Harry Potter à notre saveur !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La levée des survivants [Fin du scénario]

Aller en bas 
AuteurMessage
Severus Rogue
~+ DIRECTEUR +~
~+ DIRECTEUR +~
avatar

Nombre de messages : 605
Age du perso : 48 ans
Patronus : Biche

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
90/100  (90/100)
Gallions: 1550
Inventaire:

MessageSujet: La levée des survivants [Fin du scénario]   Sam 7 Oct - 19:47


La levée des survivants

On raconte aux enfants que, lorsqu'ils ne sont pas sages
Le croque-mitaine ira les dévorer
De monstre il est le Roi et craint sur son passage
Même le pire d'eux se doit de l'honorer

7 octobre 2007

On raconte aux enfants que le croque-mitaine est mort. Terminé les nuits de terreur, les angoisses et les peurs. Le croque-mitaine est mort et avec lui l'effroi et la noirceur. Maintenant le jour se lève et rien ne pourra plus menacer les bonnes gens. On raconte aux enfants qu'ils ne doivent plus rien craindre. On raconte aux enfants que tout ira bien. Dorénavant et à jamais. Parfois, on leur raconte aussi des mensonges. Parfois, seulement.

Severus venait tout juste de se sortir de la forêt de Narws en compagnie des derniers survivants de Faussecreth. Le visage encore parsemé de brûlures à demies guéries, quelques égratignures dues à des combats contre des créatures magiques dans la forêts sur les mains et les joues, Rogue se portais somme toute bien. Après s'être libéré de l'emprise de ses filles qui lui avaient toutes sauté dessus comme des banshee, le sorcier s'était immédiatement rendu à Poudlard, Lily à sa suite. Il voulait rencontrer ses élèves et leur assurer que, maintenant, tout était revenu à la normal. Il voulait aussi reprendre sa vie comme si rien ne s'était produit. Severus ne voulait pas s'arrêter aux agissements d'un vulgaire malade mental qui n'était plus que souvenirs. Puis, il était le Directeur de Poudlard, non ? Dumbledore aurait agit de même. Oui, bien que l'ancien Mangemort ne l'admettrais pas, il désirais prendre exemple sur celui qui avait cru en lui. Le seul qui avait cru vraiment en lui dans la période la plus sombre de sa vie.

Il était, par conséquent, passé brièvement dans ses appartements de Poudlard question de se changer, se nettoyer et prendre une allure convenable. Puis, il s'était rendu dans la Grande Salle après avoir envoyé un  message à tous les directeurs de maison. Il attendait tous les étudiants, professeurs et personnel de Poudlard dans la Grande Salle. Assied sur la chaise de la direction, les mains croisées devant lui, il attendait, Lily à ses côtés. Cette dernière lui tendit la main et, bonnement, il lui donna la sienne. Il avait besoin de son contact. Et, il n'avait rien à foutre des rumeurs stupides. On avait largement dépassé ce stade. Aujourd'hui était un jour de fête. Un jour béni. Et il n'avait pas l'intention de passer à côté.
Codage par Libella sur Graphiorum


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 526
Age du perso : 16 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Dim 8 Oct - 7:42

C’était forcément une mauvaise nouvelle. Pourquoi, sinon, Madame Pince aurait-elle demandé à tous les élèves présents de quitter la bibliothèque pour se rendre dans la Grande Salle ? Certes, en cas de danger, la procédure était de confiner tout le monde dans leurs salles communes respectives. Mais les annonces importantes avaient lieu dans la Grande Salle. Et pourquoi les interrompre dans leur étude un dimanche après-midi si ça n’était pas pour quelque chose d’important ? Malka s’était levée et avait rangé ses affaires en silence avant de s’insérer sans effort dans le flot d’élèves convergent vers la Grande Salle, le visage scrupuleusement neutre malgré une expression fermée. Elle était Préfète. Elle devait montrer l’exemple. Calme, efficace, obéissante, prenant le temps de faire un détour par les toilettes des filles pour informer ses occupantes de l’obligation de se rassembler. Seule sa main droite, serrée à rendre ses jointures blanches sur sa baguette, tremblant légèrement, trahissait son stress. Qu’y aurait-il pu avoir d’important à leur dire ? Elle avait quelques idées et aucune n’était réjouissante. Le Directeur Rogue, qui était ostensiblement absent depuis plus de deux semaines, avait en réalité été kidnappé par le Semeur de Cadavres, et l’on venait de retrouver son corps. Kahlan, sa camarade préfète, et dont cette fois elle était absolument sûre qu’elle avait bien été kidnappée par le Semeur de Cadavres, était morte. De nouveaux élèves avaient été kidnappés. Le Minsitre de la Magie avait (encore) été assassiné. Poudlard allait fermer.  Bref. Il y avait plein d’options, mais c’était forcément une mauvaise nouvelle. Y avait-il eu une seule bonne nouvelle d’annoncée depuis longtemps ? Depuis le retour de son père, Malka était plus sereine et en meilleure santé, mais elle ne s’était certainement pas transformée en optimiste naïve d’un coup de baguette magique.



La Grande Salle était étrangement silencieuse. Ce genre d’évènement aurait dû susciter une vague de chuchotements, mais non. Malka se glissa silencieusement à sa place habituelle sur le banc des Gryffondor, et commença immédiatement à se tordre le cou pour vérifier que tout ceux auxquels elle tenait était présents. Son frère. Nathaniel. Ses cousins James, Maxime et Samuel.  Tamarah. Ses amies Clara et Capucine. Ses camarades de maison. Les autres préfets. Est-ce que quelqu’un manquait à l’appel ? Par tous les pouvoirs d’Avalon, faites que personne ne manque à l'appel ! C’était compliqué d’être sûre, étant donné qu’il y avait toujours la possibilité que les parents de quelqu’un l’ait juste retiré de l’école à la dernière minute. Malgré tout, le cerveau de Malka tournait à plein régime, s’efforçant de tenir les comptes. C’était toujours une meilleure occupation que d’essayer de deviner ce qu’on allait bien pouvoir leur annoncer. D’ailleurs… Ayant fini de scanner la table des Serdaigle, elle dirigea son regard vers la table des professeurs pour voir qui voulait prendre la parole, et se figea, incertaine. Le Directeur Rogue était revenu ! La moitié de son visage était rose vif, comme si des sortilèges de guérison avaient fait renaître une peau flambant neuve sur ses joues. Et… il tenait la main de Tante Lily. Malka savait que sa tante avait divorcé d’Oncle James parce qu’elle était amoureuse du Directeur Rogue (difficile à louper quand son Oncle, plus ou moins alcoolisé, avait passé des mois à pester contre), mais jamais elle ne les avait vu avoir le moindre geste d’affection l’un envers l’autre. Pas en public. Pas pour de vrai. Elle écarquilla légèrement les yeux. Est-ce qu’il avait l’air… content ? Satisfait ? Le Directeur Rogue n’avait pas le visage le plus expressif du monde, mais elle aurait juré qu’elle pouvait lire une expression… positive, à tout le moins, sur son visage. Sur la table, la main qui serrait sa baguette de séquoia continuait de trembler. Est-ce que ça signifiait qu’il n’allait pas annoncer la fin du monde, finalement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
~+ SERPENTARD +~
avatar

Nombre de messages : 79
Age du perso : 15 ans (16 octobre 1982)
Fonction : 4ème année, Serpentard
Patronus : Aucun

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions: 75
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Dim 8 Oct - 16:28

Nathaniel se trouvais aussi à la bibliothèque en compagnie de Malka. En dehors des cours, il voulait passer le plus de temps possible avec elle. Attablé derrière des livres, plume à la main, il était en train de composer un rouleau de parchemin pour le devoir du Professeur Malefoy. Ils devaient expliquer, en cinquante mots, en quoi les changements d'ingrédients dans une potion pouvaient changer négativement ou positivement leurs propriétés et nommer quelques-uns des changements possibles. Pour le moment, le Serpentard n'avait écrit que six lignes, trop occupé qu'il était à tenir la main de Malk et à l'admirer. Puis, c'était la fin de semaine ! Le devoir était dut pour demain, d'accord. Mais, il pourrait toujours le compléter ce soir dans sa salle commune.

Le jeune homme allait murmurer quelque chose à Malka quand Mme Pince avisa tout le monde qu'ils devaient se rendre immédiatement à la Grande Salle. Nath lança un regard intrigué et inquiet à sa petite amie avant de rassembler ses affaires. S'ils voulaient tout le monde rassemblé ... dans la Grande Salle en plus. Ça sonnait annonce. Et avec ce qui se passait actuellement, les annonces n'étaient pas vraiment quelque chose de positif. Ils allaient fermer l'école. Ce ne pouvait qu'être ça. Ou alors ... quelle nouvelle pouvait concerner tout le monde ?

Marchant dans les couloirs en compagnie de Malka, se frayant un chemin parmi l'attroupement, Nath tentais d'entendre les rumeurs qui circulaient. Mais comme tout le monde parlait en même temps, les mots étaient difficilement perceptible.

" Tu crois qu'ils vont fermer l'école ? " demande t'il à Malka

Sa mère le lui aurait dit en avance. Alors ce ne pouvait pas être ça. Hormis que ... que sa mère ait été à nouveau enlevée ! C'était ça, il y avait eu d'autres enlèvements et sa mère était encore partie. Angoissé, le Serpentard serra la main de Malka dans la sienne, en proie à une envie pressante de s'enfuir. Il ne voulait pas connaître cette nouvelle ! Ce ne pouvait qu'être de la merde !

Malka et lui finirent par entrer dans la Grande Salle qui s'emplissait rapidement. Pour le moment, tout le monde se croisaient et prenaient place. Nathaniel ne se rendit pas à la table des siens. Pas question. Pas question qu'il apprenne une mauvaise nouvelle loin de celle qu'il aimait. Il s'assied donc près d'elle et tourna immédiatement les yeux en direction de la table des professeurs. Il y avait deux personnes ici qui comptaient le plus au monde pour lui. Sa mère et Malka. Malk était à côté de lui, en sécurité. Sa mère ... ho par les poils du derrière de Dumbledore !!! Non, sa mère n'était pas absente, elle était là mais ...

" Rogue ! Merde, t'a vu ? Rogue est là ! "

Bien là !!! C'était une bonne nouvelle ! Cela voulait dire que les prisonniers avaient été libérés ... ou qu'ils s'étaient échappés. Mais pourquoi les rassembler ici ? Quand les autres étaient revenus, ils avaient simplement mit une note dans les salles communes. Pourquoi c'était différent maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tamarah Jedusor
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 74
Age du perso : 11 ans
Fonction : + Première année; Gryffondor +

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Dim 8 Oct - 16:44

La fille Jedusor était dans sa salle commune depuis cinq minutes quand le Professeur R.J Lupin était venu chercher tout le monde. Ils devaient aller dans la Grande Salle. Immédiatement. Tamarah avait bien observé l'air du père de James et elle avait jugé qu'il semblait heureux. De bonne humeur, en tout cas. Il n'avait pas l'air attristé ou inquiet. Il leur avait sourit simplement, mains dans les poches dans une attitude mystérieuse mais décontractée. Alors, la jeune fille n'était pas vraiment inquiète ou effrayée. Ils devaient être demandés à la Grande Salle pour ... pourquoi au juste ? Halloween approchait, c'était peut-être pour leur annoncer une fête ? Mais, en même temps, ça ne faisait aucun sens. Cela aurait été affichée dans les salles communes.

Intriguée plus qu'autre chose, Tam était sortie de la salle commune des Griffondor avec ceux qui s'y trouvais. Elle emprunta les escaliers magiques et, une fois parvenu près de la Grande Salle, elle arrêta ses pas, le visage tourné en direction des escaliers qui menaient aux cachots. Elle avait à peine quitté Kevin ... son jumeau allait bientôt arriver. Quand elle le vit, elle eu un sourire, lui envoya la main et l'attendit.

Ensembles, les jumeaux Jedusor entrèrent dans la Grande Salle ou des conversations assourdissantes avaient lieu. Tout le monde prenait place. Tamarah chercha James des yeux et, quand elle le vit, elle lui envoya la main en souriant. Il était en train de sautiller très très très vivement sur son banc, un immense sourire aux lèvres et il regardait la table des Professeurs d'un air sur-excité. Mais ... qu'est-ce ...

" PAPIE !!!! " hurle t'elle

Elle se foutais qu'il y ai plein de monde. Elle se foutais des regards qui allaient se poser sur elle. Tamarah se mit à courir, plantant Kevin derrière elle. Elle traversa la Grande Salle à la course, grimpa les marches de l'estrade des Professeurs -- au diable les conventions ! -- et sauta sur son grand-père, le serrant fortement contre elle. Papie ! Papie était là !

" Papie ! Papie ! Tu ... tu vas bien ? Et ... Papa ? Ou est mon Papa ? "

Tamarah se recula n'en lâchant pas moins Papie qu'elle regarda d'un air critique. Il avait des traces de blessures sur le visage qui l'a fit un peu blêmir. Papie. Papie avait été blessé ... et si Papa ...

" Papie, est-ce que Papa va bien ? Dit moi la vérité ... je suis assez grande pour l'entendre " dit-elle en prenant son air le plus courageux

Pas certain qu'elle soit prête au pire. Mais, elle serait forte. Aussi forte que sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
~+ SCÉNARIUM +~
avatar

Nombre de messages : 1707

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Mer 11 Oct - 15:30

Procyon Black

Ou se trouvais Procyon ? Ici et là. Tantôt en train de plaisanter avec une fille. Tantôt en train de se balader en tombeur dans les couloirs. Mais, en ce moment, il se trouvais avec son meilleur ami James Lupin. Ce dernier jacassait comme une pie pendant que Pro était occupé à trouver un autre passage secret. Son père lui avait parlé d'un passage qui lui permettrais de se rendre directement chez Honeydukes et il voulait aller se chercher des bonbons. Le Griffondor aurait dut lui demander plus de précision ! Là, il était obligé de chercher !

" James, arrêtes de parler ! J'me concentre, han ! " dit-il en tapant sur une pierre

La pierre ne bougea pas du tout, ce qui fit soupirer Procyon. Il était certain que ...

Le jeune sorcier se retourna en prenant un air innocent. Nick-quasi-sans-tête venait de traverser le mur. Sans attendre, le fantôme de Griffondor leur avait dit de se rendre dans la Grande Salle, que tous les élèves et le personnel de l'école y étaient attendus. Intrigué et soupçonnant le pire, Pro avait lancé un regard en direction de James, qui continuais de jacasser sans avoir entendu la consigne. Pro lui prit donc le bras et l'entraîna avec lui vers l'endroit de la rencontre.

Quand il entra dans la Grande Salle, il y avait déjà pas mal de monde. Le Griffondor laissa son ami se rendre à sa table -- James avait enfin repris contact avec le monde -- et il s'était rendu à la sienne. Il prit place près de sa soeur à qui il lança un "qu'est c'qui s'passe ?" suspicieux. Suivant le regard de Malka, Procyon regarda aussi vers la table des Professeurs et fit de gros yeux. Mais, mais ...

" C'est ... mais Rogue tiens la main de tante Lily, han ! " d'un ton insulté.

C'était tout ce qu'il avait trouvé à dire. Pas que Rogue était revenu, mais qu'il tenait la main de sa "tante". D'accord, il savait très bien que sa "tante" Lily avait divorcé "d'oncle" James pour se remettre avec Rogue. D'accord, ça faisait un petit moment que ça durait. Mais voir ça ... non ! Il entendit à peine Tamarah Jedusor hurler tellement il se sentais "outré".

+++

James Lupin

Il se baladait avec Procyon, han ! C'était une belle journée pour se balader mais c'était peut-être pas une bonne idée et tout ça. Non, parce qu'ils devraient plutôt étudier, faire leurs devoirs et apprendre des choses. Pas le moment de se balader. Ho, James, lui, avait fini ses devoirs depuis longtemps et il avait fini de lire tous ses livres han, mais il pouvait encore réviser et faire quelques petites recherches ici et là puis Procyon, lui, bha, il avait besoin de faire du rattrapage. James était certain que son meilleur ami n'avait encore rien fait et tout ça.

" Tu as fait ton devoir de métamorphose ? Han ? Et celui de Potions ?Dit ? Je peut t'aider, tu sais ? Le devoir de Maman est super compliqué pour quelqu'un qui n'a pas un cerveau intelligent, han, mais je suis certain que tu y arriveras et puis, je crois qu'on devrait aussi s'avancer sur ... "

James regardait partout tout en parlant, insensible à ce que faisait Procyon ou à ce qu'il racontais. Manière, il n'aurait pas arrêté de parler pour la concentration de Pro. Tournant la tête, il remarqua son ami qui tapais dans le mur et il fronça un peu les sourcils. Bha. Pourquoi y tapais dans le mur ? Han ?

" Pourquoi tu tapes dans le mur ? Dit ? Ce n'est pas ta salle commune, han, puis y'a même pas de porte tu sais ? Tu vas te faire mal à la main et en plus c'est ... "

Bla bla bla. Procyon venait de le prendre par le bras pour le diriger à quelque part. James suivit en parlant sans arrêt jusqu'à ce qu'ils parviennent dans la Grande Salle. Là, il réalisa que quelque chose se passait et il se tue. Pourquoi est-ce que tout le monde était ici ? Han ? Dites ? Pourquoi est-ce que tout le monde s'assoyaient ? Han ? Han ? Vite fait, James rejoint la table de Serdaigle ou les rumeurs lui firent regarder vers les Professeurs. Iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!! Le génie se mit à sautiller à sa place en affichant un immense sourire. Le Directeur Rogue, han ! Il était revenu ! Il s'était sauvé ! Ça voulait dire que tout le monde était sauf, ça ? Han ? Ho, il voulait tellement que ce soit ça ! Ho, il était si content que le grand-père de Tamarah soit vivant ! Ho han ! Sautille, sautille, sautille !

+++

Kevin Jedusor

Kevin avait passé la moitié de la journée avec sa jumelle, parcourant les couloirs en lançant des regards mornes à ceux qu'ils croisaient. Bien qu'un mois ai passé, les petits commentaires se poursuivaient sur leur passage et cela l'énervais. Ça et les lèches-bottes qui tentaient de l'approcher pour être ami avec lui en pensant qu'il allait les aider à s'élever. Hey. Premièrement, il n'avait pas besoin de lèches-bottes. Deuxièmement, qu'ils se démerdent pour s'élever tout seuls ! Pour qui ils le prenaient ? Certains Serpentard étaient tellement cons ! En tout les cas, Kevin avait passé du temps avec sa soeur, parlant de leur inquiétude pour les membres de leur famille disparus. Surtout de leur père. Quand il y pensait, Kev se sentais des envies de meurtres ! Voir si le Semeur de Cadavres avait enlevé son père ! S'il avait la chance de croiser sa route, Kevin allait lui montrer de quel bois se chauffait le petit-fils de Lord Voldemort ! Les jumeaux avaient, ensuite, fait quelques devoirs avant de se séparer, Kevin prenant les chemins des cachots et Tamarah celui de la tour de Griffondor.

Mais, à peine arrivé dans la salle commune des siens, Kevin voyait débouler sa directrice de maison qui leur avait dit de se rendre immédiatement dans la Grande Salle. Tout le monde y était attendu. Le garçon avait tourné les talons et remonté pour trouver sa jumelle qui l'attendais. Machinalement, sans y penser et se foutant royalement des murmures, Kev avait prit la main de Tam et ils étaient entrés ensembles dans la Grande Salle, unis. Il ne fallu pas long à Tam pour lui lâcher la main.

Papie ? Elle avait crié Papie ? Kevin s'était un peu figé pendant que ses yeux se posaient sur la table des Professeurs. Papie était là ! L'enfant se senti survolté et un sourire monta sur ses lèvres, sourire qu'il stoppa rapidement. Il était un dur ! Rapidement, se retenant pour ne pas courir comme sa jumelle, il se rendit droit vers son grand-père. Lui aussi avait bien envie d'aller sur l'estrade pour se lancer dessus, mais il cessa ses pas juste devant la table, se redressa un peu avant de regarder fixement son papie d'un air qu'il voulait digne mais qui ne pouvait camoufler son angoisse. Papie était blessé. Et Papa ? Est-ce que Papa ... ?

+++


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
~+ POUDLARD +~
avatar

Nombre de messages : 565
Age du perso : 48 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions: 12 493
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Jeu 12 Oct - 15:00

La levée des survivants


Remus était revenu de la forêt de Narws en compagnie de son épouse, de Lily, de Eden et de Severus. Oui, de Severus. Les prisonniers étaient parvenus à se libérer. Il y avait eu des morts, malheureusement. Bellatrix Lestrange et Saphyre Rougeruby. Bellatrix ne serait pas regrettée. Pour ce qui était de Miss Rougeruby, une vieille fille cracmol de son état, Remus n'en savait pas trop sur elle. Au niveau des blessés, ils avaient été curieusement guéris par Luka Petrov. Curieusement, parce que ce dernier affirmait n'avoir qu'imposé ses mains sur les blessures dont certaines étaient graves. Et guérir avec l'imposition des mains, pardon mais ce n'était pas commun ! Même chez les Sorciers. Mais, la nouvelle la plus grandiose était la mort du Semeur de Cadavres. Une merveilleuse nouvelle.

Dès leur retour à Poudlard, Eden Ravenswood avait été trouver la jeune Capucine Faussecreth, afin de lui annoncer en premier lieu le décès de son frère. D'accord, elle n'avait pas été élevée avec lui et elle ne connaissait que depuis peu ses véritables origines, mais c'était une question de respect de lui annoncer directement et en privé. On lui avait laissé le choix d'assister ou non à la rencontre dans la Grande Salle. Remus, pour sa part, s'était rendu dans la salle commune des Griffondor pour leur demander expressément de se rendre à l'endroit de la réunion. Devant les nombreuses questions de ses étudiants, l'homme s'était contenté de sourire en enfonçant les mains dans ses poches. Ils allaient connaître la nouvelle assez tôt.

Remus s'était par la suite rendu lui-même dans la Grande Salle ou il avait prit place. Assied sur sa chaise droite, tenant la main de sa louve,
le sorcier regardait les élèves qui entraient par petits groupes. Un cri lui fit tourner la tête. Tamarah VanHolsen se précipitais sur Rogue. Remus regarda l'enfant d'un air amusé. Disons que c'était plus de voir Rogue se dépêtrer avec l'affection de sa petite-fille qui était drôle ! Et dire que James et Sirius ne voyaient pas ça ! Rogue dans l'embarras. Dommage qu'il n'ait pas son appareil photo !
Codage par Libella sur Graphiorum




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 526
Age du perso : 16 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Ven 13 Oct - 3:52

Angoissée, Malka avait traversé les couloirs sans vraiment répondre aux questions de Nathaniel. Elles n’attendaient pas vraiment de réponse, de toute manière, et elle savait que son petit ami ne lui en voudrait pas. La Gryffondor n’était pas une bavarde, particulièrement quand elle était sous le coup d’émotions négatives, et là, elle était inquiète. Revenant des toilettes des filles, elle s’était donc contentée de lui rendre la pression qu’il exerçait sur sa main. Tant qu’elle lui tenait la main, rien de mal n’allait lui arriver à lui, au moins. Merlin, elle était fatiguée. Elle voulait que ça s’arrête. Avoir une journée normale, sans avoir peur de mourir ou de voir ses proches blessés. Juste se concentrer sur des choses ordinaires. Ses BUSES. L’anniversaire de Nath qui approchait.




Elle ne dit rien, mais glissa un peu sur le banc pour se resserrer contre le Serpentard lorsqu’il s’assit à côté d’elle, soulagée qu’il reste avec elle. Si on leur apprenait encore une horreur, elle aurait besoin de sa présence. Elle était donc en train de chercher ses proches du regard lorsque son amoureux attira son regard vers la table des Professeurs. Elle prit le temps d’observerle Directeur, hésitante, avant de lui répondre.

« Il n’a pas l’air trop… mort, tu ne trouves pas ? Et les autres. Je rêve ou Oncle Remus sourit ? »

Elle ne voulait pas s’y fier trop tôt, mais un peu de la tension qui l’habitait depuis qu’ils avaient quitté la bibliothèque commençait à la quitter. Tamarah venait de foncer au cou de son grand-père. Elle n’aurait pas su l’expliquer, mais la table des adultes semblait imperceptiblement plus… détendue. Tout le monde était vraiment présent, y compris le professeur Ravenswood. Bon, aucun professeur ne s’était fait enlevé, alors. A cet instant, son frère fit son apparition dans son champ de vision, et elle prit une grande inspiration, très soulagée de le voir.

« Oui, ça fait bizarre. »

Elle était tellement contente que son frère soit sain et sauf qu’elle n’avait pas le cœur à le réprimander. Elle se contenta de regarder du côté des Poufsouffles, et adressa un petit sourire de réconfort à son cousin Maxime. Si quelqu’un avait le droit de se plaindre de la situation, c’était lui, et non Procyon. Pauvre Max ! Il l’avait tellement réconfortée, après le départ de Nazélie, et au final ses parents aussi avaient divorcé. Et elle, comment réagirait-elle si (quand ?) Sirius prendrait la main d’une autre femme en public ? Bah déjà, ça ne pourrait pas être la main de quelqu’un que Nazélie détestait vraiment alors…  En attendant, elle resserra légèrement sa propre prise sur la main de Nath, à qui elle s’autorisa à murmurer son espoir, pas trop fort, des fois que d’autres entendent et l’empêchent de se réaliser :

« Et si c’était une bonne nouvelle, peut-être ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélia Lupin
~+ POUDLARD +~
~+ POUDLARD +~
avatar

Nombre de messages : 736
Age du perso : 42
Fonction : Professeur d'Histoire de la Magie
Directrice de Serdaigle
Patronus : Pie Bavarde

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
84/100  (84/100)
Gallions: 12 493
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Ven 13 Oct - 18:34

La levée des survivants
Yiiiiiiiiiiiiiii ! Nous revenions de la forêt de Narws, nous, han ! Et nous avions retrouvés les prisonniers et en plus de ça, le Semeur de Cadavres était mort, han ! Yiiiiiii ! Party, party, parttttyyyyyyyy ! J'était survoltée au cas ou vous ne l'auriez pas encore remarquée. Depuis les fin fonds de la forêt maléfique, je ne faisait que sautiller en souriant jusqu'aux oreilles, plongée dans une sorte d'euphorie les plus dignes de mes énervements juvéniles. Hyperactive, moi ? Bien sûr. Mais, en ce moment, la nouvelle était si réjouissante que même une potion calmante n'aurait eu aucun effet.

Nous étions donc revenu -- j'avais accompagné Léa-Lily à Sainte-Mangouste avec Isac pour s'assurer qu'il allait bien, même si mon petit-fils m'avait repoussé en réchignant comme un veau -- et Severus avait tenu une petite réunion du personnel en nous disant d'aller aviser nos élèves de se rendre dans la Grande Salle. Juste ça. Ne rien leur annoncer d'avance. Il voulait que tout le monde soit au courant en même temps. Mais, han ! C'était trop difficile de ne rien dire comme ça ! Vous savez ? Dites ? Alors, je m'était rendu dans la salle commune des Serdaigle et, me tortillant dans tout les sens en me mordant la lèvre inférieure tout en poussant des iiiiiiiii pour éviter de dire quelque chose de trop, je leur avait dit qu'ils étaient tous attendus dans la Grande Salle. Évidemment, mon attitude les avaient intrigués et ils m'avaient posé des questions. Ils étaient si curieux ! Si intéressés à la connaissance, han ! Mais, je n'avais rien dit, me contentant de faire des iiiiiiiiiiiiii en sautillant sur place, leur "ordonnant" de me suivre vite ! Ce fut au pas de course que j'étais venu prendre place à la table des Professeurs.

Tenant la main de Remus, je souriait joyeusement, mes yeux brillants et me dandinant sur ma chaise comme une envie de caca nerveux. J'avais beau essayer de rester neutre, de rester calme et de ne pas m'énerver ça ne fonctionnais pas. En fait, c'était pire quand je tentais de me contrôler, justement !

" Ho han ! Vous êtes si miiiiggnoonnnnn, han ! " dit-je à l'intention de Severus et Tamarah

C'était vrai, han ! Oui, oui !
Codage par Libella sur Graphiorum




--------
Petite soeur de James Potter
Épouse de Remus Lupin
Mère de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-mère de Isac & Sarah Rogue
Professeur d'Histoire de la Magie & Directrice de Serdaigle
Et ... une pie bavarde inlassable qui ne se taie jamais même quand elle dort !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Potter
~+ POUDLARD +~
~+ POUDLARD +~
avatar

Nombre de messages : 56
Age du perso : 48 ans
Fonction : Professeur de Sortilèges, Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Biche

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions: 22 235
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Dim 15 Oct - 8:05

Le passage dans la forêt de Narws avait laissé ses traces sur le visage de Lily, dont la joue était marquée par une fine entaille. Vestige d'un Runespoor. Les créatures présentent dans cette forêt maudite, je vous dit pas ! Heureusement que Amélia avait été rapide pour agir sur la tête dirigeante. Parlant de sa belle-soeur, elle frétillait comme un poisson hors de l'eau. Lily la regarda avec un petit sourire avant de lui murmurer d'essayer de se calmer. Elle allait décoller de sa chaise, sinon, et il faudrait aller la décrocher des lustres. Puis, elle vendait un peu la mèche !
Reportant son attention sur Severus assied à sa droite, Lily tendit la main vers la sienne. C'était un geste machinal et irréfléchi. La sorcière ne pensait pas qu'il allait la prendre, plutôt lui lancer un petit regard en biais en arquant un sourcil. Le genre de regard qu'elle adorait. Elle fit donc surprise de le sentir lui prendre la main et elle sera celle de Sevy. Les choses allaient changer à ce point ? Ce devait être l'acide dans laquelle il était tombé ! Profitons-en ! La rousse adressa un sourire au ténébreux avant de tourner son regard vert en direction de Tamarah Jedusor. La petite-fille de Severus lui sauta dessus, visiblement soulagée et heureuse de le voir. Cette fois, ce serait trop ... Severus allait se renfrogner certain ! Lily fit un sourire à l'enfant pendant que Amélia s'extasiait devant la mignonitude de la situation. Merlin ! La suite des choses seraient électriques !


~+ Plongée dans le coma en 1981, suite à un sortilège de sommeil éternel lancé par Dumbledore +~
~+ Sortie du coma en 1996, après la naissance de son neveu James (merci Amélia & Remus !) +~
~+ Professeur de Sortilèges à Poudlard +~
~+ Membre de l'Ordre du Phénix +~
~+ Mère d'Abigail, Harry, Kimberly, Maxime et Morgane +~
~+ Divorcée de James Potter, en couple avec Severus Rogue (envers et contre tous) +~

Présentation - Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kahlan Stevensen
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 33
Age du perso : 16 ans (20 aout 1991)
Fonction :
Passage en 7éme année
Patronus : Serpencendre (Non maîtrisé)

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
0/100  (0/100)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Dim 15 Oct - 9:43

La fin du cauchemar... Enfin !
Feat
Tout All
On ne peut pas dire que l'année avait bien démarrer pour elle. A peine les premiers jours passées qu'elle est agressée à Poudlard pour ensuite finir entre les mains du semeur de Cadavres. Pour quelqu'un qui voit, c'est déjà horrible mais pour une personne qui ne voit rien, c'est la panique. Et effectivement, elle a beaucoup paniquée au point de se faire surprendre par Faussecreth. Mais tout ça était terminé. Elle le savait... Bien sûr, elle savait aussi très bien comment cela s'était passé. Et elle n'avait pas besoin de voir pour comprendre ce qu'il y a eu. Mais tout était enfin terminée et elle avait pu libéré toutes ses larmes. C'est une libération pour elle et elle allait enfin retrouver sa liberté...


Kalhan faisait donc partie des Survivantes du Semeur de Cadavres et elle a été libéré par le Directeur et d'autres enseignants comme son directeur de maison ou encore la directrice de Serdaigle. Bien sûr, elle sait qu'elle n'a rien le droit de dire. Il y avait d'autres personnes sur place et elle se rappelle avoir entendu Madame Malefoy et bien d'autres noms. Il est vrai que j'aurais pu facilement me libérer mais sans la faculté de voir je n'aurais pas pu le faire seule. Pour moi, j'aurais préféré oublier et repartir. Cape déchirée, visage étirée par le stress et la fatigue, elle n'avait pas eu le temps de se changer ou de se rendre présentable.


Une fois qu'elle a été libérée, elle a du se rendre à Sainte-Mangouste afin de vérifier qu'elle se portait bien malgré la perte de poids conséquent et le reste. Finalement, elle s'en sort avec une légère infection à sa jambe droite et son bras gauche en écharpe. Cela aurait pu être pire. Remerciant le médicomage, j'avais fini par rejoindre Poudlard accompagnée. Mais en arrivant à l'école, elle entend le bruit d'élèves qui se dirigeaient vers la Grande Salle et sans même avoir le temps de passer par sa salle commune, elle se fait interpeler par des camarades qui la serrent dans ses bras. Cela faut du bien d'être entourée de monde. Boitant, blessée et sale, elle se dit qu'elle ferait mieux de suivre la cadence.


Par ailleurs, ses camarades ne lui laissent pas le choix et elle l'aide à marcher. Sa canne se trouvant encore dans l'école, elle allait devoir se décider à la chercher. Donc en attendant, elle va devoir demander à ses amis de l'aider à marcher. Passant la porte de la Grande Salle, elle se laisse entraîner par les membres de sa maison qui lui disent alors où elle peut s’asseoir. L'endroit où devait se trouver son étoile de préfet est complètement déchiré puisqu'elle l'a perdue alors qu'elle a été enlevée dans l'enceinte de l'école.


Assise, elle entend des voix qui lui sont familières mais avec le stress et la fatigue, elle a du mal à mobiliser son cerveau pour se rappeler de tout. Cela aurait pu être pire... Mais cela n'est déjà bien assez pour elle. Ne pas savoir où était le Semeur de Cadavres, n'entendre que des bruits de pas sans savoir s'il s'agissait de lui... Elle a vraiment stressée et elle a réellement eu peur. Le monde qui l'entoure n'est pas sans danger... Ici, à Poudlard, elle est dans son petit cocon, entouré par le personnel et ses amis mais en dehors de là, personne ne semble enclin à l'aider.


Et puis, le fait de ne pas avoir de canne pour marcher... Elle est perturbée mais cela est probablement provisoire. Restant silencieuse, elle entend les voix qui murmurait et commentaient ce que chacun voyait. Mais pour Kalhan, tout ça ne servait à rien. Seuls ceux qui ont subit les foudres du Semeur de Cadavres pouvaient comprendre et ils sont nombreux dans cette école. Quand les problèmes ont commencés, elle n'avait pas fui Poudlard. Elle était restée... Son fils ainé n'aurait pas voulu la récupérer vu qu'il est moldu et qu'il ne connait rien au monde magique, monde auquel appartenait sa sœur cadette... La différence entre les deux mondes étaient flagrantes au point de briser une famille complète, entière, sans scrupule. Kalhan savait qu'elle allait devoir se débrouiller toute seule, sans lui. Mais elle ne peut pas lui en vouloir d'avoir une famille à son tour... Finalement, elle n'est qu'un poids pour lui... Et elle ne sait pas se défendre... Elle est dépendante de tout nle monde. Elle aimerait tant que cela ne soit pas le cas.


Puis un cri la fait revenir à la réalité. Une certaine personne avait crier « Papie ». Cela eu le mérite d'attirer un sourire sur le visage de Kalhan qui peut enfin se détendre et elle espère pouvoir se reposer. Enfin... Évacuer tout ce stress, dormir... Mais de véritables nuits... Elle ne demande que ça. Ce dernier mois a été éprouvant pour elle et elle est ravie de rentrer même si elle n'a pas la force de le montrer. Kalhan laisse ses camarades parler à coté d'elle mais elle semble absente tout en gardant un visage neutre et fatigué. On peut voir des cernes sous les yeux. Cependant, même si elle revient d'un cauchemar, à partir du moment où elle a remis les pieds ici, elle devait se comporter au titre de l'étoile qu'elle devait porter fièrement mais qui n'est pas là. Qui sait, peut-être qu'elle a été retrouvée... Cependant, elle ne se pose pas réellement la question.Elle allait aussi devoir penser à demander une permission pour quitter Poudlard afin d'aller se racheter son matériel manquant... Comme une nouvelle baguette et une nouvelle tenue de rechange. Mais pour le moment, elle a de faibles yeux et a hâte de rejoindre son lit pour dormir... Si elle y arrive.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Severus Rogue
~+ DIRECTEUR +~
~+ DIRECTEUR +~
avatar

Nombre de messages : 605
Age du perso : 48 ans
Patronus : Biche

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
90/100  (90/100)
Gallions: 1550
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Dim 15 Oct - 13:29


La levée des survivants
Un cri assourdissant emplie la Grande Salle aussi soudainement que les hurlements d'une Mandragore déterrée trop tôt. Visiblement, sa petite-fills Tamarah venait de faire une scène digne des Oscars. Elle courait vers lui presque au ralenti, c'est peu dire ! Rogue se contenta de la suivre du regard en affichant un air à demi torve. Vraiment. Il allait devoir dire à Julianne que les cours de maintien de princesse parfaite, bien ils étaient nuls ! En ce moment, Tamarah avait l'air d'une poule sans tête. Une poule qui venait de lui sauter dessus en lui serrant le cou à l'étouffer. Severus eu un  genre de sourire grimaçant et il tapota une ou deux fois le dos de sa petite-fille dans un geste de "réconfort". Bon, d'accord. Okay. Oui, oui ! Il allait se dégager de Tam quand Amélia y alla d'un commentaire de "hoooooooo" tout mignon. Cette fois, le sourire qu'il lança en direction de son amie fut sans équivoques : elle la fermait ou il lui bouchait le nez avec de la colle perpétuelle !

" Oui, oui ... " dit-il d'un ton lent tout en repoussant Tam

Enfin, sa petite-fille avait compris le message. Elle le regardait maintenant gravement en lui demandant des nouvelles de son père. Elle était assez grande, qu'elle disait ! Merlin, ce qu'elle pouvait ressembler à Julianne avec ses airs de brave sans peur mais qui faisait dans son froc sans en avoir l'air. Severus eu un très infime sourire avant de jeter un regard vers son petit-fils Kevin. Debout devant la table des Professeurs, il le fixait résolument dans une attitude froide. Cette fois, ce fut à lui-même qu'il songea et le sorcier émit une sorte de rictus avant de reporter les yeux sur Tamarah.

" Votre père a été blessé mais il est hors de danger. Votre mère s'en occupe au château. Maintenant, cessez de vous offrir en spectacle et allez vous asseoir "

Rogue regarda ses petits-enfants aller s'asseoir et, ce faisant, il remarqua un attroupement de Griffondor qui entourait Miss Stevensen. Comment ça, elle était déjà sortie de Sainte-Mangouste ? Elle avait été sérieusement blessée à la tête ... il avait bien vu Luka poser les mains sur ses blessures. Il avait bien vu Miss Stevensen se réveiller aussitôt comme si de rien n'était. Il avait aussi vu Luka aller tenter de soigner Ludwig et les blessures causées par l'argent se résorber plus que la normale ... mais tout de même ! Severus n'avait pas voulu croire à un miracle du style Jésus-Christ, parce que son gendre drogué représentait pas du tout pour lui l'image du Messie, mais là. Miss Stevensen lui semblait somme toute bien portante. Qu'est-ce que c'était que cette folie, encore ?!

Le vampire se leva, paume posée sur la table. Il contourna ensuite la table des Professeurs pour se rendre au lutrin. Dès qu'il fut en place, les ailes du hibou se déployèrent. Le silence se fit presque immédiatement, ce qui le fit brièvement sourire. Il aimait somme toute avoir l'attention. Maintenant, il s'agissait d'annoncer les choses avec parcimonie. Il y avait ici, la soeur de Faussecreth. Hors de question de provoquer des exclamations ou des réactions excessives. Lentement, l'homme posa les mains sur le rebord du lutrin et dit :

" N'en déplaise à certains, je suis de retour "

Bon début ça. Très bon début.

" Le 3 octobre dernier, ceux qui avaient été enlevés sont parvenus à maîtriser le dénommé Herman Faussecreth "


Il laissa passer un silence et ajouta :

" Ce matin, des Aurors ainsi qu'une équipe de sorciers chevronnés nous ont retrouvés dans la forêt de Narws. Sans baguette, parcourir les lieux aurait été impossible voire suicidaire "


Des murmures s'élevèrent. Certains élèves applaudissaient sobrement. Pas de sur-réaction. Parfait. Cependant, quelques questions fusaient. Est-ce qu'il y avait des blessés ? Des morts ? Et, que voulait-il dire par "maîtriser ?" Han ? Il avait été capturé, le Semeur ? Han ? Pas besoin de vous dire d'ou venait les questions ! Rogue tourna les yeux vers James Lupin.

" Nous comptons certains blessés mais aucun actuellement dans un état grave. Pour ce qui est des morts, nous ... déplorons la perte de Bellatrix Lestrange et d'une certaine Madame Rougeruby "


Severus reporta son attention sur l'ensemble des étudiants avant d'ajouter d'un ton ferme :

" Et, par maîtrisé j'entends que Herman Faussecreth est maintenant hors d'état de nuire. Les Aurors l'ont prit en charge et vous n'avez plus rien à en craindre "

Inutile de préciser qu'il était mort. Pas pour le moment. Il fallait respecter certaines choses dans la vie. La joie que provoquerait la nouvelle serait peut-être déplacée pour Miss Faussecreth. Oui, Rogue avait ce genre de précautions en tête. Il n'était pas si mauvais. Évidemment, la nouvelle provoqua quand même des exclamations de joie, exclamations que le sorcier laissa mourir avant de poursuivre d'un ton lent :

" Les cours seront suspendus jusqu'au 12 octobre. Je crois que nous avons tous besoin de repos ... et, pour fêter un peu la chute du ... Badau ... je crois aussi que le bal de Halloween pourrait être devancé et, disons ... durer quelques jours "


C'était lui qui disait ça ? Severus eu un bref sourire.

Codage par Libella sur Graphiorum


Severus Tobias Rogue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capucine Faussecreth
~+ SERPENTARD +~
~+ SERPENTARD +~
avatar

Nombre de messages : 69
Age du perso : -15 (20 mars 1992)
Fonction : -Elève au Collège Poudlard
-4ème année,
-Serpentard.
Patronus : Anciennement un écureuil roux, mais depuis les événements avec sa famille et tout sa. Son écureuil roux à laissé place à un jobberknoll.

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: La levée des survivants   Dim 15 Oct - 14:31



      Le dernier enfant de la descendance encore vivant, c'était ce qu'elle était. La seule sur quatre. Aujourd'hui était une journée comme les autres avant que le Professeur Ravenswood ne vienne lui parler. Aujourd'hui était une journée comme les autres avant qu'on vienne lui annoncer le décès du dernier frère qui lui restait. Herman Faussecreth ou le semeur de cadavres était mort, et contrairement à ce que certains pourraient penser, oui, elle était triste. Elle était triste du grand méchant Faussecreth, c'était de sa faute si elle n'a pas put connaître sa famille, c'est lui qui l'avait enlevée pour l'enfermer dans un tonneau d'eau, tout était de sa faute. Mais pourtant elle était triste, elle venait quand même de perdre son frère. Elle n'avait pas eu ,dirons-nous, la chance d'être triste pour la mort de sa mère, de son frère et de sa sœur. Alors disons que ça compense un peu.








       Bref, elle avait hésité un long moment en se demandant si elle irait au dîner. Elle s'était finalement décider à y allez, pour se prouver quelque chose ? Pour ne pas manquer le rassemblement ? Ou tout simplement parce qu'elle avait faim ? Elle ne saura jamais. Elle était sortie de sa salle commune et avait rejoins un groupe pour se rendre jusqu'à la grande salle. Le chemin lui parut plus long que d'habitude, notamment à cause des embouteillages qu'avait provoqué les élèves dans les couloirs. Arrivée elle ne perdit pas de temps à s'assoir et se perdit dans ses pensées. Elle n'entendit même pas Tamarah Jedusor.








       Ce ne fut seulement quand le Directeur prit la parole que Capucine releva la tête vers sa direction. Elle l'écoutait dire des choses qu'elle savait déjà, elle se refusa d'écouter les remarques de ses camarades quand on parlait de son frère, elle ne quitta même pas la table quand sa voisine rejoignit les autres en criant de joie quand on annonça l’extermination d'Herman. Il y aurait de cela quelques jours elle aurait eu plaisir à se joindre aux autres dans les applaudissements et les cries de joie, il méritait de mourir. Mais pourquoi suis-je triste maintenant qu'il est mort ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
~+ SERPENTARD +~
avatar

Nombre de messages : 79
Age du perso : 15 ans (16 octobre 1982)
Fonction : 4ème année, Serpentard
Patronus : Aucun

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions: 75
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Lun 16 Oct - 15:54

Le jeune homme observait très attentivement ce qui se passait à la table des Professeurs. À voir leurs têtes, c'était effectivement une bonne nouvelle. Personne n'avait de tête de déterré là. D'ailleurs, le professeur A.Lupin sautillais tellement sur sa chaise que c'était surprenant qu'elle n'en tombe pas à la renverse. Nath tourna la tête vers Malka et, lui offrant son plus beau sourire, lui dit :

" Sûr que c'est une bonne nouvelle ! Tu as vu ta tante ? Elle est sur le point de toucher le plafond "


La voix du Professeur Rogue se fit alors entendre et le Serpentard reporta son attention sur ce dernier. Nathaniel, qui tenait la main de Malk, la serra légèrement quand l'annonce de la maîtrise de Fausseceth fut faite. La maîtrise ? Ils avaient arrêté le Semeur de Cadavres ? L'adolescent fit de grands yeux stupéfaits. La forêt de Narws ? Pour de vrai ? Ho, bon sang ! Mais cette forêt était super reconnue pour être la plus meurtrière de l'Angleterre. Il y avait des trucs dans cette forêt qui donnerait la chair de poule à un dragon. Les Aurors avaient maîtriser Faussecreth et l'avait prit en charge, très bien. Mais. Le Serpentard leva la main avant de dire :

" Directeur Rogue ? Et l'étrange créature qui était avec Faussecreth ? Celle que j'ai vu dans le mausolée ... elle a été capturée aussi ? "


Faussecreth n'était pas seul dans le coup. Il avait une espèce de serviteur pas humain. Attendant sa réponse, alors que les clameurs de joie s'élevaient dans la Grande Salle -- ils venaient d'apprendre que les cours étaient suspendus pour cinq jours et que le bal allait se prolonger -- Nath regarda Malka.

" C'est quand même une bonne nouvelle. Et, en plus ... on a congé ! Tu viendras au bal avec moi, hein ? "


Bha là, c'était sûr. Mais, il devais quand même poser la question. Quand on était poli et respectueux, on invitais les filles. Même si c'était notre petite amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 526
Age du perso : 16 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
100/100  (100/100)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Mar 17 Oct - 5:10

Un certain brouhaha venait de se faire entendre à l’autre bout de la table des Gryffondor, et Malka détourna le regard pour découvrir Kahlan Stevenson, entourée de leurs condisciples. Elle nota le bras en écharpe, les vêtements déchirés et les cernes sous les yeux de son amie, le soulagement de la revoir en état potable le disputant avec l’inquiétude sur ce qu’elle avait sans doute vécu. Elle irait lui parler… demain. La pauvre ne semblait pas trop en état pour de la compagnie en cet instant, malgré sa présence, et elle apprécierait sans doute qu’on la laisse tranquille. C’était délicat, de revenir de ce genre… d’expérience.



Heureusement, les choses se profilaient bien. Suivant l’indication de Nath, la Gryffondor se tourna vers sa tante Amélia, qui semblait effectivement passablement enthousiaste sur sa chaise. Tante Amélia était incapable de cacher ses émotions, et Malka sentit une vague d’affection pour elle l’envahir. C’était vraiment une bonne nouvelle. Elle s’autorisa donc à rendre son sourire à Nath, sentant la tension la quitter. Il fallait dire que le sourire du Serpentard était particulièrement chaleureux.




Le Directeur Rogue venait de prendre la parole. En vérité, Malka était sincèrement contente qu’il soit de retour. Malgré son contexte familial, elle avait un certain respect pour l’homme. Oh, elle lui trouvait plein de défauts en tant que Directeur et trouvait qu’il aurait pu être un peu plus empathique avec ses élèves (et plus ferme avec les wannabes du Gang Terreur), mais au final c’était un sorcier brillant et un homme bien. Il était membre de l’Ordre du Phénix, non ? Parlant de ça, elle fit un clin d’œil à Pro quand le Directeur mentionna une « équipe de sorciers chevronnés », s’efforçant de ne pas penser que Papa, qui avait fort probablement participé à l’opération, avait du se mettre en grand danger. Mais s’il s’était passé quelque chose, Oncle Remus les aurait prévenu avant de les laisser venir ici. Sirius allait donc bien.




Ce bel élan de pensées positives s’arrêta d’un seul coup et elle se sentit devenir très pâle. Sans la regarder, elle rangea sa baguette dans sa poche, et s’agrippa à la table en bois de sa main nouvellement libre. La forêt de Narws ? Faussecreth était allé dans la forêt de Narws ?! Par extension, les membres de l’Ordre aussi ? Mais c’était incroyablement dangereux ! Elle recroquevilla instinctivement les orteils dans ses chaussures, les yeux dans le vague, lorsque le Directeur Rogue ajouta que traverser ladite forêt sans baguette était suicidaire. Elle l’avait fait. Elle pouvait encore sentir l’odeur d’humus, et la douleur remontant dans ses pieds nus et mutilés, des flashs de sensations plus que des souvenirs cohérents. Les arbres étaient denses, ce qui lui avait permis de se raccrocher à eux, sa fuite tenant plus de la perpétuelle chute en avant que de la marche. Elle n’avait pas eu conscience des dangers qu’elle encourait, alors. Et quand bien même, ça n’aurait pas changé grand-chose. Les deux monstres les plus dangereux de la forêt avaient un visage humain, à l’époque, et le plus suicidaire aurait été de ne pas s’enfuir.




Avec un effort, elle se sortit de la forêt de ses souvenirs alors que le Directeur Rogue concluait en disant que les Aurors avaient maîtrisé Faussecreth et qu’ils n’avaient plus rien à craindre. Autour d’elle, les autres élèves étaient en liesse. Elle cligna des yeux. Elle n’arrivait pas encore à croire que c’était vraiment fini. Elle l’avait tant voulu, et voilà que ça ne semblait pas réel ! Et puis, ça n’était peut-être pas complètement terminé : Nathaniel demandait si le monstre qu’il avait vu avait également été arrêté. Malka aussi avait sa propre question :


« Directeur Rogue, est-ce qu’il va y avoir un procès ? »


Sa voix était pleine d’appréhension. La dernière chose dont elle voulait était de devoir revivre ce qui s’était passé lors du procès des Deux Grands. D’un autre côté, s’il y avait un procès, c’était censé leur apporter une justice, non ? A moins qu’ils ne renvoient simplement Faussecreth à Sainte-Mangouste, parce qu’il était fou ? Non, ça aurait été trop dangereux. Mais peut-être que c’était ça, être juste, s’il était vraiment, vraiment malade ? Elle n’en savait rien. Elle était un peu perdue par la brusque tournure des évènements, et la mention inattendue de la forêt de Narws. Elle devait… se secouer un peu. Oui, c’était ça.

Elle cligna des yeux une seconde fois, et se retourna de nouveau vers Nath. Oh. Oui, congés et bal. Des réjouissances aussi ordinaires que précieuses, le retour à la normale. Elle sourit.


« Evidemment. Est-ce que tu sais comment tu vas te déguiser ?»


C’était la première fois qu’un garçon l’invitait officiellement à un bal, et elle se sentit rosir un peu. Le Bal d’Halloween était certes moins formel que le bal de Noël, mais ça restait une occasion importante. L’autre occasion qui se profilait à l’horizon était l’anniversaire de Nath, dans trois jours. S’ils n’avaient pas cours de la journée, elle allait devoir améliorer son plan de départ afin que sa surprise soit vraiment parfaite. Hum… Elle avait quelques idées !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ
~+ SCÉNARIUM +~
~+ SCÉNARIUM +~
avatar

Nombre de messages : 1707

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Lun 23 Oct - 13:24


Procyon Black

Le jeune garçon regardait toujours le directeur Rogue d'un air morose, quand celui-ci se leva pour prendre la parole. Ouais. Il pouvait le dire que ça déplaisait à certains ! Pas que Procyon aurait souhaité la mort de Rogue, pas tant que ça. Il n'avait pas intégrer la rancoeur de son père tant que ça. Puis, sa disparition aurait fait de la peine à Jana et Jana, bien, Pro l'aimait bien. Pas encore amoureux, à 11 ans on était trop jeune pour se genre de folies. Et, même s'il avait une tendance à vouloir plaire, il n'était pas encore au moment de sa vie ou le coeur part en vrille. Non, mais il aimait bien Jana quand même. Elle était jolie, elle avait du cran et elle était drôle dans son genre. Procyon aurait été mal qu'elle ait de la peine, alors non il n'aurait pas voulu que son père meure. Qu'il soit blessé au point de devoir démissionner et rester chez eux, oui. Mais pas mort. En tout cas.

Le reste le fit se figer un peu sur sa chaise. Le 3 octobre. Les prisonniers étaient parvenus à maîtriser Faussecreth. Puis, ce matin, les Aurors et une équipe de sorciers chevronnés ... des sorciers chevronnés. Procyon jeta un regard en direction de sa soeur, qui lui fit un clin d'oeil. Le garçon lui répondit par un grand sourire avant de reporter son attention sur Rogue. L'Ordre du Phénix, certain ! Son père avait donc dut y aller aussi. Il était à la fois un Auror et un membre de l'Ordre. La forêt de Narws était un endroit dangereux, atroce et qui abritait des bestioles sauvages. Trop cool ! Son père avait dut s'amuser ! Bha quoi ? Pro n'avait pas peur du danger, hein ! Et, il fallait dire qu'il n'avait jamais mit les pieds dans cette forêt maudite non plus. S'il avait eu à le faire, il aurait peut-être moins joué au malin. Sûrement.

Il y avait eu des blessés, mais pas graves. Et deux décès, dont Bellatrix Lestrange. La cousine complètement dingue de son père. La mère de Nazélie !

" Ho ! "

Procyon se tourna vers Malka, mais elle semblait un peu "ailleurs" et ne pas avoir entendu. Évidemment, le Griffondor se balançait un peu de la mort de la cousine de son père, mais est-ce que cela voulait dire que Nazélie allait revenir, au moins pour les funérailles ? Peut-être qu'elle et son père ... mais il ne fallait pas rêver. Naz détestais sa mère. Pourquoi est-ce qu'elle reviendrait ?

Le directeur Rogue poursuivit son discours en affirmant que le Semeur de Cadavres était hors d'état de nuire et que ... hein ? Il suspendais les cours et allongeait les fêtes de Halloween ? Trop cool ! Procyon applaudit vivement la nouvelle, un grand sourire aux lèvres. Tout autour de lui, les gens étaient contents et les clameurs s'élevèrent. Puis, le silence se fit et quelques questions furent posés. Pro, lui, n'en avait pas. Il se contenta donc de garder le silence, tout joyeux, et lançant des regards en direction des filles.

+++


Kevin Jedusor

Debout devant la table des Professeurs, Kevin gardait les poings serrés. Tendu, il espérait que les nouvelles concernant son père soient bonnes. Si elles ne l'étaient pas, le Serpentard ne savait pas comment il allait réagir. Disons qu'il ne garantissait pas de tout faire sauter. Ses poings se serrèrent un peu plus quand son grand-père leur dit que leur père avait été blessé. Pendant un moment, le coeur de Kevin cessa de battre avant qu'un soulagement l'empoigne et lui fasse desserrer les poings. Il avait enfoncé ses ongles dans ses paumes. Son père était hors de danger. Mieux que ça, Maman s'en occupait au château. Si Maman s'en occupait, Papa allait se remettre sur pied rapidement. Imperceptiblement, l'enfant laissa échapper un soupir avant de faire un bref sourire à son grand-père. Ils se donnaient en spectacle, hein ? Ouais. Et après ?

Kev attendit sa jumelle et, ensemble, ils s'avancèrent vers les tables. Tam vers celle des Griffondor, lui vers celle des Serpentard. Mais, Tamarah ne rejoignit pas la sienne. Non, elle alla plutôt s'asseoir à celle des Serdaigle, pour être près de ce James Lupin. Sa jumelle était totalement idiote. Kevin fixa froidement Lupin, puis sa soeur. Il semblait hésiter. Puis, pinçant les lèvres à la manière Rogue, il avança rapidement vers les deux "on-est-zolis-pis-on-s'aime".

" Pousse toi de là " dit-il à Lupin en le poussant

En ronchonnant, Kevin s'assied entre Tam et Lupin. Pas question que cette espèce de moulin à paroles soit assied à côté de Tam ! Même si, pour les séparer, Kev devait s'asseoir avec les cerveaux de ses deux.

+++

James Lupin

James continuais de se dandiner comme une envie de pipi. Il était certain que les nouvelles seraient excellentes. Papa et Maman avaient l'air réjouis et Maman sautillais autant que lui. Ce ne serait pas le cas si un malheur de plus était arrivé, non ? Non ! Souriant jusqu'aux oreilles, James voulu envoyer la main à Tamarah qui s'en venait vers lui après avoir été faire un câlin à son Papie. Normal, vous savez ? Han ? Le câlin. Normal aussi que le bras de James ne lui obéisse pas du tout, alors il se contenta de pousser un joyeux "salut, han !" avant de faire de la place à son amoureuse. Oui, parce que Tamarah était son amoureuse, han. James le disais depuis toujours. Il allait ouvrir la bouche pour ajouter quelque chose quand Kevin le poussa.

" Hey han ! Pourquoi tu me pousses ? Pas besoin, han, juste à me le dire, tu sais ? Faut pas pousser, c'est pas correct ça han. "


Franchement ! James se poussa un peu plus pour faire de la place à Kevin. Quand ce dernier fut assied, James se pencha vivement par en avant question de pouvoir voir Tamarah à qui il dit :

" C'est une bonne nouvelle, han ! Ça peut juste être que le Semeur de Cadavres, han, il a été arrêté et tout ça. Maman est toute énervée, tu as vu ? Et ... "


Le directeur Rogue prit la parole, alors James se redressa et cessa de parler pour le regarder. Au début, tout allait bien. Il avait raison, han ! Le Semeur, bha, il avait été arrêté. Le savait, lui. Était un génie. Le Serdaigle eu un grand sourire tout fier avant de le perdre immédiatement, ses épaules chutant vers le bas. Il affichait un air carrément catastrophé. C'était la pire de toutes les nouvelles du monde. Rapidement, il secoua la tête de gauche à droite dans un non assuré. Pas vrai !

" Mais han ! Comment ça, les cours sont suspendus ? Han ? Mais, han ! "


Tout le monde avait l'air super content, mais pas lui ! Non, ho que non ! Le bal de Halloween devancé et allongé. Rien à cirer du bal ! Lui, il ...

" Tamarah, han ! Lèves ma main, lèves ma main, han ! "


Mais, Tam ne pouvait pas, han, parce que son frère était venu s'asseoir entre eux. Pourquoi ? James se leva donc vite fait pour se faire remarquer, han, et il s'exclama super fort au travers les hourras :

" Pourquoi on suspends les cours ? Han ? C'est pas juste, vous savez ? Cinq jours ? C'est trop long et han, c'est tu vraiment nécessaire ? Dites ? C'est obligatoire ? Pour tout le monde ? Parce que han, c'est pas une bonne idée ! "


Le Serdaigle continuais de faire signe que non de la tête, son air catastrophé sur les traits. On aurait dit que la fin du monde bha, elle venait d'arriver. Sa mère, elle allait faire quelque chose contre ça ! Sûr ! James regarda sa mère avec de grands yeux et lui dit :

" M'man han ! Laisses le pas faire ! "


Le directeur Rogue était tombé sur la tête ou quoi ? Han ?
+++


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myela Lavoie
~+ INSTITUT +~
~+ INSTITUT +~
avatar

Nombre de messages : 51
Age du perso : 27 ans
Fonction : Infirmière à Poudlard
Maman de jumeaux
Patronus : Oie

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
0/0  (0/0)
Gallions:
Inventaire:

MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   Mar 24 Oct - 19:44

Myela était attablé à la table des professeurs et du personnel de Poudlard. Comme l'ensemble de ses collègues, elle avait reçu le message de se rendre dans la Grande Salle. Pour sa part, c'était sa supérieure immédiate, Mme Pomfresh, qui lui avait donné la consigne. Bien entendu, elle avait été mise au courant de l'heureuse nouvelle et elle en ressentait une immense joie. Tous les derniers événements avaient joué sur les nerfs de la québécoise et elle était contente de savoir, qu'enfin, ils pourraient peut-être avoir la paix.

Avant de se rendre dans la Grande Salle, l'infirmière s'était assurée de connaître l'état de Capucine. En effet, l'adolescente était la soeur du Semeur de Cadavres tout de même. Elle devait être assez choquée de la situation et il était peut-être nécessaire de lui fournir un philtre de paix. Hors, la jeune fille lui avait assuré ne pas en avoir besoin et, comme elle semblait relativement stable, Myela l'avait laissé aller pour se rendre elle-même dans la Grande Salle.

Les étudiants entraient peu à peu, discutant et se questionnant visiblement. Myela les regarda avant de porter son regard sur le directeur Rogue, qui y allait de l'annonce officielle. L'état de la situation, la suspension des cours et des festivités devancées et allongées. Ces derniers points surpris la sorcière. Elle ne connaissait pas Rogue aussi "lousse" ! Ovide avait beau lui répéter que le Professeur Rogue était cool, Myela ne le croyait pas du tout ! Hey, Rogue, cool ? Voyons, Ovide était tombé sur la tête ! Mais là, la femme ne pouvait que confirmer sur ce coup là en tout cas. Imitant les élèves, Myela applaudit la nouvelle, un sourire aux lèvres. Ce serait bien, tout le monde avait besoin de se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La levée des survivants [Fin du scénario]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La levée des survivants [Fin du scénario]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels survivants après la bataille pour le Gouffre de Helm ?
» Moi j’ai été élevé dans l’idée qu’on pissait sur le monde. ? Silk
» Les Survivants Prédéfinis (libre 4/4)
» Gestion des Groupes de Survivants
» Levée de quarantaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: La Grande Salle-
Sauter vers: