Harry Potter à notre saveur !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle page s'écrit... [Ouvert]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jenni W. Malefoy
~+ MINISTRE +~
~+ MINISTRE +~
avatar

Nombre de messages : 376
Age du perso : 30 ans (22 mars)
Fonction : ¤ Ancienne Auror Confirmée experte en Magie Noire & Ancienne Enseignante à l'Institut d'Auror
¤ Prévôt Camariste de Londres.
¤ Mère d'un petit Ewan Cygnus Malefoy né le 05.02.2007.
¤ Ministre de la Magie depuis le 26.04.2008 & Membre de l'Ordre du Phénix
Patronus : Augurey depuis Juillet 2007

Feuille de personnage
Points de Sang/vie:
86/100  (86/100)
Inventaire:

MessageSujet: Une nouvelle page s'écrit... [Ouvert]   Jeu 26 Avr - 18:07

Citation :
Soirée du 26 avril 2008
Londres – Ministère de la Magie - Atrium



Il faut admettre que le stress est à son comble. Lorsque les résultats du Premier Tour sont tombés, j’avais crû que cela passerait comme une lettre à la poste mais il faut croire que le peuple anglais aime jouer de la patience des uns et des autres. Mais cette fois, il ne restait que deux adversaires et pas des moindres. Je connaissais mon adversaire politique puisqu’il a longtemps été mon supérieur hiérarchique. En effet, Séraphin Williams est l’ancien directeur de la Justice Magique, poste qu’il a dû abandonner et qu’il a dû confier à quelqu’un d’autre lorsqu’il a dit vouloir se présenter contre moi à la tête du Ministère. Je n’avais pas peur et je savais que même si je perdais, je ressortirais victorieuse de cette expérience. Oui, je suis Auror, oui, je suis enseignante mais j’ai tout à fait le droit d’être élue au poste que l’on me confiera. Bien sûr, j’avais surveillée tout ça avec très grande attention et j’avais un programme. Je n’appartenais à aucune grands groupes politiques et c’est peut-être ça qui dérange. Je me suis déclarée neutre et je maintiens ce statut. En tant que protectrice du peuple, je savais ce que je devais faire. Cependant, je tournais en rond alors que j’attendais les résultats avec impatience.

Alors que mon beau-père a été élu sans opposition au département de la Coopération Magique, je le sentais tout de même prêt à me défoncer si je venais à échouer. Il faut dire que porter le nom de Malefoy mettait déjà une barre très haute alors dans ce genre de situation, cela pouvait être un fardeau de porter ce nom de famille. Pourtant, je suis fière de porter un tel nom et je tente de redorer le blason de cette famille très particulière. Je me tenais aux cotés de mon mari et de mon fils qui s’était alors endormi dans mes bras. Ce petit bonhomme avait eu un an il y a un peu plus de deux mois. Bien que j’ai déjà un planning relativement chargé, plus rien ne semble m’arrêter dans ma progression vers le pouvoir. Chose qui doit tout de même plaire au patriarche de la famille. Malheureusement pour lui, je ne suis pas du genre à me laisser manipuler par ses soins.

Je me trouvais dans une salle privée où je finis de bercer mon fils unique qui semble encore bien jeune pour comprendre ce qui se passe. Je regardais Drago qui ne savait pas vraiment comment s’exprimer pour me rassurer et calmer ma nervosité. Oui, je voulais savoir ce qu’il en était mais la Ministre sortante, même s’il s’agit d’une amie de longue date, avait donné des consignes et je tenais à les respecter. Je savais que j’avais sa confiance et je ne veux pas aller contre sa décision. Jusqu’à l’élection de l’un d’entre nous. Je discutais donc avec des proches et des amis et même mon ancien tuteur. Il est assez expérimenté et je souriais à chaque fois qu’il dit « Vigilance Constante ». Je ne peux pas dire qu’il a tord. Il a toujours su montrer que son expérience a toujours été victorieuse.

Je repense aux résultats de la semaine passée et je me dis que cela va probablement être encore serrer. Quand on m’a demandé mon avis sur la décision du Ministère, j’ai répondu que j’avais confiance envers le Ministère et que la population reste maîtresse des votes. Bien sûr, lorsqu’on a parlé d’un résultat ex-æquo, j’étais comme coller à ma chaise. Aussi loin que remonte mes souvenirs de mes cours d’histoire de la Magie, cela n’était encore jamais arrivé. J’étais quand même contente de me retrouver en tête de liste et donc éligible au second tour. Encore une fois, alors que je veux me stabiliser mon titre d’Auror Prodige fait parler de lui. Décidément, ce titre va me coller jusqu’à ma mort… Mais j’ai appris à l’accepter et à reconnaître qu’on ne me l’a pas donné pour rien. D’ailleurs, je montre un sourire en coin en y pensant.

C’est alors qu’une porte s’ouvre et je me redresse tout en gardant mon petit Ewan dans mes bras. Celui-ci dormait à point fermé et je voulais savoir ce qu’il en était. Je ne tenais presque plus en place et j’avais besoin de savoir qui de l’ancien ministre du département de la Justice Magique ou d’une Auror qui allait diriger le pays. On m’invite alors à suivre la personne qui est venue me chercher. Je prends une grande inspiration et je donne délicatement Ewan à Drago avant de suivre la personne. Je ne savais pas où on allait mais une fois dans l’atrium, j’y retrouve mon amie Aetha, la ministre sortante, et mon adversaire. Leur souriant à tous les deux, je sens le stress remonter en flèche. Je regarde autour de moi et je garde le sourire devant les journalistes. Après tout, il s’agit là d’un jour historique. Face à autant de monde, je suis un peu nerveuse mais je sais pourquoi. Mon amie me rassure et on attend que les derniers résultats tombent. Je discute avec elle le temps des dernières minutes qui semblent être une éternité.

C’est alors qu’une personne s’approche d’Aetha et se penche sur elle. Elle hoche la tête et elle me fait signe d’approcher comme elle fait signe à Séraphin. Cela ne voulait dire qu’une seule chose : les résultats sont arrivés. Je me sens comme une gamine qui attend ses résultats d’examens. Comme il y a plus de dix ans en arrière. Prenant une grande inspiration, je finis par regarder les journalistes en serrant mes doigts entre eux et en plaçant mes deux mains devant moi. Derrière moi, on pouvait voir mon mari et mes amis proches. Je les voulais prés de moi pour ce jour. Honnêtement, je ne savais pas ce que cela allait donner au vu des résultats de la semaine passée. C’est alors que Aetha prend la parole et explique son mandat en résumé. Je l’écoute avec attention avant qu’elle ne reporte son attention sur moi et Seraphin. Puis j’échange un regard avec lui. C’est alors qu’elle lève sa baguette afin de faire apparaître un visage derrière nous. Ce visage apparaît petit à petit avant de se dévoiler complètement. c’est alors que je réalise qu’il s’agit de mon visage. Sous les applaudissements des journalistes et de mon entourage, mon amie vient me serrer dans ses bras.

Je suis Ministre de la Magie. C’est officiel. Je suis heureuse et un immense sourire s’affiche sur mon visage. Rapidement, je viens serrer la main de mon adversaire avant d’aller embrasser mon mari et mon fils qui a probablement dû être réveiller par un tel bordel. Mais il n’a pas encore conscience que sa mère venait de devenir la personne la plus influente de tout le Commonwealth après sa majesté, la Reine d’Angleterre. Prenant le temps de reprendre mes esprits, j’entends mon amie dire  aux journalistes que le vote a eu lieu à une et uniquement voix. Ce qui veut dire que j’ai été élue à la majorité plus une. C’est une excellente nouvelle et je vais pouvoir fêter ça dignement avec les miens. Bien que Drago, Ewan, Julianne et mes amis ont eu le droit au câlin, je serre la main de Lucius et je prends ma belle-mère dans mes bras. Une nouvelle page se tourne et l’Angleterre a décidé de changer sa vision des choses et de s’ouvrir. C’est une bonne nouvelle.

Après plusieurs minutes, je finis par essayer mes larmes de joies tandis que mon amie me demande de m’approcher des journalistes afin de faire un discours. Il faut dire que je n’en avais pas vraiment préparé mais rendu là, je vais devoir improviser. Habillée avec élégance et grâce, je m’avance et je prends le temps de me remettre de mes émotions. Je me suis battue pour en arriver là et voilà que je fais l’exploit de devenir l’une des plus jeunes ministres de la Magie que le Royaume-Uni a connu. Je n’avais plus qu’à faire mes preuves. J’ai désormais six années pour montrer ce que j’ai dans le ventre. Devant les flash des photographes, je montre un grand sourire et je fais coucou de la main lentement. Oui, je suis heureuse et je crois que j’ai atteint le point culminant de ma carrière au sein du ministère. Alors que les bruits se calment, je pose les mains sur l’estrade avec ce même sourire. Celui qu’on me connaît et celui que toute la communauté connaît. Contrairement à d’autres, je n’ai jamais essayé de tromper la communauté et c’est aussi pour eux que j’en suis arrivée ici. Prenant plusieurs inspirations, je finis par lever ma baguette pour la placer sur ma gorge pour prendre la parole.

« - Mes amis, je n’ai qu’une chose à dire : Merci. Merci d’avoir ouvert votre cœur à une représentante que je suis, merci de permettre à vos enfants une vie plus ouverte et plus calme, merci de voir un avenir radieux dont je serais l’investigatrice, le précurseur et le porte-parole. Merci d’avoir répondu à l’appel des urnes qui reste un droit plus que fondamental dans notre société. Je n’ai qu’une parole et je compte bien faire tout ce qui est en mon pouvoir pour appliquer mon programme. Je vois pour les six prochaines années une communauté plus sereine, des élèves plus nombreux et que nous pourrons accueillir dans des locaux adaptés disposant de ce qu’ils ont besoin pour accomplir leur rêve. On dit souvent que ce sont les rêves qui nous maintiennent en vie et ce soir, vous avez réalisé un rêve pour moi : celui de devenir votre représentante, votre messagère dans le monde entier auprès des différentes nations qui nous entourent. Ses dernières années ont été difficiles pour tout le monde que l’on soit nés-moldus, sangs mêlés ou sangs purs. Désormais, il ne faut plus avoir peur de l’obscurité qui nous entoure. Mes parents disaient toujours que c’est dans l’obscurité la plus totale qu’on finit par trouver la lumière. J’espère être tout au long de ce mandat la lumière dont vous avez besoin pour favoriser notre ouverture au monde et à ceux que nous côtoyons sans cesse même de manière involontaire. »

Je prends le temps de souffler un peu et je regarde tout autour de moi. Je voyais beaucoup de journaliste dont la plupart sont probablement étrangers. A croire que c’est un moment plus qu’historique dans le monde de la sorcellerie. Cependant, vu que je suis désormais anglaise par mon mariage, personne ne peut prétendre au fait de m’avoir connu. Oui, j’ai des origines. Origines que je n’ai jamais oublié mais je sais aussi que je peux être la pire sorcière qui soit. Alors que je suis âgée de trente ans, ma vie semble prendre un tournant que je n’avais jamais imaginé. J’entends encore les murmures et je les laisse se terminer avant de reprendre la parole. Je garde ma baguette sur ma gorge alors qu’un sortilège de lever de voix est appliqué sur ma propre voix. Il le fallait pour un évènement comme celui-là. Reprenant petit à petit mon calme et ma voix cristalline légendaire, je n’avais pas encore fini.

« - Aujourd’hui est un jour nouveau. Un jour où vous avez décidé de changer et d’évoluer avec notre temps. Ce pays est avant tout le votre et je ne ferais qu’être celle qui obéit et qui applique vos décisions. J’ai juré de protéger la population et même si je serais prise par mes fonctions de Ministre, je n’oublierais pas où est ma place, où est mon rôle et à qui je le dois. Je remercie Mme Aetha Rogue pour la confiance dont elle me fait part dans la tâche de la remplacer, je remercie aussi ceux qui ont tous été présents et qui m’ont encadrés durant toute ma campagne électorale. Comme l’exige la loi de 1697, je prendrais mon poste dés demain à la première heure aux côtés de mon prédécesseur durant une période de 90 jours. Dans une dizaine de jours, je nommerais moi-même les membres de mon gouvernement et je nommerais les directeurs des différents services n’ayant pas de responsables. Merci de votre soutien et de votre confiance. »

J’avais terminé mon discours mais je devais encore répondre aux questions des journalistes mais aussi des personnes présentes. Je n’ai pas peur de les affronter ni de dire la vérité. Je savais maintenant que j’allais devoir démissionner de mon poste d’Auror et probablement de celui d’enseignante. Ou plutôt, le suspendre durant mes années à la tête du pays et je savais donc ce qui me restait à faire. Je garde la tête haute et j’allais vraiment pouvoir mettre mon programme en place. Je pensais que je n’allais pas pouvoir passer alors j’étais persuadée d’avoir perdu. Mais la communauté m’a montré la confiance qu’ils ont envers moi. Il est temps de leur rendre la monnaie de leur pièce et de redresser tout ça. Cela ne sera pas simple car il n’est pas impossible que je finisse par me buter contre quelque chose. Je regarde donc les journalistes et les autres avec un air simple. Puis je clôture mon temps de parole en ne posant qu’une seule question.

« - Avez-vous des questions ? »

Autant dire que je m'attendais alors au pire. Je reste sur l'estrade et je les regarde tous sans exception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une nouvelle page s'écrit... [Ouvert]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nouvelle page d'histoire s'écrit...
» Nouvelle page d'accueil du site
» Sur chaque première page, on écrit une histoire. Et si sur celle-ci, on écrivait la notre ?[Taylor Dark/Zack Evans]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Londres :: Le Ministère de la Magie :: L'atrium-
Sauter vers: