:: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Le Cimetière Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mort vous va si bien [Mission; Scénario ! Hermione Granger, Eden Ravenswood, Justine Salton, James Lupin, Martin Parker, Lily Jenkins, Lily Potter, Drago Malefoy, Jenni W. Malefoy]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
avatar
Eden K. Ravenswood
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 111
Age : 30
Localisation : Entre les doigts experts du semeur de Cadavres
Age du perso : 37 ans (6 mai 1970)
Fonction :
¤ Maman à temps plein d'un Serpentard (Nathaniel) de 14 ans.
Patronus : Salamandre
Date d'inscription : 20/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû - 0:45




Elle se trouvait avec beaucoup de monde et sa collégue, Lily Evans lui avait posé une question. Elle essaye de remettre de l'ordre dans sa tête. Elle ne se sent pas en super forme et elle observe le coffre avec attention. Prenant le temps de respirer face à la douleur vacillante de sa poitrine ensanglantée, elle n'arrive pas se concentrer pour remarquer quoi que ce soit. Ah bah bravo, il est beau l'expert en Métamorphose du département des Mystères. Elle a besoin de temps pour remettre tout ça en place. Cela fait quinze jours qu'elle est là et son état n'est pas mieux... Elle prend le temps de fixer le coffre avant de tilter sur un détail. Elle tourne alors la tête vers Lily et s'adresse à elle avec une voix plutôt neutre. Cela ne s'est pas plus aggravé que cela. Mais elle sait de quoi est capable le semeur. Il faut dire qu'elle traine parmi ses victimes depuis déjà un moment. Elle n'est même pas sûre du temps qui s'est écoulé... Assise dans sa cage, elle entend sa propre respiration et elle ferme les yeux un moment afin de baisser ses battements cardiaque anormalement élevés. Elle doit se concentrer. Finalement, avec un peu de temps et de concentration et elle parvient à découvrir n'est pas véritable coffre. Il s'agit là d'une transformation mais elle ne peut pas dire laquelle. Posant les yeux fatigués sur Lily, elle prend tout de même la parole en espérant pouvoir l'aider.

« - Il a subit une métamorphose mais je n'arrive pas à savoir laquelle... »

Elle gémit sous la douleur et son cou lui fait toujours aussi mal. Tout se passait si vite pour elle qu'elle en est complétement déboussolée. Regardant autour d'elle, elle semble affectée par tout ce qui s'est passé et elle est dans un cauchemar... Cauchemar qui la dévore petit à petit... Ses hallucinations, son étranglement, son sein en moins... Ce sont bien des choses qu'elle n'est pas prête d'oublier de sitôt. Mais une seule personne est dans ses pensées : Son fils bien aimé. Elle semble à la ramasse et elle ne sait pas non plus ce qui se passe. C'est alors qu'elle entend une de ses élèves lui adressé la parole. Levant la tête vers elle, elle semble reconnaître Justine Salton. Dernière année à Gryffondor en Septembre si elle ne dit pas de bêtise.

« - Je vais essayer ! »

Elle essaye de chercher quelque chose... Elle tâte le terrain et elle semble chercher sa concentration. Chaque mouvement de ses bras lui arrachait un gémissement de douleur. Une partie de la poitrine en moins et cela tire dessus. Elle lève son second bras sur celui-ci et elle force un peu tout en espérant trouver quelque chose. Après quelques dizaine de seconde, elle tombe sur un tournevis et elle le prend dans les mains pour le vérifier. Fatiguée mais pas folle, elle le planque dans sa tenue du bas. C'est alors qu'elle entend du bruit et elle penche la tête sur le coté. Dissimulant sa souffrance, elle entend le semeur de cadavres et elle semble absente... Pas si absente que ça... Elle attendait dans l'ombre... Elle pourra se venger pour elle et toutes ses victimes. Puis les cris de la jeune fille obligea Éden a se boucher les oreilles. Elle n'en pouvait plus et elle ne voulait plus rien entendre. Elle ferme même les yeux en tournant la tête de droite à gauche. La douleur l'a tiraille encore et elle finit par sombrer dans l'inconscience encore une fois...

Mais elle ne peut pas se reposer tranquille. Au loin, elle entend des cris... des cris et une voix qu'elle reconnaitrait entre mille... Nathaniel... Elle finit par ouvrir les yeux et elle regarde autour d'elle... C'est alors qu'elle aperçoit Nathan et elle essaye de tenter sa main vers lui en l'appelant.

« - Nathan'...   »

Bien sûr, sa voix était faible et elle avait chaud. Pour ceux qui observe de près, elle transpire pas mal et elle est pas mal affaiblie. Elle bouge la tête faiblement de droite à gauche puis de gauche à droite de manière maladroite. Assise au fond de sa cage enchainé par une longue chaine du bras dont la poitrine a été retirée. Elle a mal mais elle tait sa souffrance... Même pas sûre qu'elle se rappelle qu'elle porte un tournevis tout près d'elle. Fermant les yeux un moment, elle murmure quelques phrases avant de lever son bras libre vers quelque chose qui se trouve devant elle... Quelques larmes est sur son visage mais on ne sait pas pourquoi. On entendait des murmures d'excuse... Seul Nathaniel pouvait comprendre qu'elle semblait parler à son père... Mais il s'agit surtout de délire.. Elle est malade et cela se voit...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lily Potter
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Poudlard
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Sortilèges, Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Biche
Date d'inscription : 17/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 19:56

La mort vous va si bien
Lily avait beau être une femme courageuse, l'horreur qu'elle vivait depuis son enlèvement dépassait l'entendement. La jeune femme qui se trouvais dans la cage suspendue avait été empalée. Le Semeur de cadavres l'avait violée à plusieurs reprises, torturée, faisant monter et descendre son corps sur la pointe acérée de son instrument de torture. Justine avait eu beau essayée de l'attirer à elle, sans succès. Heureusement compte tenue des sévices encourues par la jeune femme empalée, qui semblait morte maintenant. Ou peut-être pas encore. En tout les cas, elle ne bougeait plus ni ne réagissais. Pour ce qui était de Lily, elle était actuellement aux prises avec un début de fièvre. Ses plaies, causées par la chaise de torture, commençaient à s'infecter. La rousse somnolait et vacillais entre la conscience et l'inconscience sourde. Parfois,,elle regardait les autres prisonniers qui se trouvaient dans des états aussi pires que le sien. Est-ce qu'ils sortiraient d'ici un jour ? Et dans quel état ?

" Severus ... "murmure t'elle alors que sa tête vacille

Puis, des bruits. Était-ce Sevy ? Ou James ? Ils venaient la chercher ? Le visage des deux hommes qu'elle avait aimé se mélangeaient dans une valse fiévreuse. Lily parvint à se redresser, poussant un cri de douleur en sentant une pointe s'enfoncer un peu plus dans son dos. Elle ouvrit les yeux au moment ou quelqu'un tapait contre du métal. Que ... La sorcière remarqua un taureau de métal qui ne s'y trouvais pas avant. Une voix en provenait. Puis ... un genre de sarcophage ou se trouvais ... la petite-fille de Severus ! Attendez, comment se nommait-elle déjà ? Tamarah. Oui, c'était ça. Il y avait aussi le fils du Professeur Ravenswood, Nathaniel ... et ... ho Merlin ! Abigail ! Ho non ! Lily tenta de bouger mais ne parvint qu'à se blesser un peu plus.

" Abi ... Abi peut tu contacter ton père ? Essais de lui parler ! "

C'était pas de chance que sa fille ne soit pas élémentaliste. Elle était Damphyr, par contre ... mais ... Tamarah. Elle était élémentaliste, non ? Severus lui avait dit que la petite était élémentaliste de l'air, comme Julianne. Et si ... si elle pouvais ...

" Tamarah ? Est-ce que ... tu peut contrôler le vent pour briser les serrures des cages ? C'est possible, ça ? Ou pour ouvrir la porte du taureau ? "

Il fallait miser sur les forces des nouveaux prisonniers. Et sortir d'ici !

(Tamarah ! Tu est animagus lion !!! Une première transformation spontanée serait bien lol)
Codage par Libella sur Graphiorum


~+ Professeur de Sortilèges à Poudlard +~
~+ Membre de l'Ordre du Phénix +~
~+ Mère d'Abigail, Harry, Kimberly, Maxime et Morgane +~

Présentation - Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 244
Age : 30
Localisation : Au fin fond d'un mausolée morbide en mode frénésie complète
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction :
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Evan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 23:31
La Mort vous va si bien !
Je suis enfermée comme tout le monde et je ne sais pas ce qui m'attends. Je suis peut-être vampire mais je ne suis pas surhumaine pour autant... je suis emprisonnée et je surveille un peu tout le monde car même ici, je dois veiller sur eux. Puis des bruits qui me sortent de ma torpeur et je tourne la tête vers le semeur de cadavres qui arrive. Le surveillant du regard, je reste silencieuse et je l'écoute. A un moment, il me dit que mon mari est hors service... Non, je ne l'avais absolument pas vu... Malheureusement, il tape dans le vif et je serre les poings.

Je ne sais pas combien de temps depuis combien de temps je suis là mais j'ai dû me contrôler tout le long... L'appel du sang... Voilà longtemps que je ne l'avais plus entendu mais je devais garder le contrôle... Si ce n'est pas le cas, je risquerais de m'en prendre aux enfants ou pire encore. On m'a toujours connu en Vampire respectable mais après quinze jours, je doute d'être quelqu'un de respectable. Pour le moment, j'avais fermé les yeux et je me suis tenue tranquille mais je commence à perdre patience. Cependant, je semble entendre au loin une voix... Ouvrant les yeux, je me concentre un moment sur cette voix lointain. Rogue ? Non, il est sérieux là ? Il essaye réellement de me contacter... J'entends son message et je reste silencieuse. Avant de faire quoi que ce soit, je devais découvrir où j'étais et pour le savoir, je devais le voir avec l'aide de mon propre esprit. Pour cela, on m'avait appris à utiliser des arts vampiriques propre à mon clan et qui n'est connus que des vampires. Je reste alors silencieuse et je tente de m'en servir correctement.


Malheureusement pour moi, je ne parviens pas à faire ce que je voulais faire car l'usage d'un compétence demande forcement l'appel du sang. Or dans l'état avancé, je ne suis plus certaine de conserver mon contrôle. Moi qui est un exemple pour les jeunes vampires justement pour ça... Mais je ne suis pourtant pas invincible et je nhe suis pas un vampire disposant d'une immense puissance... Au contraire, je fais partie des derniers-nés comme on dit chez les Vampires et pourtant, j'ai rapidement accéder à une place dans les hautes sphères. Oui, le semeur de cadavres nous nourrissait mais pas suffisamment pour effacer définitivement l'appel du sang et aller savoir le sang qu'il me donnait. Je ne préfère pas y penser. Je continue à ressentir cet appel du sang et je finis par ne plus me contrôler.


Mes crocs de vampire se manifeste et je frappe la chose qui entoure mes poignets contre la cage avec le plus de force que j'ai. Il est possible que je me blesse mais je ne supporte plus d'être enfermée dans une cage. Sans rien demandé à personne, je m'énerve un peu plus sur le machin qui empoigne mes poignets, agaçant en même temps mon élément qui s'agite autour de moi dans la salle. J'entends des appels au secours, des cris et cela semble m’énerver encore plus. Je ne parviens pas à conserver le contrôle alors je continue mon bordel sous les yeux des enfants sous mon plus grand regret. Je devais sortir, je devais manger, je devais m'alimenter en sang humain ou non... Mais je devais le faire. Comme j'ai perdu les pédales, je ne réponds pas à mon Sire qui devait encore continuer à m'appeler. L'air commence à s'emballer dans la pièce et mon énervement ne va pas l'aider. Secouant alors ma tête, je laisse le vent faire ce qu'il entend. Je savais aussi que ma filleule était là et je ne le permettrais. Levant mes mains, même toujours emprisonné dans un truc en bois, le vent se lève un peu plus et il prend de la puissance.


Le laissant faire, malgré ma perte de contrôle de mes compétences vampiriques et de ma résistance à l'appel du sang, il semblerait que mon élément soit encore sous contrôle. Mais pour combien de temps encore ? Impossible à savoir. Mais je devais sortir tout le monde de là. Et c'est d'ailleurs pour cette raison que celui-ci se coupe en deux. En premier lieu, il se glisse dans l'ensemble des serrures afin d'ouvrir les cages et la seconde partie se dirige droit vers le coffre et l'unique entrée/sortie afin de propulser celui-ci vers l'extérieur. Si le lieu est caché alors autant faire en sorte qu'il soit repérable depuis l'extérieur. Et si le semeur se ramène, il risque lui aussi de voler car je ne comptes pas réduire la puissance de ce vent qui n'est pour l'instant pas subit par les autres... Du moins, tant que je le contrôle encore. Cependant, je continue à m'agiter dans ma cage et je n'arrive pas à bouger à cause de mon genou... Je ne me sens pas bien mais cela est probablement du à ma blessure plus l'appel du sang...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 48
Localisation : partout
Age du perso : Aussi vieux que le temps lui même...
Fonction : Maître du jeu / modérateur.
Date d'inscription : 06/12/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 20:00
La mort vous va si bien
Mise à jour



Un saut dans le temps. Nous sommes le 30 juillet; soit 4 jours après la disparition de Quentin, Abigail, Nathaniel et Tamarah. Dehors, Guenièvre, Remus, Amélia et Cubert Faussecreth viennent de trouver ou vous êtes. D'autres membres de l'Ordre arriveront sous peu. Le Semeur de Cadavres, frustré, à envoyé son serviteur vous tuer. Heureusement pour certains d'entres-vous, l'Ordre du Phénix parviendra à faire réapparaitre le maussolé avant que Gizvle ne vous tues tous, forçant le gobelin a s'enfuir. Vous êtes donc saufs et libres ... pour la plupart.

État des victimes :

1- Hermione, survies. Reçois un capteur de dissimulation (pas besoin d'explications)

2- Eden, survies mais ton sang est empoisonnée par l'infection. Tu devras passer quelques temps à Ste-Mangouste. Reçois une cape d'invisibilité (pas besoin d'explications Wink)

3- Justine, morte.

4- James, survies mais tes bras sont inutilisables. Tu devras avoir de la réhabilitation pour les refaire fonctionner; ce qui demandera plusieurs mois. Reçois une glace à l'ennemi (pas besoin d'explications)

5- Martin, survies. Tu boiteras de ta jambe blessée pour le reste de tes jours. Reçois un miroir à double sens (pas besoin d'explications)

6- Lily J, morte.

7- Lily P, survies. Reçois un retourneur de temps (pas besoin d'explications)

8- Drago, survies mais ton bras est gangrené. Il devra être coupé à la hauteur du coude. Reçois une sonde de sincérité (objet utilisé pour détecter les objets magiques dissimulés volontairement.)

9- Jenni, survies. Reçois une amulette d’insensibilité à la pétrification (si tu portes l'amulette, tu ne peut être pétrifiée ou stupéfiée)

11- Capucine, survies, ton corps est boursoufflé après avoir passé 4 jours dans l'eau. Reçois des bottes ailées (si tu portes les bottes, tu peux leur commander 3x/jour à ce que des petites ailes poussent sur les côtés pour te permettre de voler sans balai)

12- Quentin, survies. Reçois des bottes de perception des vibrations (si tu portes les bottes, tu peux détecter automatiquement les créatures et objets en contact avec le sol dans un rayon de 9 mètres.)

13- Nathaniel, survies. Reçois une bouteille de pensées (Flasque de verre épais, la bouteille de pensées peut être utilisée pour stocker pensées, souvenirs, expériences et sorts. Une bouteille peut abriter jusqu'à cinq pensées, expériences, sorts ou souvenirs à la fois)

14- Tamarah, survies. Reçois un bracelet de défense contre le mal (Ces bracelets dorés sont recouverts de runes et sont parfaitement ajustés aux avant-bras de leur porteur. Les attaques à distance effectuées par des créatures maléfiques et visant l'intéressé lui sont automatiquement retournées).

15- Abigail, morte.

Bravo à tous ! Vous avez été très courageux Smile Continuez de l'être, vous en aurez besoin encore !

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1483
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 9:21

Rends moi mon fils

Gizvle


Le gobelin était un peu déçu. Il aurait bien voulu tuer sauvagement le père de son Maître mais peut-être que ce dernier voulait le faire lui-même. Il aurait aussi bien voulu massacrer tous ces intrus mais il devait obéir. Étrange pour un gobelin, non ? Pas quand on connaissait le profond désir de Gizvle pour la libération de son peuple ainsi que sa profonde peur envers son Maître. Le Maître était fou. Gizvle, malgré toutes sa puissance magique n'avait guère envie de finir en pâté de gobelin. Parce que manger du gobelin c'était bien connu .... c'était dégueulasse. Mais, si on en mangeait, cela nous permettait d'obtenir une puissance ancestrale et, Gizvle n'était pas dingue. Il savait que le Maître ne le savait pas. Et il n'avait pas envie qu'il le saches non plus ! Gizvle devait donc obéir. Pas la choix. Même si cela le frustrait. Il s'inclina devant Faussecreth, lui adressa un sourire mauvais et disparu dans le mausollé invisible au moment ou un vent de tempête se levait. Au moins, il pourrait tuer.

Une fois dans le mausollé, Gizvle se dirigea droit vers Lily Jenkins. Déjà morte. Ha. Il leva la main et murmura quelques mots dans un langage guttural et inconnu. La langue des gobelins. Un nuage noire enveloppa le corps de la jeune femme empalée avant de disparaître. Le gobelin claqua des doigts et un message écrit de la main de son Maître alla s'insérer profondément dans la narine de la morte. Sur le parchemin on pouvait lire :

" Que le souffle de la mort vous amène. Le souffle profond et rauque des morts. Nul ne peut être plus fort que la fatalité qui nous assaille. Vous avez voulu vous croire plus grand que l'immensité. Maintenant, payez-en le cruel prix "

Satisfait, Gizvle se tourna vers Jenni. La vampire était visiblement en frénésie. Ha. D'accord. Le gobelin lui fit un sourire carnassier avant de se diriger vers les prisonnières les plus proches : les Salton. Sous les hurlements de Lily Potter, le gobelin tendit sa main crochue vers Abigail et Justine Salton. Leurs gorges se tranchèrent, répandant leur sang en jets sur les barreaux de leurs cages et les murs. Voilà qui devrait énerver encore plus la vampire. Héhé. Elle allait l'aider à tuer les autres. Et, avec un peu de chance, elle tuerais aussi le père Faussecreth. Gizvle allait se retourner vers Drago Malefoy avec la ferme intention de le tuer aussi quand ... un grondement. Sans qu'il ne saches pourquoi ou comment, une lionne se trouvais dans le mausolée et lui bondissait dessus ! Le gobelin disparu immédiatement. Une fois dehors, il executa les derniers ordres de son Maître.

Le mausollé réapparu sous les yeux des sorciers qui se trouvaient à l'extérieur. À l'intérieur, ils y trouveraient trois cadavres, une vampire en frénésie sauvage et une lionne. Bonne chance à eux. Gizvle émit un rire avant de disparaître. Il espérait simplement que son Maître ne serait pas trop mécontent qu'il ne lui ramène rien à manger.

(Ceux qui se trouvent dehors entreront pour vous libérer ! Ils devront prendre gares à Jenni en frénésie et à Tamarah sous sa forme animagus ... première fois, apeurée ... danger pour vous ! Bonne chance !)
Codage par Libella sur Graphiorum


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 567
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Mmebre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 17:11
Ils avaient un problème urgent à résoudre et elle ne pouvait pas se laisser emporter par ses émotions. Ni par sa colère, ni par sa culpabilité. D'ailleurs, elle n'avait aucune raison de se sentir vraiment coupable. Enfin, oui. Oui mais non. Elle avait échoué à protéger Martin, à les protéger tous. Elle s'était réincarnée exactement pour ça, pour protéger les gens. Qu'elle le veuille ou non, c'était sa réussite à cette tâche qui donnait du sens à sa vie. La majorité des gens se demandaient si leur existence avait un but. Celle de Guenièvre Lakers en avait un très précis, qu'elle ne pouvait pas ignorer. S'être débarrassé des Deux Grands était l'objectif initial et sûrement, on ne pouvait pas la tenir responsable de tous les malheurs du monde. Mais elle, elle se sentait investie tout de même par toute catastrophe prenant de l'ampleur. Un serial killer était un serial killer. Quelqu'un qui avait enlevé une vingtaine de personnes en l'espace de deux mois était une nouvelle menace sur sa communauté, et elle aurait dû y faire face mieux que cela.


Toutefois, elle n'avait pas vraiment le temps de s'appesantir sur ses sentiments. Oui, elle savait qu'elle n'était pas une sorcière comme les autres ! Elle eut un bref regard intense pour Remus Lupin, ne cherchant pas à cacher sa rage face à son propre sentiment d'échec. Elle était désormais à l'aise avec son identité. Etre différente faisait partie d'elle. Mais cette différence aurait dû la prémunir des ratés, lui donnait moins d'excuses pour passer à côté des choses. Les paroles de son ancien professeur lui avaient fait l'effet d'une claque, qu'elle pensait avoir mérité d'ailleurs. Elle se contenta donc de garder le silence, rongeant son frein jusqu'à ce qu'elle ait quelque chose d'utile à contribuer. Un Mimic ! Un Mimic avait empêché les prisonniers de s'enfuir ! Elle ferma brièvement les yeux, s'imaginant à ce qui se serait passé si la chose avait attrapé la petite Morgane Potter lorsqu'elle s'était enfuie en lapine. Lupin, avait raison, il fallait vérifier qu'il n'y avait pas plus de pièges. Ils avaient besoin d'y voir clair.


Elle fit grandir sa boule de feu et la laissa monter en l'air, tel un réverbère. Mieux. Elle haussa un peu les sourcils et d'un seul coup, tout le cimetière se retrouva paré de lampadaires improvisés semblables, disposés tous les vingt mètres le long des allées de l'aile ouest. On y voyait désormais aussi bien qu'en plein jour lorsque le vent se mit à gronder faisant danser les ombres nouvellement crées. Julianne VanHolsen venait d'arriver. Guenièvre lui adressa un petit signe de tête en guise de salut avant de reporter son attention sur les explications d'Amélia Lupin. Elle comprenait parfaitement que la princesse vampire laisse son élément se déchaîner. Par procuration, c'était même un soulagement que de sentir le vent lui fouetter soudain le visage. Si ce n'était pas de la noire, ni infernale, et pas ordinaire non plus, cela laissait la magie ancienne et quoi d'autre ? Qu'est-ce qui faisait de la magie "spontanée", à par les enfants ?

"Et si c'était un elfe de maison ?"

Le code du secret magie ne les autorisait pas à posséder une baguette mais ça ne les empêchait pas de pratiquer la magie. Elle en était là dans ses réflexions quand le mausolée réapparu soudainement devant eux. Et là, Cubert Faussecreth se magnait les fesses à leur donner le plan ou bien il attendait le dégel ? L'endroit n'apparaissait pas très grand, mais il pouvait avoir été agrandi magiquement de l'intérieur. Assez pour contenir... un félin ? Des cris humains en sortaient, et ce qu'elle aurait reconnu entre tout comme un rugissement avorté. Quoi ? Et voilà qu'Amélia Lupin se précipitait à l'intérieur sans aucune précaution ? Guenièvre se lança à sa suite, amenant au passage deux boules de feu flottant docilement derrière elle.


Ce qu'elle vit à l'intérieur la fit s'arrêter une seconde. Faussecreth n'était apparemment pas là. C'était la première chose qu'elle cherchait. En revanche, il y avait du sang partout. Des cages ouvertes. Des formes inconscientes. Cadavres ? Et, éclaboussé par le sang, une toute petite lionne qui était visiblement en train de lui foncer dessus.

"Je m'occupe de ça !"

[lancé de dé : réussite]

Les autres s'occuperaient du reste, hein ! A peine le temps de crier sa phrase que déjà, Guenièvre utilisait son pouvoir d'Animagus pour se transformer à son tour en lionne. Sous sa forme animale, l'odeur du sang la prit à la gorge, incroyablement puissante, teintant sa vision de rouge. L'instinct la poussait à se mettre en chasse immédiatement et c'était une bonne chose qu'elle soit suffisamment concentrée pour se maîtriser. Elle se planta fermement sur ses pattes arrières et rugit face à la petite lionne, espérant que cela l'effraierait suffisamment pour qu'elle cesse de l'attaquer. C'était elle la cheffe de groupe, ok ? Que l'enfant cesse immédiatement son attaque. La dernière chose dont Guenièvre avait envie était de devoir se défendre et de flanquer un coup de patte à la lionçonne. Car s'en était une, et clairement Animagus. Ses yeux avaient une intelligence trop humaine pour que la moindre erreur soit possible. Et la seule raison pour laquelle une petite fille se serait soudain transformée en lionne aurait été pour se défendre. La seule petite fille parmi les récentes victimes d'enlèvement étant Tamarah VanHolsen... Pauvre enfant. Elle devait être en panique totale. Guenièvre fixa la lionçonne en face d'elle sans pour l'instant relâcher sa posture au cas où celle-ci lui sautait brusquement dessus, et lui souffla sur le museau pour essayer de la distraire de l'odeur du sang. Les cris se poursuivaient autour d'elle, et ses yeux captant mieux les mouvements que les yeux humains remarquèrent une vampire derrière Tamarah. Jenni Malefoy était vampire ? Elle n'avait pas le temps de se préoccuper de son ancienne tutrice de stage. Les autres membres de l'Ordre du Phénix devraient s'en occuper tout seuls pendant qu'elle gérait le danger potentiel qu'était Tamarah et la mettait à l'abris.

*Tamarah ? C'est fini, ma grande. Je ne veux pas t'attaquer. Je suis une amie venue te délivrer. Ta Maman est là. Concentre-toi sur ma voix et respire par la bouche, pas par les narines. Passe devant moi et sors calmement, d'accord ? Il ne va plus rien t'arriver, je vais t'aider à te sortir de là. Une patte devant l'autre.*


Elle donna un petit coup de queue à l'enfant pour l'inciter à se mettre en mouvement. Il fallait qu'elle sorte d'ici, où elle était non seulement un danger pour les autres, mais était probablement aussi en danger elle-même. Elle avait quoi, onze ans ? Ce devait être sa première transformation, dans Merlin savait quelles circonstances, et elle devait être totalement paniquée. Espérons que la légilimencie aide un peu ! Plus vite elle serait hors de ce lieu clos, mieux ce serait. 




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 01/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 19:56

La mort vous va si bien
Il y avait quatre jours qu'il se trouvais ici. Le Semeur de cadavres était venu, les nourrissant comme il l'aurait fait avec de petits animaux expérimentaux. Au début,Nathaniel avait refusé de manger mais il lui était rapidement apparu que s'il ne mangeait pas il ne pourrait jamais sortir d'ici. Puis, sa mère divaguais de plus en plus. Elle ne semblait pas le reconnaître. Nath devait demeurer fort et sauver sa mère. Et il voulait revoir Malka. Malka. C'était à elle qu'il rêvais quand il parvenais à s'endormir. Si elle avait réussit à demeurer forte, à conserver sa santé mentale et ce malgré toutes les épreuves et les horreurs terribles qu'elle avait vécue, Nath aussi était capable de le faire. Malka était sa force. Ils allaient se retrouver.Et il allait l'épouser un jour, oui ! En tout cas, il se disait ça pour survivre. Il devait sortir d'ici vivant pour épouser Malka et avoir trente-six enfants. Non, pas trente-six ... ça faisait trop à imaginer ! Mais en tout cas, il devait survivre. Quatre jours, donc.
La madame aux mains attachées était une vampire. Merde. Le garçon prit dans le taureau continuais de tapoter de temps en temps et, sous le taureau, des racines étaient apparues et avaient tenté d'ouvrir la porte métallique, sans succès. Parfois,
les racines bougeaient et s'entortillaient autour du taureau comme pour l'éventrer. Peut-être y parviendraient-elles ? La fille empâlée ne bougeait plus et, autant que Nathaniel pouvait le voir, elle ne respirait plus. Le Professeur Potter saignait, le gars dans la cage avait le bras gros comme un jambon et Capucine commençait à être sérieusement ratatinée. Puis ...

Le Serpentard sortie de ses pensées. Un genre de ... de quoi ? De boule de feu venait d'entrer et de sortir. Ho non ! Le Semeur de Cadavres allait les faire brûler vif ! Nath se mit furieusement à se débattre, hurlant à pleins poumons. Il ne voulait pas mourir ! Puis, les choses se déroulèrent rapidement. Une sorte de monstre fit son apparition. Le jeune homme le regardait avec terreur et appréhension pendant qu'il semblait ensorceller la fille morte et qu'il ...

" HAAAAAAAAAAAAA NOOOOONNNNN HOOOOOO MON DIIIIEEEUUUU ! "

Le monstre venait d'égorger Justine Salton et sa mère. Merde, merde ! Ils n'allaient pas mourir brûlés, ils allaient mourir lacérés ou de quoi du même genre. Pas courageux pour deux Noises (en tout cas pas dans ces circonstances), Nathaniel ferma fort les yeux en hurlant toujours. Un grondement. Comme un genre de lion. Un lion ? Ho non, ils vont être bouffé par un lion sauvage !!!! Le Serpentard se mit à pleurer. La voix de Guenièvre lui parvint alors. Elle ... elle s'occupait de ça ?Et il y avait aussi les voix de ... des Professeurs Lupin ! Aussitôt, Nath ouvrit les yeux en proie à une panique sourde.

" Attention, attention ! Il y a un monstre, un monstre ! "

Il tentais toujours de se dégager tout en essayant de regarder ce qui se passait autour de lui. Il y avait ... deux lionnes ! Une petite et une grande. Une Maman lionne et son bébé ? La grande tentais d'empêcher la petite de les attaquer en mettant sa domination dessus. En tout cas, ça ressemblait à ça. Mais en même temps, quelque chose dans l'agissement de la grande lionne semblait humain. C'était weird !

" Aidez ma Maman ! Ma mère ne vas pas bien ! Aidez ma Maman ! " supplie t'il
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Tamarah Jedusor
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 54
Age : 21
Localisation : Au Chateau VanHolsen
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Griffondor +
Date d'inscription : 24/12/2011
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 20:22
La mort vous va si bien
Tamarah dormait puis voilà qu'elle s'était réveillée dans un endroit inconnu avec une fille morte empâlée et les prisonniers du Semeur de Cadavres. Étonnamment, après une brève période de peur, la fillette avait repris ses esprits. De un, ce n'était pas vraiment différent de la fois ou elle avait été enlevée par la démone qui avait prit le corps de sa Maman. De deux, elle n'était pas blessée, alors. D'accord, elle était debout dans une sorte de poupée de métal dont les portes étaient parsemées de pointes acérées. Mais, elles n'étaient pas fermées, les portes. Puis, sa marraine était juste là, en face d'elle. Si Jenni était ici, Tam ne craignait rien. Jenni déchirait presque autant que sa Maman. Bref, en future digne Griffondor, on ne pouvait pas dire qu'en premier lieu Tamarah Jedusor avait paniquée.

Par contre, à mesure que les jours passaient ... une peur inquiétante s'était incrustée en elle. Et si on ne les trouvaient jamais ? Et si le Semeur de Cadavres cessaient de les nourrir ? Ou pire. La fillette lançait des regards de plus en plus effrayés en direction de Jenni, qui tombait en frénésie. Ho non ! Et si elle mordait tout le monde ? Et, elle n'arrivait pas à contacter sa mère et à se utiliser son vent. Peut-être qu'elle était trop affolée pour ça. Ou peut-être que le Semeur de Cadavres avait tribouillé les ondes ? Ou bien ... ou bien Tamarah était trop inquiète pour James pour se concentrer. Bref.

Une boule de feu entra dans les lieux et en ressortie tout aussi rapidement. Tamarah se redressa, l'oreille à l'affut. Ça semblait être de la magie élémentale ça. En tant que fille d'une élémentaliste d'air et élémentaliste elle-même, Tam savait reconnaître une magie élémentale quand elle en voyait. On venait les chercher ! Tout heureuse, elle allait s'écrier qu'ils étaient sauvés quand ... l'horreur. Une bête apparu et tua sa tante Abi et sa cousine Justine sous ses yeux. Il y avait du sang partout. Cette fois, s'en fut trop.

Tam ne sut pas ce qui se produit ni comment elle y parvint. Tout ce qu'elle réalisa c'était qu'elle avait bondit hors de la poupée de métal en rugissant. Sa vision avait changé et elle s'effrondra sur son nez ... elle avait des pattes et elle ... le sang lui montait à la tête et elle avait faim ! La lionceau rugit à nouveau prête à bondir sur Nathaniel Ravenswood. Elle s'accroupit et ... une lionne vint se placer juste devant elle, rugissant et montrant les crocs. Aussitôt, la lionceau recula en grognant, la queue entre les jambes. Elle avait faim oui, mais l'autre lionne était plus grande et plus forte. Tam lionne rugit en agitant la queue. Faim ! Faim ! Il y avait assez de proie pour elles deux et ... hein ? La petite lionne prit un air intrigué, penchant un peu la tête sur le côté comme un chaton. Ses yeux vifs se tournèrent légèrement pour scruter les lieux. Sa Maman ? Ou ? Elle ne voyait que le ... que ... les parents de James. Et ... et ... La lionceau reporta son attention sur la grande lionne. Respirer par la bouche ? Pas envie. Le sang. Tamarah était Damphyr et combinée à sa forme de lionne bien ... le sang la rendait ... la bouche,
la bouche ... la lionne lui donna un coup de queue. Okay ! Okay ! Tam lionne émit une sorte de rugissement avant d'ouvrir la bouche pour haleter dans le style des chiens. Okay. Elle se mit à avancer, passant devant la grande lionne. Devait sortir.Maman. Maman était ici. Aller voir Maman. Ne pas sentir le sang.



Tamarah sortie du mausolé sans heurts et se retrouva à l'extérieur.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 244
Age : 30
Localisation : Au fin fond d'un mausolée morbide en mode frénésie complète
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction :
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Evan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 8:11
La Mort vous va si bien … Cela semblait s'être calmé... Ou presque... Non, en fait. Pas du tout. J'avais envoyé dehors le Mimic mais je m'énervais un peu plus avec le temps qui passe. Je n'étais pourtant pas du genre à perdre les pétales. Encore moins en présence de ma famille comme mon époux ou ma filleule. Pourtant, je sentais la présence de mon élément qui m'avait alors fait confiance et que j'avais réussi à apaiser mais quand au reste, cela été monté petit à petit comme un chronomètre qui défile attendant son zéro pour exploser. Les quatre jours ont été calmes hormis moi qui a essayé de me calmer. Malheureusement, ce que je vis avec le gobelin a déclenché en moi bien plus que ce que j'aurais imaginé. Bien sûr, les cris ne m'ont pas aidé. Je le vois tuer Abigaël et Justine. Sous mes yeux... Là, je m'embrase de l'intérieur. Cette vision d'horreur n'aurait pas du être visible des enfants sans oublier la forte odeur du sang qui m'arrange en rien mon état. Puis le gobelin se barre me souriant et me laissant comme complètement folle. Car oui, c'est le cas. Et cette fois, je crains le pire. Toujours douloureuse de mon genou qui n'est plus censé me tenir debout, je me relève avec difficulté. Pour les présents, ils peuvent sentir une aura qui transmet de mauvaise sensation. Même sans baguette, je fais appel à mon héritage de famille. Bien sûr, qui dit magie noire dit forcement prix à payer. Je suis déjà morte une fois alors elle ne pourra plus m’ôter la vie. Cette fois, mes gênes parleront pour moi. Mes yeux prirent alors une teinte noire, signe connue d'usage de magie noire. Je refoule tout ça depuis peut-être bien trop longtemps. Je me mets à murmurer en Allemand qui est une de mes langues maternelles. J'ignore si les gens vont comprendre ce que je dis mais je m'en fous. Je pouvais m'empêcher de me servir de ça tant que je me contrôlais. Or ici, la frénésie a fait apparaître la bête qui était enfoui depuis tout ce temps... Une bête que je suis censée contrôler.

Bien entendu, vu que Julianne est à l'extérieur, elle peut ressentir cette usage aussi court soit il vu qu'elle a déjà baignée dedans. Il est vrai que j'ai dû montrer que j'avais déjà touché à la Magie noire mais je ne m'en étais jamais servi de cette façon. Malheureusement pour moi, mon héritage semble bien plus attirant maintenant qu'avant. Continuant mon murmure en Allemand, je garde les yeux fixé sur la cage attendant qu'elle s'ouvre. J'ai l'impression que tout m'échappe et que je suis enfermée dans mon propre corps. Plus l'incantation avance et plus j'ai cette impression de disparaître petit à petit... Je me perds probablement dans les méandres de ma frénésie. Mais tout ça est aller trop loin et je ne pouvais pas rester sans rien faire. Appuyée contre la cage, j'observe silencieusement la frénésie emporter ce qu'il reste de raison. D'un coup net, le bois qui retenait mes poignets se brise et me rend ainsi libre de mes mouvements. Cependant, je ne contrôlais plus rien. Les yeux gorgés de noirceur ne cessent de fixer la cage qui...


Qui finit par exploser sous le regard des autres prisonniers. Les morceaux volent en éclat blessant peut-être quelqu'un au passage mais la Jenni qui se trouvait là n'avait plus rien avec celle que tout le monde connaissait. J'ai longtemps cherché à contenir la bête qu'elle a finalement réussit à prendre le dessus dans les moments les plus délicats. Je tombe lourdement sur le sol mais je n'ai pas mal, je me redresse tant bien que mal. Observant autour de moi, je vis la petite lionne quitter les lieux et il en restait une... Plus grande. Sans attendre, je lui saute dessus et je ne me retiens pas. Je ne le pourrais de toute façon pas tandis que le vent commence à prendre une toute autre tournure que d'être calme. Maintenant que j'ai perdu le contrôle, Julianne pourra l'apaiser mais en dehors de ça, je suis actuellement un danger pour moi mais aussi pour les autres. Bien entendu, qui dit frénésie dit aussi forme vampirique... Mes crocs sont donc bien sortis et je suis prête à mordre me répondant qu'aux besoins primaires d'un animal puisque c'est ce que je suis devenue... La preuve, je m'en prends à un animagus en traite alors que je ne suis pas comme ça actuellement. Ma frénésie me rend complètement différente... Pourquoi ? Des tas de questions me passent par la tête et je n’ai encore aucun moyen d'avoir une réponse vu mon état de frénésie... Je ne sais même pas comment me calmer...
© 2981 12289 0

PS : Guenièvre, je ne fais que te bondir dessus afin de te permettre de te défendre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2033
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 10:07
(HO MY GOD !!!!! Bataille de titanes en vue ! Laughing )



La mort vous va si bien



J'étais demeuré estomaquée quelques secondes devant l'apparition subite du mausollé. C'était très manifestement un piège. Pourquoi est-ce qu'il réapparaissait comme ça, sans raison ? Il y avait anguille sous roche même pour moi qui était si prompte à l'impulsivité. J'allais tourner le regard en direction de Remus Lupin quand Amélia se précipita en direction du mausollé comme une poule sans tête. Mais ... voyons donc ! Quelqu'un pouvait l'attacher quelque chose ?! Oui parce que là,c'était se lancer droit dans la gueule du Troll ! Bien entendu, Guenièvre Lakers se précipita aussi de même que Lupin. Je demeurai donc dehors en pinçant les lèvres en compagnie de Cubert Faussecreth, à qui je dit de rester ici. Je ne voulais pas qu'ils nous voient arrêter son fils, advenant le fait que le Semeur de cadavres s'y trouvais. Je ne voulais pas non plus qu'il voit les horreurs commis par son propre enfant. Derrière moi, d'autres bruits de transplanage se firent entendre. Tournant les yeux, je vit mon père, Alastor Maugrey, Minerva McGonagall ainsi que plusieurs ombres un peu plus loin. Parfait. J'allais entrer à mon tour dans le mausolé quand ...

Une lionne. Une petite lionne venait de sortir du maussolé. Visiblement, l'animal semblait très contente de me voir, puisqu'elle avançait vers moi en secouant la queue comme un chat, ronronnant doucement, les yeux tout brillants. Han ?Ok Ok. J'avais pensé "han". Des élans Serdaigle. Selon mes connaissances, Rowena Serdaigle n'avait jamais dit "han" de sa vie mais son fils étant mon innombrable arrière-oncle parfois quand j'étais un peu trop choquée il m'arrivait de "sentir" un "han" monter un tout petit peu. Et là, j'étais sous le choc. Parce que la petite lionne ... ne pouvait qu'être que Tamarah.Son père biologique aussi était un animagus lion, hilarant quand on savait que Tom était le fils de Voldmort. Enfin bref. Je regardais ma fille avec stupeur.

" Tamarah ?! "

J'étais tellement sous le choc que le vent de tempête qui soufflait depuis mon arrivée était totalement tombé. J'allais m'accroupir devant ma fille qui vivait présentement sa première transformation spontannée quand ... je me redressai vivement, mon regard rivé sur le maussolé. Je sentais ... ça vibrait dans l'air. J'avais déjà senti ça. Jamais je ne l'oublierais.

" Merde ... Jenni "

C'était pas vrai ! Je me précipitai droit vers le mausollé, hurlant à mon père de rappliquer. Il était le Sire de Jenni, il pourrait parvenir à la contrôler plus aisément que quiconque. J'hurlai aussi à Maugrey de s'occuper de la lionne, que c'était Tamarah avant d'entrer dans le lieu des sévices de Faussecreth. La première chose qui me frappa fut l'odeur du sang. Forte et acre. La deuxième chose fut Jenni étalée sur une lionne adulte, tout crocs dehors. Évidemment. L'odeur du sang frais, une vampire emprisonnée, en souffrance, torturée ... voilà une magnifique frénésie qui entraînait ma meilleure amie dans un tourbillon de folie. Il fallait l'arrêter. Immédiatement.

" JENNI, NON ! "

Je tendit ma baguette sur ma meilleure amie, celle que j'aimais comme ma soeur. Jamais je n'aurais imaginer en arriver là.
Jamais.

* Tegen Vampirium *



Rien ne se produisit. Les lieux étaient probablement protégé contre les enchantements. Merde ! Merde, Merde, merde !Je ne voulais pas ! Mais Guenièvre Lakers était en danger. Les larmes aux yeux, effrondrée de devoir combattre ma meilleure amie, j'utilisai la domination.



L'attraits des subtils murmures. Si je ne l'utilisais pas longtemps, il n'y aurait pas de mal pour l'âme de Jenni. Ce n'était qu'à long terme que les dommages survenaient. Je devais me concentrer sur ça ... et agir parce qu'il le fallait.

" Jenni, arrêtes ! Ça suffit. Assied-toi et attends "

Espérons que la frénésie ne soit pas trop forte et que Jenni m'obéisse. Sinon ... ma baguette était toujours prête.
Codage par Libella


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 567
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Mmebre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 17:25
Des cris, toujours des cris. Gue chassa de son esprit les réminiscences que cela lui renvoyait du jour où les Deux Grands avaient attaqué Poudlard. "Aidez ma Maman" hurlait l'une des voix paniquée derrière elle. Merlin.  C'était aussi bien qu'elle doive se concentrer sur Tamarah pour l'instant car elle avait presque peur de découvrir la dévastation potentielle de la scène. Elle se sentait définitivement plus à l'aise dans l'action. Plus utile. La lionçonne avait commencé par grogner, poussant l'ex-Serdaigle à retrousser les babines, mais elle avait maintenant l'air plus calme.

*Non, ne regarde pas. Concentre-toi sur la porte, ta Maman est dehors. C'est très bien, continue de respirer comme ça. Sors gentiment et quand nous serons dehors je t'aiderai à reprendre ta forme humaine.*

Elle ne voulait surtout pas que l'enfant observe autour d'elle et enregistre le carnage qui les entourait.  Gue émit un léger grondement approbateur et emboîta immédiatement le pas à la lionçonne. Pas de retour en arrière, c'était dehors direct ! Et ensuite, à la lumière des torches, elle pourrait vérifier que l'enfant n'avait pas de blessures qui s'aggraveraient en changeant de forme. Mais Tam ne boîtait pas, et quoi qu'elle soit couverte de sang, à en juger par l'odeur c'était du sang humain, pas lion, alors, Gue croyait que c'était bon. Voilà, Tam était dehors. Maintenant, la guider assez pour qu'elle reprenne forme humaine et puisse être évacuée. Ca pouvait prendre un certain temps la première fois mais entre elle-même et la présence rassurante de Julianne, cela devrait le faire.  


Elle s'apprêtait à sortir quand un bruit d'explosion retentit derrière elle. La lionne se retourna et bloqua la porte, protégeant ainsi la sortie de Tamarah. C'était une bonne chose que les lions aient des yeux faits pour chasser leurs proies en mouvement, parce qu'elle eut à peine le temps de comprendre ce qui lui arrivait dessus. Autant pour elle, les Lupin ne s'étaient pas du tout occupés de Jenni après tout. Bon sang ! Ah. Bon sang. Guenièvre rugit puissamment, autant pour repousser un bref accès de panique que pour effrayer son assaillant. C'était la première fois qu'elle se faisait attaquée par un vampire et la seule chose à laquelle elle pouvait penser était qu'elle ne devait pas, sous aucun prétexte, se faire mordre. Pas une option. Ne pas mourir maintenant, ne pas se faire mordre. Les vampires étaient immortels et par conséquent, ne se réincarnaient pas, ce qui était aux yeux de la réincarnation consciente de Godric Gryffondor, un sort pire que la mort. Savoir que malgré la mort, elle retrouverait ceux qu'elle aimait dans un au-delà dont elle avait la chance unique d'avoir la certitude qu'il existait, puis qu'elle se réincarnerait, était sa seule sorte de spiritualité personnelle, mais elle était extrêmement forte.


Ne pas mourir, ne pas se faire mordre. Pendant qu'une partie arrière de son cerveau lui instillait ces certitudes, la lionne s'était immédiatement reconcentrée sur l'assaut en cours. Concentrée dans la tempête, littéralement. Le vent autour d'elle et de son adversaire était déchaîné, l'empêchant d'utiliser son odorat et son ouïe autant qu'elle l'aurait voulu.



Dans ce qui ressemblait à un ballet sanglant, Guenièvre sortie les griffes et tenta de déloger d'un bon coup de patte avant la vampire qui venait de lui sauter dessus, sans succès, ne parvenant qu'à la griffer modérément, sans conséquences apparentes d'ailleurs. La partie arrière de son cerveau constata avec intérêt que les vampires pouvaient donc bien saigner, mais ça ne résolvait pas son problème. Elle DEVAIT se débarrasser de Jenni sans se mettre à la portée de ses crocs. Les deux adversaires étaient en mouvement constant, parant les coups de l'autre avec plus au moins de succès. La lionne était forte, mais la vampire avait également une force impressionnante. Le reste du monde semblait avoir disparu dans le tourbillon de violence, et elle n'eut aucune conscience de la tentative d'intervention de Julianne. Il fallait faire quelque chose pour la repousser. Mais pas la tuer, ni la blesser trop gravement. Merlin, ça aurait été plus simple si elle avait du combattre un inconnu !  Gue hésita un instant, laissant la vampire reprendre temporairement l'avantage. Ouch ! Mauvaise idée ça. Si Gue devait se retenir et éviter les crocs de la vampire, celle-ci ne semblait pas avoir de telles restrictions, ce qui lui donnait naturellement l'avantage. Au diable les scrupules, sa vie passait avant !



Elle ouvrit grand la gueule et en laissa une flamme sortir. Ouais, elle était une lionne qui crachait du feu. D'abord pas trop grande, histoire de ne pas défigurer Jenni et lui laisser le temps de reculer si elle le souhaitait, puis elle laissa la flamme grandir un peu devant elle. Du feu brûlant, cette fois-ci, elle n'avait pas le temps de faire dans la dentelle. Espérons que son ancienne tutrice comprenne le message et la relâche !




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lily Potter
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Poudlard
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Sortilèges, Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Biche
Date d'inscription : 17/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 18:24

La mort vous va si bien
Tout se passa si rapidement que Lily en eu à peine conscience. Vivant le tout comme dans un rêve, elle vit une sorte de créature ressemblant à un croisement entre un gobelin et une sirène, brusquement apparaître dans le mausolé. Un frisson d'horreur avait parcouru la rousse alors que l'être magique ensorcelait Lily Jenkins; visiblement morte.Puis, elle assista, totalement impuissante, à l'assassinat de sa fille Abigail et de sa petite-fille Justine. Abigail. La seule enfant qu'elle avait eu avec Severus. L'enfant qu'elle s'était contraint de donner à l'adoption de peur de la voir tomber entre de mauvaises mains. Sa fille. Abigail. Lily poussa un cri terrifiant, hurlant les prénoms de son enfant et de sa petite-fille.C'était tout ce qu'elle parvenais à faire, hurler au travers un torrents de larmes. La sorcière ne remarqua ni la transformation de Tamarah en lionne ni le comportement étrange de Jenni et sa frénésie. Elle ne remarqua pas non plus l'entrée de ceux qui venaient les libérér. Tout ce qu'elle voyait c'était le sang de Abi et Justine qui s'écoulait sur la pierre,leurs yeux vides et vitreux fixés sur le néant alors que la vie quittait leurs corps. Non ! NON !!!! Pas son enfant ! Pas pas enfant !

" NOOOOONNNN !!!!! ABIGAIL ! ABIGAIL, NON ! NON, RÉVEILLES-TOI, RÉVEILLES TOI ! ABI ! HO NON !!! JUSTINE, JUSTINE ! HO NOOOOONNNN ! "

Hurler, voilà tout ce qu'elle parviendrais à faire dorénavant, elle en était sûre. Autour d'elle, des cris, des sorts lancés mais Lily n'en avait aucunement conscience.
Codage par Libella sur Graphiorum


~+ Professeur de Sortilèges à Poudlard +~
~+ Membre de l'Ordre du Phénix +~
~+ Mère d'Abigail, Harry, Kimberly, Maxime et Morgane +~

Présentation - Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 547
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 18:54

La mort vous va si bien




Rogue se morfondait chez lui, tournant en rond dans son laboratoire, lorsque le patronus de Guenièvre Lakers apparu pour lui annonçant que Cubert Faussecreth se trouvais au cimetière et que des choses étranges s'y passaient. Ses propres recherches ne l'avaient menées à rien mais il était prêt à tirer les vers du nez de Faussecreth. Croyez moi. Le vampire avait prit sa baguette avait de transplaner sans attendre de chez lui. Son arrivée dans le cimetière eu lieu quelques secondes après que la tempête déclenchée par Julianne se fut éteinte. Près de lui, Alastor et Minerva. Non loin derrière, Kingsley. D'un pas vif, l'homme se dirigea droit vers l'ombre de Julianne qui ... se tenait debout devant une petite lionne ? Une ... lionne ?! Severus fut deux secondes immobile, stupéfait, avant d'entendre Julianne lui hurler de rappliquer, que Jenni se trouvai en frénésie. Bon, bon, bon. Pinçant les lèvres, Rogue s'élança vers le mausolé, contournant la lionne qui s'avérait être Tamarah, selon les cris de Julianne.

Le directeur de Poudlard entra dans le mausolé. Il y était à peine entré que les cris de Lily lui perçait le coeur. Il eu un regard en direction de son amour, attachée sur une chaise de torture, ensanglantée, hurlante et en larmes. Elle ... Severus tourna les yeux. Sa fille. Abigail. Morte. Justine aussi. Le souffle lui manqua et il sentie ses jambes se dérober sous lui. Malgré tout, il demeura debout. Sa douleur était cuisante, sa rage tout autant. Faussecreth avait tué sa fille et sa petite-fille ! Ou était-il ?Visiblement nul part. Rogue n'avait qu'une envie; celle d'aller libérer Lily et la serrer très fort dans ses bras avant de la sortir d'ici. L'éloigner de toute cette horreur. Mais, pour le moment ... bien que son envie de protection était intense, il se devait de contrôler son infante.

Fou de douleur et de rage, Severus tourna vivement la tête vers Jenni. La lionne; Guenièvre en l'occurence; venait de lui envoyer des flammes par la bouche. Impressionnant. D'une voix froide et impérative, Rogue siffla sans lever le ton :

" Assez "



Il fixait Jenni d'un regard intense et ou nulle place à l'argumentaire avait lieu. En temps normal, il se serait réjouie d'avoir une emprise sur elle mais il ne s'agissait pas de temps normal. Sa fille et sa petite-fille étaient mortes, la femme qu'il aimait était en crise et il n'avait vraiment pas envie de plaisanter. Maintenant qu'il avait le contrôle sur son infante, il allait la faire sortir d'ici avec un gros coup de pied au cul !

" Sortez d'ici et restez calme, compris ? Si vous attaquez qui que ce soit, je vous détruirai est-ce bien clair ? Dehors ! "

Tchop tchop on obéit au Sire et vite fait !

(mouahhahaa ahhaaaaaa ! lol)


Codage par Libella




Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 244
Age : 30
Localisation : Au fin fond d'un mausolée morbide en mode frénésie complète
Age du perso : 29 ans (22 mars)
Fonction :
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Evan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Anciennement, il s'agissait d'un Dauphin mais depuis les évènements avec le Semeur de Cadavres en Juillet 2007, son patronus a changé de forme devenant un oiseau magnifiquement triste nommé Augurey
Date d'inscription : 21/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 21:00
La Mort vous va si bien … Tout est devenu si effrayant... A croire que j'ai même peur de ce que je suis devenue ou plutôt ce que je suis actuellement. Me trouvant sur la lionne qui était restée dans la mausolée, j'avais les canines sorties et j'étais prête à mordre. Il est pourtant rare que je me retrouve dans un état pareil. En espérant que ce soit la seule et unique fois et que je parvienne à me calmer. Le vent manifestait bien le fait que j'avais perdu tout contrôle. Les raisons me sont connues : j'ai peut-être trop longtemps résisté à ce satané appel sans oublier le reste... Mais pour le moment, je ne semble plus maître de moi-même. J'avais bien entendu le rugissement qu'à pousser la lionne et je savais encore moins qu'il s'agissait de Guenièvre. J'ignorais peut-être sa transformation en Lionne. Je me battais contre la lionne et j'entends une voix que je connais mais auquelle mon corps ne semble pas réagir... Julianne... Il s'agit de ma meilleure amie et j'ai presque honte qu'elle ne voit cette facette de moi. Elle va penser quoi de tout ça maintenant ? J'aimerais reprendre le contrôle mais je n'y arrive pas. La frénésie est trop forte. Je me rends compte de cette frénésie en entendant une parole de Julianne me demandant de m'asseoir et d'attendre mais mon corps ne semble pas vouloir obéir. Dans le fond, j'espérais que cela me calme mais rien à faire. La bête qui vivait en moi semble être lâchée et rien ne semble la calmer pour le moment.


Ne prêtant aucune attention aux paroles, je continue ma bastonade avec la lionne. Celle-ci se débat furieusement et il faut dire que sa vie est en danger donc il est normal qu'elle agisse de la sorte. Je me prends effectivement des coups de griffes derrière la tête mais je ne ressens rien... Pour le moment. J'appréhende la fin de la crise. Le genou plus ça... Cela fait peut-être beaucoup non ? Je n'en sais rien... Je ne serais que la victime de ma propre folie et ce sera une punition pour avoir laissé la bête prendre le dessus. Je ne voulais pas la tuer mais ma bête était déchaînée. Je n'ai jamais tuée ainsi. Dire que je n'ai jamais tuer, ce ne serait que mensonger... Et puis, avec un métier comme le mien, ce serait surprenant mais contrairement à ce qu'on pense, je n'ai jamais été formée pour tuer. Je suis devenue une prédatrice avec les années et ma transformation. La lionne avait pas mal de force brute mais entre animal, la force est belle et bien présente.


Rapidement, la lionne utilise son don d'élèmentaliste de feu qui vient brûler mon visage. Mais je ne ressens pas la douleur. Me décalant, je m'éloigne un peu de la lionne avant d'utiliser mon propre don d'élementaliste de l'air. Étouffant la flamme qui jaillit de la gueule de la lionne, celui-ci devient très coupant blessant le lionne à plusieurs endroits notamment bras et jambes mais rien de très insurmontable.


C'est le genre de blessures qui se soignent rapidement mais ma bête avait décidé d'aller plus loin. Bien plus loin... mais quelque chose... Une présence... mais aussi une voix... Un ordre... que je ne peux pas ignorer et ma bête non plus semble-t-il. Cet ordre résonne comme s'il s'agissait d'un enchanteur. C'est alors que ma bête se redresse et s'éloigne de la lionne qui n'est plus soumise au vent coupant dont je me servais avant. Levant la tête, je vois la seule personne qui pouvait avoir une aussi forte influence : Mon Sire. Et merde... je comprends mieux pourquoi ma bête n'a pas pu continuer plus loin. Il n'avait pas hausser le ton mais je devais obéir... a croire que j'étais son chien. On m'avait déjà que le lien qui uni le sire et son infant pouvait être puissant mais je ne l'imaginais pas comme ça. Il faut dire que je me suis rapidement rendue indépendante... C'est ce que je croyais … Jusqu'à aujourd'hui en tout cas. Un second ordre se fait entendre et quelque chose fait que je lui obéis sans attendre. Contournant la lionne, je quitte alors le mausolée.

Il vaut mieux que je sorte de là car même si Rogue est intervenu, je suis probablement encore un danger. M'isolant, mes yeux noirs semble disparaître petit à petit... Ou pas. Je vais probablement faire un petit voyage dans les geôles du château Princier. Ohh génial... Mais pour le moment, je ne suis pas maître de mon corps qui se met assis en retrait tout en ayant vu sur le mausolée. Mon sire détient une influence sur moi qui m'a probablement sauvé aujourd'hui. Et tant qu'il ne relâche pas ce lien, je lui serais obéissante. Ma jambe et genou blessée étendu sur le sol, je me recroquevillais sur moi-même en patientant... Que faire d'autre... Les ordres sont de me tenir tranquille et de n'attaquer personne...
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ INSTITUT +~
Nombre de messages : 567
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Institut de formation des Aurors - 1ère année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Mmebre de l'Ordre du Phénix.
Patronus : Lion
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 7:32
Le monde avait disparu dans un tourbillon de fourrure, de peau mortellement pâle et de sang. Ca n'était que grâce à son mouvement constant que la lionne arrivait à se protéger des attaques de la vampire. Celle-ci aurait eut une force à lui faire éclater les os si elle avait réussit à les saisir. Dans un éclat, Gue avait distingué les yeux noirs et fous de sa très chic ancienne tutrice. Restait-il rien d'humain dans son adversaire ? Pas le temps d'en débattre.


Sa stratégie de cracheuse de feu avait marché ! Avec une grimace de sympathie imaginaire, elle constata que Jenni s'était fait brûlée au visage. A douze ans, elle avait failli défigurer Donovan en lui mettant une gifle enflammée et s'était alors sentie terrifiée par ses propres pouvoirs. Paniquée, elle avait déjà noyé des Dévots dans un océan de flammes, alors qu'ils la poursuivaient lors de l'attaque de Poudlard. Mais jamais de sa vie elle n'avait été aussi proche d'un visage en train de brûler. L'odeur était affreuse, et la douleur de la vampire devait l'être aussi. Elle s'en serait presque sentie coupable, si elle n'était pas persuadée que cela venait de lui sauver la vie. D'ailleurs, Jenni venait de reculer. Alors pourquoi n'abandonnait-elle pas le combat ?


Ah, elle voulait la jouer comme ça et lui couper l'oxygène alimentant sa flamme ? C'était classique. Un problème technique que la jeune femme s'était ingénié à paré quasiment dès qu'elle avait su que la Grande était élémentaliste de l'air. Elle s'apprêtait à recracher une nouvelle flamme, alimentée par pure énergie magique et d'une distincte couleur vert émeraude, quand elle reçu une rafale qui lui coupa momentanément le souffle. C'était-il Merlin possible que le vent puisse... être tranchant ?

[Lancé de dé pour les conséquences de l'attaque]

Elle poussa un mugissement alors que sa patte avant gauche cédait brusquement sous la force de la rafale, tombant sur l'articulation du poignet à l'envers. Le vent qui l'assaillait était si compact qu'elle pouvait le sentir la frapper comme un poing. La lionne plissa les yeux pour les protéger, tête baissée, fermement appuyée sur les trois plus fortes de ses pattes. De minces filets de sang coulaient de ses pattes et de son flanc droit, le plus exposé aux lames aériennes. Cela devait cesser et... cessa. Là, d'un seul coup, le vent tomba et le soudain silence lui parut assourdissant avant que les cris ne lui reviennent aux oreilles.  Elle redressa la tête et suivit de son regard de fauve en chasse la vampire qui s'éloignait, la crise apparemment passée. O... kay ? La lionne la suivit du regard alors qu'elle sortait, puis tâta précautionneusement son poignet gauche de sa grosse patte. Pas cassé, elle ne pensait pas, mais c'était douloureux de s'appuyer dessus. Elle fit quelques pas, déséquilibrée par le manque d'appui puis décida que son état était suffisamment bon pour se retransformer en humain, où elle 'n'aurait besoin que de deux pattes. Jambes. Bref, ce serait mieux.


La jeune fille réapparu sous sa forme habituelle, haletante et en sueur. Elle était absolument échevelée et sa robe de sorcière était complètement déchirée de partout. Elle fit un rapide tour d'inventaire. Son poignet gauche était déjà en train de gonfler. Elle aurait parié sur une belle entorse. Tout son corps était endolori, et le bas arraché de sa robe révélait que d'énormes bleus étaient déjà en train de s'épanouir sur ses jambes. Pour ajouter au tableau, tout son côté droit était constellé de multiples coupures et lacérations. Aucune n'était trop profonde, en tout cas, elle n'avait pas l'impression de se vider son sang, mais quelques entailles étaient plus moches que d'autres et toutes saignaient plus ou moins. Merlin, elle devait avoir une tête à faire peur ! Mais c'était surtout des blessures légères. Tout son corps était meurtri et faire un pas lui arracha une légère grimace qu'elle réprima aussitôt, mais si on comptait qu'elle venait de se battre avec une vampire en frénésie, elle ne s'en sortait vraiment pas mal. Toujours essouflée, elle remonta un lambeau de manche qui lui glissait de l'épaule et menaçait de la laisser en soutien-gorge devant tout le monde avant de redresser la tête et de faire une rapide analyse de la situation. Mouais. En comparaison avec les victimes de kidnapping, elle allait parfaitement bien. Julianne VanHolsen et son père lui faisaient face. La première pleurait et le directeur de Poudlard avait l'air plus mort intérieurement que jamais, ce qui dans son cas, était probablement un exploit. Le cri le plus perçant de tous était celui de Lily Potter, répétitif et rempli d'un désespoir hystérique.

"Je vais aller gérer Tamarah pendant que vous vous occupez des blessés, si vous voulez." leur proposa-t-elle quand elle eut un peu repris son souffle.


Inutile de leur demander si ça allait. Personne n'allait bien. Lion, check. Vampire en frénésie, check. Si on n'avait plus besoin d'elle pour s'occuper de monstres, elle allait s'occuper de la lionçonne qui l'attendait probablement dehors. Boîtant légèrement, la jeune femme sortit lentement du mausolée. Dans un coin, Jenni était assise, recroquevillée sur elle-même. Et devant, Tamarah avec Maugrey Fol-Oeil et plusieurs autres membres de l'ordre du Phénix. Elle ne prit pas le temps de s'excuser pour son état pitoyable.

"Vous devriez aller à l'intérieur. Ils vont avoir besoin de renfort avec les blessés. Et les morts."

Elle prit bien soin de ne pas tourner le dos à la vampire et maintint négligemment sa baguette pointée vers elle au cas où avant de reporter son attention sur la petite lionçonne. Quand la fillette était sous cette forme, Gue se sentait une responsabilité presque maternelle envers elle.  Elle essuya d'un revers de main un filet de sang qui gênait sa vision et s'adressa à l'enfant d'une voix un peu lasse :


"Okay Tamarah, je suis revenue comme je te l'avais promis. Et maintenant, c'est ton tour de redevenir humaine. Essaie de te mettre debout sur tes pattes arrière, ce sera plus simple. Ferme les yeux et concentre toi sur ton corps de petite fille. D'abord tes pieds, puis tes chevilles, et tes mollets, tes cuisses. Remonte jusqu'à ta tête, comme si tu te regardais simplement dans un miroir. Tu vas y arriver."




Réincarnation consciente de Godric Griffondor
Les parchemins de Guenièvre : Liens - Présentation
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cubert Faussecreth
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 25/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 20:40
Cette Guenièvre Lakers ne comprenait rien. Elle l'accusait de tout alors qu'il n'était aucunement en cause dans les agissements de son fils. Quoi encore ? Elle allait lui dire comme certains lecteurs de la Gazette du Sorcier lui avait écrit dans des hiboux mesquins ? Que tout ça était de sa faute parce qu'il avait mal élevé Herman ? Qu'il avait été un mauvais père ? Un tortionnaire ? Bon sang ! Il avait tout fait pour faire de son fils une bonne personne ! Tout fait pour tenter de le guérir. Il avait fait interner son fils À VIE à Ste-Mangouste pour le protéger de lui-même et pour protéger les autres ? Ils pensaient que c'était une action facile ? Qu'il avait tout fait ça de gaité de coeur ? Qu'il avait abandonné sa fille aux centaures en dansant le charleston ? Hey bien non ! NON ! Non, il n'avait pas vécu toutes ces années en chantant, figurez-vous ! Et maintenant, cette fille qui sortais à peine de l'enfance, osait prétendre qu'il avait caché des informations sciemment, dans la volonté de quoi ... dites-lui ! Cubert prit une profonde inspiration. Il n'avait pas envie d'argumenter. Il avait toujours été d'un profil bas, il était un calme et loyal ancien Poufsouffle. Il n'allait quand même pas se prendre la tête avec une gamine, réincarnation de Griffondor ou pas. L'homme du Ministère s'était donc contenté de lui lancer un regard las sans répondre à ses attaques irréfléchies. Elle manquait d'expérience de vie après tout. Par contre, il allait lui répondre concernant la disposition de l'intérieur du mausollé quand un véritable vent de tempête s'était levé.

Un peu paniqué, Cubert avait regardé autour de lui d'un air effrayé avant d'apperçevoir ... Julianne la Grande ! Ho Seigneur ! Il ne put s'empêcher de reculer devant l'apparition subite de celle qui avait terrorisée la population durant cinq ans. Oui, il savait comme tout le monde, suite au procès, que la jeune femme avait été victime d'une malédiction, d'un enchantement maléfique. Elle n'était pas mauvaise à la base et ne devait pas être tenue comme responsable du mal qu'elle avait causé. Mais bon. Cubert était tout de même craintif. Il regarda donc la sorcière sans bouger avant que le maussolé ne réapparaisse soudainement. L'homme regarda l'endroit ou reposait sa femme et ses enfants d'un air interdit. Il ne comprenait pas ... comment ... Herman devait être dans le coin.

Le sorcier se retourna pour observer le cimetière pendant que les autres s'élançaient dans le mausolé. Il ne voyait rien. Rien du tout. Que le calme des tombes immobiles. Ou était son fils ? Il devait assurément être ici. D'autres sons de transplanage se firent entendre. Des ombres bougèrent partout. Cubert reporta son attention sur le mausolé d'ou lui parvenait des bruits de luttes. Capucine. Il fit un pas en direction de l'entrée mais s'arrêta rapidement. Une lionne. Une lionne relativement petite venait de sortir du mausolé ! Le sorcier tendit une baguette tremblante en direction de l'animal, prêt à la stupéfier. Hors, il cessa son geste. Julianne la Grande ... heu ... Julianne VanHolsen semblait connaître la lionne et ... elle ... elle la nommait Tamarah. Il s'agissait donc de son enfant ? Lentement, Cubert abaissa sa baguette avant d'entrer dans la mausolé à la suite de Julianne, ignorant sa demande qu'il reste derrière. Sa fille était prisonnière là-dedans.

À l'intérieur; l'horreur. Jamais Cubert n'aurait pensé que c'était si pire que ça. Du sang frais partout. Deux filles mortes au sol. Une autre empalée et sans vie. Plusieurs personnes dans un sale état. Une ... une vampire qui se battait avec une grande lionne et ... et Capucine.

" Capucine ! "

Cubert Faussecreth se précipita en direction de sa fille. Ho mon Dieu ! Qu'est-ce qu'Herman lui avait fait ? Elle trempait dans cette eau depuis quatre jours ? Rapidement, l'homme s'agenouilla près de la bassine, regardant sa fille avec une once de panique, de tendresse et de désespoir. C'était sa faute !

" Ne bouges pas ... je suis là ... ne bouges pas ! "

Il tendit sa baguette sur les chaines qui retenait son enfant prisonnière.



Les chaines se brisèrent libérant Capucine qu'il prit dans ses bras pour la sortir de la bassine. Elle irait bien, elle irait bien ! Quelques bestioles étaient prit dans ses cheveux et d'autres s'accrochaient à sa peau. Le sorcier les détacha en leur envoyant quelques claques bien sentie. Serrant toujours sa fille contre lui, il la berçait un peu sans se soucier du fait que, pour elle, il était un inconnu et qu'elle devait bien se demander pourquoi il agissait ainsi.

" Tout va bien, c'est fini ... ho mon Dieu, je suis désolé, je suis désolé ! "

Des larmes coulaient sur ses joues alors qu'autour de lui les victimes étaient libérées dans les pleurs, les cris et le désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 699
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 18:52
Je m'étais élancée dans le mausolé sans trop réfléchir, ce qui était inhabituel chez moi. La mère était plus forte que la génie. Je voulais sortir mon enfant de là, l'éloigner du danger et rien pour moi ne comptais plus. Pas même ma vie. Baguette à la main, je fut donc la première entrée pour venir en aide aux victimes. L'horreur me saisit dès mon entrée. Du sang frais s'écoulait sur le sol. Lily hurlait en tentant de regarder ce qui se trouvais au sol. Et, ce qui gisait là se trouvais à être ... Abigail et Justine. Leurs gorges ouvertes déferlaient des torrents de sang. Figée d'horreur, je les regardai avec de grands yeux avant qu'un brusque éclair ne traverse mon cerveau. Il fallait faire quelque chose ! Je tendit ma baguette sur le corps de Justine.

* Vulnera Sanentur *



Mon sort frappa bien la jeune fille mais il n'eut aucun effet. C'était comme si ce qui lui avait tranché la gorge était particulièrement fort. Paniquée, je tournai ma baguette vers Abigail. C'était impossible !

" VULNERA SANENTUR ! "



Cette fois, mon sortilège fonctionna. Le sang revint vers le corps d'Abi, sa profonde plaie se referma. Encouragée, je reportai ma baguette sur Justine mais, à ce moment, Jenni se mit à marmonner d'étranges paroles qui me firent la regarder avec un air stupéfait. Jenni ? Ses yeux devenaient tout noirs et ... et ... Je poussai un cri en m'acroupisant au sol. Jenni venait de faire exploser les barreaux de sa cage et elle se précipitais, toutes dents dehors, sur Guenièvre Lakers transformée en lionne. Les cheveux pleins de poussière, je me relevai et me reculai contre un mur pour éviter les coups de pattes. Ce faisait, je failli rentrer dans le corps de Lily Jenkins. Ce qui me sauva la vie fut simplement que je me prit les pieds dans une sorte de taureau en métal d'ou provenait des coups métalliques sourds ... ainsi que la voix de Quentin Waldon. Clignant les yeux légèrement, je me penchai vers la bouche du taureau.

" Monsieur Waldon ? Han ? Vous m'entendez ? On vous a transformé en taureau de métal ? Dites ? Mais votre bouche, elle ne bouge pas, han ! "

Ne riez pas de moi, han ! Il me fallu une ou deux secondes pour réaliser que c'était pas possible et qu'une porte se trouvais sur le côté. Ha. Oui. Je me redressai et tendit ma baguette sur la porte.

" Alohomora ! "



Mes yeux se relevèrent juste assez pour que je vois mon fils. James était attaché contre le mur et me regardais d'un air catastrophé, blême comme un drap. Ce fut suffisant pour que mon sort rate la porte.

" James ! "

Oubliant tout, Quentin Waldon enfermé, Justine dont les plaies n'étaient pas encore refermées, Jenni combattant Guenièvre, les cris ... je me lançai en direction de mon fils. Je bondit par dessus Guenièvre au moment ou elle envoyait sa flamme vers Jenni, atterri de l'autre côté et fonçai dans les barreaux en me frappant le nez dessus. Évidemment, je me mit à saigner mais j'ignorai ma douleur. Je secouai les barreaux avant de me reculer légèrement.

" Alohomora ! "



La porte s'ouvrit et j'entrai dans la cage. J'enlaçai ensuite fortement mon enfant contre moi, pleurant à chaudes larmes. Il était vivant ! James était vivant ! Et il semblait pas trop blessé. Je passais les mains sur son petit visage sale, lui donnait des baisés partout en le maculant de mes larmes. Puis, hoquetant, je retendit ma baguette magique, cette fois sur les chaines qui le retenais prisonnier.

" Lashlabask "



Je devais trop pleurer parce que je ratai totalement mon coup. Alors, je me remit à pleurer en serrant James contre moi.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 533
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 19:29
Remus avait hurlé le prénom de sa louve en la voyant entrer dans le mausolée. Sans plus attendre, il s'était précipité à sa suite, baguette en main et prêt à mourir pour elle. Jamais il n'allait laisser qui ou quoique ce soit lui faire du mal. La bête grondait en lui quand il mit un pied dans le mausolée. Il s'attendait à y trouver une vision d'horreur mais à ce point. L'odeur du sang était pénétrante. Dans plusieurs cages se trouvaient la plupart des victimes. La première chose qu'il fallait était de venir en aide aux plus blessés d'entre eux. Alors, bien qu'il avait vu son fils dès son entrée -- il le regardait, parfaitement conscient, en criant Papa -- Remus se tourna en direction de Lily Jenkins. Elle était visiblement décédée. Empalée presque jusqu'au cou par une sorte de pieu. Le regard du loup-garou biffurqua en direction de deux cages situées côtes à côtes. Justine et Abigail Salton s'y trouvaient, étalées sur le sol, la gorge tranchée, leur sang s'écoulant en jets de leurs corps immobiles. Amélia venait de tenter un Vulnera Sanentur sur Justine, sans succès ... et elle avait retenté le coup sur Abigail qui, elle, voyait son sang et ses plaies se refermer. Remus tendit par conséquent sa baguette sur Justine, en espérant qu'il ne soit pas trop tard.

" Vulnera Sanentur " dit-il d'un ton calme mais légèrement tremblant


Aussitôt, le sang de la jeune fille revint en direction de son corps, ses plaies se refermant. Remus se retourna vers les autres victimes afin d'évaluer la situation. Hermione était inconsciente. Martin Parker était conscient et pleurait à chaudes larmes, sa jambe dans une position impossible. Lily pleurait en hurlant; donc elle allait bien. Drago avait le bras gros comme un tronc d'arbre et semblait fièvreux. Jenni ... Jenni venait de faire exploser sa cage. Remus se protégea de ses bras avant de risquer un regard vers son ancienne élève. En frénésie, elle venait de bondir sur Guenièvre Lakers. Julianne tentait de l'arrêter. Le sorcier reporta donc son attention sur les victimes et entendit les hurlements de Nathaniel Ravenswood. Il tourna les yeux et vit alors Eden Ravenswood dans un très sale état. Immédiatement, l'homme se rendit vers elle pendant que sa louve s'élançait pour libérer leur fils. Tendant sa baguette sur la serrure de la cage d'Eden, il dit fermement :

" Alohomora "



La serrure cliqueta et Remus entra dans la cage. Sa nouvelle baguette était un véritable charme ! Le sorcier se rendit près de sa collègue de travail et s'agenouilla devant elle. Ses blessures étaient horribles. Un de ses seins était affreusement mutilé et dégageait une odeur de pourriture qui fit grimacer Remus. Vraiment pas beau à voir. L'empoisonnement du sang la menaçait.

" Eden, c'est Remus. Tout est fini maintenant, nous allons vous sortir d'ici " lui dit-il calmement et avec assurance

Une nouvelle fois, il tendit sa baguette en direction de la chaîne qui attachait le bras de sa collègue.



Un nouveau cliquetis et la chaine retomba au sol dans un son métallique. Remus s'approcha d'Eden et la prit dans ses bras avant de se relever. Il allait la sortir d'ici et l'envoyer immédiatement à Ste-Mangouste. Portant Eden, il marcha en direction de la porte du mausolée en jetant un regard vers Amélia, qui pleurait sa vie contre James. Cubert Faussecreth venait de libérer Capucine d'une bassine d'eau. Il ne restait plus que Drago, Martin, Nathaniel, James et Lily a libérer ... et à peut-être sortir deux corps.

(Je viens de penser à ça là .... Eden m'enfonce pas ton tournevis dans le gorge ! lol)" />" />




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maître du Jeu
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 48
Localisation : partout
Age du perso : Aussi vieux que le temps lui même...
Fonction : Maître du jeu / modérateur.
Date d'inscription : 06/12/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 19:38
Mise à jour
Haha. On essaie de déjouer le destin ? Très bien.

Lancé de dés pour déterminer si Justine et Abigail Salton survivent. Dé 1 Justine, dé 2 Abigail




Justine décède. Abigail survie.

Codage par Libella sur Graphiorum

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2033
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 20:34
Totalement stupéfaite, je regardai ma meilleure amie se battre avec la lionne qui venait de lui envoyer un jet de flammes en pleine figure. Je relevai ma baguette vers Jenni, décidée à l'arrêter avant qu'elle ne devienne une torche humaine. Hors, je n'eut pas besoin de relancer un sort dans sa direction, puisqu'une voix traînante et doucereuse parvint derrière moi. Mon père venait d'arriver et ordonnait à Jenni de cesser son comportement et de sortir. Mon amie cessa immédiatement. Jamais je ne fut aussi contente d'avoir demandé à mon père de la mordre pour lui éviter la mort ! Un Sire avait ça de bon. Je lançai un regard rempli de gratitude en direction de mon père pendant que Jenni sortais docilement du mausolée. Un danger de moins. Non deux. Tamarah était sortie aussi. Poussant un grand soupir, je put me concentrer sur ce qui m'entourais. Amélia Lupin pleurait contre son fils, lui aussi en larmes. Remus Lupin venait de libérer Eden Ravenswood. D'accord. Qui était la victime la plus en danger ? Mes yeux se posèrent sur Drago. Visiblement, il était celui le plus à risque. Rapidement, je me rendit dans sa direction tout en agitant vivement ma baguette sur la porte de la cage suspendue.

" Alohomora "



La cage s'ouvrit immédiatement. Drago avait le bras tellement gros qu'on aurait dit sa cuisse. Je grimaçai un peu en sentant l'odeur qui s'en dégageait. Gangrène. Merde. Espérons qu'il ne soit pas trop tard pour lui sauver le bras. Passant le mien sous le bras valide de l'ancien Serpentard, je lui dit d'un ton ferme :

" Allez. Ça fera mal mais il faut te sortir de là "

Je le tirai un peu, mais il était quand même lourd. Seigneur. Je le lâchai, me reculai et retendit ma baguette vers lui. Le meilleur moyen était toujours la magie. Puis, ce serait plus rapide.



Je pinçai vivement les lèvres. Mon sort avait totalement raté. Tout ça parce que je venais de me prendre les pieds dans une foutue chaîne et que mon sortilège avait dévié. Je lançai un juron sonore avant de repousser la fautive du pied. Maugréant, je retournai vers la cage et rattrapai encore une fois Drago par le dessous de bras.

" Allez, aides-toi un peu ! "

Je foudroyai le fils de mon parrain et ma marraine du regard. Drago et moi avions joués ensembles étant petit et son habitude de geindre m'avait toujours énervée. Bon, d'accord ... avec son bras dans un tel état, il était un peu normal qu'il se plaigne. Mais bon. Je tirai sur le corps de Drago de toutes mes forces et parvint enfin à le faire tenir debout en dehors de la cage.

" Viens ... un pied devant l'autre. On sort d'ici ! "

Sortir Drago, le faire transplaner à Ste-Mangouste d'urgence et revenir libérer ceux qui restaient. Ils me semblaient relativement en forme. Alors que je marchai, mon regard tomba sur ma soeur et ma nièce. Le sang avait disparu et leurs plaies étaient refermées. J'en demeurai stoique.

" Ho mon .... Dieu ! "

Quelqu'un avait fait un Vulnera Sanentur sur elles ! Pourquoi est-ce que je n'y avait pas pensé ? Il fallait que ... que je vérifies qu'elles étaient toujours en vie ! Mais, je devais aussi faire sortir Drago. Tordant ma baguette sur le flanc de somme toute mon ami, je dit sur un ton pressant :

" Mobilicorpus ! "

Là, si ça ne fonctionnais pas j'allais le lancer dehors bordel !



" Crotte de bandimon séché ! "

J'avais presque envie de lâcher Drago et de le laisser se débrouiller tout seul ! Mais, non. Non, c'était le mari de Jenni et elle serait mal de le voir souffrir ou mourir d'un empoisonnement de sang. Puis ma marraine serait dévastée. Mon parrain, lui ? Bof. Je me remis donc à marcher en supportant Drago, afin de l'aider à sortir. Je devais faire le plus rapidement possible.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1483
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 22:27


Arrgggghhhhhhh ! Ce fut le cri que poussa Alastor Maugrey quand il reçu le message du patronus de Guenièvre Lakers. Apollon, son chien laid, avait fait un bond d'au moins trois pieds avant d'aller se cacher en grognant sous une armoire -- non sans avoir mordu un doigt de l'auror en passant. Apollon était un charmant animal. Comme son Maître. En tout cas. Fol-Oeil avait prit sa baguette toujours en beuglant et avait clautiné en direction de la porte de sa demeure. Il devait ... avant de partir ... Ha. Il prit un os en biscuit et le lança en direction d'un endroit x à l'intention de son chien. Voilà. Il sortie dehors et transplana.

Pouf. Dans le cimetière. "Vigilance constante" hurlait t-il de toutes parts à qui voulait l'entendre. En plus des marmonnements et des arrgghhhhh sans fins. Une voix lui cria de s'occuper de ... hein. De s'occuper de la lionne ? Il avait l'air d'un gardien d'animaux, lui ? Ho non, la lionne était Tamarah VanHolsen, la fille de Julianne ? On le prenait pour un gardien de gamins ?! Ho là, hey ho chose ! Alastor décocha un regard noir en direction du mausolée ou venait de disparaître Julianne. Son oeil magique lui permettait d'y déceler que ça n'allait pas trop bien là-dedans hein. Jenni W. Malefoy était en train d'attaquer une grande lionne et elle semblait en furie. Maugrey marmonna de sombres paroles, son oeil magique rivé sur ce qui se passait dans le mausolée alors que son oeil valide regardait Tamarah lionne.

" Ne me fait pas pipi sur le pied, toi ! Et assied-toi ... pas besoin de te courir partout "

Alastor renifla. Une nounou. Lui. Il observait ce qui se passait dans le mausolée. Rogue venait de calmer Jenni qui sortait maintenant dehors. Le sorcier allait la saluer, mais il remarqua tout de suite que son ancienne élève et collègue n'allait pas du tout bien. Son regard était noir et elle était ...bha, une vampire. Okay. Fol-Oeil marmonne un "vigilance constante" avant de repousser la lionne du pied. Il se plaça entre l'enfant-lion et la vampire, son oeil magique maintenant rivé sur Jenni. Si elle bougeait, BANG. Sans hésiter. Mais Jenni s'assied sagement au sol. Bonne fille. Alastor n'allait néanmoins pas prendre le risque de ne pas la surveiller et il la fixa jusqu'à ce que Guenièvre Lakers sorte du mausolée pour venir s'adresser à Tamarah. Son travail de Nounou était terminé. Néanmoins, il préféra demeurer dehors pour surveiller Jenni. On ne savait jamais. Elle semblait un peu ... patraque comme une enfant obligée d'écouter une consigne mais elle était calme et elle fixait le vide devant elle d'un air mi morose mi "en attente". Maugrey renifla encore.

" Mauvaise journée, hum ... " marmonne t'il à l'intention de Jenni.

Bha quoi. Il voulait voir son état d'esprit. VIGILANCE CONSTANTE !!!!




Minerva était paisiblement assise dans son jardin en train de siroter un thé. La sorcière profitait bien de sa retraite et elle recevait régulièrement la visite de ses frères et de ses neveux et nièces. Malgré tout, elle demeurait active. Elle n'était pas une sorcière à se reposer sur ses lauriers. La vieille femme dirigeait l'ordre du phénix et participait à quelques missions. Puis, il y avait le Semeur de Cadavres ! Jamais donc, elle ne connaîtrait la paix avant de rendre l'âme ? Son regard se perdit légèrement dans ses souvenirs. Elle pensait aux amours de sa vie, maintenant morts. Dougal, son premier amour. Un moldu qu'elle avait accepté d'épouser avant de se rétracter. Elle ne voulait pas être obligée de vivre sans magie et d'enfermer sa baguette sous son lit, comme sa mère avait dut le faire. Elle voulait vivre pleinement sa vie de sorcière, elle voulait que ses enfants soient fiers et non pas honteux. Elle avait donc rejeté Dougal et en avait souffert une grande partie de sa vie. Puis, il y avait eu Elphinstone. Son ancien patron au Ministère de la Magie lui avait demandé à plusieurs reprises de l'épouser et, une fois qu'elle avait acceptée, leur mariage n'avait duré que trois ans. Elphinstone était mort sans lui avoir donné d'enfants. De toute manière, elle était peut-être un peu trop vieille pour ça à l'époque. La sorcière soupira un peu et elle allait boire une gorgée de thé quand un lion fit son apparition. La femme écouta ce que le Patronus de Miss Lakers lui racontais avant qu'elle ne pose sa tasse sur la table basse. Elle attrapa ensuite sa baguette et transplana.

Parvenue au cimetière, elle marcha entre les tombes d'un pas vif pour son âge. Elle jeta un bref regard en direction de la petite lionne avant d'entrer dans le mausolée. Là. Horrible. Minerva posa la main sur sa bouche dans un geste de stupeur. Trois cadavres, plusieurs blessés dont certains graves. La femme allait faire un pas pour aider quand il y eu une explosion qui la projeta au sol. Jenni venait de faire exploser sa cage et elle sautais sur Miss Lakers. Il y avait des grondements, des rugissements, des cris, des sorts lancés. On était dans une scène de guerre. McGonagall marcha à quatre pattes sur le sol, sa robe s'imbibant de sang. Autour d'elle, le cahot. La femme se rendit jusqu'à l'endroit ou se trouvais le jeune Martin Parker. Il fallait aider les enfants d'abord.

" Je suis Minerva McGonagall " lui dit-elle en se redressant sur ses genoux

La sorcière se leva en grimaçant -- aie, ses vieux os !-- avant de sourire à Martin. Il fallait le rassurer.

" J'ai été professeur à Poudlard et je vais te sortir d'ici "

Elle tendit sa baguette sur ... Merlin, qu'est-ce que c'était que ce truc ? La sorcière pinça fermement les lèvres. Faussecreth était un tordu ! Attacher un jeune enfant sur cet ... cet ... cette chose ! D'un coup vif de baguette, elle tapota les anneaux de métal qui retenaient Martin étendu sur l'écarteur.



Elle était trop en colère pour réussir. Minerva fronça les sourcils, affichant un air de digne frustration. Elle, rater un simple Lashlabask ? N'importe quoi.



Le sorcier se trouvais au Ministère de la Magie quand le Patronus de Guenièvre Lakers était venu l'aviser. Immédiatement,il avait délaissé ce qu'il était en train de faire et avait quitté le Ministère en trombe. Une fois dans la rue, il avait transplané au cimetière. L'action y était déjà intense quand il arriva. Apparemment, ils avaient trouvé la cachette du Semeur de Cadavres. Bonne chose. Le grand homme se mit à courir vers le mausolée ou plusieurs membres de l'Ordre du Phénix venaient d'entrer. Passant près de Maugrey qui marmonnait, Kingsley entra dans les lieux à son tour. Du sang partout. Mais il n'allait pas s'y arrêter. Le sorcier s'avança droit vers la cage ou se trouvais Hermione Granger. Les autres s'occupaient déjà des blessés les plus graves. Un peu comme tout les autres, il s'accroupit quand l'explosion eu lieu mais il se redressa vite fait. Pas de temps à perdre. L'inconscience pouvait être un signe grave de mauvaise santé. Kingsley tapota sa baguette sur la serrure de la cage et l'ouvrit d'un alohomora.



Il entra dans la cage et se pencha en direction d'Hermione. Délicatement, il posa son index et son majeur sur sa carotide. Vivante. Les yeux sombres de Kingsley descendit jusqu'à la chaîne qui retenait la jeune femme prisonnière. Encore une chose à gérer ! Un coup de baguette lui suffit.

" Lashlabask " dit-il de sa voix grave et chaude



La chaîne se rompit aussitôt et Kingsley prit Hermione dans ses bras avant de sortir du mausolée. Dehors, il y trouva Remus et Julianne. Remus tenait Eden Ravenswood dans ses bras et Julianne maintenait Drago Malefoy debout. Partir à trois à Ste-Mangouste lui paraissait exagéré, mais en même temps ... avaient-ils le choix ? Kingsley ne pouvait pas transplaner avec trois personnes. Oui, transplaner. Malgré les blessures. Pardonnez-moi mais comment vouliez-vous qu'ils se rendent à Ste-Mangouste autrement ? En Magicobus ? Haha. Des plans pour achever les blessés.

" Deux d'entres nous sera suffisant. Julianne, vous êtes guérisseur, les autres ont besoin de vos soins. Restez ici, Remus et moi nous occupons de ceux-là "

Il regarda Drago et lui fit un signe de tête en direction de Remus.

" Accrochez-vous au bras de Remus et ne le lâchez surtout pas ! "


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Severus Rogue
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 547
Age du perso : 46 ans
Fonction : Directeur de Poudlard
Patronus : Biche
Date d'inscription : 28/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 9:49
Rogue suivi son infante des yeux, s'assurant ainsi qu'elle sortais du mausolée sans faire de chichi. Il plissa légèrement les yeux, conscient qu'il allait devoir la libérer de sa frénésie dans un délai raisonnable. Lorsqu'elle fut sortie sans heurts, il se tourna en direction de Lily, qui hurlait à fendre l'âme. Le sorcier s'avança rapidement vers elle, tendant sa baguette sur les liens qui la maintenait prisonnière. Il allait devoir la maintenir fortement pour éviter qu'elle se précipite sur les cadavres. Et il allait certainement recevoir un nombre impressionnant de coups. Peu lui importais.

" Lashlabask "



Les liens se défirent et Severus s'élança vers Lily qui se levait en hurlant. Il la serra contre lui, recevant coups de poings et de pieds. Sa douce fleur était devenue une véritable furie. La pressant contre lui, Rogue tourna la tête vers les corps de sa fille et de sa petite-fille avant de réaliser que leurs sangs étaient revenus en elles ... leurs plaies béantes s'étaient refermées. L'homme eu un hocquet de stupeur. Quelqu'un parmi les gens présents avait fait des Vulnera Sanentur sur elles. Il y avait une chance que ...

" Lily ... calmes toi ! On a fait des Vulnera Sanentur, calmes toi ! Il faut ... "

Lily lui donna un coup de pied qui lui coupa le souffle. Il grogna et resserra son étreinte.

" Mais arrêtes de me frapper ! Lily ! "

Severus se dégagea un peu avant de secouer légèrement Lily, la regardant intensément dans les yeux. Wo là ! Il allait la gifler, ça allait lui remettre les idées en place ! Non, il ne ferait pas ça. Toutefois, le sorcier utilisa un certain ton sec pour lui dire :

" Ça suffit ! Si tu hurles ainsi en perdant tes moyens, on ne les sauvera pas ! "

Il lâcha celle qu'il aimait avant de se relever pour se diriger vers les corps de sa fille et de sa petite-fille. Il se pencha vers elles et, délicatement il posa les doigts sur la gorge de Justine. Rien. Il ne sentais aucun pouls. Pinçant les lèvres, il se tourna vers Abigail, repoussant Lily qui s'était lancée dessus pour la prendre dans ses bras, et vérifia son pouls. Son coeur battait. Faiblement, mais il battait. Merlin, merci ! Mais il restais Justine.

" Lily ... elle est vivante. Sort là d'ici "

Rogue se releva et sortie rapidement du mausolée pendant que les membres de l'Ordre libérait le reste des victimes. Dehors, il se précipita vers Julianne qui tenait Drago. Jul pouvait faire quelque chose pour Justine. Elle le pouvait !

" Julianne ! Ta soeur est vivante ... mais Justine est en difficulté "

Sur ces mots, il tourna les talons pour se rendre près de Jenni. Il devait la libérer de la frénésie. Elle leur serait beaucoup plus utile qu'en demeurant assise comme une gorgone. Rogue s'agenouilla devant son infante, la fixant froidement et lui tendit vivement son bras gauche.

" Buvez. Et plus vite que ça. On a autre chose à faire "

Un peu de son sang et hop ... la frénésie serait terminée. Il n'y avait rien de mieux que le sang de son Sire pour faire reprendre ses esprits à un infant. Qu'elle s'y mette qu'on en finisse !


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lily Potter
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 27
Age : 30
Localisation : Poudlard
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Sortilèges, Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Biche
Date d'inscription : 17/02/2016
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 13:10
Lily hurlait. Jamais elle n'avait eu aussi mal de toute sa vie. Abigail, sa fille, était morte. Sa petite-fille aussi. Le fruit de son amour pour Severus. Disparu à jamais. La femme pleurait en se débattant, les piques de la chaise de torture s'enfonçant dans sa chair sans qu'elle ne ressente la douleur physique. La douleur psychologique était trop intense. Aveuglée par les larmes, elle criait jusqu'à ce que sa gorge lui fasse mal mais, ça aussi, elle ne le sentais pas. Tout ce qu'elle voulait c'était d'aller bercer son enfant. Qu'on la laisse aller la bercer ! Dès qu'elle sentie que ses liens se détachait, la sorcière bondit ... mais elle fut rapidement maîtrisée. Quelqu'un la retenait. Trop souffrante pour reconnaître Severus, Lily le frappa de toutes ses forces. Coups de poings, de pieds, elle tenta même de le mordre sans grand succès. Finalement, elle parvint à lui donner un bon coup dans le ventre et elle failli bien se libérer mais, cette fois encore, il la retint. Elle lui hurla à la figure avant qu'il ne se mette à la secouer un peu, lui sifflant d'arrêter. La rousse se tue subitement, choquée. Mais cela eu son effet. Elle regarda fixement Severus, ravalant ses sanglots. Les sauver ? Sevy avait raison, elle devait reprendre ses moyens. Elle réagissait comme Pétunia, là ! Lily hocha lentement la tête. Severus la lâcha et elle se leva immédiatement. Les plaies causées par les pointes acérées saignaient abondamment, mais elle n'en tenais pas compte. Titubant, elle parvint à se rendre jusqu'au corps de sa fille et la prit dans ses bras, cachant son visage dans son cou en tremblant. La femme s'assied sur le sol et se mit à bercer sa fille. Lorsque Severus la poussa un peu, elle redressa la tête pour lui lancer un air mi agacée mi craintif. Quoi ? Qu'il la laisse tranquille ! Elle ...

" Quoi ? "

Il avait dit quoi, là ? Vivante ? Abigail était en vie ? Lily regarda sa fille et ce ne fut qu'alors qu'elle remarqua que sa gorge était refermée et que son sang était disparu. Il lui fallu quelques secondes pour comprendre ce que cela signifiait. Étouffant un sanglot, la rousse regarda autour d'elle. Amélia pleurait contre James et Minerva était en train de libérer un jeune garçon. Un homme qu'elle reconnu comme étant Cubert Faussecreth se trouvais près de Capucine et la berçait en pleurant. Les autres étaient sortis. Ok.

" Minerva ? Minerva, je vais à Ste-Mangouste avec Abi. Voulez-vous aviser Severus ? "

Il lui faudrait sortir d'ici par exemple. Parce qu'ils ne pouvaient pas transplaner à l'intérieur. Lily le savait, elle avait essayé. Toutefois, sans baguette, comment faire pour transporter Abigail ? Elle ne serait pas assez forte pour ça ! La femme tenta néanmoins de se relever avec sa fille, mais elle n'y parvint pas.

" Cubert ... aidez-moi s'il vous plait ... " lui dit-elle faiblement


~+ Professeur de Sortilèges à Poudlard +~
~+ Membre de l'Ordre du Phénix +~
~+ Mère d'Abigail, Harry, Kimberly, Maxime et Morgane +~

Présentation - Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 151
Age : 36
Age du perso : 17 ans
Fonction : 7e année dans une école de magie en Australie
réincarnation de Helga Poufsouffle
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Aoû - 22:44
Quentin était toujours dans la « benne à ordure » vide (le taureau). Puis il se mit à entendre des sons, des bruits…. Ce fut pour commencer la voix d’un enfant (Nathaniel) il ne reconnaissait pas du tout la voix du jeune homme en question puisqu’il ne le connaissait pas. Cependant il crut comprendre que son nom était Nathaniel et qu’il y avait aussi un professeur de Poudlard près d’eux.

« Mais pourquoi ils ne viennent pas ouvrir la porte du container » se demanda-t-il… c’était sûrement une blague.

Soudainement il se produit plein d’évènement des cris, des rugissements, des bruits de bousculade et même des pleurs et des cris qui semblaient être paniqués… Quentin se remémora alors l’attaque des deux grands à Poudlard. Il espérait que ce ne soit pas cela encore… rien ne pourrait être pire que cela.

Puis il entendit une voix qu’il connaissait, la professeur Lupin, la directrice de Serdaigle lui parlait, elle l’avait reconnu par la voix… elle avait une bonne mémoire. Elle lui demanda quelque chose bizarre… si on l’avait transformé en taureau de métal!!!!!! De quoi parlait-elle…. Puis elle disait que sa bouche ne bougeait pas… Quentin mit sa main sur sa bouche et la fit bouger…. Le professeur avait sûrement prit de l’alcool… elle devait être soûle. Elle essaya de faire quelque chose… elle baraguina un formule… mais était clairement trop soûle pour réussir et ensuite elle cria le nom de son garçon… elle avait vraiment perdu la raison.

Avec un peu de recule, Quentin se dit qu’il n’était sûrement pas dans un container puisqu’il n’y avait pas de déchet avec lui…. Il n’y avait que de la poussière. Il était clair qu’il en avait perdu un bout que plein de choses se passait à l’extérieure de où il se trouvait et que la professeure Lupin l’avait déjà oublié… Ah!!! Les effets ravageurs de l’alcool. De plus il n’avait pas sa baguette avec lui.

Il commença donc à gigoter afin de faire bouger le contenant où il se trouvait. Il voulait faire basculer le contenant afin que la porte se fracasse et s’ouvre… Cependant malgré le fait qu’il se balance dans tout les sens, le taureau était très bien encré au sol et il ne bougeait pas…. Au sol…..au sol….. AU SOL… bien sûr le contenant était fixé sur de la terre, sur de la roche c’était certain…. Pourquoi il n’y avait pas pensé avant… en tant qu’élémentariste de terre il pourrait la terre autour du truc et le fracasser pour faire un trou afin de 
s’extirper de l’endroit…. Il se concentra puis 


Lancé de dé : 


Rien ne  se produit à l'exception de Quentin qui frappait sur le métal encore et encore. 



-MAIS VAS-TU t'ouvrir espèce de boîte de conserve .... qu'est-ce qui ce passe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Capucine
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 53
Age : 14
Localisation : Sans la forêt interdite
Age du perso : 15
Fonction : Elèves au Collège Poudlard,4ème année,Serpentard.
Patronus : Un petit écureuil
Date d'inscription : 15/11/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû - 19:22
[h3]      Tout allait trop vite pour Capucine. Elle avait espérée tant de fois qu'on vienne la délivrer qu'elle avait eu le temps de penser à toutes les façons de venir nous sauver dans sa petite bassine. Mais pour être honnête elle n'avait pas pensé à y inclure une boule de feu qui traverse la pièce pour ensuite ressortir.[/h3]


[h3]      Un frisson la parcourra dès que la créature pénétra dans la pièce. Elle se figea instantanément dès que le monstre aux yeux globuleux trancha la gorge aux deux personnes dont elle ne connaissait même pas le nom. Après, tout devint flou pour Capucine. Elle ne remarqua ni la lionne et le lionceau , ni les problèmes vampiriques. Ses yeux n'arrivait pas à se détacher des deux corps inertes et du sang. [/h3]


[h3]       Ce n'est qu'au bout de quelques minutes qu'elle remarqua qu'elle n'était plus dans l'eau et qu'elle n'avait plus de chaînes. Il y avait juste un..homme qui la tenait dans les bras. Il pleurait et lui disait des choses incompréhensibles. Capucine regardait l'homme alors que celui-ci passer ses mains dans les longs cheveux de la Serpentarde. Après avoir reprit un minimum ses esprits elle repoussa les mains de l'homme et se décala de lui sans le quitter des yeux.[/h3]


[h3][color=#006600]- Qu'est-ce que..Qui..[/color][/h3]


[h3]      Qu'est-ce qui n'allait pas avec cet homme ? Comment osait-il ? Elle reculait petit à petit voulant s'éloigner le plus possible de l'inconnu. Ce n'est seulement après avoir entendu Lily Potter appeler l'homme par son nom qu'elle comprit que l'homme était en réalité...[i]Papa ?[/i][/h3]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Page 2 sur 2 Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» L'Oréal, parce que vous le valez bien [PV Jack]
» Mission 08: La Mort vous va si bien
» Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de... Ah, non, merde, c'est la version Moldue...
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» Mission de sauvetage! [Illumina, Rick, Amynia et Othello]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Le Cimetière-
Sauter vers: