à ses côtés tout en ayant baissé le ton de voix depuis qu'elles sont dans l'ascenseur. Il faut savoir être discret lorsque cela est nécessaire. Bien souvent, nous sommes aussi obligé de dissimuler des détails aux médias de peur à ce qu'ils déclenchent des émeutes auprès de la communauté sorcière. C'est aussi pour ça que je me méfie des médias comme la Gazette. Pendant des années, ce journal n'a fait que colporter des mensonges sur moi et il continue à le faire. Seulement, je ne suis nullement atteinte par leur conneries et je n'y porte plus aucun intérêt. Je ne fais donc pas confiance à la Gazette, le pseudo-journal officiel approuvé par le Ministère. Chacun son domaine après tout. Il s'occupe du colportage de connerie tandis que je me charge de veiller sur eux afin qu'ils continuent à vendre leur journal de mytho. Soit...  J'apprends alors qu'elle n'est pas majeure et je vais donc devoir trouver le moyen de l'autoriser à faire des gardes de nuit. Hum...

« - Vous êtes loin de votre dix-septième anniversaire ? Je vais me débrouiller pour vous obtenir une dérogation afin de vous faire découvrir le travail de nuit. »

Je ne compte pas la laisser en plan et quitte à faire des heures supplémentaires pour l'encadrer, je le ferais. Je n'ai pas peur de ça et cela fait parti des aspects de mon métier que j'aime. Tout comme elle, je préfère de loin le terrain...


Dernière édition par Jenni W. Malefoy le Mar 17 Jan - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
~+ INSTITUT +~
avatar

Nombre de messages : 646
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Ven 12 Aoû - 5:33

Un ascenseur du Ministère de la Magie était toujours un lieu intéressant, et bien qu'elle s'y soit déjà rendue plusieurs fois, Guenièvre ne pouvait pas s'empêcher de vouloir en examiner les détails. Elle n'était le genre de personne à devenir blasée, et quoi qu'elle puisse parfois devenir cynique sur sa propre situation, elle regardait en général le monde avec curiosité. Elle n'aurait pas été jusqu'à dire qu'elle avait un émerveillement naïf pour les choses nouvelles, mais elle aimait explorer, et en avait de l'intérêt, c'était sûr. Voir voleter les notes de service, par exemple, était toujours aussi amusant, et tout en maintenant son attention sur Jenni, elle s'efforçait de déchiffrer les pattes de mouches violettes ou émeraudes qui flottaient devant elle. Bientôt, elle connaîtrait ces gens auxquels elles étaient adressées. Guenièvre l'ignorait encore, mais au delà de la découverte du métier d'Auror, l'attendait la découverte de la bureaucracie et de l'administration : les règles, les procédures, les politesses, et la vie entre adultes aussi, ceux qui se côtoient au quotidien pour travailler ensemble, et qui, malgré une structure bien différente de celle de Poudlard, se comportent encore parfois comme des enfants. Gue avait une équipe avec laquelle elle était vraiment habituée à travailler : Maryna, Quentin et Donovan. Les autres lui semblaient plus souvent des gênes dans ses petites affaires. Autant dire que le choc culturel qui l'attendait pour son passage officiel dans l'âge adulte n'allait pas être mince.



Ugh. La Serdaigle ne put retenir un bref haussement de sourcils envers Jenni avant de lui adresser un sourire amical. A presque dix-sept ans, elle ne pouvait plus être l'ado hargneuse de 13 ans qui en voulait à la terre entière (ou plutôt, la poignée de personnes au courant) pour se servir d'elle comme boîte aux lettres envers les Fondateurs. Ahem. L'apostrophe restait déroutante, mais au moins, elle était formulée de manière discrète et respectueuse. Elle ne pouvait pas exactement lui en vouloir de concevoir Godric comme un petit habitant reculé de son cerveau : le principe même de réincarnation consciente était difficile à appréhender, et quasi impossible à comprendre pour qui ne le vivait pas en direct. Même avec son expérience, elle-même n'arrivait toujours pas à l'expliquer de manière claire à autrui. Elle se contenta donc d'acquiescer légèrement. C'était une bonne chose, toujours, que Ms. Wiedderman ait été une Griffondor, quoi qu'elle ne fut pas très étonnée. Elle s'attendait à voir un surnombre de rouges et or chez les Aurors, les aptitudes naturelles des deux cercles étant très proches.



Go était... moins présent depuis la chute des Deux Grands. Des Quatre, elle avait toujours été celle, qui, pour commencé, lui adressait le moins la parole comme à un être séparé d'elle. Question d'indépendance, de personnalité aussi, mais ils avaient toujours plus fonctionné par échange de souvenirs que par dialogue direct. Il était là, bien sûr, mais il faisait plus partie d'elle-même que n'en était séparé, un peu comme un Jimminy Criquet attentif mais silencieux. Elle ne le sonnait pas très souvent de manière direct, il fallait bien l'avouer, et Go ne l'en blâmait pas : elle était Go ! Ses choix à elle lui convenaient aussi à lui, c'était obligé. Depuis quelques temps déjà, Guenièvre avait retrouvé son équilibre : ses pouvoirs, rendus incontrôlables par le rituel ayant mis fin aux Deux Grands, étaient de nouveau maîtrisés. Peut-être mieux qu'avant même, puisque plus jeune, elle les utilisait avec une grâce inconsciente tandis qu'elle avait dû cette fois-ci en regagner la maîtriser par un patient travail. Sans danger imminent, il n'y avait pas de raison pour Godric de se détacher particulièrement d'elle pour mieux la guider. Après tout, s'ils s'étaient réincarnés, c'était pour mettre fin à la malédiction Ternac, et la mission était désormais accomplie. Oui, peut-être que si le sujet revenait un jour, elle expliquerait à Jenni que Godric était elle, d'une manière certes bien particulière, qu'ils n'étaient pas exactement deux dans le même corps, que leur conscience était commune et qu'il était donc assez désagréable pour elle de s'entendre adressée à la troisième personne... mais pour l'instant, ça n'avait pas beaucoup d'importance. Et puis, c'était un sujet aussi délicat et privé et elle espérait que s'il devait jamais revenir sur le tapis, cela serait à un moment où elles se connaîtraient plus.



Guenièvre chassa donc ces grandes tergiversations de son esprit pour mieux écouter l'actualité que lui révélait Jenni. Un sujet autrement plus intéressant et d'actualité. Elle avait donc bien fait de baisser le ton pour évoquer ce sujet sensible dans un lieu public, et avait hâte d'arriver au Département pour pouvoir en parler plus librement. Que les gardes aient pour but de rassurer la population était du bon sens. Ce... noir auquel elle avait assisté à Poudlard jouait sur les angoisses à tous les plus primaires, et avait effectivement été particulièrement angoissant pour certains. Elle-même n'avait pas spécialement apprécié voir son élément, le feu, lui échapper en ayant sa lumière absorbée. C'était très désagréable , même si elle avait tout à fait su garder ses moyens. Ailleurs qu'à Poudlard ? Voilà qui était particulièrement intéressant. Même si la réponse devait être différée, elle ne résista pas à poser quelques questions supplémentaires sur le sujet immédiatement :



Que pourriez-vous faire, si un tel phénomène se reproduisait ? En février, nous ne savions pas trop réagir et j'ai mis du temps à simplement pouvoir produire de la lumière. “



Les rumeurs mentionnaient aussi des disparitions d'enfants, mais face à des accusations aussi graves, elle hésitait à poser tout de suite la question à Ms. Wiedderman, qui de toute évidence ne portait pas la Gazette dans son coeur. Non, elle gardait ça pour tout à l'heure.



Deux mois presque exactement. Je suis née le 28 août. Je crois que les services du Ministère ne sont plus à une exception près me concernant. Je vous remercie de faire cet effort pour moi, j'apprécie vraiment. Est-ce que la réglementation est très présente au quotidien, dans votre métier ?”



Sérieusement. Quelqu'un derrière son bureau à paperasse, quelque part dans le ministère, devait en avoir sérieusement marre de croiser le nom de Guenièvre Lakers !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
~+ MINISTÈRE +~
avatar

Nombre de messages : 310
Age du perso : 30 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
86/100  (86/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Sam 13 Aoû - 15:29

Personnellement, je déteste l'ascenseur... Il n'ya trop d'oreilles indiscrètes et de curieux indésirables qui essayent de voir par dessus votre épaule pour lire les documents que vous avez en main. Mais c'est aussi le fait que je dois l'emprunter peut-être 10 ou 20 fois par jour pour aller récupérer des documents par ci ou par là. Quand on fait des enquêtes pour le compte du département de la Justice Magique, c'est que le dossier doit être complet et bien souvent, le dossier est refusé parce qu'il manque tel ou tel papier traitant de l'affaire. Bien entendu, il faut aller chercher ça à leur place, ils n'ont soi-disant pas le temps de s'en occuper. Et les Aurors alors ? Ils ont le temps peut-être ? Leur excuse me fait bien rire... Restant aux côtés de ma stagiaire, je l'écoute comme je suis censée le faire. En effet, elle est là pour découvrir tous les aspects du métier donc autant s'en donner tous les moyens. Et j'ai aussi un avantage sur les autres Aurors : j'ai le ministre du département dans la poche. C'est lui qui m'a formé depuis que j'ai arrêté Theodore Koric. Il s'est battu pour me permettre d'intégrer l'institut de formation des Aurors bien avant la fin de mes études à Poudlard. C'est lui aussi qui m'a aidé à finir mes études sans trop m'imposer de devoirs contrairement aux autres étudiants. Bien souvent, le fait d'être la favorite d'Alastor Maugrey m'a attiré des ennuis. Ennuis que j'ai vite mis à mal sans jamais que cela ne lui remonte aux oreilles. Cela avait aussi fait grincer le Ministère des dents qui estime que l'Auror en chef était fou. J'avoue qu'on pourrait le prendre pour un fou mais maintenant que je le connais bien, il est juste obnubilé par la vigilance. Je ne le trouve absolument pas fou juste que sa vigilance en est juste maladive. Cependant, ce n'est pas moi que cela regarde. Pour ma part, il m'a très bien formé et je suis satisfaite de cette formation qui a été accentuée par l'expérience du terrain. Mais mon expérience n'a pas commencé par les stages fournis par le Ministère, elle a commencé par l'Ordre du Phénix mais c'est un acronyme que je dois taire, surtout au sein du Ministère. Le Ministère n'a jamais aimé l'Ordre du Phénix et il a même considéré cet Ordre comme illégal alors que tous ses membres donnaient des coups de main aux Aurors. Encore une chose que le Ministère ignore, c'est que de nombreux aurors sont aussi dans cet Ordre. Et même l'Auror en chef ou le chef du département en font parti. C'est moche, hein ? Et c'est pour une raison très simple : contrairement au département des Mystères, le département des Aurors n'est pas soumis à un sortilège de non divulgation. Encore un avantage pour les Aurors. Restant aux côtés de ma stagiaire, je tenais la paperasse contre ma poitrine afin qu'aucune vilaine curiosité ne viennent lire ces informations qui peuvent être estimées comme sensible. C'est important sinon ils finissent dans les pages de la Gazette des Sorciers et ce n'est vraiment pas ce que je veux.

L’ascenseur n'est pas vraiment le lieu idéale pour parler de tout ça mais je devais bien répondre à ses questions. Montrant un petit sourire, j'ai l'impression de me revoir lorsqu'elle se montre curieuse. Je me rappelle encore les tonnes de questions que j'ai pu posée à Alastor Maugrey. Parfois, je le harcelais même si cela était involontaire. Cependant, il semblait apprécier le faire que je lui pose toutes ses questions. Sauf à un seul endroit : Azkaban. Je me rappelle aussi d'une légère chicane qu'il m'avait fait parce que je refusais de laisser les bons souvenirs dans la pensine avant d'aller visiter la fameuse prison. Mais à l'époque, les détraqueurs en étaient encore les gardiens en quelque sorte. Aujourd'hui, il y a en beaucoup moins parce que je m'arrangeais pour vider les cellules. C'est un accord que j'avais passé avec le Ministère : je vide les prisonniers condamnés à vie et je ne m'attaque pas à des personnes innocentes mais c'est du à mon statut de vampire. Peu de personne ne le savent et peu de personne prennent la peine d'aller consulter la liste se trouvant au département des Créatures Magiques où j'ai obligation d'être recenser comme Vampire. Mais même sans cet accord, je ne m'en serais jamais pris à la population, c'est une chose dont il était strictement hors de question. Cependant, cet accord m'a parut être pas mal et c'est pour cette raison que j'ai accepté. Cela me permet de rester "vivante" et de me ressourcer lorsque j'en ai besoin. Parfois, je me contente des poches de sang et lorsque je suis de garde là-bas, je m’approvisionne discrètement. Et comme les visites sont interdites, les familles ne retrouveront jamais les gens emprisonnés à vie là-dedans. Et comme les prisonniers finissent par mourir face à un détraqueur, les familles savent qu'une fois enfermée, la personne finie par mourir. Finalement, je ne fais que mettre fin à leur supplice. C'est un excellent compromis en fait.

Revenant dans l'ascenseur, je la regarde tout en gardant ce sourire joyeux sur le visage. Oui, je suis toujours joyeuse et heureusement car les journées seraient bien tristes sinon. Elle veut des informations complémentaires et je ne réponds pas à sa question vu qu'on est pas encore au département. Mettant ses questions dans un coin, j'avais aussi hâte de rejoindre mon bureau, petit bureau mais suffisant. Sinon, je pique celui de Maugrey et je sais qu'il ne m'en voudra pas vu que je le fais souvent. En effet, mes collègues sont souvent bruyants et j'ai du mal à me concentrer lorsqu'ils se décidé à parler à voix haute. Mais cela fait parti de la routine. A tel point qu'il a fini par mettre un second bureau dans la pièce et lorsqu'il est là, on se remémore le passé tout en faisant notre paperasse. Il aime essayer de me piéger mais je ne tombe plus dedans depuis des années et il en est souvent fier sans jamais me le dire ou me le montrer. Rapidement, ma stagiaire me dit qu'elle sera majeure durant sa période de stage. Ah mais c'est parfait tout ça. Cela va m'aider à obtenir sa dérogation. Après tout, Maugrey avait réussi a m'en obtenir une à l'époque mais je vais probablement devoir me battre pour en avoir une. Malheureusement ! Mais cela ne me fait pas peur du tout. Au contraire, cela me motive même car cela va changer de ce que je fais habituellement.


« - Parfait, cela va m'aider pour obtenir votre dérogation vu que votre dix-septième anniversaire tombe durant votre période de stage chez nous. En effet, celle-ci se termine le 31 août vu que le lendemain, vous devez rejoindre le Poudlard Express. Par ailleurs, je me suis arrangée pour vous libérer le 25 août afin que vous puisez faire vos achats pour Poudlard. »

Oui, je pense à tout. Il faut dire qu'elle risque d'avoir des journées chargées et bien remplies qu'elle risque d'aller dormir chaque fois que je vais la libérer. Non, je ne veux pas la tuer mais je veux qu'elle sache à quoi s'en tenir et qu'elle voit la réalité de la profession qui n'est pas des plus communes. Le travail de nuit en fait parti et je préfère la nuit car il y a beaucoup moins de monde au Ministère et j'arrive mieux à faire ma paperasse la nuit. Logique... Je regarde l'ascenseur et je soupire de soulagement lorsque la porte s'ouvre pour annoncer le niveau deux : à savoir celui du département de la Justice Magique puisque le département des Aurors en fait parti. Passant donc la porte de l'ascenseur, on tombe sur un couloir vide avec quelques fenêtres magiques. Marchant le long de celui-ci, je suis soulagée d'arriver et elles peuvent enfin parler libre. Du moins, une fois que l'ascenseur aura fermé sa porte. Tournant la tête vers les ascenseurs, je finis par tourner sur la gauche afin d'entrer dans le service. Je regarde ma stagiaire en lui faisant un petit clin d’œil amical.

« - Bienvenue au Département des Aurors. Notre service dépend de celui de la Justice Magique et c'est aussi à cet étage qu'on trouve les bureaux administratifs du Magenmagot.  »

Plusieurs de mes collègues se tournent vers moi lorsque je commence à remonter l'immense salle en son centre. Mon bureau se trouve au fond à gauche de l'immense salle et le bureau le plus proche qui est fermé est celui d'Alastor Maugrey, le chef du service. Je dépose alors mes papiers sur mon bureau avant de saluer tout le monde. Comparé à d'habitude et à cette heure, il manque encore pas mal d'aurors mais ils doivent probablement en train de faire leur tournée. Me mettant assise, j'invite ma stagiaire à en faire de même. Maintenant, on va pouvoir passer aux choses un peu plus sérieuses et je vais commencer par répondre à ses questions qu'elle m'a posé lorsqu'on était dans l'ascenseur.

« - Maintenant qu'on est au département, je vais pouvoir répondre à toutes vos questions. Vous m'avez demandé ce qu'on pourrait faire si les événements se reproduisent. La réponse est rien vu que personne n'est en mesure de nous dire ce qu'ils ont vu. Nous n'en savons pas plus qu'en Février hormis que c'est la même procédure. Et avant que vous ne me posiez la question, oui, il y aurait enlèvement d'enfants. Cependant, nous n'avions pas de demande de rançon, ni de traces concrètes de ses enlèvements. Donc oui, les enquêtes piétinent... »

Cela veut dire ce que cela veut dire. Même moi, je n'ai aucune théorie sur ce qui se passe. Par ailleurs, mon bureau est recouverte de photos d'enfants avec des dates écrites en dessous. A ce jour, 48 enfants moldus, lycans, vampires et sorciers ont été enlevés et les recherches piétinent pour mon plus grand désarroi. Je n'aime pas sentir que cela n'avance pas. C'est alors que je vois le regard de plusieurs de mes collègues tournés vers nous et je me lève simplement pour prendre la parole.

« - Vous n'avez rien d'autre à faire ? »
- Tu sais que tu n'as pas le droit de révéler ses informations.
« - De quoi je me mêle, Standford ? »
- Maugrey en entendra parler.
« - Fait dont. Il sait que cette jeune femme est dans notre service tout l'été alors commence pas avec ta morale à deux sous. Et pour ton information, elle est sous clause comme chacun d'entre nous alors si tu pouvait fermer ta grande gueule, cela arrangerait tout le monde... »

Comme ça, c'est fait. Et c'est aussi pour ça que je préfère le bureau de Maugrey car au moins, je n'ai pas besoin de m'occuper de mes collègues qui ne sont pas tous gentils avec moi. Mais qu'importe après tout, je ne suis pas là pour lui dire ce qu'il a à faire. Ils sont assez grand pour savoir ce qu'on attend d'eux. En fat, de nombreux collègues n'approuve pas ma présence dans ce service depuis que je suis devenue vampire. Ou plutôt depuis qu'ils le savent. Cependant, je mets ça sur le fait que tout le monde soient à cran en raison des événements. Et comme j'avais prévu ce genre de réaction, j'avais fait les choses dans les règles pour justement ne pas donner de raisons à ces pseudo-aurors de me faire virer. Déjà que la justice magique m'attend au tournant alors pas question de me laisser intimider. Et puis, il y a surtout une grande majorité d'hommes et il n'est pas rare que je dois attraper les oreilles de quelqu'un pour le remettre à sa place. Heureusement, je n'ai pas à le faire avec tout le monde. Les regardant les uns après les autres, ils finissent par se concentrer sur leur boulot tandis que je vais pouvoir m'occuper de ma stagiaire. Il était temps.

« - Excusez-nous. On est tous un peu à cran ses dernières semaines. Et d'ailleurs, pour information, Alastor Maugrey est le responsable de notre service. Je pense que vous aurait le loisir de faire sa connaissance durant votre stage. Avez-vous d'autres questions ? »


Dernière édition par Jenni W. Malefoy le Mar 17 Jan - 12:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
~+ INSTITUT +~
avatar

Nombre de messages : 646
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Dim 14 Aoû - 8:42

Guenièvre n'avait aucune idée de la hiérarchie qui l'attendait. Des inimitiés qui influencent la manière de traiter un dossier, de l'importance sociale d'un bavardage vite échangé devant une tasse de café,des jalousies pouvant surgir face au simple positionnement d'un bureau dans l'open space, de la manière dont les collègues se jugent rien qu'à leurs vêtements. Pas idée non plus de la solidarité qui se construisait au fil d'horaires impossibles, de gardes moralement éprouvantes ou au contraire d'un ennui sans fin. Elle ignorait encore le jargon du métier ou les petites blagues que les personnes externes au service ne pouvaient comprendre. Elle ne soupçonnait même pas l'existence d'une telle sous-culture professionnelle, mais elle avait une réelle envie d'apprendre et n'avait pas spécialement peur de relever des défis. Après tout, elle savait s'adapter rapidement à des situations dangereuses ou inédites. Oui, elle avait énormément à découvrir, elle le savait, mais elle n'était pas inquiète car elle avait confiance en ses capacités. Il y avait longtemps qu'elle n'était plus une enfant et aujourd'hui, elle avait hâte de rentrer de plein pied dans le monde des adultes. Elle n'aurait plus besoin de faire semblant d'ignorer des choses, de se faire paraître moins douée ou mature qu'elle ne l'était.  C'était une nouvelle opportunité de faire ses preuves, et Guenièvre, qui adorait la compétition, en particulier envers elle-même, se sentait prête. Sa maître de stage semblait idéale, prête à vraiment lui faire partager son univers, et elle ne voulait pas non plus la décevoir. Se prouver qu'elle était capable de survivre aussi utilement dans le monde normal. Elle était née et avait failli mourir dans un seul but : mettre fin à la malédiction Ternac et au règne des Deux Grands. Littéralement, sans ce besoin vital, elle ne serait pas née la même, elle n'aurait pas été une réincarnation consciente, une qualité qui faisait pourtant partie intégrante de qui elle était. Une fois sa mission accomplie, se réinventer avait été difficile. Sa vie avait changé de manière brutale. La peur d'être découverte par les Deux Grands avait cédé la place au bourdonnement constant des paparazzis. Le secret qu'elle avait protégé pendant des années s'était soudain retrouvé connu de tous. Son grand but dans la vie, sa mission plus grande qu'elle même était accomplie et à quinze ans, elle s'était retrouvée au coeur d'une crise existentielle silencieuse : que faire du reste de sa vie ? Pour quoi, dans quel but ? La routine n'était pas satisfaisante. Elle était même frustrante, le temps qu'elle reconquière ses pouvoirs. C'était finalement le procès des Deux Grands qui avait commencé à lui apporter des réponses : elle pouvait continuer à mettre ses extraordinaires capacités au service des autres, il y avait d'autres dangers à surmonter, et elle n'était pas obligée de s'ennuyer. Le monde restait plein de mystères et d'aventures comme celles dont elle avait rêvé enfant, et il lui suffisait simplement d'aller les chercher. Voilà pourquoi le métier d'Auror l'intéressait, et pourquoi elle se sentait prête à relever tous les défis qui l'attendaient.
 
Guenièvre, qui commençait donc à se détendre tout en se remémorant toutes les raisons d'être enthousiaste pour se stage, rendit son sourire à Jenni. Son sourire le plus éblouissant, à la joie infectieuse, que sans s'en rendre compte, elle réservait aux personnes qu'elle appréciait. La Serdaigle n'était pas belle à proprement parler. Pas du genre à attirer le regard sur elle dans la rue. Mais parfois, lorsqu'elle se mouvait avec vivacité, éclatante d'énergie, ou souriait comme actuellement, pour quelques instants, une certaine grâce semblait l'illuminer de l'intérieur. Sa petite soeur Vivien lui avait un jour répété, avec autant de naïveté que de cruauté, les paroles de leur mère : elle n'était pas belle, mais elle pouvait avoir du charme. Jenni, dans tous les cas, dégageait quelque chose, quoi qu'elle ne sache pas définir quoi exactement. Un mélange de réserve et de bonne humeur qui donnait envie de l'apprécier tout de suite lorsque, comme Guenièvre, on était une personne à la fois extrêmement sociable et très privée.

"Je vous remercie d'y avoir pensé ! D'une manière générale, comment voulez-vous que j'organise mes horaires ?"

 
A quelle heure devait-elle venir le lendemain matin ? Elle se doutait bien qu'elle n'aurait pas des horaires bureau fixes, mais il fallait bien qu'elle s'organise un minimum. Elle sortit la tête haute de l'ascenseur, regardant avidement autour d'elle tout en essayant de conserver sa dignité. Le couloir qu'elles empruntaient actuellement était désert. Guenièvre jeta un coup d'oeil intéressé aux fenêtres magiques (le Ministère n'avait fait ni plus ni moins que copier l'enchantement du plafond de la Grande Salle de Poudlard) puis tourna à gauche à la suite de sa maître de stage, pour se retrouver dans une immense salle pleine de bureaux. Oh. Guenièvre rendit son sourire à Jenni et hocha la tête pour bien signifier qu'elle retenait les explications données. Elle ne s'était tout de même pas attendue à ce que les Aurors travaillent avec  ... aussi peu d'intimité ? Dans tous les cas, cette grande salle était une vision surprenante. Elle s'efforça de ne pas laisser la surprise transparaître sur son visage (la "poker face" était l'un de ses nombreux talents appris à la dur) et rendit sourires et signes de tête amicaux aux regards qui se levaient vers elle. Elle était plus surprise que vraiment impressionnée par la configuration des lieux, mais tenait à donner bonne impression. Après tout, elle allait croiser ces gens pendant deux mois.
 

Elle suivit Jenni jusqu'au fond de la salle, où se trouvait apparemment son bureau, et se fit la réflexion que la position dans ce "hall de gare" tenait sans doute de la hiérarchie... auquel cas, Jenni et son bureau dominant le reste de la salle devaient être très hauts en grade. Guenièvre s'assit et fut ravie de constater que sa maître de stage ne perdait pas de temps à revenir sur ses interrogations de l'ascenseur. Mince, la situation était si grave que ça ? Ils ne savaient absolument rien et des gamins disparaissaient ?Merlin. Elle balaya du regard le bureau de Jenni, à l'évidence couvert de photos des enfants disparus. Ils n'étaient pas un petit nombre, et pourtant, aucune de ces photos n'avait été affichée comme avis de recherche dans les journaux. Ces avis de recherche n'avaient été que trop courants pendant l'ascension des Deux Grands, mais cette fois-ci, peu filtrait dans la presse. Jenni et ses collègues devaient être particulièrement doués pour gérer les journalistes. Elle s'apprêtait à en faire la remarque lorsqu'une petite altercation eut lieu entre Ms. Wieddermann et ses collègues... à propos d'elle-même. D'autres qu'elle se seraient sentis embarrassés par la situation, mais Guenièvre eut plutôt son orgueil piqué au vif. La réaction de Jenni fut parfaite, et elle se retint de se lever pour aller tendre la main à ce Stanford et se présenter. Cependant, le ton entre les deux collègues était vite monté, et en ce tout premier jour, elle ne voulait pas risquer de mettre sa responsable en port-à-faux. Elle prit donc sur elle pour rester sagement assise. Apparemment, le vocabulaire était plutôt libre et franc ici. Elle en aurait presque eut un soupir de soulagement intérieur. L'été allait encore mieux se passer que prévu si chacun la jouait franc jeu, y compris ceux qui n'étaient pas ravis de sa présence. Gue détestait l'hypocrisie.

"Pas de problème. M. Maugrey est le seul supérieur, ou comment marche le service ? Est-ce que chacun fait un peu de tout ou est-ce que vous avez chacun vos spécialités, des grades, etc ? Je dois avouer que je ne m'attendais pas à ce que tous les bureaux soient ainsi en contact les uns avec les autres, mais je suppose que ça aide pour partager des informations. Oh, et à propos des "évènements", merci d'être aussi franche avec moi. Et bravo pour votre gestion de la presse dans cette affaire. Je suis bien placée pour savoir à quel point c'est dur d'échapper à Rita Skeeter et aux autres parasites de son espèce. Alors qu'est-ce que vous faites, concrètement, quand vous n'avez aucun élément tangible sur un dossier comme celui-là ?"


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
~+ MINISTÈRE +~
avatar

Nombre de messages : 310
Age du perso : 30 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
86/100  (86/100)
Gallions:

MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   Ven 16 Sep - 16:43

Que cela pouvait être gavant de se retrouver en deux feux... Et mon mariage avec Drago Malefoy, ayant eu lieu neuf jours plus tôt, n'arrangeait en rien ma situation. Mais pour le Ministère, j'avais décidé de garder mes noms de jeune fille puisque je porte celui de mon père et de ma mère. Je savais m'y prendre avec les stagiaires et on ne peut pas dire qu'on en a eu beaucoup. Mais je sais que les prouesses de cette Serdaigle avait contribué à ce que le Ministère soit enclin à lui accorder un stage. Le Ministère avait fait la même chose pour moi, il y a plus de dix ans et cela n'a pas changé malgré le changement de pouvoir en place si on peut dire ça ainsi. Restant auprès de Guenièvre, je me dois d'être à sa disposition pour répondre à ses attentes et à ses questions. Mais en ce qui me concerne, je suis habituée à attirer tous les regards notamment en raison de ma célébrité passée, bien qu'encore encrée dans les mémoires et dans les livres d'histoires. Je n'ai pourtant rien d'exceptionnel... Enfin, jusqu'à mon mariage. Je sais que cette famille a mauvaise réputation mais on ne m'a pas laissé le choix. Portant mon alliance à l'auriculaire de la main gauche, je ne peux plus cacher la réalité de ma situation vu que la gazette en a fait un événement important... Parfois, je regrette d'être célèbre et j'aurais préféré que cela ne se sache pas. Penchant la tête sur le côté, je garde malgré tout le sourire avant de répondre à sa question sur les horaires. A vrai dire, je n'ai organiser que la première semaine car je devais encore obtenir des autorisations la concernant.

« - Pour le moment, venez à la même heure qu'aujourd'hui en attendant que je puisses avoir d'autres autorisations pour vous... Une fois obtenues, nous organiserons ensemble vos horaires. Cela vous convient ? »

Elle est stagiaire, pas Auror donc je ne peux pas réellement lui imposer le même rythme qu'on a et que Maugrey nous impose. Jouant avec mon alliance, je reste silencieuse un moment avant de redresser la tête. Sur mon bureau, Guenièvre pouvait voir une photo qui ne correspond pas à une photo d'enfant disparu. Même deux. Il y a mes deux parents et à côté, une photo de mon mariage aux côtés de mon époux qui n'est pas très apprécié au sein du Ministère. En même temps, vu la pression que mettait son père ici, cela ne m'étonne même pas. Mais je devais porter son nom et je le fais avec fierté même si cela a mis un coup dans ma réputation. Après tout, j'en ai plus rien à faire de ma réputation. Malgré tout ça, j'ai pu surprendre tout le monde lorsqu'ils ont vu afficher mon faire-part de mariage cinq jours avant. En même temps, le délai était court et je n'avais que cinq jours pour l'organiser alors je l'ai fais à la manière forte si je peux dire ça. Laissant ma longue chevelure ensoleillée se remettre en place, je porte mon attention à Guenièvre. Je ne suis pas nerveuse mais cette situation et cette guerre de nom me fatigue plus qu'autre chose. Sans oublier ma grossesse qui n'est pas encore connue. Du coup, je ne suis pas forcement d'humeur mais je me devais de rester prudente sur celle-ci. La brunette lui demande comment cela fonctionne.

« - Alastor Maugrey est le seul responsable et nous sommes tous des Aurors. Il n'y a aucun grade et nous avons quelques spécialités bien que cela reste vague et nous sommes polyvalents nous permettant d'agir sur plusieurs fronts en même temps. Vous avez déjà entendu parler des chasseurs de mages noirs non ? C'est une spécialité mais nous avons des gardiens qui veillent sur Azkaban, des informateurs faisant office d'espions à notre solde et même des patrouilleurs qui patrouillent tout le temps et qui sont nos référents lors des événements majeurs. Par ailleurs, nous avons aussi des réprimeurs qui contiennent la presse lorsque cela est nécessaire... Bien entendu, nous travaillons aussi avec d'autres services du Ministère de la Magie et c'est essentiel dans notre rôle. »

Il est vrai que ce n'est pas facile de lutter contre Rita Skeeter. Mais le service est protégé par divers sortilèges de pointe évitant les fuites ou encore les intrusions malvenues qui étaient pendant un moment, très courante dans le service. Cependant, le Ministre des Aurors a eu l'idée de fermer notre service au public filtrant ainsi les allers et venues dans notre département qui a un rôle très important à jouer avec la population sorcière comme moldue. On est tous des Aurors et je me suis déjà intéressée à tout ça. Retenir les paparazzi n'est pas réellement mon genre mais le reste passe crème dans mon cas et je suis extrêmement polyvalente. Cela a son avantage comme son inconvénient. Il faut des points forts comme des points faibles dans chaque métier et chaque personne qui se trouve dans ce département. Je soupire alors lorsqu'elle me demande si on a aucun élément tangible... C'est malheureusement la vérité et même si j'ai du mal à l'admettre, je suis contrainte de le reconnaître.

« - Aucun élément. On se noie dans la boue depuis le début... Mais on essaye toujours de comprendre et de découvrir ce qui a bien pu se passer. On est pieds et poignets liés actuellement. »

J'hausse les épaules en fermant les yeux quelques secondes. Mais Guenièvre a le droit à la vérité et comme de toute façon, la jeune Serdaigle est sous clause, elle ne risque pas de révéler d'élément du dossier. Après si elle le fait, c'est à ses risques et périls mais elle devrait savoir que le Ministère est assez parano... Qui ne le serait pas à notre place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Début de Stage ! [Jenni]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Début de Stage ! [Jenni]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stage
» Stage étranger
» Stage AMHE au Mans - 3 et 4 décembre
» Stage de 3ème
» TUTORIEL: Nouveautés Stage Editor PCM 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Londres :: Le Ministère de la Magie :: L'atrium-
Sauter vers: