:: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: L'Allée des Embrûmes :: Barjow & Beurk Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Épisode 1 : Une rencontre qui change tou [Lucius et autres si vous voulez]

avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2039
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Mai - 18:47
11 mai 1999

Encore et toujours en train de se mettre le nez dans des endroits malfamés. Ce serait une bel épitaphe à mettre sur ma pierre tombale, non ? Enfin ! Ce ne serait vraiment pas pour tout de suite ! Pour le moment, je venais de pénétrer dans l'Allée des Embrûmes, mes pas suivis à la trace par une horde de Justicars. Je fit un petit sourire en pensant à mon époux, qui devait certainement être en train de s'arracher les cheveux au château. J'avais remporté la bataille des clans et gagné le droit de me rendre là ou je le désirais dans ces temps difficiles. Bien ... là ou je voulais ! Ludwig m'avait dit d'aller dans des endroits "safe" et pas dangereux. L'Allée des Embrûmes était elle dangereuse ? Nan ! Pas tant que ça ! Avançant toujours dans cet endroit peu recommandable, je posai la main sur mon ventre rebondi par ma grossesse plus que avancée, alors qu'une vieille et affreuse femme lorgnait dans ma direction. Qu'elle approche et elle aurait des Vampires sur le dos. Je lui lançai un regard noir et poursuivit ma route en direction de la boutique "Barjow et Beurk". Qu'avais-je à faire à cet endroit ? Premièrement, je voulais voir Nazélie. J'avais envie de voir comment elle allait depuis qu'elle s'était rendue compte que sa fille était bel et bien en vie. Deuxièmement, je voulais voir s'il y avait des grimoires concernant cet artefact que Cigodan Dumbledore cherchait. Il fallait absoluemment trouver des renseignements. Les attaques de morts-vivants ne faisaient que se multiplier et, comme si ce n'était pas assez, les Mangemorts semblaient vouloir reprendre du service. Effectivement, nous avions vu la marque des ténèbres flotter au dessus d'une maison Moldue. À l'intérieur de cette demeure, deux personnes tuées par Avada Kedavra et une personne ... mordue par un Vampire. Bordel ! Les Sabbats et les Mangemorts faisaient alliance, maintenant ? J'approchais de la boutique ou travaillais mon amie quand je vit un homme que j'aurais put reconnaitre n'importe ou : mon parrain Lucius Malefoy. Un petit sourire s'accrocha à mes lèvres en voyant qu'il avait reprit ses cheveux blonds. Lors de la première attaque des zombies, il s'était déguisé et avait coupé ses cheveux, les colorant en brun. Je lui avait alors dit qu'il faisait dur ! Heureuse de voir qu'il avait suivit mes conseils. Pas que je pensais qu'il aimait les suivre, mais je savait que son orgueil était telle qu'il allait faire ce que je lui disait. Avec un sourire, j'allai vers lui et lui dit :

" Pourquoi est-ce que ta présence ici ne m'intrigues pas ? "

Je jetai un regard vers la boutique Barjow et Beurk et ajoutai :

" Tu est venu chez Barjow ? "


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucius malefoy
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Dinard
Age du perso : plus de 40 ans
Fonction : Mangemort
Patronus : Corbeau
Date d'inscription : 20/04/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Déc - 8:45
Lucius souriait. Il était rare que cet homme se laissait peindre ce genre d'expression heureuse. Cependant, tout allait changer. Car en effet, " ils " avaient trouvé le moyen de prendre le pouvoir ; encore fallait-il s'y rendre et " la " trouver, mais ce n'était pas trop un problème. Alors oui, Lucius était heureux, car il était l'un des meneurs de cette entreprise. Petit à petit, le sorcier était reconnu par le Maître, et respecté par les autres. Cela faisait du bien de ne plus voir ce sourire moqueur et sarcastique de Bellatrix lorsqu'il se faisait sans arrêt rabaisser, auparavent. Mais depuis qu'il avait réussit à sauver l'esprit phylosophique de Voldemort et après l'avoir ramener à la vie, il s'était vu attribuer plus de mission, et grâce pour lui, il les avaient toutes terminées avec succès, ce qui rageait d'autant plus cette chère Lestrange. Heureusement que c'était la soeur de Narcissa, car sinon, il y aurait longtemps que Lucius en aurait fini avec elle.

Lucius souriait donc, marchant tranquillement dans les rues de l'allée des embrumes, ne faisant pas attention au regard étonné des autres sorciers qui le regardaient en se demandant la raison de ce changement d'humeur. C'est alors qu'il entendit une voix l'interpellé derrière lui, alors qu'il se dirigeait vers le petit chemin invisible situé derrière" Barjow & Beurk ". Ce chemin, mainte fois l'avait-il emprunté ces derniers temps, car il était devenu, par mesure de sécurité, le seul moyen d'accéder directement au repère des mangemorts : le manoir Jedusor. Certaines sources détenue par le ministère et dévoilées au mangemorts par le biais de leur habituel espion évoquait le fait que les aurors auraient trouvé leur cachette. Alors, un nouveau système avait été mit en place. Grâce à une puissante magie, le manoir avait été dissimulé intérieurement afin que chaque personne n'empruntant pas le Passage, créé il y a trois semaines et invisible à toute personne non mangemorte, ne puissent voir à l'intérieur que des pièces vide de présences humaines.

Lucius se retourna. Le grand sourire de Julianne, sa filleule, apparut face à lui. Julianne, l'une des seuls vampires auquels il aspirait du respect et l'une des seules personnes à laquel il attachait de la sympathie. Julianne avait été nommé il n'y a pas si longtemps reine des vampires, et Lucius trouvait qu'elle méritait bien son titre. Les traits de son visages étaient comme un mythe : d'une beauté extraordinaire. Elle possédait aussi une aura puissante qui la démarquait des autres vampires. Et il l'aimait aussi pour cela.

" Pourquoi est-ce que ta présence ici ne m'intrigues pas ? "

Lucius sourit de plus belle, et dans une mimique de rictus moqueur, il lui répartie :

- Et pourquoi la tienne m'intrigue t'elle autant ? A ce que je sache, c'est bien l'une des premières fois que tu t'affiches en public... Serait tu en mission ?

Elle ne sembla pas répondre tout de suite, lançant plutôt au déroulant une autre question, en jetant un regard abject à la boutique de Barjow.

- Tu est venu chez Barjow ?

Lucius éclata de rire, puis se reprenant, tandis que des regards hostilles et frustrés des passants l'assassinaient, il répondit :

- Disons que Barjow a un lien indirecte avec le lieux où je me dirige ! Mais réponds donc à ma question !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2039
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Déc - 14:27
Pourquoi ma présence ici l'intriguais ? Je me contentai d'afficher un léger sourire Roguerien, c'est à dire relativement bref, avant de porter mon attention sur quelques passants aussi sombres qu'étranges. Il était vrai que ce monde était loin d'être celui auquel j'avais passé mon temps à rabaisser. Depuis cinq ans, je me tuais à dire que je n'allais pas trainer dans ce genre d'endroits malsains et que j'allais combattre le mal. Hey bien ... est-ce que je n'étais pas justement en train de combattre le mal en ce moment même ? Parfois, pour combattre le mal, il fallait aller ou il se trouvais. Mon regard bleuté se reposa sur ceux tout aussi bleus de mon parrain avant que je lui réponde calmement :

" Je suis venue voir Nazélie "

Je fit un léger sourire amusé et ajoutai :

" Et, effectivement, je suis en mission. Il y a de petits plaisantins qui ont tués de pauvres Moldus récemment. "

Dire que les Mangemorts étaient des plaisantins m'amusait assez, surtout quand j'en faisais part à mon parrain ainsi. Je continuais de sourire d'un air amusé avant de jeter un regard en direction d'un de mes Justicars. Il venait de barrer le chemin à un type à l'allure louche et habillé de haillons. Ce type avait particulièrement semblé intéressé par la richesse de mes vêtements. Je arquai un sourcil et fit un bref signe de la main à mon Justicar, lui signifiant de demeurer discret. Je n'avais vraiment pas envie que nous soyons trop remarqué. Je reprit un air plus sérieux et poursuivit la conversation avec mon parrain :

" Blague à part, il semble qu'un Vampire ait aussi été sur les lieux ... tu ne serais pas au courant de quelque chose, par hasard ? "

Je fit un air légèrement plus grave à mon parrain. Les Sabbats qui s'alliaient aux Mangemorts ... n'importe quoi ! Un n'importe quoi qui pouvait s'avérer assez dangereux. Comme si nous avions besoin d'une menace de plus ! Avec un soupire, j'ajoutai :

" Je suis aussi venue voir si je ne trouverais pas un grimoire révélant des trucs sur l'artefact que cherche Cigodan Dumbledore "

Posant une main sur mon ventre, je jetai un nouveau regard vers le Justicar qui avait intercepté le type en haillons. Plus aucune trace du type en question. Pour ce qui était du Justicar, il était nonchelament appuyé contre un mur. Je fit un petit sourire et regardai mon parrain.

" Nous devrions unir nos forces au lieu de continuer à nous chercher des Noises. La menace qui pèse sur notre monde nous concerne tous ... on fera quoi si la faille temporelle change notre univers ? Ou si nous terminons tous zombifiés dans l'armée de Dumbledore ? Je crois que la petite guerre des genres à assez durée "

C'était vrai quoi ! Il y avait quand même plus important actuellement que les guerres de pureté de sang. Marre à la fin ! Je jetai un regard vers Barjow quand mon parrain me dire que cet endroit avait un lien avec l'endroit ou il allait. Ce fut d'un ton lent que je dit :

" Ha oui ... tu vas le voir "

Souriante, je reportai mon regard sur mon parrain et ajoutai :

" Tu crois vraiment qu'avec mon don de voyance, vos petites ruses de cache-cache allaient m'échapper ? "


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucius malefoy
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Dinard
Age du perso : plus de 40 ans
Fonction : Mangemort
Patronus : Corbeau
Date d'inscription : 20/04/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 21 Déc - 6:02
Venue voir Nazélie, vraiment ? Lucius n'y croyait guère. Surtout lorsqu'il regarda autour de lui après avoir surprit les regards qui se voulaient discrets de la jeune femme. Comme il s'en doutait, Julianne était bien en mission. Sûrement encore l'une de celle où le mal devait périr.. Mais enfin, c'étaient eux, ces gens qui ne voyaient que par le bien, qui caractérisaient leur opinion de mauvaise. Bien sûr, les mangemorts ne faisaient pas non plus de bonnes actions, mais tout de même, ce n'étaient pas des monstres !
Lorsque sa filleul lui parla de vampires, Lucius comprit aussitôt l'allusion, et il répondit :

- Tu veux parler de cette pseudo alliance ? N'y fais pas attention, c'est juste histoire d'accomlir nous aussi une mission.

Lucius se demanda s'il devait le lui dire. Cela ne servait à rien qu'elle lui cache son arrière pensée, car Lucius savait fort bien que Julianne se blotissait derrière ce rempart qu'elle nommait le bien, et qui ne lui allait pas. Lorsqu'elle lui sortie que c'était idiot de faire la guerre, Lucius prit un air grave et lui dit :

- Non, Julianne, ça ne marchera pas ! Je te connais mieux que personne à part toi même, et je sais parfaitement que tu cache tes erreurs passés et que personnes d'autres ne connaît sous ces airs d'anges, mais on ne me l'a fait pas à moi ! Pourquoi ne t'assume tu pas et ne me rejoints-tu pas ?


- Tu vas le voir

- Oui, en effet

Julianne était, il ne pouvait le nier, douée pour deviner les choses. Une grande qualité.
Alors, Julianne lâcha enfin qu'elle était au courant de notre mission. Lucius sourit intérieurement ; d'une, il n'aura pas eu à lui faire de confidences, et de deux, c'était gagné d'avance car sinon, les autorités magique auraient déjà été mis au courant.

- Bien, je vois qu'on ne peut rien te cacher.. Peut-être aimerais-tu nous accompagner ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2039
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Déc - 2:45
Devais-je me sentir rassurée d'entendre de la bouche de mon parrain que l'alliance avec les Sabbats n'était autre chose que fumesterie ? Plus ou moins. Je savais pertinement que, d'un côté comme de l'autre, l'alliance ne servait qu'à combler une quelconque utilité. Égocentriques, ils ne pouvaient que se servir les uns des autres. Des profiteurs, voilà ce qu'ils étaient tous. Toutefois, lorsque mon parrain parla d'une mission, je arquai un sourcil. Une mission ? Tiens donc ... en quoi les Sabbats pouvaient-ils aider les Mangemorts dans une quelconque mission ? Étrange ... plus qu'étrange même.

Les paroles qui suivirent n'aideraient en rien le maintien de mon calme et je fixai froidement mon parrain durant quelques secondes avant de détourner les yeux pour regarder un amas de détritus un peu plus loin. Qu'est-ce qu'il racontais là ? Mes erreurs du passé ne le trompaient pas ?! Mais ... j'avais toujours crié haut et fort que je ne voulais absoulemment pas rejoindre les Mangemorts. Je ne voulais pas offrir mon don de voyance à Voldemort et ça avait toujours été très clair. Pourquoi pensez-vous qu'il m'avait kidnappée en 1995 ? Pourquoi pensez-vous qu'il avait ordonné à son fils de me féconder de force, afin d'avoir une fille qu'il pourrait élever comme il le voulait et qui allait lui donner les visions qu'il voulait tant ? Parce que je ne voulais pas le rejoindre ! Cependant, mon parrain avait raison ... j'aimais bien, quoique je pouvais en dire, la magie noire. Comment ne pas en être autrement avec un père comme le mien ? J'adorais prendre le pouvoir sur les autres, les dominer ... me sentir forte et suprême. Le don de souhaits -- erreur s'il n'en était une -- ne m'avait-il pas prouvé ma fâcheuse tendance à apprécier poser mon joug sur quelqu'un ... à aller vers la torture ... Satanés gênes Koric !


Flash Back

Je regardais ma victime subir mes foudres sans ciller, un air impassible sur les traits. Je n'étais plus moi-même ... je n'étais que Dieu. Un léger sourire apparue sur mes lèvres en voyant le sang perler sur les jambes de Lestrange, alors qu'elle devait faire un effort surhumain pour ne pas montrer sa douleur. Je voyais la blancheur de ses os percer le tissu de sa robe de riche dame et cette vision me fit encore plus sourire. La Mangemort déchue tomba à genoux et je vit, non sans un certain délice, son visage se tordre de douleur. D'un ton mielleux, je dit doucement :

'' Hooo ... n'auriez vous pas besoin de soins, maintenant, très chère ? "

Je pouffai légèrement, levant la main et jouant avec une mèche de mes longs cheveux noirs de jais. Je m'amusais ... vraiment. Je pouvais comprendre les élans de fureur de mes grands-pères, ces élans qui les poussaient à commettre les pires tortures. D'abord Théodore Koric, cet homme qui avait torturé et mit fin aux jours de nombreux bulgares avant de croiser la route d'un homme nommé Lord Voldemort. Koric, haut de ses deux mètres 13, les bras aussi gros que des troncs d'arbres, le regard bleu acier dur et sans pitié avaient attiré le Mage Noir comme une mouche. Il avait servit le Maître allant même jusqu'à enlever sa propre petite-fille, c'est-à-dire moi, pour la lui jeter en pâture. Lentement, la main qui faisait tournoyer ma mèche de cheveux se dirigea en direction de ma clavicule gauche, pendant que Bellatrix Lestrange se relevait péniblement. Elle faisait preuve de courage, somme toute. Mes doigts caressa quelques secondes la cicatrice qui ornait ma clavicule, vestige de la triple fracture ouverte que j'avais subit lors de mon enlèvement, aux mains de mon grand-père Koric. Que le Diable ai son âme ! Mes pensées se dirigea vers mon autre grand-père : Tobias Rogue. Cet homme qui avait cruellement battu femme et enfants. Cet homme qui avait poussé l'audace jusqu'à violer son propre fils. Un bon compagnon d'Enfer pour Théodore Koric. Deux idiots de moins sur la planèete. Oui, j'étais l'ange rédemptrice de l'humanité ! Devant moi, Bellatrix venait de s'appuyer sur le mur, m'accusant de faire deux tours du jeu. Je arquai un sourcil alors que les effets de mon don de souhaits montrait des signes de présence.

" Le Maître joue toujours deux fois, Bella chérie "

Je sourit à nouveau alors que Lestrange venait de tomber pour la deuxième fois. La mort semblait être présente dans ces lieux sombres et silencieux. Ici, la mort avait élue domicile et les langues étaient liées. Personne ne viendrait au secours de Lestrange ... personne ne dévoilerait rien de sa mort. Non ... non, ici la loi du silence avait préséance sur toutes choses. Comme elle devais souffrir ! Comme son sang devait bouilloner dans ses veines, rendant le tout insupportable. Bientôt, très bientôt, une autre âme cruelle allait s'éteindre, débarassant la Terre de sa présence perfide. D'un ton lent et froid, je dit à la moribonde :

" Tu verras bientôt ton Maître ... heureuse ? "

Elle bougeait encore, mais plus pour longtemps ! Soudain, sortie de nulle part, un poignard vola vers moi. Surprise, je n'eu guère le temps de réagir, hormis pour me pencher légèrement sur le côté droit. Ce ne fut toutefois pas suffisant et la lame du poignard pénétra ma chair, s'enfonçant à quelques centimètres de mon coeur. La douleur fut atroce et je tombai à mon tour à genou. Cependant, cela n'arrêta aucunement mon souhait ... non, il ne s'agissait pas d'un sort ou d'une magie ordinaire. Le sang de Bellatrix continuais donc de bouillir sans pitié dans ses veines. Toujours à genoux, je levai la tête vers elle, la fixant froidement, un sourire mauvais visible au travers mes cheveux. Je pensai alors :

* Je veux que le sang de Bellatrix Lestrange cesse de bouillir dans ses veines *

Non, je ne voulais pas qu'elle meurre. Pas tout de suite. Je demeurai à genoux et fit voler mes cheveux de ma main droite, afin de dégager mon visage. Le couteau toujours plongé dans ma peau, je dit doucement :

" Je veux que le poignard disparaisse "

Le poignard disparu et du sang se mit à gicler de mon corps. Je fit un sourire suave et posai la main sur ma plaie avant de penser :

* Je veux que la blessure causée par le poignard cicatrise *

Je retirai ma main et dit d'un ton d'amuseur public :

" Tadam ! Magie ! "

Je me relevai en rigolant et marchai jusqu'à Bellatrix avant de m'accroupir à ses côtés. Je lui caressai un peu les cheveux et murmurai :

" Tu souffres ... tu veux revoir ton Maître, n'est-ce pas ? C'est ce que tu veux ? "

Je fit descendre ma main le long du dos de Lestrange et allai plonger les doigts sur ses plaies ouvertes, les serrant fermement. Comme si je racontais une histoire à mes enfants, je débutai mon récit :

" Il était une fois, une petite fille nommée Bellatrix, une petite fille de riche qui se croyait tout permit. Une fillette perfide et gâtée qui aurait bien voulu être aimée ... mais qui se retrouvais avec des parents consanguins aussi stupides que des Limaces. Donc, la petite fille ne fut pas aimée, la pauvre. Personne ne l'aimais ... et elle rencontra un sale type qui fit semblant de l'aimer. Oui, Tom Elvis Jedusor qu'il s'appellais ... mieux connu sous le nom de Voldemort. Un sale type qui faisait semblant de l'aimer comme tout les autres. Personne n'aime cette petite fille ... qui est bien seule et qui, pour faire taire sa douleur tente d'en faire subir aux autres en les blessant autant qu'elle se sent blesser. Mais même là ... même là, elle échoue pauvre chérie ... "

Je me penchai vers l'oreille de Lestrange et lui sussura :

" Personne ne t'aime ... personne ... ne vaux t-il pas mieux crever ? Crever comme ... lui ? "

Je pointai le doigt vers la gauche, en direction d'un mur vide et pensai :

* Je veux que Voldemort revienne à la vie et qu'il soit ligoté au mur *

Pouf ! Lord Voldemort apparue de nulle part, ligoté à des chaînes au mur et ... bel et bien vivant. Le Seigneur des Ténèbres était revenu d'entre les morts par mon bon vouloir. Il me regardais d'un air totalement haineux. Je lui sourit et lui dit doucement :

" Bonjour ... "

Fin du flash back

Délaissant mes souvenirs plus ou moins ... agréables, je reportai mon attention sur mon parrain. D'un ton lent, je lui répondit :

'' Non merci. Je ne désire pas passer ma vie à genoux. Je te l'ai déjà dit, il me semble ''

Je fit un bref sourire avant de croiser sommairement les bras sur mon ventre rebondit par ma grossesse relativement avancé. Si je rejoingnais les Mangemorts, se serait pour les diriger. Rien d'autre. Jamais je n'allais tolérer que quelqu'un me soumette, surtout pas un être plus faible que moi. Oui, Voldemort était faible ... et si ce n'était pas du fait qu'il soit le grand-père de mes jumeaux, je me ferais un plaisir de l'éliminer à nouveau. Quoi ? Vous dites que je fait un autre power trip ? Et après ? J'étais qui j'étais ... tout de même pas de ma faute ! Enfin ! Je décroissai ensuite les bras et dit :

'' Ça dépend où, pourquoi ... et quand vous partez. Comme tu le vois, je ne risque pas d'être en état pour suivre quiconque où que ce soit ''

(Le post fut débuté quand elle était à quelques semaines d'accoucher)


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucius malefoy
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Dinard
Age du perso : plus de 40 ans
Fonction : Mangemort
Patronus : Corbeau
Date d'inscription : 20/04/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Déc - 9:44
Lucius commençait légèrement à s'impatienter. Il assistait à d'étranges changements d'émotion et dexpression de la jeune femme, qui défilaient à une vitesse incroyable. C'est alors que le mystérieux lien mentaux qu'il possédait envers sa filleule se manifesta pour la troisième fois de son existence.

* flash back *

- Maman, non ! Reviens !

Une petite fille aux cheveux d'un noir de jais et aux yeux violet criait sur le péron d'une maison. Au dehors, il faisait nuit noire, sans lune. La petite fille se mit à courir et essaya de rattraper ce qui semblait être trois silhouette au loin. Des lumières rougeâtres illuminaient les extrémités de deux baguettes. Soudain, dans le silence pesant quisuivit, et où la petite fille s'était figée, une lumière verte et aveuglante explosa au delà des arbres et le profond hurlement d'une femme résonna et s'éteignit brusquement. La petite hurla et des larmes sans fin commencèrent à couler sur ses joues, bientôt illuminées par une nouvelle source de lumière intense qui venait d'apparaître : L'immense marque des ténèbres émeraude crâchait une langue de serpent dans le ciel.
Les deux silhouettes disparurent, et une nouvelle se matérialisa devant la petite. Des yeux rouges la regardèrent, et une voix doucereuse lui murmura :

-Ne t'inquiètes pas. Nous nous occuperons de toi.

Et les yeux rouges plongèrent sur le visage de l'orpheline. Ce fut le noir.

* fin du flash back *

Lucius se rappela du premier lien quindâtait de dix ans, maintenant.
Il fut à nouveau prix de vertige.

* flash back *

Une jeune fille d'une quinzaine d'année regardait la pluie qui tombait en trombe au dehors. Ses yeux perdait peu à peu le violet qu'ils avaient autrefois, et versaient vers l'acier. Elle se trouvait dans une crique lugubre, et la vierge la contemplait avec compassion. Au dessus, la croix du Christ s'éffaçait aux yeux d'un magnifique et imposant tableau montrant Dieu dominant les jardins d'Éden et chassant Adam et Eve de par la force de sa loi. Une lueur rougeâtre s'illumina au fond des pupilles de la jeune fille. Un sourire mesquin se peignit sur ses lèvres. Le vent à l'extérieur soufflait comme une rafale, et la grande porte du lieu sacré s'ouvrit dans un grincement, laissant entrer la tempête furieuse. Trois hommes firent leur apparition sur les marches de pierre. Deux portaient un capuchon, le troisième une couronne. Une espèce d'aile surgit l'espace d'une seconde et disparue dans le dos du dernier. Le roi des vampires demanda à la jeune fille :

- Pourquoi désirais-tu me voir, Julianne - Pourquoi désirais-tu me voir, Julianne ?

- Je pensais que les vampires ne pouvaient pénétrer dans l'enceinte d'un lieu immolé et sacré.. répliqua la jeune fille.

- Il ne faut pas écouter ces légendes absurdes ! se vexa le roi.

Julianne se retourna vers les trois vampires, et murmura :

- Connaissez-vous l'histoire de Sarkasius Ternac, l'homme que l'on appelait le " Tout-Puissant ", il y a de cela 1500 ans ? Il était orphelin et avait été recueillit par une race bien différente de la sienne, une race ancienne et désormais éteinte : les Elfes. Il vint un jour dans cette même crique, qui était à cet époque occupée par des statues à l'éffigie des Dieux, et il paraîtrait qu'il aura acquérit son don : Le don de toute puissance, celui de la voyance et de la décision, celui de la force de loi ! Le don de Dieu. Alors, il délaissa ses anciennes croyances et se fit serviteur de Dieu, qui le nomma Ange Prince, connu chez les hommes sous le nom de " Tout-Puissant ". Il vécut pendant plus de 500 ans. Mais, par une magie qu'il ne connaissait pas, il fut vaincu par les quatre fondateurs de Poudlard.

Les trois vampires la regardère, sans comprendre. Julianne se mit à rire, sans joie.

- Mais savez-vous comment avait t'il acquit ses pouvoirs ? En tuant son père adoprif, celui auquel il avait porté tout ce qui lui restait de l'amour qu'il avait perdu. Cela, il dû le garder dûrement sur son coeur.

Le roi commença à trembler quelque peu, et s'avançant de quelques centimètres, il demanda tout bas :

- Mais pourquoi me raconte-tu cela.. ?

- J'ai alors fais des recherches plus appronfondies, et j'ai découvert quelque chose d'extrèmement perturbant. Le saviez-vous... Que j'étais sa très arrière-arrière-arrière descendante ?

Un grand silence se fit dans la salle. Puis la jeune fille murmura :

- Je ne sais pourquoi, mais le pouvoir m'attire..

Le souvenir se bruma dans un noir épais, puis des cris résonnèrent subitement, résonnant affreusement sur les murs de la crique. La lumière d'un éclair illumina alors la salle. Julianne n'était plus là. Trois vêtements poussiéreux gisaient sur le sol et la statue de la vierge, fracassée, était recouverte de sang séchée et millénaire et de sang plus récent.

* fin du flash back *

Lucius tituba, la tête encore pleine des horreurs de ce souvenir qu'il avait capté il y a trois ans. Mais ce n'était pas fini, car le mangemort fut projeté dans un nouveau souvenir inconnu, où il y vit Julianne torturant Bellatrix. Lucius ne sut ce qui lui prit, mais il connaissait ce souvenir. Il devait empêcher Julianne de ramener Voldemort à la vie, car sinon le Maître tuerait Drago par le futur. Il pensait bien qu'on ne pouvait agir sur un souvenir, mais la bétise l'emporta. Visant pour ne pas la tuer, Lucius peit un poignard dans sa ceinture et le lança sur Julianne, qui, étrangement, le reçu en plein coeur. Cependant, son pouvoir au maximum, elle le rejeta et Lucius fut éjecté du flash back au moment de la résurection du Lord. Une migraine luitirrailait la tête. Lucius chancela sous les yeux étonné de Julianne qui lui répondait. Faiblement, il lui murmura :
- Suis-moi, ne me trahit pas ! Je t'emmène voir le Maître.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2039
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Déc - 14:42
Pourquoi ce souvenir précis me revenait à l'esprit ? La mort de ma mère ... assassinée par Voldemort, pour avoir refusée de lui donner le don de souhaits Koric. J'avais à peine deux ans à l'époque. Pour le bénéfice des lecteurs, rappelons les faits. Ma mère, Gwendoline, s'était enfuie peu de temps après avoir appris être enceinte de moi, afin de me préserver du joug du Seigneur des Ténèbres. Elle n'avait même pas prit la peine d'avertir mon père de mon arrivée future. Puis, alors que j'avais deux ans, deux hommes étaient venus. Ma mère m'avait dit de rester cachée et elle était partie, courant au loin pour que les hommes la poursuivent et s'éloignent de moi. Debout à la fenêtre, j'avais observé la scène. Ma mère qui courait alors que deux inconnus la pourchassait. Déjà impulsive à cet âge, j'étais sortie en courant à l'extérieur. Je voulais défendre ma mère. Que lui voulait ces hommes ? Et ... une lumière verte avait éclairée le ciel. Ma mère avait été tuée. Par qui ? Je ne le savait pas. Même aujourd'hui, je ne savais pas quel Mangemort avait lancé le sort mortel. Ce fut mon premier contact avec Voldemort. Il était venu me voir et m'avait dit qu'ils allaient s'occuper d'elle. Les lecteurs avisés se demanderont pourquoi ma mère est vivante aujourd'hui ... pourquoi avait-je des frères et des soeurs ? Hey bien, chers lecteurs avisés, sachez qu'un voyage dans le temps effectué en 1995 m'avait permis de changer le cours des choses. Effectivement, je m'étais rendue en 1975, peu de temps après avoir découvert que mon père biologique était Severus Rogue. C'était après mon enlèvement des mains de mon Grand-Père Koric, qui m'avait amené à Voldemort. Bref, une fois à l'époque des Maraudeurs, j'avais averti mes parents de ce qui allait se produire et ... l'avenir avait été changée. À mon retour en 1995, j'avais toujours sut que mon père était Severus Rogue, ma mère était en vie et j'avais une ribambelle de frères et soeurs. Oui, l'avenir pouvait être changé. Pour le mieux ? Peut-être. Cela dépendait de ce que nous en faisions. Heureusement pour moi, les choses avaient bien tournée. Voldemort avait été détruit par le sort mortel lancé par Harry et les Mangemorts n'avaient pas mit la main sur moi. Dumbledore s'était occupé de me placer dans une jolie famille, famille qui n'était plus aujourd'hui. Pourquoi ? Mes parents adoptifs étaient morts de quelle manière ? Un accident, avait dit les médicomages. La vérité était peut-être toute autre ... qui sait.

Quoiqu'il en soit, depuis mes 15 ans, je détestais les Mangemorts. Je détestais Voldemort encore plus. Je savais qu'il avait tué ma mère. Je m'étais jurée de le réduire à l'état de limace et de combattre tout ce que j'appelais les forces du mal. Oui, j'avais soif de pouvoir, oui je voulais régner ... mais je voulais encore plus réduire ceux qui m'avait fait du mal en cendres. Ce fut aussi à cette époque que j'avais découvert des choses sur mes ancêtres, des choses beaucoup moins réjouissantes que de savoir que je descendait de Rowena Serdaigle.

Ce fut ce souvenir qui monta ensuite à mon esprit. Sarkasius Ternac. Qui, vous dites vous ? Sarkasius Ternac, le Tout-Puissant. Ayant vécu il y avait 1500 ans, l'homme avait fait un genre de pacte mystérieux qui lui avait donné un pouvoir considérable. Certains livres disaient qu'il avait fait un pacte avec le Diable lui-même. Enfin bref, il avait obtenu un puissant don de voyance qui lui avait permis de régner en Maître sur le monde. Il avait torturé des milliers de gens, les écorchants vifs ... il les avait tué dans d'atroces souffrances. Puis, les fondateurs avaient réussit à l'éliminer. Cet homme, ce Sarkasius Ternac se révélait être le tout premier à avoir eu le fameux don de voyance Koric. Ho, dites vous, ce don ne se transmet qu'aux femmes de sang Koric ! Exact. L'explication était simple : Sarkasius Ternac avait eu une fille, une seule. Cette enfant avait héritée du don de voyance de son père et elle avait épousé Targarus Koric. Elle avait eu une fille à son tour, une dénommée Ramilda Koric et ... le reste fait partie de l'histoire. Oui, j'étais la descendante de Sarkasius Ternac. Les gênes démoniaques des Koric s'expliquaient parfaitement maintenant. Le fait que je possédais en moi cette soif de pouvoir, cette tendance à me prendre pour Dieu qui m'avait envahie lorsque j'étais aux prises avec le don de souhaits djinniques aussi. La seule question à répondre était : pourquoi mes frères et soeurs n'avaient-ils pas la même tendance ? La réponse : parce que, sans moi, ils n'auraient pas existés. Pour ce qu'il était de ma mère, le "destin" la considérait comme morte. De ma main, ils vivaient et le "destin" me considérait comme la seule descendante de ce Sarkasius Ternac. À tout le moins, de cette branche. Mais ça, c'était une autre histoire.

Je remarquai que mon parrain semblait quelque peu en état de "choc" et je le regardai en arquant un sourcil. Pourquoi avait-il légèrement sursauté, comme si une guêpe venait de le piquer ? Je fit un léger sourire en coin à ses paroles et ne put m'empêcher de ressentir une once de pouvoir suprême m'envahir ... vous savez, cette parcelle de supériorité qui nous nous faisait croire comme infaillible ? Il m'avait dit de ne pas le trahir. Était-ce une pointe de peur que j'avais décélé dans sa voix ? Je fit un nouveau sourire et dit d'un ton lent :


" Pourquoi est-ce que je te trahirais, Parrain ? "

Je arquai un sourcil, tentant de faire taire les gênes Koric en moi. Non, je n'en voulais pas. Je ne voulais pas me laisser aller à cette tendance, je ne voulais pas écouter cette voix qui me traitais d'idiote et qui me dictait de retrouver le Djinn et de reprendre le don de souhaits. J'avais risqué ma vie pour m'en débarasser ... je ne pouvais pas ... ça m'avait presque rendue folle, j'étais descendue trop bas dans la noirceur ...

" Je n'ai pas besoin de toi pour aller le voir ... mais je te suis "

Je me rendais là où je voulais, quand je le voulais. Non ... non, ne pas replonger dans ce monde.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucius malefoy
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Dinard
Age du perso : plus de 40 ans
Fonction : Mangemort
Patronus : Corbeau
Date d'inscription : 20/04/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Déc - 16:27
Lucius était chamboulé. Ce pouvoir qui lui faisait voir les souvenirs de Julianne était bien étrange. Jamais il n'avait ressentit cette impression de pouvoir dans son sang. Pendant le lien, il avait ressentit une autorité émanant de lui, une volonté incroyable qui avait ordonné que ces souvenirs viennent à lui.
Des perles de sueurs glissèrent sur le visage du sorcier. Il remarqua alors le léger changement de ton de sa filleule. Elle n'était pas au courant, bien sûr, et cela rassurait Lucius.
L'homme s'avança péniblement vers la vieille et infâme boutique de Barjow, faisant signe avec la main à Julianne pour qu'elle le suive. La fatigue commençait à reculer et le sorcier reprenait peu à peu contenance. Alors qu'il pensait que le contact était terminé, un choc lui remonta jusqu'au cerveau et il se sentit transporter dans les pensées de Julianne. Il assista à l'incompréhension de la jeune femme, puis sentit le sentiment de supériorité qui s'emparait d'elle, croyant que Lucius avait peur. Brusquement, il fut ramené à la réalité. Lucius se retourna vers la Julianne et la détailla du regard. Pourquoi ces pouvoirs se manifestaient-il aussi succintivement ?
Réalisant qu'il devait avoir l'air étrange de la regarder ainsi, il se retourna vers l'allée et dit :

- La réunion va bientôt commencer. Il faut se hâter et ne pas se faire repérer.. Le chemin a changé !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1495
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Déc - 19:05
Régin Magdaley se prélassait tranquilement sur le balcon de son appartement. Il habitait dans un immeuble délabré situé dans un quartier peu fréquentable de Londres. Cela faisait trois semaine qu'ils avaient eu leur dernière réunion et depuis, plus rien. Et Regin n'était pas contre un peu de vacances, bien au contraire. Et voilà qu'il y avait deux jours, il avait été avertit qu'une nouvelle réunion allait avoir lieu afin de fixer le moment de l'entreprise.

Régin se détendait donc, une cigarette dans la bouche, quand son bras le brûla soudainement. Il sursauta. Évidemment...
Il abandonna le balcon et alla enfiler un vêtement. Puis, il retroussa sa manche et appuya sur la marque rouge vif sur son bras. Instantanément, l apparut sur l'allée des embrûmes. Bien sûr, il avait faillit oublier que l'accès au repaire avait changer pour sureté d'anonymat.
Alors qu'il se dirigeait vers le Passage, il aperçut Lucius en compagnit d'une femme qu'il voyait de dos. Tout d'abord, il cru que c'était une mangemort, mais lorsqu'il arriva près d'eux, il reconnu Julianne Vanholsen, celle qui imposait. Quant il comprit où ils se dirigeait, il les interrompit :

- Bonsoir Lucius ! Où allez-vous ?

Puis il lança un regard interrogateur à l'homme et lui murmura :

- Ne me dit pas que tu l'emmène avec toi au repaire ?


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2039
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 23 Déc - 20:47
Sans attendre, je m'étais avancé en direction de chez Barjow et Beurk, comme si je savais depuis toujours que l'entrée en direction du repaire de Voldemort s'y trouvais. Évidemment, que je le savais ! Les Mangemorts pouvaient bien changer le lieu de leur repaire vingt fois en une semaine s'ils le voulaient, je saurais toujours où les trouver. Pourquoi est ce que je n'avisais pas les Aurors de leur cachette, afin qu'ils soient envoyés sous les verrous ? Tout simplement, parce que JE voulais les vaincre. JE voulais les massacrer comme les bêtes qu'ils étaient. JE voulais leur faire payer le prix de leur affront : celui d'avoir osé s'en prendre à ma famille. Personne ne touchais aux gens que j'aimais, personne. Ils avaient osés tuer ma mère ... je l'avais "ramené des morts" en changeant le futur. Voldemort avait osé enlever mon fils Kevin, alors que celui-ci âgé de 15 ans avait voyagé dans le futur lors de la menace du géocroisseur ? Je l'avais tué en le faisait exploser. Okay, le Seigneur des Ténèbres était revenu après que mon père et Nazélie aient effectué le sort de magie noire sur moi -- et j'étais très heureuse que mon parrain croit que le retour de son Maître soit à cause de lui, puisque cela éliminait les soupçons concernant la perte de mon don de souhaits --, mais le résultat était le même : on ne touchais pas à mes proches. La vengeance était mienne et ce n'était pas les Aurors qui allaient briser mon plaisir.

Je franchit donc le seuil de la boutique infâme, jetant un regard en direction de mon parrain. Il me regardait bizarrement, ce qui me fit arquer un sourcil. Quoi ? Un léger sourire narquois marqua mes lèvres. Il devait être surpris que je me dirige exactement en direction du passage secret. Surprise, surprise ! Je connait tous vos secrets. Je tournai ensuite mon regard bleuté vers mon amie Nazélie à qui je fit un sourire chaleureux. Elle était mon amie, elle faisait partie de mon cercle intime. Elle avait ma divine protection. Je pinçai les lèvres et secouai légèrement la tête. Non, mais j'arrêtais oui ?! Finit les envies de pouvoir et les pensées de toute puissance ! Je détestais quand je ressentais ça ... tout en adorant ça. Bref, cela me perturbais et j'aimais mieux enfoncer ces sombres desseins au fond de mon être.

Soudain, un type assez louche à mon goût se plaça près de mon parrain. Il me lança un regard quelque peu dédaigneux et se mit à murmurer à l'oreille de Lucius. Je arquai un sourcil fixant le type d'un air tout aussi dédaigneux. Pour qui il se prenait, lui ? Sale Mangemort ! En plus, il fumait ... il allait empoisonner mon bébé, ce sale con ! Tendant la main, je saisit la cigarette de ma main droite et l'écrasai dans ma paume. La douleur de la brûlure me saisit légèrement, mais je ne démontrai aucune émotion. Merci aux gênes Rogue. Ne pas montrer ses émotions était un élément caractéristique de ma famille. D'un ton froid, je dit au Mangemort :


" Tenez cette merde loin de moi, espèce d'empoisonneur de bébé "

Compris ? Si Artamir naissait avec une débilité quelconque, ce type allait entendre parler de moi ! Je plissai un peu les yeux et poursuivit ma route droit vers le passage secret.

" Vous venez, je n'ait pas toute la journée "

Fallait que j'attende après eux en plus !


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucius malefoy
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Dinard
Age du perso : plus de 40 ans
Fonction : Mangemort
Patronus : Corbeau
Date d'inscription : 20/04/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 29 Déc - 18:49
Lucius ressassait ses pensées en boucle. D'accord, cela n'était pas impossible qu'un tel contact psychique existait entre Julianne et lui, mais il fallait savoir pourquoi eux, et pourquoi maintenant ? Lucius regarda une nouvelle fois sa filleule, sans émotions cette fois. Il avait enfin reprit ses moyens. Julianne semblait croire qu'il ressentait certaine choses qui étaient cependant bien loin de la vérité. Il haussa les épaules. Il lui en parlerait le temps voulu. Une voix derrière lui le fit se retourner. Regin, ce sale bâtard de mangemort. Ho bien sûr, Lucius n'avait jamais eu de soucis avec ce mangemort, mais son statut social inférieur et le manque de classe vestimentaire le répugnait. Il lui répondit :

- Bonsoir, Regin ! Désolé si cela ne te conviens pas, mais je te le confirme : ma filleule nous accompagne au repaire !

Puis, il fit tourner sa cape sur ses jambes, et s'en pivotant vers Julianne, il la suivit vers le Passage. Après avoir vérifié que personne ne regardait, il poussa Regin à l'intérieur. Le noir remplit alors l'espace et des tentacules de ténèbre l'enveloppèrent ; Puis il disparut. Il fit ensuite signe à Julianne de s'avancer, puis il leva sa baguette vers elle et prononça :

- " Désignam ! "

Un serpent vert fusa vers le bras de la jeune femme et s'y scella temporairement. C'était le glyphe d'invitation pour le repaire. Puis Lucius emprunta le Passage à la suite et disparut à travers les méandres de l'obscurité. Les ténèbres grandissantes ne tarderaient pas à s'étendre sur les terres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1495
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Jan - 5:16
Regin, le Mangemort

Regin attendait la réponse de Lucius quand la fille de Rogue l'apostropha. Elle commença par lui lancer un regard acerbe, qui fit un peu frisonner le Mangemort. Évidemment, il savait que Julianne VanHolsen avait une étrange faculté de voir tous ses souhaits se réaliser. Il savait aussi qu'elle était la responsable de la mort par explosion du Maître. Par chance, Lucius était parvenu à le ramener d'entres les morts -- c'est ce qu'on disait ... il y avait des rumeurs, mais personne ne savait trop comment ... peu importais -- mais cela n'empêchait pas que la fille de Rogue soit dangeureuse. Même le Seigneur des Ténèbres, à ce qu'on disait, en avait peur. Personne n'osait le dire à voix haute pour ne pas offusquer le Lord, mais ... ça se voyait. Regin fut donc un peu appeuré de la voir s'avancer vers lui pour lui arracher sa cigarette. Hey ! Son cri de protestation mourru dans sa gorge et il suivit la fille de Rogue des yeux. Sacrée gourde ! Pourquoi le Maître avait-il voulu avoir le don de voyance Koric ?! Une autre belle merde ! En plus, Julianne ne lui avait pas donné ... elle ne lui avait jamais fournie la moindre vision et elle n'était même pas Mangemort ! Elle les combattaient ! Et, Lucius l'amenait dans le nouveau repaire ! Il faisait entrer l'ennemi dans le repaire ... c'était un imbécile. Regin devrait s'en méfier ... il commençais à le soupçonner d'être à la solde de Albus Dumbledore. Rien ne le surprendrait ! Lançant un regard torve à Malefoy, Regin les suivit dans le passage secret, aussi sombre que lugubre. La journée commençais mal ... très mal ! Regardez bien ça, le Maître allait encore être dans une de ces crises de folies ! Une fois la fille de Rogue marquée, le Mangemort poursuivit son chemin en direction du repaire, maudissant le propre jour de sa naissance. Encore une fois, quelle merde !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nazélie Lestrange
~+ ADMINISTRATEUR +~
Nombre de messages : 216
Age du perso : 24 ans
Fonction : Maman à temps plein. Vendeuse dans une répugnante boutique et demi-mangemort
Patronus : Caracal
Date d'inscription : 12/08/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Jan - 0:47
Postée derrière le comptoire sale à vous levez le coeur de la boutique tout aussi répugnante que les trucs qu'on y retrouvait dans les bocaux, je remarquai l'arrivé de Lucius et de cet imbécile de Regin. Décidement, le seigneur des ténèbres ne prenait pas les plus futés pour en faire des mangemorts, ni les plus puissants - on ne pouvait pas dire que Queudevert est un sorcier puissant quand même- que des larbins qui lui jure fudélité simplement parce qu'ils ne veulent pas finir en pâté de serpent. Biensûr, il y avait des exceptions à la règle. Ma mère en était surement une. Bien qu'elle soit folle à liée, bonne à enfermée, elle était l'une des plus fidèle mangemorts et une sorcière redoutable. Mais Voldemort avait toujours eu le talent de s'entourer de traitres comme avec Severus Rogue. Il devait être aussi idiot que Regin ou que Goyle. J'imaginais sans mal qu'il me faisait confiance que parce que ma mère c'était toujours montré loyale. Encore une faute de sa part. C'était désespérant de voir comment il courrait à sa perte, celui-là.

Ce qui m'étonna un peu plus, bien que mon visage ne laissa transparaître que l'ennui la plus totale, se fut la présence de Julianne. Que pouvait-elle bien faire-là? Enceinte de surcroît? Je ne posai néanmoins pas de question et me contentai de répondre à son sourire chaleureux. Je contournai mon comptoir crasseux d'un pas vif et afficha la fermeture de la boutique d'un coup de baguette sec bien je ne partais pas avec eux, je devais sagement attendre là que tout les mangemorts aient traverser. En gros, je jouais les piquaient devant l'entrer, sympa non? En fait, je ne me plaignais pas, moins j'était en présence de Voldemort, mieux je me portais, pas étonnant, non? J'haussai légèrement un sourcil lorsque mon parain marqua mon amie d'une marque temporaire, comme celle que je m'étais moi-même faîtes plutôt -n'étant pas marquée par le seigneur des ténèbres, heureusement et dont j'avais besoin pour traverser un peu plus tard.. Donc, Julianne nous accompagnait. Mon oncle devait devenir fou lui aussi, mais j'avais confiance en la princesse VanHolsen et j'imaginais assez bien qu'elle savait ce qu'elle faisait.

Je passa à deux doigts de sourire lorsque la jeune maman écrasa la cigarette de Regin avant de lui parler d'un ton dur. Ses paroles étaient pour le moins amusantes. Mais vous savez, quand on est la fille de Bellatrix Lestrange, on apprend à contrôler ses émotions et à ne pas les montrer, si on ne veut pas finir comme les Londubat. Donc je ne fis que lancé un regard agacé au mangemort, mais ne fit pas le moindre geste. Retournant sagement derrière mon comptoir pour inscrire quelque chose sur un bout de parchemin avant de lever la tête vers mon oncle un sourire tordu sur les lèvres. Je n'étais pas certaine que le maître apprécie le fait que Lucius est entraîner Julianne dans son entre pour cette réunion, mais encore cette fois, je ne dis rien. Je me contentai d'un regard vers mon amie lorsqu'elle passait dans le passage secret.Il ne me restait plus qu'à attendre.

«
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Julianne VanHolsen
~+ CAMARISTE +~
Nombre de messages : 2039
Age : 41
Age du perso : 28 ans
Fonction : Princesse des vampires camaristes de Londres et de Kinderdjik
Guérisseur itinérante
Patronus : Serpent
Date d'inscription : 22/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Jan - 15:55
Calme et affichant un air digne, je me dirigeai en direction du passage secret. Comme à toutes les fois où j'allais rencontrer celui qu'on nommait le Seigneur des Ténèbres, je m'efforçais de prendre un air surfait. Avec les années, cela était presque rendue un automatisme, chose quelque peu terrifiante quand on y pensait. Debout devant la porte, je jetai un regard en direction de mon amie Nazélie qui venait de nous rejoindre. Ma présence ici ne semblait pas la perturber, mais je savais qu'elle devait se poser des questions. Moi qui criait haut et fort que jamais je n'allais rejoindre les Mangemorts. Bien, je n'allais pas les rejoindre, justement ! Je ne mentais pas. Je n'allais pas m'allier à Voldemort. J'étais ici pour sauver le monde, avoir des données sur ce que l'autre clan pensait de la faille, savoir ce qu'ils voulaient accomplir ... bref, j'étais en mission. Rien de plus. Mon parrain pointa sa baguette en direction de mon bras et fit apparaître la marque des ténèbres, une fausse marque évidemment. Seul le ''Maître'' marquait réellement ses sbires. Ce fut d'un bref regard narquois que je regardai la marque avant de rabaisser ma manche. Quelle connerie ! Marquer des gens comme du bétail, du vrai n'importe quoi. Calmement, je suivit les autres dans le passage sombre et, il fallait le dire, assez restreint. On aurait dit la descente aux Enfers, ce qui me fit sourire narquoisement dans le noir. Plus le temps passait et plus l'autre cave se faisait des idées sur sa force. Il n'était rien sauf un vulgaire personnage complètement idiot. Un pauvre type qui tentait se camoufler sa faiblesse par une façade monstrueuse. La noirceur laissa place à une ombre de lumière et j'arquai un sourcil. C'était pas trop tôt ! Voyons voir ce qui se tramais ici.


Julianne F. VanHolsen
Déploies ton courage, c'est la seule façon d'atteindre les astres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Lucius malefoy
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 171
Age : 24
Localisation : Dinard
Age du perso : plus de 40 ans
Fonction : Mangemort
Patronus : Corbeau
Date d'inscription : 20/04/2009
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Jan - 8:31
RP terminé ! Ajoutez l'image de l'épisode 2 sur la page d'accueil et rendez-vous ici !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Lucius n'est plus chef de la DCPJ:demission ou revocation ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: L'Allée des Embrûmes :: Barjow & Beurk-
Sauter vers: