:: Entre les murs :: Les Couloirs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Salle de Bain des préfèts : Respirations liquides [Nathaniel]

avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 454
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Mar - 11:54

1er mars 2007

Elle était de retour ! Depuis presque déjà un mois, Malka était de retour à Poudlard, enfin. On ne pourrait pas dire que sa quatrième année aurait été tranquille, entre la « blague » de Larry Moss, le cadavre de John Sanders, son absence prolongée et finalement, ce qui l’avait ramenée au château, un autre cadavre. La jeune Gryffondor se souvenait mal de cette journée. Elle ne savait pas exactement ce qu’on dû lui donner comme potion, mais les images étaient un peu floues, l’ordre final des évènements un peu confus. Et elle n’allait pas s’en plaindre, pour une fois.  Elle était trop construite par des évènements plus ou moins douloureux pour croire que les oublier était la solution à tout, et elle n’était de toute manière plus une enfant dont il faut protéger l’innocence absolue, mais enfin, qui aurait voulu contempler une tête décapitée et mutilée chaque fois qu’il fermait les paupières ? Elle se souvenait encore vaguement des volutes rouges et de la sensation d’étouffer dans une odeur acride, ce qui était sans doute irrationnel. Ou pas. Peut-être qu’au-delà de son esprit, cette tête avait réellement été accompagnée d’un maléfice tueur. Elle n’avait bizarrement pas osé poser la question. Dans tous les cas, elle n’était pas morte, et si elle avait été secouée, au moins était-elle désormais incapable de se représenter mentalement les détails les plus horribles.


Il y avait beaucoup de choses à faire à Poudlard, malgré les effectifs réduits d’élèves. Assez, en tout cas pour s’occuper l’esprit de manière productive. D’abord, il y avait les cours à rattraper : elle était parfaitement à jour sur la théorie, mais manquait affreusement de pratique, n’ayant pas eu le droit de toucher à sa baguette pendant des mois. Ses soirées étaient donc consacrées à pratiquer divers sortilèges. En potion, matière où elle avait toujours eu des difficultés, et bien, elle se débattait du mieux qu’elle pouvait, et se maintenait de justesse la tête hors de l’eau. Et puis, elle était préfète ! Sans doute Oncle Remus ne lui aurait-il jamais confié cette position si les préfets plus âgés avaient encore été présents, mais elle prenait sa position très au sérieux. Elle tenait à se montrer à la hauteur de la mission qui lui avait été confiée.


D’ailleurs, l’honneur de sa nouvelle fonction ne venait pas sans avantages : son accès à la salle de bain des Préfets était désormais tout ce qu’il y avait de plus officiel et elle avait pu reprendre en toute tranquillité son entraînement pour devenir une élémentaliste compétente. C’était d’ailleurs à cela qu’elle était occupée actuellement. Depuis son retour, elle s’était mise en tête d’apprendre à respirer sous l’eau. H2O. Il y avait bien des molécules d’oxygène là-dedans, alors pourquoi n’aurait-elle pas pu les extraire et les absorber par la peau quand elle se baignait, au lieu d’avoir bêtement besoin de remonter à la surface pour respirer ? L’exercice demandait une très grande concentration et elle ne tenait pas encore très longtemps. En deux semaines d’entraînement, elle avait cependant déjà réussit à plus que doubler son temps en apnée simple, et tenait quatre minutes sous l’eau avant que le besoin d’air ne se fasse intolérable. Les plongeurs moldus faisaient mieux, elle devait donc avoir une grande marge de progression ! Par précaution, elle avait détaché ses longs cheveux (pouvait-on attraper de l’oxygène par la fibre capillaire ? ça se tentait !) et enfilé le maillot de bain le plus minimaliste qu’elle ait pu trouver, histoire qu’un maximum de sa peau soit en contact avec son élément. Son bikini bleu n’avait rien d’indécent en soit, mais elle avait était contente qu’à cette heure-ci, elle ait peu de chances d’être vue, à part par la sirène qui veillait au mur dans son tableau. Elle se trouvait un peu trop maigre et trop pâle pour être jolie dans son maillot, et évitait soigneusement tout miroir en l’enfilant, mais heureusement, elle était immédiatement si à son aise une fois dans l’eau qu’elle n’avait pas le temps de s’appesantir sur ses complexes. Etre submergée sous l’eau très chaude du bain, les seules parties de son corps émergées baignant dans la vapeur épaisse, était un pur bonheur pour son jeune corps d’élémentaliste. Le besoin quasi maniaque, urgent et impératif de devoir être au contact de l’eau lui venait de moins en moins souvent, mais ses baignades restaient aussi délicieuses.


Complètement détendue dans son cocon liquide, elle s’allongea, cheveux flottants en arrière comme dans une peinture de princesse noyée pré-raphaélite et bien vivante et souriante, elle prit une grande inspiration puis ferma les yeux avant de se laisser flotter quelques centimètres sous la surface. Elle était désormais concentrée uniquement sur ses sensations, essayant de percevoir le mouvement infime des atomes d’oxygène pour mieux les attirer à elle. Combien de temps tiendrait-elle cette fois-ci ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Mar - 9:51
Respirations liquides
Malka était de retour à Poudlard ! Bien évidemment, Nathaniel en était super heureux. Il avait même fait une fête spéciale pour son retour, préparant des cupcakes et un nombre presque infini de caramels salés. Ouais. Il aimait les caramels salés. Et il aimait encore plus savoir son amie ici et non enfermée dans cette maison laide et horrible. Vivre avec des têtes d'elfes morts, quand même ! Rien pour arranger le moral, ça ! Pour ce qui était de la raison principale du retour de Malk, Nath n'en savait pas trop sur les événements. Son amie elle-même ne se souvenait plus trop. On avait dut lui lancer un sortilège d'amnésie ou lui donner une potion d'oubli, quelque chose du genre. Ce qu'elle avait vu était traumatisant et les adultes avaient jugés bon d'intervenir en ce sens. Parfait. Malka avait eu assez de peine comme ça. Mais, c'était quand même inquiétant. Le Serpentard avait donc questionné sa mère, qui l'avait rabroué -- mais hey !!! -- alors il avait dut se contenter d'écouter les rumeurs et de lire les journaux. Ça avait l'air qu'une tête décapitée avait été trouvé à Saint-Mangouste. Ho. D'accord. Dégueux ! Nathaniel le savait bien que des têtes décapitées, c'étaient pas bon pour le moral ! Voyez ! Bref.

Ce jour là, le jeune garçon avait décidé de s'introduire par effraction dans la salle de bain des préfets. Pourquoi ? Pour préparer un bon bain chaud et relaxant pour Malka, avec de la mousse rose à paillettes et tout pleins de trucs que les filles aiment, comme de l'essence de fleurs qui sentent bonnes. Pourquoi faisait-il ça ? Pour que Malka relaxe, voyons ! Il voulait qu'elle soit bien et qu'elle oublie tout ce qui n'allait pas. Alors, il avait réfléchi à son plan pendant des jours et des nuits entières. Il n'avait pas le mot de passe ... comment entrer ? Il avait fini par trouver un moyen tout simple. Il s'était caché près de la salle et hop ... quand Maryna Parker était entrée il s'était faufilé super vite en arrière d'elle. La préfète en chef de sa maison avait dut sentir quelque chose de "croche", parce qu'elle s'était retournée et avait chercher des yeux un intrus de longs instants ... mais Nathaniel connaissait l'air de se cacher depuis le temps qu'il faisait des mauvais coups à sa mère ! Haha ! Maryna avait fini par hausser les épaules et le jeune serpent n'avait eu qu'à s'asseoir au sol et à attendre que Parker s'en aille. Cela ne demande que quelques minutes et bye ! Hahaha !

Nathaniel allait se lever pour préparer sa surprise à Malka quand la porte s'ouvrit. Ho mince ! Parker avait dut oublier quelque chose. Le vert et argent risqua un oeil derrière le rideau et vit que Malk venait d'entrer. Ha zut ! Sa surprise était foutue !!! Réprimant un ronchonnement de déception mais tout de même heureux de voir son amie, Nath allait sortir de sa cachette quand ... mais .... Malka retira ses vêtements et se retrouva presque TOUTE NUE devant lui. Elle était presque TOUTE NUE !!!! Bien, elle portais un bikini bleu, hey, un petit bikini quand même et bon sang de bon soir ! Nathaniel fit de grands yeux, ouvrit la bouche, la referma -- pas question d'avoir un filet de bave ! -- et resta planté là, derrière le rideau, à regarder Malka. Elle était vraiment whouuaaaa ! Oui, Nath la trouvais super belle et s'il avait put accéder aux pensées de son amie sur son apparence, bien il lui aurait dit d'arrêter de plaisanter. Parce que vraiment ... Malka était presque toute nue et ... mais qu'est-ce qu'il faisait là ??? Il reluquait son amie !!! Vite fait, le Serpentard se recacha. Il ne savait plus trop quoi faire. S'il sortais en disant "coucou", Malka serait gênée de se retrouver dans cette tenue devant lui. Nath en était certain. Mais, en même temps, s'il restais caché derrière le rideau et que Malk s'en rendait compte, bien il aurait l'air d'un pervers ! Un pervers qui se rinçait l'oeil sur elle et Nath ne s'était pas rincé l'oeil du tout. Du tout. Okay, juste un petit peu mais ... Malka était presque toute nue, comment voulez-vous qu'il n'est pas regardé et apprécié ce qu'il avait vu ? Ho non, il ne voulais pas penser encore à ce qu'il avait vu et ... il ferma les yeux fort mais ça n'arrangea guère les choses. Alors, il les rouvrit. Il fallait qu'il bouge. Pouvait pas rester là et se ramasser une baffe. Il allait donc sortir, regarder dans les airs et faire un ahem discret. Pas regardé. Nan.

Nathaniel sortie de derrière le rideau, yeux rivés au plafond. Pas regarder. Mais en même temps .. bha ... elle était super belle dans son maillot. Donc. Bien. C'est ça. Le jeune garçon risqua un regard et son coeur cessa de battre dans sa poitrine. Malka était sous l'eau. Enfoncée sous l'eau. Et elle ne bougeait plus. Malka était en train de se noyer !!!! Sans faire ni une ni deux sangsues des étangs, Nath couru vers le bain, y sauta comme un genre de plongeur pas du tout olympique -- il avait l'air d'une otarie sur l'acide en fait -- et pateaugea jusqu'à son amie en criant son prénom comme un dégénéré.

" MAAAALLLKKAAAAA MAAALLLKAAAAAAAAA --- AAAAAA --- AAAAA ! "

Si elle était morte ! Ho, si elle était morte sa dernière pensée pour elle aurait été de la trouver canon et d'avoir osé la reluquer ! Ho non ! Il ne voulait pas que son dernier souvenir d'elle soit ÇA. Des plans ppur que ça ruine sa vie amoureuse toute son existence. Avoir reluquée une future noyée, vous. Bref, Nath sauta sur Malka et la sortie de l'eau en la secouant un peu. Il allait ... le bouche à bouche ! Il avait vu ça dans il ne savait plus quoi. Sans prendre le temps de vérifier quoique ce soit, il plaqua ses lèvres sur celles de son amie et souffla. Fort. Comme premier baisé, bha ... haha, pas très réussit !
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 454
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Mar - 15:42
C’était vraiment dommage qu’elle ne puisse pas utiliser de trandescantia. Mais la plante qui l’aurait sans doute aidée dans sa quête sentait très mauvais pour les non-élémentalistes, et la « piscine » de la salle de bain des préfets ne lui appartenait pas en exclusivité. C’était la même raison pour laquelle elle mettait un maillot de bain. Toutefois, toutes ces étapes n’étaient que des précautions. A cette heure-ci, elle devrait être suffisamment tranquille pour travailler tranquillement. C’était donc sans arrière-pensée ou inquiétude particulière qu’elle s’était lancée dans sa séance de travail.


Elle était si concentrée que jamais elle n’aurait entendu quelqu’un entrer, ni crier, de toute manière. Les molécules d’eau autour d’elles ne faisaient pas de bruit, exactement, mais elle pouvait sentir leur mouvement infime, comme la caresse de la soie. Toute la difficulté était d’en isoler l’oxygène, et d’utiliser l’eau autour pour le pousser en elle, puisqu’elle ne contrôlait pas l’air directement. C’était un processus complexe, et elle ne recevait définitivement pas assez d’air pour être à l’aise. Juste assez pour tenir le plus longtemps possible, plus que si son corps ne pouvait compter que sur l’inspiration qu’elle avait prise avant de plonger, mais elle restait quand même en apnée. C’était une sensation désagréable, particulièrement pour elle, et cela lui avait pris longtemps pour se détendre assez pour simplement rester sagement sous l’eau. Sentir ses poumons se contracter, entendre son cœur pulser, et empêcher la panique de monter en elle. Ici, elle avait le contrôle, et pouvait remonter à la surface quand elle voulait. Rien, ni personne ne l’empêcherait de respirer, ni fumée rouge, ni Grande, ni rien. La présence de l’eau était vitale pour la mettre suffisamment à l’aise à vouloir simplement tenter l’exercice, et passé une minute, c’était extrêmement désagréable, mais elle s’obstinait. Elle avait en quelque sorte une revanche à prendre sur son corps et son environnement. Elle était en train de se créer une assurance : plus rien n’allait la priver d’air, et elle pourrait même être à l’aise là où d’autres étaient impuissants.


Elle entrait dans la phase critique. Elle ne s’amusait pas à compter, elle était bien trop concentrée pour ça, et disposait d’un chronomètre au bord de l’eau, mais elle devait rentrer dans la deuxième ou troisième minute. Elle le sentait. La tentation de tendre tous ses muscles à la recherche de la moindre parcelle d’oxygène était force, mais elle se força à rester détendue et plutôt concentrée sur ces molécules d’air. C’était dur de les visualiser à plusieurs endroits à la fois, de manière globale, ce qui expliquait qu’elle n’en recevait pas encore une quantité suffisante pour tenir indéfiniment de manière confortable, mais ça allait venir.


C’était plus dur que d’habitude, bizarrement. Elle pouvait sentir, comme un courant agiter ses chères molécules, les rendant quasi impossibles à diriger. Elle allait manquer d’oxygène si ça ne se calmait pas, elle allait… Où était-ce ? Il n’y avait plus d’eau autour d’elle, l’air ne rentrait plus, elle allait étouffer ! Non. Passer de la conscience des molécules autour d’elle à la conscience globale de son corps et de son environnement lui prit quelques précieuses secondes, et elle ouvrit les yeux au moment où Nath collait sa bouche à la sienne. Complètement déboussolée, elle sentit la vague d’air entrer violemment dans sa bouche et inspira instinctivement. Dehors, elle était dehors. Hors de l’eau. Elle pouvait respirer normalement. Ce qu’elle fit goulûment, avalant bruyamment l’air à toute vitesse pour compenser la sensation de manque qu’elle venait d’éprouver, dans de grandes goulées un peu désespérées. Pour se faire, elle se dégagea de la personne penchée sur elle (mais qu’est-ce qui venait de se passer ?) et se releva en position assise.

« Nath ? » demanda-t-elle, complètement incrédule.

Qu’est-ce qu’il faisait là ? Est-ce que c’était lui qui venait de la sortir de l’eau ? De… de l’embrasser ? Mais pourquoi ? Qu’est-ce qu’il faisait dans la Salle de bain ? Déboussolée, elle réalisa qu’elle commençait à hyper ventiler, et s’efforça de calmer sa respiration. Tout allait bien, elle avait tout l’air qu’il lui fallait au final.


« Tu as failli me noyer ! »
En la sortant de l’eau il l’avait privée d’oxygène, vous comprenez ? Et… et pourquoi diable est-ce qu’il l’avait embrassée ? Il était tout dégoulinant et ses vêtements étaient trempées. On se demandait bien ce qui lui était passé par la tête. Parlant de vêtements… elle était en bikini. Malka baissa les yeux et replaça d’un geste rapide le triangle qui avait légèrement glissé pendant son « sauvetage ». Merlin, c’était horrible, elle ne pouvait pas rester comme ça devant lui ! Non seulement c’était gênant, mais en plus il allait la trouver affreuse. Et si ça changeait leur amitié, hein ? Non, non, non.


Sans vraiment réfléchir, elle se laissa glisser de nouveau dans la piscine, et se sentit immédiatement protégée par son armure liquide. L’eau lui arrivait juste en dessous des épaules, c’était beaucoup mieux. Bon, de là où il était, ça ne changeait peut-être pas grand-chose à la vue de Nath, parce que l’eau était complètement transparente, mais quand même, elle se sentait mieux. Plus décente. Dans l’eau, son bikini faisait tout de suie moins penser à un ensemble de lingerie, non ? Pour s’entraîner, elle s’était abstenue d’utiliser tout bain moussant changeant la nature de l’eau, mais maintenant serait peut-être le moment pour une grosse quantité de mousse bien opaque. Sans réfléchir, elle ouvrit le premier robinet à portée de main, d’où s’échappa aussitôt une grande quantité d’huile dorée à l’odeur un peu entêtante. Peu importait, ça faisait une couverture suffisamment opaque à la surface de l’eau, et s’était tout ce qu’elle désirait. Se cacher sous la chose. Elle n’avait rien compris à ce qui venait de se passer et ne savait plus où se mettre.

« Qu’est-ce que… qu’est-ce que tu fais dans la salle de bain des préfets ? Je ne savais pas que tu y avais accès. »
Le début de conversation le plus gênant et le plus nul de l’histoire. Mais c’était vrai, qu’est-ce qu’il fichait là ? Et, l’éléphant dans la pièce : pourquoi est-ce qu’il avait tenté de l’embrasser ? Oh Merlin, elle allait devoir lui demander ça alors qu’elle était encore en bikini ! Gênant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Mar - 8:26
Respirations liquides

Malka étouffait ! Elle faisait un genre de bruit de dragon en manque de feu. Alors, y allant du tout pour le tout, Nathaniel souffla encore plus fort dans la bouche de son amie. Pas le choix ! Il ne voulait tellement pas qu'elle meure ! Que serait sa vie sans Malka ? Pas grand chose ! Il le réalisait alors que son amie se débattait et se débattait dans ses bras, au seuil de la mort sans lendemain. Oui, au seuil de la mort et là, Malka eu comme un genre de sursaut d'énergie et elle le repoussa. Yippi !!!! Elle était en vie ! Nath l'avait sauvé de la noyade ! Il était un héros. Tout souriant mais aussi ultra dégoulinant, le "pauvre" sauveur eu un air de totale incompréhension quand sa "victime" lui dit qu'il avait faillit la noyer. Mais ... mais ... non ! C'était comme tout le contraire ! Prenant un air estomaqué, le Serpentard dit d'un ton essoufflé :

" Mais non ! Tu étais au fond de l'eau en train de te noyer, je t'ai sauvé ! J'tai fait le bouche à bouche, j'ai vu ça dans un livre de mon grand-père ... je pense ... à quelque part. "

Malka devait être en état de choc. Après tout, c'était normal. Elle avait frôlé la mort. Encore une fois. Son amie était comme une gentille fée chat qui avait genre neuf vies. Cette idée fit sourire le jeune garçon qui passa une main dans ses cheveux pour dégager son visage mouillé. Il était encore dans le bain et il ne pensait même pas en sortir. Pourquoi est-ce qu'il le ferait ? Il était déjà trempé ! Ce ne fut que lorsqu'il remarqua que Malka se reculait dans l'eau pour se "cacher" et qu'elle ouvrait un robinet de mousse qu'il se rendit compte de la "curiosité" de la situation. Il était dans le bain avec Malka presque nue. Ho ! Vite fait, Nathaniel se retourna. Malka allait le prendre pour un pervers ! Ça y est, elle lui demandait pourquoi il était ici ... parce qu'il n'avait pas le droit d'y être. Ho. Ho, elle allait croire qu'il se cachait pour espionner les filles et les voir à poil ! Peut-être même pour la voir elle, à poil ! Non ! NON ! Il ne voulait pas la voir toute nue ni aucune fille et ... bien oui, mais non et ... bon sang ! Il fallait répondre là.

" Heu ... "

Ouin. Heu. Nathaniel sortie du bain dans un sploush "grandiose". Okay. Dire qu'il avait suivi Maryna Parker ... Malka allait croire qu'il avait voulu reluquer la préfète en chef de sa maison ! C'était pas du tout le cas ! Même s'il y avait pensé, Parker lui aurait arraché la tête. Alors non. Mais il ne voulais pas mentir non plus. Pas à Malk. Lentement, il marcha en direction du rideau derrière lequel il s'était précédemment camouflé tout en disant d'un ton prudent :

" J'ai suivi Maryna Parker et je me suis faufilé derrière elle ... pour heu ... bien, je voulais te faire une surprise "

Nathaniel se pencha pour ramasser le sac qu'il avait apporté. Il revint ensuite en direction des bains, de reculons. Pas regarder Malka ! Tout en reculant, il plongea la main dans le sac, en prit des pétales de rose et hop ... il les lança un peu partout derrière lui, sans regarder, en espérant que les pétales tombent dans le bain. Sa surprise était ratée et Malka le prenait pour un voyeur !

" J'ai rien vu. Je veux dire ... ton bikini et ... bien, j'imagine que tu as un bikini, bref, je t'ai pas reluqué rien, ni Parker j'le jures ! Je voulais juste te préparer un bain relaxant pour te faire plaisir et parce que je suis content que tu sois revenue "

Bon sang, il avait dit qu'elle avait un bikini ! Peut-être que s'il disait qu'il n'avait même pas vu qu'il était bleu, àa passerait ? Non. Taies-toi. Il valait mieux ! Nath posa le sac au sol, tout rouge tellement il était gêné. Il s'accroupit et en sortie cinq ou six fioles de produits pour le bain. Mousse, essences odorantes, potions pétillantes ... ce genre de trucs, quoi. Est-ce que les pétales étaient tombées dans le bain ? Il sortie aussi de petites chandelles flottantes qu'il déposa délicatement sur le rebord des bains. Malka allait vraiment le prendre pour heu ... un ... un quoi ? Pourquoi il avait eu cette idée ? Pouvait bien être attentionné et romantique, lui ! Peuh ! Pourquoi sa mère lui avait appris à prendre soins de ses amis, surtout des filles ... d'être galant et tout le reste, que c'était ça qui faisait un grand homme. Rho là là ! Est-ce qu'il devait sortir le chocolat ?

" Heu ... j'ai apporté du chocolat "
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 454
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Mar - 11:20
« Je n’étais pas du tout en train de me noyer. Je… je travaille mon apnée. C’est une salle de bain, ici, il faudrait presque faire exprès pour se noyer !»

Elle se sentit rougir face à ce « mensonge ». Elle aimait beaucoup Nathaniel, mais pas au point de lui parler de son don d’élémentaliste.  Ca, c’était un de ses secrets. Il avait l’air tellement heureux de l’avoir sauvée, qu’elle ne voulait pas le décevoir, ou qu’il croit qu’elle le baratinait. Mais enfin, c’était vrai, qui, une fois assez grand pour se laver tout seul, se noyait dans sa baignoire ? Bon, la salle de bain des préfets tenait plus de la piscine que de la baignoire, mais enfin… Elle se sentit rougir de plus belle : il ne croyait tout de même pas qu’elle aurait fait exprès, hein ? Elle tenta de calmer la panique dans son regard à cette simple idée : elle se faisait des films. Ce genre de chose, ça ne vous venait quand même pas à l’esprit comme ça. Nath était bien trop innocent, il n’avait probablement jamais pensé suicide de sa vie. Elle, si. Il y avait longtemps, dans son cachot, où de toute façon elle était trop faible pour le faire, mais où ça aurait été somme toute rationnel, vu ce qu’elle endurait.  Et puis, parfois, comme une assurance, quand elle avait peur de ce qui pouvait arriver avec cette histoire de Badau, ces cadavres. Qu’elle, elle ne se serait pas laissée ravagée à ce point-là, sans doute. Mais elle ne voulait pas penser à ça. Ca aussi, c’était l’un de ses secrets, le mieux gardé de tous peut-être. Dans tous les cas, elle n’avait aucune envie, aucune raison de mourir maintenant. Et en se noyant, en plus. Comment aurait-elle pu oser faire ça à Sirius, après Lohanna ? Jamais.



« Une surprise ? »

Pas plus que l’idée que Nath puisse être un pervers (Nath, un voyeur ? Evidemment que non !), l’idée qu’il ait voulu la surprendre ne lui avait traversé l’esprit. C’était… inattendu et… gentil. Terriblement, incroyablement gentil. Il s’était donné du mal à suivre sa cousine et planifier tout ça… juste pour lui faire plaisir ? Cette générosité la pris complètement au dépourvu et elle sentit quelques larmes lui monter aux yeux sous l’effet de la surprise. C’était fou. Le monde était fou. Qu’ils y coexistent des Deux Grands, des Badaux, des pervers décapiteurs et Nathaniel, tout ça au même endroit. Merlin, il lui avait amené des pétales de roses ? C’était… romantique. Surprenant, et plus, sans doute, que ce qu’un ami même génial aurait fait. Un meilleur ami organisait une fête pour son retour, et Nath l’avait fait de manière grandiose, avec moult pâtisseries maison et une chaleur humaine qui lui avait donné l’impression de revenir chez elle après avoir été longtemps perdue. Une surprise d’ami, c’était quand Nath se pointait à sa porte après Noël pour la sortir de chez elle. Ca commençait à faire beaucoup de surprises, non ?  Là, c’était différent.  Ils étaient tous seuls, et il y avait ces pétales de rose, et hum, effectivement, elle était en bikini. Elle essuya ses larmes d’un revers de main, espérant que Nath n’avait rien vu puisqu’il lui tournait le dos, et lui lança, espérant cacher son trouble :


« Retourne-toi, tu risques de glisser, tu te ferais mal, ça gâcherait tout. Comment tu as su qu’un bain me ferait plaisir ? Je veux dire… Jamais je n’aurais cru… c’est magnifique. »



D’abord les pétales de roses, posés sur l’huile dorée, dont Malka venait de fermer le robinet maintenant qu’il y en avait suffisamment à la surface. Ensuite, des fioles d’elle ne savait trop quoi et… des bougies ? Elle se serait crue dans un conte de fées. C’était tout simplement magique, et il avait organisé ça rien que pour elle ? Est-ce qu’il… et bien, est-ce qu’il s’intéressait à elle, pour se donner autant de mal ? Incroyable. Qu’importait qu’une partie des pétales soient tombés à côté ?  Elle était presque sous le choc face au déluge d’attentions, tellement que la seule réaction qu’elle trouva quand il lui annonça qu’il avait aussi du chocolat fut d’éclater de rire. C’était trop.

« Merci Nath. C’est parfait. Moi aussi, je suis contente d’être revenue.  Et oui, je porte un maillot de bain. Tu devrais plutôt… venir te baigner aussi ? Tu es trempé, tu vas attraper froid si tu restes dehors. »



Ouais, la bonne excuse. Elle lui sourit chaleureusement, attendant qu’il se retourne en battant mollement des jambes dans l’eau. La scène qu’il venait de créer était splendide, ça aurait été bête qu’il n’en profite pas non plus, non ? Bizarrement, maintenant qu’elle pensait qu’il avait peut-être de l’intérêt pour elle, elle était moins gênée par son bikini. Hors de l’eau, c’était une pièce de tissus beaucoup trop petite à son goût. Dans l’eau c’était un maillot de bain, point. Dans son élément, elle avait moins peur. Et si Nathaniel se sentait obligé de préciser qu’il ne l’avait pas reluquée, et bien peut-être que le fait qu’elle se sente un peu moche n’avait pas trop d’importance. De toute manière, il ne regardait pas, il avait dit !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 41
Date d'inscription : 01/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 9:57
Respirations liquides

Le pauvre sorcier qu'était Nathaniel Ravenswood se tenait sur le bord de la baignoire des Préfèts de Poudlard, si gêné qu'il aurait bien aimé disparaître dans le sol dans une gerbe de fumée sans jamais être retrouvé. Quand il avait préparé avec excitation la surprise pour Malka, il ne s'était pas du tout préparé à ça. Il ne s'était pas du tout imaginé qu'il allait trouver Malka super belle en bikini, il n'avait même pas imaginé qu'elle serait en bikini,
il avait imaginé ... quoi au juste ? Qu'elle allait se baigner en habit d'homme grenouille, peut-être ? Quand on prenait un bain,
on était tout nu, alors pourquoi est-ce qu'il n'avait pas pensé qu'il aurait put voir Malk dans une posture gênante ? Tout simplement que, dans sa candeur naturelle, Nath s'était imaginé que son amie serait encore habillée quand il allait entrer,
qu'il aurait tout préparé avant de la laisser toute seule et que là, juste là, elle allait se dévêtir. Pas qu'elle le serait presque au complet quand ... enfin, pas ça. Et maintenant, le Serpentard se trouvais tout perturbé. Les hormones masculines de l'adolescence, que voulez-vous. Souvent, elles partaient en vrille. Comme maintenant. Quand on ne s'y attendait pas du tout.
Les joues un peu rouges, le jeune homme entendit Malka lui dire qu'elle pratiquais son apnée. Ha. Heu.

" Okay. Oui. L'apnée. Important pour heu ... si tu veux faire les Olympiques ou de quoi du genre et enfin oui ... faut savoir retenir son souffle quand ... "

N'importe quoi ! Il disait n'importe quoi et en plus de ça, il bafouillait comme s'il avait trois ans ! Nathaniel laissa échapper un petit marmonnement -- en fait, il se traitais de stupide et se disait de se la fermer enfin ! -- avant de faire de gros yeux.
Se retourner ? Malka lui disait de se retourner ? Ho ! Clignant un peu des yeux, le blond ouvrit la main pour laisser échapper les dernières pétales de roses qu'il tenait. Ces dernières tombèrent à quelque part entre les robinets et un des petits coquillages qui décoraient la baignoire. Okay. Se retourner. Ho là là ! Il fallait le faire. Okay. Nathaniel se retourna lentement, très très lentement, la tête redressée en arrière et les yeux rivés au plafond. Droit vers le plafond ! Pas regarder Malka, pas avoir des idées, pas regarder Malka ! Heu ...

" Ma m ... "

Noooooonnnnn ! Pas dire '' ma mère m'a toujours dit qu'il n'y avait rien de mieux qu'un bain pour relaxer une fille ". Il ne pouvait pas parler à Malka de sa mère dans un moment pareil, il aurait l'air de quoi ? Okay, avant cela ne l'aurait pas dérangé du tout mais là il était aux prises avec des pulsions nouvelles et il ne voulait pas paraître comme un fils à Maman devant Malka ! Ho, il s'était arrêté juste à temps ! Que pouvait-il dire ? Il toussota pour se donner un peu le change, genre, je me suis arrêté parce que ma gorge piquait. Et ça lui laissait le temps de réfléchir. Okay. Ma m quoi ? Ma m quoi ? Aaaallllleeeezzzz !

" Pardon, je veux dire ma mémoire m'a aidé. Tu m'as déjà dit que tu aimais l'eau, alors ... je m'en suis souvenu "

Ouais. Pas mal. Ça se pouvait très bien, ça. Non ? Puis, ça faisait gars qui écoute ! Parfait et ... QUOI ?!!!! Malka venait de lui dire quoi ???? Totalement ahuri, Nathaniel baissa la tête et regarda Malka sans dire un seul mot, la bouche un peu entrouverte. Elle ... elle venait de l'inviter dans le bain ? Elle ... mais ... mais, elle ne voulait pas qu'il se déshabille ? Parce qu'il ne pouvait pas y aller habillé et ... bha, ses vêtements étaient déjà trempés alors quelle différence ? Malka voulait prendre un bain avec lui ! Ho ! Ho non !

Vite fait, Nathaniel sauta dans la baignoire, éclaboussant partout. Tout habillé. Vite fait. Parce que là, il fallait qu'il cache une réaction physiologique là ! Il pensait trop ! Pas penser, non ! Juste un bain entre amis, c'était tout et non non, il n'allait pas penser et ... Merlin ! Maintenant, il devait faire quoi ? Rejetant ses cheveux en arrière, le Serpentard regarda son amie avec un grand sourire destiné à camoufler son trouble. Quoi dire ? Dit quelque chose !

" On fait un concours ? "
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 454
Age : 22
Localisation : De retour à Poudlard
Age du perso : 15 ans
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Avr - 9:14
Malka était loin de deviner la gêne de son ami. Si le pauvre avait été préfet, il aurait pourtant tout de suite compris : les gens se déshabillaient dans les cabines de douche, mais portaient souvent leur maillot de bain dans la « baignoire » parce que celle-ci était à la vue de tous et tenait vraiment plus de la piscine que de la bassine. Bref. Elle n’avait pas vraiment réfléchi à la question, au-delà de cet instant de gêne. Que porter sinon un maillot de bain, hein ? Maintenant qu’elle était « à l’abris » sous l’eau, elle commençait à se détendre un peu, et sourit face à ses explications sur l’apnée. Elle, athlète olympique ? Un léger rire lui échappa même. Aurait-on jamais vu une sportive si chétive ? Rien que lui associer le terme athlète, à elle, était parfaitement ridicule.

« … quand je nage. J’ai hâte que les beaux jours reviennent, pour nager dans le Lac Noir. »

En réalité, Malka n’était plus si maigre que ça. Elle était mince, et c’était vrai, elle était moins « développée » que la majorité des filles de son âge, mais rien de pathologique. Rien à voir avec le sac d’os qu’elle avait pu être quelques années auparavant, mais les complexes avaient la vie dure et la Gryffondor ne s’était jamais complètement réconciliée avec son corps.  Les meilleurs sortilèges de Sainte-Mangouste ne pouvaient pas effacer les cicatrices invisibles, c’était comme ça. La jeune fille blonde était en bonne santé, et ça s’arrêtait là. Son corps était un truc utilitaire donc elle avait longtemps été dépossédée, torturé puis réparé sans que dans un cas comme dans l’autre on ne lui demande son avis. Aujourd’hui, il marchait bien, et c’était cool. C’était même relativement agréable quand elle nageait. On pouvait donc dire que son don d’élémentaliste l’avait réconciliée avec une partie d’elle-même, oui. Mais lui attribuer des propriétés esthétiques, sportives, bref des qualités positives ? Non. Elle était incapable de s’imaginer qu’en l’instant même, Nathaniel la trouvait jolie. S’il ne la trouvait pas trop moche, elle était soulagée, peut-être qu’elle n’avait pas de raison d’avoir honte, et ça s’arrêtait là.

Enfin, elle ne savait vraiment pas quoi penser, en fait. D’un côté, Nath lui organisait cette surprise merveilleuse, pleine d’attention, de détails et malgré son inexpérience en la matière, c’étaient tous les marqueurs sociaux qu’il avait de l’intérêt pour elle, non ? D’un autre côté, il semblait apparemment déterminé à ne pas la regarder. Comment interpréter ça ? Elle était un peu perdue, là. Elle ne savait même pas exactement ce qu’elle voulait elle-même. Est-ce qu’elle voulait qu’il la trouve jolie ? Oui, même si elle était sans illusion et qu’il n’y avait aucune chance. Qu’au moins, elle ne le dégoûte pas. Est-ce qu’elle était contente qu’il soit apparemment, et bien, intéressé (« intéressé » était un bon mot. Elle se refusait à envisager toute hypothèse plus franche.) ? Elle était surprise. Et flattée. Et totalement décontenancée, et… et bien, c’était agréable. Nouveau, et agréable.
« Wow. Je… je ne sais pas comment te dire merci. »

Elle le regarda tousser, encore une fois sans se douter de ce qui le préoccupait. Nath avait retenu qu’une fois peut-être, elle-même ne se souvenait même pas quand, elle avait dû dire qu’elle aimait l’eau, et il avait emmagasiné ce détail jusqu’à lui préparer cette incroyable surprise. Jamais elle ne se serait attendue à ce que quelqu’un fasse attention à ses goûts comme ça, sauf peut-être Papa quand il partait à la chasse aux idées de cadeau de Noël. Est-ce que son ami savait pour son don d’élémentaliste ? Voilà quelque chose qu’elle ne se sentait pas encore prête à partager.
Toutefois, elle n’eut pas vraiment le temps de s’inquiéter. Nath venait de sauter dans le bassin… tout habillé ! Ce fut au tour de Malk de le fixer, bouche entrouverte de surprise. Mais… mais… et son maillot de bain ? Enfin… Même s’il n’en avait pas, il aurait au moins pu enlever son pull et… ouais, non, elle non plus ne voulait pas penser à lui en train de se déshabiller !  Mais pourquoi avait-elle dit ça, aussi ? Était-ce un bain, était-ce un bassin, était-ce une piscine ? C’était une chose d’inviter un garçon à la piscine. Inviter un garçon dans son bain, c’était… bien c’était indécent ! Et est-ce qu’il avait seulement enlevé ses chaussures avant de sauter ? Se sentant rougir avec une rare violence, la jeune fille baissa les yeux vers les pieds de son ami. Voir ses pieds sous la couche d’huile qui lui arrivait aux hanches était cependant impossible et elle remonta le regard, écarlate sans être bien sûr de savoir pourquoi. Impossible de son côté, de cacher son trouble soudain. Heureusement, Nath, lui, semblait okay et souriait normalement, Merlin merci. Elle aurait préféré se noyer pour de vrai à ce qu’il ne croit qu’elle lui avait fait des avances déplacées.
Elle pouvait sentir le sang lui battre aux tempes. Pas de doute, elle devait être écrevisse. Elle détestait ça. Sur sa peau beaucoup trop pâle, cacher ses rougeurs était particulièrement impossible mais jamais auparavant elle n’avait été aussi gênée. Limite, la conversation avec son père chez Fortârome avait été une situation moins gênante. Sa respiration s’accéléra, à la limite de l’hyperventilation. Mais qu’est-ce qui lui prenait de penser à ce qui s’était dit chez le glacier, là, maintenant ? Raaaaah ! Dans une parfaite trilogie de mauvaises habitudes, elle se mordit la lèvre et s’efforça de se calmer. Nath ne pouvait pas lire ses pensées alors il n’y avait aucune raison qu’il se doute que… que elle aussi était intéressée. D’un revers de main, elle envoya une légère gerbe d’eau pour éclabousser son ami, histoire de se redonner une contenance, et se força à sourire elle aussi de la manière la plus détendue qu’elle pouvait, ton essouflé mais rieur.

« Un concours… d’apnée ? Vraiment ? Tu vas perdre ! »

Était-elle seulement capable de ne pas tricher ? S’il continuait à perturber sa respiration comme ça, il avait peut-être une chance de gagner, mais il était quand même mal parti. C’était ça, elle n’avait qu’à se concentrer sur le jeu qu’il proposait. Fiou !

« Prêt ? Un, deux trois ! »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Lidia Faith Columbus - J'suis le genre de personne qui va s'enfermer dans la salle de bain, qui va pleurer toutes les larmes de son corps, et en ressortir comme si rien n'était.
» Salle de Bains & Chiottes !
» Qu'est-ce qu'on est bien dans son bain... [Zacharie/Rey] Défi [Salle de Bain des Préfets]
» Chambre de Benoit et Sybille
» Ce n'est pas un film d'espionnage, mais presque ? le 08.02.11 à 00h15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Couloirs-
Sauter vers: