:: En dehors des murs :: Londres :: Le Village de Westmacott :: Le Château VanHolsen [Carmalistes] Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Eh merde ! [Julianne & Ludwig]

avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 272
Age : 31
Localisation : En Ecosse, chez elle, en convalescence, suspendue le temps de retrouver sa santé mentale, auprès de son époux et de son jeune fils
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Aoû - 12:00
Soirée du 15 juin 2006
Londres - Château des VanHolsen

Se déroulant aprés le topic « J'ai quelque chose à te dire »

Bah, voilà, c'est arrivé. Je n'aurais jamais crû que cette situation arriverait... C'est bien ma veine... Depuis quelques temps, on ne pouvait pas dire que je me trouvais dans la meilleure des formes. Plusieurs personnes me l'avaient signalé mais j'étais restée relativement discrète sur mon état. Jusqu'au jour où j'en ai eu marre et je me suis décidée à consulter. Du coup, je me suis rendue à l’hôpital pour Sorciers Sainte-Mangouste situé à Londres. Croyez-moi mais il n'a pas fallu attendre très longtemps pour avoir les résultats. Bien que je sois un vampire, il semblerait que mes facultés à procréer soient encore très active. Oh... Voilà qui me met un peu plus sur le chemin de ce que je pensais être une maladie quelconque. Mais voilà aussi qui devient problématique à mes yeux. Bon... Je ne sais pas encore si je dois rire ou pleurer face à cette nouvelle et je suis comme dépassée par la situation. Je reste un moment seule à attendre que l'on me confirme ce qu'on m'avait précédemment annoncé. Bien que la nouvelle me remplie quand même de joie, une autre sentiment se manifeste aussi très vite : la peur. J'ai beau être une célébrité au sein de la communauté magique, je n'en reste pas moi une femme qui avait fait une erreur. Une erreur qui allait peut-être me coûter chère... Je reste plutôt calme sur l'instant mais je ne voulais pas m'emballer trop vite. Je reste donc silencieuse pendant au moins trois quart d'heure le temps qu'un médecin revienne vers moi. Habituée aux endroits cloisonnés, je n'ai pas peur de rester ici et mes doutes viennent prendre le contrôle de ma raison. Qu'est ce qui m'a pris de faire ça ? ... ... ... Bref, c'est la caverne d'Ali Baba dans ma tête et j'en arrive même à me dire que le diagnostic n'est pas le bon.

Le médecin revient vers moi après trois quart d'heure après le pré-diagnostic et il m'annonce que celui-ci s'avère exact. Eh merde... Je ferme les yeux trente secondes en lâchant un gros soupir mais j'ignore si c'est de soulagement ou d’inquiétude. Cependant, au moins, je suis fixée sur mon état qui risque de s’aggraver dans les mois à venir... Enfin, aggraver... Façon de parler.... Disons que je risque de devenir moins gentille et plus impatiente aussi. Bref, j'ai encore le temps de penser à ça car pour le moment, j'ai d'autres priorités comme essayer de ne pas me faire tuer pour avoir enfreint la troisième tradition. Car oui, je me dois d'aller le signaler comme tel et c'est ce qui va être plus problématique. Comment vais-je pouvoir annoncer ça à Ludwig et Julianne ? Concernant l'identité du père, ne cherchez pas, je le sais. Ces derniers temps, cela m'est arrivé avec une seule personne et même si on était soûls et qu'on ne s'en souvient pas, la réalisation du lendemain à parlé pour nous. Me voilà dans de sales draps... Et puis, à qui vais-je devoir en parler en premier ? Julianne et Ludwig ou bien le père ? D'un pas décidé, je vais d'abord à la rencontre du père. Uniquement après l'entretien avec Drago, je me rendrais auprès du Prince. Si Ludwig décide d'appliquer la tradition alors je sais que je mourrais l'esprit tranquille. Bien que je doute que Julianne accepte, je ne suis pourtant pas à l'abri. Bon sang, mais qu'est ce qui m'a pris ce jour-là ? Je suis censée être haut placée et montrer l'exemple et au lieu de ça, je fais n'importe quoi...

Je quitte alors Sainte-Mangouste avec un livret de maternité et je continue de réfléchir à ce que je dois faire mais aussi dans quel ordre. Maintenant que je suis devant le fait accompli, je n'ai pas d'autre choix que de le révéler et cela m'ennuie. Voyons voir, nous sommes le 15 juin 2006 et il est dix-sept heures passé... Ma journée au Ministère est terminée et je dois me rendre au domaine pour y assurer mon poste de Prévôt. Bon, vu que je dois me rendre là-bas, autant leur dire directement et au moins, j'arrêterais de me torturer sur ce qui m'attend. Je transplane donc au château des VanHolsen en passant par la voie officielle cette fois-ci. Ça va faire mal peut-être.... Que Dracul me soulage car je risque très gros avec cette histoire. Arrivant au château, je prends une grande inspiration gardant mon carnet de maternité avec moi que je serre fortement comme si ma vie en dépendait... En fait, c'est à peu près ça.... Ma vie va se trouver entre les mains de ma meilleure amie et de son mari. D'un autre côté, à force de me dire de me décoincer, je l'ai écouté.... Mais voilà la conséquence d'un tel acte. Une chose est sûre, je serais rassurée après cet entretien. Passant l'entrée du château, je salue les gardes qui s'y trouve et c'est ainsi tout le long du chemin qui mène jusqu'à la salle du trône. J'aperçois les gardes royaux donc c'est que le couple est encore là-dedans. Prenant une grande inspiration, je regarde les gardes et je leur dis que je désire voir le couple princier. L'un d'entre eux s'en va les avertir tandis que le stress monte d'un cran. Je garde le livret dans les mains et j'ai caché le titre pour ne pas qu'on puisse se douter de la raison de ma présence ici et surtout de mon passage par voie un peu plus officielle. Cette attente en devient interminable alors que le garde s'est absenté quelques minutes. Au passage, je croise les enfants que j'embrasse tendrement avec le sourire. Une fois, les enfants partis, j'entends le garde qui m'autorise à entrer et je le remercie. Je passe la porte et je perds mon sourire. J'ai plutôt l'air penaud sur l'instant. Je me pince les lèvres en me demandant comment ils vont réagir.

J'avance vers eux d'un pas rapide avec un air peu fier et Ludwig peut clairement comprendre que je ne viens pas avec une bonne nouvelle. Enfin, cela dépend du point de vue. Oui, c'est une bonne nouvelle pour moi mais je ne suis malheureusement pas maître de ma vie et de celle du petit être qui pousse en moi... Et c'est relativement frustrant. Arrivant devant eux, je prends une grande inspiration avant de prendre la parole tout en les regardant droit dans les yeux.


« - Ludwig, Julianne, je ne suis pas là en tant que Prévôt mais en tant que simple sujet. En effet, je dois vous dire quelque chose... »

Mon air est penaud et mon ton est tiraillé. Oui, j'ai enfreins la troisième tradition et oui, j'ai peur un minimum. Mais je dois les affronter afin d'être fixé sur mon sort à supposer que je sois sanctionnée. Ravalant ma salive un instant, je déserre mes bras afin d'essayer de me calmer un peu face à cette situation qui me dépasse un peu. Reprenant une seconde inspiration avant de leur avouer ma faute.

« - J'ai enfreins la troisième tradition ... Je... »

Je ne sais pas comment expliquer ce qui est arrivé mais les faits sont là. Je baisse la tête afin de déserrer un peu plus le carnet qui se trouvait dissimulé. Je m'avance de quelques pas et je le tends à Ludwig qui devrait le reconnaître vu que Julianne a eu plusieurs enfants. Je reste silencieuse et je recule de quelques pas après que le dirigeant vampirique l'ait pris entre les mains. Oui, je suis enceinte mais le reste ne dépend pas que de moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2104
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Aoû - 22:29
La journée avait été fort longue. Disons que depuis que les liens avaient été rétablies avec la partie la plus éloigné du village, il y avait eu beaucoup à faire. Des réparations, des maisons à redonner -- plusieurs avaient été pillées, des occupants expulsés sans raison -- des champs à labourer (oui, les vampires pouvaient manger des légumes !!) en plus des doléances qui avaient nécessairement augmentées ... oui, plus de travail, mais cela tenait occupés ! Je n'avais donc pas trop le temps de penser à la fiole contenant l'eau de la fontaine de Merlin, que j'avais soigneusement cachée dans le coffre-fort de ma chambre. Pour le moment, je n'était tout simplement pas prête à retrouver la vue. Un jour, peut-être. Mais, en ce moment, je ressentais encore le besoin d'expier et, pour moi, demeurer dans le noir était un moyen de ''me racheter''. 

Assise sur mon trône, j'avais hâte que la journée prenne fin. Je portais cette robe de princesse depuis des heures et le corset commençais sérieusement à me rentrer dans les côtes. Je détestais ces costumes d'apparat et si cela ne tenait que de moi, je trônerais en jeans et en t-shirt ! Pourquoi s'encombrer de tout ce tissu, je vous le demande ! Je replaçai donc pour la énième fois mon foutu corset, pinçant les lèvres devant la liste que me nommait mon époux. Encore dix doléances à venir et ensuite, nous pourrions nous reposer. Avant de préparer une soirée avec le Prince de Tazmanie, qui mariait son fils avec la fille du Prince du Danemark. Pfffioooou, qu'est-ce que j'en avait à faire, moi, de ce mariage ! Je n'étais la mère ni de l'un ni de l'autre ! Bref. Je soupirai avant de porter mon regard aveugle sur un des gardes. Comment ? Jenni demandais à nous voir ? Officiellement ?

'' D'accord ... faites-la entrer ''

Je tournai ensuite la tête vers Ludwig, lui murmurant un ''qu'est-ce qui se passe'' d'un air inquiet. Jenni ne demandait jamais à nous voir officiellement. Jamais. Il devait être arrivé quelque chose de grave, genre une trahison quelconque. Pas une évasion, sinon elle ne prendrait pas le temps de demander audience. C'était quand même intriguant. J'attendis donc que le bruit des pas de mon amie se fasse entendre puis que le silence revienne. Un silence lourd. Mais, qu'est-ce qui se passait ???? Merde, si seulement je pouvais voir la tête de Jenni, je pourrais me faire une petite idée de la situation.

'' Jenni, qu'est-ce qui se passe ? ''

Un mouvement. Un mouvement accompagné d'un bruit de papier qu'on venait de prendre. Mais ... merde ! Quelqu'un pouvait me dire ce qui se passait au juste ?! Je tendit la main dans le vide, question de prendre le papier que devait tenir Lud, mais je le sentais qu'il l'éloignait de moi pour ne pas que je le prenne. 

'' Ludwig !!!! ''

Là, là ... Je reportai mon attention sur Jenni, qui venait de prendre la parole. Oui, oui, on savait qu'elle venait comme simple sujet. Oui, elle avait quelque chose à nous dire. Et au ton qu'elle avait, c'était grave. Elle allait se décider à ... quoi ?! La troisième tradition ? Celle de la progéniture ? Elle ... Mon air se fit fixe, un peu comme celui de mon père, alors que je ''regardais'' le vide que je croyais être celui où se tenait ma meilleure amie. Ses mots se rendirent dans mon cerveau à la vitesse grand V et je fini par arquer un sourcil. La troisième tradition. Elle avait ''crée'' un vampire. Par morsure ? Parce qu'elle n'avait pas de petit ami et je la voyais très mal batifoler avec un inconnu pour une soirée. Pas elle. Tout de même. 

'' Tu ... tu quoi ? Tu as mordu quelqu'un par inadvertance ? Tu n'as quand même pas ... je veux dire, tu n'est quand même pas ... c'est une blague ? ''

Ce ne pouvais qu'être ça. Une blague. Jenni ne pouvais pas avoir ... être enceinte. De même. Comme ça. Avec qui ? Mais ... voyons, ça ne lui ressemblait pas !

'' Arrêtes de niaiser ... c'est pas drôle ! Ludwig, dit-lui ''

Dit lui quoi ? Que ce n'est pas drôle. Que voyons, elle ne peut pas avoir enfrain la troisième tradition ! Ça ... c'est impossible. On ne peut pas faire ça ... je veux dire, pas elle. Et au ton de sa voix, je savait qu'elle était sérieuse. Je le savais. Mais ... mais c'était absurde !

'' On t'a forcé ? Qui t'a forcé ? Ludwig, dit moi l'air qu'elle fait ''

Je serrais convulsivement les bras de mon trône. Si Jenni avait fauté là-dessus ... personne n'allait tuer ma meilleure amie ! Compris ? Personne !


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 215
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Aoû - 22:14
Ludwig était fort aise de savoir son épouse de retour. Il pouvait ainsi déléguer diverses responsabilités et ne pas porter l'odieux de l'ensemble des décisions. En cette journée merveilleuse et fort agréable (héhé), le vampire ''relaxait'' un peu. Il trouvais, en toute honnêteté, son travail pas mal moins lourd à deux. Il souriait à belles dents à ses sujets, tout heureux. D'accord, Julianne faisait la gueule à cause de son corset, mais lui hey ... il n'en portait pas ! Héhé ! 

Les choses allaient donc bon train, les doléances se succédant à un bon rythme, lorsqu'un garde entra en affichant un air quelque peu suspect. Le bon homme leur annonça à brûle-pourpoint que Jenni voulait les voir. D'heu ? Mais pourquoi elle demandait à les voir ainsi ? Elle n'avait qu'à entrer, peinarde. Demander officiellement à les voir annonçait une nouvelle des plus catastrophiques. L'homme jeta donc un regard lourd à son épouse, qui lui rendait le même sans pouvoir voir qu'il affichait un air tout aussi nase. D'heu.

Lud attendait avec une certaine angoisse, l'arrivée de son employée. Et quand elle arriva .... issshhhhhh ! Elle avait un air de déterrée rempli de vers de terre à moitié pourris. Quelque chose n'allait vraiment pas. Vraiment. Le Prince des vampires de Camaristes de Londres et de Kinderdjik tendit la main pour prendre le carnet que lui tendait Jenni et ... son air devint encore plus blême pâle. Que .... NON ! NON ! Jacob ! Jacob n'avait pas fait ça !!!!!  Shocked Shocked Par automatisme, l'homme éloigna le carnet de la main de Julianne. Elle ne pouvait pas voir, manière ... ça faisait quoi si elle avait le carnet en main ? Quoiqu'elle pouvait glisser les doigts sur les filigrammes ... Ludwig éloigna la carnet encore plus.

'' Quoi ? J'ai rien fait ''

Non, il n'avait pas poussé Jenni dans le lit de Jacob ! Tout de même !  Shocked boulet Alors, il n'avait rien à se reprocher et puis d'abord ... heu ... en tout cas. Quand Jenni ''confirma'' qu'elle avait trahi la troisième tradition, Lud émit un petit ''mpppghhh'' avant de redonner le document médical à la blonde. Il valait mieux que ce soit elle qui l'ait en main que lui : ce serait elle qui allait recevoir la tape ! Pas lui, non non ! Hum. Heu ... la tête qu'elle faisait ??

'' Heu ... je dirais une tête de ... de Troll sur le point de vomir un scroutt''

D'accord. Il allait vraiment falloir préparer le mariage de Jacob et Jenni, là. My.

'' Où est Jacob ? Il est au courant de ... enfin, de l'incartade ? ''

Ils pouvaient toujours dire qu'ils avaient donné leur accord préalable, qui pouvait dire le contraire ? Hum ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 272
Age : 31
Localisation : En Ecosse, chez elle, en convalescence, suspendue le temps de retrouver sa santé mentale, auprès de son époux et de son jeune fils
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Aoû - 17:48
Je me tenais là devant ma meilleure amie et son mari l'air toute penaud. Pour le moment, cela semble bien se passer mais cela ne va peut-être pas durer. Je dois rester prudente car je sens que Ludwig risque d'avoir des idées derrière la tête et je n'aime vraiment pas ça. Maintenant que j'y pense, le bougre serait capable de me forcer à épouser son cousin... Seulement, je ne cherche pas à devenir une femme plus influente que je ne le suis déjà. Et je suis encore moins infaillible, la preuve. Si j'étais quelqu'un sans faute alors je ne serais pas là à leur avouer ma faute. Enfin, ma? On était bourrés et la chose s'est faite tout à fait naturellement. Mais bon, la conséquence est là. Ma meilleure amie est la première à prendre la parole en me demandant ce qui se passait. Par ailleurs, je venais de donner mon carnet de maternité à Ludwig. Je reste pour le moment silencieuse mais je ne devrais pas. Un sourire en coin apparait en voyant Ludwig éloigner le carnet de ma meilleure amie et je me retiens de tout commentaire. En temps normal, je me serais permise une petite pique mais vu que je ne suis pas Prévôt sur le moment, je n'ai pas le droit de lancer quelconques commentaires. Je risquerais de le regretter par la suite déjà que c'est très embarrassant pour moi de leur avouer une parti de ma vie privée. Bien que cela soit encore un peu le bordel et la panique dans ma tête, je garde pour le moment le contrôle mais pourquoi combien de temps encore ? Il faut dire que la discussion que j'ai eu avec Drago m'a aussi permise de me calmer un peu. Mais rien n'est encore jouer. Pour le moment. Lorsque j'avoue le fait que j'ai enfreins la troisième tradition, je finis par remarquer que Julianne fronce les sourcils et je me mets à grimacer car je m'attendais à cette réaction de sa part. Il faut dire qu'on se connait bien et ce n'est pas rien qu'on est très proches. Même si on ne s'avoue forcement pas tout. Elle n'était pas au courant du laisser aller qui a entraîné cette situation mais elle va désormais le savoir grâce à cette incartade. C'est alors qu'elle me demande si j'ai mordu quelqu'un. Quoi ? Non mais ça va pas, ce n'est pas mon genre et même si cela devait arrivé, la personne serait à mes cotés en cet instant. Or je suis seule et j'avoue que j'aurais préféré être accompagné. Cependant, je ne pouvais emmener le père de l'enfant avec moi, il n'aurait pas été autorisé à entrer dans le village sans l'accord de Jacob, même s'il est mon bras droit. Je pose alors les yeux sur Julianne avant de lui répondre. Elle a le droit de savoir.

« - J'aimerais que cela soit une blague mais ce n'est pas le cas et je n'ai mordu personne, Julianne. Je te jure. Et on ne m'a pas forcé... »

Julianne savait que ce n'était pas mon genre mais ne disons pas qu'une faute avouée et mi-pardonné ? En fait, je ne suis pas sûre que cette citation s’applique ici même si j'aimerais bien. Je suis plus penaud qu'autre chose en ce moment. Être bourrée ne veut pas dire forcée. Loin de là. Et puis, honnêtement, je ne regrette pas cette nuit là. Mon accompagnant avait de l'expérience et même si nous étions soûls, nous avons passé du bon temps. Il n'y a rien de mal à ça sauf que je n'avais absolument pas prévu cette conséquence. Cependant, il est trop tard pour moi de faire marche arrière maintenant que la faute est avouée. Mais comment allez plus loin dans mon explication en pensant à ça. J'avais répondu à ma meilleure amie avec franchise parce qu'elle a le droit de savoir. Surtout que si j'arrive au terme avec l'accord, elle en sera probablement la marraine. Je ne me voyais pas le demander à quelqu'un d'autre. Pour le parrain, je demanderais au père histoire qu'on participe à deux dans l'éducation de l'enfant à venir. Mon amant de la soirée m'avait bien rassurer sur le sujet et je suis dans le fond soulagée. Récupérant le carnet des mains de Ludwig, je me permets de prendre les deux mains de ma meilleure amie et de le lui donner à son tour. Je pense qu'elle ne mettra pas longtemps à réaliser la raison qui me pousse à venir ici surtout avec la preuve que je lui mets entre les mains. Mes mains étaient moites, signe de mon angoisse mais je pouvais faire confiance à Julianne pour m'éviter la mort sur ce coup. Oui, j'ai merdé et même si je suis une sorcière puissante et un vampire influent, je ne pouvais pas déroger à la décision de Ludwig même si je m'attends à pire que la mort. Lâchant les mains de Julianne, je recule du trône pour me mettre devant eux, en bas des quelques marches, les mains dans le dos en prenant une grande inspiration. C'est alors que Ludwig parle de Jacob et j'arque un sourcil en me demandant pourquoi il parle de lui.

« - Jacob ? Il n'a rien  voir dans l'his... Non mais tu n'étais pas sérieux avec cette histoire de mariage, Ludwig ? »

Je ne prenais pas du tout ça au sérieux. Surtout que je venais de lâcher une information que Ludwig s'était arrangé à dissimuler à Julianne. Par ailleurs, à chaque fois que j'avais essayé de le lui dire, il s'est arrangé pour éviter le sujet et m'empêcher de l'avouer à ma meilleure amie. Mais merde, par Dracul. Je lève les yeux au ciel avant de lâcher un soupir et de placer une de mes mains sur mon visage type "facepalm" avec un air blasé. Ça y est, il va exiger de moi que j'épouse son cousin... Eh merde... Je reprends alors une inspiration et je cesse ma tête de blasée pour répondre à la question de Ludwig.

« - Non, il n'est pas au courant et il n'a pas à l'être. Ton cousin est mon bras droit, rien d'autre. Ce n'est pas parce que tu t'es mis en tête de nous marier que je vais accepter... Et puis, je te signale que j'ai suivi tes conseils ... »

Oups, j'ai parlé trop vite. Il pourrait très bien qu'il fasse pression sur moi pour en arriver là, surtout avec ce délit punissable normalement de mort. Eh merde. Je ferme les yeux un instant en réalisant la boulette que je venais de faire. Que je peux être bête, par Merlin ou par Dracul. Et de toute façon, je préfère l'exil à ça. Voilà, le stress revient en flèche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2104
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 16 Aoû - 21:33
Un troll sur le point de vomir un scroutt ? D'accord, il y avait emmerde sous roche. Jamais Jenni n'avait fait cette tête là de sa vie. Et, alors qu'elle m'affirmait n'avoir mordu personne, mon cerveau continua sa course folle dans la compréhension de cette situation des plus rocambolesque. Si elle n'avait mordu personne et qu'elle avait brisé la troisième traditions, cela ne voulait dire que ... les mains de Jenni rejoignirent les miennes au moment où je comprenais ce que cela signifiait. Ou que je l'acceptais. C'était au choix. Elle était enceinte. Jenni, ma meilleure amie était .... enceinte ?! Mais oui, le carnet que j'avais sous les doigts le confirmait hors de tout doute. Je pouvais sentir les mignons petits elfes en filligrammes. C'était ... pas ... vrai !!!!! Évidemment, j'hésitais entre être folle de joie et l'inquiétude extrême. Une grossesse était une superbe nouvelle ! Il fallait s'en réjouir. Hors ... dans notre communauté, engendrer sans permission était punissable par la mort. Et ho non, personne n'allait toucher à un des cheveux de Jenni.

'' Personne ne ... quoi ?! ''

Un mariage ? Avec Jacob ? C'était quoi cette histoire ? Ludwig voulait marier Jenni à Jacob ? Juste ça ?!! Ouvrant la bouche, je tournai vivement la tête en direction de mon époux. Il me devait des explications ! Seigneur, c'était quoi cette foutue histoire ?

'' Ludwig Hans VanHolsen !!! C'est quoi cette histoire de mariage ? Tu m'as dit que ton cousin allait épouser une pimbêche que je ne connais pas, que ta tante lui a choisi ... pas Jenni ! Veux tu bien me dire ce qui t'est passé par la tête pour ... et comment ça, elle a suivi tes conseils ? Je ... je te jures que tu vas t'expliquer, garçon ''

Oui, garçon ! Franchement ! Voir s'il avait voulu arranger un mariage entre Jenni et Jacob, comme ça. C'était du grand n'importe quoi ! Je pinçai les lèvres avant de reporter mon regard aveugle sur Jenni. Pfffff ! Ludwig.

'' Personne n'appliquera le châtiment de mort ... en tout cas, pas sur toi '' dit-je en donnant une claque dans le vide en direction de Ludwig

Ludwig et ses plans de nase !

'' Qu'est-ce que tu veux faire ? Avec le bébé ... et le père il est vampire ou pas ''

Parce que si un autre vampire avait brisé la troisième tradition ... là, par contre ... ce serait plus compliqué de faire comme si on avait donné l'accord préalable.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 272
Age : 31
Localisation : En Ecosse, chez elle, en convalescence, suspendue le temps de retrouver sa santé mentale, auprès de son époux et de son jeune fils
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 18 Aoû - 1:04
Non, je ne suis pas fière mais je ne peux plus faire marche arrière. Il était clair qu'avec une tête pareille, je ne risque pas de faire bonne figure mais il faut dire que je suis tout de même inquiète de ma situation. J'ai enfreint une tradition dont la sanction est la mort. Comment ne pas être paniquée lorsqu'on sait qu'on peut perdre la tête face à ça. C'est surtout aussi, comment se présente humblement devant son chef de clan en sachant que je suis censée être une des deux personnes qui doit faire appliquer les traditions ? Je reconnais que la situation est cocasse, très. Mais je ne pouvais pas le leur cacher. J'aurais pu les premiers mois mais après, comment aurais-je pu faire ? Avec les réunions régulières, cela m'aurais été impossible. Je me devais de leur dire, pas d'autre choix. Julianne me connait mieux que personne et elle savait que si je faisais cette tête, cela voulait forcement dire que les problèmes allaient arriver. Certes, moins grave que les précédents et aussi bien plus personnel mais selon les points de vue, cela n'en était pas un. Pour tout avouer, je suis contente d'être enceinte même si j'aurais préféré qu'il arrive plus tard mais maintenant qu'il est là, je ne peux plus faire marche arrière. Cela m'est impossible. Laissant mon carnet de maternité à Julianne, je pense qu'elle avait compris ce que cela voulait dire. Elle est loin d'être bête et c'est peut-être aussi pour ça qu'on est de paire. On comprend toujours tout avant les autres et bien souvent, quand l'une de nous deux à une idée, la seconde l'a aussi. C'est moins régulier ses dernières années mais Julianne est devenue maman et je ne peux pas lui en vouloir de faire de sa famille, sa priorité. En parlant de sa famille, je l'adore et j'aime m'occuper de ses enfants. Il faut dire que je suis la marraine de la première, Tamarah, avec qui j'ai de très bons contacts. Avec les autres aussi. Parfois, je peux être un peu trop marraine poule mais j'y suis pour rien et puis Tamarah est encore jeune. Par contre, je dois m'attendre à entendre la remarque lorsque celle-ci sera plus âgée. Me concentrant sur ce qui se passait, je reste debout devant eux les mains dans le dos attendant quelque chose. Julianne est la première à s'exprimer et elle est coupée dans son élan. Me retenant de rire, j'admets que c'est comique. Au départ, on est censé parler de ma situation et finalement, c'est le règlement de compte entre époux. Je pince les lèvres pour ne pas rire car je suis un peu mal placé pour me moquer ainsi et puis, qui suis-je pour le faire ? Je suis peut-être la meilleure amie de la princesse mais cela ne me donne pas tous les droits et je suis sûre que Ludwig n'hésitera pas à me le rappeler. En parlant de ça, je crois qu'il vient de perdre l'occasion de se taire. Avec Julianne qui n'était pas au courant, cela risque de compliquer quelque peu ses projets initiaux. Mais honnêtement, je préfère encore me faire exiler que de me marier à une personne qu'on a choisi à ma place. Non pas que je n'apprécie pas Jacob, il est très gentil mais je ne suis pas le genre de personne qui cherche plus de pouvoir et d'influence que j'en ai déjà. Je tente de reprendre mon sérieux avant d'expliquer le fameux conseil de Ludwig...

« - Julianne, Ludwig m'a simplement conseillé de me laisser aller plus souvent... Selon lui, je suis... comment dire... trop droite et trop coincée. »

Et le pire, c'est que c'est vrai. Mais c'est en suivant ces conseils que je me suis laissé aller et voilà le résultat. Parfois, je ferais mieux de m'abstenir. Cependant, cette fois, je sens que Julianne va montrer d'un cran et je continue à trouver la situation complètement loufoque. Qu'importe, il est clair que la discussion n'est pas encore terminée et que je ne peux pas encore aller me cacher dans mon trou de souris pour aller regretter ma honte, bien que cela n'en est pas vraiment une. Je laisse donc Julianne et Ludwig régler leur conflit tandis que je réfléchis à ce que je dois dire. Après tout, l'entretien n'est pas encore finit. C'est alors que Julianne me rassure en me disant que personne n'imposera le châtiment de mort. Bon, soit je le savais mais cela ne veut pas dire que Ludwig ne me prépare pas encore un sale coup. Bien que je sais que Julianne a raison, je reste "méfiante" vis-à-vis de son mari qui m'a déjà fait plusieurs coups et je reste persuadée qu'il "abusera" de sa position pour mettre son plan de mariage à terme. En gros, je venais de lui donner une excuse en or pour le faire. A moins que Julianne s'y oppose, chose que j'espère au fond de moi. C'est alors que ma meilleure amie me pose des questions sur ce que je prévois de faire. Et je vais être honnête avec elle. Lui cacher ne servira à rien, encore moins maintenant.  

« - Le père n'est pas vampire mais sorcier et il ... Tu le connait, il a fait ses études en même temps que nous à trois ans près. Il s'agit de Drago Malefoy et je suis aller le voir pour lui en parler. Nous sommes tombés d'accord pour assumer cet enfant à naître tous les deux. Par ailleurs, il sait pour ma condition de vampire puisque vous savez que j'ai du me faire recenser auprès du département de régulation des Créatures Magiques, condition obligatoire pour continuer à exercer mon métier initial »

Je ne peux pas lui cacher l'identité du père. Cela ne peut pas plaire à tout le monde. Cependant, ce qui s'est produit est arrivé et je ne peux pas le cacher. Surtout que Drago est le seul que j'ai eu dans ma couche. Julianne sait très bien que je ne suis pas le genre à cumuler les amants ou les petits amis. Dans ce cas précis, Drago a été l'amant d'un soir qui nous a entraîné dans cette situation. Je ne sais pas encore ce que va donner la suite mais je ne peux rien faire sans savoir ce qu'on me réserve comme sanction, si effectivement, on m'en prévoit une. Ce serait logique que je le sois et je sais déjà que je vais garder ma tête sur mes épaules et c'est déjà un soulagement en soi. Cependant, mon "calvaire" n'est pas encore terminé et je priais Dracul pour pas que ce mariage entre moi et Jacob ne se produise pas. Si par précaution, on me dit que je dois épouser Malefoy alors je le ferais sans hésitation pour le bien de notre enfant à venir. Et puis, je suis d'origine sang pure en plus d'avoir un patrimoine assez conséquent donc je doute que sa mère s'y oppose. Lucius pourra peut-être s'y opposer mais il faudra lui rappeler les traditions entre famille de sang pur. Côté tuteur, je suis tranquille car mes parents sont morts et je n'aurais besoin de personne pour m'amener à l'autel. Mais c'est clair que s'il y a un mariage, Julianne sera mon témoin. Je refuse que cela soit quelqu'un d'autre, pas question de mettre ma meilleure amie de côté. Lâchant un soupir et fermant les yeux un instant, ma voix semble un peu moins tiraillé et je leur devais des explications.

« - Il y a environ un mois et demi, après une journée bien remplie, je suis aller faire une garde à Pré-au-Lard dans le cadre de mon métier d'Auror. A la fin de celle-ci, j'ai croisé la route de Malefoy et celui-ci m'a invité à boire un verre. J'ai accepté et comme je n'étais plus en service, je n'avais aucune raison de refuser. Seulement, je me suis tellement laissé aller qu'on a bu deux verres avant qu'on aille finir la soirée dans mon appartement coté moldu. On l'a tellement bien finit qu'on en était bourré et on s'est fait plaisir... La conséquence de ce plaisir est désormais là et même si j'ai enfreins la troisième tradition, j'assumerais les conséquences de cet acte dont l'arrivée du petit être qui grandi... Vous savez tout... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 215
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Sep - 14:34
Ludwig, qui jusque là était assied confortablement sur son trône, se crispa un peu tout en grimaçant. Haaaaaaaaaaaa ! Jenni venait de le vendre ! Ifffffffffffff ! Immédiatement, il se plaça sur une fesse, question de s'éloigner le plus possible de Julianne tout en demeurant assied sur son trône. Il savait très bien qu'il allait recevoir une claque ! Pour le moment, sa femme l'invectivait et l'avisait qu'il allait devoir s'expliquer, ce à quoi le pauvre il tentait de répondre un peu comme ça "mais, mais oui, mais je ... écoutes, non, mais c'était ... juste ..." Puis la claque arriva, mais comme il était décallé sur son trône (héhé), la main de Julianne passa dans le vide. Haha ! Avec un sourire satisfait, Lud se ré-installa confortablement. Mais non, mais non. Il n'était pas sérieux !

" C'était pas du tout sérieux, Jenni ! Mais bon, je me suis dit que, peut-être, en vous connaissant mieux ... par la force des choses, je ne sais pas, que vous vous étiez rapprochés tous les deux, c'est tout ! Et, je ne t'ai pas dit de briser la troisième tradition non plus ... juste de te prendre moins au sérieux et ... "

Juste pour ne pas prendre de chance, il se décalla encore sur son trône. Tsé, genre. Il regarda Julianne d'un air un tantinet désolé -- bien qu'elle ne puisse pas le voir -- et il ajouta : 

" Ma toute belle, écoutes. Je voulais juste faire une petite blague à Jenni pour qu'elle soit moins au garde à vous avec moi. Je l'ai un peu taquiné avec Jacob, mais bon ... Jacob, lui, il a prit ça au sérieux ... je ne voulais pas que tu sois fâchée, hein, mais je te jures que tout ça c'était pour rire "

Hey, Julianne le savait que son humour était parfois un peu ... en tout les cas. L'homme attendit quelques secondes pour s'assurer ne pas recevoir de baffe puis, il se replaça à nouveau correctement pour entendre la suite des choses. Donc, Jenni avait été .... ivre ??? Hahaha ! Il ne put pas s'en empêcher et il pouffa un peu. C'était tellement drôle à imaginer ! Jenni, ivre ! Hahaha ! Oups ! Vite, il se remit juste sur une fesse !

" Bon ... d'accord ... hem ... "

Jenni et le père, un certain Drago Malefoy ... hein ? Pas le fils de Lucius Malefoy, là ? Le timbré ... heu, le parrain de Julianne ? Celui qui avait aussi été possédé ? Mince, alors ! La meilleure amie de Julianne -- qui déjà avait fait l'objet de quand-dira-t'on dans la communauté avec cette histoire de malédiction -- se faisait engrosser par le fils de l'autre possédé ? Mais ... elles voulaient vraiment le tuer ou quoi ? Parce que là ... il allait finir par perdre son trône avec ces "drames" ! Une sentence ? Ils voulaient le garder cet enfant ? D'accord ! D'accord, il allait le leur permettre ! D'accord, il n'allait pas ordonner la mort de Jenni -- juste parce que Julianne allait le trucider sinon. Mais, il allait s'arranger pour ne pas perdre quoique ce soit.

" Marriez-vous. Je signerai l'accord de procréation dans une semaine. Que ce soit fait avant "

Finalement, il allait bien "organiser" un genre de mariage "arrangé". Il s'en serait bien passé, mais là ... il n'avait guère le choix. Quoiqu'il pouvait bien signer sans mariage, hein ... mais il devait y avoir une conséquence et falsifier un document juste comme ça, sans conséquence bien ... ce serait comme dire "okay, brises les règles, hein ... tu est la meilleure amie de ma femme, alors tu as tous les droits". Non, il fallait une sorte de punition. Et, il trouvait qu'il n'était pas sévère avec cette exigence non plus. De toute manière, il était plus que probable que la famille de ce Drago exige la même chose; c'était ce qui se produisait dans les familles nobles. Un de ses enfants lui arriveraient avec la même histoire, la sentence serait la même. Mariage. Pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 272
Age : 31
Localisation : En Ecosse, chez elle, en convalescence, suspendue le temps de retrouver sa santé mentale, auprès de son époux et de son jeune fils
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Sep - 6:17
J'observe la scène avec amusement. Comment foutre la merde dans un couple en même pas deux secondes. Pourtant, ce n'est pas mon genre de me mêler de ça. Après, même si la scène est d'un comique, je ne ris pas car même si je suis rassurée sur le fait que je ne perdrais pas la tête, rien n'est encore joué. Même moi je m'en voulais de mettre en péril mon propre poste et puis aussi... Commet être crédible si j’enfreins les traditions que je suis censé respecter. C'est d'un comble tout de même. Silencieuse face à la réaction de mon amie, je reste neutre attendant la sanction comme un couperet. Ce n'est pas un jeu pour moi mais je prends les conséquences au sérieux. J'ai merdé j'en assume les conséquences. J'entends Ludwig me dire que ce n'est pas sérieux et je m'en veux déjà assez. Me retrouver dans cette situation n'était pas dans mes projets du jour ni des mois à venir. Malheureusement, faire marche arrière n'est pas possible. Enfin, si, c'est tout à fait possible mais je n'ai pas l'outil pour. Je me rappelle du retourneur de temps que mon ancien directeur de maison m'avait confié pendant presque trois ans durant mes dernières années à Poudlard. J'avais même réussi à le dissimuler à Voldemort lorsque j'ai terminé entre ses pattes. Cela remonte à il y a pas mal de temps maintenant. Je ne suis plus à Poudlard même si cette école me manque. Baissant la tête, je savais qu'il avait raison et je reste silencieuse. Je sais qu'il ne m'avait pas dit d'enfreindre la troisième tradition et je n'avais pas prévu de l'enfreindre moi-même. Je lâche malgré tout un soupir à l'excuse de Ludwig concernant le fait que Jacob et moi, on se soient rapprochés. D'un côté, il a raison. Je me suis rapproché de Jacob mais pas comme il le voudrait. Le fait de travailler ensemble rapproche forcément et je ne suis pas quelqu'un de compliqué. En apparence du moins. Je laisse alors Ludwig s'expliquer auprès de Julianne avec un sourire en coin. Finalement, ils sont vraiment mignons tous les deux.

Je l'ai vendu mais c'est tout à fait involontaire car je pensais qu'elle était au courant. Et puis, je n'étais pas forcement en état de penser à ça, sincèrement. J'étais plus préoccupée par sa décision qu'autre chose. Et puis, maintenant que j'avais la réalité face des yeux, je e pouvais plus me défiler. J'aurais pu fuir, m'exiler et ne plus jamais répondre aux appels de Ludwig mais je ne suis pas du genre trouillarde. J'ai fais une connerie, je me devais de l'assumer devant lui comme devant le reste de la cour et de mes subordonnés vampires.  Au Ministère, ce sera moins prise de tête. Si vraiment je voulais faire genre, je fais ce que je veux parce que je suis la meilleure amie de la Princesse, je ne serais même pas venu. Je n'abuse pas de mon statut. Attentive, j'attends avec stress la décision du Prince et le temps d'attente paraît horriblement long. J'étais comme pendue à ses lèvres et j'avais hâte d'en finir. Puis la décision arrive et je ferme les yeux soulagée. Je préfère encore ça qu'autre chose. Et puis, il aurait pu être plus sévère en lui retirant son statut de Prévôt.


« - Ce sera fait... »

Je ne pouvais pas dire autre chose. Et puis, un mariage arrangé n'est pas si mauvais que ça. Cependant, j'avais du travail pour pouvoir me marier dans la semaine. Je devais en parler avec Drago et sa mère puis son père. Je crois que c'est ce dernier qui va poser le plus de problème car celui-ci a probablement une dent contre moi. Il faut dire que je ne l'ai pas raté depuis le début de ma carrière mais je vais devoir faire avec. Je vais devoir prendre mon courage à deux mains. Bien que je peux comprendre la situation de son père, lui dégoter une autorisation pour se rendre au mariage de son fils va être tout aussi corsé. Par ailleurs, c'est possible aussi que la famille du père de mon enfant veulent de ce mariage même s'il est arrangé. Si c'est le cas alors je suis en mesure de tout justifié. Je verrais bien où cela me mène. Mais puisqu'on parle de mariage, je dois demander quelque chose à ma meilleure amie.

« - Julianne, j'ai une demande à te faire. Serait-tu d'accord pour être ma demoiselle d'honneur ? Je me débrouillerais pour t'obtenir une dérogation... »

Je ne peux pas me résoudre à me marier sans elle. Elle est la personne la plus proche de moi et je ne peux pas me dire qu'elle ne pourra pas être ma demoiselle d'honneur. Ce mariage va changer ma vie alors je veux qu'elle soit à mes côtés ce jour-là. Elle pourra peut-être pas me voir mais elle pourra ressentir la joie de ce mariage mais aussi l'ambiance. Elle ne sera pas toute rose mais au moins, je pourrais parler et rire avec elle loin de sa fonction de Princesse. Me retrouver avec elle me fera aussi le plus grand bien. Concernant la seconde idée, je vais devoir en parler avec Drago et j'ai encore plusieurs moi pour y penser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2104
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Sep - 21:01
Okay. Là, les choses allaient un peu trop rapidement pour moi. Ou alors ma cécité avait bousillé mon cerveau ou pire encore. Parce que je n'arrivais pas à vraiment saisir ce que ma meilleure amie me racontait. Drago Malefoy ? Elle voulait dire ... Drago ? Drago, là ? Dray ? Sérieux ? Non, elle ne pouvais pas être sérieuse, elle se moquait de moi ou alors ... elle ne pouvait pas avoir couché avec Drago ! Ils n'arrêtaient pas de se chercher des Noises et se prendre la tête ! Ils ne pouvaient même pas se sentir en peinture ! Jenni et Drago ? Dans le même lit ? Nus ? Non, mon cerveau n'arrivait vraiment pas à croire que cette histoire était véridique et j'entendais à peine Ludwig se complaire dans ses explications boiteuses, que je balayai de tapes dans le vide sans trop de conviction, mon regard aveugle parfaitement vide tellement je cherchais à comprendre ce qui se passait. Drago ? Sérieux ? J'émit finalement une sorte de rire -- presque hystérique, je devais l'admettre, avant de dire :

'' Arrêtes ... où sont les caméras cachées ? ''

Haha, c'était une blague ! Jenni et Ludwig me faisaient marcher et ils me prenaient au piège dans cette émission Moldue là ... caméra cachée. Haha ! Non, parce que Drago ... c'était ... impossible ! Puis, Jenni n'aurait pas couché avec le fils de mon parrain après la malédiction tout de même ! Les journaux, qu'est-ce que les journaux allaient en dire !? Et voilà que Ludwig en rajoutais avec le mariage !!!! Mais ho ! La blague avait assez durée, je savais qu'il y avait des caméras partout et ... et Jenni qui disait solonellement que la chose serait faite et ... quoi ? C'était sérieux ?!!!!

'' Ho mon Dieu !!! Mais ... mais, c'est pas vrai ! Tu ... mais ... Drago ! ''

Je ... je ... je me levai de mon trône. Qu'est-ce que vous vouliez que je fasse de plus ? Avec précaution, je descendit les quelques marches qui me séparait de ma meilleure amie, la cherchai à tâtons puis, une fois que je l'eu trouvé, je la serrai fortement dans mes bras. Tout pouvais encore s'arranger ! Je ... un mariage, franchement !

'' Non, non ... on est pas en 1850 ! Tu n'as pas à l'épouser parce que tu est enceinte, voyons ! Je veux dire ... ''

Je ne pouvais pas laisser Jenni, ho non ! Épouser Drago ? Mais, ils ne pouvaient pas se blairer ! Je tournai la tête vers Ludwig, protégeait Jenni de mon corps comme un ramport. Il ne pouvait pas l'obliger !

'' Pas obligé de l'épouser, Ludwig ! Ils peuvent bien avoir un enfant sans ça ... on peut leur avoir donné la permission sans mariage, je veux dire ... c'est pas obligé ''

J'avais l'impression qu'on allait emprisonner Jenni. Je ne voulais pas qu'elle se marie par obligation avec .... avec Drago ! Non, c'était pas la réalité ! Si on m'avait dit un jour que cette situation allait survenir, jamais jamais je ne l'aurais cru. Jenni et Dray ! Et Jenni qui me demandait d'être sa demoiselle d'honneur ! Mais, mais ...

'' Tu n'est pas sérieuse ? Jenni ... okay, dit moi où sont les caméras ''

J'allais brailler ! 


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 272
Age : 31
Localisation : En Ecosse, chez elle, en convalescence, suspendue le temps de retrouver sa santé mentale, auprès de son époux et de son jeune fils
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 28 Oct - 4:41
Je crois que j'ai un peu trop passé toute ma vie à aller contre l'autorité. Je ne suis plus adolescente et il est temps que je grandisse un peu afin de revenir dans la réalité. Déjà à l'époque où j'étais une élève... Je n'ai jamais fait comme les autres et j'ai toujours été vu comme particulièrement turbulente mais efficace. Je me rappelle avoir lu un article où on disait que j'étais égocentrique. A l'époque, cela m'avait fait rire mais j'en viens aujourd'hui à me demander si ce n'est pas un peu vrai bien que l'eau à coulé sous les ponts. Pourtant, je ne suis pas en train de me moquer... loin de là... Je ne suis pas du genre à faire des blagues. Pas aussi conséquente si je puis dire. C'est alors que Julianne se met à rire et je la regarde avec les sourcils arqués... Elle me faisait quoi là ? Je regarde Ludwig avec un regard interrogatif mais il ne semble pas comprendre lui aussi. Eh bah, on est pas dans la merde. C'est alors qu'elle se met à bafouiller et à se lever. Oh oh, pas bonne idée. M'approchant d'elle, je fais attention à l'aider à descendre de son trône. Bon, il est vrai que j'ai des avantages en étant Prévôt mais je ne peux pas me cacher derrière ça. J'ai aussi des avantages à être amie avec la Princesse mais elle ne sera pas toujours là pour veiller sur moi même si cela a longtemps été l'inverse. Même encore aujourd'hui, je veille en quelque sorte sur elle et sa petite famille mais elle est ma seule famille qui me reste alors j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux. Mais il est vrai que cette situation peut-être assez ambiguë, même pour moi. Je l'accueille donc dés qu'elle est descendu et elle me serre dans ses bras. Oui, je t'aime aussi beaucoup, Julianne mais quand même. C'est alors qu'elle me dit qu'on est plus en 1850 et que je ne suis pas obligée de me marier. Dans le fond, je serre aussi ma meilleure amie dans mes bras et je montre un sourire car je suis quand même contente qu'elle veille sur moi. Cependant, j'ai enfreint une règle et je dois en assumer les conséquences... J'ai joué avec le feu et je me suis brûlée. Mais je ne pense pas qu'à ça... En admettant que Ludwig concède tout sans confession à son épouse, que va-t-il se passer si les instances supérieures l'apprennent ? Ludwig gère peut-être son propre domaine mais il doit aussi appliquer des règles qui sont bien plus anciennes que ma naissance. Qui suis-je pour changer des règles qui ne sont pas les miennes ? Je ne cherches pas à créer mon propre clan mais je suis consciente du pourquoi il doit aussi sanctionner. Je travaille à ses côtés depuis assez longtemps pour ouvrir les yeux.

Il est vrai qu'à l'époque de Poudlard, nous avions du mal à nous entendre Drago et moi mais nous étions deux jeunes cons qui voulions avoir toujours raison mais cela fait presque dix ans que j'ai quitté Poudlard et mon expérience m'a permis de mûrir et de devenir un peu plus adulte. C'est donc tout à fait vrai que j'ai appris à m'adapter. Mais c'était avant... Maintenant, nous avons pris sur nous et accepter les conséquences. Et puis, un mariage, ce n'est qu'un nom et ce n'est pas un nom qui va me retenir enchaînée. Une entité n'est pas parvenu à m'enfermer alors ce n'est pas un mariage qui va le faire. Foi de Jenni. Rien ni personne ne m'a retenu et je vis de la même façon. Je finis par lâcher ma meilleure amie puis elle fait face à Ludwig comme si elle voulait me protéger. Mais de quoi ? Que je sois pas heureuse ? Je ne me serais peut-être pas mariée par amour mais nous en avons parlé avec Drago et nous avons promis de faire des efforts entre nous afin que tout se passe pour le mieux avec l'enfant à naître. C'est une situation extrêmement compliquée pour moi mais le fait de savoir qu'elle veut à tout pris me défendre me fait chaud au cœur et je sais que je peux avoir confiance en elle. C'est une chose qui n'a jamais changé toutes ses années. Puis Julianne me demande si je suis sérieuse et je lâche un soupir. Rapidement, j'attrape ses mains que je serre dans les miennes comme je l'ai presque toujours fait.


« - Je suis sérieuse, Julianne. Je comprends les raisons qui pousse Ludwig à me sanctionner. Premièrement, j'ai enfreint une des règles fondamentales de notre clan. En tant que haut gradée de la hiérarchie vampirique, cela n'aurait pas du arriver, je suis l'ancienne Gardienne des Traditions et malgré tout, Ludwig a tout de même décidé de me laisser en poste de Prévôt. Deuxièmement, je pense qu'il y a des raisons politiques. Les Anciens et le Primogène peuvent s'en mêler voire même au-dessus et là, c'est la peine capitale qui m'attend... Même si vous conservez le secret, un secret finit toujours par se savoir ici surtout avec les Crew qui se baladent encore librement au sein du territoire. Ce serait encore un coup à déstabiliser la position de ta famille. Ludwig dirige peut-être le clan de Londres mais il a des comptes à rendre aux autres chefs de clan qui applique aussi la Camarilla. Que risque-t-il de se passer si cette incartade venait à s'apprendre en partant du principe que vous avez accepté de me laisser procréer sans autorisation et surtout sans sanction ? Les tensions sont déjà palpables avec les Sorciers alors ce n'est pas le moment de lever la pression chez nos plus anciens alliés. Je suis bien placée pour le savoir et je m'estime déjà heureuse de ne pas perdre ma tête ou d'être exilée. »

Je suis très franche et je garde les mains de ma meilleure amie dans les miennes. Mon ton de voix n'est plus aussi paniquée qu'en arrivant mais j'avais fait une bêtise alors je dois en assumer les conséquences. Et puis, je n'avais pas pris cette décision seule non plus. Je suis aller voir le père de l'enfant pour en discuter et si le mariage était abordé alors il sera fait. Ce n'est qu'un nom et même si ce n'est pas un nom enviable depuis ma position, je devais l'accepter comme tel. Pour le bien de l'enfant à venir... Par réflexe, je retire une de mes mains pour la placer sur mon ventre comme si je  pouvais sentir sa présence. Peut-être est-ce l'instinct maternel qui se manifeste. Je baisse les yeux une seconde pour les fermer avant de les ouvrir de nouveau. Drago et moi étions d'accord avec ça. Et connaissant les parents de Drago, je savais qu'il y aurait des doléances dont le mariage. Je n'ai donc plus à réfléchir.  

« - Julianne, ce n'est qu'un nom... Un nom ne m'a jamais emprisonné et rien ne changera sauf peut-être ma réputation mais cela se construit aussi vite qu'elle se détruit et ce n'est pas la chose la plus importante dans ma vie. Nous en avons parlé avec Drago et nous avons convenu ainsi pour le bien de l'enfant qui va naître. J'ai joué avec le feu même si cela n'était pas dans mes intentions et je me suis brûlée. »

Je suis dans une position délicate et j'ai mis à malle la position de Ludwig avec tout ça et pourtant, c'est réellement involontaire. Je ne rejette la faute sur personne d'autre et je pense que le fait de défier l'autorité doit être dans mes gènes... Je suppose du moins. Je ne défie jamais autant l'autorité mais là, je devais bien comprendre les conséquences de tout ça. Je m'estime déjà très heureuse d'être encore en vie et de pouvoir continuer à travailler efficacement mais cela sera aussi une leçon de ma vie que je ne devrais jamais oublier. Et puis, si cela ne va pas alors, nous aurons chacun notre vie bien que cela paraisse bien improbable. Je me suis résignée à en arriver là mais c'est aussi pour des questions de sécurité... Je garde la main de ma meilleure amie avec la mienne et je montre un petit sourire. Je suis loin d'être bête et je veux pas affaiblir la position de Ludwig surtout que quelqu'un peut prétendre à vouloir prendre sa place. Ce jour-là, je serais l'une des premières à me battre pour lui ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ludwig VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 215
Age du perso : 32
Fonction : Prince des Vampires Camaristes de Londres et de Kinderdjik
Patronus : Crapeau (ouais, riez)
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 26 Nov - 12:36
Eh merde !

ft.

Ludwig demeurait silencieux. Tout se déroulait actuellement entre Julianne et Jenni. Pour ce qui était du Prince VanHolsen, il avait tout dit. Le vampire regardait donc son épouse, qui semblait passablement ébranlée par la nouvelle. Elle croyait visiblement à une bonne farce ce qui aurait certainement valut mieux. Malheureusement, cela n'était pas le cas. Jenni semblait plus que parfaitement sérieuse. Lorsque Julianne parla de caméras cachées, Lud ne put que faire un air d'incompréhension totale. C'était quoi d'abord des caméras vidéos ? Il n'en avait aucune idée. Jul divaguais t'elle ? Voilà qu'elle se levait pour aller prendre les mains de Jenni, comme si cette dernière allait partir en poussière. Si cela n'en tenait qu'à lui, cela aurait été le cas. Il ne pouvait pas tolérer cet écart de conduite, mais par égards pour sa tendre épouse il allait plus ou moins passer l'éponge. Il garda ainsi un air passablement stoique quand Julianne se tourna vers lui pour lui affirmer que Jenni ne pouvais pas épouser ce Drago Malefoy, qu'ils pouvaient simplement mentir et que cela passerait. L'homme allait ouvrir la bouche pour dire qu'il ne reviendrait pas sur sa décision, lorsque la fautive affirma être d'accord avec la sentence et la comprendre. Elle expliqua elle-même pourquoi elle devait s'y plier et les conséquences néfastes que pourrait avoir son incartade. Elle devait être vraiment patraque pour commettre une erreur aussi grave, alors qu'elle savait parfaitement ce que cela pouvait signifier pour la famille princière en entier. Ludwig se contenta par conséquent de lever la main en direction des filles -- qui s'accrochaient l'une à l'autre -- en affichant un air genre "voilà". Il les laissa discuter encore un peu avant de dire :

" Il en sera par conséquent ainsi. Félicitations, donc "

Sarcastique ? Pas du tout. Simplement, il ne pouvait pas croire qu'il se trouvais dans une situation semblable ! Coincé entre deux eaux et il n'appréciait pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2104
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Déc - 14:37
Un bébé
pour
Jenni
Eh merde !
Les mains toujours accrochées à celles de Jenni, je poussai une sorte de gémissement contrit en entendant ses paroles parfaitement sensées. Oui, elle avait parfaitement raison. Nous ne pouvions pas jouer sur les mots, pas avec la fragilité du trône actuellement. Il fallait faire face. Elle allait devoir épouser Drago comme conséquence de son étourderie. Jenni, étourdie ? C'était risible ! Ma meilleure amie était tout sauf étourdie. Elle n'avait que répondu à un besoin physique parfaitement normal. Il avait juste fallu que le moment soit quelque peu "mal choisi". On ne pouvait quand même pas la condamner pour ça ! Je tournai mon regard vide en direction de Ludwig, qui venait d'exposer ses félicitations, et je soupirai. D'accord.

" Okay. Okay, Drago est quand même un bon garçon. Ce n'est pas si ... comme si c'était Crabbe. Okay, tout va bien. Il faut juste ... éviter que ... mais comment éviter que les journalistes en fassent leur choux gras ? "

Les gros titres seraient totalement affreux. "La meilleure amie de Julianne la Grande épouse le fils de Lucius le Tortionnaire !" Ho par les culottes de Merlin ! Je refusais que Jenni ait à porter le fardeau des regards des gens et si cela venait nuire à sa carrière ? Déjà qu'elle nous avait défendue au procès. Et si les journalistes la soupçonnait d'avoir commis des horreurs avec les Deux Grands et qu'elle perde son emploi et sa réputation ? Je serrai un peu plus les mains de ma meilleure amie avant de la serrer dans mes bras.

" Je suis là. Je vais t'aider, tu verras. Un bébé, c'est ... c'est bien. Tu seras une super Maman et Drago, il ... il fera ce qu'il peut "

Comprenez, j'adorais Drago. Nous nous connaissions depuis avant Poudlard, on avait échangé nos suces ... mais j'étais sous le choc. Je savais qu'il était bien, je le savais. Mais, Drago avec un bébé ... le bébé de Jenni ? Et il ... ho mince.

" Okay ... on va magasiner ta robe "

Agir. N'importe quoi, mais agir !


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 272
Age : 31
Localisation : En Ecosse, chez elle, en convalescence, suspendue le temps de retrouver sa santé mentale, auprès de son époux et de son jeune fils
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Auror Confirmée experte en Magie Noire
¤ Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 15:08
Oh que oui, j'étais très sérieuse et je paye le prix de ma bêtise. J'ai joué avec le feu et j'ai perdu. Je dois me résoudre à tout ça... Et puis, cela ne s'est pas si mal passé. Honnêtement, je m'attendais à perdre la tête ou pire encore, à  être exilée. En fait, je ne vis pas au sein du domaine princier vampirique alors finalement, l'exil m'aurait simplement retiré mes fonctions et mes droits ici. J'ai trahi une confiance aveugle et je finirais par le payer un jour. Cependant, Julianne et Ludwig savent que je suis quelqu'un de fidèle et loyale. Bien que les conditions me pousse à épouser Drago, je lui serais fidèle et loyale comme je le suis avec eux. C'était ma première grosses incartade et elle est tombée au mauvais moment. Cependant, j'assume les actes qui en découlent sans chercher à réfuter ou à empêcher. Ludwig veut un mariage, il sera fait selon ses volontés. Je me dis que j'ai fais le plus dur... A savoir annoncer mon délit face à celui qui a ma vie entre ses mains. Il aurait pu me faire couper la tête mais il ne l'a pas fait. Honnêtement, c'est ce que je craignais. Mais heureusement, Ludwig a tenu compte de mon passé et de mon travail au sein de l'Elysium ainsi que de ma proximité avec Julianne. Il faut dire qu'elle et moi sommes tout à fait inséparable. Notre amitié de longue date tient encore la route. Heureusement, car finalement, c'est souvent elle qui m'a sauvé la vie que moi. Même si j'ai toujours fait ce que j'ai pu pour elle et pour sa petite famille. Le plus drôle dans l'histoire, c'est finalement la réaction de Julianne... J'avoue que je ne m'y attendais absolument pas... Si j'étais plus détendue, j'aurais probablement ri mais là, je ne l'ai pas fait.

Pourtant, la pression retombe et je pus me permettre de lâcher un immense soupir de soulagement. Cela fait du bien quand cela se termine. Sincèrement, je préfère ça car au moins, l’abcès est crevé et je suis tout de même contente de garder ma tête sur mes épaules. Alors que je venais d'expliquer à Julianne les raisons qui me poussent à accepter les conditions, je la regarde simplement avant de la prendre dans mes bras pour lui montrer que je ne cherches pas à lui mentir. Par ailleurs, j'entends Ludwig me donne ses félicitations avec un air et un ton sarcastique. Levant les yeux en l'air, je sais que je l'ai mis dans une situation délicate mais je ne peux plus faire marche arrière maintenant. Julianne semble s'en inquiété mais je me fiche de la Gazette pour être honnête. Je me détache d'elle et je la regarde en posant mes mains au niveau de ses épaules.


« - Ils en feront du chou gras mais qu'importe ? Après ça, ils n'entendront parler de Drago. Et puis, le peu que j'ai discuté avec lui, il n'est pas son père. Il me semble être complétement différent. Quand je suis aller le voir au manoir pour lui annoncer la nouvelle, il a tenu à reconnaître lui-même l'enfant et il a su me rassurer alors que je ne savais pas comment prendre la nouvelle. J'étais complètement paniquée et pourtant, il a su me rassurer et encourager. Je n'ai pas peur des regards et je me fiche de ma réputation... »

D'un coté, ce mariage va montrer au monde que je ne suis pas une sainte ni touche comme on en parlait souvent. Il est vrai que j'ai réussi beaucoup de chose dans ma vie mais jusqu'à maintenant, ma vie personnelle a toujours été mise de coté. Avec ce bébé qui arrive, mes priorités vont probablement changés et ma vie aussi. Je me demande comment je serais en arrivant à la fin de ma grossesse ou encore si je serais agréable avec Drago. Je ne veux pas gâcher ce mariage et même si c'est plus par obligation, je tiens à rendre Drago heureux tout comme j'espère qu'il me rendra heureuse. Je ne demande que cela. Il est vrai aussi que les sentiments ne sont peut-être pas là mais pourquoi pas un jour. Drago a beaucoup grandi et c'est en parlant avec lui que j'ai découvert autre chose qu'un gamin pourri gâté. Il voulait quitter la demeure et avec ce mariage, il va en avoir l'occasion. Peut-être que j'aurais une influence sur lui... A voir ! Ma meilleure amie me rassure en me disant que je serais une super maman. J'espère être à la hauteur de ce nouveau rôle qui m'ouvre les bras et je tiens réellement à ce que mon enfant dispose de la meilleure éducation possible... Comme tous les parents...

« - Merci Julianne. C'est la question que je me pose depuis que je me sais enceinte... Et puis, je l'aime déjà avant de le voir naître... »

J'avais un sourire de mère sur le visage et c'est dommage que Julianne ne puisse le voir. Je l'entends alors dire qu'on va aller faire du shopping toutes les deux. Je souris encore plus et j'hoche la tête. Cela fait longtemps qu'on était plus sortie toutes les deux. Cela va me faire réellement du bien et puis, je sais qu'elle saura toujours là pour me donner des conseils. Lui disant que j'arrive, je la lâche avant de me tourner vers Ludwig soulagée de sa décision. Cependant, je devais lui dire.

« - Ludwig, laisse moi tes doléances pour le mariage sur mon bureau et je m'assurerais qu'elles soient respectées à la lettre. Par ailleurs, laisse-moi aussi un mot si tu souhaite que je démissionne de mon poste de Prévôt. Si c'est ton souhait, je n'irais pas contre ta décision. »

M'inclinant légèrement, je baisse la tête avec les yeux fermés quelques secondes avant de me redresser. Puis je le remercie avant de tourner les talons afin de rejoindre Julianne pour le magasinage. Cela va me faire le plus grand bien. Quittant alors la salle du trône, Ludwig se retrouve enfin seul et il peut se permettre de se laisser aller... Ce n'est pas simple de diriger un clan...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Vie de Merde
» 1.09 La merde dans le ventilateur.
» Et puis merde, j'me fais chier moi ! {Free. Profites-en !
» Trader comme une merde
» Haïti de Martelly est dans la merde.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Londres :: Le Village de Westmacott :: Le Château VanHolsen [Carmalistes]-
Sauter vers: