:: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: La Forêt Interdite Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perdue dans les bois [Libre]

avatar
Capucine
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 50
Age : 14
Localisation : Sûrement dans un arbre
Age du perso : 12
Fonction : Elèves au Collège Poudlard,1ere année,Serpentard.
Patronus : Un petit écureuil
Date d'inscription : 15/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juil - 6:57
Les vacances d'été enfin arrivée il me tardait de rentrer chez moi et d'enfin revoir les miens, le Clan des centaures. Ils m'avaient tous manqué sans exception, je redoutée le moment ou Firenze allez me demander quand j'allez passé? Pourquoi je ne suis pas passée si vite? Mais bon, je n'ai jamais réussi à éviter un seul interrogatoire de Firenze donc, ce n'est pas aujourd'hui que sa commencerait. J'empreinté le même petit sentier en faisait un petit détour par le lac aux fleurs ou m'attendé deux petites fées en train de jardiner. Je leur fis un signe de la main respectueux, parce que oui une fée c'est bien mignon mais si tu oublies la moindre manière de politesse envers elles..Ces petites fées ont leur caractère et non ne l'ai changera jamais.


Je restas à moment avec elles et puis se fut le moment de s'en aller pour rejoindre les miens. Je fit le contour du lac et passa par un chemin que je n'avais encore jamais remarquée, curieuse comme je suis je continua de suivre la direction du petit chemin, jusqu'au moment au mon pied écrasa un truc blanc..un os.


-Beurk, j'crois que je ne suis pas loin du camp des acromantules..Mais attend c'est de l'autre côté normalement..


Capucine était complètement perdue étrange, normalement elle connais tous les recoins comme sa poche ici. Elle aperçu une licorne puis deux, non c'est sûr je ne suis pas près du campement des acromantules. Les licornes déteste ces bêtes toutes poilues. La couleur du ciel devenez dans les tons pastel annonçant la fin de la journée.


-Heu..y'a quelqu'un ? Firenze tu es là ? Hagrid?


Je commençais à avoir froid bien qu'il fit chaud toute la journée, je continua de marcher dans l'espoir de croiser un signe de vie d'une existence qui ne m'est pas inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Aoû - 7:23
Un couple de trolls

Un couple de trolls des forêts avait élu domicile temporaire dans ce recoin de la forêt. Chassés de leur territoire par une étrange fumée noire, qui même pour des créatures aussi stupides et malfaisantes qu'elles, semblait maléfique, ils s'étaient avancés dans les bois en direction de Poudlard, restant cependant bien loin de la civilisation des hommes. Le mâle mesurait 11 mètres de haut, et sa peau était d'un vert mousse à la texture ressemblant aux rainures dans l'écorce des arbres. La femelle mesurait 8 mètres, et sa peau était légèrement plus grise et lisse que son compagnon. Tout deux formaient un bien beau couple, aussi sales et brutaux l'un que l'autre, et affichant des expressions d'abrutissement complet assorties. Les trolls forment des couples étranges : créatures peu sociales, ils vivent pourtant souvent en bande, ce qui est pratique pour mieux assaillir leurs victimes. Nos deux spécimens s'étaient retrouvés ensemble, et quoi que pas particulièrement liés par une passion dévorante (et encore moins des sentiments sincères), ils étaient là.


En l’occurrence, notre couple était en train de finir son repas, une poignée de Sniffleurs trop crédules qui avaient eu la mauvaise idée de s'aventurer dans le coin plus tôt dans la journée. Les Trolls étaient des créatures aussi bêtes que cruelles, et elles aimaient bien jouer avec leur nourriture. Elles avaient donc pris leur temps, ponctuant leur nouvel habitat d'os et de bave. Maintenant, le ventre bien rempli, ils s'apprêtaient à faire la sieste quand une petite voix leur parvint. Une voix de petit d'humain. La femelle lança un regard gourmand à son compagnon : ils avaient bien encore de la place pour un petit dessert ? Avec un grognement, le mâle sortit du bosquet d'arbres derrière lequel il était caché, se redressa de toute sa hauteur et n'eut qu'à se pencher pour ramasser Capucine dans son poing. La femelle se rapprocha elle aussi, observant leur nouvelle prise. Enfin, "leur". Elle allait probablement devoir donner quelques taloches à son compagnon pour l'inciter à partager. Comme l'indiquait sa bave dégoulinant sur le poing du mâle, elle trouvait que ça avait l'air trop savoureux pour qu'il ne lui en donne pas un bout.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capucine
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 50
Age : 14
Localisation : Sûrement dans un arbre
Age du perso : 12
Fonction : Elèves au Collège Poudlard,1ere année,Serpentard.
Patronus : Un petit écureuil
Date d'inscription : 15/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Aoû - 8:05
Capucine continuer d'avancer sans savoir ou elle allait. Il faisait de plus en plus froid. Pourquoi elle n'avait pas de fourrure comme les loups, eux aux moins ils n'ont pas se problème là. Je m'engouffrer dans un endroit qui m'était encore inconnu, tout ce que j'espère c'est que les méchantes bêtes sont partis dormir sinon, je suis dans la mouise.


- Eh Oh, y'a quelqu'un ?! Firenze ?! Ronan ?!


Mais dans quoi j'me suis fourrée. Quand je parlais de l'air frais sortez de ma bouche, ça sa veux dire que la nuit risque d'être très froide. Je fis demi-tour pour essayer de rejoindre le lac aux fleurs, mais au lieu de me retrouver à côté du lac où régner les deux petites fées, je me retrouve dans un endroit ronceux, avec des lianes qui tombe de partout, des racines de ma taille. Je voulus grimper à un arbre pour me repérer au loin mais sans succès je ne montis même pas à un mètre de que je tombis dos contre terre c qui me coupa le souffle. Je me releva avec difficulté et regarda autour de moi quelque chose à changer.. Ils étaient pas là ces deux trolls avant !


-Oh oh..Graup c'est toi ?


Eh non ce n'est pas le demi-frère d'Hagrid malheureusement pour moi.. J'essayé de garder mon calme et de ne pas faire de geste brusque, je voulus grimper par dessus une racine qui faisait ma taille mais je fus soulevée en l'air. Je lâcha un cris aigu et strident.


- AAAAAAAAAAAAHH !!!


J'étais dans le poing du mâle à plus de 10 mètre du sol, le troll me serrez fort dans son poing que je commençais à avoir du mal à respirer. Je le tapais avec mais mains, mais il ne devait rien sentir du tout. J'essayer de me décoincer de ce poing mais il serrez beaucoup trop fort et puis j'aurais fait une sacrée chute. Je les regardais en train de choisir par qu'elle partie de mon corps ils allaient commencé. J'avais encore un peu plus de mal à respirer mais je réussis à lâcher un dernier cris aussi puissant que l'autre avant d'être tellement serrez que ma respiration devenez très irrégulière.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Aoû - 7:30
Le couple de trolls

La petite d'humains ferait un délicieux repas, quand elle aurait finit de leur percer les oreilles. La femelle grogna face aux cris de Capucine, et dans un gémissement stupide, porta ses grandes mains à ses oreilles. Le mâle lui donna un violent coup de coude : c'était trop bête de se préoccuper ainsi de la proie. En plus, les petits d'humains n'avaient pas ces petites brindilles que les adultes agitaient dans tous les sens en produisant des étincelles et des bang. Non, les humaisn étaient un met aussi délicieux que capricieux, mais ils pouvaient tout à fait s'occuper d'une petite. 


La femelle s'approchant un peu trop de son repas, le mâle ferma le poingt sur Capucine, l'étouffant à moitié au passage, et ses gros doigts lui cachèrent momentannément la lumière du jour avant qu'elle ne ressente un choc violent : il venait de talocher sa femme pour bien lui faire comprendre que l'humaine était à lui. La leçon donnée, il déplia ses doigts et approcha l'enfant de son visage pour mieux l'observer, la faisant ainsi profiter de son horrible haleine. Comment la mangée ? Rôtie peut-être ? La créature éclata d'un rire malfaisant qui fit trembler le sol de la forêt. Il allait se régaler... et peut-être qu'il aurait la bonté de donner quelques os à sa femelle, pour l'instant accroupie un peu plus loin, sonnée du coup qu'elle venait de recevoir.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Aoû - 17:56
Il était rare de me voir ici, moi qui était assez peureuse. Toutefois, il arrivait parfois que je devait pousser ma raison de côté pour laisser place aux gênes Griffondesques cachés profondément en moi, han. Et, la plupart du temps, ces moments étaient crées par la science. C'était ce qui m'avais poussée entre les arbres de la forêt interdite, par cette chaude journée d'été. La science. Mon existence même après l'enseignement. Je me sentais, dans ces moments de joies scientifiques, libre et essentielle ... et surtout, je me trouvais trop souvent en dehors de ''la réalité''. Cette tendance à être dans ma tête expliquait ainsi pourquoi je m'étais un peu trop avancée dans les bois, oubliant momentanément les chats maringos et les dangers qu'ils représentaient.

Voici le spectacle qui s'offrait à vous : mes fesses. Enfoncée jusqu'à la taille dans un profond et ténébreux bosquet, mes fesses relevées vers le ciel, accroupies sur mes coudes, je cherchait des racines de Moringa. Pourquoi ? Parce que je m'étais mise en tête de trouver de nouvelles propriétés à cette plante déjà bien connue dans le monde de la sorcellerie. Pourquoi ne pas l'intégrer dans une potion qui empêcherait la transmission des gênes vampiriques ? J'avais déjà trouver un vaccin qui empêchait celle de la lycanthropie, s'il était administré à temps ... alors pourquoi ne pas faire de même avec le vampirisme ? C'était vrai, quoi ! Il y avait des gens qui n'étaient pas intéressés à devenir vampires, vous savez ? Moi, han, je l'étais devenue par la force des choses, han, sinon je serais morte dans le Nulle Part, si madame Rogue ne m'avais pas mordue et tout ça ... mais si on m'avais demandé mon avis, je n'aurais pas voulu, vous savez ? Qui voudrait vivre éternellement, han, pour voir les êtres aimés mourir les uns à la suite des autres ? Pas moi, han ! Je n'aurais pas choisi ce sort, si je l'avais put. Alors, un vaccin me semblait une bonne idée. Pour le moment, je n'avais pas encore parlé de cette idée au Prince VanHolsen et à Julianne, mais bon ... mes recherches n'en étaient qu'au début de mes impulsions.

J'allais couper une racine quand un cri me parvint. Un cri d'enfant. Je me redressai vivement, me frappa la tête contre une branche, la frottai deux ou trois secondes -- ma tête pas la branche -- avant de ressortir du bosquet. J'étais évidemment échevelée, quelques feuilles avaient élues demeure dans mes cheveux et j'avais le bout du nez sale de terre. Je regardai partout, écoutant le relatif silence de la forêt interdite. Pourquoi un enfant avait crié ? Et pourquoi est-ce qu'un enfant serait venu ici ? Nous étions l'été, han, mes enfants avaient été bien avertis de ne pas venir se balader ici et tous les étudiants étaient de retour chez eux, alors ... Je fit de grands yeux. Et si c'était Capucine qui avait crié ? Oui, parce que chez eux à elle, c'était ici alors ... un chat maringo l'attaquait ?  Shocked

Je me relevai, faisant se renverser mon panier contenant une dizaine de racines de Moringa. Hey merde ! Je n'avais pas envie de me retrouver devant les chats maringos, mais je ne pouvais pas non plus faire comme si je n'avais rien entendu, vous savez ? Dites ? Je sortie donc ma baguette magique et regardai autour de moi. Par où aller ? La forêt était grande, l'écho pouvait être trompeur, han ... et si Capucine était en danger, il fallait agir vite. Je n'avais donc pas vraiment le choix, je devais utiliser la discipline de l'augure pour trouver mon élève rapidement. Avec un soupir presque énervé -- je détestais me transformer en vampire et ce genre de truc, han -- je laissai ma ''nature'' prendre les devant. Je sentie aussitôt que j'avais prit mon apparence vampire, ma vue était comme différente, voilée ... bref, j'utilisai l'augure sans plus attendre question de revenir moi-même au plus vite.
La perception de l'âme me permit de découvrir immédiatement que la vie de Capucine était en danger. Je pouvais le sentir dans chaque cellules de son corps, dans le confin de son âme : elle avait peur pour sa vie. Je perçu aussi deux essences plus ... animales, sauvages et largement idiotes. Des Trolls ! Je repris mon apparence humaine et me mit à courir en direction de l'endroit que j'avais identifié. Comme les Trolls jouaient avec leur nourriture, j'avais certainement quelques minutes devant moi.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capucine
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 50
Age : 14
Localisation : Sûrement dans un arbre
Age du perso : 12
Fonction : Elèves au Collège Poudlard,1ere année,Serpentard.
Patronus : Un petit écureuil
Date d'inscription : 15/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Aoû - 4:45
Ma respiration se faisait de plus en plus "rare". Pourquoi ils auraient envie de me manger j'suis petite et maigre, une jambe pour moi c'est un doigt pour lui. Mais vu la manière dont ils m'observer je devaient être appétissante. J'aurais voulut recrier plus forte que toute les autres fois, mais 2 choses m'en empêcher: la première c'est que je n'avait plus assez de souffle pour sortir même le plus petit des sons et la deuxième c'est à cause de la femelle, rien qu'un petit bruit l’énerver et elle me regarder avait des grands yeux remplis de haine. Firenze tu es où ? Qu'est-ce que je peux être bête c'est dingue, je serais repassé par le sentier habituelle rien de tout sa ne serait arrivé ! La femelle se rapprochée beaucoup de moi un peu trop pour le mâle qui referma le poing sur moi. Je ne voyais plus rien et je n'avais aucune idée de ce qui m'arriver. ET puis d'un coup je fus sonnée par un choc, j'étais complètement sonnée.


Puis le mâle ouvrit ses doigts j'étais maintenant en possibilité de m'échapper mais je profiter de se temps pour respirer. J'étais allongée dans la paume de l'ogre complètement sonnée, essayent de reprendre mon souffle. Plus il s'approcher de moi plus je sentais la fin de ma vie venir. Je suis sûr qu'il était en train de chercher comment il aller me déguster gentiment vu le rire diabolique qu'il a lancé. J'eus presque la nausée en profitant de son haleine juste..Heurk. Je me tourna et vu avec stupéfaction ce qui était arrivée à sa femme assise par terre..C'était donc sa le choc qu'avez reçu Capucine. Ma tête me faisait horriblement mâle, je devais saigner de la tempe ou quelque chose comme ça mais je n'avais pas le force d'emmener ma main à mon visage. Je voyais flou mais assez pour voir que ce troll était impatient de ma déguster durant son prochain dîner.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Aoû - 8:22
Le couple de trolls

L'avantage de la stupidité et de la brutalité des trolls étaient que quand ils étaient plusieurs, ils arrivaient bien souvent à s'éliminer entre eux. Pour quelques instants, la femelle serait innoffensive pour Capucine. Ca allait laisser tout le temps au troll de décider de la manière dont il voulait déguster sa proie, et surtout, de jouer un peu avec avant. Elle n'était pas très combattive, cette petie d'humain, ça n'en était même pas drôle. Si on ne pouvait même plus s'amuser ! Du bout de son gros doigt, la créature poussa Capucine pour la remettre debout sur sa paume. Pas grande, tout de même. Heureusement qu'il y avait eu quelques Sniffleurs avant elle ! Et si... Ouais. Avec un grognement stupide, et tout le peu de délicatesse dont il était capable, le troll saisit la capuche de Capucine, et la souleva ainsi, la laissant se balancer au dessus de sa main. Alors, ça bougeait, oui ou non ?! Ca sentait un peu le sang, c'était agréable. Oui, il n'y aurait pas grand chose mais le peu qu'il y avait formerait un amuse-bouche délicieux.





Dans son coin, la femelle s'était lentement relevée, appuyée au tronc d'un arbre qu'elle avait à moitié déraciné au passage, et se balançait légèrement d'avant en arrière. Dur dur de fomenter sa revenge quand on avait le QI d'un bosquet d'épinards, mais elle était bien décidée à approcher. Réprimant un mugissement, elle entreprit de contourner son compagnon par derrière, profitant du fait qu'il était absorbé par son jeu avec Capucine. Elle marchait avec toute la discrétion dont elle était capable, chaque pas ne produisant que le léger bruit d'un éboulement mineur de falaise...


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capucine
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 50
Age : 14
Localisation : Sûrement dans un arbre
Age du perso : 12
Fonction : Elèves au Collège Poudlard,1ere année,Serpentard.
Patronus : Un petit écureuil
Date d'inscription : 15/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Aoû - 11:54
Ma vue était redevenue normale je voyait parfaitement mais j'avais toujours c'est horrible mal de tête qui me suiver. Quand le troll approcher avec son gros doigt je le regardais méchamment, il me remit debout, je donna un coup de pied dans son gros doigt mais cela m'étonnerais beaucoup qu'il est senti quelque chose. Mais le pire c'est quand il rigoler il faisait trembler sa main il fallait avoir de l'équilibre pour na pas tomber. Tout ce que je supplier c'est qu'il n'ouvre pas la bouche pour éviter de respirer l'odeur nauséabonde qui sorter de sa bouche chose rater puisqu'il se remit à rire à plein poumons. Après avoir fini son petit délire dans son coin il approcha son autre main près de moi, de plus en plus près. Il me souleva par la capuche de ma robe de sorcière.


-Lâche moi !! Je t'es dis de me lâcher sale bête !!


Je me débattez dans tous les sens, j'essayer d'enlever les boutons qui accrocher ma robe mais sans grande réussite. La femelle avait récupérer ses esprits et s’approcher de moi dans le dos de son mari pour éviter de reprendre un coup en pleine tête. Je donnais des coups dans tous les sens pour qu'il me lâche mais mes jambes étaient trop petite (qu'elle surprise).


-Tu vas me lâcher oui !


Son regard abruti me laissa me souvenir qu'il ne devait pas me comprendre, en espérant que quelqu'un entende je recria une nouvelle fois, un cris aigu et strident comme les autres sauf que cette fois-ci j'avais assez de souffle pour crier le plus fort possible.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 688
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Aoû - 17:56
Les sens aux aguets, je courrais dans la forêt en sautant par dessus ronces et racines. J'avais la chance d'être une animagus puma, ce qui me donnait un avantage physique considérable quand le temps comptais. Et, en ce moment, le temps comptais assurément. J'allais bondir par dessus un tronc échoué quand un nouveau cri se fit entendre. Baguette en main, j'atterri agilement de l'autre côté du tronc échoué et, essouflée, je me cachai derrière un arbre. 

Les Trolls étaient là. Un mâle et une femelle. Celle-ci semblait sonnée et peinait à se relever. Je ne m'en préoccupais donc pas. Le plus dangereux pour le moment était le mâle. Il tenait Capucine dans le creux de sa main. La petite semblait prendre du poil de la bête et elle était en train de beugler après le Troll. Mauvaise idée. Ou bonne. Cela dépendait de l'humeur du Troll. Bref, je devais trouver un moyen de libérer mon élève tout en évitant la catastrophe, c'est-à-dire : a) le Troll balance Capucine dans les arbres, b) Le Troll bouffe Capucine, c) Le Troll écrapoutie Capucine dans sa main avant de a) la lancer dans les arbres ou b) la bouffer tout rond écrapoue; d) Le Troll laisse tomber Capucine dans le vide. C'était l'option la plus sécuritaire. Bon. Je pouvais prendre mon apparence vampirique mais ... les Trolls allaient sûrement paniquer. Il ne me restais plus que ma baguette. GO !!!!! Je tendit ma baguette vers le Troll masculin et sans plus attendre, je lui balançai un sort de durcissement.

* Duro ! *



L'éclair de mon sort partie en vrille et alla se perdre entre les arbres. Il en percuta un qui se transforma immédiatement en pierre. Pour ce qui est de mon moi-même ... la femelle Troll venait de me trouver. Me voici donc en de beaux draps ... et je n'aurai pas le choix de prendre des moyens extrêmes. Ça ne me plaisait pas trop !




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1413
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Aoû - 2:28
Le couple de trolls
[ltr]

Enfin ! La petite chose dans sa main bougeait ! Hihihi ! Le troll eut un rire qui pour lui était presque joyeux, comme un enfant dont on vient de réparer le jouet. Ca bougeait des pattes et ça chantait ! Et… ça avait l'air d'avoir peur aussi. Ca, c'était une très bonne chose. Si les trolls jouaient avec leur nourriture, il y avait de bonnes raisons. D'abord, c'était amusant de voir souffrir sa proie ! Deux, ça mettait en appétit. Et trois, plus la chose avait peur avant de mourir, plus elle se transformait (un troll était trop bête pour saisir le concept d'hormones) et se donnait bon goût à elle-même. Les trolls faisaient donc peur à leur gibier pour la même raison qu'un moldu aurait préparé une sauce pour son ragoût : pour l'assaisonner. En l'occurrence, le troll était juste assez intelligent pour comprendre que la petite d'humain n'aimait pas être dans le vide. En conséquence, il agita légèrement (enfin, ce qu'il pensait être légèrement) ses gros doigts, pour qu'elle se balance encore plus, comme dans un vilain manège de fête foraine. Sous la pression, le tissus de la capuche de l'enfant commença à se déchirer, mais les doigts du troll avaient une peau trop épaisse et pas assez sensible pour qu'il s'en rende compte.
 
La femelle, elle, continuait lentement son approche dans le dos de Capucine. Au point où en étaient les choses, elle-même se fichait bien de l'assaisonnement. Si elle arrivait à chopper Capucine, elle allait la gober toute crue. Etre discrète était difficile mais son compagnon était si absorbé dans son jeu qu'ellea avait pour l'instant tout le loisir d'approcher. Jusqu'à ce que… un éclair lui passe à côté et donne à un arbre un soudain aspect de gros rocher. La femelle eut un vagissement de surprise, qui eut pour effet d'interrompre les jeux du mâle.

"BEEEEUUUUH ???"

Lààààà ! Elle aussi elle allait avoir son n'humain ! Toute excitée, elle changea de stratégie pour foncée à toute vitesse sur le professeur A. Lupin. Quant au mâle, il était partagé. Lui aussi, il voulait la plus grand humaine, mais surtout, il voulait garder sa proie actuelle. C'était pas juste que sa femelle ait mieux que lui ! Avec un grognement, et tenant toujours Capucine par les restes de sa capuche, lui aussi se lança dans la course à la Amélia, donnant de violents coups de coude à sa compagne pour essayer de la ralentir.
[/ltr]


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capucine
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 50
Age : 14
Localisation : Sûrement dans un arbre
Age du perso : 12
Fonction : Elèves au Collège Poudlard,1ere année,Serpentard.
Patronus : Un petit écureuil
Date d'inscription : 15/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Aoû - 14:22
Ce troll était visiblement le troll le plus bête qu'elle est croisée jusqu'à ce jour. Son rire sournois donné l'impression d'un dangereux psycopathe qui aime joué avec sa nourriture, c'était sûrement ce qu'il faisait. Il jouer avec moi ! Je continuer de me débattre dans l'espoir qu'il me remettre dans la paume de sa main afin de ne plus avoir ce vide sous ses pieds. 11 mètres, voilà ce qui séparer Capucine d'une sol, 11 mètres ! Le troll avait décidément envie de s'amuser avant de me manger mais pas moi. La femelle quand à elle qui c'était relevée arriver vers moi décider à me manger à la place de son mari. Ses pas faisait un bruit horrible, qui allez finir par me briser les tympans si elle continuer. Pour se faire discrète c'est rater. Mais le mâle ne devait visiblement rien entendre puisqu'il rester là à m'observer me débattre avec son sourire béat.


-Beuuh quoi ?!


D'un seul coup les deux trolls se mirent dans une course poursuite, vers un rocher. La capuche de ma robe se déchirer de plus en plus, si ils ne s'arrète pas pour me remettre dans sa main, je vais m'écraser sur le sol. Mais pourquoi court-ils bon sang ?! Oh..non. Je venais de l'apercevoir, Madame Lupin c'est pour sa qu'il courrez..


-Professeur courrez !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Event RP's en folie #5 – Perdu dans les bois !
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Promenons-nous dans les bois... [Livre 1 - Terminé]
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: L'Extérieur du Château :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: