:: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Ollivander Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Première baguette !!! [Libre]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Aoû - 5:25
En cette belle journée d'août, le soleil brillait pleinement sur Londres, solitaire dans son bel azur éclatant. Il y avait donc foule dans les rues en ce début d'après-midi, et personne ne remarquait les gens étranges qui se baladaient en capes par ce merveilleux temps. Les Londoniens étaient habitués aux excentriques, et pas plus qu'ils ne remarquèrent ces gens bizarres, ils ne remarquèrent Guenièvre. Ou plutôt si, mais seulement, parce qu'elle se faufilait à tout allure entre les passants, en lançant de vagues excuses. Guenièvre était folle de joie. Elle était rentrée la veille de chez sa mère (un long voyage en bateau depuis Belfast, alors que son père aurait pu la faire transplanner, pff !) et il lui restait vingt longs jours de liberté avant de rentrer à Poudlard.

Ah, Poudlard ! Elle avait tellement hâte d'y être. Ca allait être magnifique ! Plus besoin de se cacher, plus besoin de jouer à l'idiote amorphe. Elle allait avoir un grand parc et un château pour courir partout, et des tas de jeunes de son âge qui allaient vite se transformer en amis. Pour Guenièvre, l'aspect que Poudlard était avant tout une école et qu'elle y allait premièrement pour apprendre était très secondaire. Certes, ça allait être génial d'apprendre à savoir faire de la magie, mais ce n'était qu'un aspect positif comme les autres. Les autres avantages étaient : ne plus voir Vivien, pouvoir parler magie sans être discrète, appartenir à une maison, peu importe laquelle, qui serait comme une seconde famille, posséder une baguette magique ! Il n'y avait qu'une seule ombre au tableau, et la petite fille évitait soigneusement d'y penser : elle allait être loin de son Papa, et lui allait se retrouver tout seul. Si vraiment il était trop triste de toute façon, Guenièvre ne manquait pas de ressources pour le voir : elle se ferait passer pour tellement malade qu'ils seraient obligés de l'amener à Sainte-Mangouste, où son père travaillait comme Laboromage et là, elle se rétablirait subitement. Pas plus compliqué que ça !

En attendant, Guenièvre avait finit sa course à travers les rues de Londres et venait de passer sur le Chemin de Traverse, tout essoufflée. Son père n'avait malheureusement pas pu se libérer pour cette glorieuse occasion, mais il lui avait confié une bourse et il ne lui restait plus qu'à trouver la boutique Ollivander pour s'acheter une baguette magique ! SA baguette magique ! Oh, ce qu'elle était excitée ! Ralentissant afin de pouvoir mieux observer la vie grouillant autour d'elle, Guenièvre se dirigea vers la boutique de baguettes après quelques détours. Elle observa soigneusement la vitrine poussiéreuse, mais le contraste avec l'intérieur trop sombre ne lui permis pas de discerner grand-chose. Respirant profondément, elle poussa donc la porte s'attendant à découvrir la huitième merveille du monde. Moui… Pour la huitième merveille du monde, cet endroit avait besoin d'un petit coup de ménage, mais pour un magasin de baguettes, c'était juste assez grandiose et mystérieux pour sa convenance. Comme il y avait déjà un client, elle avisa une chaise posée contre la vitrine et entreprit de s'y asseoir pour regarder avec fascination les gestes du marchand de baguette. Tiens, c'était encore une bonne idée de métier pour plus tard, marchande et fabricante de baguette ! De préférence si elle allait chercher elle-même les ventricules de dragons en Roumanie et arrachait leurs poils à des licornes en plein galop. Ca, ça devait être de l'aventure !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Aoû - 0:04
C'était sa première... sa première fois à Londre.... sa première fois sur le chemin de Traverse... sa première incursion dans le monde de la magie. Dans la petite ville de Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, au pays de Galles, il n'y avait pas vraiment d'autre sorcier autre que sa famille. Ces parents avaient décidé d'habiter là-bas afin que leurs enfants connaissent premièrement le monde des moldues. De plus, ils étaient un peu plus protégés des évènements désastreux du monde magique qui ne se rendait pas très souvent dans ce coin reculé du Pasy de Galles. Bref, c'était sa première fois qu'il venait à Londre. Son père et sa mère étaient venus avec lui. Ils savaient fait gardé les deux plus jeunes par la mère de Chad.

Quentin se promenait sur le chemin de traverse, il était impressionné d'un rien, des gens spéciaux, des immeubles, des choses qui étaient vendues, en fait, de l'endroit tout court. Ses parents semblaient toujours un peu nerveux, ils ne faisaient qu'entrer dans les magasins, ils achetaient ce qu'il y avait sur la liste d'effets scolaire et ils ressortaient par la suite. Quentin quant à lui prenait son temps, regardait et partout... Le tempérament de Quentin semblait ennuyer ses parents... donc il essayaient de le presser.

Lorsque Quentin et ses parents passèrent devant Gringotts, le jeune homme resta bouche bée la grandeur et la grosseur de la banque le surprit totalement. Sa mère lui expliqua qu'à l'intérieur, il avait un coffre avec les économies qu'ils avaient amassé pour lui pour ses études. Elle lui donna aussi la clé de son coffre. Mais elle lui dit cependant qu'aujourd'hui, ils n'avaient pas le temps d'y aller. Il restait maintenant seulement à aller chercher une baguette magique et les livres d'astronomies.

Ils se rendirent alors chez Ollivander. Ses parents lui dirent d'aller à l'intérieur et d'aller acheter sa baguette pendant qu'eux allaient au magasin d'astronomie. Quentin entra donc dans la petite boutique... il était seul dans la boutique... personne n'était au comptoir... il s'assit donc sur une chaise en attendant que le vendeur se pointe le bout du nez... Il observait un peu partout, il trouvait vraiment le tout sombre, poussiéreux.... mais impressionnant. Puis un vieil homme se pointa en arrière du comptoir. Il se leva donc et alla au comptoir. En arrivant au comptoir, la porte d'entré s'ouvrit et une jeune fille qui devait avoir à peu près la même âge que moi... Il s'adressa ensuite au vendeur

-Bonjour monsieur, j'aimerais S.V.P. avoir une baguette magique... je vais entrer à Poudlard en septembre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Aoû - 22:02

Les dernières années avaient été fort difficiles pour le vieux Ollivander ! Non seulement l'homme vieillissait-il, mais les vandales avaient fait leurs choux gras avec sa boutique, alors que la panique prenait la population avec cette histoire de morts-vivants ! La vitrine avait été cassée, des objets de grandes valeurs avaient été brisés, des graffitis avaient été fait ... bref, un véritable scandale ! Ollivander était quelque peu désespéré, même s'il se donnait une partie du blâme. Effectivement, il avait déserté sa boutique; comme plusieurs autres commerçants; au plus fort de la crise. Qui aurait put le blâmer ? Bien lui ! Actuellement, il pestais légèrement contre lui même, alors qu'il terminais de balayer les derniers débris de la vitrine. Il avait fait remplacer l'ancienne, mais on ne voyais pas vraiment la différence. Avec tout les passants, la vitrine était tout aussi sale que l'ancienne ! Bha, ce n'était pas bien grave ! Les clients le connaissaient bien, ils n'avaient pas besoin de voir l'intérieur de sa boutique.

Parlant de clients, la clochette de la porte d'entrée venait de sonner. Le commerçant termina de passer lentement son balai dans l'arrière boutique avant de déposer son outil de travail. Le posant contre le mur, Ollivander s'essuya ensuite les mains avant de sortir des longues rangées de baguette pour se diriger vers son comptoir. Là, il y avait un jeune garçon. Le vendeur le regarda quelques secondes, de ses yeux bleus pâles. Son visage lui rappelait quelqu'un. Oui, le vieil homme avait une excellente mémoire ! Il se souvenait de chaque personne, de chaque baguette vendue ... Quelques secondes lui suffirent pour qu'il mette le doigt sur l'identité de la personne qui se trouvais devant lui et il dit :


" Ha oui ... vous êtes le fils Waldon, c'est bien ça ? Vous ressemblez à votre père ... la forme du visage. Je me souviens de sa baguette, oui ... bois de frêne contenant un crin de licorne. Excellente baguette pour les enchantements ... votre mère, par contre ... préféra une baguette digne pour les métamorphoses ... hum voyons voir ... "

Le vendeur tendit la main pour prendre un galon à mesurer et, à ce moment, la clochette de la porte d'entrée tinta à nouveau. Cette fois, ce fut pour laisser passer une jeune fille. Ollivander la regarda aller s'asseoir, pensif, avant de sourire et d'ajouter :

" La fille de Merwin Lakers, n'est-ce pas ? Vous avez ses yeux, mademoiselle ... et la même démarche assurée. Venez, venez ... ne soyez pas timide "

Il pouvait bien prendre les mesures sur deux clients à la fois. Ce n'était pas comme s'il était un novice en la matière ! Ollivander prit donc son ruban à mesurer et s'avança en direction des enfants. Dans sa tête, il avait déjà pleins de pistes sur des baguettes intéressantes ... oui, oui ...


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Aoû - 8:20
Assise légèrement penchée sur sa chaise pour mieux voir, Guenièvre observait le garçon devant elle à la dérobée. Hum, il avait probablement le même âge qu'elle et devait donc venir pour la même raison : s'acheter une baguette. En même temps, pourquoi venir chez Ollivander si ce n'était pas pour s'acheter une baguette, hein ? Cela signifiait également qu'il allait rentrer à Poudlard en même temps qu'elle. Quelle chance qu'elle rencontre déjà quelqu'un, elle qui ne connaitrait personne ! Dans la pénombre de la boutique, et puisque le garçon lui tournait le dos, elle ne le voyait pas très bien, mais elle entendit très distinctement ses paroles (la boutique n'était pas si grande qu'elle n'entende pas, après tout), ce qui confirma son intuition. Bien sûr, on ne pouvait guère déduire quelque chose de ces quelques paroles, sinon que le garçon était poli, mais Guenièvre se faisait toujours rapidement (trop rapidement parfois) un avis sur les choses et elle décida qu'il était sympa et qu'ils deviendraient peut-être amis s'ils étaient amenés à se revoir. Ce qui était quasi inévitable.

Elle n'avait pas entendu Ollivander puisque celui-ci avait parlé avant qu'elle n'entre, et n'imaginait donc pas qu'il puisse la reconnaitre à ses simples yeux. C'était tellement déroutant. Guenièvre était toutefois très fière d'avoir les mêmes yeux bruns pailletés de noisette que son père. La même démarche assurée ? Elle s'était toujours sentie à l'aise dans la foule et avec les gens et avançait avec confiance, mais n'avait jamais remarqué qu'elle tenait sa démarche de son père ou qu'il y ait une quelconque assurance dans la façon de marcher de son père. Il avait une façon de marcher normale et particulière à la fois, la sienne, et c'était tout. Elle acquiesça donc avec un sourire heureux et s'avança à grands pas presque sautés jusqu'au comptoir.


"Je suis bien Guenièvre Lakers. Vous connaissez mon père ?"

Son père ne lui avait jamais particulièrement parlé d'Ollivander sinon qu'il vendait d'excellentes baguettes. Son père ne parlait pas beaucoup en général. C'était peut être pour ça qu'elle-même pouvait se révéler une vraie pie, pour compenser ? Désireuse d'engager la conversation avec le garçon, elle se tourna vers lui pendant qu'Ollivander prenait se qui ressemblait à un mètre et lui dit avec un sourire radieux :

"Je vais à Poudlard à la rentrée, moi aussi. On va sûrement se revoir là-bas alors…"

Que dire de plus ? De quoi parlaient les jeunes sorciers entre eux ? Ce n'était pas vraiment la compagnie de sa belle-famille où des gamins de son école qui le lui aurait appris. Tant pis, elle n'aurait qu'à improviser ! Se jeter sans savoir dans l'aventure, même la plus petite qui s'offrait à elle, c'était son truc !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Aoû - 5:24
Ce n'était pas la première fois qu'elle se rendait à Londres mais quand même ! C'était la première fois qu'elle s'y rendait pour acheter sur le Chemin de Traverse ! Surtout que là, elle allait avoir sa première baguette ! Waou !!!!Elle était donc très impatiente et fébrile même si elle s'efforçait de le dissimuler. Elle avait été un petit peu déçu quand sa mère lui avait dis qu'elle ne pouvait pas l'accompagner et qu'elle allait devoir se débrouiller seule ! Mais, en même temps, cela donnait un petit piquant supplémentaire à cette « aventure ». Car, pour elle, c'était une aventure qui commençait, ça ne faisait pas l'ombre d'un doute ! Elle avait déjà entendu parler de la boutique d'Ollivander mais y aller, y pénétrer,... c'était autre chose !
Quand elle aperçut la devanture de la boutique elle ralentit quelque peu...souffla un bon coup...s'approcha...et entra d'un pas décidé en faisant tinter la clochette.


  « Bonjour »

dit elle en entrant et en s'apercevant qu'elle n'était pas seule. Un garçon et une fille était déjà là en train de parler baguette avec Ollivander. A première vu, ils avaient à peu près le même âge qu'elle. Ce qui voulait dire qu'ils allaient sans doute de retrouver à Poudlard à la rentrée. Peut être pouvait elle essayer de faire connaissance comme ça elle connaitrait déjà deux personnes et ne se retrouverait pas, seule, perdue au milieu des autres élèves. Mais pour ça, il fallait déjà engager la conversation. Elle prit une grande inspiration et, pendant qu'Ollivander allait cherché des baguettes à faire essayer, s'avança vers le petit groupe et prit la parole.

« Je m'appelle Maryna Parker, et je vais entrer à Poudlard à la rentrée. Et vous ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Aoû - 8:26
L'homme nommé Ollivender l'aborda en lui parlant de son père et de sa mère... en fait il lui parla avec exactitude des baguettes de ses parents... à sa grande surprise. Puis il s'adressa à la jeune demoiselle qui était entré tout suite après lui.. il lui parla aussi de son père, mais pas de sa mère... elle était peut-être moldue. s'adressant à Ollivender, ne parlant pas trop fort et pas assuré... étant un peu gêné de nature,

-Euhhhh... oui vous avez tout-à-fait raison............... c'est vous qui leur avez vendu??? vous devez être un excellent vendeur...... vous devez travailler fort pour réussir à vous rappelez de tout cela.... et vous devez sûrement être très apprécié par vos clients si vous vous rappelez de ce que vous leur avez vendu.... je suis impressionné.

Le vieil homme sorta son ruban à mesurer et s'approcha de lui pendant que la jeune fille se joigna à eux. Elle semblait, comment dire un peu hyperactive....

"Je vais à Poudlard à la rentrée, moi aussi. On va sûrement se revoir là-bas alors…"

Le coeur de Quentin monta et redessendit rapidement dans son corp puisqu'elle s'adressa à lui... c'est que c'était la première fois que quelqu'un d'inconnu qui n'était pas un vendeur ou une vendeuse ... s'adressait à lui... Elle lui avait posé un qestion très simple.... mais il s'étouffa avec sa salive au moment qu'il allait parler...

-(en train de s'étouffer avec sa salive)

Pendant qu'il était en train de tousser Ollivender parti vers l'arrière du magasin.... et le comble, une autre fille arriva dans la boutique.... tout aussi excité que l'autre fille.

-Bonjour, Je m'appelle Maryna Parker, et je vais entrer à Poudlard à la rentrée. Et vous ?

Quentin réussi finalement à faire passer sa toux et à dire d'une voix encore plus gêné que d'habitude....et enrouée..

-Euhhhh ... oui moi aussi c'est ma première année... mon nom c'est Quentin.

Il regarda rapidement par la fenêtre poussièreuse afin de savoir si ses parents étaient revenu ou si quelqu'un allait entré aussi...il était vreiment très rouge de gêne.. Il se dit à lui-même que les filles allait vraiment le trouver stupide. Alors il reporta ensuite son attention sur Ollivender... il commençait un peu à avoir hâte qu'il revienne déjà.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Aoû - 14:46

Monsieur Ollivander

Le vendeur expérimenté avait sourit devant la surprise que les enfants avaient eu en constatant qu'il connaissais leurs parents. Cela l'avait toujours beaucoup amusé d'ailleurs. Les enfants étaient si facilement émerveillés à cet âge ! Malheureusement, cela se gâtais bien souvent par la suite. Effectivement, avec l'âge survenait un fait bien désolant : on perdait notre spontanéité. Tout devenait sérieux et la place pour l'amusement et la surprise se réduisait considérablement. Ho oui, l'enfance était une bien belle période ! Ollivander, qui venait de prendre son ruban à mesurer, répondit donc aux enfants :

'' Et oui, c'est moi qui ai vendu les baguettes à vos parents, Monsieur Waldon. De même qu'au père de Miss Lakers. Je me souviens de toutes les baguettes que j'ai vendu au cours de ma carrière ... quand une vraie passion nous animes, c'est facile de se souvenir ''

Ollivander mesura les bras de Quentin, puis ceux de Guenièvre. Il nota les informations dans un coin de sa mémoire et mesura ensuite la longueur de leurs jambes, de leurs dos, le tour de leur cou et de leurs poignets. On aurait dit qu'il allait leur fabriquer une cape ou une chemise quelconque. Souriant à Miss Lakers, le vendeur lui répondit :

'' Oui, je connais votre père, Miss Lakers. Un jeune garçon calme, timide et à sa place ... mais qui à démolli la moitié de ma boutique en essayant sa baguette ! ''

Cela faisait partie de la joie des ventes des baguettes ! Celles-ci étaient parfois capricieuses, vous comprenez ? Elles avaient parfois du mal à choisir leur Sorcier. Cela faisait bien souvent de drôles de dégâts ! Néanmoins, quand on aimait son métier, ce genre de choses importaient peu. Le vieil homme termina ses mesures par les trous de nez des enfants; ne me demandez pas pourquoi; et s'en retourna en direction de l'arrière boutique. Là se trouvais des centaines voires des milliers de boites à baguettes magiques. Il fallait maintenant trouver les bonnes. Voyons voir ... Alors qu'il cherchait ce qui lui semblait approprié, la clochette de la porte tinta à nouveau. Hey bha ! Quelle journée ! Ollivander sourit en entendant la voix fluette d'une petite fille et, tendant la main, il prit deux boites; une brune et une orange. Il revint près des enfants et regarda la nouvelle arrivée. Ha. Oui, oui ... il s'agissait de la fille du pauvre Edward Parker. Il était décédé il y avait quelques années. Ollivander avait lu la notice dans la Gazette du Sorcier. Quel dommage ! Un jeune Auror si prometteur ! Le vendeur sourit à l'enfant et lui dit simplement :

'' Bonjour Miss Parker ''

Une mémoire d'éléphant ! Le vieux Sorcier déposa les boites sur le comptoir et les ouvrit. Il prit la baguette de la boite orange et la tendit à Quentin avant de tendre celle de la boite brune à Guenièvre :

'' Bois de merisier contenant une plume d'hyppogriffe pour vous, Monsieur Waldon, et bois d'orme contenant un ventricule de Dragon pour vous, Miss Lakers. Deux baguettes semies souples très bonnes pour les sortilèges. Maintenant ... agitez les ''

Reprenant son ruban à mesurer, Ollivander entreprit de prendre les mesures de Miss Parker, regardant ce qui se passait avec les deux autres enfants du coin de l'oeil. Il était très rare que les premières baguettes choisies soient les bonnes. Il s'attendait donc à de la casse !

(C'est pas les bonnes baguettes ... Wink )


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Aoû - 0:07
Quentin essayait de regarder vers le fond de la boutique où était partie Monsieur Ollivender après avoir répondu à la question des filles... Il avait un peu peur que les filles le rejette déjà et qu'elle rit de lui puisqu'il s'était étouffer.... mais bon il allait essayer de faire semblant de rien. Puis l'homme revien avec deux boîtes...

wow si dit-il à lui même il est vraiment rapide d'avoir déjà trouver les baguettes dans se vrai fouilli

L'homme lui tendi une boîte orange où était déposé une jolie baguette... Ollivender leur demanda de les agiter... Il avait souvent vu sa mère et son père faire des mouvements soit au-dessus de la cuisinière et son père quand il se pratiquait à lancer des sorts.... Il se dit qu'il allait essayer de faire la même chose que sa mère quand elle cuisinait.

Il fit alors un grand cercle devant lui comme s'il y avait un chaudron... Il fut soudainement propulser vers l'arrière, et il fracassa l'étagère qui était juste en arrière de lui... un trou, la grosseur d'une rondelle de hockey avait été fait directement dans le plancher.

Un peu sonner, avec un petit mal de dos, Quentin regarda l'homme qui était en train de prendre les mesures de Maryna et vraiment pas certain,

-Euhhhhh vous êtes certain que je vais être capable de manipuler cette baguette... moi je dois dire que je ne suis pas certain... est-ce qu'on a le droit à plusieurs chances?

En disant cela, il avait presque des yeux piteux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Aoû - 19:08
Par la fenêtre, durant l'essai de baguette de Quintin, on pouvait apercevoir Donovan qui approchait de la boutique avec son père. Il semblait un peu impatient et agitait les bras. Soudain, le ton monta et on pu entendre:

* Père, s'il-te-plait, tu ne vas tout de même pas entrer dans la boutique avec moi! Je suis assez grand pour aller m'acheter une baguette magique tout seul. En plus, regarde le garçon dans la boutique, il est seul lui... Allez, on se rejoint au magasin de chaudron d'accord...

Père de Donovan, M. Grant Lasher * D'accord fiston, mais ne traine pas trop. Il y a des gens peu fréquentables dans le coins!

* Merci père... Smile

Sans plus attendre, Donovan pénétra dans la boutique suivi de près par Diablo qui voletait près de lui avec un air évident de foutre un peu la pagaille pour s'amuser What a Face Mais, comme si Donovan avait lu dans ses pensées, il se retourna immédiatement vers son familier:

* Diablo, reste tranquille, on est pas ici pour s'amuser, c'est sérieux! Je m'apprête à recevoir ma première baguette alors tient-toi bien!

Donovan était sur le bord de la porte et venait d'entrée lorsque Quintin fut propulsé vers l'arrière. Donovan resta un peu hébèté et craintif. Il était inquiet que ne lui arrive la même chose dans quelques minutes. Il regarda Quintin se relevé avec un air compatissant, puis s'approcha tranquillement du comptoir pendant qu'Olivender prenait les mesures de la jeune fille. Il resta debout et attendit qu'on lui réponde patiemment. Alors, Diablo vint se poser sur le comptoir près de lui.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Aoû - 23:41
Ollivander

Le commercant tenait son ruban à mesurer dans les airs, à quelques centimètres des narines de Maryna. Immobile, il surveillait les réactions des baguettes aux mouvements des enfants. Le premier à agir fut Monsieur Waldon. Dès que le gamin leva la baguette au dessus de sa tête, Ollivander sut qu'il ne s'agissait pas de la bonne. C'était visible. Un éclat rouge presque imperceptible à l'oeil des non initiés avait perlée au bout du morceau de bois. Non, c'était une bien mauvaise idée de choisir ce bois particulier. Hum. Le vieil homme termina sa mesure des narines de Miss Parker au moment où la clochette de la porte d'entrée sonna ... et au moment où un horrible bruit d'objets brisés venait de se faire entendre. Monsieur Waldon venait d'abaisser sa baguette. Pourquoi l'avoir laissé faire s'il savait d'ors et déjà que ce n'était pas la bonne ? Simplement parce que les baguettes étaient parfois capricieuses ... elles pouvaient changer d'idée à la dernière seconde. C'était comme ça. Il ne fallait pas chercher à comprendre ! Ollivander regarda donc Quentin, lui sourit d'un air aimable et lui dit :

" Ce n'est rien, ça arrive tout le temps ! Ce sont les baguettes qui choississent leur Sorcier et elles sont souvent capricieuses. Quand vous aurez la bonne, on le saura "

Le vendeur regarda Miss Lakers, qui semblait légèrement hésiter après le spectacle auquel ils venaient tous d'assister. C'était une réaction tout à fait normale. Tout le monde avait la même, vous savez ? Il ne fallait pas s'en faire. Tous ses clients sortaient d'ici avec une baguette en main. Le Sorcier dit donc à l'intention de Miss Lakers :

" Allez-y ... n'ayez pas peur, ce sera vite passé "

Bon ! Revenons en à nos mesures ! Le vendeur tourna ses yeux bleus clairs sur le nouvel arrivant et le regarda quelques secondes avant de sourire. Ha oui, oui ... les mêmes traits racés que ses parents, oui. Surtout ceux de sa mère. Oui. Ollivander s'approcha de Donovan, jetant un rapide coup d'oeil vers l'étrange créature magique qui l'accompagnais; non mais voulez-vous bien me dire où certains sorciers avaient la tête ?; avant de dire :

" Je vais prendre vos mesures, Monsieur Lasher. Ça ne prendra que quelques secondes "

Au travail ! Le vieux sorcier entreprit de prendre les mesures du jeune homme qui se trouvais devant lui, débutant par les bras. Bien évidemment, il gardait un oeil sur Miss Lakers, qui allait essayer sa baguette. Lorsque ce serait fait, il irait chercher des baguettes pour tout le monde, advenant le fait que la baguette de Miss Lakers ne soit pas la bonne, évidemment. Dans un tel cas, il irait en chercher pour trois personnes !


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Aoû - 9:09
Guenièvre écouta religieusement Mr Ollivander lui parler de son père. Timide, son père ? La jeune fille fut un peu surprise de découvrir que la réserve de son père était plus le fait de sa timidité que de son austérité. C'était une perspective à la fois déconcertante et enthousiasmante. Son père avait des failles comme tout le monde ! Ce n'était pas une réelle découverte bien sûr, mais c'était la première fois qu'elle en prenait pleinement conscience. Pendant qu'elle réfléchissait, Ollivander la mesurait avec un ruban, et elle rit légèrement, chatouillée sous les narines. Cet homme était vraiment surprenant !

Enfin, il disparu dans son arrière-boutique qui disparaissait sous les piles de boîtes et Guenièvre se tourna vers Quentin pour lui offrir un franc sourire légèrement mêlé de curiosité. Le garçon semblait dire quelque chose mais parut soudain s'étouffer. Son sourire disparut aussitôt et elle demanda avec sollicitude, sans ce rendre compte qu'elle avait en parti provoqué cette violente crise de toux :


"Est-ce que ça va ? Je peux t'aider"

Elle n'eu cependant pas le temps d'agir que le garçon reprenait sa respiration en même temps qu'une jolie fille d'à peu près son âge entrait elle aussi dans la boutique et se présentait. Chouette, une nouvelle connaissance ! Elle avait décidément bien fait de venir acheter sa baguette aujourd'hui !

"Bonjour ! Moi c'est Guenièvre Lakers. Je vais aussi à Poudlard à la rentrée."

Guenièvre aurait bien ajouté quelque chose, mais elle ne savait pas trop quoi dire. Heureusement, le garçon qui venait de tousser à s'en cracher les poumons se présenta à son tour. Elle lui sourit une nouvelle fois puis fronça les sourcils. On entendait des éclats de voix de la rue ! Apparemment, c'était un père et son fils qui se disputaient. Elle songea vaguement qu'elle n'aurait jamais oser parler à son père sur ce ton puis se désintéressa de la querelle. Bien plus intéressant, Ollivander lui tendait une baguette ! Quentin essaya la sienne le premier et le résultat fut pour le moins… surprenant ! Se tromper de baguette avait l'air dangereux ! Le pauvre avait valdinguer !

"Est-ce que ça va ?"

Apparemment, Ollivander n'avait guère l'air surpris. Il lui demanda même d'essayer à son tour, lui conseillant de ne pas avoir peur. Elle, peur ? Un peu, mais… pas de quoi le montrer ! Tellement concentrée qu'elle n'avait même pas remarquer qu'un nouveau client venait d'entrer, Guenièvre, qui tenait jusqu'à présent la baguette à bout de bras comme un serpent près à mordre s'en saisit fermement, adressa un sourire crispé au vendeur et tourna légèrement la baguette vers le plafond, là où ça ne pouvait pas détruire de boîtes. Grave erreur ! Une fumée à l'horrible odeur de souffre fusa hors de la baguette et imprima sa marque brûlée sur le plâtre blanc.

"Humm… oups ? Ca ne devait pas vraiment être la baguette non plus."


Respirant par la bouche pour éviter la puanteur soufrée, et évitant soigneusement de regarder le plafond, elle adressa un sourire nettement plus petit que les précédents à Ollivander, toute gênée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Aoû - 10:04
Donovan regardait suspicieusement Olivander prendre ses mesures de façon pour le moins... surprenante!... scratch Donovan tentait de ne pas trop bouger même lorsqu'Olivender le chatouillait en prenant ses mesures. Puis, sans crier guard, la jeune fille qui n'était pas très loin de lui (pas assez disons...), agita sa baguette. Lorsque l'odeur de souffre s'échappa de la baguette, Donovan se mit à avoir une horrible quinte de toux. De plus, comme si ce n'était pas assez, les yeux lui piquaient drôlement. Heureusement, cela ne dura que quelques minutes insupportables. Puis, Olivender sembla enfin avoir terminé ses mesures, allait-il enfin lui donner sa baguette pour que ce moment tout aussi excitant que déstabilisant et inquiétant finisse.... Il regarda Olivender et lui demanda poliment:

* M. Olivender, pourriez-vous essayer autant que possible de me donner la bonne baguette, je ne voudrais pas qu'un événement,... disons... fâcheux arrive dans votre boutique... Rolling Eyes

En disant sa phrase, il se retourna vers le garçon qui avait fait un vol plané dans la boutique à son entrée après avoir essayé sa baguette. Il le regarda compatissant et inquiet et ravala bruyamment sa salive.

Diablo, qui avait lui aussi eu droit aux vapeurs sulfureuses, ne sembla pas trop incommodé. Il s'envola par contre dans les airs pour s'assurer que tout était sous contrôle. Lorsqu'il vit que tout rentrait dans l'ordre, il se posa sur une tablette plus haut dans un coins de la boutique pour surveiller les prochains événements.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Aoû - 19:32
Ollivander

Le vendeur venait de terminer de prendre les mesures de Donovan Lasher, quand Miss Lakers fit un essai avec la baguette. Un essai tout à fait raté, si on en jugeait par la forte odeur de brûlé qui se dégageait maintenant dans la boutique. Et une brulure de plus sur son plafond ! Avec le temps, c'était presque un miracle si sa boutique n'avait littérallement pas prit feu ! Le vieil homme leva la tête, observa pendant quelques secondes la croute brûlée sur sa peinture écaillée et il finit par faire un petit sourire. Il reporta son attention sur Miss Lakers et lui dit d'un ton aimable :

" Effectivement ... ce n'est pas la bonne non plus "

Olivander posa son ruban à mesurer sur son comptoir et enfonça une main dans sa poche. Il cherchait son briquet magique. Il y avait des années qu'il n'avait pas touché à une seule cigarette, mais il devait encore toucher son briquet, qui était devenu pour lui une sorte de phare. On s'accrochait à n'importe quoi dans la vie ! Voilà que le jeune Monsieur Lasher lui demandait poliment de lui choisir, si possible, la bonne baguette. Le vendeur ne put s'empêcher de rire avant de retirer la main de sa poche. Tout en tournant les talons pour se rendre dans son arrière boutique, il répondit au jeune garçon.

" Si c'était si simple, Monsieur Lasher, l'art de la vente de baguettes serait donné à tout le monde ! Vous savez, les enfants, ce sont les baguettes qui choisissent leur Sorcier et non l'inverse. On ne sait pas pourquoi ... ce sont des mystères impénétrables ! Tant qu'une baguette ne vous aura pas choisit, on devra essayer ... on peut en avoir pour des heures entières ! Les vendeurs inexpérimentés ... "

Le commerçant tendit le bras et prit quatre boites, une pour chacun des enfants. Il mit les boites sous ses aiselles et s'en retourna dans la boutique, continuant son discours :

" ... peuvent garder leurs clients des jours entiers. On raconte qu'en Egypte, un client est demeuré six mois à essayer des baguettes avant de tomber sur la bonne ! Mais ça, je n'y croit pas trop ... ce sont les légendes du métier. Enfin ! "

Ha, discuter avec les clients ! C'était ça qui demandait le plus de temps, en fait. En apprendre plus sur les clients pouvaient parfois orienter les recherches sur un type de bois en particulier. Cela avait autant d'importance que la fabrication même. Puis, il fallait avouer que Ollivander aimait bien discuter. L'homme tendit une boite rouge à Donovan, une boite blanche à Maryna, une boite bleue claire à Quentin et une boite mauve à Guenièvre. Voilà qui était fait ... ha non. Le vendeur retira la boite mauve des mains de Guenièvre et l'interchangea avec celle de Donovan. Voilà qui était beaucoup mieux. Oui.

" Allez-y ... mais un à la fois !

(Note de Jul : Utilisez le dés duels/combats pour essayer votre baguette. Si réussite, c'est la bonne. Si Échec, pas la bonne lol Simple Wink Je vous dirai ensuite de quel bois est votre baguette et ce qu'elle contient ... j'ai mon idée lol)


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 24 Aoû - 22:12
Quentin se releva tranquillement le bord d'une tablette lui avait entré dans le dos... ça faisait un peu mal mais bon, il avait déjà vu pire. Il donna donc la baguette à M. Ollivender qui la ramena en arrière. Puis le nouvel arrivant se fit mesurer. Selon les dires de monsieur Ollivender le jeune homme s'appelait Lasher... Quentin n'avait jamais entendu se nom.

Puis soudainement...une petite détonation, et la senteur par la suite.... ouch!!!! un peu dégeu merci... Jamais Quentin aurait pu penser que d'acheter une baguette était aussi compliqué... comment M. Ollivender allait faire pour choisir la bonne... surtout qu'il y en avait quanrante douze mille dans la boutique... En fait on aurait dit que le vendeur avait lu dans sa tête... Il se mit à expliquer comment le "choix" d'une baguette se faisait...

icchhh, on est pas sortit du bois pensa Quentin... on est mieux commencer tout suite aussi non mes parents vont s'impatienter.... pensa-t-il encore.

Ollivender déposa quatre baguette sur le contoir dont une boîte bleu pâle devant lui.... Quentin ne savait pas pourquoi, il y avait une certaine crainte enver cette boîte.... il l'ouvra donc pendant que Ollivendre échangeait la boîte mauve et la boîte rouge des deux autres... Une très petite baguette apparu devant lui un peu torsadé... Il était un peu déçu face à la grosseur de la baguette... mais il la prit quand même...

(lancé de dé.....ÉCHEC)

La baguette se mit aussitôt à vibrer un peu... puis un peu plus.... puis encore, et encore.... avant de jetter une boule d'énergie invisible qui jetta une cinquantaine de boîtes de baguettes au sol.... Quentin lâcha aussi vite la baguette....

-Euhhhh non je ne crois pas.... en fait je suis même certain que celle-ci n'est pas fait non plus pour moi... Je ne crois pas que je serai capable de la reprendre... je ne veux pas tout faire tombé... Je suis vraiment très désolé monsieur Ollivender.

Quentin était vraiment comme sa mère, il s'excusait très souvent, et avait peur de déranger les autres et de déplaire. Il regarda donc le plancher et s'excusa encore une autre fois avant de passer à côté de Maryna afin d'aller vers les boîtes qu'il avait fait tombé afin de vouloir ramasser le barda qu'il avait fait avec la baguette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Aoû - 8:13
Donovan, lorsqu'il avait vu Olivender lui tendre la boîte rouge avait été sceptique. Mais, lorsqu'il lui tendi la boîte ... mauve, alors là! Comment une boîte mauve pouvait-elle contenir la bonne baguette pour lui... Rolling Eyes Donovan fit un effort pour sourire poliment à M. Olivender, lorsque Quintin agita sa baguette et que des tonnes de boîtes tombèrent sur le plancher. pale Donovan regarda alors le contenu de la boîte et l'ouvrit prudemment, mais il osait à peine respirer. Il s'agissait (au contraire de Quintin) d'une baguette d'un gros diamètre, longue, assez lourde et d'un bois très pâle (peut-être du saule, pensa-t-il...). Il avait comme un étrange pressentiment. Mais, il allait tout de même essayer cette foutue baguette! Les autres l'avaient bien fait eux et ils ne voulait pas avoir l'air d'une mauviette: Non d'un elfe de maison (pensa-t-il)!!! Donovan recula un peu, inspira profondément et agita la baguette d'un air presque confiant et avec un certains doigté.

(Jet de dés = Échec)

Le sol se mit à trembler subtilement, puis de plus en plus fort. Les murs se mirent également à vibrer, puis les étagères. Encore un fois, on vit basculer près d'une trentaines de baguettes sur le sol. Enfin, après une minutes ou deux interminables, les vibrations cessèrent.

Donovan resta interloqué. Son coeur avait du faire près d'une centaines de bonds dans sa poitrine en l'espace de quelques secondes. Puis, ses mains étaient devenues moites. Il inspira profondément, puis repris contenance (il fallait qu'il garde l'air digne). Il s'approcha du comptoir et remit la baguette dans sa boîte. Il s'adressa ensuite à M. Olivender.

* Je crois, si je ne me trompe pas, que cette baguette a décidée que je ne lui était pas destinée.

On pouvait sentir dans le ton de sa voix qu'il avait eu bien peur, malgré qu'il tentait désespérément de se redonner contenance. Aussi, y avait-il, imperceptiblement, un certains sarcasme et une pointe de reproche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Maryna Parker
~+ SERPENTARD +~
Nombre de messages : 340
Age : 22
Localisation : Quelque part dans ce vaste monde...
Age du perso : 16 ans!
Fonction : 6ème année à Poudlard à Serpentard/réincarnation de Rowena Serdaigle
Date d'inscription : 11/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Aoû - 11:10
Maryna regarda craintivement la boîte qu'Ollivander avait déposer devant elle. Une jolie boîte blanche. Sans savoir pourquoi cette boîte l'attirait. Aussi irrémédiablement qu'un papillon dans la nuit par une lampe. Elle prit donc une grande inspiration en s'efforçant de ne pas faire attention à Quentin qui venait encore d'envoyer valdinguer des boîtes et, souleva le couvercle. Un ravissement la saisie quand elle aperçue la baguette. Ollivander avait bien choisi, la baguette était magnifique ! Juste assez grande mais pas trop, juste ce qu'il fallait, d'une couleur de bois brillant et éclatant. Elle n'avait plus qu'une envie, celle de la prendre dans sa main...

*Mais, comment est ce que la baguette allait réagir ? Elle n'osait pas trop la prendre...*

Elle observa alors les autres autour d'elle. Aucun n'osait trop y toucher.

*C'est vrai que après les expériences un peu louper de Quentin et Guenièvre...on ne savait pas trop à quoi s'attendre !*

Mais cette baguette lui donnait tellement envie ! Elle décida de courir le risque, prit une grande respiration et se saisit de sa baguette.

[lancé de dés: réussite]

Elle sut tout de suite que c'était la bonne car elle senti une douce chaleur se répandre dans sa main puis dans tout son corps, la réchauffant et la remplissant d'émerveillement! La baguette l'avait choisie ! Elle, Maryna Parker, avait sa première baguette ! Enfin, depuis le temps qu'elle en rêvait ! Un de ses plus grand rêve venait de se réaliser !
Elle agita doucement la main et une magnifique lueur bleue sorti du bout de sa baguette, se répandis dans la pièce et prit l'image d'un grand et magnifique papillon ! Maryna était émerveillée !
Mais, se rappelant qu'elle n'était pas seule et que les autres n'avait pas encore leurs baguettes, elle leur adressa un petit sourire gênée. Elle était sûr que eux aussi allait très vite trouver leurs baguettes ! En attendant elle n'avait plus qu'une hâte, aller montrer sa merveilleuse baguette à sa mère et sa soeur !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Aoû - 12:15
Guenièvre rendit sa baguette à Mr. Ollivander et écouta très attentivement ses explications. Ses grands désirs d'aventure à la recherche d'ingrédients pour baguette saugrenus avaient été considérablement refroidis par les mésaventures successives que les deux garçons et elle-même venaient de vivre avec leurs baguettes. Enfin, avec les baguettes qui n'étaient pas les leurs. Elle éclata d'un rire un peu nerveux à l'anecdote du marchand égyptien et se demanda vaguement combien de temps elle allait mettre à trouver sa baguette. Et si elle ne l'avait pas pour la rentrée, comment ferait-elle ? Elle avait finalement bien fait de s'y mettre avec vingt jours d'avance ! D'un naturel optimiste, elle se dit qu'elle aurait probablement trouvé avant la fin de la journée, et si ce n'était pas le cas, elle n'aurait qu'à revenir le lendemain.

Enfin, elle n'était pas trop patiente non plus, et fut heureuse de voir le marchand revenir avec de nouvelles boîtes. Lorsqu'il lui donna la mauve, elle la regarda avec curiosité. Elle s'apprêtait à l'ouvrir lorsque Mr. Ollivander la lui reprit et lui donna à la place la rouge qui avait été précédemment destinée à Donovan. La rouge était encore plus jolie que la précédente, et sa couleur éclatante lui plaisait bien. Elle attendit cependant que les autres aient essayer la leur avant de commencer avec la sienne. Une catastrophe à la fois ! Les garçons semblèrent rater une fois de plus, mais la fille, Maryna, semblait beaucoup plus à l'aise. Un immense papillon bleu envahi la pièce et elle le regarda avec émerveillement. Waouh !

Lancé de dés : Réussite

Le sourire de la fille la sortit de sa rêverie et elle se décida enfin à ouvrir sa boîte. Finalement, elle voulait avoir la surprise. Elle ferma les yeux, se saisit de la baguette et l'abaissa d'un coup sec. Pas de badaboum, pas d'odeur bizarre. Elle s'apprêtait à rouvrir les yeux pour découvrir les dégâts provoqués quand un rugissement énorme envahit la pièce. Guenièvre sursauta et regarda sa baguette. Grande, sombre mais pas trop, brillante et lisse. Elle semblait réchauffer sa main et Guenièvre comprit. C'était la bonne. Elle adressa un sourire éblouissant à Mr. Ollivander. Il était nettement plus doué que le marchand égyptien !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Aoû - 20:40
Ollivander

Ollivander était appuyé contre son comptoir et regardait attentivement les enfants ouvrir leur boite avec un mélange d'inquiétude et de hâte. On aurait dit qu'ils ouvraient des cadeaux de Noel, espérant recevoir ce qu'ils désiraient tant tout en sachant fortement que les chances étaient minimes que le cadeau de leur rêve y soit. C'était quand même plaisant à regarder, toute cette incertitude. Le vendeur sourit un peu et tendit la main pour reprendre les boites des garçons. C'était raté. Hum. L'homme dit simplement :

" Des Sorciers complexes ... c'est très bien. Nous trouverons "

Le défi était ennivrant ! Ce n'était pas bien valorisant de trouver du premier coup. Dans la vie, il fallait avoir des défis à relever. Le vieil homme rangea les baguettes dans les boites comme s'il s'agissait de trésors. Et cela en était. Vous ne pouvez même pas imaginer le temps que cela demandait de confectionner de telles oeuvres d'art. Certaines baguettes demandaient des années de confection. On ne fabriquait pas des baguettes magiques en quelques minutes, ça non ! À chaque fois qu'une baguette était brisée, que ce soit dans un combat, à l'emprissonement d'un sorcier ou à sa mort, Ollivander ressentais une tristesse innomable. Briser une baguette magique était une hérésie ! Ollivander avait déjà manifesté contre cette pratique barbare, il avait même envoyé des pétitions au Ministère de la Magie, mais on lui avait dit que la pratique était ancestrale et qu'on ne pouvait rien y changer. Ouais. Rien y changer, mon oeil ! Qui faisait les lois ? Foutus politiciens ! Bon, il n'était pas ici pour songer à ces choses. Voyons voir comment se débrouillaient les filles. Le vendeur tourna son regard bleu pâle sur les demoiselles, qui semblaient avoir plus de chance. Effectivement, la jeune Parker venait de produire ce qui pourrait passer pour un Patronus, ce qui était assez ... particulier. Ollivander en demeura visiblement surpris et il regarda Maryna et le papillon à quelques reprises. Il n'avait jamais vu une réaction semblable, en fait. Décidément, la jeune Parker serait une sorcière puissante. La baguette qui l'avait choisie était ... tout aussi particulière et étrange en soit. Ollivander n'eut pas le loisir d'informer Miss Parker de "l'identité" de sa baguette, car un rugissement venait de se faire entendre. Miss Lakers avait été choisie. Étrange. Pas qu'elle ait été choisie, non ... mais que ce soit cette baguette précise qui l'ait fait. Honnêtement, le vieil homme n'aurait jamais crut que ces deux baguettes allaient trouver preneur. Étrange ... bien étrange. Comme s'il sortait d'un songe, le commerçant se décolla de son comptoir et dit :

" Hey bien ... c'est bien étrange. Bien étrange, oui ... "

Hum. Ollivander rangea les baguettes des filles dans leur boites et poursuivit :

" Ces baguettes sont toutes deux confectionnées avec du bois d'If. Déjà, c'est particulier que deux baguettes du même bois soient vendues simultannément. Mais, ce qui est plus particulier encore, c'est ce que ces baguettes contiennent. Votre baguette, Miss Parker, contient une plume de Harpie. La votre, Miss Lakers, contient un poil d'un lion de Némée. Ce genre de baguette est extrêmement rare ... il est très complexe d'obtenir des plumes de Harpies et des poils d'un lion de Némée. Ce sont des créatures trop féroces pour être approchées ... oui, vos baguettes sont très rares et c'est ... étrange qu'elles soient vendues en même temps "

Étrange, je vous dit ! Ollivander affichait un air songeur. Cela ne pouvait pas être un hasard. C'était trop ... trop particulier. Le vieil homme retourna dans son arrière boutique, afin de ranger les boites des garçons. Une idée bête germait dans son esprit. Tellement bête que ce serait encore plus étrange si elle était exacte. Le vendeur observa ses nombreuses boites poussiéreuse pendant de longs instants avant de trouver ce qu'il désirait. Une boite ivoire et une boite jaune. L'homme les prit et demeura immobile, affichant toujours son air songeur, avant de tourner les talons et de retourner vers les enfants. Il donna la boite ivoire à Donovan et la boite jaune à Quentin. Et si ...

" Essayez celles-là ... "

Ce serait ... étrange.

(Ce seront les bonnes baguettes, guys lol)


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Aoû - 23:49
Vraiment Quentin n'était vraiment pas dû... les baguettes ne voulaient rien savoir de lui... Il fut un peu soulager de voir que Donovan n'avait pas trouver la sienne puisque lorsqu'il vit ce qu'il se produisit avec les filles, Il les avaient un peu envié. Il fut premièrement vraiment très impressionné en voyant le papillon qui sortit de la baguette de Maryna... c'était vraiment d'une grande beauté... et en voyant cela, il avait compris que c'était la baguette de Maryna... c'était vraiment incroyable... Puis se fut un son de rugissement qui se fit entendre lorsque Guenièvre agita la sienne... le son ne lui avait pas fait peur... il l'avait enveloppé, et il lui donna de l'énergie... c'était vraiment très intéressant...

Puis M. Ollivender sembla un peu abasourdit... puis explica aux filles ce que contenait leur baguette respective en leur disant que c'était des baguettes très rare du fait de la férocité des éléments qui étaient à l'intérieur... Les filles étaient vraiment très chanceuse... Et Quentin était vraiment content pour elles...

-Wow les filles, vous aller avoir de belles baguettes c'est vraiment super plaisant...

Quentin était vraiement très sincère en disant cela.

Ollivender partie ensuite vers l'arrière boutique avec les baguettes qu'ils venaient d'essayer... M. Ollivender avait l'air vraiment bizarre.

Pendant que Ollivender était en arrière, Quentin se mit à ramasser toutes les boîte de baguettes, qu'il avait fait tombé à cause des échecs qu'il avait fait... oui lui, il ne connaissait pas les elfes de maisons donc il ne pouvait pas laisser le vendeur ramasser tous les dégâts que celui-ci avait fait... Il ramassa donc toutes les boîtes et les empilla sur le comptoir afin que M. Ollivender soit capable de les ranger facilement par la suite.

Quand celui-ci revint avec les deux boîtes, il avait l'air encore plus spéciale... il avait l'air de se parler à lui-même et de se poser des questions comme personne. Quentin était certain que Ollivender n'avait même pas remarqué qu'il avait ramasser toutes les baguettes... le vendeur déposa la boite jaune devant lui...

Quentin une grande inspiration et une grande expiration... il n'avait vraiement plus confiance... et oui après deux échecs retentissant et comment dire désastreux pour la boutique, il avait un peu peur de cette fois si démolir la boutique complètement.

Il regarda donc la boîte jaune, et il prit une autre inspiration...

-Bon essayons encore une fois.

Il ouvrit la boîte et regarda la baguette, celle-ci semblait bien... elle n'était ni trop petit ni trop grande... Il la prit donc dans sa main et sentit soudainement un sentiment de calme et quelque chose d'appaisant. Il agita un peu la baguette et une aura blanche très limpide et aveuglante enveloppa le jeune homme de la tête au pied. Puis quelque seconde plus tard la lumière s'amenuisa avant de complètement disparaître.

Quentin était content... cette baguette avait peutêtre aveugler tout le monde, mais il se sentait alaise avec... et rien n'avait été détruit..

-Est-ce que vous pensez que je peux prendre celle-ci?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Aoû - 6:57
Donovan regarda les essais successifs de Guenièvre et Maryna ainsi que celle de Quintin. Les essais des filles se déroulèrent plutôt bien, même peut-être trop... Une forme de jalousie enveloppa le coeur de Donovan qui se serra d'un coup... Une chance que le père de Donovan n'était pas là pour voir ça. Deux filles qui réussissent mieux que lui Exclamation ... Puis, l'essai de Quintin se passa de façon tout aussi désastreuse que Donovan. FFFFFioouuu... Soulagement, au moins lui n'était pas le seul à avoir connu un échec à son essai. Mais, dans le fond, il n'en était qu'à sa première tentative lui..... Rien ne servait d'envier les autres. Peut-être même qu'elles étaient dans la boutiques depuis des heures après tout...

Allez, courage.... La prochaine sera la bonne et ils verront bien de quoi je suis capable moi aussi...

Donovan était tellement pris dans ses pensées qu'il entendit à peine les propos de M. Ollivander. Heureusement, car cela aurait bien amplifié sa jalousie. Ce n'était pas sa faute s'il était comme ça après tout. Ses parents l'avaient toujours poussé à être le meilleur et à exceller dans ses entreprises. Pour son image et sa fierté personnelle, mais aussi pour celles de toute la famille. Les Lasher ne pouvaient se permettent de faux pas et avaient une image à prèservée!!! (C'est ce que lui répétait sans cesse son père). Aussi, lorsqu'Ollivander sortit de l'arrière boutique et lui tendit la boîte couleur ivoire, Donovan sursauta imperceptiblement, mais sorti brusquement de ses pensées.

M. Ollivander approcha avec les deux boîtes et posa la boîte ivoire devant Donovan. Cette fois-ci, Donovan aurait voulu se jeter sur la boîte, mais hésita un instant. Quintin, quant à lui, inspira puis pris la sienne entre ses mains. WOW! La baguette l'enveloppa dans un halo lumineux. Donovan, durant un bref instant, eu le souffle coupé et ne pensa plus à rien. C'était enveloppant, enivrant, apaisant. Puis, il se rappela qu'il avait lui-même une baguette à essayer. Il ouvrit la boîte avec précaution et pris la baguette entre ses mains. Déjà, il se sentait définitivement plus à l'aise avec cette baguette que la précédente. Aussi, la trouva-t-il très belle. Elle était bien ouvragée, légère et sa couleur assez foncée... plutôt... virile et noble Cool . C'est à ce moment que Diablo se rapprocha de son maître pour s'assurer que tout irait bien. Il se posa sur le comptoir, à côté de Donovan. Sans même réfléchir, instinctivement, Donovan fit un mouvement de poignet gracieux et la baguette répondue immédiatement. Elle se mit à scintiller d'une jolie couleur verte et de petites étincelles jaillir. Ensuite, Donovan s'éleva de 3 ou peut-être même 4 pieds dans les airs et la lumière qui émanait de la baguette sortie de celle-ci pour pénétrer dans le corps de Donovan qui, quant à lui, avait les yeux fermés, comme en transe. Lorsque la lumière eu terminée de pénétrer le corps de Donovan, celui-ci se mit à projeter la lumière verte. Quelques secondes plus tard il ouvrit les yeux et des faisceaux verts électriques les parcouraient. Donovan fit un sourire en coins plus ou moins assuré, puis redescendit sur le sol, doucement... Ses yeux irisés revinrent normaux au moment ou il toucha le sol.

Dehors, on entendit des applaudissements retentissant. Le père de Donovan, M. Lasher, exaltait de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
PNJ
~+ SCÉNARISTE +~
Nombre de messages : 1414
Date d'inscription : 26/05/2008
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Aoû - 12:42
Ollivander

Le vieux vendeur regardait les gamins d'un air attentif. Son cerveau s'activait considérablement et plusieurs hypothèses se formaient dans son esprit. Que les deux fillettes aient des baguettes aussi rares constituée, de plus, du même moins était surprenant. Étrange et mystérieux ... mais cela était possible. On voyait ça aux trois cent ans sinon plus, mais ça se pouvait. Par contre, si les garçons avaient, eux-aussi, des baguettes rares et du même bois ... alors là, ce serait un vrai mystère. Un mystère sur lequel Ollivander allait certainement se pencher. Ho oui, le vieil homme était porté sur les mystères ... cela occupait ses longues nuits de solitude.

Lorsque les deux gamins prirent leur baguette, il sut que c'étaient les bonnes. L'air, vous comprenez ? L'air avait subtilement changée et une once d'électricité planait sur les lieux. Cela faisait toujours ça quand une baguette choisissait son Maître. La plupart des personnes n'en avaient pas conscience quand cela arrivait, mais quand on était habitué comme Ollivander, ce genre de chose était manifeste. Ce flair légendaire n'était, cependant, pas donné à tous et Ollivander avait bien du mal à trouver un assistant digne de ce nom. La vie avait fait en sorte qu'il allait mourir sans descendance. Quelle ironie pour Oliivander et fils ! Enfin, ne déprimons pas sur ce genre de choses. C'était bien inutile. Revenons-en aux baguettes ! Comme une réponse au pressentiment de Ollivander, la baguette prise par Quentin éclaira l'endroit d'une lueur éblouissante. Le vendeur dut même plisser les yeux pour ne pas être complètement éblouie. Pour ce qui était de la baguette de Donovan, elle envoya des germes vertes et argent un peu partout, provoquant les applaudissements d'un homme à l'extérieur. Ollivander regarda l'homme en question et, évidemment, il le reconnu. Le vieil homme lui fit un signe aimable de la main avant de reporter son attention sur les garçons.


" Oui, Monsieur Waldon, cette baguette vous à choisit. Même chose pour vous, Monsieur Lasher "

Le vendeur reprit les baguettes des mains de leur propriétaire et les rangea dans les boites. Toujours aussi pensif, Ollivander ajouta :

" Deux baguettes tout aussi rares que celles des filles ... du même bois ... l'If. Contenant un poil de Carcajou pour vous, Monsieur Waldon, et une écaille de Basilic pour vous, Monsieur Lasher. Quatre baguettes ... rares de par leur constitution même, vendues le même jour et au même moment ... hum "

Étrange, étrange ... très mystérieux. De mémoire, cela ne lui était jamais arrivé. Ni à son père. Ni à son grand-père. Il y avait bien eu les baguettes jumelles de Tom Jedusor et Harry Potter, mais ce n'était rien comparé à ce "coup du sort". Ces enfants étaient liés. Ils étaient tout aussi spéciaux que leurs baguettes. C'était un fait indéniable. Mais ... pourquoi ? Comment allaient-ils se démarquer ? L'If était un arbre funéraire illustrant l'éternité et la continuité des cycles de la vie, reliant mort et naissance. Et la rareté des éléments ... mystérieux. Ce fut d'une voix pensive que Ollivander dit :

" Cela fera 15 Gallions pour vos baguettes, les enfants "


= Besoin d'un personnage non actuellement joué par un membre ? Demandez et vous recevrez ! =
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Guenièvre Lakers
~+ SERDAIGLE +~
Nombre de messages : 554
Age : 22
Age du perso : 17 ans.
Fonction : Poudlard/7ème année
Réincarnation de Godric Gryffondor.
Date d'inscription : 08/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Sep - 6:27
Avoir trouver sa baguette était une sensation merveilleuse. Comme si sa main avait désormais une prolongation aussi vivante que ses doigts. Guenièvre donna sa nouvelle baguette à regret à Mr. Ollivander pour qu'il la range dans sa boîte. Elle aurait voulu la garder sur elle, même si ça n'était pas très raisonnable, et surtout très inutile puisqu'elle ne savait pas s'en servir et n'en avait pas encore le droit. Voilà une bonne raison de plus pour aller Poudlard ! Avec une si belle baguette, ça allait être du gâteau.

Un peu surprise, elle écouta les explications de Mr Ollivander avec un plaisir croissant. Elle adressa un sourire complice à Maryna. C'était un peu idiot présenté comme ça mais elles étaient sœurs de baguette ! L'idée qu'un poil de lion de Némée fut dans sa baguette était vraiment réjouissante. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle aimait vraiment ça, et au moins, c'était original ! Une créature féroce enfermée dans sa baguette, ça c'était de l'aventure en perspective ! Et son père serait tellement fière d'elle, avec sa baguette rare ! Guenièvre était décidément ravie.

Elle regarda les garçons essayer leurs baguettes et plissa les yeux lorsque Quentin illumina la pièce. C'était très spectaculaire et très beau. En comparaison, son rugissement en était presque discret. Maintenant qu'elle y pensait, c'était logique comme signe, non ? Un rugissement pour un poil de lion de Némée. Guenièvre était une fan de mythologie. Un de ses livres préférés avait longtemps été l'Odyssée. Plein d'aventure, de rebondissements et de magie. Aussi connaissait-elle l'histoire de la créature qui donnait sa magie à sa baguette, bien que l'histoire ne parla que d'un seul lion. Un lion féroce, et la jeune fille comprenait qu'on ne lui arrache pas des poils très souvent !

Elle regarda le second garçon essayer sa baguette à son tour. Elle ne savait toujours pas son prénom puisqu'ils n'avaient pas eu l'occasion de parler. Il avait une créature bizarre qui lui donnait des frissons. Pas qu'elle aie peur, mais cette chose la mettait mal à l'aise. Elle n'aurait pas du être là. Brrr. Des étincelles sortirent de la baguette du jeune Lasher et il se mit aussi à émettre de la lumière… tout en flottant dans les airs. Ses yeux en étaient presque effrayants et il souriait comme si tout était normal, d'un air un peu supérieur. Celui qui était probablement son père applaudissait de la rue.


*Prétentieux !* songea Guenièvre sans oser s'avouer qu'elle aussi aurait aimer que son père soit fier d'elle à cette occasion.

Bah, et il avait une écaille de Basilic dans sa baguette ! C'était vraiment dégoutant ! Ce truc était hyper rare et son père lui avait dit qu'il servait de remède pour elle ne savait plus trop quoi. Qu'ils en aient gaspiller une pour faire une baguette, c'était étrange mais bon. Elle sortit sa bourse et s'avança vers le comptoir pour payer Mr Ollivander. Posant les pièces d'or sur le comptoir, elle demanda :


"Si c'est si rare, vous croyez que ça veut dire quelque chose ?"

Savait-on jamais, cette année allait peut-être se révélée encore plus excitante que prévu !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Donovan Lasher
~+ POUFSOUFFLE +~
Nombre de messages : 158
Age : 36
Age du perso : 14 ans
Fonction : Quatrième année à Poudlard
Réincarnation de Salazar Serpentard
Date d'inscription : 14/08/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Sep - 11:27
Donovan se retourna et vit son père du coins de l'œil... Il soupira et dit à voix haute comme pour lui-même sur un ton qui en disait long sur son exaspération:

Ça été plus fort que lui... J'aurais du m'en douter... Rolling Eyes

Puis, il se força à se retourner et à sourire à son père. Diablo, lui-même, semblait surexcité! Il voletait partout en... souriant et chantonnant... si on pouvait dire... Donovan regardait son familier voleter lorsqu'Ollivander lui arracha sa baguette des mains. Donovan eu le réflexe de la retenir, mais comme il n'avait pas prévu le coup, la baguette lui fit retirée des mains. Ollivander ne le vit pas, mais Donovan lui fit un regard glacial. Ensuite, Guenièvre, à qui il n'avait pas encore adressé la parole, se prépara à payer sa baguette, puis Donovan s'approcha du comptoir pour en faire de même. Il sortit une poignée d'argent qui laissait bien présager qu'il ne devait manquer de rien Cool ... Donovan aimait bien exhiber son argent et son rang de noble futur grand sorcier de bonne famille. Pendant qu'il attendait pour payer, il se retourna et sourit à Quintin et Maryna histoire de se faire des connaissances avant l'entrée à l'école. Bon, ils n'avaient pas l'air d'être riches, mais Quintin semblait s'être bien débrouillé avec sa baguette et Maryna aussi. Et, puisque des baguettes aussi extraordinaires les avaient tous choisi, ils devaient avoir un brillant avenir devant eux et Donovan voulait se lier avec des gens comme ça.

*Alors dites-moi, vous devez être heureux de rentrer à l'école... Poudlard, je crois... Moi, je suis Donovan Lasher et vous, vous êtes... *


Par contre, durant le moment ou Guenièvre payait, elle posa une question à Ollivander et celle-ci retint l'attention de Donovan qui voulait en connaître la réponse. Il porta attention à la réponse de celui-ci.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Quentin Waldon
~+ GRYFFONDOR +~
Nombre de messages : 148
Age : 36
Age du perso : 13 ans
Fonction : 3e année à Poudlard
Date d'inscription : 30/07/2010
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Sep - 21:33
Un baguette fait en if... ok c'était cool, mais avec un poil de carcajou... pourquoi un carcajou... ce n'était même pas magique un carcajou... pourquoi c'était si exceptionnel... Quentin ne comprenait pas trop... bon il était bien content d'avoir trouver sa baguette, mais Quentin trouvait vraiement que celle des trois autres étaient vraiment plus exceptionnel... Un lion de Némé avait "donné" un de ses poils pour celle de Guenièvre ce qui était très rare, une écaille de basilic pour celle de Donovan ce qui était très impressionnant aussi et celle de Maryna elle c'était une plume de Harpie... wow... tandis qu'un carcajou... mais bon il n'allait pas être déçu quand même. Il allait devoir faire des recherches sur cet animal.

Quentin allait répondre à Donovan à sa question quand celui-ci ne sembla pas vraiment s'intéresser à la réponse puisqu'il s'était retourné vers Monsieur Ollivender... Quentin n'avait pas vraiement entendu la question de Guenièvre puisqu'il avait plus pensé à la fabrication de sa baguette... mais il se tourna quand même vers M. Ollivender pour voir ce qu'il allait dire... il fouilla aussi dans ses poches pour voir s'il avait le 15$ qu'il avait besoin pour sa baguette... il espérait ne pas l'avoir égaré. Finalement il l'avait juste en fait il avait passé tous ces économies sur cela... Une chanse que ces parents avaient acheter le reste... Il mit donc la pogné de change sur le bureau et les billets pour payer le vendeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 10 Sep - 16:51
Invité
J'avais enfin reçu ma lettre de Poudlard. J'allais entrer au collège à la rentrée et qui dit rentrée dis achat de fournitures scolaires. Maman était très excité à l'idée que j'entre à Poudlard. Moi j'étais un peu inquiet, mais l'engouement de ma mère était très vite contagieux. C'est ainsi qu'on se retrouva à aller faire les courses au chemin de traverse. Papa et maman m'accompagnait. Grand père gardait James et les jumelles. Comme je ne pouvais pas transplaner, on prit la poudre de cheminette. Je n'aimais pas utiliser la poudre de cheminette, mais là on était obligé. C'est que c'était loin Londres de là où on habitait.

Le voyage fut très rapide et on se retrouva bientôt dans les rues du chemin de Traverse. Je me rappelais encore l'enfance que j'avais vécu ici et particulièrement dans l'Allée des Embrumes. Je pris la main de ma mère et la serrait. Je n'aimais pas me retrouver ici. Il y avait trop de mauvais souvenirs. On commença par aller acheter les fournitures scolaire. Je regardais ma liste. Il y avait beaucoup de choses. On commença par l'uniforme de Poudlard. Je n'était pas bien grand et la vendeuse fut étonnée que j'entre déjà à Poudlard. Et pourtant j'allais bientôt avoir onze ans. Après la séance d'essayage, on passa acheter les livres, le chaudron et le necessaire à potion. Je regardais ma liste avec une très grande attention. Il me manquait la baguette magique. J'allais avoir enfin ma première baguette. Je regardais mes parents et leur dit :


"On va aller acheter ma baguette magique dites ?"

Je tirais la main de ma mère vers la boutique d'Olivander qui se trouvait pas très loin. Je me demandais quelle type de baguette j'allais avoir. J'espérais qu'elle serait super génial. Déjà que ma taille n'allait pas jouer en ma faveur au collège. Et puis je voulais rendre mes parents fier de moi. Sagement je restais auprès de mes parents alors qu'on allait entrer dans la boutique d'Olivender, ce qu'on fit assez vite. Je vis alors qu'il y avait déjà de monde. Quatre enfants s'y trouvaient aussi. Ils étaient plus grand en taille que moi, mais cela n'était pas dur. Mais en tout cas, ils devaient avoir mon âge. Je restais timidement auprès de mes parents sans rien dire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Page 1 sur 2 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Pour la première fois... [Libre]
» Lycée Magnostadt : L'election des délégués de classe de première es [libre]
» Première impression [Libre]
» C'est toujours dur de ce réveiller de sa première cuite... [libre]
» L'autodafé, première partie [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~+ Poudlard : La Magie s'ouvre à vous +~ :: En dehors des murs :: Le Chemin de Traverse :: Ollivander-
Sauter vers: