:: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Jouville l'apothicaire Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une journée comme les autres [Libre]

avatar
Garett Ambertis
~+ CIVIL(E) +~
Nombre de messages : 82
Age du perso : 21 ans
Fonction :
* Ex Batteur pour les Catapultes de Caerphilly
* Vendeur chez Jouville l'Apothicaire

Patronus : Âne
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 21 Jan - 10:41

Feat. Garett Ambertis et qui le veux bien !

Ne laisse jamais les ombres d'hier obscurcir la lumière de demain

21 janvier 2007

Il y avait maintenant près de deux ans que sa troisième blessure presque consécutive de Quidditch avait mit fin à sa courte carrière professionnelle. Garett, bientôt âgé de 22 ans avait appris à faire avec le destin, lui qui avait eu du mal au début à se faire à l'idée de l'échec. Il n'avait pas repris contact avec sa famille depuis sa majorité et c'était mieux ainsi. Tant qu'à être rejeté et dénigré aussi bien être tout seul. Il faisait maintenant sa vie comme il l'entendais sans vraiment se soucier de quiconque hormis lui-même. À l'embauche chez Jouville depuis un an et demi, il vivait une existence modeste et calme, comme il aimait. Tout allait bien.

Aujourd'hui, il était à son poste chez Jouville. Il avait quitté son petit loft de bon matin, avait attrapé un muffin et un thé dans une petite boutique Moldue puis il s'était rendue au Chemin de Traverse. Il avait salué Madame Rogue heu ... non, plus maintenant, Madame Koric, et avait lentement pénétré chez l'Apothicaire. Après en avoir fait l'ouverture, il avait installé plusieurs fioles devant la fenêtre, de manière à ce que les rayons du soleil en frappe le verre pour attirer l'oeil. Vieux truc de vente. Une fois cette étape faite, le jeune homme était revenu derrière le comptoir pour effectuer l'inventaire. Il allait devoir commander quelques yeux de limaces, du sang de gnome et des écailles de scorpion. Pour ce qui était des pattes de crapeau, ils pouvaient encore faire quelques semaines avec ce qu'ils avaient. Garett indiqua les données consciencieusement sur un parchemin qu'il allait remettre à Alicia Jouville, la propriétaire. Une journée simple et comme les autres s'amorçait. Oui, comme les autres. Routinière, calme et sans préoccupations. L'ancien Batteur se gratta derrière l'oreille, posa la plume qu'il tenait à la main et bu une gorgée de thé alors que les premiers rayons de soleil éclairaient les fioles qu'il venait d'installer. Les premiers clients ne devraient pas trop tarder.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin Emmerson
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 80
Age du perso : 20 ans
Fonction : Élève à l'Institut d'Enseignement
3ème année
Patronus : Béluga
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Jan - 8:37
Justin avait cours ce matin, mais avant de se rendre à l'Institut d'Enseignement, il avait besoin d'aller chercher quelques trucs chez Jouville. Maintenant âgé de 20 ans, l'ancien Griffondor respirait toujours la joie de vivre et une certaine rébellion. Il s'était ouvert avec ses parents sur son homosexualité et la vivait très bien. Pas encore de petit ami à l'horizon mais cela ne le dérangeait pas du tout. Il était encore jeune et, en toute honnêteté, il n'était pas encore prêt à vivre le tout au grand jour. C'était une chose de l'avouer et une autre de la vivre. Bref.

Par ce joli matin ensoleillé, le jeune homme avait quitté la maison familiale et avait transplané presque aussitôt sortie. Avec un sourire, il avait marché quelques pas avant de sortir de la ruelle habituelle et de passer devant un petit parc. Il avait salué de la main le petit vieux monsieur qui y était toujours assied, avait donné quelques sous à un sans-abri avant de continuer son chemin vers le Chaudron Baveur.

Il pénétra dans le pub sans plus attendre, souriant à la propriétaire avant de se diriger prestement en direction du passage secret. Il prendrait un petit verre après les cours, mais pour le moment il était assez pressé. Il n'avait effectivement pas changé, toujours à la dernière minute ! Vite fait, il tapota le mur devant lui à l'aide de sa baguette magique puis s'engagea sur le Chemin de Traverse. L'endroit était relativement désert à cette heure et son pas ne fut ralenti par presque rien. Il fut donc à l'intérieur de chez Jouville dans le temps de le dire !

Justin secoua un peu sa cape tout en regardant autour de lui. Il remarqua la présence de Garett Ambertis, un ancien camarade de Poudlard, à qui il sourit avant d'aller vers les présentoirs d'herbes. Espérons qu'ils avaient ce qu'il voulait !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 33
Localisation : partout
Age du perso : Aussi vieux que le temps lui même...
Fonction : Maître du jeu / modérateur.
Date d'inscription : 06/12/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 4 Fév - 16:29



Une journée comme les autres

« Le malheur a été mon dieu. Je me suis allongé dans la boue. Je me suis séché à l'air du crime. Et j'ai joué de bons tours à la folie. » ► RIMBAUD
Le sang. Chaud et visqueux. Elle pouvait le sentir couler le long de sa gorge alors que son corps n'était plus que souffrance. Elle ne se souvenais même plus de son nom tellement la douleur vrillait son âme entière. Elle ne se souvenait plus de ce qui lui était arrivé. Ni de l'endroit ou elle allait lorsqu'elle avait été enlevée. Rien. Que le néant et cette douleur sans nom. Le goût du sang seul n'était plus que dans son esprit.

Il l'avait enlevé. Elle ne pouvait pas affirmé avoir vu correctement son visage. Il, celui qui était. Il lui avait simplement demandé une information, elle ne se souvenait plus laquelle. Puis, plus rien. Le noir, un bruit d'eau qui s'écoulait, le froid et le mal. Le mal pur. On lui avait fait des choses, dans ce lieu immonde, des choses que personne ne pouvait imaginé. On avait brisé tant son corps, son coeur que son âme. Elle n'était plus. Elle ne serait jamais plus. Il l'avait détruite. Transformée comme Il le désirait. À sa guise. Et la seule chose qu'elle avait désirée avait été de mourir.

Elle avait sentie la chair de son corps se détacher. Elle avait sentie ses yeux s'exorbiter. Elle avait sentir ses os se tordent, ses entrailles se liquéfier. Et Il lui avait simplement dit de sourire. Elle allait être sa plus grande création qu'Il lui avait dit. C'était un honneur avait-Il ajouté. Et elle avait sentie ses lèvres meurtries s'étirer dans un faible sourire douloureux, comme si son cerveau ne pouvait s'en empêcher. Un gémissement avait quitté ses lèvres quand Il avait déposé un baisé sur son front pendant que ses mains, ses mains continuaient d'oeuvrer sur ce qui restais e son corps.

C'était arrivé la veille. Il était entré et avait posé un regard sombre sur elle. Il s'était avancé et, d'un rapide geste des mains, il avait tordu son corps. Tordu. Renversé. Elle avait sentie sa colonne vertébrale craquer monstrueusement, elle avait hurlé puis ... sa vision du monde avait changé. Il avait rit. Longtemps. Alors que le sang sortais de sa bouche en cascade chaude. Alors que des larmes coulaient sur ses joues. Il avait rit. Laissez moi mourir, elle avait dit. Tuez moi, avait-elle supplié ne faisant qu'augmenter le rire de Celui qui était. Lentement, Il s'était approché d'elle et avait violé ce qui restais de son corps meurtrie. Un corps humain qui n'en était plus un. Durement, Il l'avait ensuite repoussé au sol et sa tête avait frappé violemment les pierres. L'inconscience l'avait atteinte et, espérait-elle la mort allait maintenant la rattraper.

Mais, il n'en était rien. Puisqu'elle se trouvais maintenant sur le Chemin de Traverse, son corps renversé avançant péniblement entre les boutiques, le sang coulant de sa bouche qui ressemblait dorénavant à un trou béant. Elle sentais sur son ventre un élancement douloureux. Une brûlure intense. Nue, elle avançait en gémissant, s'étouffant dans son propre sang. Elle ne savait pas pourquoi ou comment elle avait survécu. Elle ne savait pas pourquoi Il l'avait libérée. Mais, elle avançait. Avec désespoir. Jamais elle ne pourrait vivre dans cette position, elle le savait. Bientôt, tout finirais. Loin de l'Antre de la Bête, ce qu'elle avait espérée allait survenir. Mais, avant, elle devait avertir les gens de ce qui les attendaient. Elle devait ... leur dire ... que ...

Elle poussa la porte de chez Jouville l'Apoticaire de sa tête inversée. Elle entra dans la boutique, eu un râle d'agonie sanglant et s'écroula dans une mare de sang. Son corps nu contorsionné prit une position grotesque, un peu comme celui d'un scarrabé qui serait tombé sur le côté. Le sang gicla de sa gorge et elle rendit enfin l'âme. Sur son ventre, gravé dans sa chair, ces mots :

" Rose et frais gibier, tenu en laisse, aimables et douloureuses victimes, vous vous levez sur des mondes détruits, des nuits esseulées et mornes. Fermons l'armoire aux sortilèges "


Garett Ambertis, Justin Emmerson & La folie

CODE BY AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin Emmerson
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 80
Age du perso : 20 ans
Fonction : Élève à l'Institut d'Enseignement
3ème année
Patronus : Béluga
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Fév - 10:25
Le jeune homme avait la main tendue en direction d'un flacon de plantain séché quand la clochette de la porte d'entrée tinta. Par réflexe, il tourna la tête pour voir qui venait d'entrer. Ce qu'il vit alors lui glaça le sang. Une espèce de "bête" avançait dans l'allée centrale. Il ne pouvais s'agir que d'une bête. Cela ne pouvait pas être une personne humaine. L'esprit de Justin se refusait à l'admettre. Une créature ainsi inversée à la chair aussi atrocemment mutilée ne pouvait pas être d'origine humaine. La chose laissait une trainée de sang derrière elle et semblait ... semblait vouloir parler ou en tout les cas elle exprimait une espèce de borgorythme sanglant. Affreux.

La réaction de Justin fut immédiate. Il avait beau être un ancien Griffondor, même eux reculaient devant l'horreur. Parce que ce qui venait d'entrer était ça, l'horreur. Alors, bien humainement, le jeune homme laissa échappé un cri d'épouvante avant de reculer de quelques pas, renversant divers flacons. À l'odeur, ce devait être de la menthe et des fleurs d'oranger. Une très bonne odeur malgré les circonstances. L'étudiant à l'Institut d'Enseignement regarda la chose s'écrouler et ne plus bouger. Cela lui demanda plusieurs minutes pour bouger lui-même d'ailleurs.

" Merde ... " bredouille t'il

Il se décolla de l'étagère d'herbes, jeta un regard inquiet en direction de Garett puis s'avança avec précaution vers la bête, la chose, la ... ça.

" Qu'est ce que c'est ? Je veux dire ... merde ! "

Maintenant qu'il approchait, Justin pouvait voir que ce qu'il avait prit pour une espèce de gorgone était en réalité une femme tout ce qu'il y avait d'humain. Quelqu'un avait torturé et assassiné cette pauvre femme ! Ici ? Sur le Chemin de Traverse ? Probablement dans l'Allée des Embrûmes. Comment la femme pouvait être encore en vie ? Ce serait surprenant. Pas de la manière dont son corps était tout retourné. Mais bon, elle était quand même entré ici et .. bon. Maintenant rendu tout près, le jeune homme remarqua les étranges écrits sur le ventre de la victime. Il se pencha vers cette dernière, avança la main pour vérifier si elle était toujours en vie et ...

Cela se produisit à l'instant même ou sa main frôla la peau de la morte. Justin fut projeté à l'autre bout de la pièce pendant qu'une étrange fumée rougeâtre envahissait les lieux. Il frappa durement le mur et s'écroula au sol, son corps prit de convulsions et de l'écume s'écoulant de sa bouche. Les yeux révulsés, l'ancien Griffondor émettait des sons gutturaux. Puis, son corps cessa ses mouvements saccadés et s'immobilisa. La fumée, elle, continuait de grandir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Garett Ambertis
~+ CIVIL(E) +~
Nombre de messages : 82
Age du perso : 21 ans
Fonction :
* Ex Batteur pour les Catapultes de Caerphilly
* Vendeur chez Jouville l'Apothicaire

Patronus : Âne
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Fév - 10:58
Une journée comme les autres

La clochette tinta une première fois. Garett leva la tête afin de porter son attention sur le visiteur. Il reconnu Justin Emmerson, un ancien camarade de Poudlard. Le jeune homme lui sourit avant de reporter son attention sur les fioles qu'il continua de nettoyer tout en gardant un oeil sur son client. Dès qu'il verrait que Justin semblait chercher quelque chose ou être incertain de son choix, il allait lui offrir son aide. Il s'agissait d'une technique de vente efficace nommée "le sauveur". Il laissa donc écouler quelques minutes durant lesquelles Justin semblait parfaitement savoir ce qu'il voulait se procurer. Garett relâcha donc son attention de son client pour se retourner afin de prendre un sachet de tissu blanc dans lequel il allait mettre quelques graines de genévrier.

La clochette tinta une deuxième fois. L'ancien serdaigle tourna une nouvelle fois la tête et se figea, laissant échapper le sac qu'il tenait à la main. Devant ses yeux se trouvais la chose la plus horrible qu'il n'eut jamais vu. Même dans les cauchemars on ne pouvait imaginer une chose pareille. Il s'agissait d'une espèce de créature qui avançait de manière grotesque ... parce que son corps était plié en deux dans le mauvais sens. La créature était ensanglantée et une marre de sang tombait de sa bouche pour maculer le sol propre de la boutique. Idiotement, le jeune homme pensa qu'il venait juste de laver le plancher. L'horreur pouvait faire naître pas mal d'idioties dans notre cerveau. Puis, tout alla très rapidement. La chose tomba. Probablement morte. Justin bougea alors. Garrett regarda ce dernier d'un air ahuri, appeuré et ... un air qu'on ne devrait pas avoir en temps normal.

" Aucune idée ! "

Comment pouvait-il savoir ce qu'était cette chose ? Il vit alors Justin marcher pour s'approcher de la chose. Mais ... il était malade ou quoi ? Et si cette bestiole était encore en vie ? Oui, parce que Garrett n'avait même pas encore remarqué que la chose était une femme. Bref.

" Hey ... qu'est-ce que tu fait ? Tu est dingue ou quoi ? N'approches pas cette ... "

Le jeune homme n'eut pas le loisir de terminer sa phrase. Justin venait d'être projeté au travers la boutique. Merde ! Précipitamment, Garrett prit sa baguette au fond de sa poche et la tendit vers la bestiole. Toujours immobile, elle dégageait maintenant une espèce de fumée rougeâtre. Rien de bon, en somme. L'ancien Batteur Professionnel jeta un regard en direction de son client, qui était en train de convulser au sol. De sa bouche s'écoulait de l'écume. Honnêtement, Justin n'avait pas l'air bien. Que fallait-il faire ? Aller le chercher ? Le laisser là ? La fumée continuait de grossir et de remplir l'air. Garrett porta une main sur son nez et sa bouche. Hors de question de respirer ce truc. Justin avait cessé de convulser et il semblait fixer le plafond, immobile. Merde !

La clochette tinta une troisième fois. Garrett venait de sortir de chez Jouville. Il valait mieux aller chercher de l'aide. Un mort était suffisant. Et il parlait de Justin, là. Pas de la bestiole. Et, s'il voulait sauver Justin, s'il était encore en vie ... le mieux était de sortir pour chercher de l'aide.

" Au secours ! Au secours, vite ! Allez chercher des Aurors ! Vite ! " crie t'il
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Frank Gillis
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 86
Age du perso : 18 ans
Fonction : Étudiant à l'institut supérieure de laboramagie
Patronus : Bison
Date d'inscription : 23/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Fév - 17:00
Une journée comme les autres
Ce matin là, Frank avait décidé de se rendre sur le Chemin de Traverse. Le vampire avait besoin de quelques trucs utiles qu'il allait trouver chez Barjow et Beurk. Inutile de dire que ce qu'il avait besoin était peu orthodoxe. D'accord ? Bref. L'ancien Serpentard marchait lentement dans la rue, sans se presser. Pourquoi l'aurait-il fait ? Personne ne l'attendait de toute façon. Puis, même si cela avait été le cas, gagez-vous qu'il s'en serait foutu comme de sa première canine ? Absolument ! Les mains dans les poches -- il faisait quand même froid -- Frank avançait sans trop se préoccuper de personne,yeux baissés sur ses pieds. Il était perdu dans ses pensées quand il entendit quelqu'un crier au secours. Évidemment, il releva les yeux immédiatement pour remarquer alors Garrett Ambertis devant chez Jouville. Il affichait un air terrorisé, ce qui fit sourire narquoisement le vampire.

" Quoi Ambertis ... tu as vu une souris ? "

Le jeune homme allait rire doucement quand une sourde angoisse l'envahit au même moment ou une fumée rougeâtre s'échappait par le dessous de la porte. Les fenêtres en semblaient recouvertes. Le Sabbat recula. Ses sens vampiriques n'aimaient pas du tout ce qui se passait. Pas du tout. On aurait dit qu'un prédateur était à ses trousses et pour un Sabbat l'idée d'un prédateur était si risible que la peur n'en fit que décuplée.

" Qu'est-ce que ... c'est quoi ça ? "

Toute trace de malice avait maintenant quitté ses traits. Il ne restais plus que la terreur, une terreur animale. Il ne voulait pas rester ici. Ho que non ! Frank recula encore plus, plongea la main dans sa poche, en sortie sa baguette magique et la pointa en direction du ciel.

" Ne reste pas là, Ambertis. Courre ! "

" Periculim ! " ajoute t'il avant de s'enfuir



Non, il ne resterais pas là. Pas question.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Jouville l'apothicaire-
Sauter vers: