:: Entre les murs :: Les Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Surveillance accrue

avatar
Harry Potter
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 71
Age : 24
Age du perso : 25 ans
Fonction : Auror

Patronus : Cerf, comme son père
Date d'inscription : 15/06/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Jan - 10:38
10 janvier 2007

Les classes reprenaient aujourd'hui à Poudlard. Bien que les couloirs soient pratiquement vides, les élèves encore présents devaient bénéficier de protection encore plus importante. C'était pour cette raison que le Ministère de la Magie avait décidé d"envoyer des Aurors en mission à l'école de sorcellerie. Ils devaient assurer la sécurité des élèves et du personnel, de même que mettre en place des sortilèges de protection efficaces et élaborés. Ils devaient aussi veiller à leurs maintiens, leurs applications et au respect des consignes et du couvre-feu. Ces nouvelles normes sévères et rigides ainsi que l'implication du Ministère dans les affaires de Poudlard -- Dumbledore en aurait été outré -- avaient convaincus plusieurs parents de renvoyer leurs gamins à l'école. Pas tous mais tout de même plus qu'avant les fêtes. Pas de quoi se lancer contre les murs, mais c'était déjà ça.

Harry faisait partie de la première équipe d'Aurors envoyés à Poudlard. Il était très heureux, évidemment, de revenir. Ho, il avait bien fait cette fameuse conférence dans la Grande Salle, mais se promener dans les couloirs, ce n'était pas la même chose. Il pouvait presque s'imaginer être de retour à l'école, dans ce lieu qui fut pour lui sa véritable famille. Alors, il était encore plus déterminé à protéger les lieux et les habitants du château. Après avoir effectué quelques enchantements protecteurs, s'être assuré de leur efficacité et de leur force; le jeune homme était donc partie arpenter les couloirs.

Il s'y promenait depuis plusieurs minutes, baguette en main, regardant autour de lui avec un sourire de plus en plus éclatant. Il adorait cette école ! Là-bas, une statue lui tira un souvenir qui le fit rire un peu, avant qu'il ne poursuive sa route d'un pas nonchalant. Pour le moment, tout était calme et rien ne semblait vouloir venir ternir ce moment de félicité. Passant devant les sabliers, Harry s'y arrêta pour en observer les couleurs vives. Poufsouffle était en avance ... et comment ça ? Comment ça les Griffondor en dernier ? Han ? Ho ! Harry grogna un peu et se remit en marche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 591
Age : 22
Age du perso : 18 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Membre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Jan - 15:16
Guenièvre était atterrée par ce que Poudlard était en train de devenir. Comment son âme de Fondateur aurait-elle pu ne pas souffrir en voyant l’école désertée, puis transformée en bastion sécuritaire ?  Dur dur pour la jeune fille de constater les évolutions de ces derniers mois. Evidemment, il n’avait pas été question une seule seconde pour elle de quitter son école. Elle y était préfète en chef, et faisait tout son possible pour exercer ses responsabilités du mieux qu’elle pouvait : mesures de sécurité renforcées, donc, mais également et surtout être présente pour ses camarades et tout faire pour que la vie continue. Presque tous les soirs, elle était de surveillance pour la réunion de tel ou tel club ayant par miracle encore suffisamment de membres pour se réunir. Tous les week-ends, elle organisait des goûters dans la tour de Serdaigle, histoire de maintenir un minimum d’enthousiasme parmi ses condisciples, et permettre de relâcher un peu la tension. Il fallait motiver les troupes, et même dans sa maison, rappeler que les études étaient importantes, plus que les rumeurs au dehors, et qu’il ne fallait pas relâcher ses efforts en classe. Quitte à organiser un « club de devoirs », où la moitié du temps était passée à simplement être ensemble et se rassurer. Gue était compétente, déterminée, et elle n’allait pas laisser son école sombrer. Le parent qui aurait pu l’empêcher de retourner à Poudlard n’était pas encore né ! Son père ne lui avait même pas posé la question pendant les vacances de Noël. De toute manière, elle était majeure.

En l’occurrence,  elle était en train, elle aussi, de faire une ronde à sa manière. Le rôle des préfets n’était pas exactement celui des Aurors, dont ils n’avaient de toute manière pas la formation. Oh, elle se serait sentie capable d’intervenir en cas de problème, et était certainement plus compétente en la matière qu’elle n’y paraissait, mais les rondes de préfets avaient avant tout pour but de s’assurer que les élèves étaient en cours, au lieu de traîner dans les couloirs. Ce qui en ce moment, revenait à peu près au même, puisqu’un élève seul et isolé aurait été une cible en cas de problème de sécurité, et que les élèves présents avaient tendance à ne pas trop s’éloigner de la sécurité relative des salles de classe. En bref ? C’était assez mort, dans ce couloir. Il n’y avait pas un chat, pas même Miss Teigne. La vérité, c’était qu’en ce moment, il n’y avait pas grand monde à surveiller ou garder. L’école était si vide qu’elle lui en semblait presque étrange. Déserte comme dans un rêve ou une vision… un souvenir de Godric.



Gue avançait tranquillement, baguette en main, à la fois vigilante et nostalgique. Il n’y avait pas de circuit prédéfinit et ce fut hasard qui porta ses pas vers les sabliers. Elle fut presque surprise de trouver enfin âme qui vive, littéralement, et offrit un large sourire à l’homme devant elle.


« Harry Potter ! Bonjour, vous allez bien ? »

La dernière fois qu’elle l’avait vu dans cette école, elle lui aurait volontiers parlé -le sujet de la conférence l’intéressait après tout particulièrement- mais un certain Badau avait rendu toute conversation impossible. Espérons qu’il n’y ait pas de drame aujourd’hui ! Elle jeta un rapide coup d’œil au passage, pinçant les lèvres devant le sablier presque vide de Gryffondor, pas spécialement adoucie par la position d’avant-dernier de Serdaigle, avant de reporter son attention sur son interlocuteur avec une expression plus aimable. De toute manière, il y avait si peu d’élèves qu’il suffisait qu’une seule maison ait deux élèves de plus de présents pour gagner un nombre de points beaucoup plus important proportionnellement et fausser le jeu. L’honneur était sauf !


Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 02. Les Survivants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Couloirs-
Sauter vers: