Harry Potter à notre saveur !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Février 2008 : Les loups-garous

Aller en bas 
AuteurMessage
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
~+ POUDLARD +~
avatar

Nombre de messages : 584
Age du perso : 48 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Février 2008 : Les loups-garous   Sam 3 Fév - 20:52

Les loups-garous


3 février 2008


(Remus déteste donner ce cours. Il déteste ça. Heureusement qu'il est professionnel ...)


Un loup-garou est une créature en laquelle se transforme chaque mois, les soirs de pleine lune, un humain atteint de lycanthropie. Un loup-garou a une apparence très fortement similaire à celle d'un loup normal. Les différences entre eux sont subtiles et rendent difficile le fait de les distinguer physiquement l'un de l'autre. Les seuls signes qui permettent de remarquer l'humanité d'un loup-garou sont la petitesse de son museau et de ses pupilles ainsi que sa queue moins fournie.


Bien qu'un loup-garou soit physiquement très semblable à un loup commun, son comportement est en revanche très différent. Un loup n'est pas naturellement agressif et ne s'attaque à un humain que lors de circonstances exceptionnelles, tandis qu'un loup-garou se montrera extrêmement agressif et sanguinaire envers les êtres humains, mais ne s'intéressera pratiquement jamais aux autres créatures. Les loups-garous sont, par conséquent, classés xxxxx par le ministère de la magie : connus pour être des tueurs de sorciers impossibles à dresser ou à domestiquer.


Il existe deux façons de devenir un loup-garou : être mordu ou être né de parents loups-garous. Au niveau de la reproduction, Il est extrêmement rare qu'un loup-garou mâle et un loup-garou femelle se croise au cours d'une nuit de pleine lune et décident de se reproduire. Dans ce cas, ils donnent naissance à des louveteaux parfaitement semblables à de véritables bébés loups, autant dans leur physique que dans leur comportement, mais dotés d'une intelligence exceptionnelle. Jamais ces louveteaux ne se transformeront en humains. Ce fait exceptionnel ne se serait produit que deux fois jusqu'à présent et l'une de ces portées a un jour été relâchée dans la forêt de Poudlard. Il est, évidemment, possible qu'un humain et un loup-garou aient des enfants; puisqu'à la base l'humain atteint de lycanthropie en demeure un biologiquement. Si la mère est une louve-garou, ses enfants seront dans tous les cas des loups-garous. Par contre, si c'est le père qui est un loup-garou, les enfants ont 50% des chances de l'être.


Il existe ce que l'on nomme un "attrait fusionnel", c'est à dire qu'un loup-garou à une louve à quelque part dans le monde, une femme qui lui est karmiquement ou physiologiquement destinée. Même chose pour les louves-garous. Il importe de dire que l'autre partenaire peut ne pas être atteint de lycanthropie, l'attrait n'a rien à voir avec l'état. Par contre, il est extrêmement rare que ces deux êtres se rencontrent, si on regarde le nombre de personnes vivant sur la planète. Quand un loup-garou croise la route de sa louve, il le sait d'instinct. Il peut sentir sa louve dès qu'elle entre dans la zone dans laquelle il se trouve, quand il la touche, il se sent électrisé et; surtout; jamais il ne pourrait lui faire de mal. Jamais. Même si la femme n'est pas loup-garou et qu'elle se tiens devant lui durant la pleine lune, il ne lui fera aucun mal. Il agira avec elle comme un charmant toutou ... sa louve étant celle par qui naîtra ses louveteaux, le loup-garou sera aussi doux qu'un agneau avec elle. Ou lui.
En 1637, le Code de conduite des loups-garous est créé afin de recenser les loups-garous et de les obliger à s'engager solennellement à ne pas attaquer autrui et à s'enfermer une fois par mois, lors de la pleine lune, pour protéger leur entourage. Cependant, personne n'accepta de signer ce code du fait qu'aucun loup-garou n'était disposé à révéler sa condition au grand jour.
Quelque siècle plus tard, le Registre des loups-garous établi par Newt Scamander en 1947 est confronté au même problème : les loups-garous, trop honteux et effrayés à l'idée d'être rejeté de la société, gardent le silence. Quelques-uns acceptent tout de même de s'ajouter à la liste, mais celle-ci reste tout de même incomplète pendant de nombreuses années.
Au fil des ans, le Département de contrôle et de régulation des créatures magiques transfère à plusieurs reprises le cas des loups-garous à la Section des animaux puis à celle des être et vice-versa, personne ne pouvant s'accorder à dire si un loup-garou est un être ou un animal. On prit finalement la décision de placer le Registre des loups-garous et l'Unité de capture des loups-garous dans la Section des animaux et le Bureau d'assistance sociale aux loups-garous dans la Section des êtres. Mais là encore, aucun loup-garou n'ose faire appel à ces services par peur de la réaction de son entourage. Inutilisée, cette structure est finalement abandonnée.  À ce jour, le litige demeure.


Les loups-garous sont capables de guérir de la plupart des blessures courantes en à peine quelques secondes, du moment qu'ils sont sous d'autres formes qu'homidé. Seuls les dommages provoqués par le métal argent, le feu, ou encore les produits chimiques toxiques ou les radiations provoquent des blessures dites aggravées, qu'ils ne peuvent soigner ainsi. Il leur faut alors plusieurs jours et nuits de repos avant de retrouver la santé. Là où un être humain serait mort, les métamorphes peuvent aussi souvent survivre, bien qu'ils soient si blessés qu'ils ne peuvent plus bouger, et qu'ils en gardent des cicatrices ou même des mutilations permanentes. Une blessure aggravée leur est cependant fatale dans cet état. Leurs capacités de régénération rendent également les garous particulièrement résistants aux maladies et aux poisons.


Un peu comme les clans chez les vampires, les loups-garous se divisent en tribus.

- Arpenteurs silencieux
Ils vivent sur la route, se déplaçant et voyageant tout le temps. Ils s'accouplent presque exclusivement avec les gitans, les gens du cirque, et autres errants. Ils connaissent beaucoup de secrets à la fois du monde des mortels et de celui des esprits.

- Astrolâtres
Cérébraux et contemplatifs, les Astrolâtres errent à travers le monde, à la recherche de la lumière et de la vérité et sont néanmoins de fervents adversaires.

- Crocs d'argent
La plus prestigieuse de toutes les tribus, ces Crocs se sont accouplés avec les plus nobles des humains et des loups depuis des siècles. Ils sont consanguins, et sont infectés de maladies.

- Enfants de Gaïa
La plus modérée des tribus, les Enfants sont devenus les médiateurs des garous et les défenseurs de l'humanité. Leurs jeunes deviennent souvent des radicaux et rejoignent diverses sous-cultures.

- Fiannas
Chaque membre de cette tribu est d'ascendance irlandaise, et les Fiannas en sont extrêmement fiers. Ils habitent là où leur peuple s'installe et ont toujours beaucoup de contacts entre eux.

- Fils de Fenris
Sauvages et assoifés de sang, les Fils sont essentiellement d'ascendance nordique. Ils en sont fiers. Ils ont tendance à dominer les villes et contrées rurales où ils vivent.

- Furies noires
Presque uniquement des femmes, les Furies sont les servantes du Sauvage et les furies vengeresses des garous.

- Griffes rouges
Composées uniquement de Lupus (garous nés comme des loups), les Griffes Rouges pensent que la meilleure façon de sauver la race est de détruire le cancer - les humains - une fois pour toutes.

- Marcheurs sur verre
De toutes les tribus, c'est la mieux adaptée à la ville et celle en qui les autres garous ont le moins confiance. Ils ont tendance à se mélanger au Milieu et emploient souvent une haute technologie.

- Rongeurs d'os
Vivant comme des vagabonds dans les rues des villes, les Rongeurs sont toujours très bien informés, et méprisés de tous.

- Seigneurs de l'ombre
Très dominateurs et exigeants, les Seigneurs de l'ombre essayent de gagner le commandement des garous sur les Crocs d'argent. Ils sont capables de tout, ou presque, pour le pouvoir.

- Uktenas
Les rusés et mystérieux Uktenas sont les plus grands magiciens parmi les garous. On s'en méfie donc beaucoup.

- Wendigos
C'est la seule tribu d'Indiens d'Amérique qui reste, ils sont farouchement indépendants et toujours très déterminés à chasser les "visages pâles" du continent nord-américain.

- Les Danseurs de la Spirale Noire
Cette tribu est à part, car elle a été corrompue.. Tous ses membres sont déformés mentalement et souvent physiquement d'une manière horrible.


Il y a si longtemps que l'humanité découvrait alors à peine la culture et l'élevage, les loups-garous ont pris peur en voyant la population humaine augmenter sensiblement. Pendant trois mille ans, ils ont alors appliqué un contrôle des naissances radical: l'Impergium, un massacre impitoyable des humains "excédentaires". Bien que l'humanité n'ait pas gardé un souvenir conscient de cet épisode, il est resté ancré au plus profond de l'esprit humain, sous la forme d'une peur du loup incontrôlable. Les autres changeurs de forme n'ont pas pris part à ces tueries systématiques, et le délire n'est pas toujours aussi puissant en ce qui les concerne.

Quand un être humain voit un métamorphe sous forme crinos ou hispo, une terreur panique l'envahit, pouvant se manifester comme une pure catatonie, une fuite effrénée, ou encore une volonté de détruire cette "abomination". Souvent, la personne n'aura ensuite aucun souvenir conscient de la rencontre; en revanche, elle pourra faire des cauchemars ou éviter instinctivement l'endroit. Les témoins tendent à rationaliser ce qu'ils ont vu: le loup-garou en crinos deviendra peut-être un fou furieux portant un masque dans les récits, mais la peur reste... souvent avec raison, puisqu'un loup-garou risque d'entrer en frénésie. Ils perdent alors tout contrôle intellectuel sur leurs actes, agissant par pur instinct — et cela signifie soit une fuite salutaire, soit un bain de sang... Un garou en frénésie adoptera automatiquement une des formes crinos ou majoritairement animales. Par ailleurs, s'il reste se battre, il risquera de se mettre à dévorer ses adversaires tombés au combat, même en présence d'autres ennemis. En outre, les garous affamés sont d'autant plus sensibles à la frénésie.

Toutes les émotions fortes sont susceptibles de faire plonger un changeur de forme dans la frénésie: la peur ou la colère bien sûr, mais également un sentiment d'humiliation ou encore un désir intense. Même la simple présence d'argent peut être un facteur déclencheur. Plus la lune est proche d'être pleine, et plus les garous peuvent faire appel facilement à leur rage — ce qui signifie également, plus ils risquent d'entrer en frénésie. Il vaux donc mieux ne pas faire fâcher un loup-garou.

Même sous forme humaine, les métamorphes ont du mal à tisser des relations sociales. Par peur du rejet, par honte ... les loups-garous préfèrent demeurer solitaires et ne pas créer de liens qu'ils soient amicaux ou familiaux. Une vie de paria et de risques n'est pas toujours bien joyeuse ...




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Lupin
~+ SERDAIGLE +~
~+ SERDAIGLE +~
avatar

Nombre de messages : 22
Age du perso : 12 ans
Fonction : Deuxième année à Serdaigle
Patronus : Aucun

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   Sam 3 Fév - 21:15

Ce matin là, James s'était réveillé avec le sourire. C'était une belle journée de février, les oiseaux chantaient et il avait un cours de DCFDM en plus. Pas que l'enfant apprécie vraiment cette matière; après tout à quoi cela servait-il à la science, han ?; mais c'était le cours de son père et James adorait toujours l'entendre donner son cours. Le voir le faisait toujours sourire. James avait de la chance de pouvoir voir ses parents à tous les jours dans le château, les autres étudiants ne pouvaient pas, eux. Comment ils faisaient ? Han ? Pour ne pas s'ennuyer ? Dites ? Ce devait être difficile, han ! Ho, il n'arrivait même pas à imaginer combien il lui serait difficile de ne pas voir sa mère ! Hou là !

Le jeune garçon avait préparé son sac avec entrain avant de descendre vite fait du dortoir des garçons. Attrapant une banane dans un bol situé sur une des tables de bleues nappées, il avait fait un genre de salut militaire à la statut de Rowena Serdaigle avant de sortir tout aussi vite de la salle commune. James ne pouvait jamais demeurer calme bien longtemps, han ! Jamais. Tout sourire, il dévala rapidement; bien aussi rapidement que lui permettais les escaliers magiques; les marches avant de courir dans le couloir qui menait à la salle de classe de son père. Il y avait foule ce matin dans les couloirs, han ! Le Serdaigle dut contourner pas mal de monde pour arriver à destination.

" Salut P'pa han ! " dit-il d'un ton enjoué en entrant dans la classe

Bha oui, p'pa. Il n'allait pas appeler son père Professeur Lupin ! Ça ferait trop bizarre vous savez ? Dites ? Pas réel. Son père était son père, han. Tout le monde savait ça. Pourquoi faire l'hypocrite, han ? James, qui affichait toujours son sourire contagieux, posa son sac sur une des tables. Ce fut à ce moment qu'il vit le sujet du cours. Ho. Le Serdaigle perdit immédiatement son sourire. Les loups-garous ? Sérieux ? Han ? Son père n'allait quand même pas parler des loups-garous ? Clignant des yeux, James se laissa choir sur une chaise avant de regarder son père avec un air éberlué. Bha han. Sérieux ? Mais han ... c'était ... mais han !

James demeura silencieux durant tout le cours, prenant des notes même s'il savait déjà très bien tout ce que racontais son père. Ho là là. Ça c'était pas du tout drôle, vous savez ? Dites ? Il fit quand même un petit sourire quand son père parla des "louves" et de destinée. Il parlait de sa mère là, vous savez ? Dites ? Ha non, la grande majorité des gens ne le savait pas. En tout les cas. Si lui, il était un loup-garou, est-ce que Tamarah serait sa louve ? Est-ce qu'il la sentirais ? Et elle sentirais quoi, Tam ? Le chocolat ? Les roses ? Les fraises ? Han ? Elle sentirais quoi ? James se retourna pour regarder Tamarah d'un air pensif. Elle sentirais quoi ? Les oranges ? Ça sentais bon, les oranges.

(520 mots)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malka Covey Black
~+ GRYFFONDOR +~
~+ GRYFFONDOR +~
avatar

Nombre de messages : 528
Age du perso : 16 ans (13 décembre 1991)
Fonction : 5ème Année à Griffondor - Préfète
Patronus : Occamy

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   Lun 5 Fév - 4:25

[Si l’on se remet à jouer entièrement les cours comme ça, ce qui serait amusant, ce serait de remettre l’Epouvantard dans le prochain programme   ]

Février était venu, et avec lui Malka avait retrouvé une certaine concentration en cours. Disons que les choses avec sa mère… suivaient leur cours. Pas aussi vite qu’elle aurait voulu, mais apparemment, « laisser décanter » était quand même avancer alors voilà, ça progressait. Elle avait toujours un millier de questions à poser à Evangeline, et l’envie brûlante de retrouver une relation avec sa maman, mais elle s’était aussi habituée à l’idée que cela allait prendre du temps. Ce qui ne l’empêchait pas d’être frustrée, et donc plus prompte que d’habitude à perdre son calme, surtout si l’on rajoutait le stress des BUSES qui se rapprochaient.

Elle était donc un peu nerveuse en ce matin là en se rendant en cours de DCFM. Si elle avait bien lu le planning, Oncle Remus allait traiter des loups-garous. L’avantage était qu’elle avait déjà eu ce cours auparavant, et allait pouvoir se concentrer sur les détails lors de sa prise de note. Le désavantage ? C’était un sujet délicat pour son oncle. Elle l’avait déjà entendu dire qu’il détestait cette partie du programme, et elle comprenait aisément pourquoi. La manière dont les loups-garous étaient traités en Grande-Bretagne était déplorable et ils allaient devoir s’attarder sur des statistiques déprimantes. Sans compter qu’Oncle Remus devait traiter « les loups-garous » comme une catégorie de créatures dangereuses, ce qui était particulièrement déshumanisant quand on parlait de lui et de sa famille. Pas que, bien sûr, mais quand même.

En entrant en classe, elle adressa un sourire qu’elle souhaitait encourageant à son cousin Samuel, en dernière année à Poufsouffle. Pour lui aussi, assister au cours devait être particulièrement désagréable. Elle avait quand même appris des choses intéressantes aujourd’hui : il ne lui semblait pas, par exemple, qu’Oncle Remus ait parlé des « attraits fusionnels » (elle souligna le terme sur son parchemin) lorsqu’elle était en troisième année. Ni qu’il ait mentionné le fait que la Forêt Interdite soit un lieu de relâche pour les portées de loups-garous. Est-ce que ce n’était pas cruel ?

« Professeur, qui s’occupe des bébés loups-garous relâchés dans la Forêt Interdite quand ils sont sous leur forme humaine ? »

Un loup-garou ne se transformait que trois nuits par mois, alors, que faisaient de pauvres bébés humains le reste du temps dans cette affreuse forêt ? Est-ce que les Centaures s’occupaient d’eux, comme ils l’avaient fait pour Capucine ? Bon, peut-être qu’on les avait abandonnés là avant l’invention de la potion Tue-Loup, mais quand même. C’était affreux de condamner ainsi des enfants à une vie de parias, et de les abandonner aux éléments, comme ça, à cause de quelque chose qu’ils ne pouvaient pas contrôler !  Et puis, un louveteau-garou pouvait-il vraiment faire de mal à quelqu’un ? Bien, peut-être que des petits crocs étaient aussi acérés que les grands… Mais quand même, elle n’arrivait pas à imaginer des enfants faire du mal à d’autres humains comme ça.

Est-ce que Erin, quand elle avait été transformée en morte-vivante, avait fait du mal à d’autres personnes, avec son petit corps de 1 an ? Non, elle ne voulait pas penser à ça. Depuis que Sirius lui avait appris que sa mère était vivante, Malka pensait aussi énormément à sa petite sœur décédée. Forcément, la réapparition d’Evangeline avait fait remonter pas mal de choses. Et puis, elle savait que ses souvenirs de ce soir-là, celui où elle avait vu sa famille mourir dans une débauche de violence, étaient forcément faux. Altérés. Elle avait vu la scène tant et tant de fois dans ses souvenirs, ses cauchemars, qu’elle était gravée au fer rouge dans sa mémoire et pourtant, quelque chose là dedans était forcément faux, puisque sa mère n’était pas morte. Que c’était-il réellement passé ce soir de septembre ? Voulait-elle véritablement se souvenir ? Elle n’arrivait pas à se décider, et de toute manière, ne savait pas comment faire, mais ça la turlupinait.

Non, elle devait penser à autre chose. Se reconcentrer sur les loups-garous. Il y avait des bonnes choses à la lycanthropie, même s’il fallait les chercher. La force surhumaine des lycans qu’Oncle Remus venait de décrire, par exemple. S’il n’avait pas été extra fort pour porter Maryna et Péroline, elle n’était pas sûre qu’ils se seraient jamais sortis de l’antre de Faussecreth, en juin dernier. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Jedusor
~+ SERPENTARD +~
~+ SERPENTARD +~
avatar

Nombre de messages : 36
Age du perso : 12 ans
Fonction : Étudiant à Poudlard chez les Serpentard
Patronus : Aucun

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   Mar 6 Fév - 10:33

(L'épouvantard ? Oo Kevin n'a peur de rien, alors ... y'aura rien devant lui )

Alors là. Là, c'était quelque chose. Les loups-garous étaient pas mal plus intéressants que les licheurs ! Kevin, qui s'était préparé pour le prochains cours en traînant les pieds et en se disant qu'il allait encore y perdre un temps précieux, en avait maintenant pour son argent. D'accord, les loups-garous étaient reconnus pour être les ennemis jurés des vampires. Ces deux races ne s'aimaient pas du tout -- et Kev ne savait pas pourquoi, d'ailleurs -- et il aurait dut se foutre totalement de ce cours. En tant que Damphyr et fils adoptif du Prince des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik, il aurait dut passer son temps à renifler et à trouver ça insipide. Mais non, les notions étaient super intéressantes. Parce que les loups-garous, entre autre, avaient suivi son grand-père Jedusor dans le mal. Et qu'ils pouvaient encore être intéresser à sortir des ombres avec lui. Pas pour tout de suite, bien sûr. Mais plus tard. Beaucoup plus tard.

Les yeux brillants d'une excitation non feinte, Kevin prenait des notes de façon presque compulsive. Il savait, bien sûr, que le Professeur Lupin était une bestiole. De un, son grand-père Rogue le lui avait dit. De deux, il le sentais. C'était bien connu, les loups-garous puaient. Pour un vampire ou un damphyr en tout les cas. Et vice-versa. Ha. Les loups-garous avaient aussi des clans comme eux ? Intéressant. Et comme eux, ils ne voulaient strictement pas être recensé. Sauf que, pour les loups-garous, c'était la honte qui les poussaient au refus ... les vampires, eux, c'était leur fierté. Une autre preuve que les loups étaient des pleutres ! Parlant de pleutres, de petits mouvements près de lui indiquaient à Kev que James Lupin se tortillait sur sa chaise. Il devait avoir honte, faut croire ! Le Serpentard lui lança un regard noir pendant que Malka Black y allait d'une question. C'étaient des animaux ces bébés ... qu'ils vivent dans le bois ou était leur place ! Enfin, c'était pas un crime. Ils pouvaient bien crever, tiens ! 

Affichant un léger sourire, Kevin jeta un regard rempli d'avertissement à sa jumelle avant de reporter son attention sur le Professeur Lupin. Il leva la main et, une fois qu'il reçu l'accord du Professeur, il demanda :

" On sait que les loups-garous et les vampires sont des ennemis. Pourquoi, premièrement. Ensuite, qu'est-ce qui arrive si une personne de sang vampirique, qu'il soit vampire ou damphyr, s'amourache d'un loup-garou ? Ils sont exclus tous les deux ou bien, ils sont tués ? Et leurs enfants, ce sont des difformes ? "


Il fallait que Tamarah soit au courant de ce genre de choses avant qu'il ne soit trop tard, non ? Qu'elle renvoie James Lupin dans les ronces une fois pour toute ! Kevin perdit son petit sourire; non pas parce qu'il n'était pas fier de son coup mais parce qu'il venait de penser à sa véritable question; et ajouta :

" Est-ce qu'il y a d'autres animaux garous ? Je sais pas, moi ... des singes-garous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathaniel Ravenswood
~+ SERPENTARD +~
~+ SERPENTARD +~
avatar

Nombre de messages : 110
Age du perso : 15 ans (16 octobre 1992)
Fonction : 5ème année, Serpentard
Patronus : Aucun

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
0/0  (0/0)
Points de vie:
100/100  (100/100)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   Mar 6 Fév - 12:40

(Kevin se verrait probablement ... il a peur de ce qu'il est !)

Nathaniel ignorait totalement que le Professeur Lupin était un loup-garou. Bha oui, comment vouliez-vous qu'il le sache ? Ce fait n'était pas inscrit dans le front de quelqu'un ! Puis, il y avait des lustres que Rogue avait vendu la mèche. Tellement de lustre que c'était l'année de sa propre naissance, alors ! Non, Nath ne savait pas que Remus Lupin était un loup-garou. Plus personne ne chuchotais là-dessus après quinze ans ! À Poudlard comme ailleurs, les "rumeurs" arrivaient vite et repartaient vite aussi. Le Serpentard s'était par conséquent préparé normalement pour le cours de DCFDM. Il avait mit le nécessaire pour le cours dans son sac avant de sortir de sa salle commune. Devant lui, Kevin Jedusor traînais les pieds alors il avait dut le dépasser pour rejoindre Malka. Mais, il avait été tellement ralenti par Jedusor que sa petite amie était déjà partie pour le cours, ce qui lui fit marmonner des paroles moroses sur Jedusor. Décidément, ce gars là était antipathique. En tout cas. Le jeune homme était entré dans la salle de cours, avait fait un sourire désolé à Malka avant d'aller s'asseoir à ses côtés.

" Pardon, j'ai été retenu par Jedusor "


Tout en sortant ses choses, Nath avait lancé un regard en direction de son collègue de maison, qui venait de faire son entrée dans la pièce. Il reporta ensuite son attention sur le Professeur Lupin, qui débuta bientôt son cours. 

Les loups-garous. Des êtres -- ou des créatures c'était selon -- magiques effroyables. Mais qui, au fond, n'étaient que des humains la plupart du temps. Ils n'étaient pas des bêtes ou des sauvages toute l'année ! Nathaniel les classifia au niveau des êtres magiques. Ils n'avaient rien à voir avec des bêtes dépourvus d'intelligence. Ils étaient dangereux, oui, mais pas tout le temps. Ce n'était pas comme les manticores. Le jeune homme prit beaucoup de notes avant de tourner la tête vers Malka. Les bébés loups dans la forêt interdite ? Les bébés loups, les bébés loups ... Nath avait baissé les yeux sur ses notes pour trouver l'information : il avait écrit ça, lui ? quand Kevin Jedusor prit la parole. Pour dire quelque chose d'intéressant somme toute. Bien oui, quoi ! Nathaniel ne savait pas pour le Professeur Lupin, alors comment vouliez-vous qu'il se sente outré par ce que venait de dire Jedusor ? C'était quand même une bonne question. Peut-être mal posée, mais une bonne question. Nath ne savait même pas si c'était permis voir même possible que ça se produise. Et la question sur les autres animaux-garous aussi ... ça se posait. Si ça arrivait pour les loups ... Inconscient que la question sur l'union et les enfants des garous et des vampires pouvaient choquer quelqu'un, le vert et argent regarda son Professeur en attente de réponses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remus Lupin
~+ POUDLARD +~
~+ POUDLARD +~
avatar

Nombre de messages : 584
Age du perso : 48 ans
Fonction : Professeur de Défenses contre les Forces du Mal
Vice-Directeur de Poudlard
Directeur de Griffondor
Patronus : Loup

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   Sam 10 Fév - 16:55

(Bonne idée, Malka)

Remus redressa la tête de sa lecture en entendant la voix joyeuse de son fils lui parvenir. Il lui offrit un sourire à la fois tendre et amusé avant de le saluer. James ressemblait tant à Amélia que cela en était fort amusant. Les gênes pouvaient être puissants ! Il discuta un peu avec son enfant, puis, quand les autres élèves pénétrèrent dans la salle de cours, le lycanthrope prit le temps de tous les saluer. Certes, il n'appréciait pas particulièrement donner ce cours précis, mais il faisait partie du cursus ... et il fallait s'y coller que cela lui plaise ou non. Ce fut avec un sourire aimable qu'il s'était levé pour amorcer la matière, se disant que plus vite il allait commencer plus vite le tout serait terminé.

Les questions ne se firent pas attendre et Remus tourna la tête vers Malka, qui venait de lui poser une question concernant les bébés loups-garous de la forêt interdite. L'homme fit doucement signe que non de la tête avant de dire :

" Ces bébés ne prennent jamais forme humaine, ils sont conçus en tant que loups et naissent ainsi. Leurs parents, qui étaient sous leur forme garou lors de la conception, s'en occupent le temps qu'ils puissent devenir autonomes et ensuite ... ils vivent une vie libre dans la nature. "


Cela pouvait paraître atroce, mais ces enfants ne pouvaient vivre dans la société. Ils étaient des loups toute leur existence. Des loups plus intelligents mais tout aussi agressifs qu'un loup-garou "normal". Puis, ils n'avaient jamais connu autre chose. Pour eux, ils étaient des animaux.

Une autre question parvint aux oreilles de Lunard, qui se figea très légèrement. Le regard posé sur Kevin VanHolsen, il le regarda quelques instants sans rien dire. Remus serra un peu la mâchoire, se retenant visiblement de dire quelques paroles qui dépasseraient sa pensée. Il reprit contenance, fit un sourire qu'il voulait calme et assuré puis il répondit :

" Les loups-garous et les vampires sont des prédateurs, Monsieur Jedusor. Le sommet de la chaîne alimentaire ne se partage pas. De tous les temps, il existe donc une lutte de territoire entre les deux espèces. "


Volontairement, Lupin tut le fait que les vampires considéraient les loups-garous comme leurs esclaves. Il n'avait vraiment pas envie que Kevin Jedusor s'en prenne ainsi à son fils; ce qui, compte tenue de sa deuxième question; était quand même chose faite. Remus fit un sourire encourageant à Tamarah et James, avant de reporter son attention sur Kevin à qui il dit d'un ton plus ferme :

" L'amour ne se discute pas, Monsieur Jedusor et les quand-dira t'on n'a aucune importance. De plus, les enfants nés de ces unions sont parfaitement normaux et ne souffrent d'aucune difformités. S'ils naissent loups-garous, ils sont simplement plus agressifs "


Remus tourna les talons et se mit à marcher entre les rangées. Ça allait lui calmer les nerfs ! Il inséra les mains dans ses poches, riva son regard sur le plancher avant de lentement hocher la tête.

" Oui, il existe d'autres garous que les loups. Ils sont, cependant, beaucoup moins nombreux. Tout comme les loups-garous, ces métamorphes se transforment aussi à la pleine lune "


Lupin redressa la tête, prit sa baguette magique et l'agita sommairement sous ses yeux, afin de faire apparaître la liste des différents garous existant. Malgré tout, cette question était fort pertinente :

" Voici les divers garous existants "


[list][*]Cerfs-Garous
[*]Chauve-souris Garous
[*]Loups-Garous
[*]Ours-Garous
[*]Rats-garous
[*]Sangliers-Garous
[*]Sangliers-Garous Sanguinaires
[*]Seigneurs Loups-Garous
[*]Serpents-garous
[*]Tigres-Garous[/liste]

" La différence entre les sangliers-garous et les sanguinaires est subtil. Ils sont plus gros et agressifs qu'un sanglier-garou de base et ils s'emportent plus aisément. Pour ce qui est des Seigneurs Loups-Garous, ils sont plus forts, plus robustes et beaucoup plus meurtriers que les loups-garous simple. En fait, ces deux types spécifiques de garous ne peuvent absolument pas vivre en société, même s'ils sont sous leurs formes humaines "


Ayant repris son calme, Remus se retourna vers ses étudiants et leur sourit. Mains toujours enfoncées dans ses poches, il attendit d'autres questions ... en espérant qu'elles ne soient pas aussi pointues que celle de monsieur Jedusor. Voyez, donner ce cours était un cauchemar !




__________
Époux de Amélia Potter
Père de Léa-Lily, Samuel, James, Ely-Jade & Gabrielle
Grand-père de Isac & Sarah
Co-propriétaire de la boutique Les Maraudeurs
Professeur de Défenses contre les forces du mal 
Directeur de Griffondor & Vice-directeur de Poudlard
Loup-Garou de son état
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kevin Jedusor
~+ SERPENTARD +~
~+ SERPENTARD +~
avatar

Nombre de messages : 36
Age du perso : 12 ans
Fonction : Étudiant à Poudlard chez les Serpentard
Patronus : Aucun

Feuille de personnage
Points de Sang (Vampires):
100/100  (100/100)
Points de vie:
0/0  (0/0)
Inventaire:

MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   Lun 26 Fév - 12:18

Kevin regardais le Professeur Lupin avec un air de parfaite innocence. Ses questions étaient tout à fait innocentes, non ? De simples questions techniques sans aucune arrière pensée. Lui ? Des arrières-pensées ? Le Serpentard fit un léger signe de tête quand Lupin affirma que la tête de la chaîne alimentaire ne se partageait pas. Parfaitement. Pour ça, il avait raison. Seul le plus puissant pouvait être au dessus de la masse. Et l'enfant ne croyait pas que les loups-garous pouvaient être au dessus des vampires. C'étaient des animaux ! Depuis quand les animaux menaient-ils le monde ?

La suite du discours de Lupin lui tira, cependant, un petit sourire moqueur. Ouais, ouais, ces monstruosités étaient parfaitement normales. Parce que c'était ainsi qu'on les nommaient ces enfants là; des monstruosités. Ils ne naissaient peut-être pas avec des tares visibles, mais ils demeuraient néanmoins des anomalies. Et James Lupin n'était peut-être pas un loup-garou, mais son père en était un. Et sa mère était devenue une monstruosité dans le nul part. Alors, James Lupin était un homme a abattre. Il n'approcherait pas sa jumelle. Kevin en faisait le serment. Le petit-fils de Voldemort se retourna un peu pour regarder sa soeur, arqua un sourcil et lui dit pas legilismencie :

* Prends donc pas de chance *

Un conseil avisé. Kevin adressa un demi-sourire à Tamarah avant de reporter son attention sur le cours. Ha. Il y avait d'autres garous. Intéressant. Le garçon attrapa sa plume et nota les informations données par son Professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Février 2008 : Les loups-garous   

Revenir en haut Aller en bas
 
Février 2008 : Les loups-garous
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loups Garous Party 2011
» • Loups-garous.
» Description détaillée des loups-garous & Thérianthropes
» Les Loups-Garous
» No Way Out - 17 février 2008 (résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: Entre les murs :: Les Salles de Cours :: Les Cours Obligatoires :: DCFDM-
Sauter vers: