:: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Le Cimetière Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La mort vous va si bien [Mission; Scénario ! Hermione Granger, Eden Ravenswood, Justine Salton, James Lupin, Martin Parker, Lily Jenkins, Lily Potter, Drago Malefoy, Jenni W. Malefoy]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
avatar
Cubert Faussecreth
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/07/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Aoû - 18:42
Le sorcier continuait de bercer tendrement sa fille, pas tout à fait conscient que ce geste allait sembler incongru pour elle. Autour de lui, les membres de l'Ordre du Phénix prenaient les choses en main et sortaient les victimes d'Herman laissant Cubert dans une sorte de "zone grise" bien connu des sinistrés et leur entourage. Ce n'était pas parce qu'il était le père du criminel responsable de ces malheurs qu'il ne pouvais pas aussi se trouver en choc, n'en déplaise à la petite Lakers. Parce que, voyez-vous, sa fille aussi faisait partie des victimes. Avoir un enfant à la fois bourreau et victime était assez pour rendre n'importe qui dans un état second. Cubert berçait donc sa fille perdue quand celle-ci se dégagea de lui en le regardant d'un air à la fois stupéfait, apeuré et légèrement dégoûté. Ouais, il devait avoir l'air d'une sorte de pervers ou de quoi du même genre. Un mon oncle cochon peut-être. Bref. Il regarda sa fille qui venait de s'éloigner de lui et il allait tenter de la rassurer quand une voix féminine s'adressa à lui. L'aider ? Ha oui !

Cubert se leva pour se diriger vers Lily Potter. Au passage, il lança un Lashlabask en direction des liens retenant le petit garçon et sur la porte du taureau de métal, dans lequel était enfermé un jeune homme. Malheureusement, pour une raison imprécise, ses sorts ratèrent totalement. Probablement à cause de l'état émotif dans lequel il se trouvais. Trop d'émotions. Il allait sortir cette jeune femme et revenir ensuite. Il ne pouvait pas rater ses sortilèges à tout coup ! Non ? L'homme se pencha vers Abigail Salton et la prit dans ses bras avant de se relever. L'autre demoiselle rousse semblait ... bien, elle semblait morte.

" Vous pouvez vous relevez ? " demanda t'il à Lily

" Sinon, je reviens ... attendez ici "

Il tourna la tête en direction de Capucine, qui le fixait cette fois d'un air intense. Okay, il n'était pas un mon oncle cochon, là !

" Je t'expliquerai Capucine. Pour le moment, viens ... tu as besoin de soins "

Il se tourna vers la porte du maussolé, portant une attention particulière pour ne pas regarder les stèles ou reposaient les corps de son épouse et de ses enfants, puis sortie des lieux en portant Abigail dans ses bras. Dehors, le ... enfin, Rogue était en train de se faire heu ... boire ... sucer ... en tout cas, la vampire s'abreuvait. Lupin et Kingsley avaient transplané. Julianne allait revenir dans le mausollé et Maugrey aussi. Bon.

" Je n'arrive pas à défaire les liens qui retiennent le petit garçon ni à ouvrir la porte du taureau. Il y a aussi Amélia Lupin qui semble en état de choc et bien ... si vous pouviez aider ma fille heu .. enfin Capucine à sortir et me l'envoyer à Ste-Mangouste ? J'y amène cette jeune femme ...

Il jeta un dernier regard vers le maussolé puis tranplana.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2052
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Aoû - 19:13
Une fois dehors, traînant Drago qui geignait -- et pour une fois je ne trouvais pas du tout qu'il jouait la comédie -- je parvint jusqu'au Professeur R.J Lupin et Kingsley. Celui-ci me dit de rester ici pour soigner les blessés, ce que je considérais comme logique. Je poussai donc légèrement Drago contre le Professeur Lupin avant de tourner les talons pour revenir dans le maussolé. Je fut arrêté dans mon mouvement par mon père qui venait de sortir et qui se précipitai vers moi. Comment ? Abigail était toujours en vie ? Mais Justine était dans un sale état. Sans plus attendre, ne portant nul attention à Jenni et à Tamarah -- il y avait urgence dans le mausolée et elles étaient en sûreté -- je couru vers l'antre funéraire et allait y entrer quand Cubert Faussecreth en sortie avec ma soeur dans les bras. Ok. Je le contournai sans dire un mot, lèvres pincées, et revint dans le mausolée.

La situation à l'intérieur était la suivante : Martin Parker était toujours attaché à l'écarteleur. James Lupin était toujours enchaîné au mur pendant que Amélia Lupin lui morvait dessus. Quentin Waldon se trouvait toujours dans le taureau de métal et cognait fortement contre les parois. Capucine se trouvais accroupie dans un coin. Lily Potter était agenouillée au sol près du corps de ma nièce Justine. Et il y avait toujours un cadavre empalé dont il valait mieux ne pas toucher. Et Nathaniel Ravenswood était toujours aussi attaché sur la table. Ok. Priorité. Justine.

Je couru vers ma nièce et m'agenouillai à ses côtés. Lentement, je posai mes doigts contre son cou. Je ne sentais rien. Pas une ombre de pulsations cardiaques. Je retint un sanglot tout en pointant ma baguette magique en direction du coeur de Justine, ma main tremblant légèrement.

" Desfibrilaçium "



Je procédai au massage cardiaque durant plusieurs minutes, relançant des sortilèges de défibrilation avec un rythme constant. Toutefois, le coeur de Justine demeura obstinément arrêté. Les larmes coulaient sur mes joues sans que je ne puisse les retenir, je murmurai des prières muettes ... mais c'était fini. Je ne pouvais plus rien faire pour elle. Justine, ma nièce, était morte. Je regardai Lily avec désespoir, lui murmurai un "je suis désolée", puis me relevai. J'étais ... dévastée. Dévastée et en colère contre le Semeur de Cadavres.

Serrant ma baguette dans ma main droite, je me dirigeai d'un pas vif en direction de la table ou se trouvais toujours Nathaniel Ravenswood. Je lançai un Lashlabask "féroce" sur les chaînes qui le retenaient.



Les larmes coulant toujours sur mes joues, je tentai aussi de libérer Martin, James et Quentin ... sans succès. Je tremblais trop de rage, de tristesse et d'impuissance. Lentement, je me laissai tomber sur mes genoux, mit mes mains sur mon visage et laissai libre court à toute mon désarroi. Je devais demeurer forte, ne pas craquer ... mais là, c'était trop. Même pour moi.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1539
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Aoû - 8:52

Alastor Maugrey

Maugrey ne se fit pas prier. Dès que Rogue fut sortie du mausolée et qu'il prit la situation de Jenni Malefoy en main, le vieil Auror à la retraite se précipita en clautipotant vers l'endroit ou se trouvaient les autres victimes. Il avait eu bien du mal à se contenir pour ne pas y entrer avant et maintenant qu'il pouvait agir, bien personne n'allait se mettre dans son chemin ou il allait mordre ! Il passa entre Guenièvre Lakers et le bébé lion en beuglant un "poussez-vous arrghhhhh" avant d'entrer dans le mausolée. Il s'y figea net en voyant la scène qui se présentais sous ses yeux -- le valide et le magique.

' Grand Dieu ! TOUCHEZ PAS AUX CADAVRES ! "

Julianne venait de s'accroupir près de Justine Salton et d'amorcer une réanimation. Aucun mauvais sort ne la tua sur le coup mais cela n'empêcha pas Alastor de maugréer de sombres présages et d'y aller de "vigilance constante" à qui mieux mieux. Il leva même un index en direction de Minerva pour bien lui faire comprendre qu'elle devait pas toucher À RIEN GRAND DIEU ! Tous des inconscients ! Jamais ils n'auraient eu leur brevet d'Aurors, eux !

Le sorcier tourna son oeil magique en direction du taureau de métal. La voix d'un jeune homme qui n'arrêtais pas de taper sur le métal leur provenait. C'était énervant, ça ! Clautinant, Maugrey se dirigea vers le taureau aussi rapidement que ses pieds -- son bon et son mauvais -- le lui permettaient. Une fois près de l'objet de torture, il tapa fortement dessus de sa main BANG BANG en beuglant :

" MAIS ARRÊTEZ DE TAPER, ON S'ENTENDS PAS PENSER GRAND DIEU !!!! "

Cette fois, ce fut Minerva qui lui décocha un regard noir, ce qui fit immédiatement cesser le tapotement de Maugrey. En fait, il ne faisait plus que légèrement tapoter sur le métal, genre "tap tap tap" en murmurant "vigilance constante, argghhh, il va alerter le Semeur cet idiot mpppfffff" Reniflant un peu, l'ancien Auror pointa sa baguette sur la porte du taureau dans un geste nonchalant :

" Alohomora " gromelle t'il



Rien. Alastor fixa la porte quelques secondes avant de se mettre à frapper dessus en la secouant de toutes ses forces. Grand Dieu, elle allait ouvrir oui ou merde ! Pas juste ça à faire !!!!

" Ouvres toi Grand Dieu de Grand Dieu ! MAIS OUVRES TOI !!!! "

Il allait perdre patience là. Mppffghhhh !

+++


Minerva McGonagall

Minerva regardait les liens qui retenaient Martin d'un air noir. Ce n'était pas des petits liens de rien du tout qui allait lui tenir tête ! Non mais ! Elle allait tendre sa baguette à nouveau en direction des chaînes récalcitrantes quand Fol-Oeil fit une entrée saisissante. La sorcière sursauta légèrement, posant la main gauche sur son coeur. Merlin ! Cet homme était impossible ! Et ... quoi ?! Il la pointait de l'index comme si elle avait quatre ans ! Minerva décocha un regard sévère à Alastor avant de lui dire d'un ton impératif (comme elle le faisait avec ses neveux et nièces quand ils étaient petits et qu'ils se comportaient comme des idiots) :

" Alastor ! Cessez vos folies et aidez-nous "

Jetant un bref regard en direction de Julianne, qui tentais de réanimer la pauvre Justine Salton, Minerva agita sa baguette vigoureusement sur les liens de Martin, déterminée cette fois à réussir.

* Lashlabask *



Cette fois, s'en était trop ! Un juron sonore s'échappa des lèvres de la femme. Décidément. Un  lashlabask n'était probablement pas le sort approprié pour libérer le jeune Parker de sa fâcheuse position. Réfléchir. Difficile de le faire avec Alastor qui piochait sur la porte du taureau en gueulant ! Minerva décocha à nouveau un regard incendiaire vers l'ancien Auror avant de lui dire :

" ALASTOR ! Effectivement, on ne s'entends pas penser ! Arrêtez d'engueuler cette porte, il serait surprenant qu'elle s'ouvre avec un sésame ouvres-toi ! "

McGonagall marmonna quelque chose avant de lever son regard vers Julianne. La pauvre enfant venait de s'effondrer au sol, en larmes. Amélia Lupin, elle, continuait de câliner son fils. Bon. Soupirant, la femme leva le ton pour s'adresser à son ancienne élève et collègue :

" Amélia ! Si vous pouviez nous aider, nous avons besoin de vos connaissances en ce moment ... "

Ces liens étaient maintenus par une étrange magie. Ils avaient besoin de l'aide d'Amélia et vite !


James Lupin

Le garçon s'était mit à pleurer en voyant sa mère. Il aurait voulu la prendre dans ses bras et la serrer fort fort, mais il était attaché. De plus, il ne sentais plus ses bras depuis longtemps. Une partie de son cerveau lui disait qu'il n'allait plus les sentir jamais. Comment il allait faire pour tenir sa baguette magique à Poudlard ? Et faire ses potions ? Et tenir sa plume ? Et tourner les pages d'un livre ? Son cerveau refusait de le croire mais tout portait à croire qu'il ne pourrait faire ses études avec un handicap aussi restrictif. James ne voulait pas. Il ne voulait pas ! Il pleurait donc tant de peur, de soulagement que de dépit. Un bon moment s'écoula avant qu'il ne parvienne à reprendre ses esprits. Autour de lui, les adultes essayaient de libérer les prisonniers. Certains y parvenaient, d'autres non. L'enfant redressa un peu la tête pour regarder Fol-Oeil taper dans le taureau et Minerva qui appelait sa mère. La Maman de Tamarah, elle, pleurait. Mais ou ... ou était Tam ?

" Maman ? Maman, ou est Tamarah ? Maman ? Maman, il faut défaire mes chaînes, han ! "

Il voulait s'en aller. Un guérisseur pourrait lui rabibocher ses bras. Et il voulait aller voir Tamarah ! Et les autres aussi devaient être libres !

" Maman, han ! "


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 712
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Aoû - 11:54
Je pleurait toujours contre le corps de mon fils, tremblant de tout mes membres. Il était vivant ! C'était tout ce dont mon cerveau était actuellement capable d'enregistrer alors que, autour de moi, les membres de l'Ordre du Phénix s'activaient. Les victimes sortaient peu à peu des lieux et étaient transporté à Ste-Mangouste pour y recevoir des soins appropriés. Au travers mon épanchement émotif, je fini par percevoir la voix de James. Je redressai alors la tête pour le regarder d'un air d'incompréhension.

" Han ? Quoi qui a ? "

Je tournai la tête vers Minerva McGonagall qui me disaient qu'ils avaient besoin de mes connaissances. Ha ! Oui, oui, han ! Je me redressai, baguette en main. Je la tendit machinalement vers les liens qui retenaient mon fils, reniflant un peu.

* Lashlabask *



Les chaînes tombèrent au sol dans un tintement sonore. J'essuyai mes larmes et me retournai pour pointer cette fois ma baguette vers les chaines qui retenaient le pauvre petit Martin Parker sur une sorte d'écarteleur. Cette fois encore, j'agitai ma baguette.

* Lashlabask *



Cling. Il ne restais plus que la porte du taureau métallique sur laquelle Fol-Oeil tapotais comme un enragé. Okay, han ! Je lui fit signe de se pousser un peu avant d'agiter ma baguette pour effectuer un alohomora d'un geste assuré.



La porte s'ouvrit immédiatement. Je portai mon regard vers Minerva et lui dit d'un ton intéressé :

" Besoin d'autres choses, han ? Savez, un Lashlabask et un Alohomora, han, c'est pas si complexe à faire. "

Pourquoi m'avoir demandé mes connaissances pour ça ? Han ? Je haussai les épaules avant de me pencher vers mon fils que j'aidai à se relever. Ses bras étaient tout mous et ballottaient le long de son corps comme des spaghettis trop cuits. Mais ça irait. Les guérisseurs allaient lui arranger ça. Non ?

" Viens han ... on va à Ste-Mangouste, d'accord ? N'ait pas peur, tes bras vont s'arranger, han. Juste un petit sort de régulation sanguine et tout ça ... accroches-toi à moi pour marcher, d'accord ? "

J'aidai mon enfant à sortir du mausolée et, une fois dehors, je lançai un regard vers Severus qui était en train de se laisser prendre du sang par Jenni. Je lui fit un signe de tête en direction du mausolée avant de lui dire :

" Ils sont libérés han ... et Julianne fait une crise de nerfs "

Sans un mot de plus, je transplanai en direction de l'hôpital sorcier.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eden K. Ravenswood
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 109
Age : 30
Localisation : A Poudlard où elle reprend la transmission de son savoir
Age du perso : 37 ans (6 mai 1970)
Fonction : ¤ Maman de Nathaniel
¤ Professeur de Métamorphose
¤ Directrice de Serpentard
Patronus : Salamandre
Date d'inscription : 20/09/2015
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Sep - 9:30




Ca, il est clair qu'elle n'est pas dans sa grande forme et cela n'arrange pas sa situation. Tout ce temps, elle commençait à perdre espoir... Et pourtant, on avait finit par les trouver. Mais Eden était encore loin d'être tiré d'affaire. Elle sombrait de plus en plus dans la folie. Sa douleur au niveau de sa poitrine, son bras attaché qui s'y mettait aussi sans oublier sa forte fièvre et sa gangrène, on peut pas dire qu'elle a été gâtée. Pourtant, elle ne semble pas réagir lorsqu'elle voir le gobelin, persuadé qu'il s'agit de ses hallucinations. Cela fait peur. Mais tout allait trop vite pour le professeur qui était pour le moins amoindrie par ce temps passé entre les mains du semeur de Cadavres. Elle ignore même depuis combien de temps elle était là-dedans... Elle avait perdu tout repère... Elle devrait être habituée mais non, il n'y a rien à faire. Tout ce temps à durer une éternité... Rapidement, elle entend des voix et elle n'ose pas lever les yeux tellement elle ne semble pas comprendre la réalité de sa folie qui la frappe depuis plusieurs jours. Fatiguée, elle lutte depuis le début afin de ne pas sombrer. La douleur l'a maintient en quelques sorte éveillée mais depuis quelques heures, elle essaye de résister à l'appel du sommeil. Heureusement que son fils est là et qu'il lui rappelle sa présence. Son cri l'alerte. C'est peut-être le seul qui compte pour elle au jour d'aujourd'hui. Elle ouvre les yeux alors qu'elle allait s’endormir. Elle ne sent vraiment pas bien. Tout s'agitait autour d'elle mais tout allait trop vite et elle n'arrive pas à se concentrer.

Puis une voix... Cette voix, elle l'a connaissait. Il s'agit de la voix de son collègue, Remus. Que faisait-il là ? Elle mit plusieurs dizaine de seconde avant de se rappeler qu'il était membre de l'Ordre du Phénix. Un peu comme elle en quelque sorte. Elle était plus dedans en guise d'intervenant extérieur mais elle avait d'autre chose à faire. Cependant, tout cela n'avait pas d'importance. Elle était à bout de force et surtout fiévreuse. Elle ouvre à peine les yeux et murmure le prénom de son collègue...

« - Re... Remus... »

Lâchant alors ce qu'elle avait dissimulée, elle pouvait enfin souffler. Elle se laisse emporter par son collègue tandis qu'elle regarde son fils et elle lui montre un petit sourire. Tout ira bien... Du moins, c'est ce qu'elle se dit tandis que le Directeur de Gryffondor l'a transporte loin de ce lieu morbide et où elle avait suffisamment souffert. Elle s'accroche à lui avec autant de force que possible. Rapidement, elle est rejoint par un ancien élève de sa maison. Il faut dire que la réputation de la famille Malefoy n'est plus à faire même si celle-ci se tient tranquille depuis que Lucius avait été banni dans le monde des Moldus. Elle respire avec quelque peu de difficulté et elle ravale sa salive soudainement emparée du doute. Va-t-elle survivre à tout ça ? Elle l'ignore mais elle va devoir se battre pour... Mais j'étais loin d'imaginer que cela allait trainer quelque peu. Puis Remus transplane jusqu'au lieu où elle sera soignée. Durant le voyage, elle a dit des choses ayant aucun sens à Remus... Le pauvre...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» L'Oréal, parce que vous le valez bien [PV Jack]
» Mission 08: La Mort vous va si bien
» Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de... Ah, non, merde, c'est la version Moldue...
» Venez si vous l'osez...l'Enfant de la Mort vous accueille...
» Mission de sauvetage! [Illumina, Rick, Amynia et Othello]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Village de Pré-au-Lard :: Le Cimetière-
Sauter vers: