:: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Ollivander Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une deuxième baguette pour Lunard

avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Juil - 15:10
Une deuxième baguette pour Lunard
11 juillet 2007

Remus était libre depuis un peu plus de deux semaines maintenant. Il avait été brièvement hospitalisé à Saint-Mangouste pour sa surdité causée par le coup qu'il avait reçu à la tête. L'homme parvenait à nouveau à entendre mais il demeurait encore quelques bourdonnements surtout quand il était fatigué. Il avait aussi été traité pour ses brûlures à l'argent avant d'obtenir son congé. Puis, il lui avait fallu du temps pour se remettre psychologiquement du choc. Parce que oui, se faire enlever par un psychopathe, ça laissait des marques. Même pour Remus J. Lupin. Malheureusement, il n'avait guère put se reposer car son fils, James, avait été enlevé à son tour quelques jours plus tard. Quand il avait appris la nouvelles, Lunard avait crut mourir. Tout mais pas ça ! Pas son fils ! S'il l'avait put, il aurait prit la place de James. Il devait .... il devait le sortir de là.

Le directeur de Griffondor, après avoir convaincu sa louve qu'il devait se rendre acheter une nouvelle baguette s'il voulait récupérer James, se trouvais par conséquent actuellement sur le Chemin de Traverse. Évidemment, Amélia avait insisté pour venir avec lui. Elle allait le défendre, qu'elle disait. Ce qu'il pouvait l'aimer. Il lui tenait la main, grimaçant un peu à cause des bandages qu'il portait encore sur ses mains endolories. Depuis sa captivité, Remus semblait malade. Un peu comme quand il se transformait encore les nuits de Pleine Lune. Blême, amaigri, fatigué, plus vieux que son âge ... et malade. Il ne dormait plus. Non seulement il faisait des cauchemars liés à son enlèvement mais aussi il en faisait sur la disparition de son fils.Le Loup-Garou ne cessait de penser aux tortures que son enfant devait subir. Avoir une nouvelle baguette allait lui permettre d'avoir un certain contrôle sur la situation. Il ne se sentirais plus démuni.

Remus tint la porte de chez Ollivanders pour sa louve avant d'entrer à son tour dans la boutique. Il regarda autour de lui, fit un petit sourire et dit :

" Monsieur Ollivander ? Bonjour ... "

Il se croirait revenu à 11 ans ! Toutefois, Lunard savait que sa nouvelle baguette serait foncièrement différente de celle qu'il avait obtenu, enfant. Sa vie avait tellement changée ! Premièrement, il avait accepté plus ou moins sa lycanthropie qui, elle, avait beaucoup moins d'impacts sur son existence. Deuxièmement, il était marié et père de famille. Troisièmement, sa vision du monde avait changé depuis le temps. Et, finalement, les événements des années passées l'avaient changée aussi ... surtout son récent enlèvement. Bref, la baguette qu'il allait acquérir aujourd'hui serait le résultat de tous ces changements dans sa vie.

Codage par Libella sur Graphiorum




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 467
Age : 22
Localisation : Poudlard
Age du perso : 15 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Juil - 11:03
Enfin, Malka sortait de la maison Black. C’était la toute première fois depuis son retour de Sainte-Mangouste, et cela lui envoyait de désagréables flash-backs. Après son enlèvement par les Deux Grands aussi, il y avait eu une première sortie. Première sortie au Chaudron Baveur, où sa cousine Maryna lui était littéralement tombée dessus dans les toilettes pour dames, la forçant à participer à un douloureux rituel de désenvoutement pour lever un sortilège d’espionnage qu’elle portait à son insu. Bonjour le succès ! Aujourd’hui toutefois, elle espérait que les choses seraient différentes. Aujourd’hui, elle allait recevoir une nouvelle baguette. Elle n’était plus la petite fille qui s’était fait pipi dessus quatre ans auparavant.



Physiquement, elle allait de nouveau parfaitement bien. Comme annoncé par les Médicomages de Sainte-Mangouste, les effets secondaires liés à son traumatisme crânien s’étaient résorbés les uns après les autres et elle avait enfin cessé de fondre en larme à la moindre parole en l’air. La Gryffondor détestait pleurer. A l’ordinaire, les larmes ne lui venaient pas très facilement et se retrouver avec les yeux qui coulent toutes les trente secondes ne l’avait pas aidé à reprendre confiance en elle, très franchement. Ca la faisait se sentir… fragile. Vulnérable. Des sentiments que la possession d’une baguette devrait apaiser, ou du moins elle l’espérait.




Parce que psychologiquement, récupérer de ce qui venait de se passer était un peu plus difficile. Personne n’avait encore rien dit mais elle sentait bien que d’ici quelques jours, ils allaient arrêter de la laisser prendre du Philtre de Paix à chaque fois qu’elle voulait dormir et alors… Pour le moment, Malka avait moins peur de devenir addict que des cauchemars qui allaient forcément venir. Elle avait catégoriquement refusé de retourner à Sainte-Mangouste une fois sortie : non seulement c’était là qu’elle avait trouvé la tête (même si le souvenir de cet évènement était heureusement rendu flou et assez peu émotionnel grâce à un léger philtre d’oubli), mais encore, c’était de là qu’Herman Faussecreth s’était échappé. Et on aurait voulu qu’elle retourne au service de Psychiatrie pour se faire suivre, quand ils n’étaient pas capables de garder les patients dangereux enfermés ? Plus loin elle serait de cet endroit, mieux se serait ! A la place le Psymage Petrov était venu la voir une fois à domicile, moins pour elle que pour Faussecreth, justement. Il voulait savoir ce que ce malade lui avait dit exactement. Il avait beau avoir fait sa tête la plus professionnelle quand elle lui avait rapporté que Faussecreth parlait d’elle comme s’il la connaissait, comme s’il l’avait espionnée, quand il lui avait dit vouloir « l’exciter » et « la goûter », elle avait bien vu que ça n’était vraiment, vraiment, mais alors pas bon du tout. Il ne fallait pas être un génie pour se sentir terrifiée à l’idée qu’un psychopathe pareil ait pris un intérêt particulier pour vous. Raison pour laquelle elle allait avoir besoin de sa nouvelle baguette, que personne ne briserait cette fois.

« Bonjour M. Ollivander. Oncle Remus, Tante Amélia. »



Elle adressa un sourire timide à son oncle et à sa tante. Oncle Remus était là pour la même raison qu’elle aujourd’hui, et disons qu’elle n’avait pas exactement besoin d’un rappel supplémentaire de ce qui venait de ce passer. M’enfin. Il y avait un nouveau sens de camaderie entre elle et son oncle. Ils s’en étaient sorti ensemble, en s’entraidant.




Elle-même n’était pas non plus venue seule. Evidemment que Sirius l’accompagnait. Demander à sortir seule n’aurait pas marché une seconde. Sirius, et Nath. Nathaniel vivait toujours avec eux à la Maison Black, vu que sa mère était toujours prisonnière, alors, pourquoi est-ce qu’il ne serait pas venu ? Et puis, elle voulait qu’il soit là. Il était un rappel de temps heureux, et de bonnes choses à venir à lui tout seul. C’était presque enfantin, mais elle lui avait spontanément saisi la main en entrant dans la boutique. Ce petit geste discret était la seule raison pour laquelle elle souriait désormais plus sincèrement. Et tant pis si son père à côté d’elle tirait la tronche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Juil - 16:03
Garrick Ollivander

Garrick Ollivander se faisait vieux ! Il fêterait d'ailleurs ses 100 ans en septembre prochain. Si le vieil homme n'avait rien perdu de sa perspicacité et de son savoir-faire légendaire, il devait cependant bien admettre qu'il était plus fatigué qu'avant. Aussi était-il actuellement assis dans son arrière boutique,  en train de faire son inventaire. Pas qu'il ne souhaite prendre sa retraite, non, mais il fallait bien profiter du calme pour s'asseoir et faire les ennuyantes tâches administratives que réclamaient le métier de commerçant. Il avait bien dans sa tâche, peut-être trop bien d'ailleurs. Cette histoire de Semeur de Cadavres, ça n'encourageait pas les gens à flâner et faire les boutiques ! Enfin, si les gens arrêtaient d'enlever les enfants de Poudlard comme la Gazette du Sorcier le racontait, l'été lui amènerait bien vite de jeunes sorciers en quête de leur première baguette. Voilà qui allait relancer les affaires ! Le vieux marchand s'en réjouissait autant pour son chiffre d'affaire que pour le challenge en perspective : trouver la baguette qui conviendrait parfaitement à chaque client était un défi passionnant dont il ne se lassait pas malgré les années.


Aussi se leva-t-il avec une étonnante légèreté pour son âge lorsqu'il entendit retentir la clochette de sa boutique. Il avait un client ! Un sourire un peu malicieux aux lèvres, Ollivander passa donc derrière son comptoir pour découvrir avec un peu de surprise des visages familiers.


"Professeurs Lupin, bonjour."

Il se souvenait parfaitement des baguettes qu'il avait vendu à Remus Lupin et Amélia Potter, bien des années auparavant. S'ils étaient ici, c'était qu'il était arrivé malheur à l'une de ces baguettes et à cette idée, son coeur se serra comme s'il venait d'apprendre la mort d'un être cher. Il n'eut tout de fois pas le temps de demander la raison de la visite des Lupin que la clochette retentissait de nouveau.

"Quelle journée ! Bienvenue Monsieur Black. Mademoiselle Black... Monsieur Ravenswood."

Curieux, tout cela. Ses visiteurs n'avaient pas l'air très gai, ce qui lui confirmait que certaines de ses précieuses baguettes avaient été détruites. Il s'empara machinalement de son mètre à mesurer magique.

"Et bien, et bien, serait-il arrivé quelque accident ? Qui parmi vous désire une nouvelle baguette ? Il ne s'agit pas de problèmes de fonctionnement avec vos actuelles, j'espère."

Il se vantait de l'excellente qualtié de son travail. Mais parfois, les changements chez un sorcier faisaient que leurs baguettes ne leurs convenaient plus. Certaines baguettes reniaient leurs propriétaires, et cela n'était pas si rare que les sorciers ne voulaient bien le croire. Ollivander dévisagea ses clients de ses yeux clairs et perçants. Il pariait sur la petite blonde. Elle avait parlé la première et quelque chose dans la manière dont elle avait saisit la main de Monsieur Ravenswood dénotait un peu d'appréhension, lui semblait-il.

"Vous ressemblez de plus en plus à votre mère, Mademoiselle Black. Vous avez son port de tête exact."


Il se souvenait comme si c'était hier d'Evangeline Carroll. A onze ans, elle était déjà plus grande que sa fille ici présente, mais la petite née moldue avait le même maintien droit et déterminé malgré l'énervement du à ce qui avait dû être son premier passage sur le Chemin de Traverse. La demoiselle Black d'aujourd'hui ne semblait guère émerveillée, malheureusement. Quand à son deuxième client...  Il aurait opté pour Amélia Lupin. Elle était beaucoup trop silencieuse par rapport aux autres fois qu'il l'avait côtoyée.  Une véritable pie lors de l'achat de sa propre baguette, et pire encore lorsqu'elle était venue pour ses enfants !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 726
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 9:23
Une nouvelle baguette pour Lunard


Amélia était silencieuse. Jamais elle n'avait été aussi silencieuse de toute son existence sauf, peut-être suite aux "décès" de James & Lily et son exil en Australie. Oui, d'aussi loin que la mémoire de sorcier pouvait se rendre, Amélia Potter n'avait été aussi blême et stoique que depuis ces événements tragiques de 1980. Aujourd'hui, c'était la disparition de gens qu'elle aimait aux mains de Faussecreth qui la rendait si muette et qui donnait l'impression que la joyeuse sorcière n'était plus que l'ombre d'elle-même. Malka, Patmol, Remus ... et maintenant son fils James et sa nièce Morgane. Elle avait crut mourir quand Remus avait disparu mais maintenant que c'était Jamie qui était partie, maintenant elle était vraiment morte. Son fils. Disparu et prisonnier d'un criminel de la pire espèce. L'ancienne Serdaigle avait beau se dire que James était ultra intelligent et qu'il allait trouver un moyen de fuir, une partie d'elle-même lui hurlait que son enfant était mort et cela la rendait pratiquement invisible et terne. Tenant la main de Remus qui, malgré tout tentait de la rassurer de son air tendre et confiant, Pupuce entra dans la boutique d'Ollivander en retenant ses larmes. Dans quelques semaines, ils seraient venu ici pour chercher la baguette de James. Maintenant, elle rejetais de toutes les forces que, dans quelques semaines, ce serait l'enterrement de son fils.

Silencieuse, la directrice de Serdaigle regardait autour d'elle. Elle ne jeta qu'un bref regard en direction d'Ollivander avant que la porte ne tinte à nouveau. Il s'agissait de Sirius, Malka et le jeune Nathaniel. Amélia fit un mince sourire aux arrivants avant de reporter son attention sur n'importe quoi. Elle ne voulait pas penser mais avec un cerveau toujours en ébullition comme le sien, han, c'était pas facile. Lorsque Ollivander demanda si un accident était arrivé, la brune émit une sorte e piaillement débité, comme une pie en train de se noyer dans une flaque de pétrole. Un accident ! Mais oui.

" Si vous considérez que se faire torturer par le Semeur c'est un accident, il en est arrivé des tonnes han " marmonne t'elle

Elle ne dit ensuite plus rien, se contentant de fixer un point fixe en pensant aux ... disons aux grains d'herbe. Tout mais pas à James en train de souffrir ou pire, découpé en petits morceaux et mort.
Codage par Libella sur Graphiorum




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sirius Black
~+ MINISTÈRE +~
Nombre de messages : 363
Age du perso : 46 ans
Fonction : Auror au Ministère de la Magie
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Patronus : Chien
Date d'inscription : 31/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 9:57
Une nouvelle baguette pour Lunard

ft.

Sirius avait été extrêmement soulagé de la fuite de ses filles. Il s'était cru revenir à Azkaban tellement son âme avait été rempli de froideur lors de leurs disparitions. Toutefois, contrairement à Pupuce, c'était la rage et la détermination qui avaient prit le dessus. Il allait récupérer ses filles vivantes et en un seul morceau -- à tout le moins physiquement. Le Semeur de Cadavres n'allait pas lui retirer ce qui lui restait de famille. Quand Patmol et Malka étaient revenues, il avait couvert ses filles d'attention, de soins et d'attitudes de Papa gaga. Patmol avait fini par retourner chez elle, en compagnie de son époux et de son fils et Malka s'était retrouvée "toute seule". C'était pour le bien de sa fille que Patmol avait accepté que son ami Nathaniel vienne rester chez eux après la disparition de sa mère. Pour le bien de Malka et aussi parce que le Maraudeur ne pouvait pas laisser un enfant à lui-même dans ces moments de grands danger. Alors, même s'il présageait que le jeune Ravenswood tournait autour de sa fille, il avait accepté presque de bon coeur qu'il demeure à la maison.

Malka n'avait plus de baguette, tout comme les autres victimes du Semeur de cadavres. Par conséquent, quand sa perle lui avait dit qu'elle irait avec Nathaniel, le sorcier y avait mit son grain de sel. Pas question qu'ils y aillent seuls. Remus devait s'y rendre alors il fut décidé qu'ils se retrouveraient chez Ollivander le même jour. Sirius accompagnait donc les adolescents, son regard vif se posant sur les passants. Patmol se tenait prêt à agir au moindre soupçon. Le chemin se fit sans embûches et ils entrèrent dans la boutique.

Remus et Amélia s'y trouvaient déjà. Ses amis avaient l'air épuisés. Remus avait l'air malade et Amélia était blême et aussi silencieuse qu'une tombe. Ça faisait mal à voir. Sirius leur fit un signe de tête avant de se retourner vers Malka et Nathaniel pour les faire passer devant lui. Il remarqua alors que Malka tenait la main du jeune garçon. Okkkaaaayyyy. Okay, il fallait faire semblant de rien du tout. Il ne voulait pas être trop protecteur -- bien qu'il l'était déjà -- et il voulait que sa fille vive un peu de bonheur. Il se contenta donc de jeter un air légèrement noir (juste un peu) en direction du fils Ravenswood avant de reporter son attention sur M Ollivander.

" Nous sommes venus pour ma fille ... sa baguette a été brisée par ce dingue de Faussecreth " dit-il d'un ton brusque

S'il tenait ce type, Sirius le truciderait. Son regard se tourna ensuite en direction de Pupuce, qui venait de marmonner quelque chose. Le sorcier s'avança vers sa soeur de coeur avant d'entourer ses épaules de son bras. Il la serra un peu contre lui avant de lui dire d'un ton plus doux et affectueux :

" T'en fait pas, han. On va le retrouver ... puis James est un génie, han, comme toi ma Pupuce "

Sirius déposa un petit baisé sur la tempe de celle qu'il considérait comme sa soeur avant de lancer un regard empathique en direction de Lunard. Il comprenait très bien comment ses amis se sentaient. Il retourna ensuite vers sa fille et Nathaniel.
Il posa la main sur le dos de Malka et attendit la suite. Les mesures et tout le reste. C'était barbant. Il eu néanmoins un sourire fier quand Ollivander complimenta Malka. Il n'avait pas connu sa Maman mais si Malk lui ressemblait elle avait dut être super belle. En tout cas, Sirius était fier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 11:54

I
promise
you
Une nouvelle baguette pour Lunard






Comme promis Nathaniel accompagnait Malka sur le Chemin de Traverse, afin que le blonde qui faisait battre son coeur puisse obtenir une nouvelle baguette. Malgré son inquiétude grandissante pour sa mère -- pourquoi elle n'était pas encore parvenue à se libérer, est-ce qu'elle allait bien, avait-elle mal, était-elle morte et qu'allait-il lui arriver si c'était le cas ? Mamie allait certainement le prendre en charge ... mais comment passerait-il au travers ? -- le Serpentard essayait d'être fort. Sa mère lui avait toujours raconté que son père était l'homme le plus droit et le plus fort qu'elle avait jamais connu alors Nath voulait vraiment être digne de son père défunt. Il voulait que sa mère, quand elle reviendrais, soit fière de la manière dont il avait fait face à l'adversité. Puis, il voulait être là pour rassurer Malka. S'il s'effondrait, Nathaniel savait que la Griffondor allait s'occuper de lui remonter le moral alors que c'était elle qui avait le plus besoin de lui. Une attitude de Poufsouffle ? Peut-être. Mais Nathaniel Ravenswood n'était pas un Serpentard comme les autres.

Le jeune sorcier, malgré une certaine appréhension du fait qu'ils étaient accompagnés du père de Malka, marchait d'un bon pas aux côtés de son amie. Lui aussi jetait des regards vifs un peu partout. Il ne connaissait peut-être pas tous les sorts,
il n'était encore qu'un étudiant à Poudlard mais il savait très bien comment lancer un Stupéfix. Et s'il voyait Faussecreth vous pouviez vous assurer qu'il allait tenter le coup. Puis, le Ministère de la Magie n'allait pas le condamner pour avoir utiliser la magie en dehors de Poudlard. Pas s'il parvenait à capturer le Semeur de Cadavres ! Non ? Puis, il s'en foutais pas mal. S'il pouvait le capturer, il pourrait le forcer à lui dire ou se trouvais Maman. Tant pis pour les conséquences.

Nath entra chez Ollivander, faisant galamment passer Malka avant lui. Il avait de bonnes manières et n'avait pas été élevé à la va-vite. Puis, il fallait être galant surtout avec la fille qu'on aimait en secret. Puis, jamais il n'aurait pensé à passer devant une fille, de toute manière. La suite des choses fut inattendues. Effectivement, même si Malka lui avait déjà prit la main, jamais il n'aurait pensé qu'elle le ferait devant son père. Puis, c'était avant. Avant que d'étranges et nouveaux sentiments n'envahissent le jeune homme. Le fait que Malk lui prenne la main eu donc des effets physionomiques troublants. Premièrement, son coeur cessa de battre et son souffle fut comme coupé. Deuxièmement, il n'osait plus trop bouger comme si son corps était une statue. Troisièmement, il se senti rougir un peu. Ho là là !

" Heu ... salut, oui " dit-il à la fois à Ollivander et aux Lupin

Il risqua un regard en direction de Malka et lui fit un sourire timide avant de croiser le regard de Sirius Black. Ho. C'était un regard un peu noir et il était clair que le sorcier se retenait pour ne pas le balancer par le fenêtre ou lui dire quelque chose du genre "bats les pattes sinon je t'éventres". Pour toute réponse, Nathaniel serra un peu plus la main de Malk, comme pour assurer son "assurance" tout en regardant M Black d'un air innocent. Bha quoi ? N'avait rien fait. Par chance, Sirius se rendit auprès du Professeur A. Lupin, qui n'en menait pas large. Pauvre elle. Le Serpentard en profita pour regarder à nouveau Malka pour lui sourire de façon plus enjoué. Voilà. Pas eu de mort. Il attendit ensuite que M Ollivander fasse son travail, tenant toujours la main de la blonde demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 25 Juil - 18:28
Une deuxième baguette pour Lunard
Remus, appuyé sur la canne qu'il n'utilisais plus depuis des années, posa son regard sur M. Ollivander qui venait de sortir de l'arrière-boutique. Il lui fit un sourire légèrement las mais aimable avant de se retourner vers la porte de la boutique ou Sirius, Malka et Nathaniel Ravenswood venaient d'entrer. Le lycanthrope fit un sourire fatigué à son ami, sa nièce de coeur et son élève avant de reporter son attention sur sa louve, qui venait de s'insurger un peu contre le commentaire d'Ollivander. Remus serra un peu la main de sa femme, lui souriant d'un air encourageant pendant que Sirius venait la rassurer. Oui, ils retrouveraient James. Remus n'osait pas penser dans quel état, cependant mais il appréciait grandement le support de Patmol.

" Nous sommes venus pour moi, M. Ollivander " dit-il après que Sirius ait signifié qu'il voulait une baguette pour Malka

" Faussecreth a brisé la mienne ... " ajoute t'il

Remus porta son attention sur le nombre incalculable de boites qui se trouvaient devant lui. Il demeura silencieux, se demandant quelle baguette allait le choisir. Il tourna ensuite le regard vers Malka avant de lui sourire d'un air complice.
Ils s'en étaient sorti ensembles, Faussecreth n'avait pas gagné. Même s'il détenais des êtres précieux et que le temps leur était probablement compté, ils pouvaient espérer que ces derniers puissent, eux aussi, s'en tirer. Le lycan remarqua que les deux jeunes gens se tenaient par la main, bien entendu. Cela lui fit plaisir. Malka devait connaître un peu de joie dans sa vie.
Il savait cependant que, pour un père, voir sa fille avec un garçon était difficile. Il jeta un regard vers Sirius qui faisait de son mieux pour afficher une mine neutre. Remus ne put s'empêcher de faire un petit sourire avant de regarder Ollivander, qui venait de saisir son ruban à mesurer.

Codage par Libella sur Graphiorum




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 467
Age : 22
Localisation : Poudlard
Age du perso : 15 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 2 Aoû - 17:17
Etre hors de chez elle la rendait un peu sur les nerfs. Peut-être aurait-elle dû prendre une dose de Philtre de Paix supplémentaire avant de venir, finalement. Elle s'était retenue car elle ne voulait pas fausser le choix de sa baguette, mais il y avait tant de choses à analyser à l'extérieur, qu'elle commençait à le regretter un peu. Des gens, des sons, des odeurs, qui lui donnaient un peu envie de rentrer la tête dans sa carapace. Mais non, pas le choix. Elle devait être forte. Elle se tint un peu plus droite face à M. Ollivander, et se concentra sur la sensation de la main chaude de Nathaniel dans la sienne. Elle aussi avait le coeur qui battait un peu la chamade à cette idée, pour de bonnes raisons cette fois. Qu'est-ce qui lui avait pris, exactement ? C'était peut-être un peu osé, et en même temps, cela lui semblait si naturel ! Nathaniel avait des sentiments pour elle, c'était évident. Elle avait mis du temps à s'en rendre compte, mais depuis février dernier et la fameuse scène du bain surprise, elle s'était peu à peu aperçue que ce qu'elle avait pris pour de la simple amitié allait plus loin. Passés la surprise et le sentiment de flatterie initiaux, il fallait bien admettre qu'elle aussi ressentait un peu plus. Un plus qu'avec une grande pudeur, elle ne s'autorisait même pas à nommer intérieurement, mais un plus. Alors voilà, elle avait pris la main de Nath. S'il le souhaitait, c'était désormais à son tour de jouer.


Main qu'elle serra à présent un peu plus fort, en quête de réconfort. La mention du nom de Faussecreth l'avait fait se crisper, épaules légèrement rentrées comme pour encaisser un coup, avant qu'elle ne puisse se retenir. Elle n'était pas encore prête à voir ce nom flotter sereinement dans la conversation. Et puis, le gargouillement de sa tante lui brisait le coeur. Malka regarda sa tante, le regard fixe au loin. Voir Tante Amélia ainsi était physiquement douloureux. Tante Amélia était l'une des personnes les plus résilientes qu'elle connaisse. Jamais auparavant elle ne lui avait vu cet air... mort. Elle serra un peu plus fort la main de Nath et recula d'un pas, heureuse de sentir aussi la main de son père dans son dos, satisfaite de le laisser expliquer la situation. Voilà. Elle inspira lentement et se força à relâcher les épaules. Il fallait se reconcentrer sur Ollivander maintenant. L'objectif du jour était, après tout, de repartir avec la bonne baguette.


Elle dévisagea le marchand d'un air surpris et  se sentit rosir un peu. Elle, elle ressemblait à sa mère ? Elle avait oublié qu'Ollivander avait une telle mémoire mais c'était vrai, un jour, ses parents avaient dû venir acheter leur baguette chez lui aussi. C'était étrange d'imaginer sa mère adolescente.  D'un seul coup, l'envie de voir sa mère la submergea avec une violence qui la surprit, à tel point qu'elle se sentit trembler un peu. Maman. Si sa mère avait été là, elle aurait été en sécurité, c'était certain, et tout aurait bien été. Aucun malheur ne lui était arrivé, aucune rumeur de souffrance n'avait assombri son enfance jusqu'au moment où ses parents lui avaient été arrachés. Dans ses souvenirs, ils vivraient éternellement dans un monde plus heureux, parfait et sans tâches. Oh, Maman ! Elle avait tant de choses à lui dire en cet instant. Comment était-elle censée savoir quoi faire avec Nath sans sa mère pour la guider ? Pour la première fois depuis qu'elle lui avait saisit la main, la jeune fille se tourna vers son ami et vit qu'il lui souriait. Il venait même de lui rendre sa pression de main. Okay. Même sans sa mère, elle se débrouillait pour l'instant à peu près. S'efforçant de rester solidement dans l'instant présent pour ne pas se faire emportée par ses émotions, elle lui rendit son sourire du mieux qu'elle le pouvait, un petit sourire hésitant et plein d'espoir en dépit de lui-même, avant de lui lâcher la main à regret. Elle devait bien s'avancer d'un pas si elle voulait que Monsieur Ollivander la mesure !


Il suffisait de ne penser qu'à la chaleur de la paume de Nathaniel dans la sienne, et sans doute aurait-elle le bon état d'esprit. Oui. Et un peu de distraction aussi, pendant que le marchand de baguette agitait son ruban autour d'elle et de son oncle tour à tour.

"Monsieur Ollivander, pourquoi mesurez-vous les gens ? Si la plupart ont onze ans lorsqu'ils achètent leur baguette, c'est qu'ils vont encore grandir, non ?"


Elle-même avait bien grandi et c'était vraiment tant mieux. N'osant pas bouger pendant que l'homme travaillait, elle loucha un peu vers sa tante. Tante Amélia connaissait probablement déjà la réponse mais si non, apprendre quelque chose lui ferait peut-être plaisir ? Ce faisant, elle croisa le regard d'Oncle Remus et lui rendit timidement son sourire. Voilà. Si elle réussissait à se concerter sur sa nouvelle baguette, tout allait se passer pour le mieux. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 7:17
Garrick Ollivander


Garrick Ollivander observait ses clients, mais son esprit était déjà tourné vers ses précieuses baguettes. Lesquelles choisiraient leur nouveau maître aujourd'hui ? Il avait bien quelques idées mais... Trouver une deuxième baguette à un sorcier était un challenge tout aussi excitant que lui fournir sa première, quoi que différent. On pouvait bien sûr se baser sur la première baguette qu'il avait possédé, et essayer quelque chose de similaire, mais cela ne marchait pas toujours. Les gens changeaient. Quand bien même quelques mois seulement ne se seraient écoulés entre l'achat de leurs deux baguettes, la perte de la première était un évènement suffisant pour changer la donne.

"Bien sûr, bien sûr Madame Lupin. Je ne voulais pas paraître indélicat."

Se tenir au courant de ce qui se passait était indispensable dans sa ligne de métier. Lui lisait la Gazette du Sorcier religieusement, interprétant les actualités à la lueur des baguettes qui y apparaissaient, via leurs propriétaires. Cela lui permettait d'en tirer des conclusions sur la personnalité des bois, des coeurs... Mais la Gazette n'avait jamais précisé que les victimes du Semeur de Cadavres avaient toutes leurs baguettes brisées. En même temps, les survivants étaient rares, et les morts n'avaient pas besoin de baguettes. Ou du moins, c'était ce que pensait le grand public. Ollivander, lui, trouvait barbare les pratiques consistant à briser les baguettes des personnes décédées. Enfin, ces instruments avaient en quelque sorte une âme ! Sinon, comment auraient-elles choisi leurs sorciers ? Un instinct, tout au moins. Dans tous les cas, ce n'étaient pas de simple objets.  Il compatissait donc entièrement à la peine de Madame Lupin, mais pour lui, le bris de tant de baguettes était un événement tout aussi grave et douloureux.


Ce fut donc d'un air sombre qu'il s'avança pour mesurer les deux clients qui venaient de s'identifier. Malka Covey Black, et Remus Lupin. On ne pouvait pas gagner à tous les coups ! Pendant que Sirius Black réconfortait Madame Lupin, il commença donc à agiter son mètre devant ses deux clients avec une rapidité experte.

"Excellente question, Miss Covey Black.  Voyez-vous, la taille d'une baguette est à peu près proportionnelle à son propriétaire. Si vous étiez demi-géante, il vous faudrait donc une baguette bien plus grande que votre ancienne. Bois de cèdre, poil de licorne, 23 cm et flexible, hum ? Et puis, la taille d'une baguette est également liée au caractère de son propriétaire... et à quelques petits secrets professionnels."

Il ne pouvait pas tout révéler ! Là par exemple, il était en train de mesurer les narines de Miss Covey Black. Très bien, très bien. Celles de Monsieur Lupin, maintenant, et également ses petits doigts... une mesure plus imprécise chez sa première cliente, mais qui ne l'avait pas empêché de trouver une première baguette et ne l'empêcherait pas de lui en trouver une deuxième.  Bien, bien. Il était temps d'essayer quelque chose.  Il se détourna un instant, balaya du regard le mur de boîtes derrière lui. Oui. Sortant deux boîtes, il tendit la première, assez longue, en chêne blanc, à Remus Lupin.

"Essayons ça. A moins que vous ne souhaitiez tester une seconde baguette en bois de cyprès, comme votre première ? "

Bien sûr la baguette choisissait le sorcier, mais certaines préférences pouvaient jouer. Raison pour laquelle, d'ailleurs, il ne décrivait une baguette qu'une fois qu'elle avait choisit son propriétaire. Après un peu de considération, il reposa la deuxième boîte. Trop petite. Voilà, c'était mieux. Sortant une nouvelle baguette de 28 centimètres cette fois-ci, il la tendit à Malka avec un clin d'oeil.

"Allez-y, n'ayez pas peur, agitez-là."


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 548
Localisation : Avec ma louve
Age du perso : 46 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 9:35
Une deuxième baguette pour Lunard
Remus était inquiet pour sa louve. Jamais elle n'avait été aussi éteinte et aussi peu fidèle à elle-même. Le loup-garou craignais qu'elle ne tombe gravement malade. Que ferait-il si elle mourait ?Jamais il ne pourrait survivre à la perte de sa louve. Jamais. Amélia représentais pour lui beaucoup plus qu'un premier amour. Beaucoup plus qu'une épouse. Amélia était sa louve. Il était extrêmement rare qu'un loup-garou croise le chemin de sa louve ou de son loup, mais quand c'était le cas le lien qui les unissaient était si puissant que le briser s'avérait dangereux. C'était comme des âmes soeurs. On ne pouvait séparer des âmes soeurs. Remus, inquiet, se demandait donc comment faire réagir Amélia. Il avait envie de la secouer pour faire redémarrer son cerveau. James avait besoin d'eux ! Il avait besoin d'elle et de sa présence d'esprit. Et le seul moyen de faire réagir Amélia était de lui fournir un problème insoluble. Une énigme digne de son génie. Mais quel problème pourrait bien être suffisant pour la faire réagir ? Il fallait trouver une situation difficile, une impasse ... Amélia ne pourrait jamais y résister et ...

" Hum ? "

Remus regarda Ollivander d'un air distant. Il n'avait strictement rien compris de ce que le commerçant venait de lui dire.Tout ce qu'il vit, c'était que le vieil homme lui tendait une boite. Ha. Oui. Lunard eu un sourire avant qu'il ne prenne la baguette en main. S'il avait entendu ce qu'avait dit Ollivander, est-ce qu'il aurait voulu une baguette de Cyprès, comme sa première ? Est-ce que son manque de confiance en lui l'aurait emporté encore une fois ? On ne le saurait jamais. Baguette en main, il l'agita lentement, presque avec nonchalance.



Le sorcier fut surpris de sentir une chaleur l'envahir et l'envelopper bientôt. Des étincelles dorées s'élevèrent, tournèrent autour de lui avant de disparaître. Apparemment, cette baguette lui convenais parfaitement. Remus remit sa nouvelle baguette dans sa boite, sourit à M Ollivander et se prépara à payer. Il jeta un regard en direction de sa louve qui demeurait silencieuse. Elle aurait dut se mettre à sautiller partout en demandant quel bois c'était ... pour exposer ensuite toutes ses connaissances. Elle aurait dut être intenable. Mais, elle demeurait là, distante, pâle et silencieuse. Une nouvelle fois, Remus sentie l'angoisse le prendre aux tripes. Amélia était malade. Il allait la perdre si rien ne se passait.

Codage par Libella sur Graphiorum




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 726
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 11:05
Une nouvelle baguette pour Lunard


La sorcière regardait autour d'elle, distante et silencieuse. Elle savait qu'elle aurait dut réagir, prendre sur elle et tenter d'agir pour trouver son fils mais elle ne parvenait pas à prendre le dessus. Savoir son fils probablement mort lui retirais tout espoir. D'un air triste, elle tourna la tête vers Sirius, qui venait de lui entourer les épaules de ses bras dans une tentative de réconfort. Elle eu un petit sourire avant de reporter son attention sur n'importe quoi. Amélia sentie à peine le baisé que Sirius déposait sur sa tempe. Un génie. Oui,James était super intelligent han. Mais il n'avait ni baguette ni connaissances magiques (mêmes s'il avait lu des tonnes de livres).Comment pourrait-il se défendre contre un gros méchant ?Han ? Dites ? Comment ? Ho, il pourrait trouver un moyen de s'échapper et tout ça, mais s'il était attaché comme Patmol lui avait raconté qu'ils étaient ? Han ? Comment pourrait-il se libérer ? Puis, il subissait des tortures, han. Son petit bébé était blessé chaque jour qui passait par une espèce de psychopathe pervers. Lentement, Amélia se renfrogna en émettant un genre de grondement. Pourquoi ? Pourquoi James ? Ça n'avait pas de sens. À ses côtés, Ollivander prenait les mesures de Remus et de Malka. Pupuce le regarda faire quelques secondes avant de perdre son intérêt. Elle aurait dut être super excitée mais non.Pas envie. Pas du tout. Elle regarda à peine Remus agiter une baguette d'un beige pâle tirant sur le blanc. Probablement du chêne blanc. Probablement. Elle s'en foutais pas mal. Elle se foutais pas mal de tout sauf de la tristesse qui l'envahissait de toutes parts. James était mort, elle en était certaine. Qu'est-ce qui comptait alors ? Pas grand chose.
Codage par Libella sur Graphiorum




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 467
Age : 22
Localisation : Poudlard
Age du perso : 15 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 15:10
Malka n'osait pas bouger d'un centimètre tandis qu'Ollivander s'agitait autour d'elle, parfaite statue de sel qui se contentait de loucher pour regarder autour d'elle. Tout au plus hocha-t-elle précautionneusement la tête quand le marchand lui décrivit son ancienne baguette. Penser à sa baguette brisée lui donnait sincèrement un pincement au coeur. Elle avait aimé cette baguette. La nouvelle pourrait-elle seulement lui plaire autant ? Il le faudrait bien, pourtant.


Cela tirait un peu sur les yeux, alors pendant que le marchand prenait une mesure des mains de son oncle, elle tourna la tête vers Tante Amélia. Tante Amélia... grondait légèrement. Apparemment, elle n'en avait que faire des explications pourtant intéressantes de M. Ollivander. Elle avait l'air morte à l'intérieur.  C'était affreux de la voir comme ça, à tel point que ça donnait presque envie de pleurer. Mais, ça devait juste être ses yeux qui tiraient à force d'avoir regardé de tous les côtés. La vraie Tante Amélia qu'elle connaissait et aimait aurait dû piailler partout à propos de ce fameux "secret professionnel" qui exigeait que l'on mesure les narines des sorciers. Malka affaissa un peu ses épaules et se recula d'un pas pour laisser son Oncle essayer sa baguette en toute sécurité. Nathaniel avait beau être là, l'ambiance était bof.
Ne pas être dépitée commençait à lui demander pas mal d'efforts, quand des étincelles dorées se mirent à voler tout au autour d'Oncle Remus. M. Ollivander avait trouvé sa baguette du premier coup ! La jeune fille applaudit un peu, clairement impressionnée. Wow. Malka adressa un sourire un peu rasséréné à son oncle et au vendeur de baguette avant de s'avancer à son tour pour tester celle qu'il lui tendait. Elle lui semblait vraiment grande, par rapport à la précédente. Mais bon, elle allait forcément remarquer des différences alors, autant se lancer. Le bras tendu devant elle comme pour s'éloigner de ce qui risquait d'arriver, elle agita prudemment la baguette de haut en bas.

[Lancé de dés : échec]

ATCHOUM. La Gryffondor cligna des yeux et éternua une seconde fois, tout aussi bruyamment que la première. Elle était entièrement couverte d'une épaisse couche de poussière. Une bonne partie de la boutique aussi, d'ailleurs. Euh...

"Je crois que ce n'est pas celle-là."


L'euphémisme de l'année. Beurk, cette poussière. Trop sec pour l'élémentaliste d'eau qu'elle était. Elle déposa avec précaution la baguette dans sa boîte et se tourna vers sa famille. Ils étaient tous tout gris. Nath avait l'air de s'être pris un paquet de farine sur la tête, il n'y avait que ses yeux qui dépassaient. La jeune fille croisa son regard et... éclata de rire. Il était juste trop drôle. Et la tête de son père ! Est-ce qu'elle avait la même allure ? Son rire était spontané et il lui fallut quelques instants pour l'arrêté, évitant soigneusement le regard de Nathaniel. C'était la première fois qu'elle riait depuis son enlèvement, et elle avait l'impression que l'on venait d'enlever une grosse pierre qui lui aurait lesté l'estomac jusque là. La situation n'était peut-être pas idéale, mais elle avait besoin de trouver de l'humour quelque part si elle ne voulait pas se dessécher de chagrin sur place, et voir ses proches ressembler à des clowns enfarinés devrait faire l'affaire pour aujourd'hui.

"Je suis désolée pour le désordre, M. Ollivander."


Elle aurait tenté un sortilège de nettoyage, mais pas avec la baguette qu'il lui avait donné ! Cette baguette lui était allergique, on aurait dit. Tremblant légèrement d'un rire retenu, Malka tourna le dos à Sirius et surtout à Nath (ne pas le regarder, ou elle allait repartir !) et attendit de voir quelle baguette elle allait essayer ensuite. Espérons qu'il n'y aurait pas de catastrophe cette fois-ci !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 9 Aoû - 4:56
Garrick Ollivander


Professionnel, Ollivander s'était légèrement reculé pour laisser ses clients essayer leurs baguettes. Oh, il ne s'inquiétait pas particulièrement, il avait déjà tout vu. Si sa boutique avait un peu le plafond brûlé et ne semblait pas très propre au premier abord, elle était tout de fois parfaitement ignifugée, les meubles à tiroirs solidement fixés aux murs etc... Il y avait peu de risque que les dégâts causés par de mauvaises baguettes soient autre chose que cosmétiques. Mais dans tous les cas, il ne fallait pas se trouver soi-même dans la ligne de mire !


Monsieur Lupin essaya sa baguette le premier et le vieux marchand constata avec satisfaction qu'encore une fois, il ne s'était pas trompé. Trés joli, ces étincelles d'or, très élégant.  Du premier coup, ahah ! Pardi, il n'avait pas volé sa réputation.


"Félicitations Monsieur Lupin, cette baguette vous as choisi. 29,5 centimètres, relativement flexible, chêne blanc et crin de licorne. Quelle intéressante combinaison ! Saviez-vous que la baguette de Merlin était également en chêne blanc ? Quoi qu'évidemment, soit coeur soit inconnu. Il faut bien garder un peu de légende. Dans tous les cas, une excellente baguette pour les enchantements, très fidèle et très en phase avec la nature, quoi qu'exigeante d'un point de vue moral. Cela fera sept Gallions, s'il vous plaît."


Les baguettes en chêne blanc n'étaient pas très courantes, et véritablement demandeuses de qualités telles que le courage et la fidélité. Monsieur Lupin ayant été à Gryffondor, le choix était assez logique. Quant à la sensibilité avec les phases naturelles, quoi de moins surprenant pour un loup-garou sensible aux mouvements lunaires ? Voilà pourquoi Ollivander lisait la Gazette du Sorcier. Le "coming out" de Remus Lupin avait fait scandale en 1993, quand il avait commencé à enseigner à Poudlard, mais quatorze ans plus tard, l'information était bien utile au marchand ! Du bon travail, tout ça !

Passons maintenant au deuxième essai de la journée, pour Miss Covey Black cette fois-ci. Les yeux du vieux sorcier se mirent à pétiller quand il vit la précaution avec laquelle la demoiselle tenait sa nouvelle baguette et... ce n'était pas la bonne ! Ollivander toussa et agita la main devant son visage pour repousser la poussière. Charmante réaction, mais au moins, ce serait facile à nettoyer.

"Ne vous excusez pas, Miss Covey Black. Nous allons simplement réessayer."

Il agita sa propre baguette silencieusement, et la masse blanchâtre qui les recouvrait tous disparu promptement. Sa jeune cliente avait visiblement le fou-rire. Intéressant. Ollivander avait perdu son pari avec une première baguette en saule. Excellent pourtant pour les sorciers qui avaient peu confiance en eux, et porteur d'un grand pouvoir curatif. Mais à bien y regarder, il était vrai que la jeune fille devant lui était beaucoup moins chétive et renfermée que quatre ans auparavant. Bien, en ce cas... Il grimpa lestement  pour son âge sur son escabeau et sorti une boîte assez haute. Le coeur en était un peu inhabituel, mais elle lui semblait déjà mieux proportionnée. Oui. Il la tendit donc à sa jeune cliente.

"Tenez, essayez plutôt celle-là."


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 467
Age : 22
Localisation : Poudlard
Age du perso : 15 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 3:44
Le même bois que la baguette de Merlin ? Waouh ! Malka regarda son oncle avec une sincère admiration. Elle n'était pas si surprise qu'une baguette "exigeante" l'ait choisi : c'était un homme bien et bon et un sorcier accompli. D'une manière générale, Malka avait une haute opinion de Tante Amélia et Oncle Remus. Oh, elle respectait toute sa famille Maraudeuse, après tout ils avaient tous accompli de sacrées choses par le passé. Mais voir son Oncle James saoûle à longueur de journée cet hiver n'avait pas vraiment joué en sa faveur. Les Lupin, en revanche, avaient une tendance à être... solides. Rassurants et fiables. Et puis, Oncle Remus étaient quand même directeur de Gryffondor ! Rien que ça le marquait comme une personne d'exception, alors, elle n'était pas surprise que sa baguette soit aussi noble.


Elle aurait simplement voulu que ses essais de baguette à elle soient aussi concluants. Tournant le dos à Nath pour éviter que le fou-rire ne la reprenne, elle s'efforça de respirer calmement et hocha la tête quand Ollivander lui dit de ne pas s'excuser. Mmh. Elle était quand même gênée d'avoir sali toute sa boutique ! Heureusement, il venait de tout nettoyer rapidement. Elle le regarda donc escaladé sa propre boutique. Le mur derrière le comptoir était recouvert de centaines de boîtes. Elle se demandait bien comment il se souvenait de l'emplacement de chaque baguette. Il y en avait tellement ! Si elle devait les essayer toutes jusqu'à ce que l'une d'entre elle veuille bien la choisir, elle allait rester ici des jours entiers. Cette idée lui ôta définitivement toute envie de rire. Avec une légère appréhension, elle se saisit de la seconde baguette que lui tendait Ollivander. C'était un bel objet au bois tellement lustré qu'il semblait presque briller dans sa main, mais étonnamment froid entre ses doigts. Pointant un endroit où il n'y avait personne, elle agita la chose d'un geste infime.

[Lancé de dés : échec]

Un gémissement suraïgu sembla sortir de la baguette, une plainte à fendre le coeur et qui faisait certainement mal aux dents. Rentrant les épaules, Malka cligna des yeux : le monde semblait perdre des couleurs seconde par seconde. Elle lâcha précipitamment la baguette sur le comptoir, faisant cesser le bruit immonde, et l'étrange effet de noir et blanc devant ses yeux disparu. Hum, au moins, c'était propre ?


"Ca ne doit pas être celle-là non plus. On dirait que cette baguette était... dépressive."


Il était heureux que cette baguette n'ait pas voulu d'elle parce qu'elle n'en voulait pas non plus ! Quelle horreur ce bruit !



"Monsieur Ollivander, est-il possible qu'aucune baguette ne choisisse un sorcier ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 9:56
Garrick Ollivander


Ha. Non. Visiblement pas. Ollivander le sut dès que la main de Malka se referma sur cette baguette au coeur de griffe de dragon. Il avait cru que ... hum. Le vieil homme posa les mains sur ses oreilles en grimaçant légèrement. Vraiment pas la bonne. Lorsque la jeune Black relâcha la baguette fautive, Ollivander retira les mains de ses oreilles en souriant. Une baguette dépressive, hein ?

" C'est bien possible, oui ... " dit-il en prenant la baguette plaintive pour la remettre dans sa boite.

Il releva ensuite les yeux vers Malka, qui venait de lui demander si cela arrivait qu'un sorcier ne soit jamais choisi par une baguette. Il fit un sourire rassurant à la demoiselle avant de lui dire d'un ton calme :

" Jamais, Miss Black. Il y a une baguette pour chaque sorcier même si ce sorcier tente de ne plus en être un. Mon père m'a raconté que, quand il venait de reprendre la boutique des mains de son propre père, un sorcier particulièrement avide de taire sa magie à mit trois jours à se faire choisir par une baguette. Ce sorcier se nommait Yanis McAllister. Trois jours, vous vous rendez-compte ? Mais, il a fini par se laisser choisir. Tout sorcier a sa baguette qui l'attends "

Sur ces bons mots, le vieux sorcier se tourna vers les nombreuses boites qui se trouvaient devant lui. Il porta la main à sa bouche deux ou trois secondes avant d'élever un peu la voix en direction de l'arrière boutique.

" Guillian ? Peut-tu m'apporter la baguette de Séquoia que nous venons de terminer ? "

Avec un sourire, Ollivander attendit que son petit-fils Guillian arrive dans la boutique. Il était accompagné d'un petit garçon d'environ 11 ans. Tout fier, le vieil homme se tourna vers ses clients et dit :

" Voici mon petit-fils Guillian. Il reprendra la boutique. Et voici mon arrière-petit-fils Gildas. Il ira à Poudlard en Septembre. Baguette de Séquoia, 22,5 cm contenant un ventricule de dragon. "

Ha oui. Garrick tendit la main et prit la toute nouvelle baguette de Séquoia. Il la présenta à Malka avec un sourire confiant.
Ça devrait faire. Sinon ... le noyer noir ? Ou non ... le mélèze ? Mais voyons le Séquoia. Ça devrait être parfait.


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 467
Age : 22
Localisation : Poudlard
Age du perso : 15 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 15:39
Elle n'était pas exactement découragée par deux mauvaises baguettes, mais elle n'avait simplement pas envie de faire encore des catastrophes. La jeune fille bu les paroles du marchand de baguette. Pourquoi venir acheter une baguette si l'on ne voulait plus pratiquer la magie ? C'était un peu idiot ! Tout sorcier avait sa baguette qui l'attendait. Mais.. combien de baguettes exactement avait-on, hum ? Et si sa première baguette avait été, en quelque sorte, son âme soeur ? Deux baguettes identiques n'existaient pas, tout le monde savait ça. Toutefois, il fallait faire confiance à Monsieur Ollivander. C'était le meilleur fabricant de baguettes actuel, et le meilleur marchand aussi. S'il y avait bien un endroit où elle allait trouver, c'était ici. Elle se redressa donc, et attendit la suite.

"Bonjour messieurs."

Elle sourit aux nouveaux arrivants, un peu gênée d'être ainsi le centre de l'attention et se sentant rougir. Guillian avait une bonne trentaine. Et c'était le petit-fils d'Ollivander ? Mais quel âge avait le marchand ? Une lueur d'interrogation passa dans ses yeux, qu'elle réprima bien vite. C'était très impoli de demander leur âge aux gens ! Dans tous les cas, Gildas Ollivander était un petit garçon adorable. Peut-être serait-il bientôt un camarade d'école de Procyon ? Son frère avait chaque jour plus hâte de rentrer à Poudlard, et d'ailleurs, ils devraient repasser d'ici la fin de l'été pour que lui aussi ait sa propre baguette. Son bébé de petit frère avec une baguette ! Elle pouvait à peine l'imaginer. Elle allait avoir un mal fou à ne pas le couver, s'ils étaient dans la même maison. Et elle était persuadée que Pro serait à Gryffondor. Il était fils de Maraudeur, non ?
Bon. Se concentrer sur la baguette que lui tendait Garrick Ollivander. Apparemment, elle était flambant neuve, alors, ce n'était pas le moment de l'abîmer. Elle était brillante et d'un rouge un peu voyant à son goût, mais particulièrement attirant. Bien. Elle la prit doucement et la pointa vers le sol.

[Lancé de dé : réussite]

Le résultat fut immédiat. Une sensation de fraîcheur l'envahie et une légère brume argentée se mit à miroiter autour d'elle quelques instants avant de disparaître comme de la vapeur évaporée. La baguette semblait parfaitement à sa place dans sa main. D'ailleurs, elle avait presque la même taille que la précédente. C'était sa baguette !!! Malka se retourna pour adresser un sourire excité à son père et à Nath. Elle avait été choisie ! Incertaine, elle reporta ensuite son attention vers les trois Ollivander et se mordit légèrement la lèvre.

"Est-ce que je peux la garder ?"


Devait-elle vraiment remettre cette baguette dans sa boîte ? Il lui semblait qu'elle serait plus à sa place entre ses mains, toujours. Enfin, elle n'était plus sans baguette. Du bout du pouce, elle caressa sa nouvelle compagne. Ainsi armée, elle se sentait tout de suite moins vulnérable. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
Nombre de messages : 1605
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 18:20
Garrick Ollivander


Ollivander eu un sourire satisfait en voyant la réaction de la baguette de Séquoia. Il était certain qu'il s'agissait de la bonne.Avec tout ce que cette jeune fille avait vécue. On disait qu'elle avait maintenu sa force mentale, ce qui était surprenant. Le Séquoia était, par conséquent, le bois tout indiqué. Le vieil homme se tourna vers son arrière-petit-fils, qui avait regardé l'action avec de grands yeux impressionnés. C'était la première fois qu'il assistais au choix d'une baguette autre que la sienne; une baguette de Poirier 24 cm, souple, plume de phoenix. Visiblement, Gildas était impressionné et Ollivander mesurait la chance qu'il avait d'avoir eu des enfants et des petits-enfants et des arrières-petits-enfants pour prendre sa relève. La survie de la boutique était assurée ! Des générations de sorciers pourraient avoir d'excellentes baguettes pour partenaires. Le commerçant reporta son attention sur Miss Black, lui sourit aimablement et lui dit :

" Bien entendu, Miss Black. C'est à vous. Les baguettes de séquoia ont la réputation de porter chance mais, en fait, elles ne portent pas chance par elles-mêmes mais elles sont fortement attirées par les sorcières et les sorciers qui possèdent déjà l’admirable faculté de retomber sur leurs pieds, de faire les bons choix, de parvenir à tirer avantage d’une catastrophe. L’alliance de sorcières et de sorciers avec une baguette de séquoia a toujours de quoi intriguer et je m’attends généralement à entendre rapporter des exploits passionnants lorsque je vois sortir de ma boutique de tels partenaires."

Ha, c'était tout un art de trouver la bonne baguette et de savoir, la plupart du temps, que son porteur sera enclin à d'admirables choses. C'était peut-être ce que Ollivander aimait le plus dans son métier. Ça et confectionner les baguettes, bien entendu. Mais, il se faisait bien vieux, sa vision avait passablement baissée. Oui, en septembre, à son anniversaire, il laisserait la boutique à Guillian.

" Cela vous fera sept gallions, je vous prie "

Ollivander tapota sa caisse à l'aide de sa propre baguette magique et y déposa les gallions donnés par Remus Lupin. C'était une belle journée !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 01/01/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 10 Aoû - 19:36

I
promise
you
Une nouvelle baguette pour Lunard






Nathaniel observait attentivement ce qui se passait, curieux de savoir quelles baguettes allaient choisir le Professeur Lupin et Malka. Sa main toujours confortablement installée dans celle de la blonde jeune fille, il se sentais à la fois le coeur léger et débordant d'une énergie électrique. Il aurait eu envie de sourire jusqu'aux oreilles en chantant à tue-tête mais il se retenait visiblement pour ne pas trop déplacer de l'air. Monsieur Black n'aurait pas apprécié qu'il fasse du chahut et qu'il déconcentre Malka. Le jeune homme demeurait donc le plus calme possible bien que son coeur veuille sortir de sa poitrine. Il fut impressionné en voyant quel bois avait choisit le professeur Lupin, évidemment. Mais, en même temps le chêne blanc, selon ce qu'en racontais Ollivander, cadrait très bien avec la personnalité du Vice-Directeur de Poudlard. En fait, ce n'était peut-être pas si difficile que ça de travailler dans le monde de la vente de baguettes magiques. Il suffisait de connaître les personnalités, non ? C'était une question de psychologie. Quelque chose comme ça. Bien entendu, c'était plus complexe mais Nath n'eut pas trop le temps de s'étendre dans sa tête sur le sujet, parce que Malk venait de lui lâcher la main pour agiter une nouvelle baguette qui .... hooooooooooooooo ! Une poudre blanche venait d'asperger tout le monde ! C'était super marrant ! Nathaniel se mit à rire non seulement entraîné par Malka dans cette hilarité mais aussi parce que c'était très très drôle. On aurait dit qu'un immense gâteau venait d'exploser en plein milieu de sa confection. Le Serpentard dut se mordre la lèvre pour cesser de rire comme un débile. Puis, une deuxième baguette lui fit perdre l'envie de rire. Mais ... c'était quoi ce son ? On dirait une banshee ! IIirrrrkkkkkk ! Nathaniel regarda Malka avec une horrible grimace. Non. Non, pas du tout la personnalité de Malk ça. Ça aurait mieux convenu à une sorcière larmoyante qui se plaint tout le temps. Pas à sa somptueuse Malka. Bref. Ollivander appela ... son petit-fils et son arrière-petit-fils. Whooa. Il était si vieux que ça, Ollivander ? Il devait au moins avoir 117 ans, non ? Peut-être pas tant que ça, mais ... en tout cas. Il était croulant. Nath fit un petit sourire au futur élève de Poudlard avant de reporter son attention sur Malka qui ... hoooooooo ! Cette fois, c'était la bonne !

" Génial ! " dit-il en applaudissant

Nathaniel écouta ce que racontait Ollivander tout en hochant la tête. Ouais, Malk allait certainement faire des exploits fabuleux ! Puis, elle était géniale alors normal qu'elle fasse de bons choix et tout le reste de l'explication. Bon, bon. Affichant un grand sourire, le Serpentard regardait Malka avec une fierté bien mal contenue. Sa baguette était super colorée et tout !

" Sûr qu'elle va faire des exploits géniaux ! "
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 467
Age : 22
Localisation : Poudlard
Age du perso : 15 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy
Date d'inscription : 04/10/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 5:33
Malka se sentit rougir en entendant les applaudissement de Nath derrière elle. Elle allait devenir aussi rouge que sa baguette ! En cet instant, elle était vraiment contente. Et que penser du fait que sa baguette contenait un coeur de dragon ? Jamais elle n'aurait pu deviner ça. Sa précédente baguette contenait un crin de licorne, une créature discrète et gracieuse qu'elle imaginait disparaître silencieusement dans un sillage argenté, perdue dans les profondeurs intouchables de la Forêt Interdite. Mais un dragon ! Une énorme créature capable de voler, puissante, féroce et sans peur, capable de cracher du feu ! Elle, un coeur de dragon ! Vraiment, elle était impressionnée et honorée.


Encouragée par M. Ollivander, elle prit donc la boîte vide de sa baguette et la glissa dans l'une des poches profondes de sa robe. La baguette, elle, restait dans sa main droite ! Bouche légèrement bée, elle écouta les explications du vieux marchand avec fascination. Non seulement sa baguette avait un bois exotique mais en plus, elle portait chance ? Enfin, pas exactement. Elle eut un petit sourire. Oui. Elle n'aurait jamais vu les choses sous cet angle, mais peut-être que sa nouvelle baguette allait l'aider à le faire. Elle avait toujours considéré qu'elle avait eu de la chance dans ses malheurs. Comme se faire adoptée par Sirius, par exemple. Mais peut-être qu'elle avait contribué à provoquer sa propre chance ? "Tirer avantage d'une catastrophe", comme disait Garrick Ollivander. La jeune Gryffondor considéra la belle baguette neuve dans sa main. Exploits passionnants, hein ? Elle n'en demandait franchement pas tant, mais elle se sentait incroyablement flattée et pleine d'un élan de confiance en elle. Sa baguette pensait qu'elle avait un excellent jugement, en plus d'une grande résilience. Et elle allait être sa nouvelle compagne et le lui rappeler tous les jours désormais. C'était grandement encourageant !

"Monsieur Ollivander, merci. Je vous promet d'en prendre le plus grand soin."


Elle se recula légèrement pour laisser son père payer. Elle n'avait pas vraiment d'autre mot que "merci", mais quelque chose lui disait que le marchand comprendrait sa sincérité. Et maintenant... il n'y avait plus qu'à attendre la rentrée et son retour à Poudlard pour pouvoir se servir de sa belle baguette ! Nath la voyait déjà faire des "exploits géniaux", et Malk pouffa légèrement à cette idée, lui adressant un sourire complice et rosissant de plus belle. Nathaniel pensait toujours trop bien d'elle. Et ce n'était pas désagréable !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
Nombre de messages : 726
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde
Date d'inscription : 23/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû - 8:59
Yiiiii. Ce sera tout ce que je ferai comme commentaire. Yahou. Remus avait une baguette du même bois que Merlin, du premier coup. Hourra, hourra. Bon. Je poussai un profond soupir avant de sortir six Gallions de ma bourse, Gallions que je posai vivement sur le comptoir d'Ollivander. Je ne pouvais cesser de penser que mon fils était, en ce moment même, probablement en train de se faire torturer. Ça m'obsédais mais on dirait que je n'arrivais plus à refaire vivre mon énergie. J'observais toujours un peu n'importe quoi en silence quand, soudain, tout devint blanc autour de moi. Je me retrouvai bientôt avec les cheveux et les vêtements tout farineux. Machinalement, je passai une main dans ma chevelure question de retirer un peu de blancheur. Je fit un léger sourire à Malka avant de me remettre à ma contemplation vague. En fait, je tentais de réfléchir mais rien ne venait. Mon cerveau était vide. Cette fois, il était vraiment étiolé pour de bon. Alors, je tentais de réfléchir de toutes mes forces. Sans grande conviction. Est-ce que c'était ça la dépression ? Faudrait que je le demande à Léa-Lily. Je jetai un petit regard vers le petit-fils et l'arrière-petit-fils de Ollivander. Ha. Le petit irait à Poudlard en septembre ? Je me demandai une ou deux secondes s'il ressemblait à un Serdaigle puis, près de moi, Malka fit illuminer sa baguette. Bois de ... de ... de je ne savais plus trop. Je lui sourit encore avant de froncer les sourcils un peu. Rien. Rien dans ma tête. Je devais ressembler à mon frère !
Haha. De l'humour ? Ok. Peut-être que mon cas n'était pas désespéré.




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Deuxième cadô Pour Mon Maître Sadique
» Une deuxième dizaine pour notre barde timide !
» Une baguette pour Tara, siouplait !
» 365 escargots pour deuxième anniversaire du forum ! [Images]
» En route pour la gloire (sujet fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Ollivander-
Sauter vers: