:: En dehors des murs :: Outre-Mer Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avalon - A la claire fontaine

avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Aoû - 14:31
25 Mai 2006

 
Jamais Malka ne s'était sentie aussi bien de toute sa vie. Pieds nus dans l'herbe, elle dansait plus qu'elle ne marchait, se sentant aussi légère qu'un oiseau. Elle exultait, envoyant une volée de gouttelettes à chaque pas. Elle était absolument trempée de la tête aux pieds, mais n'avait même pas froid dans le doux air de mai. La chemise de lin brun qu'elle portait pour seul vêtement la collait d'une manière qu'en temps normal, elle aurait trouvée inconfortable, et ses longs cheveux blonds, plaqués sur sa tête par l'humidité, ruisselaient copieusement dans son dos. Elle ne s'était pas séchée le moins du monde et savourait la sensation de chaque goutte d'eau glissant sur sa peau. La jeune fille interrompit sa marche un instant pour admirer le merveilleux paysage d'Avalon : ses pentes vallonnées recouvertes de pommiers, le sommet brumeux de la Montagne sacrée et au loin, le bleu brillant de la mer. C'était sublime, et elle avait conscience de la chance immense qu'elle avait de pouvoir l'admirer. Avalon, l'île mythique. Elles y était, et le voyage tenait jusqu'à présent toutes ses promesses. Ivre de bonheur, elle se prit à tourner sur elle-même comme une petite fille avant de s'écrouler dans l'herbe avec un léger rire.
 
Elle venait d'aller se baigner dans la fontaine de Merlin. Elle avait patiemment attendu son tour ces derniers jours, et avait assisté bouche bée au retour à la vue des femmes et filles Rogue. Ca avait été… de véritables miracles. Observer le bébé Eileen voir le monde pour la première fois, les entendre s'émerveiller de la tendresse des couleurs de l'île… Un bonheur qui lui avait donné forte impression. C'était si intense de voir de près les effets de la source de vie. Elle avait toutefois attendu d'être seule pour aller s'y baigner elle-même. Elle trouvait que la chemise de lin, une fois détrempée, n'était pas la tenue la plus décente qu'elle ait jamais porté. Et surtout, pour le regard extérieur, il n'y aurait rien eut à voir. Son handicap à elle était invisible. Lorsque ses nerfs se rebellaient, la plupart du temps, elle réussissait même à anticiper les crises et à se mettre dans une position qui n'éveillait aucun soupçon sur son affliction. De la même manière, sa guérison n'appartenait qu'à elle. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre, mais entrer lentement dans la fontaine avait été la meilleure chose qu'elle ait jamais faite. C'était dur à décrire, mais elle avait vraiment senti chaque nerf comme englobé d'un froid bénéfique. Engourdie au milieu du bassin, elle n'avait pourtant pas eu peur le moins du monde. En se dissipant, le froid lui avait simplement laissé la sensation d'être dans une forme éblouissante, comme si tous ses muscles venaient d'être remis à neuf. Elle avait folâtré dans l'eau presque une demi-heure, littéralement dans son élément, avant d'être suffisamment "rassasiée" pour enfin réussir à sortir.
 

Et la voilà allongée dans l'herbe, en train de regarder les nuages dériver en ronds hypnotiques autour d'elle. Elle se sentait réellement un peu saoule, mais la sensation était délicieusement plaisante. Qu'importait les tâches de boue ou d'herbe sur sa chemise ? L'instant était glorieux, et il fallut quelques minutes à l'adolescente pour réaliser que l'ombre lui obscurcissant soudain le visage était celle d'une personne se tenant debout à ses côtés. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 3 Aoû - 15:24
Depuis que Tamarah était arrivée à Avalon tout allait pour le mieux. Et depuis qu'elle s'était baignée dans cette fameuse eau magique, la petite fille voyait la vie d'un oeil nouveau. Oui, parce que la gamine avait retrouvé la vue. Et elle vivait donc maintenant sa vie d'enfant au jour le jour, en profitant de chaque instant de la vie. Parce que cette vie pouvait basculer du jour au lendemain...

Ce jour là donc, Tamarah avait prévu d'aller discuter avec Malka. Parce que même si de nombreux mois s'étaient écoulés depuis que la Grande les avait capturées, puis qu'elles s'étaient échappées, la blondinette n'avait pas eu le temps d'aller parler à celle qu'elle considérait comme sa cousine éloignée. Et à vrai dire, elle ne savait même pas quoi lui dire. Parce que ce qu'elle lui avait fait n'était pas du tout justifiable...

En cette journée de mai, elle avait vu sa cousine aller marcher pieds nus dans l'herbe fraîche puis se coucher au soleil, les yeux fermés. Alors la gamine de dix ans avait bondit sur l'occasion. Elle s'était donc dirigée vers la Gryffondor, se plaçant de manière à lui faire de l'ombre et la plus vieille avait ouvert les yeux, se redressant subitement. Tamarah lui avait alors sourit timidement, avant de lui demander, dans un murmure, ne voulant pas briser la quiétude des lieux :

- Dis Malka, j'aimerais te parler... Tu as deux minutes pour moi ?

Si Malka l'envoyer balader, la petite fille irait alors voir sa tante Jana. Parce qu'après tout, cela faisait très longtemps qu'elle n'avait pas eu l'occasion de rigoler un peu avec elle...

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Aoû - 11:12
Malka observa le visage de Tamarah au-dessus d'elle quelques secondes, le fantôme d'un sourire flottant toujours aux lèvres, puis réagit et se releva d'un bond souple. Il lui fallut d'ailleurs quelques secondes encore pour admirer la beauté du mouvement avant de pouvoir se concentrer sur sa "cousine". L'eau de la Fontaine faisait des miracles. Elle venait de se relever sans effort, sans souffrance, comme si elle n'avait jamais eu autant d'énergie, et c'était si agréable de se mouvoir qu'elle se serait presque rallongée pour mieux recommencer. Au lieu de quoi, elle allait devoir parler avec Tamarah.




La Griffondor n'était pas trop enthousiasmée par le moment choisi. Si elle était allée se baigner seule, c'était parce que c'était son moment à elle, et elle devait bien reconnaître que l'interruption l'embêtait un peu. Et puis, Tamarah n'avait beau être encore qu'une enfant, elle avait recouvré la vue, et Malka ne se jugeait pas très présentable en cet instant. Sa chemise, qui lui tombait légèrement au-dessus du genou, était détrempée, la collait, avait le dos tâché d'herbe... Mais surtout, surtout, elle devinait ce dont Tam voulait parler, et cela suffisait à casser sa petite bulle de bonheur. La douche froide, littéralement. Malka frissonna, et acquiesça à regret. Il allait bien falloir crever l'abcès un jour, même si la dernière chose dont elle avait envie en cet instant de plénitude était de se souvenir des pires moments de sa vie.




Elle n'osa pas parler la première. Elle devait des excuses à Tamarah, pourtant. Etre partie, s'être enfuie en la laissant derrière elle, seule, était quelque chose qu'elle n'arrivait pas à se pardonner. Savoir qu'objectivement, être restée n'aurait pas aidé Tam, et aurait finit par causé sa propre mort, voire même qu'elle n'avait pas choisi de s'enfuir, parce que c'était une manipulation du Grand, tout cela aurait dû la dédouanner, mais revoir Tamarah ces derniers jours avait fait remonté son sentiment de culpabilité à la surface.

Elle attendit que sa cousine ne mette le sujet sur la table, véritable éléphant... euh, dans l'île, en ayant une conscience aiguë de son corps. Quelques nuages venaient de passer devant le soleil, assombrissant momentannément la scène, mais il faisait encore bon et ses bras commençaient à sécher. Elle pouvait sentir chaque goutte d'eau dévaler dans son dos, et ses doigts semblaient résonner encore des bienfaits de la fontaine, comme une vague sensation de froid ou de vibration infîme qu'elle n'aurait pas pu décrire. Oui, elle était solidement dans le présent et quoi qu'il se dise, elle ne reviendrait jamais en arrière. Il était temps, enfin, de tourner la page pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Aoû - 11:03
Tamarah n'était pas très à l'aise de parler avec sa cousine. D'autant plus que cette dernière ne semblait pas vouloir lui accorder la parole. Alors c'est le coeur serré et la bouche sèche que la petite fille allait partir retrouver Maman. Mais finalement, Malka avait approuvé d'un léger signe de tête. 

Tamarah s'était donc rapprochée, à petits pas, de sa cousine, commençant à se mordre les lèvres. La jeune fille ne savait pas tellement par où commencer en réalité. Que devait-elle dire à la Rouge et Or ? Parce qu'être désolée ne suffisait pas dans ce genre de circonstances. Mais d'un autre côté, à l'époque, Tamarah était jeune... Et elle n'avait fait que suivre Maman, non ?

- Malka, vraiment, je ne voulais pas te faire de mal...

La blondinette se passa une main dans les cheveux, totalement gênée. Elle baissa les yeux au sol, en retenant ses larmes. Mais le pire dans l'histoire, c'était qu'elle ne devait pas pleurer. Puisque ce n'était pas elle qui avait le plus souffert de cette époque...

- Si je pouvais remonter dans le temps et changer tout ça, je le ferais...

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Aoû - 5:21
Malka observa Tamarah se mordre les lèvres, et sentit sa réticence fondre. Elle-même avait exactement le même geste, lorsqu'elle était angoissée ou gênée. Moins qu'avant, car elle essayait de réduire cet automatisme qui la trahissait toujours auprès des gens la connaissant bien, mais l'envie de le faire restait présente. Elle pouvait d'ailleurs se souvenir de plusieurs occasions où elle été allée jusqu'à se fendre la lèvre et se faire saigner, tant elle avait abusé de ce tic. Si Tam se mordait la lèvre, c'était donc qu'elle se sentait mal, elle aussi, et la moindre des choses était donc de l'écouter.

Les yeux elle aussi baissés, la Gryffondor écouta donc sa cousine, intensément consciente de sa respiration. Tamarah s'excusait, elle ? Mais... mais c'était une victime, elle aussi ! Le malaise de son interlocutrice désormais intensément partagé, Malka chercha les bons mots pour répondre.



"Je sais. Moi aussi je suis désolée de m'être enfuie sans toi et de t'avoir laissée derrière."



Là, maintenant, elles étaient à peu près "à égalité" dans l'esprit de Malka. Elles avaient toutes les deux quelquechose à se reprocher, pour lequel elles s'excusaient. Malka ne voulait pas penser à ce qui s'était passé dans la crypte, à ce pourquoi Tamarah s'excusait. Elle savait que ça n'était pas sa faute, d'ailleurs, elle considérait qu'être obligée à torturer quelqu'un soit-même était une forme de torture psychologique en soi. Merlin qu'elle avait eu de dilemne, alors ! Se laisser faire pour ne pas que Tamarah soit punie, essayer de maîtriser la petite fille pour éviter un instant de douleur de plus, avoir peur pour sa cousine, la haïr, vouloir la protéger, se préparer à mourir ensemble et puis finir par voir ses yeux virer lentement au violet.



"Moi aussi, j'aurais voulu que ça n'arrive jamais, mais... ça fait partie de notre histoire maintenant. Ca n'était pas de ta faute, tu sais, et pas de la mienne non plus."


Elle avait failli dire "ça fait partie de nous", et puis avait changé d'avis. Non. Ca faisait partie de leur histoire, ça avait contribué à en faire qui elles étaient maintenant, mais il n'était pas question que ça les définisse, que ça pourrisse leur vie indéfiniment. Elles avaient été victimes, mais maintenant, elles avaient le choix d'être plus, d'être dédouannées de leurs responsabilités pour ce qu'elles avaient subi alors, mais de reprendre leurs vies en main maintenant et de faire leurs propres choix. Avancer. C'était comme ça qu'elles avaient eu la chance de se retrouver à Avalon, non ? Sans toutes ces horreurs, elle n'aurait pas eu besoin de guérir et trouver la fontaine, mais elle n'aurait peut-être jamais su non plus qu'elle était élémentaliste. Elle n'aurait peut-être jamais été à Gryffondor, elle ne se sentirait pas si forte aujourd'hui. Malka releva les yeux, et cette fois-ci, se permit de regarder franchement Tamarah, qui semblait au bord des larmes. Elle-même frissonna, mais ses yeux restèrent secs. Elle avait assez pleuré.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 6:55
Tamarah n'était pas au meilleur de sa forme à vrai dire. Tout ce qu'elle voulait en réalité, c'était simplement que tout redevienne comme avant avec Malka. Qu'elle retrouve enfin ces petits moments de joie et d'amusement qu'elles avaient parfois ensemble avant que tout n'arrive. Mais pourtant, la gamine savait très bien que plus rien ne serait jamais comme avant entre elles. Parce que les deux enfants avaient grandi trop rapidement.

Tamarah finit par s'excuser de ce qu'elle avait fait subir à sa cousine. Mais d'un certain côté, ce n'était pas non plus de sa faute. Ni de celle de Maman puisqu'elle avait été possédé. C'était plutôt un coup du destin. Tout avait déjà été écrit quelque part et personne ne pouvait rien y faire... C'était maintenant ce qui faisait ce qu'elles étaient. Et d'un certain côté, cela avait forgé un caractère aux deux filles...

- Tu sais... Je ne t'en veux pas que tu sois partie sans moi. Tu as sauvé ta vie. Et puis, tu savais aussi que Maman ne me ferait pas de mal.

Et puis, au fond, elle savait aussi que si sa cousine aurait pû le faire, elle l'aurait amené avec elle, pour se sauver. Mais les choses avaient été tellement vite que la petite Malka n'avait pas vraiment réfléchit à l'époque. Mais de toute manière, qui aurait réfléchit avant d'agir de la sorte ? Certainement pas Tamarah...

- Tu penses qu'on peut avancer avec cette histoire qui fait partie de nous ? Personne ne va nous rejeter ?

Parce que Tamarah avait bien évidemment entendu comment s'était déroulé le procès de sa Maman, quelques mois plus tôt. Elle avait ressentit la froideur dans le regard et les dires des autres personnes lorsqu'ils parlaient de Julianne. Depuis, la gamine faisait tout pour prouver à sa Maman qu'elle l'aimait et que rien au monde ne pourra les séparer. Mais qu'en était-il de Malka ? Avait-elle encore peur de Julianne et d'elle-même ? En y pensant, la pauvre Tamarah en avait les larmes aux yeux.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 11 Aoû - 10:55
Entendre Tamarah lui dire qu'elle ne lui en voulait pas, c'était recevoir l'absolution dont elle n'avait pas réalisé avoir besoin, et le soulagement éprouvé était tel qu'elle avait l'impression de s'être baignée une seconde fois dans la fontaine de Merlin. Elle s'autorisa un long soupir pour évacuer la tension de l'instant. Est-ce qu'elle l'avait vraiment su, que la Grande ne ferait pas de mal à Tamarah ? En fait non, ça n'était pas si certain. Sa cousine lui prêtait des intentions plus nobles qu'elle n'en avait eu. Elle était partie dans un état incapable de toute réflexion au-delà des impératifs de l'instinct de survie.

“Merci. Merci de me dire ça. Je m'en veux beaucoupde t'avoir laissée toute seule. Et... je savais qu'elle ne te tuerait pas, mais j'avais peur qu'elle te punisse encore.”



La Grande avait trop besoin de sa fille et héritière pour la tuer, mais elle n'aurait sans doute pas hésité à l'abîmer pour lui donner une leçon. Ellel'avait bien fait, dans les débuts, quand Tam refusait de la frapper. Quand Malka avait encore un rôle, celui de cobaye, de cahier d'exercice pour sa cousine. C'était quand la Grande avait commencé à lui arracher les ongles qu'elle-même s'était réellement crue condamnée, d'ailleurs. Auparavant, sa tortionnaire ne laissait jamais les plaies qu'elle lui infligeait s'infecter trop longtemps, par exemple. Souffrir oui, mourir non. Mais à partir du moment où elle avait commencé à la dépecer petit morceau par petit morceau, Malka avait été persuadée qu'elle allait enfin, lentement, mourir. Peut-être une ultime torture psychologique de la Grande, qui avait fait exprès de la laisser s'évader, en fin de compte. Allez savoir. Ca n'était pas elle, dans tous les cas, qui chercheraient les motivations d'un être aussi psychologiquement nocif que la Grande.

“Je ne sais pas si ça change grand chose, ou si tu le savais mais... ils avaient fait exprès de me laisser partir ce soir là. Ils se sont servis de moi pour espionner l'Ordre à mon insu, pendant un temps. J'ai pensé à toi tous les jours jusqu'à ce qu'ils te libèrent.”



Et elle, aurait-elle la force de dire à Tam qu'elle ne lui en voulait pas de l'avoir frappée ? Ca allait venir, sans doute. Au fond d'elle, elle avait déjà pardonné à son amie depuis longtemps, s'il y avait seulement quelque chose à pardonner. Mais qui avait été Tamarah quand ses yeux étaient devenus violets ? Est-ce que c'était de la possession, comme pour sa mère, comme pour Ana ? Elle n'en savait rien. C'était compliqué. Malka fit un effort pour reprendre la maîtrise d'elle-même et s'extraire de ses pensées douloureuses, et lissa d'une main ses cheveux blonds qui en séchant lentement, formaient un halo d'or clair autour de son visage.



On est obligées d'avancer. Notre vie ne s'est pas arrêtée le jour où on a été kidnappées. Nous sommes toujours nous. Tu as encore le droit de rêver et d'être heureuse. Regarde, nous sommes bien à Avalon et tu n'es plus aveugle. Tu avances sans même t'en rendre compte. Quant à se faire rejeter... Pourquoi ? On est coupables de rien. Si quelqu'un t'en veut, c'est qu'il est bête et méchant.”



Et si quelqu'un a peur de toi ou si tu as peur de quelque chose, apprivoise-le. C'était ça que Malka faisait, tous les jours. Lentement, jusqu'à se sentir à l'aise. Voyant les larmes perler dans les yeux de Tam, elle se rapprocha d'un pas vers l'enfant. Sans la toucher, mais pour lui faire comprendre qu'elle était là et que ça ne la dérangeait pas d'avancer... l'une vers l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Aoû - 8:41
Tamarah se sentait un peu mieux depuis qu'elle avait fait le premier pas pour discuter avec sa cousine. Même si au final, cette discussion ne faisait que leur rappeler de mauvais souvenirs. Mais au fond, la gamine avait besoin de savoir si la Rouge et Or lui en voulait. Dans tous les cas, elle-même venait de lui dire qu'elle ne lui en voulait pas de l'avoir laissé toute seule. Et à vrai dire, elle se demandait même ce qu'elle aurait fait si les rôles avaient été inversés. 

- Elle ne m'a pas punie physiquement. Mais je suis restée enfermée dans le noir longtemps après ton départ. Et j'ai peur du noir depuis...

Et les choses n'avaient fait qu'empirer alors qu'elle était aveugle, avant de se baigner dans la fontaine. Maintenant, elle profitait d'ailleurs de chaque rayons de lumière et elle comptait bien demander le droit de dormir avec une veilleuse une fois rentrée au Château. Et elle était déjà sûre et certaine que Kevin allait se moquer d'elle. Mais au diable ses moqueries...

C'est la voix de Malka qui la fit sortir de ses pensées. La plus vieille lui disait qu'ils l'avaient laissé retrouver l'Ordre, afin d'espionner les membres de cette organisation. Tamarah n'avait jamais rien sû de cette chose et elle hocha donc négativement la tête, avant de sourire lorsque la Gryffondor finit par rajouter qu'elle avait pensé à elle tous les jours, avant que Guenièvre ne finisse enfin par la sauver.

- J'ai eu peur pour toi lorsque tu t'es échappée. Et quand j'ai sû, un peu par hasard que tu avais réussi, j'ai été rassurée.

Oui, parce que Malka aurait très bien pû se faire rattraper par ses tortionnaires. Ou pire encore. Au moins, avec l'Ordre, elle était un tant soit peu en sécurité. La gamine détourna alors son regard lorsqu'il fut question d'avancer. Oui, mais avancer pourquoi ? Pour des gamins qui allaient lui en vouloir à Poudlard ? Pour connaître une nouvelle période sombre avec les fidèles de la Grande encore en liberté ?  

Tamarah ne pût s'empêcher de se jeter dans les bras de sa cousine lorsque cette dernière avança d'un pas vers elle. Tout ce qu'elle voulait simplement maintenant, c'était un câlin et un peu de réconfort. Et quoi de mieux que de réconforter en même temps la Rouge et Or qui avait vécu le même Enfer qu'elle ?

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Aoû - 17:07
"J'ai peur du noir aussi. On a le droit. Toi et moi, on sait qu'il y a de vrais monstres qui s'y cachent parfois."
 
Elle n'avait pas honte de dire qu'elle avait peur du noir. Ca n'était pas une peur enfantine, irrationnelle. Etre plongé dans le noir était véritablement horrible. Les cauchemars y semblaient plus réels, vous oubliez jusqu'au souvenir de la lumière, perdiez le sens de la réalité. Dans le noir, on pouvait se noyer en soi-même, sans rien pour se raccrocher. Du noir surgissait la douleur, aussi. Avait surgi. L'expérience avait été trop intense pour qu'elle puisse sans doute jamais se retrouver de nouveau en paix dans le noir. Elle commençait seulement de se passer de veilleuse la nuit, quand son chat était là, et que ses yeux brillaient comme des lanternes. Si elle était devenue aveugle elle-même, peut-être qu'elle aurait vraiment perdu la raison. Ce que Tam avait supporté dépassait son imagination. Et puis, il y avait eu le noir à Poudlard. Cette noirceur soudaine, comme de l'angoisse liquide en train de l'envahir… Si Oncle Remus n'avait pas été physiquement là à ce moment, elle serait peut-être morte d'angoisse sur place. Littéralement. Elle était jeune, mais avoir peur à en faire un arrêt cardiaque, ou à s'asphyxier toute seule ne semblait pas impossible. Elle avait été prise par surprise, était tombée dans les ténèbres après avoir cru naïvement qu'elle s'en était sortie pour de bon, et pendant un instant, toutes ses certitudes s'étaient effondrées. Elle repensa à sa conversation avec Jenni Wieddermann, la semaine précédente. Et dire que cette chose pourrait lui arriver de nouveau.
 
Non, c'était ok d'avoir peur, elles avaient de bonnes raisons et elle espérait que son admission franche de la chose soulagerait Tamarah d'un peu de sa honte sur le sujet.
 
"Tu l'as su ? Elle… Elle te l'a laissé savoir ?"
 
Ca n'avait aucun sens. Pourquoi donner une bonne nouvelle à Tamarah, donner l'espoir qu'il était possible de s'échapper ? Ca n'avait pas de sens, mais elle était contente que son amie l'ait su, si ça avait pu lui apporter un peu de réconfort. Merlin, ce noir… Malka regarda l'enfant en face d'elle détourner le regard. C'était dur de retourner au monde réel après de telles épreuves. De vivre le quotidien comme si de rien n'était, avec des gens "normaux", des gens heureux, des gens qui n'avaient pas peur du noir. Et en même temps… C'était faisable, et chaque conversation, chaque instant léger, comme ces entraînements de Quidditch qu'elle allait observer avec son amie Clara, par exemple, c'était comme si elle regagnait un petit morceau d'humanité. Petit à petit, on apprenait à faire semblant avec ce qui nous manquait. "Fake it till you make it." Et un jour, on se surprenait à rire, à s'absorber dans un roman sans se retourner pour vérifier que personne ne venait vous faire du mal. Avancer était presque inéluctable, finalement. Il y avait des à-coups, des retours en arrière, mais rester immobile dans le flot de l'existence était impossible. Le Psymage Petrov appelait ça de la résilience. Peu importait : Tamarah allait s'en sortir, elle aussi.

"Tu devrais mettre des lunettes de soleil, si la lumière est trop forte. Au début, la lumière du jour me paraissait si intense que j'en pleurais. C'est beau, n'est-ce pas ?"

 
Ses yeux lui avaient fait mal, et elle n'avait d'ailleurs retrouvé la lumière que progressivement. Mais chaque larme avait aussi été une larme de joie qui s'ignorait. Rien que ça, ouvrir les yeux. C'était déjà avancer. Et le monde, et toutes ses couleurs, à leurs pieds.
 
En l'occurrence, Tam venait de se jeter dans ses bras. La blonde inhala brusquement, surprise par l'assaut soudain, et puis lentement, elle referma ses bras autour de sa "cousine". Peu importait qu'elle soit trempée, ou pas vraiment prête à ce contact. La dernière fois qu'elles s'étaient serrées dans les bras l'une de l'autre, elles avaient cru mourir, pendant leur fuite avortée. Et aujourd'hui, elles étaient bien vivantes. Un peu tremblante, Malka caressa lentement le dos de la petite fille. Les mots lui manquaient et elles restèrent ainsi de longues minutes, en silence, avant qu'elle ne parvienne à murmurer :
 
"Ca va aller, maintenant."
 

Des mots génériques, mais qu'elle souhaitait vrais de tout son cœur. Tamarah était libre, elle aussi, et elle allait bien, et elle lui pardonnait. Cette fois-ci, sa captivité était absolument, résolument derrière elle. Elle avait cru s'être libérée depuis plusieurs années, mais s'était découvert une dernière entrave en même temps qu'elle disparaissait. C'était enfin fini. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Aoû - 12:09
Ainsi donc, Tamarah n'était pas seule à avoir peur du noir ? Mais après tout, Malka avait vécu la même chose qu'elle, en deux fois pire puisque c'était elle la victime de cette histoire. C'était donc normal qu'elle ait peur du noir. Dans tous les cas, le fait qu'elle l'avoue réconfortait un peu Tamarah qui hocha alors doucement la tête, restant silencieuse. De toute manière, elle n'avait rien à rajouter. Parce qu'elle savait maintenant que les monstres existaient et qu'elle ne serait jamais en sécurité où qu'elle se trouve...

Dans tous les cas, lorsqu'elle avoua à sa cousine qu'elle avait sû qu'elle était en sécurité auprès de l'Ordre, cette dernière sembla un moment déconcertée et Tamarah expliqua alors :

- Elle ne me l'a pas dit. Moi, je l'ai vu en vision...

La fillette détourna alors son regard, n'osant pas regarder Malka droit dans les yeux. Parce que son don n'avait pas été un cadeau jusqu'à maintenant. Et elle était bien contente que la malédiction soit enfin finie. Au moins, elle n'aurait pas à infliger ce genre de chose à sa future descendance. Du moins, si un jour elle en avait une...

C'est encore une fois la voix de la Rouge et Or qui la sortit de ses pensées, en lui disant qu'elle devrait penser à mettre des lunettes de soleil. Parce qu'elle, au début, avait souvent pleuré à cause de la luminosité du soleil. 

- Oui, c'est beau...

Tamarah parlait bien évidemment du fait de pouvoir enfin voir le monde après des mois passé dans l'obscurité. Et elle comptait bien maintenant profiter de tout ce que cela impliquait et de voir les choses autrement. Et d'ailleurs, cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas vu la Rouge et Or qu'elle n'hésita pas une seconde avant de plonger dans ses bras pour lui faire un câlin.

C'est Malka qui hésita un instant avant de la serrer à son tour dans ses bras et de lui caresser le dos, en lui murmurant qu'à présent, tout irait bien. Comment pouvait-elle être si positive après tout ce qu'elle avait vécu ? C'était une chose qui impressionnait vraiment Tamarah en vérité...



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 21 Aoû - 16:50
[ltr]Malka se pinça les lèvres, mais se retint de les mordre, lorsque Tamarah mentionna son don de vision. C'était tellement logique. Jamais la Grande ne lui aurait dit quelque chose pouvant lui donner de l'espoir. Mais… Elle ne savait pas trop quoi penser du don des filles Ternac. Les visions de Tam en étaient une manifestation innocente, non ? D'un autre côté, les yeux violets, le don de souhait… ar chance (ou parce qu'elle faisait très attention), Julianne n'avait encore jamais commencé une phrase par "Je veux" lors de leurs leçons d'élémentalisme. Si elle l'avait fait, le cœur de Malka aurait probablement raté un battement. Au fond, à quoi bon se poser des questions sur le don ? Il avait existé, il avait disparu, et quand on faisait les comptes, c'était une bonne chose. Personne n'aurait du pouvoir exercer ses quatre volontés d'un simple claquement de doigt, même pour faire de bonnes choses. Elle avait été aux premières loges pour voir ce qui se passait quand le pouvoir vous montait à la tête.
 
Leur embrassade silencieuse, aussi surprenante qu'elle soit, dura finalement de longues minutes. C'était bon. Peut-être exactement ce dont elles avaient eu besoin. Quand elle sentit que la tension était suffisamment retombée, Malka se détacha doucement de la petite fille, et se rassit dans l'herbe, l'invitant d'un signe de tête à la rejoindre. Les vêtements de Tam avaient été trempés par le contact avec sa  propre chemise encore saturée d'eau. Avec beaucoup de concentration, elle utilisa ses dons d'élémentaliste encore mal assurés pour la sécher. Sous son regard satisfait, elle vit les fibres sécher et un léger filet d'eau jaillir des vêtements de Tamarah, pour s'écouler tranquillement dans l'herbe. C'était plus facile d'utiliser ses dons à Avalon, et elle espérait que ses progrès resteraient acquis quand elles rentreraient en Angleterre. Julianne était une bonne professeure et en tout cas, elle avait fait beaucoup de progrès. Désormais, elle voulait se concentrer sur ces aspects positifs, avoir une conversation un peu plus légère aussi.

"Qu'est-ce que ça t'a fait, quand on t'a mis des gouttes de la fontaine de Merlin dans les yeux ? Je viens d'aller m'y baigner et c'est comme… Je ne sais pas, c'est absolument merveilleux. Tu sais, ce goût de menthe qui anesthésie un peu la bouche et donne une impression de froid quand tu te brosses les dents ? Et bien j'ai l'impression que tous mes nerfs viennent de prendre un bain de menthol."
[/ltr]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Aoû - 11:35
Tam venait d'avouer à Malka que c'était son don de voyance qui lui avait permis de savoir que sa cousine était bien à l'abri, avec les membres de l'Ordre du Phénix. La petite fille n'aimait pas vraiment parler de son don en vérité. Mais depuis la fin de la possession de sa maman, les visions s'étaient atténuées. Au point que la gamine n'en avait plus du tout. Tout était donc pour le meilleur puisque la malédiction des Ternac ne semblait plus avoir aucun impact maintenant...

Quoiqu'il en soit, après ce câlin, les deux filles s'assirent donc par terre, en tailleur sur l'herbe fraîche. Tamarah était maintenant un peu mouillée, puisque les vêtements de la Rouge et Or l'étaient. Mais ses vêtements sécheraient au soleil, non ? Visiblement non, puisque c'est Malka, grâce à un vent frais contrôlé qui le fit. Tam aurait très bien pû le faire elle-même mais voir sa cousine le faire lui fit écarquiller les yeux.

- Depuis quand tu arrives à contrôler le vent ?

Parce que lorsqu'elles étaient retenues prisonnière, Tamarah était certaine que la Gryffondor ne savait pas faire ce genre de chose. Peut-être s'était-elle mise à apprendre ce pouvoir suite à sa libération ? Dans tous les cas, la descendante de Serpentard et Serdaigle était bien contente de voir que la blondinette n'avait pas perdu le goût d'apprendre de nouvelles choses. Et comme si Malka voyait que la discussion précédente avait jeté un froid, l'espace d'un instant, elle se mit à parler de la fontaine de jouvence. Selon elle, cela ressemblait à l'effet que le dentifrice faisait. Tam haussa alors les épaules, en répondant :

- Je pensais que ça allait me piquer les yeux quand on m'a mit les gouttes mais en fait c'était plutôt doux. Et frais aussi. Tellement fais que j'en ai versé une larme. Et puis après, j'ai vu trouble. C'était la première fois depuis des mois que je voyais trouble...

Evidemment, par la suite, on lui avait redonné ces fameuses gouttes. Et elle avait pû voir de mieux en mieux avant de retrouver sa vue.



 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Aoû - 9:49
Assise dans l'herbe avec Tamarah, Malka commençait à retrouver un peu de la sensation de bonheur qu'elle avait ressenti en sortant de la fontaine, avant que son amie ne l'oblige à confronter des choses désagréables. Elle aurait voulut que l'instant s'étire, se sentir simplement être et être heureuse encore longtemps. L'herbe chatouillait ses pieds nus, et toutes les couleurs lui semblaient plus intenses : le vert vif et tendre de la végétation, le bleu frais du ciel, le blanc éclatant des rares nuages… La légère brise la séchait doucement, et elle voulait se concentrer sur cette myriade de sensations. Ses doigts sensibles sur le sol très légèrement humide et la joie de savoir que désormais, elle pouvait sentir, toucher, percevoir avec précision sans qu'aucune douleur ne vienne jamais l'entraver.
 
Elle offrit un sourire malicieux à Tamarah devant ses yeux écarquillés, contente d'avoir réussi son petit tour de magie élémentale.

"Pas le vent, l'eau. Tu dois avoir l'impression d'un courant d'air parce que si je déplace de l'eau, ça déplace forcément l'air autour. C'est ta mère qui me donne des cours, depuis mars. C'est comme ça qu'elle a eut l'idée de m'inviter à venir à Avalon d'ailleurs."

 
Avec le médaillon de Merlin, les leçons d'élémentalisme étaient vraiment le plus beau des cadeaux que lui avait fait Julianne VanHolsen. Un nouveau moyen de contrôler sa vie et de se sentir forte et protégée. Compétente aussi. C'était grisant de réussir à contrôler un élément ! Même si pour l'instant, elle ne faisait que de petites choses. Grisant aussi de savoir que l'eau de la fontaine de Merlin était, et bien, de l'eau. Que son élément pouvait faire des choses aussi extraordinaires que de redonner la vue à une enfant aveugle, dans certaines circonstances. Elle sourit une deuxième fois à Malka, plus assurée cette fois-ci.

"Avalon est le plus bel endroit que j'ai jamais vu. Tout est magique ici, on finirait presque par se croire spécial aussi à force d'y être."

 

Et il y avait encore tellement de choses à y découvrir, à apprendre ! Par exemple, quel ancêtre lui avait permis de devenir élémentaliste ? Ici, c'était hors du temps, et elle s'y sentait bien. Elle savait qu'ils ne pourraient pas rester trop longtemps, mais elle comptait profiter de chaque minute. L'idée qu'ailleurs, dans la vraie Angleterre, le monde continuait de tourner lui semblait lointaine, et même la pensée que peut-être on s'inquiétait de les voir toutes disparues ne parvenait pas à la troubler. Son père était un Maraudeur, alors, il comprendrait quand elle rentrerait qu'elle puisse avoir une tendance à disparaître et garder des secrets !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Aoû - 8:59
Etre à Avalon était en soit l'un des petits plaisirs que la vie pouvait offrir. Peu de personne connaissait l'existence de cet endroit qui ressemblait à un Eden et Tamarah était bien heureuse de pouvoir en profiter un peu. Surtout qu'elle était en bonne compagnie, avec sa cousine - même si leur conversation avait été un peu froide et timide au début de leur retrouvaille. 

Mais lorsque la Rouge et Or fit son petit tour de magie, sous le regard ébahie de Tamarah qui demanda alors si la jeune fille était élémentaliste de l'air. Comme ça, elles pourraient s'entraîner ensemble ! Mais en réalité, Malka contrôlait l'eau... Elles étaient donc complémentaires...

- Je suis contente que tu n'aies pas peur d'apprendre avec Maman. Ca te fait quoi de contrôler l'eau ?

Oui, parce que Tamarah, elle ne contrôlait que l'air. Ce qui était déjà en soit pas mal, non ? Surtout à son âge. Quoiqu'il en soit, la blondinette finit par dire à la fille de Julianne qu'Avalon était le plus bel endroit qu'elle n'ait jamais vu... Tamarah hocha la tête pour acquiescer et rajouter alors, amusée :

- On dirait que le monde est figé ici...




 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Sep - 5:19
[ltr]"Mais j'avais peur, au début. J'ai accepté ces cours surtout parce que je voulais vaincre cette peur."

Malka jeta un coup d'œil perçant à Tamarah. Sa cousine avait peut-être perdu son don de voyance avec la fin du règne des Deux Grands, mais elle n'avait apparemment rien perdu de son intuition. Bien sûr qu'elle avait eu peur d'avoir Julianne VanHolsen comme professeur, au départ. Rien que l'idée de la voir ou de l'entendre lui avait donné des bouffées d'angoisse, au début. Mais elle savait aussi que cette peur, justement, n'était pas rationnelle. Que Mme VanHolsen n'était pas la Grande et qu'il fallait bien s'y faire. Avancer, comme disait Tamarah. Au tout départ, c'était presque uniquement le sens de défi personnel qui l'avait aiguillonnée. Le défi était celui d'une vraie Griffondor. Alors, elle s'était forcée, et plus vite qu'elle ne l'avait pensé, elle avait été capable de voir la vraie Julianne et non plus la Grande. Elles n'avaient pas du tout la même expression. Du tout, du tout. Jamais la Grande n'aurait eu ce sourire d'approbation quand elle avait réussi à absorber de l'eau, lors de sa toute première leçon. Ce jour-là, Malka s'en était trouvée émue aux larmes, à sa grande surprise, et après ça, elle avait cessé d'appréhender voir la mère de Tamarah. Une peur en moins !


 

"Et bien, je peux pas encore vraiment dire que je la contrôle, mais… je peux jouer avec. Et c'est… De savoir que c'est moi qui suis capable de faire ça, je trouve ça merveilleux. Et avec l'eau en général, je me sens plus à l'aise. C'est intuitif, je me sens juste bien quand je suis en contact avec."

 

Elle chérissait l'impression de contrôle que lui donnait son don d'élémentaliste, aussi débutant soit-elle. Et la sensation d'être parfaitement à sa place sous la douche, dans le Lac Noir ou dans la fontaine de Merlin. D'avoir… elle n'osait pas dire un don, mais des capacités naturelles, d'être douée pour quelque chose. Ca, c'était incroyablement valorisant. On pouvait enfin parler de quelque chose qu'elle faisait (et bien!) plutôt que de quelque chose qu'elle subissait ! Et puis, il y avait le lien, même tenu et lointain, avec sa famille biologique. Ce don était autant leur cadeau que celui de Julianne VanHolsen, comme un sine qu'ils lui auraient fait qu'ils l'aimaient et croyaient en elle.

"C'est vrai. C'est dur de penser que la Terre continue de tourner, ailleurs, non ? Que des gens vont en cours à Poudlard, font leurs achats sur le Chemin de Traverse… Vu d'ici ça ne semble même plus vraiment réel."


 

Et pourtant, elles continuaient à bouger et être actives, à l'intérieur d'Avalon. Elle n'osait même pas imaginer ce qu'avaient dû penser aux départ les prêtres et prêtresses, en les voyant débarquer dans leur chère île isolée depuis des siècles.[/ltr]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Sep - 9:22
Tamarah avait vu juste. Elle avait bien vu que sa cousine avait eu peur de Julianne, lors de ses premiers cours d'élémentalisme. Et la blondinette était plus que fière d'avoir une cousine aussi courageuse que l'était Malka. Parce qu'elle même ne savait pas si elle aurait pû prendre des cours avec quelqu'un qui l'aurait séquestrée auparavant...

- Tu es un vraie Gryffondor. Je veux être comme toi plus tard !

Oui, Tamarah avait maintenant trouvé son modèle et elle espérait vraiment faire ses premiers pas à Poudlard dans la maison de Gryffondor. Peut lui importait d'être ou non dans la même maisons que Kevin. Et puis même s'ils n'étaient pas dans la même maison, ils pourraient toujours se voir, non ?

Dans tous les cas, Malka disait avoir trouvé son élément avec l'eau. Elle disait même être pratiquement en paix en la contrôlant. Comme si ce n'était qu'une simple intuition. Tamarah lui offrit donc un grand sourire, en disant alors :

- C'est pareil pour moi avec le vent. J'aime beaucoup quand il me caresse les cheveux et réchauffe ma peau.

Comme pour approuver ses paroles, un brin de vent vint faire bouger ses cheveux. Vu comme ça, c'était donc dur de penser que les autres vivaient toujours leurs vies en dehors de ce lieu. La gamine hocha la tête aux dires de sa cousine... Parfois, la vie était vraiment très étrange, surtout en ce moment...
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Sep - 4:10
Malka rougit et baissa les yeux. La dernière chose à laquelle elle s'était attendue en démarrant cette conversation était que Tamarah déclare l'admirer et veuille être comme elle. C'était inattendu... et plaisant aussi. Elle avait toujours été très fière d'être à Gryffondor, honorée, et tirait souvent du réconfort et du courage dans cette pensée, parce qu'elle souhaitait plus que tout être à la hauteur de sa maison. La maison de sa mère biologique, Evangeline Covey, qui l'avait sauvée des morts-vivants avec un sang froid extraordinaire. La maison de son père adoptif, Sirius Black, qui avait enduré des années à Azkaban pour ressortir comme Auror dévoué à la sécurité de tous, malgré les risques encourus. Jamais elle n'avait pensé que pour quelqu'un d'autre, elle aussi puisse incarner les qualités des Rouges et Or. Oh, ça lui arrivait de trouver qu'elle faisait de son mieux et était brave au quotidien, mais ses peurs n'étaient pas souvent rationnelles et visibles de l'extérieur, alors, elle ne devait pas paraître bien brave juste parce qu'elle descendait prendre un cours de Potions dans les cachots, n'est-ce pas ?

"Merci. Tu sais, je pense qu'en septembre prochain, tu seras à Gryffondor aussi. Ca serait amusant si nous étions dans la même maison."



Elle n'avait pas de mots de plus que ce beau "merci". Tamarah aussi était courageuse, c'était indéniable. Ce qu'elle avait fait pendant leur captivité, comme la tentative de fuite, ça c'était brave. Et le reste aussi. Simplement vivre après de pareilles épreuves demandait de l'énergie et présentait parfois des difficultés inattendues, même si ça devenait de plus en plus facile avec le temps. Elle était bien placée pour le savoir. Même si on ne pouvait pas deviner ce que le Choixpeau dirait, elle avait donc de bonnes chances d'aller chez les lions à la rentrée prochaine. Et d'ailleurs, son parrain Harry lui avait dit que la maison que l'on voulait vraiment, le Choixpeau en tenait compte.

"Et ce qui est incroyable, c'est que nous avons ces dons grâce à ici, à Avalon. Et je n'en savais même rien il y a moins d'un an. Est-ce que tu connais l'ancêtre à qui tu dois ton don, toi ?"

Elle releva la tête, et rendit son sourire à sa cousine. Oui, utiliser leurs éléments les mettaient en joie, et en paix aussi. Quand elle se concentrait sur l'eau autour d'elle, comme par exemple en ce moment sur ses cheveux en train de sécher lentement, elle se sentait immédiatement plus sûre d'elle, plus à l'aise. Elle comptait bien en apprendre plus sur son don avant la fin de son séjour pour en tirer le maximum.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Sep - 7:44
A la remarque de Tamarah concernant son courage, Malka rougit quelque peu. Mais ce n'était pas l'intention de Malka de faire rougir sa cousine. Elle avait simplement dit la vérité. Parce qu'il était rare de voir des personnes aussi fortes à cet âge là. Et lorsque la blondinette finit par lui répondre qu'elle serait certainement elle-aussi à Gryffondor, Tamarah haussa les épaules. Peu importait où elle était, non ?

- Même si je ne suis pas dans la même maison que toi, on restera amies, non ?

En tous les cas, Tamarah espérait vraiment que cela ne changerait pas. Elle écouta donc sa cousine lui dire que leurs dons venaient d'Avalon. Et ça la fille de Julianne ne le savait pas. Elle haussa donc les sourcils, comme pour en demander plus à sa cousine à ce sujet mais elle fut coupée par la blondinette qui lui demanda de qu'elle ancêtre elle avait eu son don. Et c'est donc avec fierté que la gamine répondit :

- Je le tiens de Rowena Serdaigle ! Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Sep - 5:01
[ltr]"Bien sûr ! Rien n'interdit d'être ami avec les gens d'autres maisons. J'ai des amis à Serpentard, même s'il y a aussi des gens que je n'aime pas là-bas. Tu verras, c'est assez facile de se mélanger, plus que quand nos parents étaient à Poudlard, je pense. Tu as hâte d'y être ?"

Elle n'avait pas envie de penser au Gang Terreur maintenant. Il y avait suffisamment de Serpentards décents auxquels penser : la petite Capucine, par exemple, ou sa cousine Maryna. Si elle-même était tout de même très contente d'être à Gryffondor, elle n'avait pas trop de préjugés sur les autres maisons. En tout cas, moins que son père ! Bon, c'était vrai qu'une majorité des Dévots était venue de la maison verte et argent, elle en avait reconnu un elle-même. Mais c'était comme le reste du monde : il y avait des gens idiots, méchants ou simplement cruels partout… à part peut-être à Poufsouffle. Elle était quasi certaine que c'était la seule des quatre maisons n'ayant jamais produit de mage noir.

 

Les yeux de Malka s'arrondirent : Rowena Serdaigle, celle qui avait fondé Poudlard ? Ca c'était… classe. Hyper, hyper classe.

"Wow. Je ne savais même pas que Rowena Serdaigle avait été prêtresse d'Avalon. Tu dois être très fière."

 
Ca devait être un grand honneur de descendre de quelqu'un d'aussi réputé. Et si… Maryna était la réincarnation de Rowena Serdaigle, non ? Est-ce que Tam le savait ? C'était fascinant, même si elle ne maîtrisait pas du tout le concept de réincarnation consciente.  De réincarnation tout court d'ailleurs. En totu cas, elle avait du mal à s'imaginer ayant vécu à une autre époque à n'importe quel moment. Est-ce que Maryna avait des ancêtres venant d'Avalon, elle aussi, ou est-ce qu'être la réincarnation de l'un d'entre eux suffisait ? C'était compliqué ! Peut-être qu'elle pourrait demander des précisions à sa cousine sur Avalon à l'époque des Fondateurs, quand elle rentrerait. Sans lui dire exactement pourquoi, bien sûr, elle n'avait pas le droit de raconter leur voyage, à personne, et n'avait pas l'intention de trahir la confiance de qui que ce soit à ce sujet, mais ça pourrait être intéressant.

"Je ne sais pas. J'espère le découvrir pendant que nous sommes là."


Voilà aussi pourquoi elle se sentait si spéciale ici : il y avait tant de choses à découvrir sur elle-même !

 
 
[/ltr]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 60
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Sep - 7:56
Tamarah était rassurée de savoir que Malka ne la laisserait pas tomber à Poudlard, même si elle était placée dans la maison opposée à la sienne. La gamine sourit donc à la plus vieille, avant de répondre à la question posée par Malka :

- Oui, j'ai vraiment hâte d'y être ! Et j'ai aussi très envie d'essayer le Quidditch. Tu en as déjà fait toi ?

Dans tous les cas, pour le moment, les deux filles avaient un point en commun : elles contrôlaient toutes les deux un élément. Et Tamarah était bien fière d'apprendre à sa cousine qu'elle avait Rowena Serdaigle pour ancêtre !

- Oui, j'en suis fière. Ca permet d'oublier que Salazar Serpentard est aussi l'un de mes ancêtres...

Oui, parce que ce dernier avait fait des choses très noires par le passé...  Alors autant l'oublier, non ? Quand à Malka, elle ne savait pas vraiment de qui elle tenait son don. Mais Tamarah n'allait pas laisser tomber la Rouge et Or.

- On va finir par le découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 452
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Sep - 19:40
[Et donc Tam rentre à Poudlard en septembre 2006 ou 2007 ?]

"Pas dans l'équipe de Gryffondor, je ne suis pas assez bonne. Mais on organise souvent des matchs amicaux à la maison avec mes cousins, pendant les vacances. Et tu sais, il n'y a pas besoin de jouer pour s'amuser : j'adore aller observer les entraînements, et l'ambiance les jours de match."

Peut-être que si elle s'entraînait plus, elle deviendrait meilleure en Quidditch, ceci dit. A partir d'aujourd'hui et pour tous les autres jours, elle n'avait plus aucune limitation physique sur le sujet. Fini, la peur de tomber de son balais parce que ses nerfs auraient décidé de l'embêter au mauvais moment ! Hum... Oui, elle allait demander à Pro de l'aider à s'entraîner cet été. Son petit frère était peut-être plus jeune qu'elle, mais c'était un fan ardent du sport, et il aurait sans doute de bons conseils. Sans oublier Harry, bien sûr. Son Auror de cousin n'avait pas beaucoup de temps libre mais il avait été un excellent attrapeur en son temps. Malka adressa un sourire plus rayonnant et franc que d'habitude à Tamarah : c'était enivrant de rêver sans limites !

"Ca ne te fera pas bizarre, d'avoir ton grand-père comme directeur ?"

Malka n'y connaissait trop rien, elle n'avait pas de grand-parents dans sa vie. Mais bon, elle s'en sortait bien avec Oncle Remus, Tante Lily et Tante Amélia comme professeurs, alors, pourquoi pas ? Finalement, elle ne trouvait pas ça trop bizarre d'avoir des membres de sa famille dans le corps enseignant. En fait, c'était même plutôt pratique et rassurant, quand comme elle on s'angoissait facilement. Ou pas. Peut-être que de s'être baignée dans la fontaine de Merlin ferait aussi que désormais elle aurait beaucoup moins peur. Elle en avait bu, non ? Peut-être que cette eau magique agissait aussi un tout petit peu sur le cerveau ? En tous les cas, en cet instant, elle se sentait presque invincible, et c'était un sentiment merveilleux et plein d'optimisme.

"Ma cousine Maryna est amie avec la réincarnation de Salazar Serpentard, donc c'est qu'il doit pas être trop horrible aujourd'hui. Puis, au fond, on s'en fiche un peu de ce que nos ancêtres ont fait de bien ou de mal, on y peut rien, nous. J'aimerai bien en savoir plus sur mes ancêtres, et j'espère qu'ils ont pas fait trop de trucs nuls mais au pire... j'ai été adoptée, donc c'est moi qui choisis ce qui compte. Mon père adoptif Sirius est formidable parce qu'il le veut, même si sa mère à lui était une mégère."


Bon, elle n'était pas très claire mais elle ce qu'elle voulait dire c'était que déjà, une famille c'était plus que des liens du sang, sinon, avec tous ces morts ces dernières décennies, ils auraient été mal barrés. La génétique ça comptait, certes, mais jusqu'à un certain point, et ça aurait été trop bête que Tamarah se rende malheureuse parce qu'un de ces ancêtres avait fait du racisme anti-moldu 1000 ans auparavant, non ?

"Tu m'aiderais, à retrouver mon ancêtre ?"


Bon, c'était quand même suffisamment important pour qu'elle veuille savoir d'où elle venait, oui. Avouez que c'était une quête excitante ! Evidemment, il y avait peu de chances pour que ça soit quelqu'un d'aussi cool que Rowena Serdaigle, mais elle ne pouvait pas s'empêcher d'espérer secrètement  que ça serait quelqu'un d'assez connu pour qu'il y en ait une trace intéressante à découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» A la claire fontaine m'en allant promener j'ai trouvé l' eau si belle que je m'y suis baigné (PV Souris)
» A la claire fontaine, j'ai vu un Héron, Héron, petit patapon {PV Pandore}
» À la claire fontaine, m'en allant promener, j'ai trouvé l'eau si belle que je m'y suis baigné. [PV Nuage Perlé.]
» À la claire fontaine ? Lydia
» Permission méritée [Claire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Outre-Mer-
Sauter vers: